Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Raspberry PI et Potentiomètre



  1. #1
    ledaltagat

    Raspberry PI et Potentiomètre


    ------

    Bonjour à tous,
    Pour un petit projet j'ai une thermistance que je voudrais "simuler"
    J'ai donc remplacé ma thermistance par un potentiomètre.
    Celui ci me permet bien de modifier ma température.
    Maintenant j'aimerai automatiser ceci avec un raspberry pi.
    J'aimerai pouvoir avoir une température (simulée) lorsque la GPIO est à 1 et une autre distincte lorsque la GPIO est à 0.
    Auriez-vous quelques idées à me faire passer ?
    Merci par avance,

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    DAUDET78

    Re : Raspberry PI et Potentiomètre

    Citation Envoyé par ledaltagat Voir le message
    J'aimerai pouvoir avoir une température (simulée) lorsque la GPIO est à 1 et une autre distincte lorsque la GPIO est à 0.
    Avec une information binaire, tu peux dire que ta température est à telle valeur (+-epsilon) ou pas
    J'aime pas le Grec

  4. #3
    ledaltagat

    Re : Raspberry PI et Potentiomètre

    Bonjeur daudet et merci
    Alors mon probleme est inverse ma gpio est en sortie et je n’envoie pas de trame binaire
    L’idee est de faire le job avec des composants passifs...
    merci par avance

  5. #4
    Zenertransil

    Re : Raspberry PI et Potentiomètre

    Oui, ce n'est pas compliqué : déjà tu détermines les valeurs de résistances dont tu as besoin. Mettons que ce soit 500 Ohms et 5200 Ohms (valeurs aléatoires). Tu prends une résistance de 500 Ohms et une de 4,7kOhm. Tu les branches en série sur l'entrée, la 4700 côté masse, la 500 côté entrée, et tu places un petit MOSFET (un bipolaire pourrait aussi convenir...) en parallèle sur la 4,7kOhm. Quand le MOSFET est inactif (GPIO à 0), tu as deux résistances en série. Quand le MOSFET est saturé (GPIO à 1), la résistance de 4700 Ohms est shuntée et tu n'as plus que la 500 Ohms.

    Pourquoi un MOSFET? Parce qu'il se comporte globalement comme une résistance, généralement d'autant plus petite (à son Vgs nominal) que son courant nominal est grand. Donc tu as une petite erreur, mais tu as toujours un truc en U=kI (où k est la somme de la résistance du "haut" et de la Rdson du MOS). Avec un bipolaire, tu n'as plus cette proportionnalité, tu as un truc en U=kI+k', où k est la résistance du haut et k' le Vcesat du transistor. Ca peut jouer ou ne pas jouer, mais sans plus d'infos...

    Et si tu attaques directement en tension, tu fais pareil, avec trois résistances par exemple, en prenant le point entre celle du haut et celle du milieu : selon que tu shuntes celle du bas ou pas par le transistor, tu obtiens deux ponts diviseurs différents, et donc deux tensions différentes. Après, il ne reste qu'à choisir les bonnes valeurs!
    Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    ledaltagat

    Re : Raspberry PI et Potentiomètre

    Salut et merci pour ta réponse
    Alors pour te dire la vérité j ’ai fait sur plaque de prototypage rapide le montage que tu as décrit mais avec un bipolaire sauf que j’avais pris des valeurs au pif (n’ayant que du cms j’ai utilisé ce que j’avais )
    Merci beaucoup je vais pouvoir finaliser mon routage
    Cordialement

Discussions similaires

  1. Avis sur raspberry pi
    Par guillaume83 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/09/2014, 22h25
  2. Raspberry pi
    Par faberse dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/02/2014, 17h53
  3. Alimentation Raspberry PI
    Par djpostka dans le forum Électronique
    Réponses: 27
    Dernier message: 26/02/2014, 16h40
  4. Raspberry Pi et Mathematica
    Par yoda1234 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/11/2013, 05h30
  5. Raspberry Pi
    Par ouess dans le forum Programmation et langages, Algorithmique
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/02/2013, 10h38
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.