Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 44

Questions diode de roue libre



  1. #1
    UknownStudent

    Questions diode de roue libre


    ------

    Bonjour/Bonsoir,


    Voilà j'ai essayé de me documenter sur le role d'une diode dite de roue libre, et j'ai constaté que différentes sources en parlent de manière différente, certains parlent d'effets capacitifs parasites présents notamment ntre les spires de la bobine que la diode est censé protéger, or d'autres expliquent le phénomène et le role de la DRL sans évoquer ces effets, donc j'aimerais savoir quel role joue ces effets capacitifs si on en tenait compte ? Est ce qu'ils s'ajoutent simplement à la quantité d'énergie emmagasiné par inductance ?

    Ma deuxième question concerne une chose que j'ai lue et qui m'a un peu troublé, c'est le fait que la diode, une fois le passage de courant intérrompu, impose sa tension de seuil à la bobine, pourtant n'est ce pas le contraire qui devrait se produire étant donnée que la bobine agit désormais comme un générateur c'est elle qui devrait imposer sa tension au circuit ? non ?

    C'est tout, merci de bien vouloir m'éclairer

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    lpt1com2

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,
    Aurais-tu un lien qui parle de l’influence des capacités inter-spires sur la diode de roue libre ? Personnellement, je n’ai rien vu à ce sujet.
    La tension au bornes de la bobine est limitée par la tension de seuil de la diode, c’est donc bien la diode qui impose cette tension. Comment penses-tu qu'il puisse en être autrement ?
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  4. #3
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,
    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    Ma deuxième question concerne une chose que j'ai lue et qui m'a un peu troublé, c'est le fait que la diode, une fois le passage de courant intérrompu, impose sa tension de seuil à la bobine, pourtant n'est ce pas le contraire qui devrait se produire étant donnée que la bobine agit désormais comme un générateur c'est elle qui devrait imposer sa tension au circuit ? non ?
    L'inductance est un générateur de courant, elle impose le courant circulant dans le circuit en fonction de l'énergie emmagasinée. La tension est quant à elle fixée par la diode, en fonction de ce courant.

    Si les capa inter-spires rentrent en compte dans le bilan de l'énergie stockée dans la bobine, c'est, dans les cas courants, un paramètre mineur. Il n'influence pas le choix de la diode -- sauf peut-être cas très particulier. Un lien, comme demandé par Lot1com2 le demande, aiderait.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  5. #4
    invite03481543

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,

    il n'y a pas d'interruption de courant dans une bobine, surtout si on lui laisse un chemin pour circuler (la diode), donc la diode conduit le courant et devient passante ce qui impose une tension au circuit qui est naturellement la tension directe de la diode, c'est à dire 0.7V.

    PS: Grillé par Antoane

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    trebor

    Re : Questions diode de roue libre

    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    Bonjour/Bonsoir,


    Voilà j'ai essayé de me documenter sur le role d'une diode dite de roue libre, et j'ai constaté que différentes sources en parlent de manière différente, certains parlent d'effets capacitifs parasites présents notamment ntre les spires de la bobine que la diode est censé protéger, or d'autres expliquent le phénomène et le role de la DRL sans évoquer ces effets, donc j'aimerais savoir quel role joue ces effets capacitifs si on en tenait compte ? Est ce qu'ils s'ajoutent simplement à la quantité d'énergie emmagasiné par inductance ?

    Ma deuxième question concerne une chose que j'ai lue et qui m'a un peu troublé, c'est le fait que la diode, une fois le passage de courant intérrompu, impose sa tension de seuil à la bobine, pourtant n'est ce pas le contraire qui devrait se produire étant donnée que la bobine agit désormais comme un générateur c'est elle qui devrait imposer sa tension au circuit ? non ?

    C'est tout, merci de bien vouloir m'éclairer
    Bonjour à tous,

    La diode étant reliée aux bornes de la bobine, cette diode court-circuite le courant induit par la bobine et de ce faite la diode impose sa tension de seuil comprise entre 0,7 et 1 volt.

    La bobine n'impose plus de courant ni de tension induite car le champ magnétique dans la bobine s'est effondré totalement.

    L’énergie s'étant dissipée dans la diode de roue libre
    Dernière modification par trebor ; 22/08/2016 à 08h35.
    Faire tout pour que demain soit meilleur

  8. #6
    gienas
    Modérateur

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour UknownStudent et tout le groupe


    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    ... j'ai essayé de me documenter sur le role d'une diode dite de roue libre, et j'ai constaté que différentes sources en parlent de manière différente ...
    Avant tout, il serait intéressant de savoir pourquoi et dans quel contexte tu cherches ces informations. Suivant tes réponses, les nôtres seront différentes (aussi).

    Le rôle essentiel de la DRL c'est de permettre à l'inductance de se vider sans rien détruire autour d'elle, alors qu'elle peut être redoutable.

    Elle est obligatoire pour tous les montages où l'on opère une commutation dans une inductance.

    Il faut aussi savoir que l'inductance est dynamique, en emmagasinant son énergie sous forme de courant, donc ininterruptible, contrairement au condensateur, son "symétrique", qui stocke l'énergie sous une forme statique avec une tension que l'on peut conserver dans cet état, pendant une période infinie.

    L'aspect mortel de l'inductance, c'est que, comme elle refuse de voir le courant qui la traverse varier, elle prend des mesures pour y parvenir. Quand "interrupteur" qui la reliait au monde extérieur qui permettait au courant de la charger:

    1- elle change de casquette: de récepteur qu'elle était, elle devient générateur;

    2- pour maintenir le courant, ce générateur de courant monte la tension jusqu'à obtenir le courant nécessaire. Si nécessaire, cette tension pourrait monter à l'infini;

    3- bien avant d'atteindre ces valeurs, quelle que soit la nature de cet interrupteur, un courant va s'établir au travers d'une étincelle disruptive, qui va commencer à vider l'énergie emmagasinée;

    4- au moment du changement de casquette sugnalé au dessus, la tension à ses bornes va s'inverser, puisque c'est le seul moyen pour que tout son "programme" puisse s'exécuter;

    5- comme son énergie se vide avec un statut de générateur de courant, (Norton pour les intimes), un peu plus déroutant pour les habitués de Thévenin, cela peut expliquer les difficultés que rencontrent les utilisateurs dans la compréhension du phénomène;

    6- le processus s'arrête quand toute l'énergie a été vidée.

  9. Publicité
  10. #7
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour/Bonsoir

    Alors c'est ici que j'ai trouvé la référence aux effets capacitifs de la bobine : http://www.astuces-pratiques.fr/elec...re-pour-relais pour ceux qui voulaient connaitre la source

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    L'inductance est un générateur de courant, elle impose le courant circulant dans le circuit en fonction de l'énergie emmagasinée. La tension est quant à elle fixée par la diode, en fonction de ce courant.
    :O normal que je ne le sache pas puisque je ne sais pas quelle différence il y a entre générateur de courant et de tension et ce que c'est réellement
    Bon je sais que le générateur de courant impose un courant comme son nom l'indique et celui de la tension impose une tension mais c'est tout, j'en déduis qu'un condo agit comme un générateur de tension ? ... d'ailleurs si vous pouvez m'en dire un peu plus là dessus ca serait super =)

    Et donc la diode impose une tension quand on lui impose un courant ? comme ce qui se passe inversement ?



    Citation Envoyé par HULK28 Voir le message
    il n'y a pas d'interruption de courant dans une bobine, surtout si on lui laisse un chemin pour circuler (la diode), donc la diode conduit le courant et devient passante ce qui impose une tension au circuit qui est naturellement la tension directe de la diode, c'est à dire 0.7V.
    Première fois dont j'entend parler de ce phénomène, je n'ai pas rencontré avant d'un courant imposé à une diode ... supposons qu'on continue d'augmenter le courant, est ce que la tension va augmenter de manière logarithmique ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    L’énergie s'étant dissipée dans la diode de roue libre
    Il me semblait que l'énergie se dissipe dans la résistance par effet joule non ? Sinon je vois pas comment la diode pourrait dissiper de l'énergie ..

    Citation Envoyé par gienas Voir le message
    Il faut aussi savoir que l'inductance est dynamique, en emmagasinant son énergie sous forme de courant, donc ininterruptible, contrairement au condensateur, son "symétrique", qui stocke l'énergie sous une forme statique avec une tension que l'on peut conserver dans cet état, pendant une période infinie.
    SOus forme de courant ? Ou de champ magnétique ? pq ininterruptible ?


    Citation Envoyé par gienas Voir le message

    2- pour maintenir le courant, ce générateur de courant monte la tension jusqu'à obtenir le courant nécessaire. Si nécessaire, cette tension pourrait monter à l'infini;
    Que se passerait-il si on isolait la bobine ? On la coupe du circuit on la laisse seul en l'air

    Bon en tout cas on comprendrait bcp mieux si vous n'essayiez pas de personnifier la bobine et d'expliquer le phénomène physique au lieu de la "psychologie" de la méchante bobine

  11. #8
    lpt1com2

    Re : Questions diode de roue libre

    Effectivement, les capacités parasites en parallèle sur la bobine en font un circuit oscillant qui va générer des oscillations amorties, mais la diode interrompt ce processus. La surtension vaut –L* DI/DT, et sa polarité est donc inversée par rapport à la tension aux bornes du relais en fonctionnement, d’où le sens de la diode.
    L’auteur de l’article préconise une diode 1N4148, qui convient dans la majorité des cas. Mais j’ai vu un cas où cette diode avait été détruite (en court-circuit), provoquant la mort du transistor de commande. Le relais était un modèle assez « costaud », et l’énergie délivrée à la coupure était telle que la diode ne l’a pas supportée. Comme tu le dis, c’est la diode qui « impose » sa tension de seuil, mais, dans ce cas, c’est la bobine qui a « imposé » un courant trop fort pour elle ! Tu parles d’isoler la bobine à la coupure. Alors la tension n’est limitée que par les capacités en parallèle, et peut monter à des valeurs pouvant provoquer un arc électrique, et c’est en gros ce principe qui était utilisé pour l’allumage des voitures d’anciennes générations.
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  12. #9
    trebor

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour à tous,

    L'allumage à vis platinée qui grâce au condensateur ( 0,2 à 0,3 uF ) mis en parallèle sur le circuit primaire de la bobine d'allumage ( proche des vis platinée "rupteur" ) permettait de protéger les contacts du rupteur en absorbant l'extra courant du rupture de self induction généré par le primaire de la bobine.
    https://www.google.be/search?q=allum...iw=882&bih=502

    Pour la diode mise en parallèle aux bornes de la bobine, elle forme avec la bobine un circuit fermé et conducteur lors de l’effondrement du champ magnétique, l'énergie est ainsi dissipée dans la diode et la bobine qui ont chacune une résistance au courant qui les traverse.
    La diode U de seuil 0,7 V soit R = 0,7/I

    Bonne journée à tous
    Faire tout pour que demain soit meilleur

  13. #10
    DAUDET78

    Re : Questions diode de roue libre

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    en absorbant l'extra courant du rupture de self induction généré par le primaire de la bobine.
    mais pas que ça ....
    Voir la surprise des électroniciens qui ont fait des allumages électroniques avec rupteur d'origine dans les années 70 .

    Le condensateur est inutile, vu que le transistor ne fait pas d'étincelle ni d'usure ? Ah ça, ils avaient une belle THT à l'oscillo, mais le moteur démarrait mal.
    En fait, le condensateur fait un circuit oscillant avec la self de la bobine et permet d'avoir une surtension, certes moins grande, mais plus longue. Et donc une étincelle plus "chaude"
    J'aime pas le Grec

  14. #11
    trebor

    Re : Questions diode de roue libre

    Salut Daudet,
    Merci pour ton complément d'info.
    A propos de la nature de l'étincelle, certain disent qu'elle doit être plutôt rougeâtre que bleu afin de mieux enflammer le mélange air/essence, as-tu déjà entendu dire cela ou le confirmer ?
    A+
    Faire tout pour que demain soit meilleur

  15. #12
    PIXEL

    Re : Questions diode de roue libre

    bleu-blanc, sinon c'est poussif

  16. Publicité
  17. #13
    lpt1com2

    Re : Questions diode de roue libre

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    grâce au condensateur ( 0,2 à 0,3 uF ) mis en parallèle sur le circuit primaire de la bobine d'allumage
    Sauf erreur, le condensateur n'était pas en parallèle sur le primaire de la bobine, mais sur les vis platinées.
    Il vaut mieux être le deuxième mari d'une veuve, que le premier

  18. #14
    trebor

    Re : Questions diode de roue libre

    Citation Envoyé par lpt1com2 Voir le message
    Sauf erreur, le condensateur n'était pas en parallèle sur le primaire de la bobine, mais sur les vis platinées.
    Juste, loin de la sortie du circuit primaire de la bobine, en parallèle sur le linguet positif "mobile" des vis platinée.
    Faire tout pour que demain soit meilleur

  19. #15
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,
    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    :O normal que je ne le sache pas puisque je ne sais pas quelle différence il y a entre générateur de courant et de tension et ce que c'est réellement
    1. Tu ne peux pas choisir indépendament la tension et le courant circulant dans une résistance donnée. Par exemple, si tu prend une résistance de 2.5Ohm, tu peux décider de mettre 10 V à ses borne, et alors, le courant sera de 4A (mais ce n'est pas toi qui le fixe -- la preuve, si la résistance varie un peu en s'échauffant, le courant variera d'autant). Tu peux aussi décider de faire circuler le 5A dans la résistance , la tension à ses bornes vaudra alors 12.5 V (mais ce n'est pas toi qui la fixe -- la preuve, si la résistance varie un peu en s'échauffant, la tension variera d'autant).

    2. Idéalement :
    - peu importe ce que tu branches en sortie, un générateur de courant fournie toujours le même courant, la tension est alors fonction de la charge ;
    - peu importe ce que tu branches en sortie, un générateur de tension fournie toujours la même tension, le courant est alors fonction de la charge ;

    3. La plupart des cource d'énergie électrique qui nous entoure sont des sources de tension (prise secteur, batterie de voiture, pile, alim de PC, "transfo chargeur de téléphone portable"...)

    j'en déduis qu'un condo agit comme un générateur de tension ?
    Oui : si il est débranché (i.e. qu'il débite 0 mA) et que tu mesures 5V à ses bornes, puis que tu y branches une charge, la tension va rester à 5V tandis que le courant va passer à une valeure différente de zéro.
    La tension va ensuite diminuer puisque le condensateur se décharge, mais c'est une autre histoire, qui fait que ce n'est pas une source de tension parfaite -- il faut regarder pendant un temps suffisament court (avant que la décharge ne soit notable) pour considérer que c'est une source idéale.

    Et donc la diode impose une tension quand on lui impose un courant ? comme ce qui se passe inversement ?
    Une diode, c'est un peu comme une résistance :
    - si tu imposes un courant la traversant, alors une certaine tension se retrouvera à ses bornes (c'est l'équivalent de U=R*I) ;
    - si tu imposes une tension à ses bornes, alors un certain courant la traversera (c'est l'équivalent de I=U/R).
    Dans la pratique, une diode, c'est plus complexe qu'une résistance puisque la valeur de R est fonction de U, mais l'idée de base est la même.

    Première fois dont j'entend parler de ce phénomène, je n'ai pas rencontré avant d'un courant imposé à une diode ... supposons qu'on continue d'augmenter le courant, est ce que la tension va augmenter de manière logarithmique ?
    En es-tu sûr ? N'as-tu jamais entendu dire qu'une led s’alimente en courant ? Que c'est la raison pour laquelle on met une résistance en série ?

    Il me semblait que l'énergie se dissipe dans la résistance par effet joule non ? Sinon je vois pas comment la diode pourrait dissiper de l'énergie ..
    L'énergie initialement stockée dans l'inductance de la bobine est dissipée dans la diode et dans la résistance de la bobine.
    Les pertes dans la résistance comme dans la diode se calculent en P=U*I.

    SOus forme de courant ? Ou de champ magnétique ? pq ininterruptible ?
    L'énergie est stockée sous forme de champ magnétique dans le composant et dans l'air l'entourant.
    L'énergie se calcule comme suit : E=0.5*L*I², où L est l'inductance de la bobine. Pour faire passer I d'une certaine valeur à 0 en un temps nul, il faut que l'énergie stockée aille quelque part en un temps nul. Et ça, c'est physiquement impossible (formellement : il y a continuité de l'énergie), il faudrait dissiper une puissance infinie.

    De même qu'on ne peut pas arrêter une voiture lancée à 100km/h instantanément : il faut dissiper l'énergie cinétique qu'elle contient d'une manière ou d'une autre :
    - en faisant chauffer les frein ;
    - en déformant le métal (lorsque la voiture se mange un mur ou un camion) ;
    - ...

    Ceci dit, pour l'électronicien, cela a assez peu d'importance.


    Que se passerait-il si on isolait la bobine ? On la coupe du circuit on la laisse seul en l'air
    L'énergie doit aller quelque part, et elle ira quelque part... capacité parasites, étincelle...
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  20. #16
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    :O

    On voit que vous avez de l'expérience et que vous êtes passionnés, c'est beau



    Citation Envoyé par lpt1com2 Voir le message
    Effectivement, les capacités parasites en parallèle sur la bobine en font un circuit oscillant qui va générer des oscillations amorties
    Donc en fait c'est comme s'il y avait un condo en parallèle, mais dans ce cas les effets de ce phénomène n'aggravent pas la surtension mais l'atténuent ? Ou bien est ce qu'il y a une energie supplémentaire stochée par les capacités parasites qui s'ajoutent à l'energie stockée par inductance ?


    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    1. Tu ne peux pas choisir indépendament la tension et le courant circulant dans une résistance donnée. Par exemple, si tu prend une résistance de 2.5Ohm, tu peux décider de mettre 10 V à ses borne, et alors, le courant sera de 4A (mais ce n'est pas toi qui le fixe -- la preuve, si la résistance varie un peu en s'échauffant, le courant variera d'autant). Tu peux aussi décider de faire circuler le 5A dans la résistance , la tension à ses bornes vaudra alors 12.5 V (mais ce n'est pas toi qui la fixe -- la preuve, si la résistance varie un peu en s'échauffant, la tension variera d'autant).

    2. Idéalement :
    - peu importe ce que tu branches en sortie, un générateur de courant fournie toujours le même courant, la tension est alors fonction de la charge ;
    - peu importe ce que tu branches en sortie, un générateur de tension fournie toujours la même tension, le courant est alors fonction de la charge ;

    3. La plupart des cource d'énergie électrique qui nous entoure sont des sources de tension (prise secteur, batterie de voiture, pile, alim de PC, "transfo chargeur de téléphone portable"...)
    Bien sûr, mais ca n'était pas ca ma question, et justement toutes les sources que je connais sont des sources de tension, je ne pense pas connaitre un exemple réel d'une source de courant ni les différences qu'il y a entre les deux, c'était ça mon interrogation



    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    En es-tu sûr ? N'as-tu jamais entendu dire qu'une led s’alimente en courant ? Que c'est la raison pour laquelle on met une résistance en série ?

    1 - Lol parce qu'il y a des composants qui s'alimentent en tension et d'autres en courant ?

    2 - Je pensais qu'il faille toujours ajouter une résistance pour proteger les composants et avoir la tension ou courant dont on a besoin sans endommager les composants

    3 - Quelle différence tension courant ? Puisquu'une tension créera un courant et vice versa, sinon on aurait pas de puissance et c'est la puissance qui compte finalement et dont on a besoin ...

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    L'énergie initialement stockée dans l'inductance de la bobine est dissipée dans la diode et dans la résistance de la bobine.
    Soit mais par quel phénomène est elle disspiée par la diode, effet joule comme dh'ab ou par un effet eclectrochimique inhérent aux semiconducteurs de ladite diote ?

  21. #17
    PIXEL

    Re : Questions diode de roue libre

    tout simplement par effet joule dans la bobine

  22. #18
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,
    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    Donc en fait c'est comme s'il y avait un condo en parallèle, mais dans ce cas les effets de ce phénomène n'aggravent pas la surtension mais l'atténuent ? Ou bien est ce qu'il y a une energie supplémentaire stochée par les capacités parasites qui s'ajoutent à l'energie stockée par inductance ?
    Impossible de répondre par une généralité : ca dépend de la valeur des composants.
    Il y aura ou non oscillations, c'est pas prévisible à priori sans connaitre les valeurs des composants (ca dépend du facteur de qualité).

    Note qu'en général, lorsqu'on s'intéresse à la commutation de relais, moteurs... on ne s'intéresse pas aux oscillations obtenues lors du passage en phase de roue-libre. Elle sont inexistantes ou négligeables.

    Il y a effectivement de l'énergie stockée dans ces capa parasites, la capa de sortie du transistor de découpage pouvant souvent être prépondérante.

    Bien sûr, mais ca n'était pas ca ma question, et justement toutes les sources que je connais sont des sources de tension, je ne pense pas connaitre un exemple réel d'une source de courant ni les différences qu'il y a entre les deux, c'était ça mon interrogation
    On peut réaliser des montages électroniques se comportant comme des sources de courant mais, en effet, dans la nature, on en trouve assez peu. On pourrait dire qu'une fois qu'un éclair a commencé à se créer, c'est (à l'échelle humaine) une source de courant, mais de valeur assez variable. Et encore...

    1 - Lol parce qu'il y a des composants qui s'alimentent en tension et d'autres en courant ?
    Tout ce que tu branches sur une source de tension "s'alimente en tension", c'est à dire : "a besoin d'une tension spécifiée pour fonctionner".
    Certain truc on besoin d'un courant fixe pour fonctionner, la tension étant alors fonction de contraintes autre, éventuellement assez extérieures. C'est le cas des led, par exemple. Tel type de led, par exemple, est prévu pour fournir un certain flux lumineux. Il se trouve (c'est physique) que dans une led, leflux lumneux est directement fonction du courant traversant la led. Donc, pour la faire produire son flux lumineux nominal, il faudra alimenter la led avec un certain courant. La tension aux bornes de la led sera quant à elle fonction de divers paramètres, tels que la température, la qualité de la connection entre la partie active de la puce et son boitier, etc.
    C'est très schématique, mais l'idée est là.

    2 - Je pensais qu'il faille toujours ajouter une résistance pour proteger les composants et avoir la tension ou courant dont on a besoin sans endommager les composants
    Non, si un truc a besoin de 5V pour fonctionner, on lui donne 5V.

    3 - Quelle différence tension courant ? Puisquu'une tension créera un courant et vice versa, sinon on aurait pas de puissance et c'est la puissance qui compte finalement et dont on a besoin ...
    Si tu prends une analogie mécanique :
    la puissance est le produit (scalaire) entre force et vitesse. Donc ta question reviendrait à demander :
    3 - Quelle différence force vitesse ? Puisquu'une force créera un déplacement et vice versa, sinon on aurait pas de puissance et c'est la puissance qui compte finalement et dont on a besoin ...
    Tu comprends la difficulté à répondre
    Tension et courant sont des grandeurs distinctes, que l'on ne peux pas comparer ainsi.

    Soit mais par quel phénomène est elle disspiée par la diode, effet joule comme dh'ab ou par un effet eclectrochimique inhérent aux semiconducteurs de ladite diote ?
    Par définition, l'effet Joule se rapporte à la puissance dissipée dans une résistance https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Joule
    C'est un autre phénomène physique qui intervient dans le cas de la diode, mais peu importe : l'idée est la même. Un courant circule, une tension apparait aux bornes de la diode et l'énergie est dissipée sous forme de chaleur.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  23. Publicité
  24. #19
    gienas
    Modérateur

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour à tous

    Citation Envoyé par gienas Voir le message
    ... Avant tout, il serait intéressant de savoir pourquoi et dans quel contexte tu cherches ces informations. Suivant tes réponses, les nôtres seront différentes (aussi) ...
    Sauf erreur, cette question n'a pas reçu de réponse de ta part, en y ajoutant ton niveau de formation. Les réponses, forcément, seront adaptées à ces "exigences".

    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    ... toutes les sources que je connais sont des sources de tension, je ne pense pas connaitre un exemple réel d'une source de courant ni les différences qu'il y a entre les deux, c'était ça mon interrogation ...
    Pour dire la vérité, ces deux types de sources n'existent pas pour de vrai, c'est seulement dans la vision idéale et théorique, qu'on les imagine.

    La source dite de Thévenin, délivre une tension fixe, invariable, quel que soit le courant qu'il lui est demandé de fournir. Dans la vraie vie, ce type de source comportera toujours une résistance interne en série. Sa fém sera seulement vraie à vide, sans la moindre chute de tension dans sa résistance interne, puisque le courant délivré est nul.

    La source dite de Norton, délivre un courant fixe, invariable, quelle que soit la charge que l'on branche dessus, c'est à dire aussi, quelle que soit la tension qui sera à ses bornes. Justement, cette tension dépendra de la charge, qui peut aller du court circuit à l'infini, sauf qu'à l'infini, la tension serait infinie ... Donc impossible.

    Cette source n'existe pas non plus dans la vie réelle. On s'en sert pour modéliser les circuits et les étudier, les calculer, cogiter dessus ...

    Je suis obligé de quitter la ligne. À suivre donc.
    Dernière modification par gienas ; 25/09/2016 à 08h06.

  25. #20
    gienas
    Modérateur

    Re : Questions diode de roue libre

    Petite suite en attendant des précisions.

    Dans la vie réelle, les générateurs usuels sont donc imparfaits, et modélisés sous la forme de deux composants "parfaits", combinés (associés) pour former un générateur réel, et qui peut prendre les deux "formes" déjà énoncées.

    MET (modèle équivalent de Thévenin) {Eth;Rth}, montés en série, à savoir une source idéale de tension Eth et la résistance interne Rth, étant bien entendu que le point commun est inaccessible.

    A vide, cette source délivre une tension à ses bornes égale à Eth, et cette tension décroît au fur et à mesure que le courant I délivré par la source réelle augmente. Cette tension Ug répond à l'expression:

    Ug=Eth-Rth*I

    Dans la majorité des cas, cette source ne supporte pas le court circuit, qui serait destructif. Le courant de court circuit Icc=Eth/Rth

    Par exemple, une batterie de 12V serait modélisée par le MET {12V;0,01} devrait délivrer un courant de court circuit de 12/0,01=1200A

    MEN (modèle équivalent de Norton) {In;Rn}, montés en parallèle, à savoir une source idéale de courant In et la résistance "interne" Rn. Là, bien entendu, les deux points sont accessibles, sauf que la source idéale de courant n'a pas d’existence physique réelle et ne présente aucun intérêt pratique.

    Pourtant, on peut passer d'un modèle à l'autre (MET à MEN et MEN à MET), dont le comportement sera strictement identique.


    A suivre.

  26. #21
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    Ouah ! Merci les mecs et désolé pour le retard o.O

    Comment se fait-il que je ne connaissais pas jusqu'à là ? Dans quel cours on étudie ça ? Physique ? Electrotechnique ? Machines électriques ? je ne me souviens pas avoir étudié ça, tout ce dont je me souviens c'est qu'on se contentait de nous dire "On considère tel générateur de tension" ou de courant et blabla bla etc. sans rentrer dans les détails ...

    Citation Envoyé par gienas Voir le message
    Sauf erreur, cette question n'a pas reçu de réponse de ta part, en y ajoutant ton niveau de formation. Les réponses, forcément, seront adaptées à ces "exigences".
    Oui je sais , car je ne souhaitais pas répondre car je souhaite aussi anonyme que possible, et je ne souhaite pas non plus que les réponses soient fonction de mon niveau, ce que je peux c'est que j'étudie dans une école pourrie et je souhaite accroitre mes compétences et en étendre le champ, je suis en plus animé d'une réelle curiosité scientifique et je déteste ques les enseignants parachutent comme ça des théories et informations sans les expliquer ni en décrire l'origine etc ...

    Voilà

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    la capa de sortie du transistor de découpage pouvant souvent être prépondérante.
    j'ai rien compris à cette phrase

    @gienas Quand tu as parlé points communs, j'ai pas bien compris de quels points tu parles ?


    En tout cas les vrais hommes utilisent le deuxième, ca me parait évident =)



    (Si vous me cherchez je suis déjà dehors)

  27. #22
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,
    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    Oui je sais , car je ne souhaitais pas répondre car je souhaite aussi anonyme que possible, et je ne souhaite pas non plus que les réponses soient fonction de mon niveau
    Certes, mais c'est plus pratique si on sait avant d'écrire s'il faut expliquer la notion de résistance :
    - comme un tuyau d'eau qui est partiellement écrasé ;
    - comme le truc noté R qui relie tension et courant ;
    - comme le frottement entre les électron qui font le courant et les atomes du matériaux ;
    - comme la grandeur du/di, prise localement sur le diagramme U/I du composant considéré ;
    - comme le résultat des interactions électrons / phonons dans le milieu considéré (dans un métal non supracondiucteur) ;
    - autre.

    Voilà


    j'ai rien compris à cette phrase
    Les oscillations mesurées sur le drains du transistor de découpage sont dues à la résonance entre l'inductance de la charge et une capacité. Cette capacité est due à la capacité parasite du bobinage, mais également à la capacité parasite présente dans le transistor lui-même, entre drain et source. C'est la capa de sortie du composant.
    Mais, comme dit plus haut, ce n'est important que lorsqu'on s'intéresse à des circuits commutant souvent (au moins une centaine de milliers de fois par secondes).
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  28. #23
    gienas
    Modérateur

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour à tous les mecs

    Tant qu'à utiliser les citations, autant les utiliser jusqu'au bout, pour bien comprendre de quoi on parle, sans avoir à parcourir toute la discussion.

    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    ... Merci les mecs ... @gienas Quand tu as parlé points communs, j'ai pas bien compris de quels points tu parles? ...
    Citation Envoyé par gienas Voir le message
    ... MET (modèle équivalent de Thévenin) {Eth;Rth}, montés en série, à savoir une source idéale de tension Eth et la résistance interne Rth, étant bien entendu que le point commun est inaccessible ...
    Dans la représentation d'un générateur réel sous la forme d'un MET, (que je t'invite à dessiner pour bien voir) il y a une source idéale de tension Eth, avec tout ce que cela sous entend, en série avec la résistance interne Rth.

    Le point commun entre Eth et Rth n'a aucune existence physique, il ne peut être atteint, par exemple peur "neutraliser" (supprimer) la résistance interne, ni même pour aller vérifier avec un voltmètre que la tension Eth est bien stable. iable6

    Ce point est purement "imaginaire".


    Pour ce qui est de refuser "d'avouer" le niveau d'études auquel se situe ta question, ce qui permettrait de s'adapter, cela, au contraire, va décourager ma participation à ce fil. Même si tes profs sont nuls comme tu l'affirmes, pose-toi la question de savoir si ce n'est pas ta comprenette qui n'est pas au niveau de ce qu'elle devrait être.

    Au revoir!

  29. #24
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    Salut

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    Les oscillations mesurées sur le drains du transistor de découpage sont dues à la résonance entre l'inductance de la charge et une capacité. Cette capacité est due à la capacité parasite du bobinage, mais également à la capacité parasite présente dans le transistor lui-même, entre drain et source. C'est la capa de sortie du composant.
    Mais, comme dit plus haut, ce n'est important que lorsqu'on s'intéresse à des circuits commutant souvent (au moins une centaine de milliers de fois par secondes).
    Je crois qu'on touche là quelque chose d'intéressant, Il y a résonance et alors ? si le transistor agit comme une petite capacité quel est le risque ? C'est juste qu'il peut laisser passer un petit courant non ?

  30. Publicité
  31. #25
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,

    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    Il y a résonance et alors ? si le transistor agit comme une petite capacité quel est le risque ? C'est juste qu'il peut laisser passer un petit courant non ?
    Cette capa va résonner, en particulier avec l'inductance parsaite du montage, ce qui va entrainer une surtension sur le drain lors du blocage du transistor.
    C'est un problème très classique, qui se rencontre dans toutes les alim à découpage. Et en particulier dans les flyback - cf. fig. 16, p16 http://www.ti.com/lit/an/slua086/slua086.pdf
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  32. #26
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    Lol je viens de prendre conscience que les FET sont utilisables en mode alternatif contrairement aux bipolaires >.<

    On voit clairement les oscillations sur la figure quand la tension revient à 0, j'ai donc cherché dans le document à comprendre le fonctionnement de du système RCD qu'ils ont mis, en vain ... ._.

    C'est un courant alternatif donc pourquoi une diode ? Il ne sait pas forcément la polarisation de l'inductance à la coupure et donc le sens du courant, et pourquoi mettre un condensateur pour commencer, j'ai pas non plus saisi pourquoi il met une résistance en parallèle avec ...

    Bah je suis fatiguant je sais ... Aidez moi à comprendre si vous n'avez rien d'autre à faire pour le moment

    Ciao

  33. #27
    gienas
    Modérateur

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour à tous

    Citation Envoyé par UknownStudent Voir le message
    ... je viens de prendre conscience que les FET sont utilisables en mode alternatif contrairement aux bipolaires ...
    Il me semble que ta conscience est en train de te jouer un tour, puisque ton affirmation est fausse.

    Plutôt que de lancer des "généralités" incompréhensibles, montre un schéma et des chronogrammes explicites pour bien montrer de quoi tu parles au juste.

  34. #28
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Questions diode de roue libre

    Bonjour,

    Il me semble que ta conscience est en train de te jouer un tour, puisque ton affirmation est fausse.
    Enfin... Oui, peut-être non
    Un schéma aiderait effectivement à tout clarifier.
    Car oui, un J-FET peut être utilisé en alternatif, oui un mosfet peut aussi bien conduire le courant de la source vers le drain que du drain vers la source. Mais il y a une diode parasite entre drain et source du mosfet, qui empêche le mosfet de bloquer des tension Vds < -0.6V environ.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  35. #29
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    Hey

    Rere

    Désolé du retard, mais je n'ai pu faire autrement -.- :'(

    Le schéma, mais Antoane l'a déjà donné, il est dans le document, bon j'aurais au moins dû préciser la page, désolé, je pensais l'avoir fait -_- ...

    Bref voici un screen dus chéma présent à la page 14, mais je crois qu'il faut revenir au document dans tous les cas ...

    Nom : Screenshot_1.png
Affichages : 143
Taille : 9,5 Ko

  36. #30
    UknownStudent

    Re : Questions diode de roue libre

    Il y a un transfo donc forcément le courant est alternatif

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. diode de roue libre
    Par bous dans le forum Électronique
    Réponses: 33
    Dernier message: 04/03/2017, 11h27
  2. Diode roue libre ou pas ?
    Par yvst dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 04/12/2013, 08h43
  3. diode de roue libre ?
    Par liliane45000 dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/10/2010, 20h33
  4. Diode de roue libre
    Par paolo123 dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 30/11/2008, 10h19
  5. diode de roue libre
    Par LTHOMAS dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/09/2008, 15h52
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.