Répondre à la discussion
Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 137

La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique




  1. #31
    invité576543
    Invité

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Tu es sûr que ce soit le cas ? "meilleur" : en quel sens ? Selon quel critères permettant d'établir une hiérarchie ? Pour quels êtres humains ? Vivons-nous "mieux" aujourd'hui qu'à l'antiquité, sommes -nous plus épanouis (je parle à l'échelle de l'humanité tout entière) ?
    Les notions de "mieux", d'"amélioration", sont indissolublement liées à la notion de projet pour l'humanité. Cela échappe totalement au champ scientifique. Toute notion de but, de projet, de ce qui est "bien" ou "mal" dans l'absolu, plonge nécessairement dans le religieux ou l'idéologique. Ce n'est ni une critique, ni un jugement: nous avons besoin d'un tel projet, d'un sens de la vie humaine. Mais cela entraîne l'impossibilité de se mettre d'accord sur des bases raisonnées. On peut chercher à convaince, à influencer les opinions des autres; mais on ne peut rien démontrer dans ce domaine.

    Je trouve peu utile d'exposer mon point de vue sur le Projet de l'Homme. Mais je trouve intéressant d'écouter les divers points de vue des autres, de les comparer, les comprendre. Mais j'accepte la diversité de ces points de vue, je les considère comme des points de vue, pas comme des paroles révélées. Mais ça m'agace quand ils sont exposés comme des tel, comme des certitudes venues d'on ne sait où.

    Tes questions sont intéressantes, tes réponses le sont aussi, mais ce sont des opinions, de par la nature même des questions.

    J'observe que le toujours plus vite, toujours plus loin, plus de machines, toujours plus de "confort" (pour les uns), s'accompagne de toujours plus d'asservisement (pour ceux-là : aspiration par les machines etc.), de régression sociale, de dégradation environnementale (érosions de la bidiversité, dérèglement climatique etc...).
    Rien n'est parfait! Mais chacun de tes termes reflètent des opinions. Asservissement? Régression sociale? selon quels critères? dégradation environnementale? Oui partiellement, mais un environnement sans le virus de la variole, c'est une dégradation? La constance de température des lieux de vie (et c'est mon environnement immédiat, c'est une dégradation? Comment pèses-tu le plus et le moins, quels sont tes coefficients?

    Bref, allon vraiment vers une amélioration de l'homme ?
    Oui selon certains, non selon d'autres, et on est hors champ scientifique tant qu'un critère objectif et chiffrable n'est pas mis sur la table...

    Cordialement,

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par mmy
    On peut rêver, ce n'est pas interdit.
    Nous en sommes encore à la phéhistoire de la conscience solidaire et écologique mais le changement est en marche, c'est déjà pas mal.

    Je constate que les humains en majorité aspirent à ces conforts. Je ne le juge pas.
    C'est précisement à ce niveau qu'il y a du travail pour faire changer les mentalités.

    Collée sur quoi? Sur une approche hypothétique que tu te garderas bien, j'en suis persuadé, de suivre! Tu admettras qu'un tel scénario n'intéresse personne, non?
    Ce scenario de l'homme devenant responsable, solidaire et éco-conscient intéresse, fort heureusement à mon sens, de plus en plus de personnes sur terre.
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 15h33.

  4. #33
    invité576543
    Invité

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita
    J'ai du mal à comprendre ce réflexe qui revient à plusieurs reprises dans cette discussion : épanouissement humain = nombre - Il vient d'où ce réflexe ?
    C'est le critère assez primitif qui a fait marcher l'évolution biologique dont nous sommes un produit (du moins si tu acceptes les thèses du Darwinisme, mais certains considèrent d'autres explications à l'évolution). Est-ce étonnant qu'il en reste des traces dans nos comportements?

    Cordialement,

  5. #34
    invité576543
    Invité

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita

    Il intéresse, fort heureusement à mon sens, de plus en plus de personnes sur terre.
    Tu pousses le plaisir de répondre un peu trop loin, au détriment de ton discours. Tu es en train de dire qu'un scénario (je me cite) "où le comportement humain change par miracle, où tout le monde devient beau et gentil (et surtout où tout le monde te suit dans tes opinions)" intéresse de plus en plus de personnes sur Terre.

    C'est bien le sens que tu cherchais à faire passer ????

  6. #35
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par mmy
    Tes questions sont intéressantes, tes réponses le sont aussi, mais ce sont des opinions, de par la nature même des questions.
    Je n'ai jamais prétendu le contraire : ce sont mes opinions, opinions qui évoluent au fil du temps, au rythme de ma réflexion et à partir de mon histoire et de mes connaissances. J'expose mes opinions avec détermination mais cela ne veut pas dire que je les considère comme supérieures à celle des autres.

    C'est un regard sur monde - Et les regards sur le monde de tous les êtres humains ont la même valeur.
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 15h41.

  7. #36
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par mmy
    C'est le critère assez primitif qui a fait marcher l'évolution biologique dont nous sommes un produit (du moins si tu acceptes les thèses du Darwinisme, mais certains considèrent d'autres explications à l'évolution). Est-ce étonnant qu'il en reste des traces dans nos comportements?

    Cordialement,
    Mais ce qui caractérise l'homme, ce n'est pas précisément le dépassement de ce stade animal ?

  8. #37
    jess n'ohm

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Cette déconnexion du réel, cet éloignement de l’homme de la terre[Tenacatita]
    Je prends cette phrase du post que vous avez mis en lien. Non pas qu'on puisse réduire votre texte à cette phrase, mais parce qu'elle m'a marqué, et parce que je pense qu'elle justifie à vos yeux, tout ou partie de vos réflexions.

    Hélas, la non-connexion de l'homme (en tant qu'individu) au réel et "l'éloignement de l'homme de la terre" (j'emploierai le terme espace plus que terre) sont deux propositions parfaitement inexactes.

    Si je peux comprendre que l'évolution de la relation entre l'homme et la terre vous déplaise, il est cependant tout à fait inexact de dire que les individus soient en dehors de la réalité (simplement, parce que ça n'est pas possible ni même pens-able). De la même façon l'éloignement de l'homme de la terre est une fausse proposition. Les liens entre ces deux "machins" se recomposent perpetuellement. Ce n'est pas parce que ce n'est pas comme avant que c'est mieux ou non.


    Quelques mots en plus :
    "Ecoumène : du grec oikoumenê, terre habitée, ensemble des milieux humains, relation de l'humanité à l'étendue terrestre.
    [...] Tous les milieux humains, donc l'oecoumène dans son ensemble, sont ainsi marqués par la mondanité, qui est constitutive de l'existence humaine. C'est cette dimension qu'ont occultée les approches dualistes, dans un processus ontologique appelé par Heidegger démondanisation, et qui fondamentalement revient à abstraire notre existence de la réalité. Loin d'être neutre, celle-ci est en fait concrètement struturée par le couplage d'un foyer et d'un horizon. C'est cette structure qui fait que chaque être humain, chaque société humaine, étant à soi-même un foyer circonscrit par un horizon, vit dans un certain monde et non dans un univers abstrait. [...]
    Cette ambivalence est constitutive de l'ecoumène, dans laquelle les choses sont fonctions de l'existence humaine, tout en possédant nécessairement leur propre fondement dans la dimension objective des systèmes physiques de la planète et des systèmes écologiques de la biosphère. [...]
    Cette contingence marque la réalité géographique ; elle n'a nullement cessé avec la modernité, au contraire. En moins d'une génération, l'en-tant-que écouménal peut aujourd'hui basculer, ce qui était contrainte hier peut devenir ressource (par exemple la neige en pays alpin) ; et inversement. [...]
    Négliger ce mode écouménal n'est pas seulement tronquer la réalité. En abstrayant les choses de leur concrétude pour en faire des objets découplés de l'exsitence humaine, c'est investir inconsciemment les objets eux-mêmes des valeurs dont celle-ci est en rélaité le foyer. Marx à propos de la marchandise, a nommé fétichisme cette occultation des rapports qui font en réalité la valeur des choses. " [A. BERQUE, 2003, Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés].


    Sans aucun doute, il vous faudra revoir préalablement la façon dont vous pensez les rapports entre l'homme et son environnement. Vos propositions s'appuient sur des bases fragiles. Vos conclusions dans ces conditions ne sont pas crédibles.

    Coridalement,
    "Trouver quelque chose ?... Mais c'est déjà fait" (turk et de groot)

  9. Publicité
  10. #38
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par mmy
    Tu pousses le plaisir de répondre un peu trop loin, au détriment de ton discours. Tu es en train de dire qu'un scénario (je me cite) "où le comportement humain change par miracle, où tout le monde devient beau et gentil (et surtout où tout le monde te suit dans tes opinions)" intéresse de plus en plus de personnes sur Terre.

    C'est bien le sens que tu cherchais à faire passer ????
    Il ne s'agit pas d'un changement "miraculeux" dans la mesure que c'est à l'homme de le réaliser, par la réflexion, la méditation, la responsabilisation. Où alors, il s'agit d'un "miracle construit", un miracle dont l'homme crée les conditions de son émergence.

    Mon postulat de départ est que l'homme peut changer et devenir responsable. (vision positive de l'humanité)
    Tu as le droit de croire le contraire.

  11. #39
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par jess n'ohm
    Vos propositions s'appuient sur des bases fragiles. Vos conclusions dans ces conditions ne sont pas crédibles.
    Avez-vous des bases plus solides à proposer ? J'en suis friand.

  12. #40
    jess n'ohm

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    J'ai du mal à comprendre ce réflexe qui revient à plusieurs reprises dans cette discussion : épanouissement humain = nombre - Il vient d'où ce réflexe ?
    Tu n'as aucun mal à comprendre. Exposé comme cela, la proposition ci-dessus t'interdit de faire tes constatations de départ.
    Or, sans constat "catastrophique", pas de scénarios "aggravants" ! Un tel raisonnement invalide le tien, c'est cela qui te dérange.
    Reste à savoir ce que nous mettons derrière épanouissement humain, l'indice de développment humain ? l'espérance de vie moyenne ? le PIB par tête ? l'espérance de vie totale ? ou l'évolution de ces chiffres ?
    "Trouver quelque chose ?... Mais c'est déjà fait" (turk et de groot)

  13. #41
    chrisgir

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Mais ce qui caractérise l'homme, ce n'est pas précisément le dépassement de ce stade animal ?
    Question philosophique. Je dirais que non. L'homme est un animal comme un autre, à l'exception de la présence d'un sens moral (et encore on n'est pas sûr que celui-ci n'existe pas chez d'autres animaux) qui lui permet par exemple d'avoir des débats sur le retentissement de ses actions.

    Perso, je ne crois pas du tout au dépassement de ce stade animal. C'est une opinion perso (et le débat sur cette question se résume à des opinions persos, que ce soit de grands philosophes ou du quidam de la rue) mais quand on regarde la manière dont l'homme s'est développé au cours des siècels, vis-à-vis de lui-même et des autres espèces, il n'a fait que s'inscrire précisément dans la théorie de l'évolution (survie des plus aptes) et dans les théories écologiques (élimination des espèces concurrentes, exploitation de la niche). On peut considérer qu'il sait un peu dépasser certaines pressions sélectives (résistance à des maladies acquise par vaccination) mais il reste quand même très soumis à d'autres contraintes....

    En fait l'Homme est en quelque sorte victime d'un tiraillement interne : il est entièrement animal et soumis aux même lois d'évolution que les animaux et d'un autre côté il s'en rend compte et aimerait s'en détacher.


    Cordialement,

  14. #42
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par jess n'ohm
    Tu n'as aucun mal à comprendre. Exposé comme cela, la proposition ci-dessus t'interdit de faire tes constatations de départ.
    Or, sans constat "catastrophique", pas de scénarios "aggravants" ! Un tel raisonnement invalide le tien, c'est cela qui te dérange.
    Reste à savoir ce que nous mettons derrière épanouissement humain, l'indice de développment humain ? l'espérance de vie moyenne ? le PIB par tête ? l'espérance de vie totale ? ou l'évolution de ces chiffres ?
    Non, je confirme : je cherche à comprendre d'où vient ce réflexe : du croissez et multipliez biblique ?

    Oui, il se pose la question de la (des) définition(s) de l'épanouissement humain.

  15. #43
    chrisgir

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Pour faire avancer le schmilblick, tu pourrais donner ta définition de l'épanouissement humain?

  16. #44
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par chrisgir
    Question philosophique. Je dirais que non. L'homme est un animal comme un autre, à l'exception de la présence d'un sens moral (et encore on n'est pas sûr que celui-ci n'existe pas chez d'autres animaux) qui lui permet par exemple d'avoir des débats sur le retentissement de ses actions.
    Une "exception" particulièrement importante dans ce débat, non ?

    Perso, je ne crois pas du tout au dépassement de ce stade animal. C'est une opinion perso (et le débat sur cette question se résume à des opinions persos, que ce soit de grands philosophes ou du quidam de la rue) mais quand on regarde la manière dont l'homme s'est développé au cours des siècels, vis-à-vis de lui-même et des autres espèces, il n'a fait que s'inscrire précisément dans la théorie de l'évolution (survie des plus aptes) et dans les théories écologiques (élimination des espèces concurrentes, exploitation de la niche). On peut considérer qu'il sait un peu dépasser certaines pressions sélectives (résistance à des maladies acquise par vaccination) mais il reste quand même très soumis à d'autres contraintes....
    Je n'ai pas cette approche.

    En fait l'Homme est en quelque sorte victime d'un tiraillement interne : il est entièrement animal et soumis aux même lois d'évolution que les animaux et d'un autre côté il s'en rend compte et aimerait s'en détacher.
    Je trouve cette analyse très intéressante. Je pense qu'il ne s'agit plus de s'en détacher, mais de rétablir au contraire un contrat naturel - Voir le livre de Michel Serre, Le contrat naturel :

    Amazon.fr :
    (...) Le développement des sciences et des techniques modernes a certes permis à l'humanité de comprendre et d'instrumentaliser la nature pour mieux s'émanciper du joug de la nécessité. Cependant, le souvenir de l'appartenance originelle à l'ordre naturel doit désormais fonder une nouvelle manière de traiter la nature. Le contrat naturel, par lequel l'homme s'engage à respecter le monde qu'il a reçu en partage, ne confère pas à la nature un statut juridique, mais comporte une valeur symbolique forte. La reconnaissance des devoirs de l'humanité envers la nature impose de léguer aux générations futures un monde où l'harmonie est préservée entre l'homme et les choses. Une nouvelle sagesse en somme plus qu'un nouvel ordre moral (...)
    http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASI...373028-5047342
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 16h14.

  17. #45
    jess n'ohm

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    « Elle [la géographie] est une science qui progresse chaque jour. Elle est aussi notre perception du monde, avec ses raisons, ses structures et ses flux, mais aussi avec ses beautés, ses bonheurs, ses drames, ses souffrances. En étudiant la guerre en Bosnie, en Palestine ou en Irak, je ne peux oublier l’Algérie de ma jeunesse militaire, les pentes rocheuses des djebels, les horizons des hautes plaines où se détachaient à peine les mechtas pétries de terre, les silhouettes d’ombre sur les pistes des hommes et des femmes au matin de soleil. Et lorsque j’analyse maintenant un paysage, son parcellaire, son habitat, son relief et sa végétation, j’ai encore en tête les colzas jaunes de mon enfance dans la plaine cauchoise sur le chemin de l’école, les vaches allongées à l’alignement des tières, les grands hêtres frémissant autour des cours de ferme. La géographie est une science. Elle est aussi sensible. J’aime la géographie. J’ai écrit ce livre pour mieux comprendre et pour aimer. » [A. FREMONT, 2005, Aimez-vous la géographie ?]

    Elle est où l'absence de connexion avec la réalité ? et l'éloignement de l’homme de la terre ?
    Encore un géographe qui invalide vos propositions !

    Je vous conseille donc tout simplement la lecture de quelques grands géographes francophones plus ou loins contemporains, dont Armand Fremont et Augustin Berque. Sur l'espace des sociétés, comme dimension spatiale de la société, vous pouvez lire plus généralement du J. Lévy ou du M. Lussault.
    Ce seront là des bases bien plus solides pour penser les rapports entre l'humanité et l'espace, qu'ils soit terrestre ou non.
    Ci-dessus avec l'ecoumène selon Berque, vous avez déjà quelques pistes,

    Bon courage,
    "Trouver quelque chose ?... Mais c'est déjà fait" (turk et de groot)

  18. #46
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par chrisgir
    Pour faire avancer le schmilblick, tu pourrais donner ta définition de l'épanouissement humain?
    Oui, j'en ai déjà donné un aperçu ici :
    http://forums.futura-sciences.com/post596755-26.html (post 26 de ce fil)

    Mais c'est une défnition en perpétuelle évolution...parallèlement à celle de cet épanouissement...

  19. #47
    chrisgir

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    [QUOTE=Tenacatita]Une "exception" particulièrement importante dans ce débat, non ?
    [/QUOTE ]

    Oui si on considère que le sens moral l'emporte sur la théorie de l'évolution et sur les théories écologiques. Ce qui n'est pas mon approche

    Je n'ai pas cette approche.
    Ben oui on n'a pas la même approche. En fait c'est plus embêtant que ça, on n'a pas le même postulat (axiome) de départ. A partir d'un postulat tu batis ta théorie. Nos deux théories sont cohérentes et valables mais opposées car pas baties sur le même présupposé. A moins d'arriver à trancher sur le postulat de départ (ce qui ne semble pas gagné a priori), on est en situation d'indécidabilité entre les deux théories.

    Je trouve cette analyse très intéressante. Je pense qu'il ne s'agit plus de s'en détacher, mais de rétablir au contraire un contrat naturel - Voir le livre de Michel Serre, Le contrat naturel :

    Amazon.fr :
    (...) Le développement des sciences et des techniques modernes a certes permis à l'humanité de comprendre et d'instrumentaliser la nature pour mieux s'émanciper du joug de la nécessité. Cependant, le souvenir de l'appartenance originelle à l'ordre naturel doit désormais fonder une nouvelle manière de traiter la nature. Le contrat naturel, par lequel l'homme s'engage à respecter le monde qu'il a reçu en partage, ne confère pas à la nature un statut juridique, mais comporte une valeur symbolique forte. La reconnaissance des devoirs de l'humanité envers la nature impose de léguer aux générations futures un monde où l'harmonie est préservée entre l'homme et les choses. Une nouvelle sagesse en somme plus qu'un nouvel ordre moral (...)
    http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASI...373028-5047342
    Je vais me répêter mais je ne vois pas au nom de quoi une quelconque espèce devrait se sentir redevable du milieu dans lequel elle vit. Et pour moi, la notion d'ordre naturel est une absurdité. Qu'est ce que l'ordre naturel? Pourquoi devrait-il exister un ordre dans la nature?

    Cordialement,

  20. #48
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par jess n'ohm
    Je vous conseille donc tout simplement la lecture de quelques grands géographes francophones
    Merci pour ces orientations bibliographiques.

  21. #49
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par chrisgir
    Ben oui on n'a pas la même approche. En fait c'est plus embêtant que ça, on n'a pas le même postulat (axiome) de départ. A partir d'un postulat tu batis ta théorie. Nos deux théories sont cohérentes et valables mais opposées car pas baties sur le même présupposé. A moins d'arriver à trancher sur le postulat de départ (ce qui ne semble pas gagné a priori), on est en situation d'indécidabilité entre les deux théories.
    Tu résumes à mon sens très bien la situation : gageons que les réflexions des uns enrichiront celles des autres, sans que cela conduise forcément à remplacer les premières par les secondes ou réciproquement. Bref, cherchons à construire des échanges de nature symbiotiques. De ce bouillonnement d'idées accouchera peut-être (l'espoir fait vivre), une souris.
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 16h26.

  22. #50
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par jess n'ohm
    Je prends cette phrase du post que vous avez mis en lien. Non pas qu'on puisse réduire votre texte à cette phrase, mais parce qu'elle m'a marqué, et parce que je pense qu'elle justifie à vos yeux, tout ou partie de vos réflexions.

    Hélas, la non-connexion de l'homme (en tant qu'individu) au réel et "l'éloignement de l'homme de la terre" (j'emploierai le terme espace plus que terre) sont deux propositions parfaitement inexactes.

    Si je peux comprendre que l'évolution de la relation entre l'homme et la terre vous déplaise, il est cependant tout à fait inexact de dire que les individus soient en dehors de la réalité (simplement, parce que ça n'est pas possible ni même pens-able). De la même façon l'éloignement de l'homme de la terre est une fausse proposition. Les liens entre ces deux "machins" se recomposent perpetuellement. Ce n'est pas parce que ce n'est pas comme avant que c'est mieux ou non.


    Quelques mots en plus :
    "Ecoumène : (...)
    Que l'homme s'éloigne de la terre (ou cherche à s'en éloigner, à s'émanciper de la nature via la technique, les machines) ne veut pas dire qu'il a rompu tous les liens avec elle : effectivement, cela est impossible. Il convient sans doute de (re?)construire un contrat naturel, pour reprendre l'expression de Michel Serre.
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 16h43.

  23. #51
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    EDIT

    Que l'homme s'éloigne de la terre (ou cherche à s'en éloigner, à s'émanciper de la nature via la technique, les machines) ne veut pas dire qu'il a rompu tous les liens avec elle : effectivement, cela est impossible, ou plutôt si, mais c'est suicidaire, et c'est bien pour cela que cet éloignement est très dangereux.

    Il convient sans doute de (re?)construire un contrat naturel, pour reprendre l'expression de Michel Serre.

  24. #52
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par jess n'ohm
    « Elle [la géographie] est une science qui progresse chaque jour. Elle est aussi notre perception du monde, avec ses raisons, ses structures et ses flux, mais aussi avec ses beautés, ses bonheurs, ses drames, ses souffrances. En étudiant la guerre en Bosnie, en Palestine ou en Irak, je ne peux oublier l’Algérie de ma jeunesse militaire, les pentes rocheuses des djebels, les horizons des hautes plaines où se détachaient à peine les mechtas pétries de terre, les silhouettes d’ombre sur les pistes des hommes et des femmes au matin de soleil. Et lorsque j’analyse maintenant un paysage, son parcellaire, son habitat, son relief et sa végétation, j’ai encore en tête les colzas jaunes de mon enfance dans la plaine cauchoise sur le chemin de l’école, les vaches allongées à l’alignement des tières, les grands hêtres frémissant autour des cours de ferme. La géographie est une science. Elle est aussi sensible. J’aime la géographie. J’ai écrit ce livre pour mieux comprendre et pour aimer. » [A. FREMONT, 2005, Aimez-vous la géographie ?
    Mon avis : Un beau témoignage d'une personne sensible qui aime la nature, et qui, sans doute, aimerait qu'elle soit préservée pour pouvoir la retrouver et pouvoir la transmettre à ses enfants.

    Tous les hommes d'aujourd'hui ont-ils cette sensibilité et ce sentiment de connexion avec la nature, d'harmonie source de bonheur ? Si ce n'est pas le cas (c'est mon avis), comment faire pour développer cette sensibilité (si on postule que l'homme peut changer) ?
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 16h56.

  25. #53
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Je reprend les cours demain et il va falloir que j'aille bosser un peu. Un bel aspirateur cette machine Futura sciences !

  26. #54
    invité576543
    Invité

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Mon postulat de départ est que l'homme peut changer et devenir responsable. (vision positive de l'humanité)
    Tu as le droit de croire le contraire.
    Je ne pense pas le contraire, si tu ne vois qu'un seul contraire!

    L'homme peut changer... lentement. Devenir responsable n'a pas de sens précis utilisé absolument (responsable = répondre de ces actes, répondre à qui ? Il faut préciser!).

    Citation Envoyé par Serre
    Le développement des sciences et des techniques modernes a certes permis à l'humanité de comprendre et d'instrumentaliser la nature pour mieux s'émanciper du joug de la nécessité. Cependant, le souvenir de l'appartenance originelle à l'ordre naturel doit désormais fonder une nouvelle manière de traiter la nature. Le contrat naturel, par lequel l'homme s'engage à respecter le monde qu'il a reçu en partage, ne confère pas à la nature un statut juridique, mais comporte une valeur symbolique forte. La reconnaissance des devoirs de l'humanité envers la nature impose de léguer aux générations futures un monde où l'harmonie est préservée entre l'homme et les choses. Une nouvelle sagesse en somme plus qu'un nouvel ordre moral (...)
    Encore une citation purement d'opinion, de prescription type "prophète", version moderne. Les mots clé typique y sont... C'est bien écrit, ça fait plaisir aux convertis. Mais la forme est carrément religieuse, à mon avis. Quand les arguments solides, permettant une tentative de réfutation??

    Pour autant que j'en sache, peut-être bien que l'homme a été créé pour détruire la nature, parce que c'est utile dans je ne sais quel projet. Peut-être que c'est nous qui sommes instrumentalisés par la nature pour la libérer du joug de certaines nécessités, par exemple la gravité qui empêche les bactéries d'aller coloniser d'autres planètes. Qu'est-ce qu'on en sait?

    Tiens, je préfère encore quand Tena développe le principe de précaution, les risques de catastrophes, que quand ça tombe dans le prêche du Dimanche.

    Cordialement,

  27. #55
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Ce beau témoignage de A. FREMONT (2005, Aimez-vous la géographie ?), cité ci dessus, amène un aspect essentiel, celui de la sensibilité - En voici une autre approche à mon sens très intéressante (même si je n'appouve pas tout) :

    Ce dont l’être humain a peut-être le plus besoin pour apprendre à respecter la Nature c’est de retrouver l'unité, concrètement d’éprouver un état de communion avec elle, ce qui demande une sensibilité très vive. Seule la sensibilité permet le contact avec la Nature, et sans ce contact, nous n’avons de relation à la Nature que sur un mode de pensée utilitaire. Krisnamurti le dit assez brutalement : « Si on perd le contact avec la nature, on perd le contact avec l’humanité. Coupé de tout rapport avec la nature, on devient un tueur. On peut alors massacrer des bébés phoques, des baleines, des dauphins ou des hommes, pour le profit, le ‘sport’, ou au nom de la science ». Si notre regard sur le monde n'est pas celui de la contemplation, nous y sommes insensibles. Quand l’homme vit coupé de toute relation à la Nature, il se désensibilise, et au bout du compte, c’est à lui-même qu’il finit par faire du mal, car son inconscience le rend aveugle. Il est urgent que nous pressentions autour de nous la présence de la vie de la Nature.

    http://sergecar.club.fr/cours/nature3.htm

    Oui, il y a une dimension spirituelle dans la notin de respect de la nature, de Gaïa. C'est sans doute cette spiritualité dont nous avons le plus besoin pour changer. Pour pouvoir préserver la nature (et donc l'homme) nous devons la considèrer comme sacrée. En considèrant la terre comme un objet (de la même manière qu'un client traite une prostituée ou qu'un pédophile abuse d'un enfant) on prend le risque de perdre son humanité.
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 17h18.

  28. #56
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Ma conviction la plus profonde est que nous devons considèrer la terre comme sacrée, de la mème manière que nous devons considèrer les femmes et les hommes commes sacrés. Apprenons à aimer la terre comme un père aime ses enfants. Ou comme un enfant aime sa mère.

    Amen
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 17h25.

  29. #57
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par mmy
    Encore une citation purement d'opinion, de prescription type "prophète", version moderne. Les mots clé typique y sont... C'est bien écrit, ça fait plaisir aux convertis. Mais la forme est carrément religieuse, à mon avis.
    Oui, religion dans le sens éthymologique : re-ligare, re-lier. Pas dans le sens curé.

  30. #58
    charlie

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Ce beau témoignage de A. FREMONT (2005, Aimez-vous la géographie ?), cité ci dessus, amène un aspect essentiel, celui de la sensibilité - En voici une autre approche à mon sens très intéressante (même si je n'appouve pas tout) :

    Ce dont l’être humain a peut-être le plus besoin pour apprendre à respecter la Nature c’est de retrouver l'unité, concrètement d’éprouver un état de communion avec elle, ce qui demande une sensibilité très vive. Seule la sensibilité permet le contact avec la Nature, et sans ce contact, nous n’avons de relation à la Nature que sur un mode de pensée utilitaire. Krisnamurti le dit assez brutalement : « Si on perd le contact avec la nature, on perd le contact avec l’humanité. Coupé de tout rapport avec la nature, on devient un tueur. On peut alors massacrer des bébés phoques, des baleines, des dauphins ou des hommes, pour le profit, le ‘sport’, ou au nom de la science ». Si notre regard sur le monde n'est pas celui de la contemplation, nous y sommes insensibles. Quand l’homme vit coupé de toute relation à la Nature, il se désensibilise, et au bout du compte, c’est à lui-même qu’il finit par faire du mal, car son inconscience le rend aveugle. Il est urgent que nous pressentions autour de nous la présence de la vie de la Nature.

    http://sergecar.club.fr/cours/nature3.htm

    Oui, il y a une dimension spirituelle dans la notin de respect de la nature, de Gaïa. C'est sans doute cette spiritualité dont nous avons le plus besoin pour changer. Pour pouvoir préserver la nature (et donc l'homme) nous devons la considèrer comme sacrée. En considèrant la terre comme un objet (de la même manière qu'un client traite une prostituée ou qu'un pédophile abuse d'un enfant) on prend le risque de perdre son humanité.
    Mon dieu mon dieu mon dieu... je ne sais que dire sinon que la théorie de Gaïa et tout ce qui s'en suit est très fortement nauséabond. La terre est un objet que tu le veuilles ou non (sinon ça serait quoi, un être vivant?) et la Nature est tout sauf sacrée, c'est la nature c'est tout... L'homme a besoin de spiritualité (c'est dans sa nature c'est ainsi) mais elle n'en n'a pas besoin "pour changer", et pour changer quoi d'abord?
    Je préfère ne pas dire ce que je pense de la comparaison avec les pédophiles...

    On est dans un forum scientifique ici Tenacatita: que diable viens faire Krishnamurti dans une discussion d'ordre scientifique???

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  31. #59
    yves25

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Mais ce qui caractérise l'homme, ce n'est pas précisément le dépassement de ce stade animal ?
    Peut être et encore...est ce vrai? Qu'en diraient nos successeurs dans 100 000 ans (en admettant qu'il y en ait et que l'évolution se soit poursuivie)?. Je parle de nos successeurs en tant qu'espèce domainante.

    DE toute manière, ça ne change en rien le fait qu'étant une espèce animale nous gardions bel et bien trace de ce comportement d'espèce.

    Même l'autorégulation démographique (bien tardive..) n'est pas l'apanage de l'espèce humaine.

    Tu ne tétonneras sans doute pas que mon avis soit assez semblable à ceux de tes interlocuteurs. Je regrette infiniment la disparition prochaine des ours blancs, je suis triste à mourir à l'dée de voir la forêt tropicale se réduire bientôt à qq Parcs Nationaux et je pleure sur le sort des baleines mais comme le dit si bien mmy, les choix ont été faits il y a bien longtemps. Inverser le cours des choses n'est plus possible ou disons n'est plus possible à temps pour les ours blancs, la forêt Amazonienne et sans doute pour les baleines (là, franchement, j'espère me tromper).

    Croissez et multipliez.....
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  32. #60
    Tenacatita

    Re : La biodiversité gravement menacée par le dérèglement climatique

    Citation Envoyé par charlie
    Mon dieu mon dieu mon dieu... je ne sais que dire sinon que la théorie de Gaïa et tout ce qui s'en suit est très fortement nauséabond. La terre est un objet que tu le veuilles ou non (sinon ça serait quoi, un être vivant?) et la Nature est tout sauf sacrée, c'est la nature c'est tout... L'homme a besoin de spiritualité (c'est dans sa nature c'est ainsi) mais elle n'en n'a pas besoin "pour changer", et pour changer quoi d'abord?
    Je préfère ne pas dire ce que je pense de la comparaison avec les pédophiles...

    On est dans un forum scientifique ici Tenacatita: que diable viens faire Krishnamurti dans une discussion d'ordre scientifique???

    C
    Oui, la France est un pays fortement marqué par le laïcisme (contrairement aux autres pays du monde, USA en tête) : je m'attendais à une intervention de ce type à partir du moment ou le mot "spiritualité" à été prononcé. Mais j'accepte les règles du jeu de FS, mème si je pense que c'est fortement castrateur : je me contenterai d'une approche conforme au catéchisme laïc.

    NB : ceci dit, qualifier la théorie de Gaïa (référence à la mythologie grecque, socle de la culture occidentale) du scientifique James Lovelock de "nauséabonde" (même si tu as le droit de le penser), c'est un peu manquer de respect pour ceux qui la considère intéressante non ?
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/04/2006 à 17h47.

Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - L'agriculture menacée par les pesticides
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 15
    Dernier message: 15/06/2007, 09h05
  2. La biodiversité des animaux de ferme menacée à son tour
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/09/2006, 05h55
  3. Radioactivité: nos animaux de compagnie gravement infestés par le nuage de Tchernobyl
    Par r17777 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 19
    Dernier message: 05/04/2006, 20h32
  4. Dérèglement climatique : le gouvernement US est dans la ligne de mire des avocats
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/02/2006, 23h13
  5. Dérèglement climatique : les scientifiques dérangent ?
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/01/2006, 16h38