Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

capter le CO2 avec les coquillages...



  1. #1
    ecolami

    capter le CO2 avec les coquillages...


    ------

    Bonjour,
    En me promenant dans une zone ostréicole j'ai réalisé, en voyant des monceaux de coquilles d'huitres vides que c'etait là un moyen efficace de capter définitivement le CO2 tout en gagnant de l'argent!
    Dans la nature il y a des quantité gigantesques de CO2 fixé sous forme de calcaire provenant de coquillages, algues ou coraux.
    il faudrait surement etudier le moyen de promouvoir cette fixation dans des élevages dédiés. Ce serait une forme d'utilisation indirecte de l'énergie solaire.
    L"objectif est de retirer du cycle du carbone une partie du CO2 sous forme de calcaire. Sinon les autres méthodes ne permettent qu'un stockage limité dans le temps et consomment beaucoup d'énergie.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Peut-être même que le génie génétique pourrait permettre d'obtenir des espèces de coquillages et de coraux plus résistants à la pollution et à croissance rapide.
    C'est vrai que le carbone fixe sous forme de carbonate de calcium va le rester indéfiniment, contrairement à celui fixe sous forme de bois.
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  4. #3
    vincent66

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Bonjour...

    De bons gros bénitiers peut-être...?

    Belle journée...!
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...

  5. #4
    ecolami

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge Voir le message
    Peut-être même que le génie génétique pourrait permettre d'obtenir des espèces de coquillages et de coraux plus résistants à la pollution et à croissance rapide.
    C'est vrai que le carbone fixe sous forme de carbonate de calcium va le rester indéfiniment, contrairement à celui fixe sous forme de bois.
    Bonsoir,
    Effectivement c'est un axe de recherche a développer. En particulier il est difficile de savoir si les océans sont encore capable de présenter les conditions nécessaire pour ces organismes fixateur de CO2. L'acidification des océans est un thème préoccupant dans la mesure ou la fixation du CO2 pourrait cesser. Comme le taux de CO2 croît inexorablement c'est la preuve que les océans n'arrivent plus a en absorber la totalité.
    La végétation terrestre ne compte pas pour fixer le CO2 parce que les forêts sont exploitée en partie et l'autre partie laissée a l'abandon est en équilibre de destruction et croissance.
    L'élevation de température des zones coralienne est fatale aux coraux: trouver le moyen de les faire résister a à ces températures serait capital

  6. #5
    barda

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Les coquillages fixent le carbonate de calcium dissous dans l'eau; ils ne produisent pas de CaCO3, ils se contentent de s'en servir pour fabriquer coquilles, squelettes, …

    Je ne sais pas comment se forme le calcaire à partir du calcium et du CO2 (c'est pourtant un phénomène connu puisque la chaux, utilisée depuis la plus haute antiquité, est un exemple de genèse de CaCO3), mais coquillages et coraux ne jouent apparemment aucun rôle dans la séquestration du carbone…

    Me trompé-je ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Il y a le calcium qui arrive en permanence dans la mer, qui vient de l'érosion des terres émergées.

    Le gaz CO2 est soluble dans l'eau, comme disait Perrier.

    CO2 + H2O = H2CO3. C'est de l'acide carbonique. On pense que le CO2 excessif est responsable de l'abaissement du pH des eaux de surface des mers.

    En solution dans l'eau, l'acide carbonique se dissocie en ions H+ et ions carbonate. Si on a aussi du calcium dans la solution, on peut avoir précipitation de CaCO3, du carbonate de calcium.
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  9. Publicité
  10. #7
    barda

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge Voir le message
    Il y a le calcium qui arrive en permanence dans la mer, qui vient de l'érosion des terres émergées.

    Le gaz CO2 est soluble dans l'eau, comme disait Perrier.

    CO2 + H2O = H2CO3. C'est de l'acide carbonique. On pense que le CO2 excessif est responsable de l'abaissement du pH des eaux de surface des mers.

    En solution dans l'eau, l'acide carbonique se dissocie en ions H+ et ions carbonate. Si on a aussi du calcium dans la solution, on peut avoir précipitation de CaCO3, du carbonate de calcium.
    Oui, si l'on du calcium (ou de l'oxyde de calcium) dans l'eau…

    Mais la présence de calcaire dans l'eau provient comme tu le dis de l'érosion des terres émergées, où il a été déposé, il y a bien longtemps, par les organismes marins; c'est donc un peu le serpent qui se mord la queue… et le bilan carbone est nul.

  11. #8
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Chaque atome de calcium piege une molécule de CO2 dans un récif de corail ou une coquille de mollusque. Cette molécule de CO2 est prise dans l'atmosphère et séquestrée pour l'éternité au fond de la mer.
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  12. #9
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonsoir,
    Effectivement c'est un axe de recherche a développer. En particulier il est difficile de savoir si les océans sont encore capable de présenter les conditions nécessaire pour ces organismes fixateur de CO2. L'acidification des océans est un thème préoccupant dans la mesure ou la fixation du CO2 pourrait cesser. Comme le taux de CO2 croît inexorablement c'est la preuve que les océans n'arrivent plus a en absorber la totalité.
    La végétation terrestre ne compte pas pour fixer le CO2 parce que les forêts sont exploitée en partie et l'autre partie laissée a l'abandon est en équilibre de destruction et croissance.
    L'élevation de température des zones coralienne est fatale aux coraux: trouver le moyen de les faire résister a à ces températures serait capital
    Mais lâcher dans l'environnement un coquillage mutant ou un corail qui precipiterait très activement le carbonate des mers, en le combinant avec du Calcium, du Magnésium, ou d'autres métaux, n'est peut-être pas une bonne idée. On imagine deja le pH des océans qui remonte, le CO2 atmosphérique qui diminue et la prochaine ere glaciaire qui se pointe à l'horizon. Si le mutant se propage très invasivement dans l'environnement, rien ne pourra l'arrêter!
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  13. #10
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Oui, si l'on du calcium (ou de l'oxyde de calcium) dans l'eau…

    Mais la présence de calcaire dans l'eau provient comme tu le dis de l'érosion des terres émergées, où il a été déposé, il y a bien longtemps, par les organismes marins; c'est donc un peu le serpent qui se mord la queue… et le bilan carbone est nul.
    L'idée est intéressante. Peut être que dans le CO2 fossile qui se retrouve dans l'environnement, il y a aussi celui qui vient du carbonate de calcium fossile érodé à partir des terres émergées.
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  14. #11
    barda

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par Yvan_Delaserge Voir le message
    Chaque atome de calcium piege une molécule de CO2 dans un récif de corail ou une coquille de mollusque. Cette molécule de CO2 est prise dans l'atmosphère et séquestrée pour l'éternité au fond de la mer.
    Non justement, le coquillage piège non pas une molécule de CO2 mais une molécule de carbonate de calcium, qui existait déjà avant d'être fixée par le mollusque; le CO2 était donc piégé bien antérieurement à son incorporation à la coquille. Le piégeage par les coquillages n'apporte rien en matière de diminution du CO2 atmosphérique.

    Tout le contraire de la photosynthèse ou le CO2 est transformé en matière organique et disparait de l'atmosphère…

  15. #12
    ecolami

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Bonjour,
    Les coquillages et coraux jouent un rôle important dans la fixation du gaz carbonique.
    Il suffit de se souvenir que d'immenses massifs calcaire d'origine marine existent partout sur la Terre, cela représente des quantité colossales de CO2 piégé.
    Dans la mer le calcium peut être sous forme de bicarbonate de calcium soluble provenant de la dissolution de roches calcaires et la formation du coquillage se fait en rejetant du CO2.
    Le calcium peut aussi provenir d'autres roches qui ont été attaquées (lentement!) par le CO2 dissous naturellement dans l'eau. En effet l'acide carbonique est plus fort que l'acide silicique. En réalité ces deux acides n'existent que dilués.
    La photosynthèse capte certes du CO2 mais peut-on parler de piégeage définitif? Pratiquement pas, parce que la matière organique finit par se décomposer dans la plupart des cas. Là ou c'est piégé c'est quand les conditions sont réunies pour la faire évoluer en combustibles fossiles liquides ou solide.
    Je n'ai pas les moyens de calculer la quantité de CO2 piégées dans TOUS les massifs et sédiments mais en sachant que ça fait 44% en poids on a une première estimation.
    Le CO2 est un nutriment pour les plantes : elles produisent (souvent?) plus en en ayant davantage dans l'air.

  16. Publicité
  17. #13
    barda

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonjour,
    Les coquillages et coraux jouent un rôle important dans la fixation du gaz carbonique.
    Il suffit de se souvenir que d'immenses massifs calcaire d'origine marine existent partout sur la Terre, cela représente des quantité colossales de CO2 piégé.
    Dans la mer le calcium peut être sous forme de bicarbonate de calcium soluble provenant de la dissolution de roches calcaires et la formation du coquillage se fait en rejetant du CO2.
    Le calcium peut aussi provenir d'autres roches qui ont été attaquées (lentement!) par le CO2 dissous naturellement dans l'eau. En effet l'acide carbonique est plus fort que l'acide silicique. En réalité ces deux acides n'existent que dilués.
    La photosynthèse capte certes du CO2 mais peut-on parler de piégeage définitif? Pratiquement pas, parce que la matière organique finit par se décomposer dans la plupart des cas. Là ou c'est piégé c'est quand les conditions sont réunies pour la faire évoluer en combustibles fossiles liquides ou solide.
    Je n'ai pas les moyens de calculer la quantité de CO2 piégées dans TOUS les massifs et sédiments mais en sachant que ça fait 44% en poids on a une première estimation.
    Le CO2 est un nutriment pour les plantes : elles produisent (souvent?) plus en en ayant davantage dans l'air.
    Oui ecolami, "d'immenses massifs calcaire d'origine marine existent partout sur terre, cela représente des quantités colossales de CO2 piégé." Mais cela ne signifie pas que le carbonate de calcium a été créé par les coquillages; comme tu l'expliques un peu après, ceux-ci se servent du CaCO3 déjà présent, et non de Ca d'une part, de CO2 d'autre part; il n'y a donc aucune séquestration de CO2 par les coquillages…

    J'avoue ne pas connaître la "primo-genèse" du CaCO3. On a bien l'exemple de la chaux, qui part de CaO et devient CaCO3 en intégrant une molécule de CO2; mais la chaux n'existe que parce que l'on a chassé du calcaire le CO2 par procédé thermique; ce n'est donc qu'une opération blanche, sans aucun intérêt pour ce qui est de la séquestration du CO2.

  18. #14
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

  19. #15
    Yvan_Delaserge

    Re : capter le CO2 avec les coquillages...

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Non justement, le coquillage piège non pas une molécule de CO2 mais une molécule de carbonate de calcium, qui existait déjà avant d'être fixée par le mollusque; le CO2 était donc piégé bien antérieurement à son incorporation à la coquille. Le piégeage par les coquillages n'apporte rien en matière de diminution du CO2 atmosphérique.

    Tout le contraire de la photosynthèse ou le CO2 est transformé en matière organique et disparait de l'atmosphère…
    Si le mollusque prend du Calcium en solution dans l'eau er du carbonate en solution dans l'eau et l'incorpore dans sa coquille, ces deux substances deviennent insolubles et sedimentent. L'eau est donc débarrassée du carbonate et prête à en recevoir de l'atmosphère.
    Un civet, un plat de côtes et puis, glissez-moi une petite paupiette avec.( Lino Ventura)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Effluent gazeux avec de l'ethanol : comment le capter ?
    Par pesticide dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/08/2019, 16h31
  2. [RF/Radioelec] Est-il possible de capter des basses fréquences*avec une antenne haute fréquence ?
    Par Hatten dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 30/08/2017, 08h50
  3. identifier un fossile avec huitres et coquillages
    Par mimi1424 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/03/2011, 15h17
  4. Capter des impulsions sans contact (avec un enroulement)
    Par TomF dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/05/2008, 16h32
  5. aide pour capter hotbird et astra avec une parabole
    Par alpha59 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/06/2006, 21h24