Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Comment motiver les élèves ?



  1. #1
    pont2

    Comment motiver les élèves ?


    ------

    Edit de la modération : Séparation de discussions
    Fil initial : http://forums.futura-sciences.com/en...rrections.html


    Bonjour,

    MOTIVER LES ELEVES?
    Il faudrait commencer par le commencement, à savoir MOTIVER LE PROF!
    Il faut quelque chose qui intéresse le prof, par ex, pour un homme, tout un parterre de jolies élèves, intelligentes en plus, mignonnes, adorables, de bonnes manières, de bonnes sections scientifiques, là oui, je me sentais bien; si on m'avait collé des CAP, malheur, j'aurais été voir ailleurs tout de suite, je n'ai jamais vu de CAP devant moi, ce doit être affreux, à vous lire, je comprends qu'il y a rien à faire. A votre place, je laisse tomber, je reprends mes études au CNED, je passe un concours de certifié ou d'agrégé, et adieu les CAP; traîner ça toute sa vie, quelle horreur, c'est un cancer.
    . .De toute façon, de tels zigs ne seraient pas restés longtemps dans ma classe, j'aurais élevé le niveau et tout type insuffisant, direction le proviseur, "élève insuffisant, ne comprend pas mes cours, incapable d'intégrer sinus (x), doit redoubler, refusé dans ma classe". Il faut se faire respecter.
    . .Heureusement, mes dou-douces travaillaient à merveille, c'était le paradis, elles n'avaient pas peur des logs népériens, des exponentielles, des coniques et autres joyeusetés, on dessinait des belles courbes, on résolvait des équations, on cherchait des limites, ou le centre de gravité d'une demi-sphère, il y avait bien des petits sourires.
    pont

    -----
    Dernière modification par Gawel ; 09/06/2009 à 11h09.

  2. Publicité
  3. #2
    lamorgana

    Re : discipline/attention lors des corrections

    Bonjour,

    Pont, tu exagères!
    à vous lire, je comprends qu'il y a rien à faire. A votre place, je laisse tomber, je reprends mes études au CNED, je passe un concours de certifié ou d'agrégé, et adieu les CAP; traîner ça toute sa vie, quelle horreur, c'est un cancer.
    En lisant les posts il ne m'a pas semblé déceler un mépris des CAP, j'ai plutôt cru lire quelqu'un qui se trouvait en difficulté et qui demandait des conseils...en acceptant de se remettre en question.

    ...Mon fils rentre en CAP cette année...j'espère qu'il ne va pas tomber sur ton message...(saperlipopette!!! Il connait Futura sciences!)
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  4. #3
    verdifre

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    bonjour,
    "élève insuffisant, ne comprend pas mes cours, incapable d'intégrer sinus (x), doit redoubler, refusé dans ma classe". Il faut se faire respecter.
    ne faudrait il pas lire, incapable de lui expliquer comment integrer sin(x) , prière de confier cet élève à un prof capable de lui expliquer ?
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  5. #4
    Duke Alchemist

    Re : discipline/attention lors des corrections

    Bonjour.
    Citation Envoyé par pont2 Voir le message
    . .De toute façon, de tels zigs ne seraient pas restés longtemps dans ma classe, j'aurais élevé le niveau et tout type insuffisant, direction le proviseur, "élève insuffisant, ne comprend pas mes cours, incapable d'intégrer sinus (x), doit redoubler, refusé dans ma classe". Il faut se faire respecter.
    Ah une utopie
    Virer un élève qui nous enquiquine (je suis poli là ) en collège pour "si peu" est impossible.
    Citation Envoyé par pont2
    . .Heureusement, mes dou-douces travaillaient à merveille, c'était le paradis, elles n'avaient pas peur des logs népériens, des exponentielles, des coniques et autres joyeusetés, on dessinait des belles courbes, on résolvait des équations, on cherchait des limites, ou le centre de gravité d'une demi-sphère, il y avait bien des petits sourires.
    Que de familiarité avec les étudiantes... Tu n'as pas quelques gars dans ton panel (d'élèves) ?

    Paradoxalement, enseigner des choses (qui paraissent) compliquées (tant que l'enseignant sait de quoi il parle) à des élèves (un minimum) intéressés me semble plus simple que d'enseigner les bases à des élèves qui se posent plus de questions sur leur puberté (là aussi, je suis soft dans les termes ) que de savoir l'utilité (ou la non utilité) de la matière plus tard... D'ailleurs, c'est quoi "plus tard" pour eux qui vivent au jour le jour ? Et qui pourrait le leur reprocher ?

    Les CAP ne sont pas un clan à part. On a besoin d'eux au quotidien : il n'y a qu'à regarder la liste des professions auquelles un CAP donne accès.
    L'inconvénient reste que l'école n'est pas adaptée à leur future formation. Si c'est le cas, ils ne le voient pas et c'est là toute la difficulté de l'enseignant : comment rendre concret et utile une matière (qu'ils ont peut-être détesté) qui ne l'est pas au premier abord ?

    De plus, ce qui peut paraître jubilatoire à un enseignant ne l'est pas forcément pour un étudiant. Bien sûr, il y a toujours les bon professeurs/orateurs/pédagogues...
    Je pleure à l'idée de ne pas être comme ces derniers
    J'ai beaucoup d'élèves qui me font des retour positifs malgré tout et qui souhaitent m'avoir de nouveau l'année suivante mais je me laisse bouffer par les p'tits m*****x

    Duke.

  6. #5
    Hemingway

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Moi je trouve que le prof joue pour 70% des résultats de l'élève (et encore).
    Contrairement à ce qu'on pense ce n'est pas toujours l'élève qui doit se remettre en question, mais parfois le prof...

    Étant moi-même élève je sais de quoi je parle, j'ai eu l'occasion de voir le comportement de pas mal d'élèves avec plusieurs profs différents enseignant la même matière.
    Eh bien c'est incroyable à quel point ces gens sont turbulents avec le prof A et attentifs avec le prof B ( et croyez-moi ces élèves étaient des brutes incorruptibles ).

    En fait tout repose sur la capacité du prof à s'adapter à sa classe, en essayant de tirer tout le monde vers le haut, sans pour autant marginaliser les meilleurs et en se faisant respecter...

    Je ne connais pas les CAP (j'imagine un peu le profil des élèves), mais une bonne méthode serait de donner des contrôles adaptés au niveau des élèves, en leur faisant d'une part comprendre qu'être jaloux des meilleurs ( ceux qui ont les contrôles plus difficiles ) ne sert à rien et d'autre part que ça améliora leur niveau de toute façon.
    Ils attachent de l'importance aux notes, non?! ou alors ils ne savent pas ce qu'ils veulent et là c'est le rôle du COP...

    Bref je persiste à croire que l'idée de faire des classes de niveau est une bonne idée, au moins on ne fait plus de cas par cas et ça facilite le boulot des enseignants.
    Dernière modification par Hemingway ; 02/06/2009 à 18h55.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Effie

    Re : discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par pont2 Voir le message
    Bonjour,

    MOTIVER LES ELEVES?
    Il faudrait commencer par le commencement, à savoir MOTIVER LE PROF!
    Il faut quelque chose qui intéresse le prof, par ex, pour un homme, tout un parterre de jolies élèves, intelligentes en plus, mignonnes, adorables, de bonnes manières, de bonnes sections scientifiques, là oui, je me sentais bien; si on m'avait collé des CAP, malheur, j'aurais été voir ailleurs tout de suite, je n'ai jamais vu de CAP devant moi, ce doit être affreux, à vous lire, je comprends qu'il y a rien à faire. A votre place, je laisse tomber, je reprends mes études au CNED, je passe un concours de certifié ou d'agrégé, et adieu les CAP; traîner ça toute sa vie, quelle horreur, c'est un cancer.
    . .De toute façon, de tels zigs ne seraient pas restés longtemps dans ma classe, j'aurais élevé le niveau et tout type insuffisant, direction le proviseur, "élève insuffisant, ne comprend pas mes cours, incapable d'intégrer sinus (x), doit redoubler, refusé dans ma classe". Il faut se faire respecter.
    . .Heureusement, mes dou-douces travaillaient à merveille, c'était le paradis, elles n'avaient pas peur des logs népériens, des exponentielles, des coniques et autres joyeusetés, on dessinait des belles courbes, on résolvait des équations, on cherchait des limites, ou le centre de gravité d'une demi-sphère, il y avait bien des petits sourires.
    pont
    je suis effarée.... faire progresser un élève en difficulté c'est là tout le challenge (et la fierté) pour un prof, faire le beau devant un parterre de minettes bien élevées c'est à la portée de tout le monde... Allez, file vite en classe prépa t'occuper de l'élite si tu en as le niveau, d'autres s'occupent du "cancer" et ils en sont fiers....

  9. Publicité
  10. #7
    lamorgana

    Re : discipline/attention lors des corrections

    Bonjour,

    Allez, file vite en classe prépa t'occuper de l'élite si tu en as le niveau
    ...Et je pense qu'enseigner à des élèves en difficulté demande un niveau d'autant plus élevé...ne serait ce qu'en pédagogie.

    Je crois que Pont ironisait un peu...ce n'est pas possible autrement
    Si c'était donc de l'ironie, il faut quand même SE surveiller...
    Au Pont ironisant: que penses tu des élèves en difficultés (devant le système scolaire tel qu'il est construit) ?
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  11. #8
    shokin

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par pont2
    MOTIVER LES ELEVES?
    Il faudrait commencer par le commencement, à savoir MOTIVER LE PROF!
    Ce n'est pas faux, reste à proposer des idées comment.

    En tout cas, ça me motive à répéter que les élèves peuvent aussi avoir développé des qualités pédagogiques (que l'enseignant n'a pas encore découvertes et développées) et que, même s'ils n'ont pas le rôle d'enseignant, ils peuvent les utiliser et les partager à leur enseignant (qui, on l'espère, sera ouvert d'esprit). Et d'ajouter que l'on doit aussi être pédagogique avec soi-même (pas seulement avec autrui).

    Citation Envoyé par pont2
    De toute façon, de tels zigs ne seraient pas restés longtemps dans ma classe, j'aurais élevé le niveau et tout type insuffisant, direction le proviseur, "élève insuffisant, ne comprend pas mes cours, incapable d'intégrer sinus (x), doit redoubler, refusé dans ma classe".
    C'est très stigmatisant et ça ne nous dit finalement pas grand chose sur l'élève.

    Sans prôner quelque nivellement vers le bas, et sans vouloir lancer le débat à ce sujet, je préfère éviter ce genre d'élitisme. De plus, un enseignant n'a pas à refuser un élève pour son niveau.

    Sans oublier que, au niveau du collège/lycée/gymnase, les élèves ont plusieurs enseignants différant selon les branches.



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  12. #9
    pont2

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Ce n'est pas faux, reste à proposer des idées comment.

    En tout cas, ça me motive à répéter que les élèves peuvent aussi avoir développé des qualités pédagogiques (que l'enseignant n'a pas encore découvertes et développées) et que, même s'ils n'ont pas le rôle d'enseignant, ils peuvent les utiliser et les partager à leur enseignant (qui, on l'espère, sera ouvert d'esprit). Et d'ajouter que l'on doit aussi être pédagogique avec soi-même (pas seulement avec autrui).


    Shokin
    Alors ça, étant élève, c'est difficile, j'ai bien essayé, par ex en seconde de lycée, alors que j'étais 1er en français, parce que je faisais exactement ce que le prof demandait, et ne voilà-t-il pas qu'il lui prend une idée de me demander devant toute la classe ce que je pensais de sa méthode d'étudier les poésies, et je lui ai dit que ce n'était pas bon du tout, que ce faisant il massacrait le mouvement général de la poésie, et je lui ai dit comment faire. Il a écouté, n'a rien dit, mais j'ai constaté ensuite qu'il m'a massacré, voilà le résultat de donner des conseils pédagogiques à un prof.

    Une autre fois, c'était en maths de terminale; comme on le sait le programme de maths est chargé et il y a le bac, il y a intérêt à terminer le programme avant la fin de l'année et on n'a donc pas le temps de ratiociner sur des détails dans les démonstrations, inutiles pour le bac, et c'est ce qu'il faisait, j'ai donc essayé de l'accélérer en lui suggérant la suite au lieu de piétiner. Au 3e essai désespéré, il s'est redressé et retourné du tableau, et m'a dit, fâché:<tu vas la fermer, il n'y a que toi qui y comprends quelque chose, je ne fais pas cours pour toi, mais pour toute la classe alors fous-moi la paix!> C'était foutu, je n'avais plus qu'à travailler seul sur le livre pour avancer assez pour le bac, pendant qu'il enfonçait toute la classe avec ses innombrables précautions mathématiques dignes de discussions de spécialistes qui n'ont rien à faire. Donner trop de détails ne simplifie pas la compréhension.

    Par contre, en physique de la même terminale, j'ai parfaitement réussi, et on a eu un cours flamboyant, d'un niveau très intéressant et rapide, ça pétait le feu et le soir à l'étude je donnais des explications à ceux qui n'avaient pas pu suivre, et je rédigeais même les problèmes au tableau pour qui avait besoin. Ce fut un très beau cours.
    pont

  13. #10
    pont2

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Pour effie et Lamorgana,

    . .C'est certain que faire de la formation de professeurs, ou donner des cours en prépa ou en BTS est 10 fois plus facile (si on a le niveau comme vous avez dit) que dans de petites classes, voire surtout d'élèves de LP sélectionnés pour leurs mauvais résultats.

    . .Je ne critique pas ceux qui se sont mis cela sur le dos, c'est leur affaire, leur choix peut-être, mais personnellement cela me fait peur et dans une telle situation mon challenge aurait été de partir le plus vite possible. Je suis comme un sculpteur qui a besoin de la meilleure qualité de pierre pour donner son plein rendement.

    . .Maintenant, quand on a la bonne pierre, il ne faut pas gâcher le matériel, et c'est là que je fais quelques critiques à la formation des profs qui est insuffisante au niveau pédagogique, il en résulte que des élèves ne donnent pas leur maximum et échouent au bac. J'ai fait la démonstration à Périgueux en classe de méca auto (de lycée, la seule de tout le sud-ouest les autres sont de LP) qu'il était possible d'obtenir 100% au bac. Voilà un vrai challenge: une bonne réussite pour de bons élèves. Cette classe n'avait avant moi qu'un problème: ses profs habituels ignoraient la spécialité qui passionnait les élèves, au lieu de l'étudier, comme je l'ai fait, même d'y vivre dedans, c'est ce qui a tout changé.
    pont

  14. #11
    benjy_star

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    2 messages juste pour te mettre en valeur pont2...

  15. #12
    pont2

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par Hemingway Voir le message
    Moi je trouve que le prof joue pour 70% des résultats de l'élève (et encore).
    Contrairement à ce qu'on pense ce n'est pas toujours l'élève qui doit se remettre en question, mais parfois le prof...

    En fait tout repose sur la capacité du prof à s'adapter à sa classe, en essayant de tirer tout le monde vers le haut, sans pour autant marginaliser les meilleurs et en se faisant respecter...


    Bref je persiste à croire que l'idée de faire des classes de niveau est une bonne idée, au moins on ne fait plus de cas par cas et ça facilite le boulot des enseignants.
    Bonjour,
    Hemingway est dans le vrai, je propose de traiter le problème de motivation des élèves, car des profs de bonnes intentions ne savent pas quoi faire.
    . .Pour bien préciser mon propos, j'estime que tout prof a une tête capable d'apprendre. Bien qu'étant de coloration technique, un prof peut apprendre de la poésie, et un poète peut apprendre de la mécanique. Il est nécessaire que le prof fasse un effort, pour intéresser les élèves, de donner des exercices motivants, donc portant sur un sujet qui les intéresse. Ce sujet est souvent inconnu du prof, il faut qu'il s'y plonge, c'est un travail, de fouiller du renseignement, de faire des relations, voir des expositions... Le cours est ce qu'il est, maths, français, philo, etc, défini par le programme en vue du bac, mais au niveau des exercices, soit on débouche sur des trucs nuls, ou au contraire intéressants vus de l'élève.

    Il y a un sujet qui passionne une majorité de jeunes, c'est la course automobile. Or personne n'en parle, à l'école. C'est une grosse erreur, il y a là une matière inépuisable d'études de toutes sortes. Quand je venais en cours, apporté par un ami coureur de rallye, avec sa voiture chamarrée de couleurs vives, le gros numéro dans un rond, ce n'était pas seulement mes élèves qui m'accueillaient, c'était toute la cour du lycée qui était prise d'une vague de fond de folie qui se concentrait sur la voiture!

    . . Il y a des revues de compétition, il y a le côté actualité, il y a le côté technique, le rôle des femmes pour les élèves filles etc..plein de sources d'étude. On peut faire des calculs de maths, par exemple qui sont coriaces, à savoir comment passer un virage seul, en fonction de ce qui suit après, et aussi de deux virages qui se suivent, en tenant compte de la position du centre de gravité de la voiture, du frottement sur la route, de son dévers ou non, et savoir si on privilégie la sortie à la vitesse maxi ou le temps mini de passage dans le virage, y at-il intérêt à déraper ou non et comment?. Et je vous dis que les élèves sont tellement accrochés que vous pouvez alors leur faire un cours de math aussi dur que vous voulez, ça rentre et ils en veulent encore plus, le niveau bac passe comme une lettre à la poste et il faut aller plus haut. Ce n'est plus <les maths c'est la terreur> mais <les maths c'est la fureur>!

    C'est ça la pédagogie; faire en sorte que l'élève réclame la suite, comme certains attendent la suite de "Dallas".

    Il n'y a pas que le sujet de la bagnole pour motiver les élèves, mais c'est un bon sujet. Peut-être j'en parlerai d'un autre, qui a aussi fait un tabac avec moi.
    pont

  16. Publicité
  17. #13
    pont2

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par benjy_star Voir le message
    2 messages juste pour te mettre en valeur pont2...
    . .Je mets en valeur l'efficacité de la pédagogie, science qui n'est malheureusement pas enseignée aux enseignants; j'espère que certains en tireront quelque chose pour leurs classes.
    pont

  18. #14
    shokin

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par pont2
    Alors ça, étant élève, c'est difficile, j'ai bien essayé,

    (...)
    J'ai pourtant bien précisé :

    Citation Envoyé par pont2
    En tout cas, ça me motive à répéter que les élèves peuvent aussi avoir développé des qualités pédagogiques (que l'enseignant n'a pas encore découvertes et développées) et que, même s'ils n'ont pas le rôle d'enseignant, ils peuvent les utiliser et les partager à leur enseignant (qui, on l'espère, sera ouvert d'esprit).
    Ce faisant, donner des conseils sur la poésie n'est pas donner des conseils sur la pédagogie.

    Citation Envoyé par pont2
    Je suis comme un sculpteur qui a besoin de la meilleure qualité de pierre pour donner son plein rendement.
    Un bon sculpteur sait qu'il est possible de créer de belles oeuvres même avec de la pierre soi-disant "de moindre qualité".

    Quant à croire qu'il existe un rendement (une productivité) maximal(e), là, je crois que tu te fourvoies. L'efficacité est la capacité d'une personne à atteindre ses buts. Par conséquent, l'on ne peut pas mesurer l'efficacité d'une personne si l'on ne connaît pas les buts de cette même personne, le but d'un élève n'étant pas forcément d'obtenir 100% au bac. ("Mince ! je n'ai obtenu que 99% ! c'est grave, docteur !!!")

    Juste pour information : parler de courses automobiles ne me semble pas faire partie du programme. Cela dit, on peut facilement faire des problèmes de mathématique et de physique dans le domaine. Mais (1) la course automobile ne doit pas devenir un sujet central du cours. (2) Les élèves n'attendent pas des enseignants que ceux-ci se plient à toutes leurs demandes. ("M'sieur, moi, j'veux parler des différentes bières dans le monde !") Ah ! et (3) ! Les élèves d'une classe ne sont pas tous intéressés par les courses automobiles. Vouloir s'adapter à toutes les demandes, c'est aussi impossible que s'adapter à toutes les vitesses des élèves lors d'une dictée.



    Shokin
    Dernière modification par shokin ; 09/06/2009 à 11h05.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  19. #15
    cicindelle

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Edit: sorry je réponds à Fred et sont interlocuteur page précédente. Tant pis je laisse
    Je crois que vous avez tous les deux raison.

    Savoir intégrer sin(x) est un jeu d'enfant. Il suffit de ratracer mentalement les courbes sin(x) et cos(x) et de rechercher les variation. Oh miracle elle semble déphasées de 90°. A expliquer avec les mains comme disait mon prof de math de terminale.

    Reste a savoir si l'élève a compris la notion de variation.
    A condition qu'il ai compris la notionde courbe
    A condition qu'il connaisse sinus et cosinus
    A condition qu'il sache ce qu'est un angle
    A condition qu'il connaisse le trhéorème de pythagore
    Qu'il sache ce qu'est un cerle
    .......

    Effectivement si un nombre trop important de SI ne sont pas vérifiés, pour certains élèves, il me semble inutile de vouloir poursuivre en groupe. Sauf à présumer que la majorités des élèves sont capables de travailler en autonomie et sont asszez matures pour cela. Et aussi a condition que l'objectif soit de leur faire comprendre et non de de les amener à savoir faire seulement.
    La savoir faire découle toujours naturellement de la compréjhension. Néanmoins il y a des manières d'inculquer artificiellement un savoir faire. Le résultat sera très transitoire si
    • la compréhension n'est pas là
    • la pratique du savoir faire s'arrète
    Donc parfois rien ne sert de s'acharner.
    Mais dans ce domaine les incohérences organisationelles dans l'enseignement sont légions et le surtout le débat relatif à ce sujet +/- tabou.
    Dernière modification par cicindelle ; 09/06/2009 à 11h05.

  20. #16
    cicindelle

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Je suis assez fier d'avoir lancé une discussion qui attise à ce point les passions.

    Honnètement, je ne vois parmi les participants que des pédagogues motivés.
    Je vois aussi une passion immodérée pour la sécrétion de testostéronne.
    Ca me rapelle un peu le Parti Socialiste, qui selon mon point de vue, véhicule de très bonnes idées, mais sur un terrain de combat permanent, terrain très néfaste à la reflexion saine et constructive.

    Honnètement, même si pont2 aurais peut être du s'inspirer de la poesie pour véhiculer ses idées dans un conteneur un peut plus séduisant, il est loin de dire que des conneries.
    Effectivement un des travers des profs est parfois de faire preuve de trop d'académisme dans les démonstration.
    Il faut rappeler que de l'intuition à la théorie, il y a un chemin très long. Néanmoins l'intuition est le point fondamental aux élèves pour comprendre.
    L'académisme que pont2 critiquait chez son prof, n'est que la couche de vernis sur les sculptures dont il parlait.
    En ce sens il a raison.
    D'autre part, même si je n'apprecie pas le manque de modestie de pont2, il est évident qu'une oeuvre finale destinée a être exposée doit être sculptée dans un matériaux adapté.
    la pierre friable devrait être travaillé non pas dans un but d'efficacité opérationnelle, mais d'apprentissage préalable.

    Ce que je veux dire c'est qu'il n'y a rien de plus triste que de faire bachoter des elèves en s'entrainant sur des anales, dans des domaines ou l'intuition, la créativité et l'intelligence devrait être mis en avant.

    Le problème de fond est très politique ("tout est politique" disait une personne que j'appréciait beaucoup), la selection a t'elle une place dans notre société, sur quoi repose t'elle (quel but quels fondement), quand la réalise t'on, que fait on des séléctionné, que fait t'on des recalés, quelle vie leur reserve t'on ?

    Une fois ces question résolue, je crois que les question pédagogiques deviendrait plus claires !
    Quelle orthographe déplorable Tant pis
    Dernière modification par cicindelle ; 09/06/2009 à 11h36.

  21. #17
    shokin

    Re : Comment motiver les élèves ?

    Il est vrai que l'on peut remettre en question ledit académisme de certains enseignants. Mais les enseignants ne sont pas tous ainsi.

    Face à l'académisme, il ne faut pas céder non plus à tous les caprices des élèves. Il est possible de motiver les élèves en leur expliquant à différencier les types d'exercices et les raisons de ces différenciations. Par exemple, leur donner une liste d'exercices (dans un chapitre donné) qu'ils doivent non résoudre, mais classer (dans un premier temps comme bon semble à chacun(e)).

    Cela dit, évitons que la discussion ne tourne politique (cf. la charte).



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  22. #18
    pont2

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par cicindelle Voir le message
    Je suis assez fier d'avoir lancé une discussion qui attise à ce point les passions.

    Ce que je veux dire c'est qu'il n'y a rien de plus triste que de faire bachoter des elèves en s'entrainant sur des anales, dans des domaines ou l'intuition, la créativité et l'intelligence devrait être mis en avant.
    Bonjour,
    Je veux dire un mot sur les ANNALES, (évènements de l'année) et leur utilité. Il faut connaître le mode d'emploi, sinon, comme vient de le dire le collègue, c'est du bachotage peu productif et risque d'abrutir l'élève au lieu de lui ouvrir l'esprit. Je ne comprends pas pourquoi, comme sur un médicament, il ne figure aucun mode d'emploi sur ces ouvrages d'un grand intérêt.

    . .L'élève vient de terminer 3 ans sans examen et ne sait pas ce qui l'attend, je parle principalement des maths, du bac S épreuve que je connais bien mais il se peut que le principe serve ailleurs. De même qu'il faut un apprentissage pour monter un mur, il en faut un pour le bac, en maths, voici les raisons:
    - le sujet de maths est rédigé dans un français spécial qui implique des sous-entendus qu'il faut décoder (il faut lire derrière les mots!)
    - outre le français, il y a une stratégie de l'évolution des idées au fur et à mesure des questions, pour aboutir à un résultat, c'est une sorte de serpent qu'il faut bien voir, qui est caché dans l'ensemble du sujet.

    Le travail sur les annales:

    C'est de lire chaque sujet, de bien voir ce qu'il dit, d'en déloger le "serpent" et de lui tordre le cou en disant oralement comment on résout.
    Voilà ce qu'il faut faire pour chaque sujet, oralement et cela n'abrutit pas, cela permet de découvrir des astuces de résolution, cela donne de l'assurance, l'élève ne sera pas surpris le jour de l'examen.
    pont

  23. Publicité
  24. #19
    cicindelle

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    C'est en partie vrai. Mais réalisons malgré tout, que l'on est dans une préparation au second degré !
    Il faut préparer son cerveau à la matière.
    Préparation qui sera évaluée à l'aide d'une méthode qui demande elle m^me une préparation pour la décoder.

    Je sais, les impératifs organisationnels pour la correction sont la cause de tout ça. Mais c'est quand même assez dommage que le mode d'évaluation soit lui même un facteur possible d'echec.

    Le but des matières scientifiques est quand même de résoudre des problèmes inconus grâce aux enseignement de fait connus. Quel est le but d'évaluer la capacité à résoudre des problèmes standardisés et bachotés.
    OK vérifier l'aquisition des bases.
    Mais n'oublions pas que cette évaluation intervient 12 ans après le premier contact avec les mathématiques.
    Ca fait pas un peu longuet pour évaluer la capacité a apprendre de simples techniques ?
    Quid de la motivation des élèves ?
    Je me rapelle avoir résolu un problème de géométrie par le calcul à 12 ans. Pourtant le bac évalue encore la capacité à formaliser un problème.
    Est ce que bon nombre d'echecs ne sont pas dus à cette tendance de repousser sans arrêt le passage à la réalité au concret et a l'utilisation des compétences ?
    Certains parlent de connecter l'université au monde de l'entreprise.
    (on est pour ou contre, ce n'est pas l'objet)
    Ne devrait on pas orienter le lycée vers cela ?
    Combien d'entre nous on eu du mal a voir la différence entre ce qu'ils ont appris en 2nd puis première puis terminale ?
    sans parler du programme d'histoire du collège qui repasse dans l'ordre chronologique au lycée.
    J'ai des enfants et la phase qui consiste a regarder 50x le même film parce que chaque visionage apporte de nouveaux éléments disparait vers 7-8 ans.
    Qu'en est il de notre capacité a supporter la redite à14-15 ans ?
    Beaucoup finissent par avoir l'impression de n'être que des machines à faire ce qui est demandé.
    Combien d'entre nous on passé le temps a programmer une calculatrice scientifique ? Bien, ca ouvre à d'autres compétences. Mais pourquoi être obligé de le faire en cours ?
    Bon je divague un peu. Mais n'oublions pas notre ressenti de l'époque. Il est probablement fondé, au moins en partie !
    Dernière modification par cicindelle ; 09/06/2009 à 16h23.

  25. #20
    Linn

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par pont2 Voir le message
    je lui ai dit comment faire. Il a écouté, n'a rien dit, mais j'ai constaté ensuite qu'il m'a massacré, voilà le résultat de donner des conseils pédagogiques à un prof.

    j'ai donc essayé de l'accélérer en lui suggérant la suite au lieu de piétiner. Au 3e essai désespéré, il s'est redressé et retourné du tableau, et m'a dit, fâché:<tu vas la fermer, il n'y a que toi qui y comprends quelque chose, je ne fais pas cours pour toi, mais pour toute la classe alors fous-moi la paix!>
    Et ta mégalo, elle va bien?
    Je me demande bien pour qui tu te prends pour oser croire que tu détiens le savoir, la bonne méthode et que tout le monde devrait faire comme cela te convient à toi.

    Je fais cours à 30 élèves, et mon but, c'est de faire en sorte d'en perdre le moins possible, de faire progresser le maximum d'entre eux.
    Alors, oui, les meilleurs s'ennuient certainement un peu car cela ne va pas assez vite à leur goût, les moins bons sont malgré tout complètement largués, mais il faut bien se débrouiller comme on le peut avec les élèves qu'on a en face de soi.
    Tout le monde est capable de faire cours à des bons élèves, le challenge, c'est les autres. Et je rappelle qu'il faut en emmener un maximum jusqu'au niveau du bac, donc si sur 30 élèves, il y en a 25 qui ne comprennent pas, ben, ça ne sert à rien d'aller plus vite pour les perdre encore plus. C'est moche à dire, et à entendre, mais c'est comme ça. Le prof ne choisit pas forcément non plus.

    Il y a des revues de compétition, il y a le côté actualité, il y a le côté technique, le rôle des femmes pour les élèves filles
    Je sais bien que c'est une question qu'on ne pose pas, mais... tu as quel âge? C'est quoi ces stéréotypes ringards: les voitures pour les garçons et la cuisine pour les filles? J'ai du mal à croire qu'on puisse motiver les élèves avec ça.

    Un des rôles de l'école est justement de sensibiliser les élèves à de nouvelles choses, de leur apporter des connaissances et une ouverture d'esprit. Si on se contente de se mettre à leur niveau et de parler de ce qu'ils savent déjà, on a vite fait le tour. Après c'est sûr, si c'est juste pour faire copain-copain avec eux.... c'est pas comme ça que je conçois le rôle du prof.
    MOB et PDM (photos sous mon profil)

  26. #21
    lamorgana

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Bonjour,

    Je suis comme un sculpteur qui a besoin de la meilleure qualité de pierre pour donner son plein rendement.
    ...Il y a eu des discussion sur oui ou non une "bonne pierre" pour faire une bonne œuvre mais...vous rendez vous compte que le prof n'est pas créateur!!!!
    Un livre intéressant: Frankenstein pédagogue...
    Vraiment vos élèves ce sont vos œuvres??????

    Un des rôles de l'école est justement de sensibiliser les élèves à de nouvelles choses, de leur apporter des connaissances et une ouverture d'esprit
    Tout à fait d'accord!!!

    . .C'est certain que faire de la formation de professeurs, ou donner des cours en prépa ou en BTS est 10 fois plus facile (si on a le niveau comme vous avez dit) que dans de petites classes, voire surtout d'élèves de LP sélectionnés pour leurs mauvais résultats.
    Pont, Tu n'as pas bien compris, je pense que pour enseigner à des élèves en difficulté il faut avoir un très bon niveau dans la discipline, de créativité et de la pédagogie...dans les classes prépas ou BTS les élèves savent palier les lacunes des enseignants avec les livres ou autres docs!
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  27. #22
    cicindelle

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par lamorgana Voir le message
    pour enseigner à des élèves en difficulté il faut avoir un très bon niveau dans la discipline, de créativité et de la pédagogie...dans les classes prépas ou BTS les élèves savent palier les lacunes des enseignants avec les livres ou autres docs!
    Pas sur du tout.
    Il faut avoir compris pour enseigner à des élèves en difficultés. Pas forcément avoir une maitrise poussée. Ca risque juste de mettre en valeur que le prof est cultivé et pas l'élève (ou ses références personnelles). Personellement je ne crois pas avoir choisi comme modèle (mentor), des personnes qui me semblent inaccessibles, mais des gens dont les compétences me font envie, mais qui restent à ma portée. Sinon c'est de l'idolatrie. Et il y a peu de fans qui brutalement se mettent à chanter parfaitement.
    Sur créativité et pédagogie OK.
    Pour enseigner utilement à des prépas ou BTS, il faut là un niveau élevé (c à d des connaissances exhaustives et surtout des connaissances utilisées).
    Je dirais même que plus le niveau s'élève, plus le prof est payé cher et moins il est utile quand il ressort le même cours que sur les mannuels. Ils ne sont pas à blâmer, je ne ferais pas mieux, n'ayant pas de pratique. Mais combiens de profs enseignent de la théorie qui certes fait leur culture, mais théorie qu'il ne mettent pas en pratique personellement ?
    Enfin j'ai peut être pas eu de chance mais j'en ai connu pas mal en fac. Ca ne mettais que plus en valeur les autres, qui avait compris que leur valeur ajoutée était
    1) la compréhension fine des mécanismes
    2) l'expérience pratique à partager

    En fac personellement j'ai toujours révé qu'on me donne un labo des bouquins et qu'on me laisse apprendre. Je caricature, évidemment.
    Pourquoi ne pas abandonner cette idée que les gens moyens doivent se taper de la théorie (plus ardue), et les Einstein, Curie en puissance, seuls avoir le droit de connecter théorie et pratique.
    C'est l'inverse qui devrait être vrai : meilleur on est, plus on devrait pouvoir se passer de pratique, et se tourner vers le abstrait.
    Bon je me prends la tête surement un peu stérilement. Mais franchement, je suis persuadé qu'on a tous la même intelligence au départ.
    J'ai bien peur que la société soit une machine à créer des différences ! Pas toujours pour le bien individuel, ni pour le bien commun.

  28. #23
    verdifre

    Re : Comment motiver les élèves ?

    bonjour,
    Il faut avoir compris pour enseigner à des élèves en difficultés. Pas forcément avoir une maitrise poussée.
    je pense qu'il faut maitriser la discipline à un niveau nettement superieur à celui que tu enseignes. Cela te permet de choisir des analogies judicieuses et de bien connaitre le pourquoi du comment
    si tu regardes quelque chose comme apprendre à compter qui semble naturel à tout le monde, il y a la dedans des concepts que l'on a mis des millenaires à inventer, le chiffre 0 entre autre, je suis persuadé qu'un instit ayant une bonne culture en theorie des nombres serait plus efficace , car il est conscient des difficultées conceptuelles de ce qui nous semble naturel.
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  29. #24
    shokin

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    Citation Envoyé par cicindelle Voir le message
    Ca risque juste de mettre en valeur que le prof est cultivé et pas l'élève (ou ses références personnelles).
    Compétences et pédagogie ne sont pas incompatibles.

    Citation Envoyé par cicindelle Voir le message
    Mais combiens de profs enseignent de la théorie qui certes fait leur culture, mais théorie qu'il ne mettent pas en pratique personellement ?
    Je ne sais pas.

    En tout cas, chaque personne peut développer ses propres mises en pratique. Il y a certes la recherche, mais il y a aussi le quotidien.

    Je voudrais juste signaler que l'utilité (orientation vers un but) n'est pas le seul type de motivation. Il y a aussi le fait d'être passionné par la discipline, le fait de pouvoir être ouvert à avoir plusieurs passions (et il est possible de les gérer). Exemple (le mien) : on peut être passionné de mathématique (même si je n'ai pas fait l'université en mathématique), de violon (même si je suis encore un débutant), de langues (même s'il me manque toujours du vocabulaire), etc.

    Citation Envoyé par cicindelle Voir le message
    seuls avoir le droit de connecter théorie et pratique.
    A mon avis, tout le monde devrait avoir ce droit, qui n'est pas un devoir.

    Citation Envoyé par icindelle Voir le message
    J'ai bien peur que la société soit une machine à créer des différences ! Pas toujours pour le bien individuel, ni pour le bien commun.
    Nous avons chacune et chacun un vécu différent. Chaque personne a sa propre "combinaison" de sources de motivation, laquelle évolue, change. La différence n'empêche pas la cohabitation, la collaboration.



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  30. Publicité
  31. #25
    lamorgana

    Re : Discipline/attention lors des corrections

    l faut avoir compris pour enseigner à des élèves en difficultés. Pas forcément avoir une maitrise poussée. Ca risque juste de mettre en valeur que le prof est cultivé et pas l'élève (ou ses références personnelles). Personellement je ne crois pas avoir choisi comme modèle (mentor), des personnes qui me semblent inaccessibles, mais des gens dont les compétences me font envie, mais qui restent à ma portée. Sinon c'est de l'idolatrie. Et il y a peu de fans qui brutalement se mettent à chanter parfaitement.
    Avoir une maitrise poussée et en faire de l'étalage de connaissances ce n'est pas la même chose. Mais je pense que lorsqu'il y a une maitrise du sujet il y a la possibilité de faire des liens avec d'autres choses, de devenir créatif, de prendre des chemins inattendus pour expliquer...ce qu'ont peut être besoin les élèves en difficulté dans le "système" traditionnel.
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Un exemple de PPE pour les élèves SI
    Par Bastien dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/12/2010, 23h45
  2. Les élèves de terminale, leur niveau et les profs
    Par mx6 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 55
    Dernier message: 28/04/2009, 23h12
  3. Questions pour les éléves de prépa =)
    Par a91 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 20
    Dernier message: 09/02/2008, 17h52
  4. Les élèves français, mauvais en sciences ?
    Par Cécile dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 30
    Dernier message: 15/12/2007, 18h45