Discussion fermée
Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 92

Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?



  1. #31
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?


    ------

    Mais enfin, Eric, c'est n'importe quoi: jamais la France n'a exporté autant d'électricité; c'est le plus gros exportateur européen, et de loin, vers tous les pays européens... Comment peux tu sortir des choses aussi manifestement fausses?

    4 cts le kWh, c'est le prix du kWh nucléaire vendu par EDF aux autres fournisseurs d'électricité présents sur le marché; et eux trouvent que c'est encore trop cher, et qu'EDF fait trop de bénéfice.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    wizz

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    Bah en fait ca change rien. Le perou a choisi du pv et pas du nucleaire puisque le nucleaire aurait pu benificier de la meme compensation,Non? La cspe ny change rien non plus. Tout ce que lon peu dire est que le pv a un cout de plus en plus bas et que yen a qui prefere instaler une central pv quune central nucleaire . Donc en plus onpeu dire que le nucleaire sexporte de moins en moins bien parceque il est pas competitif face au pv. Ce qui ramene une ffois de plus a la question du depart.
    Est ce que ça te viendrait qu'une centrale nucléaire 1000-1600MW ne correspond pas aux besoins du Pérou?

    Disons Shanghai. Une mégapole de plusieurs millions d'habitants, énergivores. A côté, une gigantesque zone industrielle, avec des industries fonctionnant 24/24h 7/7j. Quelques km de lignes électriques, et tout sera consommé sur place

    Ce n'est pas comparable pour le Pérou. Il faudra construire aussi des lignes HT pour transporter, pour distribuer cette électricité ailleurs....et importer d'ailleurs lorsque le réacteur sera en maintenance ici

    Ensuite, le prix d'entrée n'est pas du tout comparable
    Disons que ça coute 5 milliards €
    Disons que ça prend 5 ans pour la construction, une centrale bien rodée, fabriquée à la chaine (l'EPR est encore un prototype!)
    Mine de rien, il faut que l'opérateur possède 5Mds€, ou emprunte 5Mds€, à 3-4% minimum, et dont les premiers € de chiffre d'affaire ne viendront pas avant 5 ans. Supporter 200 millions d'euros d'intérêt par an, ce n'est pas à la porté de tout le monde. Pas de problème pour la Chine. Mais tous les pays n'ont pas les moyens de la Chine, dont le Pérou

    Puis, ce n'est pas parce que la France n'arrive pas à exporter le nucléaire qu'il faut dire que le nucléaire ne s'exporte pas, ne se vend pas, ne se construit pas.

    http://www.lenergiedavancer.com/la-c...es/2016/02/03/

    Ce faisant, la Chine réaffirme ses ambitieux objectifs en matière de développement nucléaire. Actuellement doté de 30 réacteurs (28,3 GW de capacités installées), l’Empire du Milieu compte pas moins de 24 tranches en construction (soit un tiers des réacteurs en chantier dans le monde). D’ici 2020, le parc nucléaire chinois devrait atteindre une capacité totale de 58 GW.
    Donc environ 70 réacteurs dans le monde, sur lesquels surement moins de 10 le sont avec les Français, peut-être même moins de 5, dont 1 en Finlande et aucun autre ailleurs qu'en Chine

    La France n'arrive pas à exporter son nucléaire. Mais c'est tout ce qu'on peut dire...
    Dernière modification par wizz ; 01/03/2016 à 07h50.

  4. #33
    Eric DUPONT

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Et ben , wizz, tu confirmes que en ce qui concerne le perou le photovoltaique est plus competitif pour toute les raisons que tu evoques. On es bien daccord. Dautre part le photovoltaique confirme sa baisse de cout tandis que celle du nucleaire reste htpothetique et non prouvé.

    Cela nous ramene a la question du depart: quand le nucleaire existe et que le photovoltaique devient plus competitif pour tout un tas de raison, le nucleaire peut il s'effacer, techniquement parlant ?

    Bien sur peu etre lideal pour la france serait dinterdire le photovoltaique pour ne pas oberer la "rentabilité" du nucleaire comme le denonce barda

  5. #34
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Oh la la.... Il suffirait simplement d'appliquer au photovoltaïque les mêmes règles qu'à toutes les autres énergies productrices d'électricité pour obtenir la vérité des prix. Sans subvention, sans priorité absolue sur le réseau, toutes choses qui sont payées directement par les consommateurs et les contribuables, il n'y a aucune compétitivité du photovoltaïque.

    Faut-il rappeler qu'à puissance installée égale, le PV demande un investissement égal à celui du nucléaire; par contre, 1 kW PV installé produira par an un bon millier de kWH, alors que le kW nucléaire en produira 7500... De surcroit, le PV ne produira significativement que quand il le pourra...

    Les conditions d'installation du photovoltaique au Pérou ne sont pas décrites, et les conditions d'exploitation non plus; l'information étant apportée par une association pro-solaire, j'ai les plus grands doutes sur l'honnêteté de ces affirmations. Si, comme en France, l'installation est largement subventionnée et si une priorité complète est donnée à l'achat de l'électricité produite, le prix d'achat annoncé est crédible, mais il n'a aucun sens... Vendre des pommes 1 centime le kg quand elles ont déjà été payées par ailleurs est un exploit à la portée de pas mal de gens...

  6. #35
    Eric DUPONT

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Les couts du nucleaires sont encore plus flou. Va trouver une decenale pour assurer une centrale nucleaire et tu reviens me voir. Cest une armee quil faut disponible 24 h sur 24 pour abatre tout objet volant a proximité.

    Pour le photovoltaique tu oublie la proximité du lieu de distribution qui permet de zaper les cout de distribution que tu oublies de mentionner pour le nucleaire.

    Des ombrieres sur le parking dun petit super marché ou tu payes ton kw 8 centimes te permette de produire du photovoltaique sensublement au meme cout ... Pendant 20 ans. Peu tu garantir les 8 centimes pendant 20 ans avec ton nucleaire lorsquil faudra commencer a dementeler, stocker, reduire la production justement parceque quand il y aura du soleil les gens consomeront moins ? Tu es sur de tin business plan ?

  7. #36
    Tilleul

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    @barda : vous n'êtes pas en train de demander que les EnR soient traités comme les autres énergies, vous demandez à ce que le nucléaire est un traitement préférentiel par rapport aux autres énergies ! Nous ne sommes plus en 1946, production et réseau sont séparés et tous les gestionnaires de réseau qui a un peu de bon sens appellera les énergies gratuites et non polluantes avant les énergies à combustible payante qui produisent du CO2 et/ou des déchets radioactifs... Ca s'appelle l'évolution technique...

    Une centrale PV est au alentour de 0,8 €/Wc installé, une centrale nucléaire est à 7-8 €/W, il y a un facteur 10 entre les deux et même après avoir payé ça la centrale nucléaire ne produit aucun kWh contrairement au PV qui n'a pas besoin d'une mine d'uranium, d'un usine d'enrichissement et d'un centre de retraitement pour commencer à produire un seul kWh...

    Et je ne parle pas du démantellement qui n'est couvert qu'à hauteur de 30% ( http://www.lesechos.fr/industrie-ser...s-1202222.php# ), hors comme on l'a vu en Allemagne tout ce qui n'a pas été provisionné est payé par le contribuable.

    Il y a quand même des raisons objectives à la faillite de cette industrie qui n'a jamais pu s'exporter... La Chine produit plus d'électricité éolienne que d'électricité nucléaire donc c'est plutôt un contre-exemple. Le nucléaire commercial c'est un moyen de rentabiliser le tissu industriel nécessaire à maintenir pour pouvoir disposer de la propulsion nucléaire dans les applications militaires mais ça n'a pas vocation à être une alternative crédible pour alimenter la planète en énergie, soyons un peu sérieux.

    Bon maintenant vous allez commencer à avoir un tant soit peu de commentaires constructifs à faire ou comme d'habitude vous allez pourrir la discussion avec vos opinions politiques ?
    Keep it in the Ground !

  8. Publicité
  9. #37
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    C'est du rêve, au même niveau que le père noël... Le développement des ENR en Allemagne se traduit par un énorme besoin de développement du réseau électrique; c'était d'ailleurs une évidence dès le départ: il faut bien compenser chaque nuit l'absence de production du PV, ou à chaque période calme, la faiblesse de l'éolien... D'ailleurs le scenario 100% de renouvelable n'a pas oublié de programmer ce renforcement en France. Arrêtons avec cette ineptie, digne des pires séquences de publicité mensongère...

    Actuellement, le kWh EDF est vendu (ce n'est pas une hypothèse, ni un projet, ni un fantasme) à moins de 4 cts (pas 8); encore inclut-il les productions plus coûteuses (thermique fossile, step, import) que le nucléaire, ainsi que l'amortissement des investissements, les provisions pour démantèlement et déchets, bref tout ce qui rentre dans une vraie comptabilité, et non pas dans une rêverie optimiste... On peut toujours discuter sur le montant des provisions (il y a eu, dans le monde, une bonne quinzaine de centrales comparables démantelées, et ce coût est maintenant correctement évaluable), mais ça ne pèse pratiquement de rien dans le prix du kWh (quelques centimes sur le prix du kWh si on multipliait par 2 ce qui est déjà provisionné). Et tout cela, ce n'est pas une projection, une spéculation hasardeuse et optimiste, mais ça dure depuis plus de 30 ans.

    Pour le moment, et malgré des investissements qui dépassent largement le coût d'une centrale, le PV en France peine à dépasser 1% de la production et il doit toujours être subventionné (sinon, ce serait très peu différent de 0%); dans le meilleur des cas, il ne constituera qu'une source d'énergie marginale, adorée par quelques fidèles bruyants (et plus intéressés par les aides d'Etat et les taxes récupérées que par le PV, c'est ce que l'on retrouve dans toutes les sectes)... C'est vrai chez nous comme partout dans le monde, même dans les pays qui avaient fait ce choix et font aujourd'hui marche arrière à grands pas. C'est le niveau des subventions qui détermine la hauteur des investissements dans le PV, pas le prix réel du kWh produit; il suffit de regarder les courbes d'installations PV ces dernières années pour voir que la seule crainte de voir les aides baisser suffit à faire s'effondrer les investissements.

  10. #38
    Eric DUPONT

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Bon tu tiens a eluder le cout de la securité dune central nucleaire dans ta comptabilité qui pourtant semble til est largument principale de labandon du nucleaire pour plusieurs pays. Mais cest pas grave. Prenons un exemple.

    Un super marché qui a un compteur de 20 kw et qui consomme de lelectricité pour leclairage, le froid, la climatisation et le chauffage avec une pompe a chaleur. Disons quil va consommer 15 kwh sur 6000 h, soit 90000 kwh sur lannee . La facture delelectricité sera hors tva recuperable a mon avis 6000 * 7 centimes = 4200 euros pour l'annee 2016 donc toi barda tu pretends que lelectricité ne va pas augmenter , je vois pas tres bien comment , merci de mexpliquer . Pour moi, ca va facil doubler dici 20 ans et donc chez moi ca fais un prix moyen de 11 centimes.

    Hord si tu instale un systeme photovoltaique qui va te produire la moitié de ta consommation: 45000 kw, tu vas acheter 45000 kwh a edf a 11 centimes et le reste tu le produit toi meme a 10 centimes.

    Au final comprends tu que tu passes de 100 pour cent de nucleaire hydraulique a 50 % nucleaire hydraulique et 50 % solaire.

    Comment peu tu pretendre que la facture edf ne va pas augmenter alors que tu dis toi meme que le solaire en allemagne oblige au renfocement du reseaux et que ca coute?

    Est ce que tu comprends que tout le monde va chercher a produire soi meme parceque le cout de lenergie va augmenter justement parceque il y a une liberalisation de la production?

    Le nucleaire est pas cher si tout le monde consomme du nucleaire et que toute la production est vendue , comment vas tu faires face aux speculateur qui vont speculer sur laugmentation du prix de lenergir due au speculateur eux meme ?

    Et ben tu tadaptes , tu fais varier ta productions et tu augmentes tes prix parceque technisuement ca use ton systeme de production.

  11. #39
    wizz

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    Et ben , wizz, tu confirmes que en ce qui concerne le perou le photovoltaique est plus competitif pour toute les raisons que tu evoques. On es bien daccord. Dautre part le photovoltaique confirme sa baisse de cout tandis que celle du nucleaire reste htpothetique et non prouvé.

    Cela nous ramene a la question du depart: quand le nucleaire existe et que le photovoltaique devient plus competitif pour tout un tas de raison, le nucleaire peut il s'effacer, techniquement parlant ?

    Bien sur peu etre lideal pour la france serait dinterdire le photovoltaique pour ne pas oberer la "rentabilité" du nucleaire comme le denonce barda
    Location d'un appartement: disons 500-1000€ par mois....à vie, depuis ses 20 ans jusqu'à sa mort. Ça fait beaucoup d'argent
    De ce fait, il est plus rentable d'acheter, de devenir propriétaire, avec un crédit sur 25 ans, puis juste des frais d'entretien
    Cette logique, ce calcul, tout le monde est capable de le faire, de le comprendre l'intérêt. Mais alors, pourquoi y a t il autant de locataires en France????

    Peut-être parce que les gens ont un budget tendu, et ne peuvent faire ce premier effort, l'apport. Non???
    Sortir 50000€, ou 100000€, ce n'est pas à la porté de tout le monde

    Alors, cette chose, cette logique pourrait elle être applicable avec le nucléaire, non???
    Certains pays peuvent (Chine et autres). D'autres non (dont le Pérou par exemple)
    Certaines entreprises le peuvent en solo. D'autres non, en associant avec des partenaires (par exemple EDF en Grande Bretagne, partenaire avec des Chinois)

    parce que si le nucléaire coutait plus cher que le photo voltaique, alors dépêche toi de contacter l'ambassade de Chine, pour leur dire d'annuler tous leur futurs projets de réacteurs nucléaires....

  12. #40
    Tilleul

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    @barda : ta comparaison à 40 euros est fausse puisque tu ne peux acheter du nucléaire à 40 euros que la nuit, or le photovoltaïque produit le jour, il faut donc le comparer à de l'électricité acheté de jour qui est plus cher...

    Le coût du nucléaire (ARENH) est à 40 € seulement pour les consommations de base définit comme le week-end et le soir entre 20h et 8h du matin et les jours fériés. C'est à dire aux moments où on a pas besoin d'électricité, donc c'est normal qu'on la brade.

    Par contre la pointe décrit comme "Toute heure comprise entre 8 heures et 20 heures du lundi au vendredi hors jours fériés nationaux" c'est là où l'électricité photovoltaïque produit au maximum et où tu ne peux pas acheter de nucléaire...

    https://www.legifrance.gouv.fr/affic...XT000024034841

    L'électricité n'est pas vendu à prix fixe et fonction des couts de production mais en fonction du moment de la journée (en période de pointe l'ensemble des moyens de production sont payé au prix de pointe y compris les centrales de base), on peut payer 40 euros pour le courant de nuit parce que le courant de jour est payé plus cher. Comme le PV produit le jour il faut comparer le PV à l'électricité vendu le jour et pas à l'électricité vendu la nuit ou à une moyenne entre le jour (cher) et la nuit (pas cher).
    Keep it in the Ground !

  13. #41
    wizz

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    Les couts du nucleaires sont encore plus flou. Va trouver une decenale pour assurer une centrale nucleaire et tu reviens me voir. Cest une armee quil faut disponible 24 h sur 24 pour abatre tout objet volant a proximité.

    Pour le photovoltaique tu oublie la proximité du lieu de distribution qui permet de zaper les cout de distribution que tu oublies de mentionner pour le nucleaire.

    Des ombrieres sur le parking dun petit super marché ou tu payes ton kw 8 centimes te permette de produire du photovoltaique sensublement au meme cout ... Pendant 20 ans. Peu tu garantir les 8 centimes pendant 20 ans avec ton nucleaire lorsquil faudra commencer a dementeler, stocker, reduire la production justement parceque quand il y aura du soleil les gens consomeront moins ? Tu es sur de tin business plan ?
    Disons que tu as un chalet isolé, pas raccordé au réseau.
    Tu installes des panneaux PV, qui te produisent de l'élect, disons à 4cts si tu veux. Le cout du kWh est imbattable.....

    ....mais lorsque le soleil ne brille pas, et que tu es seul, isolé, alors tu n'as pas d'électricité. Tu dois avoir une solution alternative:
    -tu optes pour le stockage via des batteries. Dès lors, le cout de revient de ton kWh n'est plus de 4cts. Il faut tenir compte du cout des batteries et onduleurs. Ce sera cher le kWh produit ainsi

    -tu peux aussi stocker via un barrage. Idem

    -tu peux aussi opter pour un groupe électrogène, et le kWh produit ainsi coutera cher.

    Dès lors, ton kWh en moyenne sera la moyenne pondérée du kWh solaire et kWh thermique (ou kWh hydraulique, ou kWh batterie).
    Bref, dans les 3 cas, pour pouvoir disposer de l'élect complémentaire, cela te coutera cher, très cher


    Maintenant, tu peux aussi relier au réseau. Quand il y a du soleil, alors tu consommes ton élect à 4cts. Et lorsqu'il n'y en a pas, tu as recours à EDF.
    Youpi...

    -> si vous êtes quelques uns à le faire en France, alors ce sera négligeable

    -> mais si tout e monde pratique cela, alors ça va changer le business model de EDF !!!

    Construire des barrages, cela a couté très cher à EDF, tout comme cela te coutera très cher de construire ton barrage.
    Idem lors des pics de consommation, avec les centrales thermiques
    Et donc les kWh thermique ou hydraulique coute cher à produire pour EDF, tout comme cela l'est pour toi

    Si EDF parvient à vendre le kWh à 10cts le long de l'année, jour et nuit, matin, midi, 14h ou 19h, c'est parce que c'est une moyenne. EDF perdrait de l'argent aux heures de pointes, mais se fait une méga marge en dehors de ces pointes. Donc si EDF ne peut vendre pendant le reste de la journée, et seulement pendant les pointes, alors le business model va changer. Jamais EDF ne vendra le kWh à 10cts !!!

    Si tout le monde est indépendant lorsque le soleil est là, puis court chez EDF lorsque le soleil est absent, alors à ces moments là, EDF sera en position de force (tout comme l'épicier arabe du quartier est en position de force à 23h). EDF fixera le prix du kWh à 50cts. Et ceux qui ne sont pas contents peuvent toujours aller s'équiper en batteries, ou acheter un groupe électrogène, ou construire un barrage sur le toit de sa maison...


    Bref, attention lorsque tu joues à changer les variables....tout en pensant que les variables de EDF vont rester inchangés !

  14. #42
    EauPure

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    mais le stockage progresse avec nanoflowcell , une membrane et de l'eau à sels métalliques qui ne doivent pas couter bien cher, faible autodécharge et nombre de Kwh facilement extensible.
    Voiture révolutionnaire utilisant des moteurs électriques dont l’électricité est fabriquée par des piles à électrolyte, la NanoFlowCell Quantino a tenu le coup lors d’un test d’endurance. À des vitesses variables jusqu’à maximum 74 km/h, le coupé citadin a roulé 14 h durant sans devoir faire le plein de son « eau à sels métalliques ». L’essai s’est déroulé dans un centre près de Zurich (Suisse). C’est la première fois que la citadine sort des allées de son usine où elle faisait quelques petits tours de roues.
    L’homme usé avant la machine

    En fait, l’essai d’endurance a été arrêté par son conducteur Nunzio La Vecchia, le directeur technique de la marque : « la voiture aurait pu continuer, mais contrairement à la technologie nanoFlowcell, j’ai mes limites » après 14 h de conduite.
    http://www.moniteurautomobile.be/act...-quantino.html
    Avec ses deux réservoirs de 175 l, le coupé compact de 109 ch peut rouler durant 1000 km.
    http://www.moniteurautomobile.be/act...neve-2016.html
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  15. Publicité
  16. #43
    Eric DUPONT

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    Disons que tu as un chalet isolé, pas raccordé au réseau.
    Tu installes des panneaux PV, qui te produisent de l'élect, disons à 4cts si tu veux. Le cout du kWh est imbattable.....

    ....mais lorsque le soleil ne brille pas, et que tu es seul, isolé, alors tu n'as pas d'électricité. Tu dois avoir une solution alternative:
    -tu optes pour le stockage via des batteries. Dès lors, le cout de revient de ton kWh n'est plus de 4cts. Il faut tenir compte du cout des batteries et onduleurs. Ce sera cher le kWh produit ainsi

    -tu peux aussi stocker via un barrage. Idem

    -tu peux aussi opter pour un groupe électrogène, et le kWh produit ainsi coutera cher.

    Dès lors, ton kWh en moyenne sera la moyenne pondérée du kWh solaire et kWh thermique (ou kWh hydraulique, ou kWh batterie).
    Bref, dans les 3 cas, pour pouvoir disposer de l'élect complémentaire, cela te coutera cher, très cher


    Maintenant, tu peux aussi relier au réseau. Quand il y a du soleil, alors tu consommes ton élect à 4cts. Et lorsqu'il n'y en a pas, tu as recours à EDF.
    Youpi...

    -> si vous êtes quelques uns à le faire en France, alors ce sera négligeable

    -> mais si tout e monde pratique cela, alors ça va changer le business model de EDF !!!

    Construire des barrages, cela a couté très cher à EDF, tout comme cela te coutera très cher de construire ton barrage.
    Idem lors des pics de consommation, avec les centrales thermiques
    Et donc les kWh thermique ou hydraulique coute cher à produire pour EDF, tout comme cela l'est pour toi

    Si EDF parvient à vendre le kWh à 10cts le long de l'année, jour et nuit, matin, midi, 14h ou 19h, c'est parce que c'est une moyenne. EDF perdrait de l'argent aux heures de pointes, mais se fait une méga marge en dehors de ces pointes. Donc si EDF ne peut vendre pendant le reste de la journée, et seulement pendant les pointes, alors le business model va changer. Jamais EDF ne vendra le kWh à 10cts !!!

    Si tout le monde est indépendant lorsque le soleil est là, puis court chez EDF lorsque le soleil est absent, alors à ces moments là, EDF sera en position de force (tout comme l'épicier arabe du quartier est en position de force à 23h). EDF fixera le prix du kWh à 50cts. Et ceux qui ne sont pas contents peuvent toujours aller s'équiper en batteries, ou acheter un groupe électrogène, ou construire un barrage sur le toit de sa maison...


    Bref, attention lorsque tu joues à changer les variables....tout en pensant que les variables de EDF vont rester inchangés !
    voila on commence a ce comprendre. il semble tout a fait possible aujourd'hui de gagner de l'argent en instalant des panneaux photovoltaiques, cosommer cette electricité parceque l'on en consomme regulierement, mais consommer du nucleaire pendant les periodes de pointes. du coup on es d'accord le cout de l'electricité pendant les periodes de pointes pourait passer a 50 centimes et du cout finalement on se dit que peu etre si on instale une petite batterie et bien on peu eviter une fois encore les periode de pointe a 50 centimes et laisser les esprits retrograde qui n'ont ni batterie ni photovoltaique payer la facture. des lors comment ne pas imaginer qu'un veritable business ne commence ua s'installer, un effet d'aubene qui serait l'incapacité du nucleaire a reagir?

    demain y'en a qui vont commencer a reperer tour ceux qui peuvent installer des panneaux, qui on de la surface, qui on de la consommation, il vont leur trouver des financier des garanties et l'arguments massue sera que le prix de l'electricité du reseau va augmenter justement parce qu'il ya cette combine. et qu'a terme c'est la faillite du nucleaire et qu'il vaut meme mieux se preparer en cas de coupure !
    brevet 2018 moteur générateur à azote liquide pour le stockage énergie.

  17. #44
    minushabens

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    Est ce que ça te viendrait qu'une centrale nucléaire 1000-1600MW ne correspond pas aux besoins du Pérou?

    Disons Shanghai. Une mégapole de plusieurs millions d'habitants, énergivores. A côté, une gigantesque zone industrielle, avec des industries fonctionnant 24/24h 7/7j. Quelques km de lignes électriques, et tout sera consommé sur place

    Ce n'est pas comparable pour le Pérou.
    euh... tu as gardé une image du Pérou tirée de Tintin. Lima a 9 millions d'habitants, ce n'est plus une bourgade de campagne.

  18. #45
    wizz

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    euh... tu as gardé une image du Pérou tirée de Tintin. Lima a 9 millions d'habitants, ce n'est plus une bourgade de campagne.
    j'ai cru avoir écrit "A côté, une gigantesque zone industrielle, avec des industries fonctionnant 24/24h 7/7j....."

    tout le monde sait bien que Lima est très connu pour sa zone franche, attirant des milliers d'industriels, des milliers d'usines produisant des slips, des téléphones portables, des téléviseurs, des acieries, etc....très énergivores 24/24h...

  19. #46
    wizz

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    voila on commence a ce comprendre. il semble tout a fait possible aujourd'hui de gagner de l'argent en instalant des panneaux photovoltaiques, cosommer cette electricité parceque l'on en consomme regulierement, mais consommer du nucleaire pendant les periodes de pointes. du coup on es d'accord le cout de l'electricité pendant les periodes de pointes pourait passer a 50 centimes et du cout finalement on se dit que peu etre si on instale une petite batterie et bien on peu eviter une fois encore les periode de pointe a 50 centimes et laisser les esprits retrograde qui n'ont ni batterie ni photovoltaique payer la facture. des lors comment ne pas imaginer qu'un veritable business ne commence ua s'installer, un effet d'aubene qui serait l'incapacité du nucleaire a reagir?

    demain y'en a qui vont commencer a reperer tour ceux qui peuvent installer des panneaux, qui on de la surface, qui on de la consommation, il vont leur trouver des financier des garanties et l'arguments massue sera que le prix de l'electricité du reseau va augmenter justement parce qu'il ya cette combine. et qu'a terme c'est la faillite du nucleaire et qu'il vaut meme mieux se preparer en cas de coupure !
    Je constate que 99.9999% de ceux qui ont installé des panneaux PV sur leur toit n'ont pas résilié l'abonnement EDF
    C'est vrai quoi. Ils auraient pu s'équiper de quelques kg de batteries à poser dans le salon, entre la télé et l'ordinateur, et s'affranchir de EDF une fois pour toute...

    je dis ça, je dis rien, hein...

  20. #47
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Il me semble inutile de s'engager dans des montages comptables à la petite semaine, qui n'ont rien à voir avec le réel, d'autant plus que ces "exemples" oublient l'essentiel de ce qui fait le coût de revient du kWh. Par ailleurs Eric, il est inutile de me faire dire que le prix de l'électricité n'augmenterait pas; c'est un mensonge, qui montre surtout la faiblesse de tes arguments.

    Pour prendre des chiffres bien réels, et parfaitement connus:

    - le prix de vente du MkWh sur le marché spot est en France de 38,1€ /MWh; c'est un des plus faibles d'Europe avec l'Allemagne (où charbon et lignite -d'ailleurs subventionnés- sont très bon marché). A ne pas confondre avec le prix de vente aux particuliers, qui est environ 4 fois supérieur en France et 8 fois supérieur en Allemagne.

    - le prix d'achat du kWh PV imposé à EDF est, pour le plus faible, de 105,1€/MWh soit 3 fois plus cher que le marché spot; soit une subvention au fonctionnement de près des 2/3 du coût, situation absolument unique dans le monde économique. Cette subvention est intégralement reportée sur la facture de chaque consommateur, par le biais de la CSPE, et sur la note annuelle de tous les contribuables par le biais des impôts. C'est cela qui explique que le prix de l'électricité pour les particuliers augmente chaque année alors que le prix sur le marché a tendance à diminuer; il est vrai qu'en Allemagne, la facture est encore plus lourde (le prix de l'électricité aux particuliers est deux fois le prix français), le poids relatif des ENR étant plus important. C'est scandaleux, mais c'est comme cela... Merci aux écolos.

    - Il est clair, avec ces chiffres, que de l'électricité produite à 10,51cts€ le kWh n'a aucune chance d'être vendue sur un marché où le prix moyen est de 4cts€; ce n'est que parce que l'achat est obligatoire que la manipulation est possible... Pas grave, c'est nous qui payons...

    - 1 kW photovoltaïque installé coûte 2000€; en 20 ans, il produira 24 000 kWh, soit un prix de revient théorique de 8,33cts
    1 kW nucléaire installé coûte 3000€; en 20 ans, il produira 150 000 kWh, soit un coût d'amortissement théorique de 2 cts
    Certes, le prix d'un kWh nucléaire ne se résume pas à l'amortissement des installations; mais le coût du kWh PV ne se résume pas non plus à l'amortissement du panneau... et les centrales nucléaires tournent déjà depuis au moins 35 ans, ce qui abaisse considérablement le prix de revient, le coût du "combustible" étant anecdotique dans ce prix.

    - Effectivement, avec ce surcoût énorme lié aux énergies pv et éolienne, il est clair que le prix du kWh rendu à domicile va sérieusement augmenter si on les développe inconsidérément; mais n'inversons pas cause et effet: c'est bien la subvention énorme à ces filières ENR qui plombe le prix de l'électricité, pas l'inverse..

    Comment sortir de cette impasse? La solution de l'autoconsommation partielle prônée par Eric Dupont aura pour conséquence immédiate de mettre les producteurs en difficultés, et d'obliger EDF à changer son fusil d'épaule et à augmenter fortement le prix d'accès au réseau ("l'abonnement") et à installer un tarif progressif. Bien évidemment, ce sera une fois de plus le consommateur qui sera lésé...

    Quant à ceux qui voudront se lancer dans l'autonomie électrique complète, je leur souhaite bien du plaisir (avec ou sans pile à combustible); pour avoir, contraint et forcé, expérimenté la formule, je sais que c'est très, très cher. Mais au moins, ils n'embêteront personne, et ne dépenseront que leur argent; pas celui du voisin...

    A plus...




    http://www.reporterre.net/Dans-le-su...-les-centrales

  21. #48
    Eric DUPONT

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Oui barda 0n est daccord. Celui qui fait de l'autoconsommation partiel avec du photovoltaique va etre avantager.

  22. Publicité
  23. #49
    Eric DUPONT

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    les faits sont la. quelqu'un qui consomme 100000 kwh annuel va payer son electricité 8 centimes le kwh si il est brancher sur le nucleaire. si l'on prend un cout sur 25 ans , il est probable que le cout de l'electrcité va doubler. alors que si il produit la moitié de son energie lui meme a 10 centimes qu'il consomme au fur et a mesure, le prix de l'energie quil produit lui meme est garanti pendant 25 ans . et apres c'est gratuit. autrement dit on peu aisement penser que la part des energie renouvelable va passer a 50 % en france, comme cela est d'ailleur prevue par la loi, mais ca va se faire pour de simple raison economique. parceque cette reduction de la part du nucleaire va couter. il va falloir arreter des reacteur, une vingtaine et les dementeler et on connait les previsions en matiere de cout d'edf quil faut multiplier par 2 ou 3 .
    brevet 2018 moteur générateur à azote liquide pour le stockage énergie.

  24. #50
    Tilleul

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Ce qui est quand même très drole c'est qu'à l'époque d'Edison les barda de l'époque avait exactement la même argumentation en nous disant que la lumière électrique qui se développait dans les bâtiments allait mettre sur la paille les compagnies de gaz qui assurait l'éclairage public. Evidemment il ne s'est rien passé de tel puisque les compagnies de gaz ont tout simplement commencé à vendre de la lumière électrique... Si EDF veut augmenter ses tarifs pour pénaliser les producteurs solaires, ils iront tout simplement chez un concurrent d'EDF et EDF fera faillite... Donc EDF ne va pas augmenter ses prix puisqu'en tant que conglomérat qui achète et vend de l'électricité il n'est pas impacté par l'évolution des prix (si le prix du marché de la production est bas ça veut dire que la vente d'électricité fait plein de marges et inversement) et qu'il n'est pas dans l'intérêt de leurs actionnaires de voir partir à la concurrence leurs clients qui ont des panneaux solaire... EDF ils vont faire comme tout le monde et ils vont commencer à offrir des services à leurs clients qui ont des panneaux solaires et ce ne sera pas l'apocalypse... (sauf pour ceux qui rêvent d'une nationalisation de l'énergie comme en 1946, mais de toutes façon on a pas l'argent...)
    Keep it in the Ground !

  25. #51
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Oui, ça arrivera en même temps que la voiture à azote liquide....

  26. #52
    EauPure

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    EDF ENR système de stockage dans l’Illinois et en Guyane mais pas en France, pas besoins de dire pourquoi n'est ce pas
    EDF Energies nouvelles a annoncé la mise en service d’un système de stockage couplant des batteries au lithium-ion et un logiciel de conduite informatisée, dans le Nord de l’Illinois. Il a également annoncé qu’il lancerait cette année une solution de stockage pour le résidentiel, à l’image du Powerwall de Tesla.
    ....
    EDF EN avait déjà donné un avant-goût des ses ambitions dans le stockage avec l’installation plus modeste couplée à la centrale solaire Toucan de 5 MWc en Guyane, qu'il avait mise en service fin 2014. Cette installation est constituée de batteries au sodium-nickel d’une capacité de stockage de 4,5 MWh de l’italien Fiamm. Des outils d’analyse météorologique développés par EDF Store & Forecast et EDF Energies Nouvelles sont utilisés dans cette installation. Ils permettent de prévoir les volumes de production du jour pour le lendemain, afin de régler le stockage d’énergie sur les prévisions météo. Il est probable que ces mêmes outils d'analyse soient aussi utilisés dans l'Illinois.
    http://www.industrie-techno.com/stoc...de-tesla.42768
    et pour nanoflowcell, alors qu'il est difficile de mettre une nouvelle voiture sur le marché pour un nouveau constructeur, c'est pourtant leur priorité bien devant le stockage résidentiel, là, si on se demande pourquoi c'est parce que c'est un marché encore plus sensible que la voiture électrique
    voilà ce qu'ils annoncent sur leur site depuis 3 ans sans avoir fait de démonstration ni donné de date de commercialisation.
    c'est tellement secret que le PDG a conduit 14 heure sa Quantino sans confier le volant à un de ces collaborateur de peur qu'on lui vole son concept.
    Résidentiel
    La cellule à flue redox est déjà établi comme un support de stockage d'énergie pour des applications domestiques . la logistique de l'énergie locales pour les maisons ou les petites zones résidentielles utilisant le liquide ionique et le nanoFlowcell® sont très concevable sur la base de la technologie actuelle. nanoFlowcell AG étudie actuellement les futures applications sensibles dans ce domaine .

    traduction de

    HOMES
    The flow cell is already established as an energy storage medium for domestic applications. Local energy logistics for homes or small residential areas using the ionic liquid and the nanoFlowcell® are highly conceivable based on current technology. nanoFlowcell AG is currently researching sensible future applications in this field.
    http://www.nanoflowcell.com/technology/
    Dernière modification par EauPure ; 02/03/2016 à 00h30.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  27. #53
    EauPure

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    @barda
    le prix spot varie énormément donc avec le stockage résidentiel, si le prix au particulier reflétait exactement ces variations + taxes il serait plus intéressant de stocker au heure creuse 3h00 - 4h00 13.54Mw/h
    et de revendre au heure pleine 19h00 - 20h00 41.19 Mw/h
    Le rêve de tout boursicoteur
    Le stockage serait vite rentabilisé surtout en y ajoutant du solaire PV ?
    et ça profiterait énormément au réseau intelligent et impacterait la rentabilité du nucléaire et des lignes à haute tentions
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  28. #54
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    Ce qui est quand même très drole c'est qu'à l'époque d'Edison les barda de l'époque avait exactement la même argumentation en nous disant que la lumière électrique qui se développait dans les bâtiments allait mettre sur la paille les compagnies de gaz qui assurait l'éclairage public. Evidemment il ne s'est rien passé de tel puisque les compagnies de gaz ont tout simplement commencé à vendre de la lumière électrique... Si EDF veut augmenter ses tarifs pour pénaliser les producteurs solaires, ils iront tout simplement chez un concurrent d'EDF et EDF fera faillite... Donc EDF ne va pas augmenter ses prix puisqu'en tant que conglomérat qui achète et vend de l'électricité il n'est pas impacté par l'évolution des prix (si le prix du marché de la production est bas ça veut dire que la vente d'électricité fait plein de marges et inversement) et qu'il n'est pas dans l'intérêt de leurs actionnaires de voir partir à la concurrence leurs clients qui ont des panneaux solaire... EDF ils vont faire comme tout le monde et ils vont commencer à offrir des services à leurs clients qui ont des panneaux solaires et ce ne sera pas l'apocalypse... (sauf pour ceux qui rêvent d'une nationalisation de l'énergie comme en 1946, mais de toutes façon on a pas l'argent...)
    Je comprends rien à ta salade...

    Et EDF est déjà une entreprise nationale... Pourquoi faudrait-il la "nationaliser"? ERDF aussi d'ailleurs, ainsi que RTE..

    Qu'est ce que c'est ce gloubi boulga sans queue ni tête...

  29. Publicité
  30. #55
    wizz

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    EDF ENR système de stockage dans l’Illinois et en Guyane mais pas en France, pas besoins de dire pourquoi n'est ce pas
    EDF Energies nouvelles a annoncé la mise en service d’un système de stockage couplant des batteries au lithium-ion et un logiciel de conduite informatisée, dans le Nord de l’Illinois. Il a également annoncé qu’il lancerait cette année une solution de stockage pour le résidentiel, à l’image du Powerwall de Tesla.
    ....
    EDF EN avait déjà donné un avant-goût des ses ambitions dans le stockage avec l’installation plus modeste couplée à la centrale solaire Toucan de 5 MWc en Guyane, qu'il avait mise en service fin 2014. Cette installation est constituée de batteries au sodium-nickel d’une capacité de stockage de 4,5 MWh de l’italien Fiamm. Des outils d’analyse météorologique développés par EDF Store & Forecast et EDF Energies Nouvelles sont utilisés dans cette installation. Ils permettent de prévoir les volumes de production du jour pour le lendemain, afin de régler le stockage d’énergie sur les prévisions météo. Il est probable que ces mêmes outils d'analyse soient aussi utilisés dans l'Illinois.
    http://www.industrie-techno.com/stoc...de-tesla.42768
    Curieux, je me suis renseigné
    http://la1ere.francetvinfo.fr/2015/0...nt-220222.html

    La commune de Montsinéry-Tonnégrande
    https://www.google.fr/maps/place/Mon...QJDi4Q8gEIfTAP

    Et donc on a une batterie de capacité 4.5MWh, pour alimenter 4000 foyer, avec une autonomie de 3h
    Cela fait donc 1.1kWh par foyer, pour 3 heures, soit une puissance de 370W


    Effectivement, avec une telle puissance disponible par foyer, on se demande pourquoi EDF ne les installe pas en France métropolitaine...
    Tout le monde sait bien que les Français ne sont pas du tout électricitévores....


    stp eau pure
    quand tu tombes sur une info intéressante, essaie de trouver d'autres sources, de recouper des données, de placer l'info dans son contexte



    Quant à la batterie à fluide ionique (un nom qui sonne bien le high-tech), elle n'est pas nouvelle.
    S'il y avait plus davantage que d'inconvénient (avec la connaissance technologique de nos jours), ça se saurait depuis le temps...
    http://www.enerzine.com/15/8382+lava...liquides+.html
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Batterie_redox_vanadium

  31. #56
    hladefense

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Bonjour,

    Petite précision pour Barda :

    EDF est depuis quelques années une Société Anonyme dont le principal actionnaire est l'Etat. Si il n'y avait pas le nucléaire, l'Etat aurait probablement vendu ses parts pour renflouer les caisses.

    A noter qu'EDF réclame depuis longtemps l'augmentation des tarifs que son principal actionnaire lui refuse (pas bon pour les politiques).

    Cordialement

  32. #57
    Tilleul

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    @eau pure : le prix spot c'est le moins rémunérateur des marchés de l'électricité parce que c'est celui où s'échange les productions les moins en phase avec l'équilibre production et consommation (les grosses centrales). Les plus petites centrales préfèrent profiter de leur flexibilité et de leur réactivité pour travailler sur les marchés à plus court terme.

    Voir là :

    http://www.cre.fr/reseaux/reseaux-pu...e-d-ajustement

    Les batteries sont d'ailleurs beaucoup plus intéressantes que les centrales thermiques en terme de réactivité pour les services les plus critiques :

    http://www.smartgrids-cre.fr/index.p...serve-primaire
    Keep it in the Ground !

  33. #58
    barda

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par hladefense Voir le message
    Bonjour,

    Petite précision pour Barda :

    EDF est depuis quelques années une Société Anonyme dont le principal actionnaire est l'Etat. Si il n'y avait pas le nucléaire, l'Etat aurait probablement vendu ses parts pour renflouer les caisses.

    A noter qu'EDF réclame depuis longtemps l'augmentation des tarifs que son principal actionnaire lui refuse (pas bon pour les politiques).

    Cordialement
    Oh, ce qui se serait passé si ça s'était passé autrement (on appelle cette spéculation l'"uchronie"), ça peut être n'importe quoi, selon le désir du rêveur.

    Ce qui est réel, c'est que l'Etat français touche chaque année plusieurs Mds d'euros de dividendes (hé hé, les subventions de l'Etat au nucléaire!!!) de la plus grosse société d'électricité du monde. Et il me semble assez logique (et souhaitable) qu'un Etat se préoccupe un peu de la politique énergétique de son pays. C'est le genre de chose qu'il vaut mieux ne pas laisser au seuls intérêts financiers, qui coïncident assez rarement avec l'intérêt général... Mais ça n'est que mon avis.

    Accessoirement, dans le prix du kWh tel qu'il nous est facturé, le coût de la production n'intervient que pour un quart (4cts en moyenne environ); le reste, c'est le transport, la distribution, les taxes (dont la fameuse CSPE); ne confond surtout pas prix de vente et coût de production, pour l'Allemagne non plus d'ailleurs (où c'est bien pire qu'en France de ce point de vue)...

    @Tilleul: éh bien, laissons donc les petits et moyens producteurs photovoltaïques négocier le prix de leur production, plutôt que de les favoriser outrageusement avec des conditions imposées par l'Etat; si on te croit, ça ne devrait poser aucun problème...

  34. #59
    EauPure

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    Quant à la batterie à fluide ionique (un nom qui sonne bien le high-tech), elle n'est pas nouvelle.
    S'il y avait plus davantage que d'inconvénient (avec la connaissance technologique de nos jours), ça se saurait depuis le temps...
    http://www.enerzine.com/15/8382+lava...liquides+.html
    Merci pour ce lien qui montre qu'en 2009
    Jusqu'à présent, les batteries à circulation d'oxydoréducteur présentaient un inconvénient : la quantité d'énergie qu'elles pouvaient stocker était beaucoup moins grande que celle stockée par les accumulateurs lithium-ion. L'autonomie des véhicules n'était ainsi que d'environ 25 km, soit le quart de celle des véhicules alimentés par les accumulateurs lithium-ion, ce qui multipliait la fréquence de recharge par 4. "Nous avons pu multiplier l'autonomie par quatre ou cinq, nous approchant ainsi de l'autonomie des véhicules alimentés par des batteries lithium-ion"
    donc ce n'est pas étonnant que nonaflowcell ai réussis mais ce que je ne comprend pas c'est que c'est plus simple de faire une batterie à fluide ionique pour le résidentiel que pour 2 voitures surtout quand on est pas constructeur de voiture
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  35. #60
    Tilleul

    Re : Le nucléaire peut-il assurer l'intermittence des énergies renouvelables ?

    Euh Barda, s'il y a eu la nationalisation de 1946 c'est bien parce que c'est le privé qui a électrifié la France...

    @Tilleul: éh bien, laissons donc les petits et moyens producteurs photovoltaïques négocier le prix de leur production, plutôt que de les favoriser outrageusement avec des conditions imposées par l'Etat; si on te croit, ça ne devrait poser aucun problème...
    Même encore aujourd'hui les énergies fossiles touchent plus de subvention dans le monde que les énergies renouvelables. Et il n'y a aucune faveur de l'état bien au contraire. Les énergies renouvelables ont eu un prix d'achat fixé par l'état de la même manière qu'il y a un prix fixé par l'état de plein de choses comme les livres, les médicaments, les tarifs des notaires, les consultations médicales... Si les producteurs avaient des coûts au dessus de ce prix ils perdaient de l'argent et en dessous ils en gagnaient... C'est quand même beaucoup plus risqués que les centrales des années 80 qui ont eu une marge garantie par les états qui leur garantissaient un prix qui augmentait si leurs coûts augmentaient ! Allez voir votre boulangère et demandez lui si elle préfère un prix garanti pour sa baguette ou une marge garantie, vous allez voir si elle va mettre longtemps avant de vous répondre !

    Maintenant le fait que les producteurs décentralisés peuvent allez directement s'adresser aux clients finales, c'est bien là le problème : vous avez des entreprises qui n'existaient pas il y a à peine 10 ans et qui valent maintenant autant que des grandes companies d'électricité centenaire... Aujourd'hui ils sont sur Hawaii, en Australie ou en Allemagne... mais demain ils passent la frontière française et même au dessus de votre tête il y aura du PV...

    Il suffit de regarder ce que dit l'industrie...

    http://www.energypost.eu/interview-s...ower-outdated/

    "What is the future of baseload generation in such a system?

    “That’s asking the wrong question”, says Holliday. “The idea of baseload power is already outdated. I think you should look at this the other way around. From a consumer’s point of view, baseload is what I am producing myself. The solar on my rooftop, my heat pump – that’s the baseload. Those are the electrons that are free at the margin. The point is: this is an industry that was based on meeting demand. An extraordinary amount of capital was tied up for an unusual set of circumstances: to ensure supply at any moment. This is now turned on its head. The future will be much more driven by availability of supply: by demand side response and management which will enable the market to balance price of supply and of demand. It’s how we balance these things that will determine the future shape of our business.”

    So nuclear power stations will be used to meet peak demand?

    “If you have nuclear power in the mix, you will have to think about the size of these plants. Today they are enormous. You will need to find a way to get smaller, potentially modular nuclear power plants. I suspect they are going to be associated with fixed demand for businesses rather than household consumers in future, for demand that’s locked in. For small consumers you need flexibility.”
    La demande auquel répond une centrale nucléaire c'est la demande qui vient du réseau de transport, la demande qui vient du réseau de transport c'est la demande qui vient du réseau de distribution et la demande qui vient du réseau de distribution c'est la demande qui vient du réseau des bâtiments... Si les batiments ne consomment plus d'électricité en journée parce qu'ils ont tous des panneaux solaire et qu'en plus le réseau de distribution ne consomment plus d'électricité en journée parce qu'il y a des centrales solaires raccordés dessus, et ben la demande auquel doit répondre le réseau de transport c'est 0 kW en journée... La nouvelle demande de base c'est de ne plus avoir de demande quand les EnR sont en abondance... Il va falloir faire avec parce que ça arrive et on ne passera pas à l'économie planifiée parce que vous avez envie...
    Keep it in the Ground !

Sur le même thème :

Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. TPE : Les énergies renouvelables
    Par Brunette93 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/10/2015, 14h24
  2. Les énergies renouvelables
    Par House² dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/12/2011, 23h26
  3. TPE les énergies renouvelables
    Par siantal dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/05/2011, 14h46
  4. les énergies fossiles et les énergies renouvelables
    Par laura30 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/04/2007, 22h07
  5. Énergies renouvelables, politique sur les énergies, avenir....
    Par marc80 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/12/2006, 17h42