Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Extinction temporisée



  1. #1
    Chuck159

    Extinction temporisée


    ------

    Bonjour, je suis actuellement à la réalisation d'un système d'extinction temporisé comme on peut le voir sur les feux de jour d'une Audi par exemple lorsque les clignotant fonctionne.
    Mes dernières manipulation électronique date un peu alors je me permets de sollicité votre aide.

    Alors voilà ou j'en suis, je ne sais pas si c'est le plus efficace ( simple ), mais voilà sur quoi je suis arrivé.

    Nom : Tempo reverse.jpg
Affichages : 101
Taille : 18,4 Ko

    Alors je connais la formule T = R x C , mais quelles résistances sont prise en compte, pour le calcul?
    (Pour ceux qui veulent savoir T = 1)
    Merci d'avance ^^

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    gienas
    Modérateur

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour Chuck159 et tout le groupe


    Citation Envoyé par Chuck159 Voir le message
    ... voilà ou j'en suis ...
    Je ne vois pas bien ce que tu veux faire au juste, et si l'interrupteur dessiné est celui qui doit être retardé, mais, pour essayer de réfléchir, il faut connaître:

    1- le délai d'extinction;

    2- l'intensité à couper;

    3- l'élément qui opère la coupure; (par exemple un interrupteur, dont il faut savoir à quoi il est relié)

    4- la tension d'alimentation.

    Là, ton schéma ne retarde rien.

  4. #3
    Chuck159

    Re : Extinction temporisée

    Dans mon schéma interrupteur est dessiner en haut a gauche, il s'agit d'une alim venant de la boite clignotante en 12v.

    Etant donner que mon interrupteur clignote sur 2 secondes(1sec-allumage-1sec-extinction-.... en boucle), je souhaite que mon ampoule ne s'allume pas entre 2 clignotement et donc l’éteindre pendant 1 seconde.

    Le but étant que s'il ne se passe rien, mon ampoule reste allumé.

    1 - une seconde
    2- 0,5A +-
    3- Alimentation des clignoteurs représenté par interrupteur en haut à gauche
    4- 12V

    Voici en gros ce que je souhaite comme résultat.


  5. #4
    Chuck159

    Re : Extinction temporisée

    Donc dans le fonctionnement de mon schéma :

    Phase 0, Alim OFF :

    Aucune alim, transistor non passant, lampe OFF.

    Phase 1, alim ON :

    La base a une tension inférieur à l'émetteur, le transistor devient passant, la lampe s'allume.

    Phase 2, Clignotant ON :

    Clignotant ON, le +12 arrive jusqu’à la base, ce qui coupe le transistor.

    Phase 3, Clignotant OFF :

    Le condensateur se décharge, maintenant le transistor coupé 1 seconde.



    Après soit on retombe en phase 1 ou 2 selon le clignoteur.

    C'est peut être plus claire ainsi, mais je viens de me rendre compte d'une chose : je n'aurais que 0.6V de décharge du condo utile à l'extinction du transistor ( si je me souviens bien ).
    Peut-être en jouant avec R2 et R3 je peux pallier à ce problème?


    Nom : Tempo reverse.jpg
Affichages : 80
Taille : 27,7 Ko

    Voilà, petite MAJ explicative.
    Dernière modification par Chuck159 ; 24/09/2015 à 20h41.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bdom001

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Chuck159 Voir le message

    Phase 1, alim ON :


    La base a une tension inférieur à l'émetteur, le transistor devient passant, la lampe s'allume.
    Un transistor bipolaire se commande en courant, pas en tension.

    Citation Envoyé par Chuck159 Voir le message
    Phase 3, Clignotant OFF :

    Le condensateur se décharge, maintenant le transistor coupé 1 seconde.
    Non. Le condo se décharge ... dans R1 uniquement. Le courant de la base du transistor est rétabli instantanément au moment de l'ouverture de l'interrupteur du clignotant, ce qui rend le transistor passant immédiatement. Donc pas de temporisation ici.

    Solution : le condensateur en parallèle sur R3 (La valeur de R1 devant rester relativement faible).


    Cordialement.

  8. #6
    DAT44

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour,
    un BC337, c'est bon pour 0.5 ampères, dans un phare de voiture la pointe de courant à la MST dépasse 50 ampères.
    Il serait prudent de s'orienter vers un MOS de puissance pour la commutation, non ?
    Dernière modification par DAT44 ; 28/09/2015 à 09h40.

  9. Publicité
  10. #7
    DAT44

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour,

    Genre :
    Images attachées Images attachées  

  11. #8
    Chuck159

    Re : Extinction temporisée

    Merci de vos réponses déjà ^^

    Ensuite : @DAT44, il s'agit des feux de jour à led de plus ou moins 3W la caméra dans la vidéo est juste dans le faisceau et donne l'effet des feux de croisement.

    Et pour le condo en R3, ma formule T=RxC est toujours valable, si oui quelle résistance sont prise en compte?

  12. #9
    gienas
    Modérateur

    Re : Extinction temporisée

    Bonsoir à tous

    Citation Envoyé par Chuck159 Voir le message
    ... Et pour le condo en R3, ma formule T=RxC est toujours valable, si oui quelle résistance sont prise en compte?
    Hum. Ce n'est pas aussi simple que tu sembles le croire.

    Pour commencer, R1 ne sert qu'à assurer la décharge indispensable du C, en période d'attente interrupteur ouvert. C'est grâce à cette décharge, que le condensateur aura le statut de "court circuit" temporaire à la fermeture de K.

    Pour éviter de fausser les calculs, R1 doit avoir la résistance la plus haute possible, mais plus cette valeur devient grande, plus il faut attendre pour avoir la décharge du C.

    R2+R3 à eux seuls, assurent la saturation (donc la conduction) du transistor. C'est le courant dans la lampe et le gain du transistor qui vont "déterminer" cette résistance équivalente.

    Pour l'expérimentation, R2 n'est pas strictement nécessaire et peut être choisi à 0.

    Dans ce cas, c'est surtout R3 qui va intervenir dans la formule du temps t, avec le C, si R1 >> R3.

    À la fermeture de K, si C est en court circuit, il va bloquer le transistor, tant que sa charge va rester inférieure à 0,6V. À cette valeur (en réalité "un peu" avant), le courant base sera devenu suffisant pour rendre le transistor conducteur.

    Le délai obtenu, va surtout dépendre du C, puisque R3 doit être fixé par les caractéristiques du transistor et le courant lampe nécessaire. C'est en "jouant" sur la valeur du C que tu atteindras le délai que tu souhaites obtenir.

    Et, comme c'est au tout début de la courbe de charge de ce C que la mise en conduction (l'allumage) de la lampe sera obtenu, le temps t de délai sera une toute petite fraction du produit R3 . C, par exemple:

    t = 0,1 * R3 * C

  13. #10
    DAT44

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Chuck159 Voir le message
    Merci de vos réponses déjà ^^

    Ensuite : @DAT44, il s'agit des feux de jour à led de plus ou moins 3W la caméra dans la vidéo est juste dans le faisceau et donne l'effet des feux de croisement.

    Et pour le condo en R3, ma formule T=RxC est toujours valable, si oui quelle résistance sont prise en compte?
    bon si tu n'a vraiment que 3W à commuter, un BC337 suffirait, mais il faut un courant de base important pour un transistor bipolaire, comme apparemment tu souhaite un montage a un transistor il est préférable de prendre un MOS :
    Images attachées Images attachées  

  14. #11
    bdom001

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour à tous,

    Chuck159, j'ai regardé la datasheet du BC337 et j'ai vu qu'il s'agissait d'un NPN et non d'un PNP.
    êtes-vous sûr de vos références ?

    Cordialement.

  15. #12
    Chuck159

    Re : Extinction temporisée

    Alors oui pour le transistor c'est bien un BC327 et non un 337, merci tu fais bien de me le faire remarquer ^^

    Bon bah pus qu'a tester sur plaque essais maintenant que j'ai un schéma correct. On verra si tout fonctionne bien comme je le souhaite.

  16. Publicité
  17. #13
    bdom001

    Re : Extinction temporisée

    Bonjour,
    la datasheet du BC327 précise que ce dernier a un gain en courant qui peut aller de 100 à plus de 600. Dans le pire des cas (hFE = 100) tu peux avoir besoin d'un courant de base de quelque 5mA pour arriver à saturation, ce qui impliquerait que la valeur du condensateur atteigne des valeurs démesurées pour obtenir la temporisation requise.

    Dans ce dernier cas, une solution à base de transistor à effet de champs du style de celle proposée par DAT44 est préférable.

    Sinon (pas de transistor à effet de champs à portée de main),
    si tu dispose d'un transistor NPN présentant des caractéristiques adéquates pour piloter la lampe, tu peux créer un étage supplémentaire (de puissance) avec ledit transistor monté en émetteur commun et dont le courant de base serait piloté, via une résistance appropriée, par le collecteur du PNP actuel.

    ou encore,
    si tu dispose d'un autre transistor PNP tu peux le coupler avec celui existant dans un montage "darlington".

    Cordialement.

Discussions similaires

  1. Choix et fonctionnement d'une VMC simple flux temporisée
    Par Guillaume22 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/08/2011, 15h18
  2. Minuterie temporisée
    Par jeremy69 dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/06/2010, 17h59
  3. Besoin d'aide pour une maquette temporisée
    Par Ben017 dans le forum Électronique
    Réponses: 25
    Dernier message: 06/01/2010, 11h42
  4. Commande de bobine temporisée
    Par yoshicnd dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/04/2009, 08h20
  5. Poussoir et commande temporisée
    Par Quasar dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/08/2003, 14h55
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.