Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 178

énergies renouvelables




  1. #1
    Cécile
    AFP: Moins de 1% de la production d'électricité française provient des énergies renouvelables, en dehors des grands barrages, en dépit du dynamisme de la filière éolienne, selon le dernier inventaire mondial de l'Observatoire des énergies renouvelables publié lundi par EDF.


    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Chris77
    Ca m'étonne pas, je ne crois pas du tout à l'avenir des énergies renouvelables. Jamais une énergie renouvelable ne pourra supplanter une énergie conventionelle (nucléaire ou thermique). A noter les inconvénients des énergies renouvelables : rentabilité faible, surface couverte importante, problèmes de voisinage (bruit pour l'éolienne surtout)... Comme déjà dit, les énergies renouvelables, c'est bien pour l'alimentation électrique dans les points isolés genre villages. Mais en tant que production massive d'électricité (pour les industries et villes), c'est pas terrible...

  4. #3
    Cécile
    Je crois surtout qu'on n'a jamais réellement promu les énergies renouvelables. Je suis d'accord qu'elles ne pourront pas totalement remplacer les énergies conventionnelles. Mais elles pourraient prendre une place non négligeable, à condition qu'on leur laisse les conditions pour se développer. Si seulement quelques % des recherches fondamentales et appliquées sur le nucléaire avaient été consacrées aux énergies renouvelables, ces dernières seraient moins ridicules aujourd'hui.

    rentabilité faible
    : parce que les énergies renouvelables ne sont pas arrivées à maturité industrielle, faute de soutien au début. Et aussi parce que pour les énergies fossiles, les nuisances et dégats à l'environnement ne sont pas comptées dans le prix (quant au nucléaire, j'aimerais être sûre que les provisions pour le démantellement et la gestion des déchets sont suffisantes. J'en doute).
    Surface couverte importante
    j'imagine que tu parles du photovoltaïque et du solaire thermique. Je ne vois pas en quoi couvrir une surface importante est un problème, si ça remplace les tuiles de chaque maison. Mais encore une fois, avec ce type d'énergie, il faut arrêter de raisonner en terme d'énergie centralisée.
    problèmes de voisinage (bruit pour l'éolienne surtout)
    Les éoliennes font certes du bruit, mais on peut les mettre en off-shore. Mais les autoroutes aussi font du bruit, et on ne les interdit pas pour autant. Bien sûr, il faut faire l'éolien dans les règles (permis de construire, enquête publique...).

    Jamais une énergie renouvelable ne pourra supplanter une énergie conventionelle (nucléaire ou thermique).
    Je te trouve bien affirmatif. Sais-tu vraiment quelles seront nos énergies dans 50 ans ?


  5. #4
    Chris77
    Citation Envoyé par Cécile
    Si seulement quelques % des recherches fondamentales et appliquées sur le nucléaire avaient été consacrées aux énergies renouvelables, ces dernières seraient moins ridicules aujourd'hui.
    On peut également suspendre et transférer aux énergies renouvelables les crédits consacrés à la lutte contre le Sida, puisque la trithérapie et la prévention sont suffisants pour juguler la maladie... Le nucléaire est toujours en perpétuel progrés avec pour but, la fusion contrôlée. Donc je ne vois pas pourquoi il faudrait transférer une partie des crédits pour le nucléaire aux énergies renouvelables. Si vous voulez des crédits pour les énergies renouvelables, il faut les chercher et non taper sur les autres pour qu'ils en donnent une partie.

    parce que les énergies renouvelables ne sont pas arrivées à maturité industrielle, faute de soutien au début.
    Le nucléaire n'est pas arrivé à maturité non plus, puisqu'on en parle des projets nouveaux...

    Et aussi parce que pour les énergies fossiles, les nuisances et dégats à l'environnement ne sont pas comptées dans le prix (quant au nucléaire, j'aimerais être sûre que les provisions pour le démantellement et la gestion des déchets sont suffisantes. J'en doute).
    Les énergies renouvelables font aussi des dégats à l'environnement, déjà pour la surface couverte (je parie bien qu'on va sacrifier une forêt entière pour construire une centrale solaire ou d'éoliennes). Et aussi les panneaux solaires comportent des matériaux dangereux, sans compter le bruit généré par l'éolienne... Tout çà représente un cout écologique considérable.

    Mais encore une fois, avec ce type d'énergie, il faut arrêter de raisonner en terme d'énergie centralisée.
    Tu sembles oublier que les industries sont de très fortes consommatrices d'électricité à tel point que les sources centralisées sont nécessaires... de même pour les villes, tu crois toujours que tous les Francais habitent dans des maisons (la population y est majoritairement urbanisée, càd dans des apparts, alors la place pour les panneaux solaires au toit...)


    Les éoliennes font certes du bruit, mais on peut les mettre en off-shore.
    Off-shore, avec les tempêtes et les risques de collision de bateaux... La différence, c'est que souvent les éoliennes sont placés prés des habitations, ce qui constitue une géne considérable...

    Je te trouve bien affirmatif. Sais-tu vraiment quelles seront nos énergies dans 50 ans ?
    Dans les années 70, on avait dit qu'on n'aurait plus de pétrole en 2000. Et on a toujours des réserves pour des dizaines d'années... Idem pour l'uranium...

  6. #5
    Cécile
    Donc je ne vois pas pourquoi il faudrait transférer une partie des crédits pour le nucléaire aux énergies renouvelables.
    Parce que le nucléaire monopolise des sommes considérables, aussi bien en recherche qu'en développement, et cela se fait au détriment d'autres recherches. Il est vraiment facile de dire : "le nucléaire marche bien, les énergies renouvelables ne marchent pas" quand on n'a mis les moyens que sur le premier.
    Et aussi les panneaux solaires comportent des matériaux dangereux
    Tu n'as pas répondu à un de mes précédents messages : qu'est-ce qui est dangereux dans les cellules photovoltaïques ?
    Tu sembles oublier que les industries sont de très fortes consommatrices d'électricité à tel point que les sources centralisées sont nécessaires... de même pour les villes, tu crois toujours que tous les Francais habitent dans des maisons (la population y est majoritairement urbanisée, càd dans des apparts, alors la place pour les panneaux solaires au toit...)
    Non, moi je dis qu'il faut de l'électricité centralisée et de l'électricité renouvelable décentralisée. L'un n'empêche pas l'autre, contrairement à ce que veulent nous faire croire les opposants aux énergies renouvelables. Quant à l'habitat, il me semble qu'une majorité de Français vivent en habitat individuel, mais je ne suis pas sûre, car je n'ai pas les chiffres. En revanche, je sais que plusieurs habitats collectifs (notamment des HLM), ainsi que des écoles, administrations etc. ont des panneaux solaires, qui réduisent largement leur facture d'électricité. Le solaire n'est pas réservé aux maisons.
    Off-shore, avec les tempêtes et les risques de collision de bateaux
    Les risques de collision de bateaux et de tempêtes ne semblent pas te gêner pour l'exploration pétrolière off-shore. Pourquoi ça te gène pour l'éolien ?
    Dans les années 70, on avait dit qu'on n'aurait plus de pétrole en 2000. Et on a toujours des réserves pour des dizaines d'années... Idem pour l'uranium...
    C'est bien ce que je dis, c'est très difficile de prévoir. Autant mener des recherches tous azimuts (surtout que les recherches sur les renouvelables sont incomparablement moins coûteuses que celles sur le nucléaire).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile
    Pour illuster mon dernier message :

    Energie solaire: Lyon montre la voie
    LYON, 11 mars (AFP) - Sur une grande avenue de l'est lyonnais, les huit étages de béton beige rosé sont alignés au cordeau comme dans toute résidence moderne et les panneaux solaires qui jalonnent le toit de zinc sont invisibles.

    Les panneaux vitrés anthracites qui absorbent la chaleur du soleil sont intégrés au toit côté jardin, face au sud. Du même côté les vérandas qui équipent presque tous les 40 logements HLM de trois ou quatre pièces se repèrent aisément.

    "C'est une serre solaire avec 12 m2 de vitrage qui est séparée du séjour par une porte-fenêtre à double vitrage", indique Denis Eyraud, l'architecte qui a tout juste terminé la construction de l'immeuble pour la municipalité. "Il ne faut surtout pas que les gens en fassent une pièce supplémentaire, c'est toute une éducation à faire", avertit-il.

    L'hiver et quand il n'y a pas de soleil, véranda et portes-fenêtres doivent être fermées pour servir de tampon avec l'extérieur. Inversement, il faut ouvrir l'une ou l'autre quand il y a beaucoup de soleil et que la température de la serre dépasse celle de l'appartement.

    Contrepartie de ces contraintes, une réduction d'un tiers de la facture annuelle de chauffage.

    La réduction de facture est encore beaucoup plus spectaculaire pour l'eau chaude de la cuisine et de la salle de bains: quelque 65%.

    Cette eau "sanitaire" est préchauffée par les 42,5 m2 de "capteurs solaires" installés sur le toit. Elle est stockée dans un ballon spécial de 3.000 litres situé dans la cave. Elle est amenée à la température désirée par la même chaudière collective au gaz qui alimente les radiateurs et qui au total tourne beaucoup moins que d'habitude.

    Autre laboratoire lyonnais du solaire thermique, un ensemble de 22 maisons HLM accolées deux à deux à Corbas (banlieue sud). Les capteurs du toit, 14 m2 pour deux maisons de 80 m2 chacune environ, ne servent pas seulement à préchauffer l'eau chaude sanitaire mais aussi celle de serpentins circulant sous le plancher ("planchers solaires" ou "planchers chauffants").

    A Oullins, dans la même banlieue, c'est le solaire photovoltaïque (production d'électricité à partir du soleil) qui est expérimenté dans un immeuble de logements collectifs avec "toit solaire".

    Il s'agit de 22 panneaux bleu nuit totalisant 25 m2, composés de petits carrés de silicium collés sur du verre. L'électricité, 2.420 watts en pointe au total, est produite par le métal semi-conducteur qui capte le soleil. Elle est soit consommée directement par les habitants soit injectée dans le réseau national.

    Lyon en témoigne et plus encore des pays froids comme l'Allemagne: le solaire, le plus souvent énergie d'appoint, peut prospérer dans tous les climats, relève Antoine Saglio, délégué général du Syndicat des énergies renouvelables.

    Encore faut-il que les pouvoirs publics donnent un coup de pouce aux deux filières, notamment au photovoltaïque dont la rentabilité dans les pays du Nord n'est pas attendue avant 2025-2030, sauf pour les sites isolés.
    (c'est moi qui ai mis en gras ce qui me semble important).

  9. #7
    Aie
    De plus, lon se plaint des bruits des éoliennes, mais ce sont souvent les gens qui n'en ont pas qui s'en plaignent. Il y en a pas mal en Hollande et cela ne gêne pas son monde.... A choisir entre une ligne haute tension et une eolienne.... moi j'ai choisi!

    Il y a aussi l'energie marée motrice qui est pas mal (cf le barrage de la Rance, impressionantes les turbines au passage!)

    Aie, qui n'aime pas la mauvais foi

  10. Publicité
  11. #8
    jeandb
    En ce concerne l'énergie , la mode est aux énergies renouvelables du soleil et du vent...
    On a tendance à oublier un peu trop l'énergie hydraulique qui existait avant toutes les autres et qui a commencé par faire tourner des roues à aubes verticales ou horizontales pour moudre , scier , tisser , forger sur l'ensemble des bassins versants des campagnes grâce à des biefs qui prélevaient un partie du débit de la rivière en suivant la courbe de niveau de façon à prendre de la hauteur pour passer sur le dessus de la roue à aube.
    A l'entrée de la scierie ou de l'usine , il y avait une bassin pour stocker l'eau pendant la nuit qui constituait de quoi travailler pendant la journée. Les usines , en cascades tout au long des cours d'eau récupéraient ces masses d'eau en synchronisant leur travail afin de profiter au mieux de l'eau


    La puissance mécanique récupérée est proportionnelle au débit et à la hauteur d'eau.
    Les usines étaient équipées de volants et d'arbres de transmission qui renvoyaient l'énergie sur les machines à tisser sur plusieurs étages..

    Petit à petit on tué l'hydraulique...

    D'abord on a abandonné les biefs pour les remplacer par des tuyaux et on a construit des barrages sur le lit des cours d'eau pour avoir un hauteur d'eau plus grande et on a supprimé les roues à aubes pour mettre des turbines qui tournent plus vite. Premier ennuis écologiques.....avec les pêcheurs.
    Ensuite est arrivée la machine à piston ...à vapeur .Il faut du bois , ..on coupe les forêts. Au charbon on creuse des mines....
    Puis pétroles, gaz ....

    La cerise sur le gateau est l'électricité qui a permi le moteur électrique individuel et la prise de courant qui ont fait abandonner les courroies de transmission et monopolisé déffinitivement l'hydroélectricité.

    Il est important de redonner à la microhydraulique toute sa place parmi les énergies alternative propres et renouvelable . Il est important de préciser que pour que l'énergie hydraulique reprenne cette place ,il faut privilégier les roues a aubes qui tournent plus lentement et alimenter par biefs. Il faut que la technique des biefs qui offre de multiples autres avantages aide la micro hydraulique douce à repartir.
    Cela commence à venir mais ce n'est pas assez

    Enfin il faut surtout dire que si on y prend pas garde les autres énergies alternatives peuvent servir à pomper plus facilement l'eau dans le sol et être un facteur de modification des climats surtout dans les pays arides.

    Retenir l'eau dans sa desente vers la mer et la répartir sur tout le territoire peut éviter d'avoir à fournir de l'énergie pour la pomper et en plus peut fournir de l'énergie..

    La gestion globale de l'eau est vitale
    ####
    Dernière modification par Yoghourt ; 28/03/2007 à 09h49. Motif: A force de de faire de l'autopub, ça devient du spam...

  12. #9
    Jacques
    Il y aurait de très nombreuses raisons pour soutenir davantage les énergies renouvelables.

    On pourrait notamment noter que les architectures actuelles des réacteurs de fission ont des petits relents de seconde guerre mondiale (pile de Fermi), avec un niveau de sécurité qui ne peut être maintenu que par des systèmes actifs de refroidissement (même si les barres de contrôle ont été abaissées).

    Des idées comme celles de Carlo Rubbia, où les neutrons sont produits de façon extérieure et où (pour résumer), il suffirait d'enlever la prise (ou plus exactement stopper l'accélérateur servant à produire les neutrons) pour stopper le machin, seraient plus sûres intrinsèquement... mais coûteraient très cher à développer.

    Le nucléaire reste aussi une énergie difficile à exporter (non prolifération, etc) et qui a une durée de vie limitée aux réserves d'uranium... pas grand chose au regard de l'histoire.

    Il me semble donc urgent de se tourner vers le solaire (ou la géothermie). Mes préférences vont au photovoltaïque : les prix sont encore élevés mais ce sont les tendances qu'il faut voir... et celles-ci sont très claires : en 2015, le kWh photovoltaïque sera moins coûteux que le nucléaire...


    En consultant

    http://www.cordis.lu/eesd/src/lib_misc.htm

    je constate que l'intéressant document

    EUR 20015 Brochure Photovoltaics - An Energy Resource for the European Union (PDF)

    ( copie papier disponible via helpline-energy@cec.eu.int )

    n'a pas été remis à jour dernièrement (il date de 2001)

    Par contre l' Agence Internationale pour l' Energie a une activité photovoltaïque dynamique :

    http://www.iea-pvps.org

    En ce qui concerne les différentes annonces publicitaires faites récemment (suite notamment à la conférence mondiale PV à Osaka au Japon en mai dernier), il est encourageant de voir que les performances des cellules solaires augmentent à prix constant, autrement dit, le prix du Watt crête diminue.

    Techniquement, des hautes efficacités sont les bienvenues, mais leur coût est parfois rédhibitoire pour les applications terrestres (cf. les cellules multijonction As-Ga qui dépassent déjà largement les 30% d'efficacité mais qui sont destinées au spatial).

    Dommage que les pays francophones laissent le Japon, l'Allemagne et l'Espagne (et un peu les Etats-Unis et la Suisse aussi) mener la danse dans ce domaine-clé pour l'avenir...

  13. #10
    Ben
    Citation Envoyé par Chris77
    Ca m'étonne pas, je ne crois pas du tout à l'avenir des énergies renouvelables. Jamais une énergie renouvelable ne pourra supplanter une énergie conventionelle (nucléaire ou thermique).
    Voila qui te fera peut etre changer d'avis: 62% de l'electricité Canadienne (344 201 gWh) est d'origine Hydro-electrique

    Source: http://www2.nrcan.gc.ca/es/ener2000/...3f_f.cfm#hydro

    Ben

  14. #11
    Chris77
    Citation Envoyé par Ben
    Voila qui te fera peut etre changer d'avis: 62% de l'electricité Canadienne (344 201 gWh) est d'origine Hydro-electrique
    #### On parle des énergies renouvelables HORS énergie hydraulique... relis bien le 1er message de ce thread. Et sache que 15-20% (chiffre à confirmer) d'électricité francaise est d'origine hydraulique... Et d'ailleurs il faut avoir des lacs, fleuves avec un gros débit, etc... pour disposer d'un gros potentiel d'électricité hydraulique, ce qui n'est pas le cas de tous les pays...

    MESSAGE DE LA MODERATION

    Merci de rester courtois dans vos messages.

    Yoyo
    Responsable du forum

  15. #12
    Ben
    Citation Envoyé par Chris77
    On parle des énergies renouvelables HORS énergie hydraulique...
    Désolé, ca m'avait echappé ops:

    En ce qui concerne l'energie eolienne, c'est generalement plus localisé. C'est tres utilise en Californie, ou les gens sont tres sensibles aux questions environementales. Il y a une petite ville, Tehachapi, qui produit 1400 MWh avec 4651 turbines éoliennes. ( http://www.tehachapi.com/wind/ )

    C'est suffisant pour couvrir les besoins de 500.000 americains.

    La Californie couvre environs 12% de ses besoins grace aux energies renouvelables. Il y a une reelle volonte politique d'arriver a 20% d'ici 2017.

    Ben

  16. #13
    Jacques
    Elle n'est pas la première à s'y mettre en Europe (le Danemark, l' Allemagne et l'Espagne ont pris les devants) mais la Grande Bretagne va faire fort dans le domaine des énergies renouvelables (en tout cas dans l'éolien offshore). L'annonce étant faite le 14 juillet, les Français n'en ont guère entendu parler !

    On parle d'une puissance installée de 6 GW... même si les éoliennes ne produisent leur puissance nominale que 30 % du temps (pour le offshore, c'est peut-être mieux), cela correspondrait à l'énergie produite par deux centrales nucléaires...

    Ceci dit cette discussion sur les énergies renouvelables (ou plutôt "inépuisables à l'échelle de temps de la planète") est un peu vaine puisque de toute façon, c'est la seule solution à moyen terme. La fusion pourrait peut-être avoir son mot à dire dans 50 ans, mais personne n'ose avancer un prix ou une date... Et parmi les renouvelables, l'éolien est actuellement la meilleure solution, avant le photovoltaïque (auquel je crois pourtant très fort)

    Bien entendu, l'utilisation rationnelle de l'énergie doit être prioritaire (pour les particuliers, les industries, le tertiaire, etc)


    ___

    Londres annonce un vaste plan de construction d'éoliennes au large des côtes

    LONDRES, 14 juil (AFP) - Le gouvernement britannique a annoncé lundi un ambitieux programme destiné à augmenter considérablement la production d'énergie d'origine éolienne et a identifié plusieurs zones au large des côtes où pourraient être implantés des aérogénérateurs.

    Ce projet, immédiatement salué par les environnementalistes comme un engagement historique de Londres en faveur des énergies douces, devrait à terme permettre l'alimentation en électricité de quelque 3,5 millions de foyers en Grande-Bretagne.

    Au total, ces éoliennes devraient fournir quelque 6.000 mégawatts (à peu près l'équivalent de deux centrales nucléaires françaises à eau pressurisée) et entraîner la création d'environ 30.000 emplois.

    Ce programme "est bon pour l'environnement, pour les besoins énergétiques de la Grande-Bretagne et pour l'emploi", a déclaré la ministre du Commerce et de l'Industrie Patricia Hewitt.

    Les "fermes à vent", qui seront implantées à proximité immédiate du littoral britannique, pourront être équipées de 300 éoliennes chacune, a-t-elle précisé.

    Les zones retenues pour leur implantation sont situées à environ 8 kilomètres des côtes de l'est, du nord-ouest et du sud-est (estuaire de la Tamise) de l'Angleterre ainsi que du nord du Pays de Galles.

    L'implantation de ces aérogénérateurs, dans des eaux peu profondes, tiendra compte des zones de nidification des oiseaux pour ne pas trop les perturber, a souligné Mme Hewitt.

    L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a aussitôt salué cette initiative.

    "Cela fait 30 ans que Greenpeace s'oppose à la pollution des océans et soutient aujourd'hui complètement cet engagement massif pour utiliser l'énergie éolienne en mer", a déclaré un porte-parole, Rob Gueterbock.

    Le gouvernement travailliste s'est engagé à ce que, d'ici à 2010, 10% de l'énergie consommée en Grande-Bretagne soit renouvelable.

  17. #14
    DonPanic
    Je trouvee qui est dit du bruit des éoliennes absolument outrancier,
    quand le vent souffle faiblement les éoliennes sont relativement silencieuses
    quand le vent souffle fort, les divers bruits qu'il génère étouffent les bruits des éoliennes,
    Et lorsqu'auront été faits les mêmes efforts
    que sur les turbines d'avion pour réduire les trainées des rotors,
    (hélices en matériau rugueux au lieu de lisse, par exemple))
    leur bruit deviendra négligeable.

    En énergies renouvelables, il n'est pas assez fait mention de la biomasse,
    la seule dégradation en biofermenteurs des lisiers de porc en Bretagne
    pourrait lui fournir une part non négligeable d'énergie.
    Le gouvernement danois subventionne de tels équipements par des prêts à ses agriculteurs éleveurs,
    il se rembourse sur une part de la revente du courant produit par les agriculteurs.
    Les résidus de biofermentation forment un engrais commercialisable.

    Autre énergie renouvelable actuellement quasiment gratuite en France : le bois de chauffe,
    il y a encore tellement d'arbres abattus par la tempête de décembre 1999 dans les forêts
    que leurs propriétaires ne demandent que ça, suffit de leur demander poliment :
    que ceux qui veulent venir se servir avec leur cognée ou leur tronçonneuse
    de ces grumes tombés au sol ou ne tenant debout que par l'appui des arbres indemnes,
    le fassent, ça leur rend un immense service que d'être débarassés de tout ce bois mort

  18. #15
    [RV]
    Bonjour,

    je suis en grande partie d'accord avec toi PatPanic,

    Mais, juste au passage
    1 an après la tempête de 1999 le bois n'était déjà plus commercialisable excepté pour le chauffage, car il est déjà très abimé au bout d'une année dehors.
    Et depuis la fin 2001, le bois ne peut plus servir en bois de chauffage car il est déjà bien entamé par la vermines... Vous pouvez néanmoins l'utilisé mais il chauffera très peu et engrassera les tubes de la cheminée.

    De plus tout les sapins qui sont tombé ou les pins ou autre résineux ne sont pas utilisés pour le bois de chauffage car il font plus de lumière qu'autre chose quand il brulent et salissent tres rapidement les conduits.

    voilà
    ++

  19. #16
    DonPanic
    Ben je reviens des Vosges où tous les gestionnaires des forêts
    aimeraient voir disparaitre des tas de grumes couchés
    mais pas tout à fait
    que leur position et leur diamètre rend longs à être investis par la faune phytophage,
    et qui brûleraient fort bien,
    c'est surtout leur teneur en résine qui encrasse les cheminées et l'atmosphère un tit chouia

  20. #17
    dteuz
    citation:
    j'imagine que tu parles du photovoltaïque et du solaire thermique. Je ne vois pas en quoi couvrir une surface importante est un problème, si ça remplace les tuiles de chaque maison
    ---
    à ce propos un exemple :la ville de lausanne = 8 instalations =2% du reseau electrique
    lien vres un article du 24 heures (journal local)
    http://www.24heures.ch/home/journal/...brique=Societe

  21. #18
    Goofy

    Re : énergies renouvelables

    J'espère que les tuiles photovoltaïques sont solides, en cas de grêle...

  22. #19
    Cécile

    Re : énergies renouvelables

    Citation Envoyé par Goofy
    J'espère que les tuiles photovoltaïques sont solides, en cas de grêle...
    Elles sont très utilisées aux Antilles, où les cyclones sont autrement plus méchants que les petites tempêtes de chez nous... et elles résistent.

  23. #20
    Quisit

    Re : énergies renouvelables

    12345678910

  24. #21
    Quisit

    Re : énergies renouvelables

    CHRIS77, je pense que tu devrais relire les différents posts et fils de discuss sur le sujet, la totatilé de test assertions ont étées débattues, ce sont toutes des clichés éculés et injustifiables
    Idem pour ta vision sur le pétrole, fais un saut sur "lemonde.fr" d'ajourd'hui ça devrait t'éclairer sur cette question.

    Allez, j'en rajoute un couche : tu as déjà abordé un fil avec la "pollution des panneaux" encore une fois, aucune preuve aucun argument, à croire que c'ets le seul argument des anti-solaires
    Dernière modification par Quisit ; 05/04/2005 à 13h43.

  25. #22
    Chris77

    Re : énergies renouvelables

    Citation Envoyé par Quisit
    Allez, j'en rajoute un couche : tu as déjà abordé un fil avec la "pollution des panneaux" encore une fois, aucune preuve aucun argument, à croire que c'ets le seul argument des anti-solaires
    Il me semble que je n'ai pas posté un fil dans le topic "Pollution des panneaux solaires". De même mon dernier message dans ce topic se remonte à 2003...

  26. #23
    occam

    Re : énergies renouvelables

    Citation Envoyé par DonPanic
    Je trouvee qui est dit du bruit des éoliennes absolument outrancier,
    quand le vent souffle faiblement les éoliennes sont relativement silencieuses
    quand le vent souffle fort, les divers bruits qu'il génère étouffent les bruits des éoliennes,
    Merci pour cet avis de technocrate de salon, je préfère les résultats des sonomètres et la perception de riverains...
    Citation Envoyé par DonPanic
    Et lorsqu'auront été faits les mêmes efforts
    que sur les turbines d'avion pour réduire les trainées des rotors,
    (hélices en matériau rugueux au lieu de lisse, par exemple))
    leur bruit deviendra négligeable.
    Quelle prophétie !
    Cela fera une belle jambe à ceux qui vivent aujourd'hui à 270 mètres d'une zone éolienne existante

  27. #24
    Quisit

    Re : énergies renouvelables

    Merci pour cet avis de technocrate de salon, je préfère les résultats des sonomètres et la perception de riverains...
    ça fleure bon le posteur qui n'a jamais approché une éolienne

  28. #25
    occam

    Re : énergies renouvelables

    Citation Envoyé par Quisit
    ça fleure bon le posteur qui n'a jamais approché une éolienne
    Erreur, je passe devant très régulièrement et une famille qui m'est très proche habite en face de cette zone éolienne.
    Voici un extrait du rapport commandé par l'ADEME au CSTB(centre scientifique et technique du bâtiment) sur les éoliennes de SALLELES-LIMOUSIS
    Paysage : « Les motifs de rejet du nouveau paysage avec la centrale sont plus nombreux. On constate une opposition importante au nouveau paysage qui désormais porte une nuisance visuelle et sonore. Certains riverains n'acceptent pas leur environnement. Ils assimilent les éoliennes à d'importantes nuisances. » « Les éoliennes sont associées aux différentes pollutions du paysage. » « Les éoliennes en elles-mêmes gênent plus ou moins les habitants mais c'est la globalité du nouveau paysage qui n'est pas accepté. » « Moins de la moitié des riverains décrivent le nouveau paysage avec les éoliennes de manière positive » « Pour certains riverains, les éoliennes sont assimilées aux « cochonneries » du paysage. » Un habitant dit : « Quand je rentre du boulot et que je vois ces éoliennes, je me dis qu'est-ce-qu' ils ont fait chez nous. J'avais une colère intérieure. Quand on voit la beauté du paysage qu'il y avait avant. » Un autre habitant : « Elles me sortent par les yeux. Moi je l'ai vécu comme une agression sur le paysage. »

    Le bruit : « Pour le riverain proche de la ferme éolienne, celles-ci n'apportent pas d'avantages mais des nuisances visuelles et sonores. » « La personne située sous les éoliennes estime qu'elles ont un impact négatif très important au niveau personnel et professionnel. Il est très irrité par la vue et le bruit. » Un habitant déclare : « l'impact est violent,.., dans la cour ça fait une caisse de résonance d'enfer »

    Le tourisme : « Le riverain proche de la ferme éolienne a repris en octobre 1993, avant leur implantation, une propriété viticole puis a développé une activité touristique par la création de gîtes ruraux. Il envisage de demander des dédommagements s'il ne peut plus supporter les éoliennes ou si elles nuisent trop à son activité touristique. Il estime qu'elles vont faire fuir les touristes venus chercher le calme. »

    Cadre de vie : « Si les éoliennes avaient été construites lorsqu'il recherchait un terrain à bâtir, il aurait certainement choisi un autre endroit. » Un habitant : « Un champ d'éoliennes partout, çà va être chouette ! Çà va être agréable de se balader en France ! » Un autre habitant : « On était là avant pour voir l'espace. On dit que c'est vachement écolo, c'est un fait. Mais sur ces montagnes avant, il n'y avait rien, il n'y avait même pas un chemin d'accès. » « Lorsque les éoliennes sont considérées comme des sources de nuisances trop importantes , sonores, visuelles et de pertes économiques, qu'elles apportent trop de désagréments, les riverains emploient des comparaisons et des qualificatifs nombreux et relativement violents. »
    Faut-il aussi des coupures de journaux ?

  29. #26
    Quisit

    Re : énergies renouvelables

    Chris :
    Il me semble que je n'ai pas posté un fil dans le topic "Pollution des panneaux solaires". De même mon dernier message dans ce topic se remonte à

    2003...
    ma phrase était "tu as abordé UN fil déjà sur cette question etc etc
    hop :
    je suis d'accord avec Narduccio pour signaler que la production des cellules photovoltaiques est polluante, j'ai suffisamment lu sur çà pour
    prendre mon point de vue... Je suis favorable à l'énergie solaire mais
    uniquement pour le chauffage !
    22/10/2004 ici
    http://forums.futura-sciences.com/sh...50&postcount=2

  30. #27
    Quisit

    Re : énergies renouvelables

    pour Occam certains de tes témoignages me troublent ...

    Bien que rien ne soit imposé concernant la proximité des habitations, on considère qu'on n'installe pas à moins de 500-600m, ça atteint 1km pour les projets médocains. Je crois d'ailleurs qu'en France, la plus proche éolienne d'une habitation est à 350m et ça fait déjà scandale ...

    Tu comprendras que la citation à charge :
    « La personne située sous les éoliennes estime qu'elles ont un impact négatif très important au niveau personnel et professionnel. Il est très irrité par la vue et le bruit. »
    me laisse dubitatif... car il n'y a normalement pas d'habitation sous les éoliennes en france

  31. #28
    Quisit

    Re : énergies renouvelables

    suite ...

    Un habitant déclare : « l'impact est violent,.., dans la cour ça fait une caisse de résonance d'enfer »
    impact (!) ... violent (!) deux mots bizarres quand on a déjà entendu une éolienne...
    C'est particulièrement incroyable, mais pas impossible. Donc je recommande à cette personne d'engager une procédure avec écoutes pour faire déplacer, arréter modifier l'éolienne en question, ou se faire indemniser comme les parisiens proche des aéroports.

    Néanmoins les éoliennes de "SALLELES-LIMOUSIS" m'ont l'air bien étranges

    Faut-il aussi des coupures de journaux ?
    Inutile, néanmoins, puisqu'on parle uniquement des trains qui arrivent en retard et que, je cite :
    « Moins de la moitié des riverains décrivent le nouveau paysage avec les éoliennes de manière positive »
    pourrait on avoir, les témoignages à décharge de ceux qui font "moins de la moitié" , y compris sur le son SVP...

  32. #29
    BertrandR

    Re : énergies renouvelables

    Citation Envoyé par Quisit
    pourrait on avoir, les témoignages à décharge de ceux qui font "moins de la moitié" , y compris sur le son SVP...
    Je n'ai pas de témoignage mais je voudrais apporter ces éléments :

    L'éolien et le tourisme à Sallèles Limousis.

    Pour planter le décor, la centrale éolienne de Sallèles Limousis surplombe à 300m de distance un réservoir de décantation de la mine d'or de Salsigne :
    http://www.lexpansion.com/art/0.0.124110.0.html
    http://pedagogie.ac-montpellier.fr/d...calisation.htm
    Le panorama présenté sur cette page à été photographié du pied des éoliennes.
    C'est un ancien employé de cette mine d'or qui est à l'origine du projet de la centrale éolienne de Salsigne.
    Pour le tourisme, c'est certain, je n'irais pas passer mes vacances à Salsigne, mais cela ne sera pas à cause des éoliennes, mais plutôt à cause de la présence de cette monstruosité environnementale que représente la mine. Pour parler d'atteinte au paysage dans ces conditions, il faut vraiment porter des oeillères.
    Cette histoire de nuisance des éoliennes à Salsigne c'est un peu comme si on faisait remarquer la présence d'un bouton d'acné sur la peau d'un lépreux.

    On sait qu'une gêne, auditive par exemple, peut être induite par un comportement obsessionnel des personnes soumises à ces nuisances, le niveau sonore a alors peu d'importance c'est uniquement la présence d'un son qui induit la gêne
    Pour décrire une nuisance auditive, la manière la plus objective c'est encore de donner des chiffres provenant d'organismes indépendants, et cela OCCAM tu es le premier à le chanter sur tous les tons. Les centrales éoliennes sont soumises à la réglementation française en matière de bruit, cette réglementation est très sévère et comme je le disais dans un autre post, si elle était appliquée partout on serait certainement obligé d'arrêter de nombreuses activités, fini le transport aérien par exemple. Avant de déclarer qu'une installation ne satisfait pas la réglementation, ce qui est grave, la moindre des choses c'est d'apporter des éléments objectifs et pas seulement des coupures de journaux. Pour moi ce n'est pas parce qu'une information est écrite dans le journal ou "vu à la télé" qu'elle est objective.
    Puisque tu cites tes amis, moi j'ai un ami qui habite pas loin d'une cave coopérative et il est dérangé par le niveau sonore des ventilateurs du système de refroidissement des cuves, le niveau sonore de ces ventilos dépasse très largement les 5 dB d'émergence du fond sonore de jour comme de nuit. Pourquoi ne se plaint il pas, parce que les responsables de la cave sont aussi des élus, bref il paye sa tranquillité. Ce que je veux dire par là, c'est que des plaintes pour nuisances sonores il y en a certainement des milliers chaque année, ensuite il y a, en plus de cela, des nuisances qui ne génèrent pas forcement des plaintes mais qui sont bien présentes. Dans ce contexte parler de nuisance sonore induite par l'éolien, qui est l'une des rares activités à respecter la règlementation, c'est vraiment regarder par le petit bout de la lorgnette.

  33. #30
    DanielH

    Re : énergies renouvelables

    Je découvre ce fil et comme d'habitude les discussions sur ce sujet n'ont rien de constructives.

    D'abord, pour Cécile, l'europe aura investi 150 milliards d'euros en 20 ans sur la fillière éolienne. Si tu trouves que c'est négligeable dis toi tout de même que c'est nos impôts et qu'au final ça permettra de produire quelques % de la demande énergétique européenne. Dans les buget de recherche les renouvelables ne sont pas oublié. Par exemple dans le programme énergie du CNRS, le nucléaire n'a droit qu'a une toute petit part (et encore on c'est battu pour l'avoir), le reste allant aux énergies dites propre !

    Serait-il possible un jour, d'arrêté d'opposer renouvelable et nucléaire alors que ce sont les deux seuls solutions pour lutter contre l'effet de serre (seul vrai problème).

    Alors, bien sûr, dès qu'une solution est proposée, il y a toujours quelqu'un pour dire que c'est inadmissible. Il faudra pourtant bien mettre en place de vrais solutions.

    Chaque solution a ses avantages et ses inconvéniants. Aucune n'est parfaite.

    Le nucléaire a besoin de beaucoup évoluer pour être acceptable (en France, parce qu'il va se dévelloper très fortement en Chine sans évolution par rapport au nucléaire actuel et sans que la question de l'acceptabilité ne soit évoquée)

    Les renouvelables sont encore peu rentable et pour ceux qui en doutent, qu'il m'explique pourquoi les industriels, pourtant toujours prêt à faire de gros profits, ne se lancent pas dans l'avanture. En fait, les tenant des renouvelable les perçoivent distribués parce qu'il on peur des monopoles alors que c'est en production massive qu'ils ont un avenir.

    Alors, pour une fois discutons pausément des vrais problèmes sans considérer à prioris que l'autre a tort puisqu'on a forcément raison.

    Si il y a des volontaires pour une telle discussion, moi je suis partant.

Sur le même thème :

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. les énergies renouvelables
    Par Minimol dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 13
    Dernier message: 25/12/2008, 14h29
  2. TPE : energies renouvelables
    Par tomtom426 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/10/2007, 19h05
  3. Recherche vidéo energies renouvelables
    Par polyglotte dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/01/2007, 21h08
  4. Énergies renouvelables, politique sur les énergies, avenir....
    Par marc80 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/12/2006, 17h42
  5. les énergies renouvelables
    Par simson dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/04/2005, 16h25