Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

stockage de l'énergie solaire




  1. #1
    pierrerichard

    Question stockage de l'énergie solaire

    bonjour,
    le thème que j'aborde ici dans ce sous-forum se trouve aussi dans le forum "chimie"sous le titre "stockage de l'énergie".
    Je le relance pour une éventuelle réponse auprès d' internautes peut-être plus concernés.
    Il s'agit du problème du stockage de l'énergie solaire par la chaine: cellules photovoltaïques/ électricité/ électrolyse de l'eau ( avec un peu d'acide sulfurique) et stockage des gaz. En admettant que les gaz (H2 et O2 ) puissent être séparés par une cloison étanche dans la partie verticale haute pour éviter les risques d'explosion dans les conditions stoechiométriques et en imaginant une électrolyse en vase clos entièrement rempli d'eau .ne risque-t-on pas de voir les gaz se dissoudre dans la solution et engendrer une d'explosion.
    Mais surtout pourquoi ne serait-ce pas un moyen direct de stocker sans danger le mélange gazeux sous très forte pression et peut-être plus économiquement?
    Merci de ne pas considérer que le coté farfelu de la question.
    Bien évidemment dans l'attente de réponse de spécialiste je mets en garde tout internaute contre le danger de l'expérience.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    spoltibrun
    Invité

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Bonjour , mise à part le coté très dangereux que vous citez , pourquoi utiliser le rayonnement solaire à seulement 20% de rendement (les rendements annoncés de 40% ne se font qu'en laboratoire) alors que le solaire thermique affiche 70% ?
    Cela pour dire que le stockage ne comblera pas la difference de rendement en admettant qu'il ne consomme pas plus par sa technologie que la production elle meme (mélange gazeux sous très forte pression )

  4. #3
    Cécile

    Re : stockage de l'énergie solaire

    La première questions à se poser est celle du rendement de ce type de stockage (surtout si l'on considère des installations individuelles, forcément moins performantes que des grosses installations industrielles). Or, industriellement, le rendement de l'électrolyse en continu est de 65 à 70 %. Autant dire qu'elle est probablement inférieure à 50 % dans le cas d'une électrolyse individuelle et intermittente. Puis la pile à combustible a un rendement de 90 %. Donc le rendement total de ton système de stockage d'électricité sera inférieur à 40 %. Inacceptable dans un monde où on a un grand besoin de toutes les énergies.

    Spoltibrun, tu as raisons dans certains cas, mais pour répondre aux besoins d'électricité, par exemple pour l'éclairage et le frigo, le solaire thermique n'est que de peu d'utilité.


  5. #4
    BioTop

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Inacceptable dans un monde où on a un grand besoin de toutes les énergies.
    Certe le rendement semble déporable... Mais!

    Qu'en est-il dans le cadre par exemple d'une ferme éolienne ou d'une ferme solaire...

    Toute cette énergie récoltée sous la forme de courant continu, qui va être transformé en courant alternatif puis dont on va devoir élever la tension pour pouvoir le balancer sur le réseau RTE...

    Dans ces cas là,quel rendement peut-on esperer?

  6. #5
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Certe le rendement semble déporable... Mais!

    Qu'en est-il dans le cadre par exemple d'une ferme éolienne ou d'une ferme solaire...

    Toute cette énergie récoltée sous la forme de courant continu, qui va être transformé en courant alternatif puis dont on va devoir élever la tension pour pouvoir le balancer sur le réseau RTE...

    Dans ces cas là,quel rendement peut-on esperer?

    Dans le cas des fermes éoliennes le courant généré est alternatif dès la génératrice et le rendement d'un transformateur pour transférer la puissance sur le réseau moyenne tension (63 kV) est très élevé pour des puissances de plusieurs MW ( > 97 %).
    Pour les panneaux photovoltaïques c'est du courant continu en sortie, souvent du 48 V et il faut un onduleur pour transformer ce courant en alternatif, les onduleurs récents ont aussi des rendements supérieurs à 95 %.
    Sur le réseau les pertes moyennes sont de l'ordre de 7 %, voir les infos du RTE.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    beaufanamus

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Juste pour apporter une petite précision, mais sur une installation PV reliée au réseau, il n'y a pas besoin d'élever la tension. Les modules PV branchés en série produise sous une tension comprise entre 500V et 1000V. L'onduleur n'a donc plus qu'à transformer le continu en alternatif.
    Pour les rendements, sur petit onduleur (qq kW), c'est de l'ordre de 90-95%. Et plus on monte en puissance, plus les rendements sont en général bon.


    Edit : grillé par BertrandR
    Le pire n'est jamais certain

  9. #7
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    Les modules PV branchés en série produise sous une tension comprise entre 500V et 1000V.
    Tu connais des installations qui sont montées comme cela ? le problème, il me semble, c'est l'isolation entre la masse et les cellules et en général à cause de cela on hésite à monter au-dessus de 96 V.

  10. Publicité
  11. #8
    BioTop

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Ok pour le rendement...

    Il reste donc à trouver un moyen, économique (bon rendement) et non polluant (batteries) pour stocker une part de l'énergie produite par le vent et le soleil, afin de lisser leur utilisation sur les périodes nocturnes ou nuageuses (Solaire) ou Calmes (Eolien).
    Sans cela, en cas d'augmentation notable de la part des ENR, il faudra redémarrer des centrales polluantes pour alimenter les usagers aux périodes de pointes!

  12. #9
    Alex66

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Ok pour le rendement...

    Il reste donc à trouver un moyen, économique (bon rendement) et non polluant (batteries) pour stocker une part de l'énergie produite par le vent et le soleil, afin de lisser leur utilisation sur les périodes nocturnes ou nuageuses (Solaire) ou Calmes (Eolien).
    Sans cela, en cas d'augmentation notable de la part des ENR, il faudra redémarrer des centrales polluantes pour alimenter les usagers aux périodes de pointes!
    C'est d'ailleurs un des arguments des anti-éoliens, qui expliquent que dans la mesure où la courbe de charge d'une éolienne est de 25% environ, il est nécessaire de produire de l'électricité d'une autre manière pendant les 75% du temps où l'éolienne ne marche pas. D'après eux (voir le site de "vent de colère", c'est rigolo...), seules les centrales hydrauliques et thermiques sont suffisamment réactives pour répondre rapidement à un accroissement soudain de la demande.
    Conclusion: l'énergie éolienne est très polluante puisque à chaque fois que j'implante 1 MW éolien, je suis obligé de construire plein de centrales à charbon pour compenser les chutes de production quand il n'y a plus de vent (idem pour le solaire, mais ça, "vent de colère" n'en parle pas...).
    Pour en revenir au stockage, c'est effectivement pas simple pour le photovoltaïque. En revanche pour le solaire thermodynamique, ça se fait beaucoup plus facilement dans la mesure où le soleil sert a chauffer un fluide caloporteur, qui sert a faire tourner une turbine. Si on ne sait pas trop stocker l'électricité, on sait en revanche stocker la chaleur.
    Enfin, pour en revenir au premier post de ce topic qui parle de couplage photovoltaïque/électrolyse, les allemands de l'institut fraunhofer ont mis au point un système basé sur des mini-électrolyseurs associés à des cellules PV à haut rendement (les cellules étant soumises au flux solaire concentré), et dont le rendement de conversion solaire-> hydrogène est de 18%!
    Pas mal pour un début

  13. #10
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Ok pour le rendement...

    Il reste donc à trouver un moyen, économique (bon rendement) et non polluant (batteries) pour stocker une part de l'énergie produite par le vent et le soleil, afin de lisser leur utilisation sur les périodes nocturnes ou nuageuses (Solaire) ou Calmes (Eolien).
    Sans cela, en cas d'augmentation notable de la part des ENR, il faudra redémarrer des centrales polluantes pour alimenter les usagers aux périodes de pointes!
    Seul l'hydroélectrique ou les centrales à combustible fossile sont capables d'apporter une solution à ce problèmes de consommation de pointe, et encore l'hydroélectrique est arrivé pratiquement à saturation dans un pays comme la France qui est pourtant relativement favorisé sur ce point.
    Les centrales nucléaires ne sont absolument pas en mesure de régler ce problème je dirais même qu'historiquement en France l'électricité nucléaire à bas coût, est responsable du développement du chauffage électrique qui est lui-même responsable en grande partie des pointes...

    Une solution bien plus efficace que le stockage d'énergie consiste à gérer la demande d'électricité et éviter les pointes en arrêtant de promouvoir les appareillages qui consomment beaucoup pendant les pointes : four électriques, plaques de chauffage élecriques (induction), micro-ondes, écran TV énergivores, chauffage électrique, PAC (surtout aérothermiques), clims ...
    A l'échelle du réseau francais ce problème de pointe de consommation est certainement bien plus de dix fois plus important que celui de l'intermittence des 1500 ou 2000 MW d'éolien, pour l'électricité solaire ce n'est même pas la peine d'en parler tellement c'est peanuts.

  14. #11
    BioTop

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    pour l'électricité solaire ce n'est même pas la peine d'en parler tellement c'est peanuts.
    Tu peux expliquer çà?
    le problème ne sera-t'il pas le même en cas de ferme solaire (comme celle-ci)

  15. #12
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Tu peux expliquer çà?
    le problème ne sera-t'il pas le même en cas de ferme solaire (comme celle-ci)
    Ben oui, cette centrale solaire de 40 MW c'est vraiment exceptionnel. Pour la France la puissance installée en photovoltaïque raccordée au réseau était de 13 MW fin 2005 (1700 MW en Europe) à comparer aux 50 000 MW de puissance moyenne pour la consommation française. Pour le moment et pour un bon bout de temps encore les capacités en photovoltaïque ne risquent pas de poser de problème de gestion sur le réseau électrique français.
    Pour info les Danois arrivent à gérer 20 % d'éolien sur leur réseau électrique, avant qu'on arrive à ce niveau...

  16. #13
    beaufanamus

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    Tu connais des installations qui sont montées comme cela ? le problème, il me semble, c'est l'isolation entre la masse et les cellules et en général à cause de cela on hésite à monter au-dessus de 96 V.
    Vivi, j'en connais, j'en monte même.
    Les tensions sont souvent de l'ordre de 500V. Pour la tenu en tension, les modules sont souvent donnés pour 1000V (Kyocera, Sharp, Photowatt).

    Je parle ici pour des installations reliées au réseau. On a alors tout intérêt à travailler en "haute" tension sur le bus continu pour limiter les pertes (dans la limite de ce que supporte les panneaux et l'onduleur).
    Le pire n'est jamais certain

  17. #14
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    Vivi, j'en connais, j'en monte même.
    Les tensions sont souvent de l'ordre de 500V. Pour la tenu en tension, les modules sont souvent donnés pour 1000V (Kyocera, Sharp, Photowatt).

    Je parle ici pour des installations reliées au réseau. On a alors tout intérêt à travailler en "haute" tension sur le bus continu pour limiter les pertes (dans la limite de ce que supporte les panneaux et l'onduleur).
    Moi aussi je bricole dans ce secteur en ce moment, et sur une installation de 24 panneaux de 12 V quand j'ai demandé pourquoi on passait pas en 96 V plutôt qu'en 48 V pour avoir des cables moins gros on m'a évoqué ce problème d'isolation.
    Mais cela dit avec 500 V en charge on arrive pratiquement à 1000 V à vide et il n'y a plus aucune marge de sécurité sur la tension d'isolation.
    Enfin je verrai plutôt une tension de 350 V pour onduler directement en 220 V (310 V crète).
    On m'a parlé aussi du problème des zones d'ombre au lever et coucher du soleil, il faut mettre dans la même branche en série les panneaux qui se trouvent dans la zone d'ombre car le panneau qui est le moins exposé limite le courant des autres panneaux en série.
    Si tu as des infos plus fiables que ce qu'on m'a raconté ça m'intéresse.

  18. #15
    beaufanamus

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    Moi aussi je bricole dans ce secteur en ce moment, et sur une installation de 24 panneaux de 12 V quand j'ai demandé pourquoi on passait pas en 96 V plutôt qu'en 48 V pour avoir des cables moins gros on m'a évoqué ce problème d'isolation.
    Je suis assez perplexe, 100V de tenu diélectrique, ce n'est quand même pas la mer à boire. Si vous aviez des infos, je suis preneur.

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    Mais cela dit avec 500 V en charge on arrive pratiquement à 1000 V à vide et il n'y a plus aucune marge de sécurité sur la tension d'isolation.
    Enfin je verrai plutôt une tension de 350 V pour onduler directement en 220 V (310 V crète).
    Sur une installation reliée au réseau, il y a moins d'écart entre la tension à vide et en fonctionnement. En effet, l'onduleur fonctionne de manière à être le plus proche possible du point de puissance maximale, qui est, pour une T° et un ensoleillement donné, le point où le produit U*I est max (en site isolé sur batteries, c'est différent, on a U imposé par les batteries). Et la tension au point de fonctionnement max est d'environ 80% la tension à vide.

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    On m'a parlé aussi du problème des zones d'ombre au lever et coucher du soleil, il faut mettre dans la même branche en série les panneaux qui se trouvent dans la zone d'ombre car le panneau qui est le moins exposé limite le courant des autres panneaux en série.
    Si tu as des infos plus fiables que ce qu'on m'a raconté ça m'intéresse.
    La dessus, ce que je peux dire, c'est que les cellules PV se comportent comme des sources de courant (le courant de court-circuit est très proche du courant à puissance max). Sur une branche montée en série, si quelques cellules sont à l'ombre au milieu de toutes les autres au soleil, les cellules à l'ombre seront parcourues par un courant imposé par le reste, et doivent alors dissiper une puissance qui peut les endommager, et de plus ruinent le rendement de toute l'installation. C'est la raison pour laquelle il y a généralement des diodes de bypass d'intégrées.

    voir http://www.cipcsp.com/tutorial/panneau-solaire.html
    Je ne sais pas si ça répond à la question
    Le pire n'est jamais certain

  19. #16
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    Je suis assez perplexe, 100V de tenu diélectrique, ce n'est quand même pas la mer à boire. Si vous aviez des infos, je suis preneur.


    Sur une installation reliée au réseau, il y a moins d'écart entre la tension à vide et en fonctionnement. En effet, l'onduleur fonctionne de manière à être le plus proche possible du point de puissance maximale, qui est, pour une T° et un ensoleillement donné, le point où le produit U*I est max (en site isolé sur batteries, c'est différent, on a U imposé par les batteries). Et la tension au point de fonctionnement max est d'environ 80% la tension à vide.
    Pour la tension à vide, j'imagine qu'il vaut mieux toujours la prendre en considération, vu que c'est la tension que l'on trouve avant le raccordement au réseau et en cas de panne du réseau. Dernièrement j'ai mesuré 80 V au lieu des 48 V en charge , donc 500 V pour une tension d'isolation de 1000 V, ça me paraît une peu juste.


    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    La dessus, ce que je peux dire, c'est que les cellules PV se comportent comme des sources de courant (le courant de court-circuit est très proche du courant à puissance max). Sur une branche montée en série, si quelques cellules sont à l'ombre au milieu de toutes les autres au soleil, les cellules à l'ombre seront parcourues par un courant imposé par le reste, et doivent alors dissiper une puissance qui peut les endommager, et de plus ruinent le rendement de toute l'installation. C'est la raison pour laquelle il y a généralement des diodes de bypass d'intégrées.

    voir http://www.cipcsp.com/tutorial/panneau-solaire.html
    Je ne sais pas si ça répond à la question
    Pour les zones d'ombre je comprends mieux maintenant, merci pour le lien.

    Cordialement,

  20. #17
    beaufanamus

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    Pour la tension à vide, j'imagine qu'il vaut mieux toujours la prendre en considération, vu que c'est la tension que l'on trouve avant le raccordement au réseau et en cas de panne du réseau. Dernièrement j'ai mesuré 80 V au lieu des 48 V en charge , donc 500 V pour une tension d'isolation de 1000 V, ça me paraît une peu juste.
    Pour un montage sur batterie, effectivement, 50% me semble être le bon ordre de grandeur. Mais pour un fonctionnement sur onduleur, la tension en charge se situe normalement assez proche du coude des courbes I = f(V) des modules PV. C'est là que le rendement est le meilleur (les fameux Wc se trouvent là (pour 25°C et 1000w/m²)). Ce qui fait que pour une install à 600V à vide, la tension sera de l'ordre de 450V à 500V en charge.
    Le pire n'est jamais certain

  21. #18
    BertrandR

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    Pour un montage sur batterie, effectivement, 50% me semble être le bon ordre de grandeur. Mais pour un fonctionnement sur onduleur, la tension en charge se situe normalement assez proche du coude des courbes I = f(V) des modules PV. C'est là que le rendement est le meilleur (les fameux Wc se trouvent là (pour 25°C et 1000w/m²)). Ce qui fait que pour une install à 600V à vide, la tension sera de l'ordre de 450V à 500V en charge.
    Bonjour,

    D'accord et du coup je me rends compte qu'en charge batterie on ne fonctionne pas du tout au point optimum de puissance suivant l'état de charge des batteries. Sur les grosses installations ça vaudrait peut être le coup d'avoir des chargeurs plus évolués (hacheurs) ?

  22. #19
    r17777

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par Alex66 Voir le message
    C'est d'ailleurs un des arguments des anti-éoliens, qui expliquent que dans la mesure où la courbe de charge d'une éolienne est de 25% environ, il est nécessaire de produire de l'électricité d'une autre manière pendant les 75% du temps où l'éolienne ne marche pas. D'après eux (voir le site de "vent de colère", c'est rigolo...), seules les centrales hydrauliques et thermiques sont suffisamment réactives pour répondre rapidement à un accroissement soudain de la demande.
    Conclusion: l'énergie éolienne est très polluante puisque à chaque fois que j'implante 1 MW éolien, je suis obligé de construire plein de centrales à charbon pour compenser les chutes de production quand il n'y a plus de vent (idem pour le solaire, mais ça, "vent de colère" n'en parle pas...).
    Pour en revenir au stockage, c'est effectivement pas simple pour le photovoltaïque. En revanche pour le solaire thermodynamique, ça se fait beaucoup plus facilement dans la mesure où le soleil sert a chauffer un fluide caloporteur, qui sert a faire tourner une turbine. Si on ne sait pas trop stocker l'électricité, on sait en revanche stocker la chaleur.
    Enfin, pour en revenir au premier post de ce topic qui parle de couplage photovoltaïque/électrolyse, les allemands de l'institut fraunhofer ont mis au point un système basé sur des mini-électrolyseurs associés à des cellules PV à haut rendement (les cellules étant soumises au flux solaire concentré), et dont le rendement de conversion solaire-> hydrogène est de 18%!
    Pas mal pour un début

    ils sont comme tu dis ..rigolos ces anti-éoliens ...
    ils continuent depuis des lustres à nous dire que les éoliennes impliquent de nouvelles centrales thermique ...

    hors je suis désolé ... mais dans les cas de sur-capacité de prod comme c'est le cas en France ... un moyen de production intermittent dépendant d'aléas climatiques comme l'éolien , n'implique pas de nouvelles centrales thermique , mais implique justement de mettre plus souvent au placard les installation thermique existante ! ce qui déplais justement à bon nombre de nouveaux opérateurs électrique ! (GDF par exemple, avec ses nouvelle centrale à gaz ... par exemple à St Brieuc )


    pour couronner le tout ... ces associations don quichio**e , prônent les économies d'énergie électrique .... à raison bien entendu ... mais le font surtout par le bais de la technologie des pompe à chaleur ... (j'ai des articles de presse si vous voulez)

    hors les pompes à chaleur , on le reconnaît presque tous ici , pour des raison budgétaire à l'investissement, ne viennent pas en remplacement des installations de chauffage électrique par résistance , mais s'y ajoutent , en bouffant des part de marché colossales au véritable énergie renouvelable de chauffage ( biomasse, solaire actif et passif, ) et surtout au véritable économie d'énergie amélioration et architecture performante ) ....
    et bien sur en consommant autant (voir plus pur les pac aéro-thermique = les plus vendues) d'énergie primaire polluante et non renouvelable que les chaudière à énergie fossiles !!!


    et là évidement plus de nouveaux besoins obligent à plus de centrales thermiques, et même si on mets plus d'éoliennes ou d'installation de production d'électricité par renouvelable intermittent, nous sommes obligé de prévoir de nouvelles unités de puissance thermique en secours .... ce qui nous mène à plus d'offre totale disponible , et dans le futur paysage électrique nationale dérégulé, à un coût momentanément à la baisse de kwh élec et donc une incitation à plus de consommation .... et plus d'investissement en système électrico-dépendant!!

    Et une fois les nouveaux équipements consommateurs installés , effectivement il faudra faire tourner plus régulièrement les nouvelles installation thermique , en plus de la production des nouvelles éolienne ... et le prix du kwh remontera comme par magie ... j'usqu'à la prochaine vague de faux bons conseil du genre !

    c'est sans fin leur co**eries !!

    Donc ces gentillets défenseurs de l'environnement déco-ratif , devraient s'en tenir à la véritable défense de l'environnement éco-logique , et commencer à bien différencier les véritables responsables de la mise en place de nouvelles installations thermiques ....
    à savoir les nouvelles éoliennes industrielles ou les nouveaux besoins sois disant éconologique ?????


    "Donc tout faux mésieurs dames qui brassent de l'air ....!!
    vos "démons" diminuent l'usage des centrales thermique
    tandis que vos "anges" les augmentent !!! "


    comme diraient les d'j'eun's d'aujourd'hui .... c'est ce que l'on appel "se prendre un vent" !

  23. #20
    beaufanamus

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    Bonjour,

    D'accord et du coup je me rends compte qu'en charge batterie on ne fonctionne pas du tout au point optimum de puissance suivant l'état de charge des batteries. Sur les grosses installations ça vaudrait peut être le coup d'avoir des chargeurs plus évolués (hacheurs) ?
    J'avoue n'avoir encore jamais rencontré de grosse installation sur batterie. J'imagine qu'il y a effectivement de l'électronique de puissance dans la boucle pour améliorer les rendements et la durée de vie des batteries. Sinon, je suis d'accord avec toi qu'il en faudrait.
    Le pire n'est jamais certain

  24. #21
    r17777

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BertrandR Voir le message
    On m'a parlé aussi du problème des zones d'ombre au lever et coucher du soleil, il faut mettre dans la même branche en série les panneaux qui se trouvent dans la zone d'ombre car le panneau qui est le moins exposé limite le courant des autres panneaux en série.
    Si tu as des infos plus fiables que ce qu'on m'a raconté ça m'intéresse.
    je confirme ... après avoir suivit des cours précisément là dessus chez total énergy ( hou fallait pas dire ! ), et à ESIGEC, avec des spécialiste ....

    je peux même te dire qu'une seule célule ombragée peut plomber le rendement de plusieurs panneaux en série....

    on ne badine pas avec le PV comme on peut le faire avec le solaire thermique !!!

  25. #22
    David7578

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Je me suis toujours posé la question du stockage mécanique...

    J'explique:
    On a une masse importante dont la hauteur peut-être modifiée par un (ou plusieurs) moteur/générateur.

    Chaque fois que ma production de courant dépasse la demande, je fais monter cette masse qui passe différents paliers (avec moyens de blocages mécaniques s'il faut)

    Ensuite, quand ma production passe sous la demande, la masse redescend, le moteur devient générateur et réinjecte de l'énergie électrique.

    L'avantage est qu'on maitrise bien la vitesse de descente de cette masse etc... donc le courant produit sera assez facile à maitriser et lisser.

    Soyons fous, la masse dont je parle pourrait être la maison, qui pourrait monter d'un ou deux mètres (avec accès adaptatifs, verrins etc...) ou tout autre solution.

    Si on a 90% de rendement en entrée (énergie électrique reçue, dépensée dans le travail du moteur pour monter la masse et dans les frottements) et 75% en sortie (pertes liées au lissage) ça fait 67,5% de rendement sur la part d'énergie qu'on aurait pas utilisée.

    C'est déconnant ou pas?


    PS: l'exemple de la maison n'est surement pas le meilleur, il peut y en avoir d'autres.

  26. #23
    chris111

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Pas mal l'idée de la maison centrifugeuse, mais j'ai peur qu'on en sorte comme çà

    Sinon pourquoi stocker? Et oui pourquoi?
    La courbe de consommation française a de jolis pics, que donne la courbe européenne? Le pic des différents pays sont déphasés d'où un lissage, mais quel est l'importance du lissage? Si quelqu'un a des infos...
    Patient est le pompier, car il commence à chaque fois en bas de l'échelle

  27. #24
    BioTop

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Imaginons... Bon je sais c'est difficile... Mais imaginons, que l'on ait beaucoup de production Eolienne, il faut quand le vent ne souffle pas ou qu'il s'arrête d'un coup, continuer de fournir de l'électricité.. Même chose en cas de forte proportion de solaire photovoltaïque... Quand la nuit tombe, il faut pouvoir s'éclairer et continuer de se chauffer..

    Le seul moyen de réagir rapidement est donc de démarrer les Centrales à énergie fossile!!! Et hop, voilà que parcque l'on a trop d'ENR, on envoie du CO2 dans l'atmosphère!!!

    Alors que si on peut stocker....

  28. #25
    Yoghourt

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Pas d'ac: on a une certaine visibilité sur le futur immédiat de la production. On sait quand le soleil se couche et se lève (en plus c'est un évênement progressif et non on/off), que les nuages n'apparaissent pas d'un coup de baguette magique, etc.

    De plus, on peut imaginer que les besoins immédiats et massifs sont amenuisés par une politique énergétique idoine. Par exemple, mise en route progressive de l'éclairage public et déploiement appuyé des lampes à sodium, mise en place dans les règlementations thermiques des bâtiments résidentiels et tertiaires d'objectifs d'inertie thermique en plus des objectifs d'isolation, utilisation de systèmes de chauffe ou d'éclairage à mise en route progressive, etc. Bref, faciliter le lancement et l'arrêt des tranches nukes sans avoir recours aux thermiques.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  29. #26
    r17777

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Le seul moyen de réagir rapidement est donc de démarrer les Centrales à énergie fossile!!! Et hop, voilà que parcque l'on a trop d'ENR, on envoie du CO2 dans l'atmosphère!!!

    Alors que si on peut stocker....
    oui mais ne laisse pas croire qu'à cause des éoliennes on génère plus de CO2 ..

    au contraire ...qd elles tournent, elles limitent l'usage des centrales existantes ....
    mais leur nombre n'as pas d'influence directe sur le nombre de centrale thermique ..seule l'augmentation des des besoins saisoniers ou de pointes oblige à installer tjrs plus de centrales thermique ...

    c'est ce que j'explique dans mon post #19 ...

  30. #27
    r17777

    Re : stockage de l'énergie solaire

    t'oublis le meilleur , yogh !

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    mise en place dans les règlementations thermiques des bâtiments résidentiels et tertiaires d'objectifs d'inertie thermique et de solaire passif en plus des objectifs d'isolation, utilisation de systèmes de chauffe ou d'éclairage à mise en route progressive, etc. Bref, faciliter le lancement et l'arrêt des tranches nukes sans avoir recours aux thermiques.

  31. #28
    bedouin

    Re : stockage de l'énergie solaire

    C'est comme le chauffage, isolons bien pour moins chauffer.
    Consommons moins pour moins produire et moins stocker.

    Quelqu'un a t-il une idée de la quantité d'électricité consommée pour rien ni personne en France chaque jour?

    - Lumières allumées dans des rues vides,
    - Illumination d'immeubles, monuments, bassins, jets d'eau, etc...,
    - Escalators qui bouclent,
    - Hall d'aéroports, gares,
    - TV, induction, video, dvd, ordi en veille,
    - Autoroutes éclairées la nuit même vides (Belgique, Dubai, ...)
    - Rames de trains ou métro vides,
    - etc...

    Si on éteint tout ça ou que l'on gère plus intelligemment, cela permet de lisser les pics.

    Aussi à l'échelle européenne, on a quasiment éliminé les fuseaux horaires...(sauf les anglais) alors qu'au contraire, ils permettent au monde de se reveiller progressivement et donc de mieux gérer à l'echelle européenne la demande d'énergie. Mais c'est tellement plus pratique pour le business de tous se reveiller à la même heure...Il faudrait instaurer une heure écologique
    La Caravane passe...

  32. #29
    Cécile

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Economiser, c'est bien, mais il ne faut pas que ce soit au détriment d'autre chose :

    - si tu éteins toutes les lumières des villes, davantage de gens prendront leur voiture plutôt que de marcher à pied.
    - si tu éteins les gares, qui prendra le train ? Les gens prendront plutôt la voiture
    - pareil pour les rames de train/métro : si tu refuses les rames presque vides du soir, tu vas empêcher tous les gens en horaires décalés, ainsi que les fêtards, de prendre le métro... ils prendront la voiture (ou se retrouveront au chômage pour ceux qui n'ont pas les moyens d'en avoir une). Les transports en commun forment un tout, si on le réduit, c'est la cata.

    Pour moi, il y a des économies bien plus importantes à faire. Raz le bol des immeubles avec clim (surtout quand, comble de connerie, elle marche en avril ou en octobre !). Raz le bol des lampes "boule" dans les rues, qui éclairent autant le ciel que le sol.
    etc.

  33. #30
    bedouin

    Re : stockage de l'énergie solaire

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Economiser, c'est bien, mais il ne faut pas que ce soit au détriment d'autre chose :

    - si tu éteins toutes les lumières des villes, davantage de gens prendront leur voiture plutôt que de marcher à pied.
    - si tu éteins les gares, qui prendra le train ? Les gens prendront plutôt la voiture
    - pareil pour les rames de train/métro : si tu refuses les rames presque vides du soir, tu vas empêcher tous les gens en horaires décalés, ainsi que les fêtards, de prendre le métro... ils prendront la voiture (ou se retrouveront au chômage pour ceux qui n'ont pas les moyens d'en avoir une). Les transports en commun forment un tout, si on le réduit, c'est la cata.
    J'avais dis "Si on éteint tout ça ou que l'on gère plus intelligemment, cela permet de lisser les pics"

    Exemples:

    - Une rame vide, reste éteinte. Si quelqu'un ouvre sa porte et rentre dedans la lumière s'allume.
    - Pareil pour les lieux publiques. si quelqu'un se ballade dans une rue, la lumière reste allumée 100m avant et 100m après. Je sais on va me dire que les lampes au sodium mettent de temps à chauffer etc...mais cherchons d'autres moyens economiques et rapides à allumer. Et puis ce système entre est ON à partir d'une certaine heure.

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Pour moi, il y a des économies bien plus importantes à faire. Raz le bol des immeubles avec clim (surtout quand, comble de connerie, elle marche en avril ou en octobre !). Raz le bol des lampes "boule" dans les rues, qui éclairent autant le ciel que le sol.
    etc.
    D'accord ! toutes les économies doivent être prisent en compte.

    Hum...je crois que tous ça est utopique...
    La Caravane passe...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. l'énergie solaire
    Par Tony34 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/11/2007, 17h24
  2. stockage de l'energie
    Par fomes dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/10/2007, 00h14
  3. stockage de l'énergie
    Par pierrerichard dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/03/2007, 13h34
  4. L'énergie solaire photovoltaïque
    Par Samsugar dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/01/2007, 22h02
  5. Stockage de l'énergie électrique
    Par paulb dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 22
    Dernier message: 08/01/2006, 22h36