Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 56 sur 56

Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes




  1. #31
    guera
    Bonjour,

    je fais du vélo à Paris, depuis, je developpe une haine grandissante à l'encontre du créateur de la voiture. Non seulement ça pollue, mais ça se gare sur les pistes cyclables et ça c'est le pire manque de respect qui puisse etre.

    Il ya quelques jours, j'ai fait la reflexion a un chauffeur de car qui etait garé sur la piste. Il me dit que la Police elle meme lui a dit qu'il pouvait se garrer sur la piste cyclable car les emplacements reservés aux cars etaient occupés par des voitures qui n'avaient rien a y faire. Alors si meme la police ne fait pas respecter la loi, où allons nous.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    DonPanic
    Slu
    Il me semble que les rollers sont assimilés à des pietons.... En fait, rien n'est réellement prévu pour eux. C'est d'ailleurs vrai, à quelques exceptions près (pistes cyclables) pour tous ceux qui ne sont ni piétons, ni automobilistes.
    Sur les pistes cyclables, un rolleur occupe toute la largeur, c'est un problème
    quand on veut les dépasser.

  4. #33
    flo
    Pour ce qui est de rouler sur les trottoirs, je suis perplexe. J'avais lu quelque part sur un site consacré au vélo que ce n'était autorisé que pour les enfants jusqu'à 8 ans... enfin de toute façon pour moi ça change pas grand-chose. Même ma petite de 2 ans est parfois obligée de faire du tricycle sur la route tellement il y a de voitures garées sur le trottoir...
    Sinon ce matin j'étais en voiture (me frappez pas, je suis juste allée prendre le tram ...) . La voiture qui me précédait roulait tranquillement sur la bande cyclable! C'est à un endroit où la voie pour les voitures est large et tout le monde pense qu'il y a 2 voies, alors qu'une seule est matérialisée. Alors ceux qui roulent à droite sont très près de la piste cyclable, voir dessus! Et le pire, c'est que comme la voie se rétrécit en arrivant au rond-point, ceux de droite vont alors carrément sur la piste . Et je ne suis pas certaine du tout qu'ils regardent le rétro avant.
    Moi à cet endroit-là, en vélo je serre les fesses . En voiture je me mets bien au mileu de la voie et je me fais engueuler :?

  5. #34
    Larm

    Ah ça fait vraiment plaisir de lire la vie trépidante d'autres cyclistes.
    Le coup de la distance de sécurité de 1m minimum est effectivement très peu respectée, sur certaines routes, je suis hyper concentré pour serrer à droite et éviter qu'une de mes roues de viennent dépasser de la limite goudron/caniveau qui présente un petit dénivelé généralement (ou bien c'est le gadin à 75% de chance).

    Un ami pro-voiture me répète inlassablement qu'un automobiliste doit savoir conduire et s'il sait conduire il sait donc doubler un cycliste à moins de 1 m. Le raisonnement est un peu entêté.
    Lorsque je serre à droite, il peut arriver de voir au dernier moment une jolie bouteille de bière répandue dans le caniveau et sur mon chemin auquel cas soit :

    - je prie celui qui veut m'entendre de m'arrêter avant le crêve pneu
    - je roule allègrement dessus et commence à rassembler mon courage à 2 pieds pour finir le trajet en bon bipède
    - je fais un écart à gauche en priant de nouveau mais cette fois-ci pour que l'automobiliste ne m'arrache pas la moëlle épinière (ouais je sais c'est gore là)

    Alors bon, c'est vrai que la distance de sécurité me paraît franchement pas mal.

    Après, j'essaye tant que possible de prendre les petites rue(lles), là où les voitures n'osent s'aventurer et où seuls les braves peuvent pénétrer (ouais bon hein ça fait du bien alors je me lache quoi ) et là, je suis vraiment tranquille.

    Il est quand même vrai qu'à force j'éprouve un peu de haine envers certains automobilistes ou des a priori... j'essaye de ne pas tomber là dedans parce que sinon je sais que je ne vaudrais pas mieux que ceux qui me font des queues de poisson et on ne s'en sortira jamais (mais c'est franchement dur de résister et de ne pas les provoquer parfois).
    Il existe toutefois des automobilistes très sympathiques qui me montrent de manière évidente des marques de respect.

    Hormi tout ça (et j'ai passé sur les fumées malodorantes et suffocantes des bus, mobylettes et autres engins motorisés qui si elles ont le mérite de me réchauffer l'hiver sont quand même une sacrée plaie pour ma santé), c'est quand même le pied le vélo !!!

  6. #35
    phgiraud
    Salut
    Je roule régulièrement à vélo à Aix-en-Provence. Bien que je constate ici aussi tous les problèmes que vous avez évoqués, je dois dire que pour la plus grande majorité des automobilistes TOUT SE PASSE BIEN: ils ne doublent pas s'il n'y a pas la place, ils laissent la priorité...
    Bon, Aix est une petite ville, certes, mais elle n'est pas du tout aménagée pour les cyclistes et la circulation y est souvent dense. Donc je trouve bon de signaler qu'ici la cohabitation se fait correctement.

  7. #36
    paulb

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Sacrés cyclistes, bonjour!
    Je ne sais pas si je suis une exception, mais je circule alternativement à pieds, en vélo et en voiture. Curieusement, quand j'utilise un type de locomotion, ceux qui utilisent les deux autres m'emm…
    Quand je promène mon chien, sur une promenade réservée aux piétons, nous sommes constamment frôlés par des cyclistes, dont certains maîtrisent mal leur engin et certains autres, déguisés en tour de France, se croient sur un circuit de vitesse.
    Quand je circule en vélo en ville mal équipée pour cela (et je crois que là je fais une connerie), je honnis les automobilistes qui me frôlent et m'empuantissent et les édiles qui ne font pas grand'chose (les pauvres ne peuvent pas repousser les maisons et d'autres obstacles).
    Quand je circule en voiture, je suis en rogne de voir des cyclistes rouler à deux ou plusieurs de front (tout en me lançant un regard goguenard quand je finis par les doubler) ou ne pas tenir leur droite ou avancer comme vache qui pisse. En général, quand on les croise, ils ont un petit air de "je fais du vélo, moi!". Les piétons qui traversent n'importe où et n'importe comment m'exaspèrent.
    Autrement dit, je suis rarement content. Je fais de mon mieux pour ne pas gêner les autres, mais ce n'est toujours facile, même à pied on a une certaine vitesse acquise.
    Alors, la seule conclusion que je peux en tirer, c'est que les piétons, les cyclistes et les automobilistes, qui sont souvent la même personne, doivent se montrer patients et respectueux des règles.
    Amicalement paulb.

  8. #37
    Iforire

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Bonjour,

    Tout a fait d'accord avec toi paulb !
    Il y a partout des personnes ne respectant pas les regles, qu'elles soient cyclistes, pietons ou en voiture.
    je pense qu'il y en a plus chez les conducteurs de voitures tout simplement parce qu'il y en a plus, mais, on devrait trouver a peu pres les memes proportions. Car qui n'a jamais ete emm... par des cyclistes roulant a plusieurs de front ?
    En meme temps, il y a aussi bien sur le fait que, en velo, on risque beaucoup plus sa vie qu'en voiture !
    Ah ! Si tout le monde pouvait faire attention les uns aux autres...

    A plus !

  9. Publicité
  10. #38
    halman

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par Cécile
    Résumé de 10 minutes de vélo dans ma ville :

    - 3 voitures m'ont doublé sans respecter la distance minimum réglementaire de 1 m.
    - Une personne m'a grillé la priorité à droite. Et le pire, c'est qu'elle ne l'a pas fait exprès : elle ne m'a pas vu, alors que j'étais bien visible. Les vélos sont inexsitants pour les conducteurs.
    - enfin, le pompon, une voiture m'a fait une queue de poisson et m'a obligée à piler, j'ai failli me payer soit la voiture, soit le trottoir.

    Comment veut-on limiter les déplacements en voiture dans ces conditions ? Je veux bien être écolo, mais pas suicidaire ! Le pire, c'est que les conducteurs ne se rendent même pas compte et ouvrent de grands yeux étonnés quand j'arrive à leur montrer leur imprudence.



    PS : Petite question à ceux qui viennent de passer le permis de conduire ou qui sont en train de le faire : combien de questions de code ont trait aux cyclistes ? J'ai bien peur que ce soit presque rien. L'attitude des automobilistes n'aurait rien d'étonnant dans ces conditions.

    Tout à fait d'accord, idem des scooters, les automobilistes sont aveugles, ignorent véritablement tout ce qui n'est pas voiture, vélo, scooter, piéton, c'est toujours de la faute des non automobilistes...

    J'ai arreté le vélo et le scooter à Paris, c'est carément suicidaire.

    Pour avoir conduit voiture, vélo, scooter, je connais la différence, c'est simple, enfermé dans une voiture entre un pare brise et les fenetres de la portiere, ras le sol, on ne voit rien, alors que les automobilistes se la jouent dans l'humilité ça les changerait.

  11. #39
    Cécile

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    En effet, il y a une grande différence entre être cycliste ou automobiliste :
    Si le cycliste fait une connerie, il se retrouve à l'hôpital (ou pire).
    Si l'automobiliste fait une connerie, c'est le cycliste qui se retrouve à l'hôpital (ou pire).
    Cela signifie que les cycliste ne doivent compter que sur eux-mêmes, et que les automobilistes corrects devraient être d'autant plus respectueux des cyclistes que ceux-ci sont vulnérables.

    PS : Il est vrai que les automobilistes respectent peu les scooters. Mais les scooters, dans leur grande majorité, ignorent totalement les piétons (ah bon, ça existe, cette espèce là ?).

  12. #40
    paulb

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par Cécile
    Résumé de 10 minutes de vélo dans ma ville :

    - Une personne m'a grillé la priorité à droite. Et le pire, c'est qu'elle ne l'a pas fait exprès : elle ne m'a pas vu, alors que j'étais bien visible. Les vélos sont inexsitants pour les conducteurs.
    Chère Cécile,
    très exactement, les cyclistes sont invisibles pour les automobilistes, je le constate souvent sur moi-même (pour l'instant je n'en ai pas à me reprocher) . Les motos l'étaient aussi, c'est la raison de l'obligation qu'ils ont de rouler en code: les accidents ont nettement diminué. Bientôt les voitures seront également "illuminées", comme elles le sont depuis pas mal de temps au Canada. Seuls les cyclistes resteront invisibles, surtout ceux à dynamo!
    Bon courage!
    Amicalement paulb

  13. #41
    kinette

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Seuls les cyclistes resteront invisibles, surtout ceux à dynamo!
    On m'a dit que les lumière rouge clignottantes qu'on pouvait acheter pour éclairer son vélo et qui étaient bien visibles ont été interdites car trop visibles (ce qui serait un comble) est-ce vrai?

    K.ta dioptre
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #42
    Cécile

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Bonjour,

    Citation Envoyé par paulb
    très exactement, les cyclistes sont invisibles pour les automobilistes,
    Je ne suis pas tout à fait d'accord. Plus exactement, beaucoup d'automobilistes refusent de voir les cyclistes. Voici un exemple : l'autre jour, un automobiliste me double (en restant au large, pour une fois), puis se rabat et me fait une queue de poisson. Il m'a vue, puis il a "oublié" mon existence parce qu'un cycliste, pour un automobiliste, ça n'existe pas.

  15. #43
    paulb

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par Cécile
    Bonjour,


    Je ne suis pas tout à fait d'accord. Plus exactement, beaucoup d'automobilistes refusent de voir les cyclistes. Voici un exemple : l'autre jour, un automobiliste me double (en restant au large, pour une fois), puis se rabat et me fait une queue de poisson. Il m'a vue, puis il a "oublié" mon existence parce qu'un cycliste, pour un automobiliste, ça n'existe pas.
    Rebonjour,
    pas d'accord: sincèrement, on ne les voit pas. On est "polarisés" sur des masses comme les voitures ou les camions et tout ce qui est plus petit n'est pas pris en compte par le cerveau (dans le cas d'une perception rapide, pas pour un cycliste qui pédale devant vous). C'était vrai pour les motos et c'est aussi vrai pour les piétons, malheureusement, pour cela je leur recommande d'emprunter les passages piétons, bien visibles (et encore, pas pour tous les conducteurs).
    Amicalement paulb.

  16. #44
    Cécile

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Bonjour,

    Citation Envoyé par paulb
    pas d'accord: sincèrement, on ne les voit pas. On est "polarisés" sur des masses comme les voitures ou les camions et tout ce qui est plus petit n'est pas pris en compte par le cerveau (dans le cas d'une perception rapide, pas pour un cycliste qui pédale devant vous).
    L'exemple que j'ai indiqué montre que c'est très souvent une volonté délibérée de ne pas prendre en compte les cyclistes. Quand on me double, c'est qu'on me voit. L'automobiliste voit des choses bien plus petites que des cyclistes, comme des panneaux indicateurs. Alors pourquoi seuls les cyclistes (et les piétons) ne seraient-ils pas pris en compte par le cerveau ? Pour plusieurs raisons :
    - on n'apprend pas assez en auto-école que le cycliste fait partie de la circulation, et qu'il a le droit d'être sur la route au même titre que les voitures, et qu'il faut respecter ses priorités.
    - je n'ai jamais vu un seul automobiliste se faire verbaliser parce qu'il ne respectait pas la priorité d'un vélo, la distance limite pour doubler, ou même un passage piéton. Or, en France, malheureusement, c'est surtout la peur du gendarme qui oblige à bien se comporter.
    - l'automobiliste sait très bien qu'il ne risque pas d'être blessé par un cycliste.

    pour cela je leur recommande d'emprunter les passages piétons, bien visibles (et encore, pas pour tous les conducteurs).
    Je me fais régulièrement piquer la priorité sur les passages piétons. Même quand je traverse avec mes enfants
    Quant aux pistes cyclables en France ... no comment.

  17. #45
    Mister Quartz

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Bonjour.
    Je prends le vélo en route, et je suis assez d'accord avec Cécile sur la volonté délibérée de ne pas voir le cycliste.
    Je fais de la compétition depuis 8 ans, et je sais de quoi je parle (déjà 2 accidents pour des priorités grillées par les automobilistes). J'ajouterais que certains ne se rendent pas compte de certains paramètres, comme la vitesse du cycliste.

    Exemple: la semaine dernière, je m'entraînais sur une petite route, je roulais à environ 50km/h, et j'aperçois à 100 m une voiture arrêtée à un stop, qui a largement le temps de me voir arriver (et qui me voit arriver d'ailleurs). Arrivé à 10 m de la voiture, elle démarre. Seulement à 50 km/h, les 10 m se font en moins d'une seconde. Heureusement, l'expérience m'a fait réagir vite pour éviter la voiture, dont le conducteur en a quand même pris pour son grade.

    Autre exemple, il ya 6 ans: une grande et large descente tout droit, le pied, descendue à plus de 80 km/h. Une voiture se pointe à un stop et démarre à 10 m de moi. Pas le temps de réagir, BAM ! Je m'en suis sorti avec de multiples contusions (plus de 6 mois à se résorber, quand même), mais rien de cassé, un miracle ! Mais qui n'aura pas lieu pour tout le monde.

    A méditer.

  18. #46
    Mister Quartz

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Au fait, j'ai oublié de citer l'automobiliste qui m'a renversé: "Je croyais que j'avais le temps". Sans commentaire.

  19. #47
    paulb

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Bonjour!
    Puisque tout le monde raconte sa petite histoire, alors je raconte la mienne.
    Je me promenais, à pied, il y a un an, sur une promenade piétonne, où les cyclistes étaient tolérés (plus maintenant).
    J'avais mon chien en laisse. Il arrive que les odeurs sont plus attrayantes de l'autre côté du chemin. C'était le cas, quand un cycliste, déguisé en Tour de France, est arrivé par derrière à toute barde et voulait passer entre le chien et moi. Heureusement, je tenais la laisse légèrement, ainsi il n'a été dévié qu'un peu de sa trajectoire et a fini son parcours mollement dans un buisson de roses, en pleine floraison, mais roses avec épines quand même. Il n'avait pas l'air content, mais n'a rien fait vu le chien, qui n'était pas content non plus. Et moi qui rigolais!
    Amitiés aux cyclistes mécontents! paulb

  20. #48
    eguihard

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par Lugganath
    Je suis d'accord avec la plupart de ce que vous avez dit concernant la sécurité des cyclistes, et même si il n'y a pas beaucoup de rapport, j'aimerais aussi vous parler des cyclistes qui ne s'arrètent pas du tout au stop et aux feux rouges et ça, ça m'énerve franchement, j'ai failli en écraser un l'autre jour. Parce qu'ils ne sont pas dans une voiture, ils pensent que le code de la route e les concerne pas.
    Et je ne vous parle même pas des cyclistes qui roulent sur le trottoir, et c'est très fréquent. 9a m'arrive de lire en marchant et j'ai failli aussi me faire heurter par un cycliste!! pas bien !!
    Cycliste très pratiquant (2 x 17 km par jour, ville + campagne), j'ai lu avec intérêt toutes les remarques.
    Certes, il existe des automobilistes pour qui le cycliste est un gêneur et quelques conducteurs franchement agressifs. Ceci étant, l'immense majorité n'est pas le "camp ennemi", même si, comme nous tous, ils ne sont pas à l'abri d'une erreur grave. Nous ne pouvons pas toujours tabler sur une attitude de "victimisation", qui procède souvent d'une "facilité mentale" regrettable. Personnellement, j'ai quitté mon club de vélo en partie pour cause d'un manque flagrant de réciprocité dans divers cas.
    En effet, nous cyclistes, pouvons aussi nous montrer parfois peu coopératifs pour les 4 roues, notamment quand nous sommes en groupe. On oublie souvent de prendre les pistes cyclables (1), de se mettre en file au besoin, de tenir sa droite, on n'est pas toujours visibles (veste fluo bien pratique) et bien éclairés, on stationne sur la chaussée....
    Bien souvent, tout est une affaire d' EFFORTS ET DE RESPECT RECIPROQUES. Sur cette base, bien des accomodements sont possibles. Le vélo peut un peu serrer à droite pour se faire doubler, certes d'assez près, mais lentement et prudemment, prendre à l'occasion un bout de trottoir s'il laisse la priorité aux piétons, accepter parfois des piétons sur sa piste quand ces derniers n'ont que du "bidulique", s'engager entre trottoir et autos à l'arrêt s'il ne risque pas d'âbimer les voitures (pour une fois qu'il peut aller "plus vite" ainsi!).
    Par contre, il est inacceptable que des autos, notamment à la campagne, croisent une auto en doublant un vélo (ils perdraient du temps à attendre!). C'est à cause de quelques extrémistes que je mets mon écarteur de danger, mais il est amovible et je l'utilise très peu en ville. Mais on peut aussi s'effrayer des cyclistes qui en pleine nuit, sont sans lumière et habillés en foncé.
    En 1979, j'ai fait, pendant 3 mois, du vélo en Angleterre, dans la région de Bristol. Infrastructures pour vélos quasi-inexistantes, réseau routier sous-dimensionné à proportion de la circulation, petites routes étroites, tortueuses et sans visibilité... et je n'avais pas peur. La courtoisie, la prudence, le respect du conducteur anglais compensaient ces inconvénients.

    (1) certes elles sont parfois peu roulantes, mais aux Pays-Bas, la "référence", même si elles le sont, les cyclistes roulent dessus!

  21. #49
    KERMITOU

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    bonjour a tous,

    En vélo ce matin, déboule au niveau de ma tete entre 2 fourgons, un bout d'échelle portée sur l'épaule par un peintre...j'ai plongé vers le guidon et ça l'a fait...Le type a eu l'air sincerement catastrophé d'avoir failli m'éborgner, du coup, il n'était pas necessaire d'en rajouter une couche en l'insultant...

    Je suis moi aussi alternativement piéton, vélo et auto, et je constate comme Paulb que c'est toujours "les autres" qui ont tort !

    Si le cycliste ou le motard risque l'hosto, c'est aussi qu'il est en équilibre sur un machin non carréné qui va vite, et on ne peut pas reprocher ça aux automobilistes...

    Donc prudence, tempérance, respect, le doigt posé sur un bon klaxon, et la circulation reste possible... De toute façon, il faut se supporter, alors évitons d'attiser la haine !

    Ma seule colère va vers les édiles, qui ne s'occupent des pistes cyclables, revètements de routes (défoncées a Toulouse), et autres passages protégés, que quand il y a des accidents fréquents (ou des élections proches )

    bonne route à tous

  22. #50
    Tenacatita

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par KERMITOU
    bonjour a tous,

    En vélo ce matin, déboule au niveau de ma tete entre 2 fourgons, un bout d'échelle portée sur l'épaule par un peintre...j'ai plongé vers le guidon et ça l'a fait...Le type a eu l'air sincerement catastrophé d'avoir failli m'éborgner, du coup, il n'était pas necessaire d'en rajouter une couche en l'insultant...

    Je suis moi aussi alternativement piéton, vélo et auto, et je constate comme Paulb que c'est toujours "les autres" qui ont tort !

    Si le cycliste ou le motard risque l'hosto, c'est aussi qu'il est en équilibre sur un machin non carréné qui va vite, et on ne peut pas reprocher ça aux automobilistes...

    Donc prudence, tempérance, respect, le doigt posé sur un bon klaxon, et la circulation reste possible... De toute façon, il faut se supporter, alors évitons d'attiser la haine !

    Ma seule colère va vers les édiles, qui ne s'occupent des pistes cyclables, revètements de routes (défoncées a Toulouse), et autres passages protégés, que quand il y a des accidents fréquents (ou des élections proches )

    bonne route à tous
    Une autre petite histoire sur le sujet :

    Centre Ville -Une dame "très bien" gare son gros Landcruiser (signe extérieur ostensible de "réussite sociale" ) sur le trottoir mais il est tellement large qu'il déborde également sur la route...

    Une voiture arrive en face. Moi, piéton, je suis bien sûr obligé de passer par la route et j'en arrive (comme par hasard) à bloquer complètement la voiture d'en face. Le traffic est alors complètement bloqué par ma présence au milieu de la route à cause de cette Landcruiser...Cela klaxonne très fort , j'ai même pas besoin d'aller faire une leçon de citoyenneté à cette femme "très bien"...


    @+

  23. #51
    annece

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    coucou
    maintenant la mienne de petite histoire.
    Le monsieur s'arrete a un stop, il regarde a gauche, a droite et il demarre....sauf que j'etais en train de traverser (sur un passage piéton), resultat je me suis pris la voiture dans les jambes. rien de grave, juste mal aux jambes un peu. ben oui il m'avait pas vue!!!!!!!!c'est dommage quand meme...

  24. #52
    Tenacatita

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par annece
    coucou
    maintenant la mienne de petite histoire.
    Le monsieur s'arrete a un stop, il regarde a gauche, a droite et il demarre....sauf que j'etais en train de traverser (sur un passage piéton), resultat je me suis pris la voiture dans les jambes. rien de grave, juste mal aux jambes un peu. ben oui il m'avait pas vue!!!!!!!!c'est dommage quand meme...
    Tu as raison : Il faut toujours être très prudent, même sur les trottoirs ou les passages piétons, car certains automobilistes pressés sont vraiment dangereux. Je suis personnellement très prudent et par exemple je ne traverse une route, même au niveau des passages piétons, que quand je suis sûr d'être en sécurité et que les voitures sont complètement arrêtées.

    Je trouve étrange que tu n'ais eu aucune blessure grave après un choc avec une voiture : c'est exceptionnel, tu as de la chance ( ). Soit la voiture allait très lentement, soit tu as été ejectée ?

    @+

  25. #53
    annece

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    non moi je traversait devant elle, elle etait juste en train de demarer. ce que je comprend pas c'est comment il a fait pour pas me voir!!

  26. #54
    Tenacatita

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par annece
    non moi je traversait devant elle, elle etait juste en train de demarer. ce que je comprend pas c'est comment il a fait pour pas me voir!!
    Le chauffard s'est excusé au moins ?

  27. #55
    camaron

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par John78
    Salut


    T'a une voiture Cécile? Parceque suivre un cycliste à 2 à l'heure, c'est hautement agacant, je connais peu de conducteurs qui sont capable de le faire...
    Et si une mamam avec sa poussette traverse trop lentement tu fonces ?

    Je trouve ton attitude vis à vis du cycliste totalement incivique. QUe fais tu quand un livreur en camion barre la route pendant 5 min ?

  28. #56
    camaron

    Re : Coup de gueule / relations automobilistes - cyclistes

    Citation Envoyé par KERMITOU
    bonjour a tous,

    En vélo ce matin, déboule au niveau de ma tete entre 2 fourgons, un bout d'échelle portée sur l'épaule par un peintre...j'ai plongé vers le guidon et ça l'a fait...Le type a eu l'air sincerement catastrophé d'avoir failli m'éborgner, du coup, il n'était pas necessaire d'en rajouter une couche en l'insultant...

    Je suis moi aussi alternativement piéton, vélo et auto, et je constate comme Paulb que c'est toujours "les autres" qui ont tort !

    Si le cycliste ou le motard risque l'hosto, c'est aussi qu'il est en équilibre sur un machin non carréné qui va vite, et on ne peut pas reprocher ça aux automobilistes...

    Donc prudence, tempérance, respect, le doigt posé sur un bon klaxon, et la circulation reste possible... De toute façon, il faut se supporter, alors évitons d'attiser la haine !

    Ma seule colère va vers les édiles, qui ne s'occupent des pistes cyclables, revètements de routes (défoncées a Toulouse), et autres passages protégés, que quand il y a des accidents fréquents (ou des élections proches )

    bonne route à tous

    C'est assez mon avis aussi sur le jugement global des automobilistes, même si certains abusent. La position de mon maire est également inqualifiable sur l'exploitation de la peinture blanche pou revendiquer des constructions de piste cyclables et cacher la destruction de vraies pistes qui pour certaines sont centenaires.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Coup De Gueule
    Par astro31 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 29
    Dernier message: 05/01/2008, 19h47
  2. coup de gueule diététique
    Par mtriloutte dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 34
    Dernier message: 18/09/2006, 19h36
  3. coup de gueule
    Par hottinjcl dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 14
    Dernier message: 10/02/2006, 10h59