Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 71

Facteur 2 ==> Peak Oil?




  1. #1
    Fjord

    Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Bonsoir,

    Au niveau mondial, on souhaite diviser par 2 les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050.

    Si cette volonté est respectée, est-ce que cela ne résout la question de l'incertitude autour du Peak Oil? Car je vois mal une production de pétrole en hausse avec des émissions de CO2 divisées par 2 ...

    Pourriez-vous me donner votre avis s'il vous plaît?

    Bonne soirée,

    Fjord

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invité576543
    Invité

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Le charbon c'est encore mieux que le pétrole pour faire du CO2.

    (= la division par 2 est un voeu pieux.)

    Cordialement,

  4. #3
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Est-ce que tu veux dire qu'au niveau mondial, on consommerai moins de charbon et plus de pétrole?


  5. #4
    invité576543
    Invité

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Je veux dire que si on voulait vraiment (mais j'ai des doutes) limiter le CO2, ce n'est pas seulement la conso de pétrole qu'il ne faudrait pas augmenter (et ça a l'air bien parti de ce côté là), mais aussi la conso de gaz naturel et de charbon.

    Si le peakoil arrivera très vraisemblablement avant 2050 (il est peut-être passé!), le pic pour le charbon pourrait bien être postérieur, ce qui est évidemment incohérent avec l'idée de réduire par deux le CO2 (mais ce n'est pas le seul GES...).

    Cordialement,

    PS: la production de CO2 due au charbon et au pétrole est similaire actuellement. (source : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Gl...e_to_Y2004.png)
    Dernière modification par invité576543 ; 15/06/2009 à 18h42.

  6. #5
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    D'accord, merci pour les précisions .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GillesH38a

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    ta question a quand même le mérite de mettre l'accent sur une certaine incohérence des peurs de l'époque actuelle. On semble craindre à la fois un excès de CO2 et une pénurie énergétique, ce qui est en fait contradictoire. Dans le détail aucun scénario un peu quantitatif ne conduit aux deux à la fois, dans un avenir proche. Les scénarios prévoyant un CO2 et un RC elevés suppose également une abondance énergétique (une croissance de l'énergie dépensée par habitant), et inversement les scénarios d'une pénurie prochaine d'énergie correspondent à peu près aux scénarios les moins dangereux en CO2, voire en dessous. Ce ne sera très probablement pas l'un et l'autre dans les prochaines années, mais l'un ou l'autre. Après faites votre choix, j'ai mon opinion personnelle sur le plus probable .

  9. #7
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Bonjour,

    les scénarios d'une pénurie prochaine d'énergie correspondent à peu près aux scénarios les moins dangereux en CO2
    Même avec un recours massif au charbon ?

    Sinon:
    - par rapport au RC, il faut respecter l'objectif du facteur 2;
    - par rapport à l'énergie, il essayé d'équilibrer l'offre et la demande et augmentant l'offre (développement d'autres énergies) et en diminuant la demande.

    Les deux contraintes du RC et de la pénurie en énergie vont dans le même sens, donc il ne faut pas choisir un problème mais essayer de résoudre les deux à la fois en diminuant la consommation d'énergie et en développant d'autres énergies que les énergies fossiles.

    Bonne journée,

    Fjord
    Dernière modification par Fjord ; 16/06/2009 à 05h57.

  10. Publicité
  11. #8
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    augmentant l'offre
    Enfin, ça va dans le même sens si on ne se reporte pas massivement vers le charbon (voir le début de mon message).

  12. #9
    GillesH38a

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Bonjour,



    Même avec un recours massif au charbon ?
    si il y a un recours massif au charbon, il n'y aura pas de pénurie énergétique , ça veut dire qu'on aura réussi à utiliser le charbon pour remplacer les autres hydrocarbures.

    Sinon:
    - par rapport au RC, il faut respecter l'objectif du facteur 2;
    facteur 2 par rapport à quoi?
    - par rapport à l'énergie, il essayé d'équilibrer l'offre et la demande et augmentant l'offre (développement d'autres énergies) et en diminuant la demande.
    y a aucunement besoin "d'essayer", ça se fait tout seul par la variation des prix. La différence entre offre et demande correspond à la variation des stocks, qui est finie, et donc s'annule toujours en moyenne.

    Les deux contraintes du RC et de la pénurie en énergie vont dans le même sens, donc il ne faut pas choisir un problème mais essayer de résoudre les deux à la fois en diminuant la consommation d'énergie et en développant d'autres énergies que les énergies fossiles.
    je ne dis pas que c'est mauvais de développer des autres énergies - sur le long terme, on n'aura de toutes façons que des renouvelables. Mais ça ne contredit pas ce que je dis , qu'on ne pourra pas avoir les deux problèmes en même temps ! ce n'est pas logiquement contradictoire avec le fait qu'ils ont une solution commune.

    Cdt

    Gilles

  13. #10
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Bonjour,

    si il y a un recours massif au charbon, il n'y aura pas de pénurie énergétique
    Ce n'est pas si sur, car il faudra aussi compter la dépense en énergie liée aux les conséquences du RC.

    facteur 2 par rapport à quoi?
    En 2050 par rapport à 1990, au niveau mondial.

    y a aucunement besoin "d'essayer", ça se fait tout seul par la variation des prix. La différence entre offre et demande correspond à la variation des stocks, qui est finie, et donc s'annule toujours en moyenne.
    D'accord, je voulais dire entre l'offre et les besoins nécessaires pour faire tourner la société alors en place.

    Mais ça ne contredit pas ce que je dis , qu'on ne pourra pas avoir les deux problèmes en même temps !
    Voir le début de mon message .

  14. #11
    remyb

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    facteur 2 par rapport à quoi?
    Et pour qui ?
    Pas sur que les pays en voie de développement accepte de baisser leur consommation...
    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Mais ça ne contredit pas ce que je dis , qu'on ne pourra pas avoir les deux problèmes en même temps !
    Localement, certains pays développés peuvent diviser leur consommation de fossile par 2.
    Mais, si, dans le même temps, beaucoup les pays en voie de développement base leur croissance sur du fossile (au passage, je ne vois pas comment on pourrait leur interdire de se développer !), ça peut quand même aboutir à des problèmes de pénurie énergétique.

  15. #12
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Bonjour,

    Et pour qui ?
    Pas sur que les pays en voie de développement accepte de baisser leur consommation...
    En effet, c'est une moyenne au niveau mondial: c'est pourquoi on a le facteur 4 en France .

    Bonne journée,

    Fjord

  16. #13
    _Ulysse_

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    C'est sur que réduire nos émissions reviens à consommer moins d'énergies fossiles donc de pétrole. 'SI' on réduit vraiment nos émissions faudra réduire l'offre, c'est bien ce qui se passe maintenant avec la crise économique on ferme plein de puits du coup les prix repartent à la hausse. Cela provoque un pic que l'on pourrait qualifier d'économique comme les chocs des années 70 qui peuvent être locaux dans le temps. C'est différent du pic de Hubbert qui, dans sa définition géologique implique que ce pic ne peut pas être local.

    Mais bon pour le moment la réduction de C02 a envahi les discours mais pas les actions. Le protocole de Kyoto a été fait pour ne pas être respecté (il y a-t-il un seul pays qui l'ai respecté?). Pour Copenhague ce sera pareil . Ce n'est qu'un théâtre de guignols où s'affronte des intérêts politiques rien de plus. Le C02 a bon dos de porter en lui tous nos pb .

  17. #14
    invité576543
    Invité

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Mais bon pour le moment la réduction de C02 a envahi les discours mais pas les actions.
    +1

    Et cela devrait être un sujet de réflexion!

    Pourquoi n'est pas adoptée l'attitude fort simple consistant à dire qu'il n'y aura pas de réduction des émissions du CO2 autre que celle entraînée par la pénurie de combustibles carbonés fossiles, et à se focaliser sur comment en gérer, combattre, ou en limiter les conséquences plutôt qu'à perdre du temps avec des "accords politiques" vides de sens?

    Cordialement,

  18. #15
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Pourquoi n'est pas adoptée l'attitude fort simple consistant à dire qu'il n'y aura pas de réduction des émissions du CO2 autre que celle entraînée par la pénurie de combustibles carbonés fossiles
    Pourquoi en serait-il forcément ainsi ?

  19. #16
    GillesH38a

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Pourquoi en serait-il forcément ainsi ?
    pour tout un tas de bonnes raisons.

    Toutes les mesures proposées n'agissent pas directement sur la quantité totale de fossiles extraites, mais sur l'efficacité avec lesquelles ont les utilise, l'intensité carbonée si tu préfères.

    Il n'y a aucun mécanisme actuel, ni proposé, qui limite le nombre d'exploitations de fossiles. Or il y a une tendance lourde à l'augmentation de la consommation, à la fois par la croissance démographique, et le besoin de croissance des pays émergents, qu'il n'est pas question de limiter.

    Donc économiser des fossiles ne fait que permettre à un peu plus de gens d'en consommer. Et si la consommation diminue, ça ne fait que reporter à un peu plus tard l'exploitation des réserves, tant qu'on n'a pas limité leur périmètre d'exploitation (ce qui n'est prévu par aucun protocole....).

    En réalité , tout pousse à ce que la courbe de consommation soit une courbe en cloche dictée par l'intégrale des réserves disponibles, les "mesures" d'économie ne faisant au mieux que l'étaler un peu, ce qui a des effets négligeables sur l'impact climatique (le paramètre essentiel étant juste l'intégrale consommée, qui comme je viens de dire n'est pas affectée par les politiques d'économie....).

    Il y a quand même quelques aspects positifs dans les mesures d'économie et d'optimisation, ça augmente effectivement le nombre de gens y ayant accès et ça améliore leur utilisation, ce qui est bien ! mais l'impact sur le climat est finalement nul, et c'est ce qu'on constate d'ailleurs. Rien n'a vraiment changé dans la courbe globale de consommation. Et seule la crise ... venant après une flambée des prix et une stagnation de la production pétrolière... aura un effet net sur la production de CO2.

    Mon opinion, c'est donc que le discours majoritaire actuel est largement à coté de la plaque. On s'affole des perspectives de croissance de la consommation de fossiles et de leur impact supposé catastrophiques sur le RC, alors qu'essentiellement, ce qui est à notre porte est exactement l'inverse : un épuisement des ressources bon marché , provoquant des crises économiques graves, et limitant le RC a des valeurs relativement faibles et probablement supportables sans grandes conséquences (comme tu le fais remarquer dans ta question initiale....)

    Il y a des signes que la prise de conscience est en train de se faire, en particulier par les agences internationales comme je l'ai rappelé sur un fil voisin, mais on y est pas encore tout à fait. On verra dans quelques années si j'ai raison ... (enfin bien sur je ne suis pas seul à le dire, mais disons que ceux qui le disent ne sont pas encore très écoutés...).

  20. #17
    invité576543
    Invité

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Pourquoi en serait-il forcément ainsi ?
    Et même s'il n'en était pas "forcément" ainsi, la simple constatation des échecs à faire prendre des mesures efficaces devrait faire admettre que la plausibilité que cela se passe "ainsi" est suffisamment grande pour qu'on s'intéresse sérieusement à l'autre terme de l'alternative, et donc à comme faire avec les conséquences du CO2 et du RC.

    Simple question de "rationalité tactique" : on ne met pas tous ses espoirs dans une voie qui est prouvée répétitivement comme non efficace. (Et ce d'autant plus qu'il y a des tas de bonnes raisons pour qu'on ne puisse pas forcer l'humanité à réduire la consommation de combustibles carbonés fossiles...)

    Cordialement,

  21. #18
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Bonsoir,

    essentiellement, ce qui est à notre porte est exactement l'inverse : un épuisement des ressources bon marché , provoquant des crises économiques graves, et limitant le RC a des valeurs relativement faibles et probablement supportables sans grandes conséquences
    Pour moi, des crises graves feraient qu'on continuerait à consommer le plus possible d'énergie fossile, et il n'est pas évident que les émissions de CO2 qui en résulteraient soient négligeables.

    Je veux dire qu'il ne me parait pas évident que les réserves soient telles que la production diminue fatalement de moitié en 2050 (par rapport à 1990).

    Et même s'il n'en était pas "forcément" ainsi, la simple constatation des échecs à faire prendre des mesures efficaces devrait faire admettre que la plausibilité que cela se passe "ainsi" est suffisamment grande pour qu'on s'intéresse sérieusement à l'autre terme de l'alternative, et donc à comme faire avec les conséquences du CO2 et du RC.
    Je suis tout à fait d'accord qu'il faut aussi considérer cela.

    Mais il ne faut pas pour autant négliger l'aspect dont je parlais.

    Car pourquoi est-ce que ça ne marche pas? Ne serait-ce pas parce que les hommes politiques limitent leurs actions politiques du fait du Déficit Systémique Cyndinogène 3, voire 1 ou 4?

    DSC 3 Culture de non-communication :
    On ne peut vivre en remettant en question certaines vérités évidentes de notre métier
    DSC 1 Culture d’infaillibilité :
    Nous sommes surs du succès. Ce système est garanti contre toute défaillance.
    DSC 4 Culture nombriliste :
    Nous sommes les leaders et nous économisons pas mal de temps du fait que nous n’allons pas voir ailleurs ce qui se
    passe. Nous avons toujours été les premiers à percevoir les problèmes de notre profession
    Bonne soirée,

    Fjord

  22. #19
    invité576543
    Invité

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Car pourquoi est-ce que ça ne marche pas? Ne serait-ce pas parce que les hommes politiques limitent leurs actions politiques du fait (...)
    Invoquer l'incompétence des politiques est la solution de facilité quand le père noël ne délivre pas les joujoux demandés.

    Il se trouve que dans ce problème là on peut oublier ce que font les politiques et se contenter d'étudier ce que veulent et font les gens (en moyenne, qu'on ne me fasse pas dire que personne ne fait des efforts).

    Quand je vois les murs des stations de métro à Paris avec une pub sur deux proposant des voyages et des vacances à l'étranger, je trouve fort rigolos les discours sur le CO2! Et ce ne sont pas les politiques qui font ces pubs, si?

    (Une récente, "faites des économies, partez en vacances" une pub d'O... spécialisé en voyages par avion, de quoi se rouler de rire par terre.)

    Ce que veulent et font les gens? Les uns qui vont en vacances en avion voir les autres qui font pleins de gosses qu'ils peuvent nourrir avec les apports des premiers.

    Cordialement,

    PS :Tiens, je continue: sur le site de la compagnie citée plus haut:

    O... défend le "pouvoir voyager" en temps de crise
    et

    En fait la crise présente certains avantages.
    Grâce à la crise les prix des vacances n’ont jamais été aussi bas. Les producteurs, les hôteliers, les compagnies aériennes et les tour-opérateurs intensifient leurs efforts pour baisser les prix
    Sûr qu'avec un état d'esprit pareil on va garder le pétrole pour les générations futures!

  23. #20
    moijdikssékool

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Pourquoi en serait-il forcément ainsi ?
    parceque notre Economie est basée sur l'économie (en gros nous dépensons ailleurs ce que nous économisons ici et là). Et, tant qu'il n'existera pas d'alternatives plus intéressantes, les énergies carbonnées permetteront des économies et seront exploitées

  24. #21
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Michel (mmy)
    Invoquer l'incompétence des politiques est la solution de facilité quand le père noël ne délivre pas les joujoux demandés.
    Je ne dis pas qu'il sont incompétents, mais qu'ils pourraient être victimes d'un comportement psychologique bien identifié qui fait qu'ils se disent que la situation n'est pas si critique et qu'il n'y a pas lieu d'envisager de prendre des mesures radicales.

    TMI a été nécessaire pour repenser correctement la sécurité dans le domaine du nucléaire, et je ne dis pas pour autant que les ingénieurs du nucléaire d'avant TMI étaient incompétents:
    Cet accident a incité les responsables de centrales nucléaires dans le monde à de profondes réflexions et de nouvelles réformes.
    Introduction de la notion de conduite par état en matière de sûreté
    Et si tu regardes le rapport du Facteur 4, je trouve que les arguments qui justifient leur politique pour atteindre l'objectif me semble un peu léger. Peut-être il y a-t-il un autre document qui donne plus de détails, dans ce cas je veux bien la source.

    Citation Envoyé par Michel (mmy)
    Quand je vois les murs des stations de métro à Paris avec une pub sur deux proposant des voyages et des vacances à l'étranger, je trouve fort rigolos les discours sur le CO2! Et ce ne sont pas les politiques qui font ces pubs, si?

    (Une récente, "faites des économies, partez en vacances" une pub d'O... spécialisé en voyages par avion, de quoi se rouler de rire par terre.)

    Ce que veulent et font les gens? Les uns qui vont en vacances en avion voir les autres qui font pleins de gosses qu'ils peuvent nourrir avec les apports des premiers.
    Les entreprises ont pour objectif de survivre dans le système économique, pas de faire de la politique.

    C'est aux hommes politiques de fixer les règles, après les entreprises cherchent et appliquent la solution optimale dans le cadre de ces règles, que cette solution soit écologique ou non.

    Citation Envoyé par moijdikssékool
    parceque notre Economie est basée sur l'économie (en gros nous dépensons ailleurs ce que nous économisons ici et là).
    Pourrais-tu développer s'il te plaît? Je ne vois pas bien ce que tu veux dire.

  25. #22
    invité576543
    Invité

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Je ne dis pas qu'il sont incompétents, mais qu'ils pourraient être victimes d'un comportement psychologique bien identifié ...
    Je ne vois pas la différence, autrement que le fait que formulé comme cela c'est plus poli et plus "scientifique".

    Mon point est qu'en ciblant les politiques on défléchit le blâme de l'endroit où il devrait être : les comportements individuels. On s'exonère à bon compte...

    Cordialement,

  26. #23
    GillesH38a

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Bonsoir
    Pour moi, des crises graves feraient qu'on continuerait à consommer le plus possible d'énergie fossile, et il n'est pas évident que les émissions de CO2 qui en résulteraient soient négligeables.
    émissions négligeables, surement pas ! je dis juste qu'elles resteraient dans les scénarios les plus économes. A quelle consommation en t de C /hab pourrait correspondre un scénario avec une crise grave et une forte consommation? (il y a une identité triviale
    PIB = PIB /énergie * energie/CO2 * CO2, donc quel terme pourrait sensiblement baisser si la production de CO2 monte ? )

  27. #24
    moijdikssékool

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Pourrais-tu développer s'il te plaît? Je ne vois pas bien ce que tu veux dire
    au départ (aujourd'hui par exemple) nous partons d'une consommation X. Si chacun d'entre nous réussit, pour le même résultat, à diminuer cette consommation, il va nous 'en rester sur les bras'. A la question "qu'en faire?", 2réponses possibles:
    -on la laisse où elle est, nous nous contentons d'avoir un mode de vie qui consomme de moins en moins d'énergie
    -on l'utilise pour faire des trucs que l'on ne pouvait faire avant
    Pour connaître la réponse usuellement entendue, il faut se dire que peu de gens ont accès à cette consommation et qu'elle fait envie. Peu de gens: que ce soit relatif ou dans l'absolu d'ailleurs, vu que la population augmente. En gros, ce qui se passe, c'est qu'ils, ceux qui n'ont pas accès à cette énergie, vont proposer des services/produits à ceux qui ont cette énergie sur les bras et, par la même occasion, en subtiliser un peu pour leurs propres besoins
    On en arrive donc à dire que la consommation ne baisse pas. Bien évidemment, ce résultat est purement théorique car il faut bien qu'il y ait une tendance: augmenter ou diminuer? Vient là le 2ème aspect des économies: moins il y aura besoin d'énergie pour obtenir un bien/services, plus il te sera facile de l'obtenir, c'est une tautologie. Dis-toi par exemple que si un baril ne pouvait te permettre que de récolter une seule banane, tu ne te casserais pas le cul pour te le procurer, tu te contenterais de récolter ta banane à la main. A la rigueur tu serais concurrencé par un gros exploitant utilisant des barils (mais bénéficiant d'économie d'échelle pour que son exploitation soit viable). Par contre, si en se creusant un peu la tête, en cherchant à exploiter au mieux possible le baril, c'est à dire en cherchant les économies, tu pourrais, imaginons, récolter tout un camion de bananes. A ce prix là, tout le monde est tenté et, quand bien même il y aurait des montagnes de barils, nous nous batterions pour nous en procurer (à l'inverse du premier cas: il n'y aurait qu'un seul baril, celui-ci ne permettant que d'obtenir qu'une seule banane, personne n'en voudrait et on verserait une larme pour lui, pauvre baril)
    Donc en cherchant à faire des économies, la tendance de la consommation totale n'est pas à la baisse, mais à la hausse, comme observé depuis toujours d'ailleurs. Chacun d'entre nous cherche à se procurer des biens/services au meilleur prix, on évite de se faire avoir quoi, et, dans la bataille, les industriels cherchent à fabriquer leurs biens/services (la banane) avec le moins d'énergie possible. On peut aussi constater que les économies faites par les gros camions (plus un camion, bateau, avion est gros, plus il peut transporter de marchandises/individus à moindre coût) nous permettent de rouler dans des automobiles grosses et/ou nombreuses. Il n'est pas évident de trouver une limite entre le domaine privé et celui du monde professionnel, mais il faut bien voir au final que si, avec une même somme d'argent, on peut faire d'avantage de trucs, notre réaction n'est pas de limiter notre dépense d'argent (et en profiter pour bosser moins) et se contenter du même nombre de trucs qu'avant, mais bien de dépenser cette somme d'argent et de profiter des trucs supplémentaires que nous offrent le progrès
    Le but n'était pas de démontrer que la conso est à la hausse, mais d'arriver à dire que, comme elle est à la hausse, cela signifie que nous dépensons finalement au moins la mise de départ

  28. #25
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Je ne vois pas la différence, autrement que le fait que formulé comme cela c'est plus poli et plus "scientifique".
    Tant que nous sommes d'accord sur ce qu'il faut comprendre derrière ce mot, c'est le principal .

    Mon point est qu'en ciblant les politiques on défléchit le blâme de l'endroit où il devrait être : les comportements individuels. On s'exonère à bon compte...
    En disant cela, tu exonères à bon compte les hommes politiques.

    Penses-tu que c'est avec des actions telles que ne plus prendre l'avion pour partir en vacances, etc ... que l'on va arriver à l'objectif?

    Je suis d'accord que c'est important, mais je crois que cela ne suffit pas.

    Les comportements individuels ne vont pas évoluer spontanément vers le facteur 2, il faut des actions politiques pour cela.

    il y a une identité triviale
    PIB = PIB /énergie * energie/CO2 * CO2, donc quel terme pourrait sensiblement baisser si la production de CO2 monte ?
    energie/CO2
    Dernière modification par Fjord ; 16/06/2009 à 19h25.

  29. #26
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    On en arrive donc à dire que la consommation ne baisse pas. Bien évidemment, ce résultat est purement théorique car il faut bien qu'il y ait une tendance: augmenter ou diminuer? Vient là le 2ème aspect des économies: moins il y aura besoin d'énergie pour obtenir un bien/services, plus il te sera facile de l'obtenir, c'est une tautologie. Dis-toi par exemple que si un baril ne pouvait te permettre que de récolter une seule banane, tu ne te casserais pas le cul pour te le procurer, tu te contenterais de récolter ta banane à la main. A la rigueur tu serais concurrencé par un gros exploitant utilisant des barils (mais bénéficiant d'économie d'échelle pour que son exploitation soit viable). Par contre, si en se creusant un peu la tête, en cherchant à exploiter au mieux possible le baril, c'est à dire en cherchant les économies, tu pourrais, imaginons, récolter tout un camion de bananes. A ce prix là, tout le monde est tenté et, quand bien même il y aurait des montagnes de barils, nous nous batterions pour nous en procurer (à l'inverse du premier cas: il n'y aurait qu'un seul baril, celui-ci ne permettant que d'obtenir qu'une seule banane, personne n'en voudrait et on verserait une larme pour lui, pauvre baril)
    Donc en cherchant à faire des économies, la tendance de la consommation totale n'est pas à la baisse, mais à la hausse, comme observé depuis toujours d'ailleurs. Chacun d'entre nous cherche à se procurer des biens/services au meilleur prix, on évite de se faire avoir quoi, et, dans la bataille, les industriels cherchent à fabriquer leurs biens/services (la banane) avec le moins d'énergie possible. On peut aussi constater que les économies faites par les gros camions (plus un camion, bateau, avion est gros, plus il peut transporter de marchandises/individus à moindre coût) nous permettent de rouler dans des automobiles grosses et/ou nombreuses. Il n'est pas évident de trouver une limite entre le domaine privé et celui du monde professionnel, mais il faut bien voir au final que si, avec une même somme d'argent, on peut faire d'avantage de trucs, notre réaction n'est pas de limiter notre dépense d'argent (et en profiter pour bosser moins) et se contenter du même nombre de trucs qu'avant, mais bien de dépenser cette somme d'argent et de profiter des trucs supplémentaires que nous offrent le progrès
    Mais sur le long terme, si la combustion des barils modifie le climat en diminuant le rendement des bannerais, on est perdant ?

    De plus, on n'utilise pas le baril que pour faire des bananes: sachant qu'il y en a une quantité limitée, ne vaudrait-il pas mieux le réserver pour des usages plus essentiels que les vacances en avion?

    notre réaction n'est pas de limiter notre dépense d'argent (et en profiter pour bosser moins) et se contenter du même nombre de trucs qu'avant, mais bien de dépenser cette somme d'argent et de profiter des trucs supplémentaires que nous offrent le progrès
    Il faut donc que nous changions cette réaction.

  30. #27
    remyb

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    pour tout un tas de bonnes raisons.
    Et pour tout un tas de mauvaises raisons :
    - "Cette année, c'est pas possible car c'est la crise"
    - "On peut pas voter cette loi impopulaire car il y a bientôt des élections"
    - "Les caisses sont vides, alors on peut pas subventionner les ENR"
    - "Si nous, on le fait et pas les autres, on sera moins compétitifs. Donc, on attends que les autres fassent le premier pas"
    - etc....

    Plus sérieusement, le seul espoir ça serait que les ENR* devient moins chéres que le fossile.
    (* Energie renouvellable en comptant les couts de fabricatons, les éventuels problèmes de stockage énergétique, et, bien sur sans subventions !)
    Mais c'est pas pres d'arriver (même si le pétrole était à plus de 200€...

  31. #28
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Bonsoir,

    le seul espoir [...] Mais c'est pas pres d'arriver
    Si on ne peut pas jouer sur l'offre, il faut jouer sur les besoins.

    Bonne soirée,

    Fjord

  32. #29
    remyb

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Mais sur le long terme, si la combustion des barils modifie le climat en diminuant le rendement des bannerais, on est perdant ?
    Non. Nos enfants seront perdant. Pas nous
    (Il n'y a qu'a voir les déficits abyssaux de nos états pour se rendre compte que nos enfants, on s'en f....)
    Nos enfants, et une partie de la population, mais c'est pas la partie qui prend les décisions (c'est à dire pas celle qui profitent des profits à court terme...)
    Citation Envoyé par Fjord Voir le message
    Si on ne peut pas jouer sur l'offre, il faut jouer sur les besoins.
    Après plusieurs dizaines d'années de marketing acharné, les consommateurs ont fini par être suffisamment conditionné pour croire que leur "besoin" sont essentiels.
    Difficile dans ces conditions de faire baisser ces "besoins" essentiels.
    Et ceux ont faits le meilleru marketing, son ceux qui ont fait le plus de profits. Et, e, gros, ceux ont le plus de pouvoirs...

  33. #30
    Fjord

    Re : Facteur 2 ==> Peak Oil?

    Non. Nos enfants seront perdant. Pas nous
    (Il n'y a qu'a voir les déficits abyssaux de nos états pour se rendre compte que nos enfants, on s'en f....)
    Nos enfants, et une partie de la population, mais c'est pas la partie qui prend les décisions (c'est à dire pas celle qui profitent des profits à court terme...)
    Après plusieurs dizaines d'années de marketing acharné, les consommateurs ont fini par être suffisamment conditionné pour croire que leur "besoin" sont essentiels.
    Difficile dans ces conditions de faire baisser ces "besoins" essentiels.
    Et ceux ont faits le meilleru marketing, son ceux qui ont fait le plus de profits. Et, e, gros, ceux ont le plus de pouvoirs...
    C'est aussi pour ça qu'il faut une action politique, et pas attendre une modification des comportements individuels.

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. peak vu mètre
    Par Herr_Moncef dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/04/2008, 17h35
  2. Il n'y a pas de peak oil
    Par Alain2 dans le forum Actualités
    Réponses: 368
    Dernier message: 13/03/2008, 11h19
  3. courant peak fil
    Par thomasalbert1993 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/02/2008, 21h28
  4. Le koweit a atteint son peak-oil !
    Par Quisit dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 40
    Dernier message: 07/04/2006, 16h00
  5. rind oil release pressure (RORP)
    Par ramadan dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/03/2006, 05h39