Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

22 ans en Terminale, je le vis mal



  1. #1
    RedSec

    22 ans en Terminale, je le vis mal


    ------

    Bonjour à tous,

    Alors je vais vous racontez mon histoire afin que vous puissiez comprendre ma détresse actuelle, bon alors je me présente pour commencé, je m’appelle Ugo et j’ai 22 and je suis actuellement en Terminal STL.

    J’ai quitté une scolarité classique à partir de là 3 eme ou je suis allé en classe preprofessionel Afin de devenir menuisier ou ébéniste ce qui me passionné, à la fin de la 3 eme j’ai eu mon brevet sans trop de soucis et j’ai décidé d’entrer aux compagnons du devoir et du tout de France en CAP en apprentissage, donc pendant deux ans j’ai travaillé dans une entreprise avec sont lot de problème mais j’ai quand même réussi à avoir mon CAP donc ravi de cette nouvel ,je voulais arrêter la menuiserie car mon ancienne entreprise m’avais dégouter largement de travailler ce métier en entreprise et commencer à me rendre malade de ne pouvoir faire ce qui me plaît mais de façon artisanale bref c’est un autre sujet.

    Ensuite j’ai eu 1 an de latence en attendant de pouvoir m’engager dans l’armée de terre car examens médicaux obligatoires dans mon cas après avoir fait les tests de l’armée à Nancy, donc pendant 1 an j’ai enchaîné des tests médicaux en travaillant dans plusieurs petits boulots.

    Quand j’ai réussi à incorporer mon regiment, ça m’a tout de suite beaucoup plié en tout cas au début, j’ai effectué seulement 6 mois dans l’armée, donc l’équivalent de mes classes d’armes et de ma spécialisation que j’ai effectué sans soucis cependant dès mon retour dans mon regiment d’affectation tout a commencer à devenir Amer, les camarades, nos cadres, bref ça ne m’a pas plus et j’avais comme un goût de trahison de la part de l’armée et leurs belles paroles, bref un rêve qui est devenu cauchemar pendant quelques temps, j’ai donc décider de partir avant la fin de ma période probatoire et j’ai réussi.

    Ensuite, étant sans logement car mes parents étaient dans l’incapacité de m’héberger j’ai enchaîné les hôtels et Airbnb avec les quelques économies que j’avais fait, donc pendant environ 1 mois, j’ai dépenser tout ce que j’avais dans les logements et à la fin j’ai decider de partir vivre chez mon frr (qui est aussi militaire) afin de pouvoir être logé et de pouvoir chercher du travail, j’ai travaillé en intérimaire dans divers entreprise pendant 2 mois, mais en discutant avec mes collègues qui étaient la depuis tres longtemps, ils m’ont encouragé à reprendre ou faire des études ce qui m’a largement fait réfléchir et je me suis renseigné sur comment faire et les démarches à suivre.

    Après tout ça je suis rentrée dans le Nord ou j’ai cherché des bourses afin de finance un logement car reprend le lycée et bosser en même temps aller être tres difficile pour moi, donc je me suis inscrit en mission local en garanti jeune qui été compatible avec mon profil j’ai fais toutes les démarches nécessaires et je me suis inscrit dans un lycée pour suivre un bac, j’ai trouver un logement que j’ai su financer avec mon allocation d’une durée d’un an, et j’ai commencé le Lycée à la second à 20 ans.

    Recommencer ces études à la second à 20 ans été tres difficile, mais s’adapter c’est survivre donc j’ai suivi mon cursus pendant 2 ans sans trop de problème personnels, cependant je suis actuellement en terminal à 22 ans et j’avoue que la je commence à avoir de sacré soucis d’intégrité, le lycée me dégoûte et dès que je dois me lever pour y aller j’ai une boule au ventre, la depression me guète et je pèse mes mots en disant ça surtout sur un forum tél que celui-ci, les camarades forcément moins âgées que moi me tape sur le système et j’ai de plus en plus de réaction violente à leurs encontre, je m’en suis rendu compte donc je ne parle plus du tout mais en attendant je risque d’exploser et pour parer à ce problème je vais de moins en moins en cours, j’entre dans une dépression et la seul chose qui m’aide à surmonter légèrement c’est soit l’alcool soit certains calmant, je me désintéresse totalement du lycée et de l’enseignement que j’ai decider de suivre mais pour pouvoir atteindre l’objectif d’avoir un boulot qui me plaise et commencer enfin a vivre sans encombre et sans dépendance total aux autres il me faut le bac dans une filière qui ne m’intéresse plus du tout, bref tout ça pour dire que ma détresse financière, scolaire me fait dérailler et pour en venir à racontez mon histoire sur un forum c’est quelque chose que je n’aurais jamais fait auparavant, en bref merci d’avance pour vos réponses

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    penthode

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    c'est illisible ! donc j'ai pas tout lu

    pourquoi te focaliser sur le BAC ?

    il existe d'autres voies.....

    le DAEU si tu vises la fac

    l'apprentissage , qui est un cursus tout à fait respectable et permet de réussir sa vie....
    Dernière modification par penthode ; 04/01/2022 à 12h22.
    le vent se lève, il est temps de vivre

  4. #3
    agitateur

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    Bonjour Hugo,

    Il y aurait beaucoup à dire, je vais faire court pour commencer.
    Je me permet de tutoyer.

    - ton expression écrite est un peu problématique, du moins elle le sera si tu dois entretenir des écrits ( mail par exemple ) avec des gens dans une société, et encore plus problématique si tu dois échanger en dehors de l'entreprise ( clients, fournisseurs ).
    - tu a un CAP menuiserie. On peut penser que celà te plait, même si ton expérience n'a pas été forcément bonne. Il ne faut pas s'arrêter à une seule expérience, pas forcément représentative. Le mondes apprentis est souvent dur, trop dur pour des jeunes trops jeunes et face parfois à des patrons un peu couillons....
    - l'idée de poursuivre les études, données par tes collègues, peut se défendre: ils voient autour d'eux que les gens diplômés semblent mieux s'en sortir. Mais ce n'est pas toujours vrai.

    Poursuivre des études pour faire quoi ?
    Tu es en terminale, serres les dents et finis là ! Ce qui veut dire aller cours, tout le temps. Quelle terminale au fait ?
    Les connaissances en matière générale ne seront pas perdues, mais ça tu le percevra plus tard, il es trop tôt.
    Si tu reviens à la menuiserie, tu verra que sur les métiers dits "manuels", qui n'ont rien de déshonorants, on peut observer une chose:
    - ca demande un peu de temps, mais un "manuel" qui a plus de cervelle que la moyenne ( ce que tu démontrera par exemple avec l'obtention d'un bac ) a toute ses chances de se construire une carrière tout à fait convenable. En tout cas au moins autant ( en terme de revenu, d'insertion professionnelle, etc...) qu'un BTS de bureau. Et souvent, ce sera même mieux.

  5. #4
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    Bac Stl

    Pour faire bref, je pense que tu as tendance soit idéaliser certains métiers, soit à attacher trop d'importance à l'humain autour.

    Plutôt là le soucis, si ça se reproduit au lycée.

    Il faut que tu essaies de trouver un vrai objectif. Théoriquement ce devrait être avoir le bac et dans ce cas là, tu vas en cours. Car c'est toi que tu punis et non ceux que tu ne supporterais plus en y allant pas.

    Essaie d'en parler à des adultes au lycée. Psy, CO, ...

    Le problème est que le bac n'est pas un objectif en soi. Il ne sert qu'à poursuivre des études. Que voulais-tu faire avec le bac ?

    Que voulais-tu faire à l'armée ? (Quel vision en avais-tu)
    Que voulais-tu faire avec un CAP menuisier ?

    Il faut que tu trouves un objectif à ce bac, sinon il ne te servira à rien. Ton CAP a bien plus de valeur.

    Essaie de consulter car tu dis être prêt à exploser...ce n'est pas bon. Alcool ou calmant sont des faux amis. A fuir de suite. Consulte.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Anonyme007

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    Bonsoir,

    Je suis un peu triste de ce qui t’arrive, néanmoins, je me dis, que pensent tes proches de ces trucs désolants qui t’arrivent ? Ne sont-t-ils pas là pour te soutenir et te mettre un peu debout ? Vous n’êtes pas solidaire entre vous en famille tes parents, frères, sœurs cousins pour soutenir l'un l’autre ou bien vous vivez chacun pour soi ?. Il faut que tu reçois l'aide de ton cercle familiale. C'est de leur devoir de t’aider et de t’appuyer jusqu'au bout du problème. N'hésite pas à leur parler, c'est ta famille, ton père, ta mère, tes frères, c'est ce qu'il y a de plus chère dans ta vie, ils doivent être compréhensives. Ils ne doivent pas t’abandonner et te lisser livré à toi meme seul sous je ne sais quel prétexte. Courage.

  8. #6
    penthode

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    si tu connaissais certaines familles....
    le vent se lève, il est temps de vivre

  9. Publicité
  10. #7
    Madeleine1

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    Si ça peut te rassurer , je ne suis pas mieux lotie que toi. J'ai 20 ans presque 21 ans et je passe un bac STMG en candidat libre pour la deuxième fois car je l'ai loupé aux rattrapages lors de ma première tentative et que je vais sûrement le louper une nouvelle fois cette année par manque de préparation et de discipline. Je vais donc me retrouver à 21 ans sans diplômes car contrairement à toi je n'ai pas de Cap ni d'expérience professionnelle et je compte reprendre un bac pro suite à ce nouvel échec imminent. J'aurais donc mon bac pro vers 23/24 ans si tout se passe bien. Essaie de relativiser , avoir un cap en menuiserie c'est déjà très bien en plus tu as une expérience professionnelle à mettre sur ton CV. Et ton Bac Stl tu devrais l'avoir si pendant 2 ans tout s'est bien passé en plus tu as la chance d'avoir le contrôle continu , aucun raison que tu ne l'es pas. Tu as beaucoup de courage et de détermination , je n'aurais pas été capable de surmonter ce que tu as eu à surmonter , conserve ce genre de qualité et fais de ton mieux mais comme dit plus haut , je suis persuadée que tu vas réussir. Bonne continuation.

  11. #8
    MarcoReal

    Re : 22 ans en Terminale, je le vis mal

    Je suis tout à fait en phase ce que dit avec Madeleine.

    Il faut relativiser et ne pas se mettre autant de pression car cela n'apporte rien de positif.
    Bien sûr que cela est beaucoup facile qu'à faire mais bon...

    On dit que le secret de la réussite, c'est d'être là où il faut quand il faut.
    Mais comme on ne sait jamais quand ce sera, il faut trouver l'endroit idéal et y rester planté.

    Je te souhaite tout plein de courage pour la suite Bravo1:

Discussions similaires

  1. passé d'une terminale S à terminale STL
    Par shrn dans le forum Questions sur les choix d'orientation
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/05/2020, 21h22
  2. Redoubler sa Terminale S pour aller en Terminale STL
    Par BahamuttXIII dans le forum Questions sur les choix d'orientation
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/12/2019, 09h07
  3. [Biologie Moléculaire] Acide nucléiques: C-terminale/N-terminale?
    Par TheFallen0999 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/02/2016, 09h11
  4. terminale STL apres une terminale S
    Par ynot13 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 24
    Dernier message: 07/10/2012, 16h26
  5. Terminale S très moyenne, redoublement en terminale STI possible ?
    Par Astronewbie dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/06/2010, 12h25
Devenez prof particulier et donner des cours à domicile