Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 44

Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.



  1. #1
    sunyata

    Question Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.


    ------

    Bonjour,

    Je recherche des informations fiables sur les facteurs d'émission des différents type d'énergie :
    Les données que je trouve sur le réseau, sont assez disparates, si quelqu'un à des données fiables sur le sujet
    je suis intéressé.
    En particulier je trouve intéressant de connaitre la position de l'énergie nucléaire par rapport aux autres types
    d'énergie renouvelables ou non.

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Seuls l'éolien terrestre et les usines marémotrices ont un facteur d'émission légèrement meilleurs que le nucléaire d'après ce tableau :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89...C3%A9lectrique

  4. #3
    XK150

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Bonjour ,

    site ADEME ( vous ne citez pas ... ) : https://www.economiedenergie.fr/les-...2-par-energie/
    Celui qui accroît son savoir , accroît sa souffrance . L'Ecclésiaste 1-18

  5. #4
    Garion

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Pas très cohérents les données des deux papiers de l'ADEME. Le kWh de chauffage éléctrique est à 210g/kWh dans la première étude, le radiateur électrique est à 147g/kWh dans la seconde.
    Les méthodes de calcul ne sont pas les mêmes probablement (prise en compte de l'évolution du mix en fonction des saisons et des heures).

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    c'est un sujet connu pour être éminemment complexe où les résultats dépendent beaucoup de la méthode retenue et de ce qu'on y met ou pas. Du coup en cherchant des informations supplémentaires pour essayer d'y voir clair face à un fouillis... on ne fait qu'augmenter le fouillis !

    De toutes façons tout le monde prend le problème à l'envers. On pense qu'en cherchant la production d'énergie qui produit le moins de CO2, on va finir par avoir produit moins de CO2, pour le même nombre de kWh, alors qu'en fait c'est l'inverse. Puisque rien ne limite en soi la durée pendant laquelle on va extraire des fossiles, ce qui compte, c'est le périmètre d'extraction des fossiles, et choisir à quoi on va les utiliser, ça ne change pas ce périmètre. Donc le résultat final, c'est qu'on aura produit le même CO2, mais avec plus de kWh. Ce qui n'est pas négatif bien sûr, mais qui n'a aucun impact sur le climat : ça aura un impact sur les richesses produites (à condition que le kWh produit ne coute pas trop cher, sinon on perd le bénéfice de l'optimisation).
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  8. #6
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    c'est un sujet connu pour être éminemment complexe où les résultats dépendent beaucoup de la méthode retenue et de ce qu'on y met ou pas. Du coup en cherchant des informations supplémentaires pour essayer d'y voir clair face à un fouillis... on ne fait qu'augmenter le fouillis !

    De toutes façons tout le monde prend le problème à l'envers. On pense qu'en cherchant la production d'énergie qui produit le moins de CO2, on va finir par avoir produit moins de CO2, pour le même nombre de kWh, alors qu'en fait c'est l'inverse. Puisque rien ne limite en soi la durée pendant laquelle on va extraire des fossiles, ce qui compte, c'est le périmètre d'extraction des fossiles, et choisir à quoi on va les utiliser, ça ne change pas ce périmètre. Donc le résultat final, c'est qu'on aura produit le même CO2, mais avec plus de kWh. Ce qui n'est pas négatif bien sûr, mais qui n'a aucun impact sur le climat : ça aura un impact sur les richesses produites (à condition que le kWh produit ne coute pas trop cher, sinon on perd le bénéfice de l'optimisation).
    Qu'est-ce que tu entends par périmètre d'extraction ?
    Le but du facteur d'émission est bien de réduire les émissions et de choisir les options les moins émettrices non ?

  9. Publicité
  10. #7
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par sunyata Voir le message
    Qu'est-ce que tu entends par périmètre d'extraction ?
    Le but du facteur d'émission est bien de réduire les émissions et de choisir les options les moins émettrices non ?
    c'est la confusion fréquente entre émissions annuelles (en Gt/an) et émissions cumulées (en Gt), c'est la même différence qu'entre vitesse et distance parcourue. Il y a même une 3e quantité c'est les émissions par unité de valeur ou unité de service (en t/$ ou en g/km pour une voiture par exemple).

    Le périmètre c'est le montant total des fossiles qu'on aura extrait à la fin, qui dépend des gisements mis en exploitation, ce qu'on appelle aussi le "budget carbone". Mais en réalité tous les efforts ne portent essentiellement que sur l'intensité énergétique (par exemple les g/km), mais il est completement faux que ça impacte directement le total produit.

    En effet les Gt/an seront le produit de l'intensité énergétique par le volume de services produits : par exemple pour la voiture , ce sera l'intensité en g/km, mais multipliée par le nombre de km parcourus et par le nombre de voiture. Or rien ne limite ces derniers nombres .

    Et même si on limitait les Gt/an, rien ne limite le temps pendant lequel on va les extraire, donc les Gt finaux (ce qui est le seul paramètre final qui compte). Limiter la consommation ne va très probablement qu'étaler la consommation sur plus de temps, mais sans changer le bilan final.

    La réponse traditionnelle à cet argument c'est "oui mais ça nous laisse plus de temps". OK mais plus de temps pour quoi ? si on arrivait à ZERO fossiles à une date t, ok, diminuer la production annuelle diminuerait la quantité totale, mais c'est une hypothèse très incertaine, et on n'en prend pas du tout le chemin.

    Ce qu'on constate au contraire, depuis 30 ans, c'est que tous les efforts faits pour diminuer l'intensité carbonée n'ont eu aucun impact sur la production totale de CO2, car toutes les économies ont été plus que consommées par l'accroissement de la population et des services consommés (aviation, internet, etc ...).

    Donc réduire l'intensité énergétique ne réduit pas la production de CO2 à production économique constante, au contraire, elle permet d'augmenter la production économique à émissions de CO2 constantes.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  11. #8
    yves25
    Modérateur

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Gagner du temps pour s'adapter . A la vitesse à laquelle on s'adapte , qq dizaines d'années de plus ne sera pas négligeable;

    Par ailleurs, ce que tu appelles périmètre d'extraction, n'est ce pas ce qu'on appelle le budget d'émission globale ?
    A savoir, la quantité totale de CO2 émise depuis le début de l'ère industrielle, dont on déduit les budgets d'émission compatibles avec telle ou telle coble en matière de réchauffement et dont on décline les budgets par nations
    Dernière modification par yves25 ; 09/01/2022 à 11h09.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  12. #9
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Gagner du temps pour s'adapter . A la vitesse à laquelle on s'adapte , qq dizaines d'années de plus ne sera pas négligeable;

    Par ailleurs, ce que tu appelles périmètre d'extraction, n'est ce pas ce qu'on appelle le budget d'émission globale ?
    A savoir, la quantité totale de CO2 émise depuis le début de l'ère industrielle, dont on déduit les budgets d'émission compatibles avec telle ou telle coble en matière de réchauffement et dont on décline les budgets par nations
    le périmètre d'extraction ce sont les réserves qu'on s'autorise ou non à mettre en production. Par exemple on peut ou non autoriser l'extraction des hydrates de méthane (qu'on n'exploite pas encore mais pourquoi autorise -t-on les recherches sur l'extraction si on ne compte pas les exploiter ?). Ca ne correspond pas forcément à un chiffrage connu du montant total que ça représente mais ça peut en donner un ordre de grandeur. Par exemple en France on a interdit la mise en production des gaz de schistes, on pourrait aussi interdire le charbon sous marin etc ...
    La question de la répartition entre pays, c'est de la politique et ça n'impacte pas la concentration en CO2.
    Gagner du temps ? bof bof ... d'une part si les économies en Occident sont intégralement avalées par la croissance des pays émergents (ce qui a a été le cas jusque là), ça ne change pas la courbe d'émissions globales et ça ne donne aucun temps supplémentaire. D'autre part si on suppose un périmètre d'extraction fixé, vu qu'on est déjà à peu près au pic de production , il y a très peu de marge de manoeuvre pour changer les courbes. L'essentiel de la différence entre les scénarios est dans le montant total extrait et la concentration finale atteinte, mais pour une meme concentration finale, il y a très peu de différence entre les différents scénarios (la différence est très inférieure aux incertitudes climatiques par exemple). Donc les "politiques" qui ne spécifient pas comment on contrôlerait l'intégrale des ressources émises (et pour le moment on ne contrôle rien du tout, c'est juste un voeu pieux ) , n'ont aucune raison d'avoir un effet sensible sur quoi que ce soit pour le climat.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  13. #10
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Ce qu'on constate au contraire, depuis 30 ans, c'est que tous les efforts faits pour diminuer l'intensité carbonée n'ont eu aucun impact sur la production totale de CO2, car toutes les économies ont été plus que consommées par l'accroissement de la population et des services consommés (aviation, internet, etc ...).

    Donc réduire l'intensité énergétique ne réduit pas la production de CO2 à production économique constante, au contraire, elle permet d'augmenter la production économique à émissions de CO2 constantes.
    C'est le paradoxe de Jevons en quelques-sortes :

    Le paradoxe de Jevons énonce qu'à mesure que les améliorations technologiques augmentent l'efficacité avec laquelle une ressource est employée, la consommation totale de cette ressource peut augmenter au lieu de diminuer. En particulier, ce paradoxe implique que l'introduction de technologies plus efficaces en matière d'énergie peut, dans l'agrégat, augmenter la consommation totale de l'énergie1. Il s'agit du cas le plus extrême de l'effet rebond.
    Il est baptisé du nom de William Stanley Jevons.
    Cordialement,

  14. #11
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    J'ai des questions sur la durée de vie dans l'atmosphère du CO² que nous émettons :

    Quelle est cette durée ?
    Et si on arrêtait demain d'émettre du CO² combien de temps faudrait-il pour revenir au taux de CO² qu'il y avait au début de l'ère industrielle ?

    Cordialement

  15. #12
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    J'ai trouvé cette réponse :

    La durée de vie du CO2 dans l’atmosphère est déterminée par la vitesse à laquelle les puits absorbent le CO2 ; alors qu’environ la moitié de nos émissions sont absorbées relativement rapidement, une partie de nos émissions de CO2 qui s’est accumulée dans l’atmosphère sera encore présente dans des dizaines de milliers d’années.
    https://www.carbonbrief.org/explicat...-seront-nulles
    https://www.annualreviews.org/doi/ab....031208.100206

  16. Publicité
  17. #13
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.


    60 % du surplus de CO² émis par l'activité humaine met 100 ans pour être absorbé par les océans (ce qui provoque leur acidification avec les conséquences que cela implique)
    15% de plus va être absorbé par L'océan en 1000 ans ( dissolution du carbonate de calcium dans les sédiments)
    Dans 1000 ans il restera donc 25% du CO² émis par l'activité humaine.
    Dans 10 000 ans il restera un peut plus de 10 % du CO² émis par l'activité humaine.
    Il faudra plusieurs centaines de milliers d'années pour revenir à la concentration initiale.

    Source :
    https://twitter.com/le_reveilleur/status/1297832930253967360

    Cordialement


    Dernière modification par sunyata ; 09/01/2022 à 21h10.

  18. #14
    SK69202

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Une sauce hollandaise histoire de compliquer les choses.
    Les consommateurs néerlandais sont adaptés au gaz à bas pouvoir calorifique (gaz L), celui qui provient du champ gazier de Groningue, tandis que le gaz importé a un haut pouvoir calorifique (gaz H).
    Afin de satisfaire aux standards nationaux des Pays-Bas et diminuer le pouvoir calorifique du combustible bleu livré depuis l’étranger, il faut y ajouter de l’azote. Ce qui rend le fonctionnement des usines d’azote dans le pays, qui augmente la part du gaz H importé, crucial pour son système gazier.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #15
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par sunyata Voir le message
    C'est le paradoxe de Jevons en quelques-sortes :



    Cordialement,
    oui voilà ça fait 150 ans qu'on a remarqué ça, cf ma signature
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  20. #16
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Donc les "politiques" qui ne spécifient pas comment on contrôlerait l'intégrale des ressources émises (et pour le moment on ne contrôle rien du tout, c'est juste un voeu pieux ) , n'ont aucune raison d'avoir un effet sensible sur quoi que ce soit pour le climat.
    Bonjour,

    Selon toi, la comptabilité carbone basée sur les facteurs d'émission, n'aura aucun impact significatif sur les émissions globales de CO² ?

  21. #17
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    oui tu as bien compris mon avis .
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  22. #18
    yves95210

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Tant qu'on n'interdit pas l'extraction des ressources fossiles - ou en tout cas leur utilisation comme combustibles (par exemple on aurait du mal à se passer du pétrole dans l'industrie du plastique, et au moins pour certains usages - pas pour le "jetable" - l'utilisation du plastique n'est pas à bannir).

    Mais une telle interdiction n'aurait un sens que si elle est appliquée partout dans le monde. Encore un vœu pieux.
    Un bilan à zéro émissions nettes en Europe ne sert à rien si on sous-traite la production d'une partie croissante de nos biens de consommations à des pays qui utilisent le pétrole ou le charbon pour les produire. Y compris pour produire les moyens de production d'énergie "décarbonée" que nous utilisons pour verdir notre bilan...

  23. Publicité
  24. #19
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par yves95210 Voir le message
    Tant qu'on n'interdit pas l'extraction des ressources fossiles - ou en tout cas leur utilisation comme combustibles (par exemple on aurait du mal à se passer du pétrole dans l'industrie du plastique, et au moins pour certains usages - pas pour le "jetable" - l'utilisation du plastique n'est pas à bannir).

    Mais une telle interdiction n'aurait un sens que si elle est appliquée partout dans le monde. Encore un vœu pieux.
    dans ce cas c'est assez paradoxal de penser que des pays refuseraient d'interdire l'exploitation de leurs ressources fossiles, tout en signant des accords contraignants qui auraient pour effet qu'ils ne pourraient plus les vendre .

    J'aimerais savoir quelle proportion de gens ici (ou dans le monde) pensent sincèrement qu'il y aura des ressources fossiles assez facilement accessibles, qui resteront à jamais sous terre, et que personne n'ira jamais chercher ...
    Dernière modification par Archi3 ; 10/01/2022 à 11h58.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  25. #20
    yves95210

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    J'aimerais savoir quelle proportion de gens ici (ou dans le monde) pensent sincèrement qu'il y aura des ressources fossiles assez facilement accessibles, qui resteront à jamais sous terre, et que personne n'ira jamais chercher ...
    Ce n'est pas pour rien que je parlais de vœu pieux...

  26. #21
    yves25
    Modérateur

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Gagner du temps ? bof bof ... d'une part si les économies en Occident sont intégralement avalées par la croissance des pays émergents (ce qui a a été le cas jusque là), ça ne change pas la courbe d'émissions globales et ça ne donne aucun temps supplémentaire.
    Pour que ça ne change rien, il faut qu'on raisonne à total plus ou moins constant, non?
    Or, les pays émergents ont toutes les raisons d'augmenter leurs propres émissions quelle que soit la politique énergétique en occident
    On peut (peut être) éviter que ça soit encore pire .
    D'autre part si on suppose un périmètre d'extraction fixé, vu qu'on est déjà à peu près au pic de production , il y a très peu de marge de manoeuvre pour changer les courbes. L'essentiel de la différence entre les scénarios est dans le montant total extrait et la concentration finale atteinte, mais pour une meme concentration finale, il y a très peu de différence entre les différents scénarios (la différence est très inférieure aux incertitudes climatiques par exemple). Donc les "politiques" qui ne spécifient pas comment on contrôlerait l'intégrale des ressources émises (et pour le moment on ne contrôle rien du tout, c'est juste un voeu pieux ) , n'ont aucune raison d'avoir un effet sensible sur quoi que ce soit pour le climat.
    Théoriquement, ce n'est pas juste puisqu'il suffirait de ralentir suffisamment le rythme des émissions pour que la concentration se stabilise .
    C'est très peu probable mais pas rigoureusement impossible et c'est bien l'objectif des scénarios 1.5 ou 2°C, ils n'aboutissent pas à des émissions nulles . D'où les scenarios net -zero....et le greenwashing qui va avec (jusqu'aux aéroports de Paris qui promettent d'atteindre ce bilan nul en 2050 !!!)
    Ceci dit, j'ai toujours pensé et déclaré qu'on brûlerait probablement la quasi totalité des combustibles fossiles encore accessibles et que ça nous mettait irrémédiablement sur une trajectoire de 3 à 4°C... mais ça pourrait être vers 2150 au lieu de 2100 et ça serait peut être très important finalement.
    Images attachées Images attachées  
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  27. #22
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Pour que ça ne change rien, il faut qu'on raisonne à total plus ou moins constant, non?
    Or, les pays émergents ont toutes les raisons d'augmenter leurs propres émissions quelle que soit la politique énergétique en occident
    On peut (peut être) éviter que ça soit encore pire .


    Théoriquement, ce n'est pas juste puisqu'il suffirait de ralentir suffisamment le rythme des émissions pour que la concentration se stabilise .
    C'est très peu probable mais pas rigoureusement impossible et c'est bien l'objectif des scénarios 1.5 ou 2°C
    oui c'est ce que je disais : les scénarios à petit réchauffement correspondent à des intégrales d'émission plus faibles, on est d'accord là dessus. Mais ma remarque du début, c' est que ce n'est pas en privilégiant des technologies "bas carbone" qu'on s'assure que ce but sera finalement atteint. Ca parait logique à première vue, mais à deuxième vue, ce n'est plus du tout le cas. Parce que l'intensité énergétique est une quantité intensive, mais il faut la multiplier par des quantités extensives, que personne ne contrôle. Donc ce qui risque de limiter l'intégrale dans le graphique ci-dessus, ça risque d'être la disponibilité géologique, et pas ce à quoi on les utilise.


    Ceci dit, j'ai toujours pensé et déclaré qu'on brûlerait probablement la quasi totalité des combustibles fossiles encore accessibles et que ça nous mettait irrémédiablement sur une trajectoire de 3 à 4°C... mais ça pourrait être vers 2150 au lieu de 2100 et ça serait peut être très important finalement.
    ça c'est pas certain parce que personne ne sait tres bien quand est ce qu'on sera limité par la géologie (si on se contente des réserves prouvées, ça pourrait etre entre 2 et 2,5 °C d'abord parce qu'on n'aura pas épuisé toutes les réserves en 2100 et qu'après 100 ans la réaborption va jouer, et ensuite parce que la sensibilité climatique dans les observations semblent plutot etre dans la fourchette basse des modèles).
    Dernière modification par Archi3 ; 10/01/2022 à 16h00.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  28. #23
    Gyrocompas

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Bonjour,
    ça nous mettait irrémédiablement sur une trajectoire de 3 à 4°C
    L'information anxiogène n'est pas la meilleure.
    Avant les cataclysmes qui ont enseveli les forêts dites luxuriantes, quelle était la température moyenne ici bas?
    Le co² est un fertilisant parfois injecté dans les serres...

    Le fond du problème est d'accepter que des variations vont exister et qu'il faudra s'y adapter.
    Critiquer les émissions c'est une chose, qui propose de réduire ce qui se trouve déjà dans l'atmosphère?
    Le cycle normal dit que des centaines d'années peuvent être nécessaires...

    La réduction des glaces arctiques ouvre la route au commerce chinois, surveillé par les russes qui lorgnent sur diverses réserves sous marine.
    Business as usual.

  29. #24
    yves25
    Modérateur

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Donc ce qui risque de limiter l'intégrale dans le graphique ci-dessus, ça risque d'être la disponibilité géologique, et pas ce à quoi on les utilise.
    Ca, c'est très probable mais encore une fois, la limitation géologique peut être atteinte plus ou moins vite .
    ça c'est pas certain parce que personne ne sait tres bien quand est ce qu'on sera limité par la géologie (si on se contente des réserves prouvées, ça pourrait etre entre 2 et 2,5 °C d'abord parce qu'on n'aura pas épuisé toutes les réserves en 2100 et qu'après 100 ans la réaborption va jouer, et ensuite parce que la sensibilité climatique dans les observations semblent plutot etre dans la fourchette basse des modèles)
    1 parles tu de 2 degrés de plus par rapport à 1900 ou par rapport à maintenant ?
    2 la réabsorption, c'est bien un des éléments qui plaident en faveur du ralentissement maximum des émissions quand bien même l'intégrale serait la même. (outre l'adaptation qui ne se fera pas en un jour)
    Les 3 à 4°C dont je parlais, c'est par rapport à 1900 et si on ne ralentit pas assez.
    Les sensibilités hautes de CMIP6 sont très probablement irréalistes mais on reste quand même aux environs de 3 ° C pour un doublement du CO2 équivalent, il reste 1000 GtC donc environ 200 ppm , soit de quoi atteindre 600 ou 650 ppm sans compter les changements liés à l'usage des sols et la diminution de l'effet des aérosols dûs à la combustion des fossiles et sans compter la rétroaction positive de l'océan
    Dernière modification par yves25 ; 10/01/2022 à 18h01.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  30. Publicité
  31. #25
    Nemoclay

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Bonjour à tous !

    2 super sources :
    - "The Benefits, Risks and Trade-Offs of Low-Carbon Technologies for Electricity Production" le Summary for Policy Makers est déjà largement suffisant je le partage ici -green_energy_choices_summary_report.pdf
    - "Environmental co-benefits and adverse side-effects of alternative power sector decarbonization strategies" que je partage également energy sources impact.pdf
    Il ne faut pas se laisser submerger par la compléxité sans pour autant la perdre de vue.

  32. #26
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    ça c'est pas certain parce que personne ne sait trés bien quand est ce qu'on sera limité par la géologie (si on se contente des réserves prouvées, ça pourrait etre entre 2 et 2,5 °C d'abord parce qu'on n'aura pas épuisé toutes les réserves en 2100 et qu'après 100 ans la réaborption va jouer, et ensuite parce que la sensibilité climatique dans les observations semblent plutot etre dans la fourchette basse des modèles).
    La fin de l'utilisation des énergies fossiles pourrait venir de leur coût d'extraction devenu trop élevé. Si le prix de vente à la pompe est trop élevé, les clients ne peuvent plus faire le plein de leur véhicule, ce qui fixe une limite opérationnelle au coût du litre de carburant.

    Cette barrière liée à la rentabilité d'investissements à haut risque risque de compromettre la disponibilité du pétrole bien avant le tarissement de la ressource elle-même.
    Dernière modification par sunyata ; 11/01/2022 à 17h01.

  33. #27
    sunyata

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Ad minima, si la transition énergétique n'est qu'un leurre pour lutter efficacement contre le réchauffement,
    elle sera bien utile pour se préparer à l'épuisement des énergies fossiles, lorsque le versant abrupte de la falaise de Sénèque se présentera.

  34. #28
    Archi3

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Bien sur, de toutes façons elle est inévitable puisque la production de fossiles tendra vers zéro dans tous les cas, donc il faudra bien fonctionner avec autre chose.

    Quand je dis qu'elle n'aura pas pour effet de diminuer la quantité de fossiles extraits, ça ne veut pas dire qu'elle n'est pas nécessaire ou utile. Ca veut dire qu'elle peut l'être, mais pour d'autres raisons.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  35. #29
    yves25
    Modérateur

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Sur ce pont, on est donc tous d'accord , donc.
    Reste la vitesse à laquelle on épuisera ces ressources et donc (entre autres) la vitesse du réchauffement
    C'est la seule variable un tant soit peu ajustable mais ce n'est pas rien
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  36. #30
    Nemoclay

    Re : Lutte contre le réchauffement : Facteurs d'émission des différentes énergies.

    Reste la vitesse à laquelle on épuisera ces ressources
    Même pas besoin d'aller jusqu'à l'épuisement des ressources, au bout d'un moment les taux de retours énergétiques deviennent trop mauvais pour être rentables/pratiques...

    Edit: je viens de me rendre que sunyata avait déjà fait la remarque désolé pour le doublon...


    Dans un récent rapport du Shift Project, on peut voir que sur les 16 principaux pays fournisseurs de pétrole pour l'UE, 14 ont une production en déclin.
    Il est prévu une baisse de production de 12% en 2030 par rapport en 2019..
    Ca commence déjà.
    Il ne faut pas se laisser submerger par la compléxité sans pour autant la perdre de vue.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actualité - COP 22 au Maroc : la lutte contre le réchauffement passe en mode « pause » jusqu'à la CO
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/11/2016, 20h55
  2. Actu - La lutte contre les spams sert aussi à rechercher un vaccin contre le Sida
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/12/2011, 14h30
  3. Guide carbone - Facteurs d'émission
    Par Loudho dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/07/2010, 17h10
  4. Actu - Frictions européennes face à la lutte contre le réchauffement
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/03/2008, 22h26
  5. TPE : Lutte contre le rechauffement climatique
    Par greg_38 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/01/2008, 16h46