Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Alimentation raspberry pi MODB+



  1. #1
    Jack
    Modérateur

    Alimentation raspberry pi MODB+


    ------

    Bonjour à tous,

    je viens de découvrir la sortie d'un nouveau modèle de raspberry pi: le modèle B+.
    Par curiosité je jette un oeil sur son électronique:
    http://docs-europe.electrocomponents...6b812faa1d.pdf
    En haut à gauche il y à un montage qui excite ma curiosité: c'est l'interface entre le 5V de la carte et la prise amenant le 5V externe par la prise USB. Peut-être est-ce dû au fait que je ne fais plus vraiment d'électronique analogique depuis un dizaine d'année, mais je n'arrive pas à comprendre le fonctionnement de l'ensemble miroir de courant + mosfet Q3, qui se comporte d'après le schéma comme une diode sans seuil.

    Auriez-vous des explications?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    DAUDET78

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Honnêtement, je ne vois pas trop l’intérêt du montage .... Mais il y a peut être quelque chose qui m’échappe !
    Ce n'est pas un miroir de courant, mais un détecteur de tension sur la tension drain/source du PMOS
    - Si Vdrain > Vsource, le PNP de droite est bloqué et on a une tension sur grille/source de -5V et le PMOS est conducteur ( diode parfaite ON)
    - Si Vdrain < Vsource, le PNP de droite est ON et on a une tension sur grille/source de 0V et le PMOS est bloqué ( diode parfaite OFF)

    Ce serait valable si le 5V interne pouvait provenir d'une autre source .
    J'aime pas le Grec

  4. #3
    Jack
    Modérateur

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Ce n'est pas un miroir de courant
    Ca y ressemble beaucoup tout de même
    - Si Vdrain > Vsource, le PNP de droite est bloqué et on a une tension sur grille/source de -5V et le PMOS est conducteur ( diode parfaite ON)
    Quelque chose m'échappe: si Vdrain > Vsource, VDS >0. hors il s'agit d'un canal P ... de plus, lorsqu'un PMOS tel que celui-ci est conducteur, le courant va de la source vers le drain, donc contraire au sens de la diode parfaite.

    Ce serait valable si le 5V interne pouvait provenir d'une autre source .
    C'est ce qui se passe lorsqu'on alimente la carte par l'intermédiaire du connecteur d'extension J8.

  5. #4
    DAUDET78

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Citation Envoyé par Jack Voir le message
    de plus, lorsqu'un PMOS tel que celui-ci est conducteur, le courant va de la source vers le drain, donc contraire au sens de la diode parfaite.
    Eh oui ......
    Mais pour de faible tension Drain/Source (positive ou négative) , un MOS est bidirectionnel ! C'est pas dans la spécification .... mais ça marche .
    J'aime pas le Grec

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    Jack
    Modérateur

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    Eh oui ......
    Mais pour de faible tension Drain/Source (positive ou négative) , un MOS est bidirectionnel ! C'est pas dans la spécification .... mais ça marche .
    Et il serait capable de faire passer les centaines de mA que peut consommer la carte?
    Et si on peut rendre un simple mosfet bidirectionnel, pourquoi s'embête-t-on à en mettre 2 dans un switch analogique?

  9. #6
    DAUDET78

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Citation Envoyé par Jack Voir le message
    Et il serait capable de faire passer les centaines de mA que peut consommer la carte?
    sans problème
    Et si on peut rendre un simple mosfet bidirectionnel, pourquoi s'embête-t-on à en mettre 2 dans un switch analogique?
    Là, tu changes de sujet et, d'après mes souvenirs, c'est une seule discussion pour un seul sujet ?

    Donne un exemple de switch .
    J'aime pas le Grec

  10. Publicité
  11. #7
    Jack
    Modérateur

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Là, tu changes de sujet et, d'après mes souvenirs, c'est une seule discussion pour un seul sujet ?
    Je suis surpris que ça puisse fonctionner, c'est tout.

    Donne un exemple de switch
    un vulgaire 4066,

  12. #8
    DAUDET78

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    http://pdf.datasheetcatalog.com/data...d/CD4066BC.pdf
    C'est pas obligatoire ....
    http://pdf.datasheetcatalog.com/data.../500729_DS.pdf

    Dans la représentation interne d'un CI, il y a quelque fois des transistors qui servent à rien mais qui sont représentés car ils sont là par construction. C'est mon explication qui vaut ce qu'elle vaut
    J'aime pas le Grec

  13. #9
    DAUDET78

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    En complément ...
    Regarde l'optomos H11F1
    J'aime pas le Grec

  14. #10
    bobflux

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    En fait un MOS est capable de conduire son courant nominal dans les 2 sens tant qu'il est bien saturé (Vgs > seuil, il se comporte comme une résistance) ; la subtilité est que suivant la polarité de la tension, D et S échangent leurs rôles, donc on doit mesurer le Vgs par rapport à la bonne broche qui joue le rôle de la source à un instant donné.

    Si tu veux faire un switch de puissance capable de se bloquer complètement avec des MOS discrets, il faut se débarrasser des diodes, donc on met les 2 MOS en série, avec les diodes face à face. C'est l'équivalent d'un relais. La polarisation est un peu subtile. C'est utilisé dans les protections de batteries par exemple : on doit protéger contre la décharge (surintensité, décharge profonde) et aussi contre la charge (pour éviter que ça pète quand le pack LiPo est branché sur un chargeur pas adapté). Il existe des chips faits pour qui surveillent tous les paramètres et commandent les grilles des 2 MOS.

    Pour émuler un relais, on peut utiliser 2 gros NMOS et des optocoupleurs à LED/photopile qui sortent une tension.

    Si tu veux faire un switch analogique, avec des MOS sans diode, tu n'as pas le problème du blocage, mais par contre lorsque ton signal se rapproche de l'alim positive, tu ne peux plus saturer le NMOS à moins d'avoir une alim boostée. Idem, si ton signal se rapproche de l'alim négative, tu ne peux plus saturer le PMOS. Donc, dans le 4066, il y a un NMOS et un PMOS en parallèle, qui sont activés en même temps par des tensions de commande de polarité correspondantes. Chaque MOS conduit une alternance du signal (les deux sont actifs lorsque le signal est vers la moitié de la tension d'alim). C'est pourquoi la résistance interne du switch varie en fonction de la tension à commuter.

    L'OptoFET résoud ce problème d'une façon élégante...

    Si tu regardes bien le 4066 tu verras que chaque switch est en fait composé de deux switch en série, plus un MOS qui met le commun des deux switch à la masse, pour réduire les fuites à travers les capacités parasites quand les MOS sont bloqués.

    Sur le TL18x, le switch est juste un JFET, le reste du merdier sur le schéma sert juste à faire du level shifting, car l'alim est en +/- 15V mais le signal de commande est en 0/5V.
    Dernière modification par bobflux ; 02/08/2014 à 09h33.

  15. #11
    Jack
    Modérateur

    Re : Alimentation raspberry pi MODB+

    Super explication.
    Un grand merci à tous les 2

Discussions similaires

  1. Raspberry pi
    Par faberse dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/02/2014, 16h53
  2. Alimentation Raspberry PI
    Par djpostka dans le forum Électronique
    Réponses: 27
    Dernier message: 26/02/2014, 15h40
  3. Raspberry pi + MCP3008 + PT1000
    Par flexbrane dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/01/2014, 08h50
  4. Raspberry Pi et Mathematica
    Par yoda1234 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/11/2013, 04h30
  5. Raspberry Pi
    Par ouess dans le forum Programmation et langages, Algorithmique
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/02/2013, 09h38
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.