Répondre à la discussion
Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 168

Vivement la fin du pétrole!




  1. #121
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Il paraît même que l'on s'intéresse au pétrole de l'Ile-de-France...
    oh c'est sur si les prix flambe on va s'intéresser à plein de choses !

    mais le pic ne vient pas du manque de pétrole en absolu, il vient du manque de pétrole bon marché. Ce qui n'est absolument pas la même chose; tu ne compenses pas le pétrole bon marché en disant "ah mais là y a du pétrole, mais cher". On le sait ça, c'est juste pas le problème.
    La raison fondamentale étant qu'à partir d'un certain prix, le coût marginal pour augmenter la production est tel qu'il produit une baisse de demande supérieure à ce qu'on pourrait produire en plus - et donc le nombre d'acheteurs potentiels diminuerait. Evidemment pas volontairement, mais par le biais de la destruction de la demande causée par l'impact des prix élevés, crise économique, ou même économies de chauffages, de voiture, etc... . Donc mécaniquement la production s'arrête d'augmenter, puis redécroit. Ce n'est pas la peine d'argumenter que ça ne va pas se passer, ça va se passer forcément mathématiquement un jour , puisque le pétrole est en quantité finie.
    La seule question est si ce jour est proche ou pas - mais ce n'est pas en faisant la liste des gisements chers que tu prouves qu'il est lointain.

    une alternative est la baisse de production par la baisse de demande , si on trouve un substitut plus intéressant. Ce qui est historiquement arrivé avec les énergies traditionnelles (c'est sur que le nombre de chevaux de diligence et de moulins à vent a fortement décru !!). C'est ce que le ministre saoudien du pétrole a plaisamment fait croire en disant "l'age de pierre ne s'est pas fini par manque de pierres". Ce qui est exact, mais rhétorique et trompeur. Parce que si le pétrole disparaissait parce qu'on a trouvé mieux, sa baisse serait due à une baisse de la DEMANDE et non de l'offre, et donc, le prix devrait s'écrouler (ce qui découragerait in fine les producteurs d'en produire). Ce qui est bien évidemment l'exact inverse de ce qu'on observe. C'est pour ça que je dis que l'observation fondamentale est la simultaneité du plafonnement de la production ET de la flambée du prix, ce qui prouve de manière pour moi irréfutable qu'on est très proche de la limite de l'offre (pas de la demande).

    -----


  2. Publicité
  3. #122
    Moinsdewatt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Est-ce une surprise? Toujours est-il que le gisement existe.
    Bien sur.

    Dans l' Usine Nouvelle du 20 Mai 2010 :

    ### hébergement extérieur de documents sous droit de copie. Merci de fournir la source en ligne des articles, si elle existe.

    Maintenant le débit, ...... c' est à peu prés peanuts.
    Dernière modification par Philou67 ; 07/01/2011 à 09h15.

  4. #123
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    Maintenant le débit, ...... c' est à peu prés peanuts.
    Si tu le dis...
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  5. #124
    Moinsdewatt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Si tu le dis...
    puisque que mes illustrations ont été retirées, je te donne le chiffre de la production pétroliére totale de l' hexagone : 20000 barils/j.

    C'est bien du peanuts puisque la consommation pétroliére de la France est de l' ordre de 2 millions de b/j

    sinon les illustations sont visibles ici : http://forums.oleocene.org/phpBB3/vi...274369#p274369 ou il est questions de la compagnie Toreador.
    (ils s' occupent de pétrole et non de taureaux......)

  6. #125
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    puisque que mes illustrations ont été retirées, je te donne le chiffre de la production pétroliére totale de l' hexagone : 20000 barils/j.

    C'est bien du peanuts puisque la consommation pétroliére de la France est de l' ordre de 2 millions de b/j

    sinon les illustations sont visibles ici : http://forums.oleocene.org/phpBB3/vi...274369#p274369 ou il est questions de la compagnie Toreador.
    (ils s' occupent de pétrole et non de taureaux......)
    Merci, mais je parle du débit espéré par Toréador...il est peanuts par rapport à quoi?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  7. #126
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    ça a été discuté en particulier sur l'excellent forum oléocène

    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...279067#p279067

    citation

    Quant aux chiffres annoncés pour les « réserves totales de 50 à 200 milliards de barils, annoncées par le vice-président de TOREADOR », il s’agit du volume en place dans la roche-mère, dont seule une infime partie pourra être extraite en application des lois de la physique, très défavorable aux écoulements de liquides dans des roches particulièrement peu perméables. Quant aux vraies « réserves récupérables », un terme qui est un pléonasme pour tout pétrolier, elles resteront faibles, probablement inférieures à une fraction de milliard de baril. Jean LAHERRERE donne pour le meilleur « sweet spot » du Bassin de Williston, l’analogue nord-américain du Bassin de Paris, « sweet spot » connu sous le nom d’Elm Coulée, des réserves ultimes de 250 millions de barils. C’est cet ordre de grandeur qu’il faut considérer pour les réserves de « shale oil » du Bassin de Paris. C’est pas mal, mais cela ne représente jamais que 3 jours de consommation de la planète (mais 4 mois de consommation de la France).
    bon ben voilà, quatre mois de gagné quoi ....

  8. #127
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    J'avais déjà lu (mais je vois une réserve, mais pas de débit)


    Donc un certain "Philippe" saurait tout ça, et pas les investisseurs, qui s'agitent pour 4 mois?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  9. Publicité
  10. #128
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    c'est vrai, il ne les donne pas, mais on peut les déduire d'une petite règle de 3. En réalité les gisements seraient très productifs au début mais s'épuiseraient très vite , puisque les chiffres annoncés (400 bl/jour par puits pour un ultime de 400 000 bl/jour) signifient que 30% de la production totale arriverait la première année ! ce qui signifie que la première année , on produirait 1,3 mois de consommation française, c'est à dire 10 % de la consommation, donc 200 000 bl/j ou 10 fois la production actuelle... ce qui est effectivement appréciable. Mais en gros ce ne serait qu'un feu de paille , ça ne durerait que quelques années, et après pschiiiit ... on ferait peut etre mieux de les considérer comme une réserve stratégique que comme un gisement !


    je ne connais pas personnellement ce Philippe, mais il est manifestement du métier et dit toujours des choses très pertinentes : il explique très bien pourquoi les investisseurs s'y intéressent : le retour sur investissement est très rapide et donc tu gagnes beaucoup sur la rentabilité puisque tu n'immobilises pas les capitaux longtemps (il faut toujours faire entrer en compte le manque à gagner du fait que tu n'investis pas tes capitaux ailleurs !). Ca peut etre rentable, aussi rentable que de ramasser une pièce que tu trouves par terre, à un coût quasi nul, sans représenter pour autant une grande richesse.

    Le risque essentiel me semble être celui de 2008 : une nouvelle crise , provoquant une nouvelle récession, qui referait plonger le prix du baril , et coulerait la rentabilité. Le problème essentiel dans les projets de plus en plus coûteux qu'on est en train d'envisager est la volatilité des prix du baril avec la conjoncture.

  11. #129
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Mais en gros ce ne serait qu'un feu de paille , ça ne durerait que quelques années, et après pschiiiit ... on ferait peut etre mieux de les considérer comme une réserve stratégique que comme un gisement !

    Ou un moyen de faire de l'argent rapidement.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  12. #130
    Moinsdewatt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Pour ceux qui s' interessent au peak oil (à moins que ca ne soit un plateau de production dit "en tole ondulé ),
    le blog THE OIL MAN, avec cet article pour commencer l' année :

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/...oute/#more-193

  13. #131
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    je signale sur Oildrum une intéressante analyse de Jean Lahérrère sur les quotas de l'OPEP

    http://www.theoildrum.com/node/7363#more

    elle montre que depuis 2005, lors de la flambée du baril, de nombreux pays de l'OPEP ont produit plus que leur quotas , et que ceux qui ont baissé, comme le Mexique et l'Indonésie, ne l'ont certainement pas fait par plaisir !! l'Indonésie a d'ailleurs quitté l'OPEP en 2008, elle était passée d'exportateur à importateur :

    http://tonto.eia.doe.gov/country/cou...ta.cfm?fips=ID

    tout comme la Grande Bretagne en 2006, qui n'appartenait pas à l'OPEP mais était néanmoins exportatrice du pétrole de la mer du Nord. Devenir volontairement importateur, en pleine flambée du baril, serait naturellement totalement ubuesque, d'ailleurs l'économie britannique a sérieusement souffert depuis (petite info annexe : l'Egypte vient également de voir sa consommation intérieure surpasser sa production, tiens tiens ...).

    http://tonto.eia.doe.gov/country/cou...ta.cfm?fips=EG

    Tout ça rend évidemment très improbable l'explication d'une limitation de production concertée et volontaire comme raison de la flambée du baril, et par conséquent rend de plus en plus plausible l'explication par une limite géologique du rythme d'extraction.

  14. #132
    Merlinus

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Le pétrole a encore de beaux jours devant lui et à prix faible !
    Regarder ce système fabuleux et écologique !
    http://www.latribune.fr/green-busine...iopetrole.html

  15. #133
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    fabuleux oui :
    Dans ce procédé, 2,2 tonnes de CO2 permettent de produire un baril de biocarburant et le procédé lui-même émet 1,260 tonne de CO2.
    sachant que 1kg d'hydrocarbures produisent 3 Kg de CO2, on en déduit qu'il a fallu bruler 700 kg d'hydrocarbures pour en produire 1 baril soit environ 120 kg.

    donc au maximum, on ne produit que 15 % soit 1/6e de ce qu'on a mis au départ. Ce qui si on recyclait indéfiniment le procédé augmenterait au total la quantité de pétrole de 1+(1/6)+(1/6)^2 .. = 1/(1-1/6) = 6/5 = + 20 % de production en plus.

    Pas trop mal, mais pas énorme non plus.. mais surtout ça ne concerne que la partie qu'on peut récupérer dans une usine. Difficilement envisageable pour les voitures ou les avions !

    Donc, au total, on ne produit en plus que 20 % de ce qui a pu etre brulé dans un site permettant de récupérer le CO2. pas très fabuleux quand même... (et toujours le même problème : ça ne fait que recycler du CO2 produit, mais ça ne change pas la quantité totale produite dans l'atmosphère , donc le bilan total CO2 ... est strictement le même à la fin !).
    Dernière modification par Philou67 ; 01/02/2011 à 08h13. Motif: Citation inutile

  16. #134
    Merlinus

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Premièrement, ils s'expliquent que en prenant des "meilleures" algues, on augmenterait le rendement.

    Deuxièmement, j'aimerai bien te poser la question "En quoi le rejet de CO2 a-t-il des conséquences ?" Les débâts sur le climat étant interdit, on ne peux cependant parler de ceci. Cependant j'aimerai que s'il on interdit de développer la thèse du changement climatique naturel, on ne fasse pas la publicité de la théorie anthropique !

    Pour finir, avoue tout de même que c'est une belle innovation qui peut-être amélioré, nous sommes d'accord sur ce point-là ?

  17. #135
    Yoghourt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    J'adôooore le terme "biopétrole". Si c'est pas du green-washing...

    Citation Envoyé par Merlinus Voir le message
    Premièrement, ils s'expliquent que en prenant des "meilleures" algues, on augmenterait le rendement.
    Rien de tel n'est écrit dans l'article.
    De toute façon, toute start-up qui se respecte clamera que son produit-pas-encore-au-point sera 'achement mieux-super dans le futur, moyennant un petit investissement-pas-si-modique. Ca tient presque du rituel...

    Deuxièmement, j'aimerai bien te poser la question "En quoi le rejet de CO2 a-t-il des conséquences ?"
    L'on va prendre la question hors contexte dans un premier temps, ça sera plus simple. Le fait que le CO2 est un gaz à effet de serre est scientifiquement avéré. Si l'on regarde l'évolution du taux de CO2 ces derniers milliards d'années, il Il est évident qu'une concentration trop faible ou trop importante en CO2 est préjudiciable à la vie de notre espèce (et de son biotope).
    Et puis, "faudrait voir à pas trop se mordre la queue, Ourobouros". Si le rejet de CO2 n'a aucune conséquence, alors le produit de BFS n'a strictement aucun avenir, car il existe des techniques alternatives beaucoup plus économiques à base de charbon, gaz naturel liquéfié, gaz non conventionnel.

    Les débâts sur le climat étant interdit, on ne peux cependant parler de ceci. Cependant j'aimerai que s'il on interdit de développer la thèse du changement climatique naturel, on ne fasse pas la publicité de la théorie anthropique !
    Et votre message, là, c'est pas de la pub pour votre thèse préférée? arf arf arf...

    Pour finir, avoue tout de même que c'est une belle innovation qui peut-être amélioré, nous sommes d'accord sur ce point-là ?
    Non, nous ne sommes pas d'accord.
    D'un point de vue industriel, Lafarge/Salata indique que ce n'est pas satisfaisant.
    Ce produit n'est pas un puits de carbone. C'est à classer en énergie renouvelable, et plus exactement c'est un vecteur énergétique. Chose à laquelle on a éventuellement recours après avoir la sobriété énergétique et l'efficacité, sinon l'on se retrouve à jouer les Danaïdes suppliciées qui essayent en vain de remplir un tonneau percé de toutes parts. L'on retrouve donc le même travers que pour le vecteur énergétique H2.
    L'efficacité énergétique du produit n'est pas connue : combien d'énergie finale pour l'énergie solaire incidente? Vaut-il mieux poser des panneaux solaires photovoltaïques et faire tourner un véhicule électrique (ou hybride)? Ou poser des panneaux solaires thermiques? Ou récupérer la chaleur issue de la combustion qui a produit le CO2?
    L'on peut se poser aussi la question de la réduction de la production du CO2 par le site. Et même, à la limite, se demander si le site est nécessaire. Une grosse cimenterie est très bien pour Lafarge, mais ça ne veut pas dire que c'est nécessaire pour construire des bâtiments...
    Enfin, il se pose l'évidente question de la compétition entre ce produit et l'utilisation des mêmes ressources pour faire autre chose. Par exemple produire des algues à but de nutrition, ou à but de matière première pour l'industrie plastique.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  18. #136
    JPL

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Merlinus Voir le message
    Cependant j'aimerai que s'il on interdit de développer la thèse du changement climatique naturel, on ne fasse pas la publicité de la théorie anthropique !
    Premièrement rien n'était interdit, mais on a dû constater à notre grand regret que ce type de sujet était l'objet de manipulations et qu'on en était arrivé à un stade où il nous était impossible d'exercer une modération à la fois sereine et efficace. Ceci explique le moratoire mis en place de façon provisoire, mais qu'on a dû prolonger (trop longtemps à notre gré) car divers signes (pas forcément visibles sur le forum, tels que certains messages privés reçus par exemple) montrent que les dérives repartiront de plus belle si nous le levons.

    Deuxièmement les deux théories que tu cites n'ont pas du tout le même statut scientifique, malgré tout ce que peuvent dire les anti-réchauffement anthropique (voire anti-réchauffement tout court). En outre ton expression "faire la publicité" est insultante. En science on parle de faits et on en tire des conclusions.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #137
    Merlinus

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Rien de tel n'est écrit dans l'article.
    "C'est le procesus qui doit évoluer, car nous ne travaillons qu'avec des algues présentes à l'état naturel à proximité de nos sites."
    Cela veut dire quoi pour vous ?

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    L'on va prendre la question hors contexte dans un premier temps, ça sera plus simple. Le fait que le CO2 est un gaz à effet de serre est scientifiquement avéré. Si l'on regarde l'évolution du taux de CO2 ces derniers milliards d'années, il Il est évident qu'une concentration trop faible ou trop importante en CO2 est préjudiciable à la vie de notre espèce (et de son biotope).
    Je n'ai pas dit que cela n'avait pas de conséquences ! Je dit seulement : Et si les conséquences n'étaient pas une apocalypse, dont l'idée même fait rire quand on s’intéresse au problème de plus près ?

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Et puis, "faudrait voir à pas trop se mordre la queue, Ourobouros". Si le rejet de CO2 n'a aucune conséquence, alors le produit de BFS n'a strictement aucun avenir, car il existe des techniques alternatives beaucoup plus économiques à base de charbon, gaz naturel liquéfié, gaz non conventionnel.
    Pour moi l’intérêt est économique, avec cette technique, on pourrait vendre 30$ le baril plutôt que 100$.

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Et votre message, là, c'est pas de la pub pour votre thèse préférée? arf arf arf...
    Bien vu l'aveugle ! Et votre message n'est-il pas lui aussi "de la pub pour votre thèse préférée?"

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Combien d'énergie finale pour l'énergie solaire incidente? Vaut-il mieux poser des panneaux solaires photovoltaïques et faire tourner un véhicule électrique (ou hybride)? Ou poser des panneaux solaires thermiques?
    La voiture électrique est rentable pour l'acheteur uniquement si on fait très peu de kilomètres. Le panneau solaire n'est pas rentable non plus et cela va aller de pire en pire pour ce dernier ! De plus il n'est pas reçyclable !

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Et même, à la limite, se demander si le site est nécessaire. Une grosse cimenterie est très bien pour Lafarge, mais ça ne veut pas dire que c'est nécessaire pour construire des bâtiments...
    Vous voulez construire en quoi ? En torchis ? Vous voulez poser des dalles comment ? Vous avez une idée géniale ? Parce que si c'est le cas, je suis certain que des dizaines d'investisseurs vont vouloir acheter votre brevet ! C'est pas pour rien que l'on a inventé le ciment !

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Enfin, il se pose l'évidente question de la compétition entre ce produit et l'utilisation des mêmes ressources pour faire autre chose. Par exemple produire des algues à but de nutrition, ou à but de matière première pour l'industrie plastique.
    C'est vrai qu'on en mange souvent des algues ! Au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner, comme les céréales terrestres (Je n'ai pas dit que cela ne se manger pas)! (Je n'ai pas dit que cela ne se manger pas) Et puis attention c'est très rare !

    De plus :
    "Un procédé de conversion accélérée du CO2 en biopétrole, comparable au pétrole fossile, agréé comme carburant et pouvant servir à fabriquer des plastiques, des solvants, etc."

    Justement ils pourront faire du plastique !

  20. #138
    Yoghourt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Merlinus Voir le message
    Cela veut dire quoi pour vous ?
    Que la personne ne se mouille pas.

    dont l'idée même fait rire quand on s’intéresse au problème de plus près ?
    Sophisme d'appel au ridicule sur une thématique non ouverte au débat comme vient de l'indiquer la modération.

    Pour moi l’intérêt est économique, avec cette technique, on pourrait vendre 30$ le baril plutôt que 100$.
    C'est une conviction personnelle, pas le résultat d'une démarche scientifique. Et ce d'autant moins que les projections les plus optimistes/idéales données précédemment par calcul de coin de table indiquent au mieux 20% de production en plus.

    Bien vu l'aveugle ! Et votre message n'est-il pas lui aussi "de la pub pour votre thèse préférée?"
    - Politesse et courtoisie sont les concepts clés du point 1 de la charte, faut-il le rappeler? Apapremment, il faut.
    - une question neutre et constructive eut été "quelle est votre thèse préférée?". Chose à laquelle j'aurai répondu : "ce n'est pas très important".

    La voiture électrique est rentable pour l'acheteur uniquement si on fait très peu de kilomètres. Le panneau solaire n'est pas rentable non plus et cela va aller de pire en pire pour ce dernier ! De plus il n'est pas reçyclable !
    Les points d'exclamation amènent certes une certaine force émotionnelle par sa théâtralité équivoque (on s'exclame). Néanmoins, c'est en l'état des affirmations gratuites. Peut-être sont-elles fondées, peut-être que non. Cela reste à démontrer.

    Vous voulez construire en quoi ? En torchis ? Vous voulez poser des dalles comment ? Vous avez une idée géniale ? Parce que si c'est le cas, je suis certain que des dizaines d'investisseurs vont vouloir acheter votre brevet ! C'est pas pour rien que l'on a inventé le ciment !
    C'est vrai qu'on en mange souvent des algues !
    En particulier certaines populations asiatiques, oui. Tiens, ça me fait penser que je n'ai plus d'agar-agar. Merci à vous.

    Justement ils pourront faire du plastique !
    Par un procédé indirect. Ce qui pose la question de la pertinence du procédé en comparaison du plastique pétrochimique (à prendre comme référence), et le positionnement vis à vis des plastiques à base de cellulose, amidon, caséïne généralement regroupés dans le terme "bioplastiques" pour faire plus green (*) que plastique non-pétrochimique.

    (*) Quel visionnaire ce Luc Besson !!!

    Vous voulez construire en quoi ? En torchis ? Vous voulez poser des dalles comment ? Vous avez une idée géniale ? Parce que si c'est le cas, je suis certain que des dizaines d'investisseurs vont vouloir acheter votre brevet ! C'est pas pour rien que l'on a inventé le ciment !
    Est-ce que vous voulez en discuter? De façon ouverte et constructive? Vraiment?
    Dernière modification par Philou67 ; 02/02/2011 à 09h41. Motif: Fusion de 2 messages consécutifs du même auteur
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  21. #139
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Est-ce que vous voulez en discuter? De façon ouverte et constructive? Vraiment?
    Dans un autre fil, le cas échéant.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  22. #140
    Merlinus

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Sophisme d'appel au ridicule sur une thématique non ouverte au débat comme vient de l'indiquer la modération.

    Définition de sophisme : "Raisonnement qui n’est logique ou vrai qu’en apparence, mais qui est délibérément conçu pour tromper ou faire illusion."

    Je faisais une suggestion, pas un raisonnement, pour les raisons que tu as avancé toi-même.


    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    C'est une conviction personnelle, pas le résultat d'une démarche scientifique.
    "BFS évalue la production d'un baril à 30 dollars"


    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Et ce d'autant moins que les projections les plus optimistes/idéales données précédemment par calcul de coin de table indiquent au mieux 20% de production en plus.

    Tu vois sa où ? De plus je n'ai pas très bien compris le sens de ta phrase.


    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Peut-être sont-elles fondées, peut-être que non. Cela reste à démontrer.
    Dois-je vraiment le démontrer ? Car sincérement se serait assez long.
    De plus cela est fait assez souvent dans d'autres forums ou les médias.


    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    En particulier certaines populations asiatiques, oui.
    C'est vrai que l'espagne, c'est en Asie !


    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Par un procédé indirect. Ce qui pose la question de la pertinence du procédé en comparaison du plastique pétrochimique (à prendre comme référence), et le positionnement vis à vis des plastiques à base de cellulose, amidon, caséïne généralement regroupés dans le terme "bioplastiques" pour faire plus green, que plastique non-pétrochimique.
    Si l'on fait encore la quasi-totalité des plastiques avec du pétrole, c'est que c'est plus rentable. Et si le coût du pétrole stagne, voir même diminue, sa ne va pas l'être avant longtemps !


    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Est-ce que vous voulez en discuter? De façon ouverte et constructive? Vraiment?
    Pourquoi pas, je pourrai apprendre des choses ! Cette suggestion est sans animosité .

  23. #141
    invite765732342432
    Invité

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Merlinus Voir le message
    "BFS évalue la production d'un baril à 30 dollars"
    - c'est une évaluation forcément optimiste (ils ne vont pas couper la branche sur laquelle ils sont assis)
    - une production de baril à 30$ veut dire un prix de vente du baril beaucoup plus élevé (d'ailleurs, je crois me souvenir que 30$ est à peu près le cout de production actuel... sans être sur)

    Dois-je vraiment le démontrer ? Car sincérement se serait assez long.
    De plus cela est fait assez souvent dans d'autres forums ou les médias.
    Assez curieusement, tous les fils que j'ai suivi se terminent sur la conclusion inverse... Comme quoi, au minimum, la situation n'est pas aussi tranchée que ça.

    Et si le coût du pétrole stagne, voir même diminue, sa ne va pas l'être avant longtemps !
    Comme indiqué plus haut, produire du "bio-pétrole" à 30$ ne semble pas être capable de faire baisser le prix du pétrole.

  24. #142
    Merlinus

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Pour le changement climatique, j'ai vu tant de théories, appuyées par de grands experts, qui étaient argumenté de façon scientifique et sérieuse, et qui démontraient que les autres étaient fausses et qu'il y avait conflit d'interêt chez les autres défenseurs.
    J'en suis arrivé à la conclusion que personne ne sait se qui va se passer, ni les véritables chiffres des émissions naturelles ou anthropiques ! Je ne continurait pas plus à cause des instructions de la modération.

    Pour le coût du baril, avec les algues c'est moins cher qu'avec l'extraction classique (voir l'article) !

  25. #143
    invite765732342432
    Invité

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Merlinus Voir le message
    Pour le coût du baril, avec les algues c'est moins cher qu'avec l'extraction classique (voir l'article) !
    Ton article dit précisément: "BFS évalue la production d'un baril à 30 dollars mais entend le vendre au prix du pétrole fossile pour financer les investissements nécessaires à la création de ses usines."
    Donc, pas de baisse du prix, contrairement à ce que tu avais avancé.

    Et ça ne contredit pas que le cout de production du pétrole conventionnel est au même niveau...

  26. #144
    Philou67

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Je ne sais pas ce que valent ces informations, mais on trouve :
    - moins de 1 à 7€/baril de cout d'extraction en 2004
    - moins de 15€/baril de cout d'extraction pour 90% des projets en 2009
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  27. #145
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Je ne sais pas ce que valent ces informations, mais on trouve :
    - moins de 1 à 7€/baril de cout d'extraction en 2004
    - moins de 15€/baril de cout d'extraction pour 90% des projets en 2009
    ça ne dit rien sur le coût marginal supplémentaire qu'il faut pour maintenir la production (ou encore plus pour l'augmenter).

    Les gisements actuellement en production s'épuisent. Rien que pour maintenir la production, il faut donc continuellement en ouvrir de nouveaux, ce qui nécessitent un certain coût d'investissement. Le prix du baril permettant de maintenir la production doit donc être supérieur au coût d'extraction, et suffisamment supérieur pour permettre aux compagnies d'ouvrir suffisamment de nouveaux puits pour compenser la dépletion. C'est donc une équation bien plus complexe que simplement l'égalité avec les coûts d'extraction.

    Et quand il n'y a plus de champs conventionnels à ouvrir facilement, mais plus que des ressources difficiles et chères, ça augmente mécaniquement le prix de vente, même si la plupart des ressources conventionnelles restent peu chères à exploiter.

    Seulement , plus le prix augmente, et moins il y a d'acheteurs. Et donc forcément il y a un moment où devoir augmenter encore la production demanderait un prix tellement élevé ... qu'il y aurait moins d'acheteurs qu'avant (soit en douceur, soit par des recessions brutales qui détruisent une partie de la demande). Dans ce cas , on laisse tomber, et le pic de production/consommation se produit naturellement. Bien sûr à ce moment là "y a encore plein de pétrole sous terre" : c'est juste qu'il est trop cher pour qu'on continue à faire croitre son rythme d'extraction.

  28. #146
    invite765732342432
    Invité

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    ça ne dit rien sur le coût marginal supplémentaire qu'il faut pour maintenir la production (ou encore plus pour l'augmenter).
    C'est pas le sujet.

  29. #147
    Merlinus

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Ils vont vendre au prix du baril normal, d'accord.
    Cependant cela reste une bonne innovation étant donné que cela prouve que l'on peut produire du pétrole plutôt que l'extraire ! Avec d'autres méthodes et en améliorant déjà celle-ci, le pétrole a des réserves beaucoup plus longues et son prix peut même baisser ! En diminuant de 5% les taxes pétrolières, le pétrole continue à être une énergie rentable bien plus que l'électricité qui est peu taxée mais qui va le devenir dès le moment que assez de gens auront acheter des voitures électriques !

    Conclusion : Le pétrole reste une énergie rentable !

  30. #148
    moijdikssékool

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Bien sûr à ce moment là "y a encore plein de pétrole sous terre" : c'est juste qu'il est trop cher pour qu'on continue à faire croitre son rythme d'extraction
    s'il devient plus cher, il y a un moyen pour se le procurer: on économise des ressources
    1, dans la chaîne qui permet d'amener le pétrole au 'consommateur final', on fait intervenir des esclaves qui n'auront pas le droit de ponctionner ce qu'ils font passer entre leur mains. Ainsi l'économie faite permet d'investir plus d'énergie pour l'exploitation
    2, Le 'consommateur final' est plus économique dans sa consommation: il utilise des machines qui permettent de moins consommer de pétrole et là aussi on fait donc des économies pour libérer de l'énergie afin d'exploiter des puits plus profonds
    3, on sacrifie des secteurs économiques afin de libérer des ressources
    Ces trois solutions sont étroitement liées puisque de toute façon, pour pouvoir se payer un truc plus cher, il faut économiser quelque part et que pour cela tous les moyens sont bons
    Bien sûr que cela a une limite, il faut s'attendre que cela entraîne à un moment ou à un autre
    1 une rupture sociale où il devient insupportable de voir une armée d'esclaves se saigner pour les quelques bouffons que nous sommes
    2 une rupture technique caractérisée par une limite atteinte dans l'amélioration des rendements des machines qui, qui plus est, demande un temps d'amortissement
    3 une rupture sociétale dans la mesure où il n'y a rien d'intéressant à consommer du pétrole uniquement pour le produire à force d'avoir supprimé les autres secteurs économiques
    Avant ces ruptures, il faut espérer que les énergies alternatives aient pris le relais et que seule la solution 2 ait été optée entre temps (cébodréver)

  31. #149
    JPL

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Je rappelle pour ceux qui ne sont pas au courant qu'il a été convenu de ne pas accepter de discussion sur les sujets d'économie (pour des raisons diverses qui ont été discutées en leur temps). Et là ça devient un peu trop économique.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  32. #150
    moijdikssékool

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    difficile d'en faire l'Econ... euh l'économie

Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 08/01/2006, 15h32
  2. Conséquences de la fin du pétrole
    Par Narduccio dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 536
    Dernier message: 31/08/2005, 04h15
  3. Fin du pétrole AVANT 2037, canular ou vérité ?
    Par Quisit dans le forum Actualités
    Réponses: 397
    Dernier message: 14/05/2005, 07h20