Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 64

Evaporation et Réchauffement




  1. #1
    Arch Stenton

    Evaporation et Réchauffement

    Je crois que tout le monde est d'accord qu'un réchauffement provoquera plus d'évaporation.
    J'ai aussi noté qu'il y a débat pour savoir s'il y a conservation de l'humidité relative.
    Un truc m'échappe : si la quantité d'évaporation augmente du fait du RC, sans que la nébulosité augmente à son tour, cela signifierait que la condensation n'augmente pas dans la même proportion que l'évaporation. L'évaporation étant endothermique, l'excès d'évaporation ne constitue-t-il pas une rétroaction négative ?
    Merci à ceux qui savent...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    felicha

    Re : Evaporation et Réchauffement

    si l'évaporation augmente, la nébulosité augmentera nécessairement et donc la pluviométrie, mais forcément pas au même endroit en raison des déplacements de l'atmosphère.

  4. #3
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    si l'évaporation augmente, la nébulosité augmentera nécessairement
    Même à humidité relative constante ??


  5. #4
    bmag

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Juste une idée comme ça...
    L'évaporation augmente du fait de l'augmentation de la température. Le point de rosée augmente également mais,
    L'augmentation de la température est dûe à l'effet de serre et par conséquent à la réflexion du rayonnement infrarouge sur toute l'épaisseur (et la densité) de l'atmosphère. Ainsi, l'augmentation de la température du fait de l'effet de serre devrait être plus importante dans les basses couches de l'atmosphère qu'en altitude. La nébulosité devrait donc augmenter.

  6. #5
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    J'ai un peu de mal avec ton dernier lien de cause à effet. Point de rosée plus haut ok, plus d'humidité dans les basses couches ok, mais pourquoi plus de nuages.
    Et ma question de départ concernait le bilan thermodynamique. Dans les deux cas je vois une rétroaction négative : si plus de nuages : R- ; si plus d'évaporation que de condensation : R- ; sauf si bien sûr l'effet de serre lié à l'humidité en plus l'emporte sur le bilan thermo.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    bmag

    Re : Evaporation et Réchauffement

    L'évaporation se fait au niveau zero, la nébulosité à partir de 300 m ( - 2 ° ) jusqu'à 10 Km. Mais effectivement, assez minime car l'air circule alors que le réchauffement concerne un ensemble inertiel important. Le bilan thermodynamique laisserait donc à penser qu'un équilibre stable pourrait s'instaurer. A voir également le ratio entre les réflexions des zones actuellement glacées et nuages sur les autres zones.

  9. #7
    verdifre

    Re : Evaporation et Réchauffement

    bonjour,
    si la quantité d'évaporation augmente du fait du RC, sans que la nébulosité augmente à son tour, cela signifierait que la condensation n'augmente pas dans la même proportion que l'évaporation
    ce que tu dit pourrait être traduit par toute l'eau va se retrouver dans l'atmosphere sous forme de vapeur
    alors que ce qui se passerai vraisemblablement c'est juste que l'humidité absolue globale de l'atmosphere augmente
    quand à la retroaction, c'est complexe à dire la nebulosité pouvant jouer dans un sens , cependant la vapeur d'eau est un gaz a effet de serre remarquable
    reste donc a determiner le quel des deux effets l'emporterai
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  10. Publicité
  11. #8
    SK69202

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Bonsoir,

    La Terre a déjà été beaucoup plus chaude que ce qui nous attend, et l'emballement thermique de l'effet de serre de la vapeur d'eau ne c'est jamais produit, donc probablement pas encore ce coup ci.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #9
    invité6543212033

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Mais les prévisions sont formelles, réchauffement il y a bien quand çà se sentira çà dépendra des zones !

    @ +

  13. #10
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    La Terre a déjà été beaucoup plus chaude que ce qui nous attend, et l'emballement thermique de l'effet de serre de la vapeur d'eau ne c'est jamais produit, donc probablement pas encore ce coup ci.
    C'est possible mais ce n'est pas mon propos.

    ce que tu dit pourrait être traduit par toute l'eau va se retrouver dans l'atmosphere sous forme de vapeur
    Oui ça veut dire qu'en fait le phénomène de déséquilibre ne dure pas. La vapeur d'eau va augmenter un temps et puis après il y aura un nouvel équilibre entre évaporation et condensation. C'est bien ça que tu veux dire ?

  14. #11
    verdifre

    Re : Evaporation et Réchauffement

    bonjour,
    oui et ce nouvel equilibre se traduira par une humidité absolue superieure à celle de l'equilibre precedent, pour ce qui est de l'humidité relative ,qui va permettre d'avoir une idée sur l'evolution de la nebulosité , il faut connaitre la temperature de cet equilibre.
    l'humidité absolue de l'atmosphere n'est pas une donnée suffisante pour savoir si cet effet à tendance à avoir une retroaction negative ou positive.
    c'est une donnée importante mais pas suffisante en elle même.
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  15. #12
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    ok c'est clair.
    Merci.

  16. #13
    moijdikssékool

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Le CO2 fait partie des gaz qui ont la caractérisitique de retenir de l'énergie provenant du Soleil après qu'elle ait été absorbée par le sol et transmise à l'atmosphère sous forme de chaleur. Et cette chaleur permet à l'atmosphère de contenir plus d'eau
    Imagine que du jour au lendemain nous chauffions l'atmophère de 20°C (seulement l'atmosphère). Alors, instantanément, les nuages disparaissent (point de saturation en vapeur d'eau non atteint). La chaleur que la Terre stocke augmente (normal, il n'y a plus de nuages, les rayons du soleil ont alors un boulevard pour chauffer). La teneur en vapeur d'eau se met à augmenter ensuite et les nuages se remettent à se former jusqu'à un nouvel équilibre. Entre-temps, la température a augmenté, la Terre a vu son pouvoir de stockage augmenter

  17. #14
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Oui ok, je comprends. Mais on connait mal la façon dont, pour qq dixièmes de degrés en plus d'effet de serre CO2, le climat réagira localement.
    Lindzen semble ouvrir des voies montrant que le flux IR sortant est plus important que ce que les modèles globaux prévoyaient. Donc, malgré la logique rationnelle de ce que tu dis, c'est peut-être autrement que ça se passe.
    J'ai toujours le sentiment que la Terre sait faire avec ça, mais qu'on ne sait pas encore comment elle s'y prend. Je pense qu'on finira par découvrir où sont les rétroactions négatives. Même si j'ai parfaitement compris qu'à ce jour il n'y a pas grand chose de vraiment concluant.
    Mais cette remarque que tu fais sur la courte période de déséquilibre avant un nouvel équilibre répond parfaitement à ma question de départ. Merci.

  18. #15
    felicha

    Re : Evaporation et Réchauffement

    salut,
    ceux qui pratiquent les sports aériens doivent apprendre la structure et le fonctionnement de l'atmosphère. D'abord dans une atmosphère calme, la température baisse d'environ 0,65 °C par 100 mètres de dénivellation, cela est du à la décompression adiabatique.
    Cette température diminue jusqu'à -52°C, créant autour de la terre une zone d'altitude qui varie avec la température au sol que l'on appelle la tropopause. Au delà de cette limite de décroissance systématique de la température, les températures varient essentiellement en fonction de l'ensoleillement elle croissent le jour et dégringolent la nuit. la ténuité de l'atmosphère à cette altitude fait qu'il n'y a plus d'inertie thermique.
    Il et évident que la tropopause se situe plus haut au dessus des tropiques et nettement plus bas au niveau des pôles.
    D'autre part l'atmosphère est soumise à divers déplacements, d'abord des courants ascendant au dessus des régions ou des zones surchauffées. Ce que les vélivoles appellent des pompes, qui leur permettent , tout comme le font les oiseaux de prendre de l'altitude sans effort.
    En s'élevant, l'air chaud se refroidit et les pomes se signalent par des nuages correspondants à la températire de condensation de l'eau.
    Sous les tropiques ces courants ascendants sont systêmatique et les nuages souvent épais.
    Les autres mouvements de l'atmosphère sont les vents. Si pon regarde une carte des courants mariins et des vents dominants, on constate que l'atmosphère, tpout comme l'eau des océans se déplace entre les tropiques selon une direction EST / Ouest. C'est une manifestation de l'inertie des fluides à la rotation terrestre. En se déplaçant, ves vents créent des tourbillons qui tournent selon la loi de Coriolis dans le sens des aiguilles d'une montre autour des hautes pression et dans le sens rétrograde autour des dépressions pour l'hémisphère Nord et de façon inverse dans l'hémisphère Sud.
    Si la température des Océans augmente, les mouvements de l'atmosphère vont s'accélérer et la quantité d'eau en circulation va nécessairement croître, entraînant la formation d'une couche nuageuse plus importante et naturellement des pluies proportionnelles à l'évaporation.
    Autre conséquence de l'accroissement de la couche nuageuse l'accroissement de l'albédo c'est à dire du rejet vers l'espace du rayonnement solaire, d'où une baisse de l'énergie reçue. Par contre au dessous des nuages, l'effet de serre va forcément augmenter.
    On voit donc que les prévisions et les calculs ne sont pas faciles . Car divers effets ont des conséquences contradictoires..

  19. #16
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Sachant que pour la plupart des nuages, l'effet d'albédo l'emporte sur l'effet de serre...

  20. #17
    ammoniac93

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Bonjour


    L'augmentation des ouragans(ou des vents sur la surface de la mer) demontrent que l'effet mousson(à cause de l'augmentation de la surface de la mer...) peut etre important.



    Merci

  21. #18
    Burt67

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Le lien n'a pas encore été donné. Je le colle donc, d'autant que c'est fait maison (et bien fait) : Les nuages et leur rétroaction

  22. #19
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Il n'y a pas d'augmentation des ouragans et je pense que l'augmentation de la surface des mers est négligeable

  23. #20
    felicha

    Re : Evaporation et Réchauffement

    si la température croit, l'évaporation des mers va suivre et cela augmentera forcément les mouvements ascendants de l'atmosphère sur les zones tropicale et donc des vents car l'air chaud chassera l'air froid vers les pôles en suivant les cheminements actuels alizés et rotation au delà des tropiques. Cela n'entraînera pas forcément des ouragans, mais le "prévisionnisme" en météo reste en partie aléatoire, malgré les mesures, les photos satellites et les ordinateurs.
    C'est l'effet du papillon qui tape du pied.

  24. #21
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    sauf si la chaleur excédentaire s'évacue du fait de la convection puis de l'émission IR vers l'espace. Dans ce cas, le bilan se réquilibre localement.

    On parle souvent du phénomène El-Nino de 1998, qui a fatalement provoqué une forte évaporation et donc une augmentation de l'effet de serre lié à la vapeur d'eau. Pour autant, la situation s'est rétablie très rapidement et l'année 1999 est complètement revenue à la normale des températures des années précédentes. L'atmosphère a donc visiblement les moyens d'évacuer la chaleur fortement et rapidement.

  25. #22
    SK69202

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Bonjour,

    sauf si la chaleur excédentaire s'évacue du fait de la convection puis de l'émission IR vers l'espace. Dans ce cas, le bilan se réquilibre localement.
    Sauf que: Le CO2 et la vapeur d'eau supplémentaire dans l'atmosphère limite la transmission des dit IR, d'où l'explication d'une partie du réchauffement. On a mis à la Terre un pull de plus........

    Le bilan se rééquilibrera, reste l'échelle de temps. Est elle compatible avec la survie des modes de vie, des civilisations urbaines et des espèces animales (Sapiens Sapiens inclus) ?

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #23
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Oui, mais n'oublie pas que la convection emmene la chaleur en haute troposphère et que la haut, il n'y a pratiquement plus d'eau, donc peu d'effet de serre.
    N'oublie pas non plus que toutes les modélisations visant à prévoir un blocage des IR vers l'espace sont infirmées par les faits et mesures.

  27. #24
    Burt67

    Re : Evaporation et Réchauffement

    Citation Envoyé par Arch Stenton Voir le message
    sauf si la chaleur excédentaire s'évacue du fait de la convection puis de l'émission IR vers l'espace. Dans ce cas, le bilan se réquilibre localement.

    On parle souvent du phénomène El-Nino de 1998, qui a fatalement provoqué une forte évaporation et donc une augmentation de l'effet de serre lié à la vapeur d'eau. Pour autant, la situation s'est rétablie très rapidement et l'année 1999 est complètement revenue à la normale des températures des années précédentes. L'atmosphère a donc visiblement les moyens d'évacuer la chaleur fortement et rapidement.
    Vous ne pouvez pas partir d'un exemple bien particulier pour en faire une règle générale. La conséquence la plus probable d'un réchauffement climatique serait une expansion des cellules de Hadley au dépend des cellules polaires. Et le système TOA est tellement colossal que prédire son évolution tient davantage du religieux que de la science.

  28. #25
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    En général, je ne fais pas de prédiction climatique, parfois sur le temps du lendemain, rarement plus !
    Par contre le GIEC...

  29. #26
    verdifre

    Re : Evaporation et Réchauffement

    bonjour,
    En général, je ne fais pas de prédiction climatique, parfois sur le temps du lendemain, rarement plus !
    Par contre le GIEC...
    tu vient de decouvrir une des differences entre climatologie et meteorologie
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  30. #27
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    oh oui ! Le problème c'est que la météo est beaucoup plus aboutie que la climato...

  31. #28
    boumboumjack

    Re : Evaporation et Réchauffement

    je ne peux pas m'en empécher:
    erreur du GIEC

  32. #29
    Arch Stenton

    Re : Evaporation et Réchauffement

    aie, lui c'est un dur, il cause pas il flingue, il disperse, il ventile...
    Son sceptissisme est un peu extrême et pas toujours rigoureux il me semble.
    Mais il a au moins raison de dire que là où y a plus de débat, y a plus de science...

  33. #30
    boumboumjack

    Re : Evaporation et Réchauffement

    euuhh... en même temps quand les données de bases son erronées, tout le reste est faux, même si le raisonnement est juste...

    Il faut attendre les reviews maintenant.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Evaporation de l'eau
    Par RWASTEIN dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/11/2008, 16h05
  2. evaporation
    Par hedia dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2007, 15h17
  3. Evaporation
    Par niouininon dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/08/2007, 17h38
  4. évaporation de l'eau
    Par quetzal dans le forum Physique
    Réponses: 35
    Dernier message: 15/10/2006, 11h45
  5. Evaporation
    Par cyclo dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/09/2003, 21h59