Page 2 sur 9 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 256

Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?



  1. #31
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?


    ------

    Citation Envoyé par so.bjork
    je ne vois pas en quoi enfermer un schyzo criminel alors que sa premiere identité est "saine" peut etre qualifié d'injuste...
    Et bien là tu te plante en bauté, je te signale tout de même que tu as écris qu'il n'étais pas injuste d'enfermer une personnalité saine qui n'as commis aucun crime, ben vas y je t'en pris, vas en tole pour 20 ans alors que tu n'as rien fais ... vas en tole enfermé dans 6m2 avec un subconscient qui peut prendre possession de ton corps, et qui sans doute ( moi c'est le cas, je fais parti des 5 400 000 ou à peu prés ayant trouvé une place dans la scociété ) vas passer les vingts ans qui suivent à te violer mentalement, te torturer psycologiquement, et te harceler de pensées parasites te voilant la réalité ...
    Injuste ? Non, le mot est trop faible. Immonde me parrais plus juste.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par kinette
    les personnes schizophrènes présentent souvent des difficultés pour interpréter les intentions des autres personnes. Il semble que dans le cas des hallucinations, les schizophrènes aient du mal à différencier leur propre "dialogue intérieur" (toutes les idées qui nous "traversent l'esprit"), des choses extérieures (ceci pouvant aller jusqu'à de très fortes hallucinations).
    Là tu as raison tu ne sais même pas à quel point ... Personnellement, lorsque les premiers symptomes sont apparus chez moi, j'avais ( et j'ai toujours mais baucoup moins ) la certitude que ce qui se passait dans mon esprit avais un lien direct ( autre que moi ) avec la réalité ... et ce jusqu'a des centaines de fois par jour ... on en arrive ( en tout cas dans mon cas ) à refuser les notions de hasard ou de chaos ... chaque chose, prenant une nouvelle place dans un univers formaté et écris.

    Citation Envoyé par kinette
    Actuellement les traitements utilisés dans le traitement contre la schizophrénie ont une très bonne efficacité... si on ne les interromp pas (apparemment les problèmes rencontrés sont le plus souvent liés à des interruptions de traitement). Il semble donc important qu'il y ait un bon suivi des personnes schyzophrènes.
    Toute fois, ces médicaments ne sont pas efficaces sur tout le monde, personnellement en plus de deux ans, j'en ai essayé 4, les 4 qui existent à ce jour, aucun n'a marché. J'ai arrété de me faire suivre par "mon" psycologue et "mon" psycanaliste depuis mai, la fatigue exessive occasionnée par les traitements à vite disparue, et depuis septembre, malgrés quelques troubles ( bien moins importants que lors des traitements ), j'ai l'impression d'avoir retrouvé mes esprits.
    NB : Ceci n'est pas une insitation à arréter les traitements. Mais dans mon cas, ils se sont révélés pire que la maladie ...

  4. #33
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Argyre
    Si ça reste peu marqué, c'est plutôt marrant comme trouble cognitif, et il y a probablement beaucoup de personnes un peu atteintes dans notre entourage ... si on ne l'est pas soi-même !
    C'est tellement marrant, qu'un skyzophréne sur deux tente de se scuicider ... et qu'on ne me dise pas que c'est un appel au secour ... c'est la seule solution immédiate trouvée pour sortir d'un enfer.

  5. #34
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Jiav
    PS: je m'adresse à Rhedae mais bien sur s'il y a d'autres "clients" ou thérapeutes qui veulent donner leur opinion, bienvenue! -ce serait sympa d'indiquer votre "catégorie" par contre.
    Cathégorie : Skyzophréne ...
    Un patient ... non
    Un client ... non
    Une Victime ??? Peut être ...
    Apparament, le psychanaliste, pensais ( à cause de mes propos ) que je "psycotais" ... pourquoi ? Je lui disais que je vivais "ma maladie" comme un viol mental. Pourtant, ces médicaments ont agravés la situation ...
    Petit retour sur les faits ... dans l'appartement que je possaidais il y a deux ans, un voyant ( une DEL ou LED pour les anglophones ) situé sur mon compteur électrique senscé clignoter tous les x kW/h, s'est mis à clignoter de façon "aléatoire" ( en tout cas il ne clignotais plus de façon réguliére comme il étais sencé le faire ). Au bout de quelques temps, j'ai changé d'appartement ... trés vite, des parasites sont apparus sur la télévision ( constaés par moi bien sur, mais aussi par mes diverses visiteurs ... donc pas une allucination ).
    Pourquoi vous parler de ça, car à chaque fois que la DEL clignotais ou à chque fois qu'un parasite passe par la télévision, je reçois un "message mental" ( que j'appelle plus communément un viol mental ), il y as deux possiblités pour moi, soit ces "disfonctionnements" sont directements déclenchés par quelque chose qui est dans "ma tête", soit ipothése moins terrifiante ( mais à laquelle je crois le moins en fait ), mon subconscient s'est sinchronisé sur ces phénoménes. Toujours est il, que ce qui déclenche ceci, que se soit mon subconscient ou autre chose, vu la façon dont sa c'est passé est clairement sadique ...
    Voilà mon avis.

    Svp, faite un effort pour la qualité de votre français écrit.

    Pour la modération.

    Pierre de Québec
    Dernière modification par Pierre de Québec ; 09/10/2005 à 18h36.

  6. #35
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut sg64400,

    Pour les histoire de led et de television, on a des sensations de coincidences permanentes; enfin moi c'est ce que ca me faisait .. un peut comme dans ton histoire du chaos organisé... Ca m'est arrivé plein de foi d'avoir la sensation d'etres avec plein d'autres gens qui lisaient dans mes pensée , peut etre ce que tu appelle le viol , alors que j'etai tout seul .. m'enfin avec une bonne dose de neuro , y'a pas de raison que tu reduise pas la frequence de tes hallucinations. je crois qu'il faut au moins un mois pour que ca marche . Tu devrais consulté pour que le psy augmente la dose . Tu perd rien a ésseyer , ya pas de raison que ca marche sur les autres et pas sur toi .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  7. #36
    kinette

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par sg64400
    Pourquoi vous parler de ça, car à chaque fois que la DEL clignotais ou à chque fois qu'un parasite passe par la télévision, je reçois un "message mental" ( que j'appelle plus communément un viol mental ), il y as deux possiblités pour moi, soit ces "disfonctionnements" sont directements déclenchés par quelque chose qui est dans "ma tête", soit ipothése moins terrifiante ( mais à laquelle je crois le moins en fait ), mon subconscient s'est sinchronisé sur ces phénoménes. Toujours est il, que ce qui déclenche ceci, que se soit mon subconscient ou autre chose, vu la façon dont sa c'est passé est clairement sadique ...
    Voilà mon avis.
    Bonjour,
    Je ne suis pas spécialisée en neurologie, mais il me semble que ce genre de problème n'est pas si "incroyable" que ça, et peut être lié à des dysfonctionnements de perception explicables. Tout le monde (ou du moins beaucoup de monde) a ressenti des impression de "déjà vu", et ça apparaît le plus souvent lors de moments de fatigue (le cerveau ne pouvant toujours fonctionner de façon "optimale"). On explique ces impressions par un traitement des informations "dans le mauvais sens" (l'information est passée en mémoire avant d'être "perçue", et au moment de la "perception", la personne a l'impression d'avoir déjà vécu le moment car il est passé en mémoire "trop tôt"). Mes explications sont caricaturales, si un spécialiste les trouve inexactes, qu'il reprenne, mais il me semble qu'en gros c'est ça (en tapant "déjà vu" dans le moteur de recherche du forum on devrait retrouver des discussions sur le sujet). On sait aussi que dans certains cas, la perception "consciente" d'une décision intervient postérieurement à celle-ci. La gestion du traitement de l'information dans le temps par le cerveau (et sa part consciente) n'est donc pas nécessairement quelque chose de linéaire... et pas parfait non plus.
    Bref, tout ça, ce sont quelques éléments permettant peut-être de comprendre pourquoi, dans certaines situation, le cerveau peut se "planter" et percevoir comme simulanées des choses qui ne le sont pas, se gourer dans des interprétations. Ensuite, et comme tu l'as expliqué toi-même, le raisonnement logique peut permettre de faire la part entre l'impression, le "mirage" et la réalité.
    (j'ai une amie qui m'avait raconté avoir entendu distinctement une vache meugler pendant un cours, alors qu'elle était en prépa... certainement dû à la fatigue, vu qu'elle était en pleine ville, mais ça lui avait quand même fait bizarre).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  8. Publicité
  9. #37
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut Kinette ..

    Je crois les impressions de deja vu n'ont pas grand chose a voir avec des hallucinations si j'en crois mon experience . En tout cas la sensation est tout autres . Une hallucination ca peut engendrer un phase de delirium plus ou moins aigue , c'est donc que c'est assez puissant pour destabiliser completement ta perception du reel. Quand tu entends des voix , tu as une "reelle sensation" qu'elles viennent de l'exterieur . Et cA c'est rien comparer a d'autres sensations schysophrenes encore plus puissantes, sensation corporelles, visions, . Quand tu commences a ressentir des choses qui ne sont pas "reelles" , c'est sur que tes perceptions changent du tout au tout, et pour ta concience tout devient compliqué .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  10. #38
    invite73192618

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Pas sur que déjà vu=hallucination, mais je trouve la remarque de kinette très pertinente: il y a beaucoup de syndrômes frontaux par exemple qui arrivent à presque tout le monde avec la fatigue. Evidement entre gérer un petit exemple de temps en temps et gérer ça en permanence, c'est pas la même chose...

  11. #39
    Mates4Mates

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour!

    Je réponds à une très ancienne discussion mais dont le sujet est toujours bel et bien d'actualité! NON NON NON, il ne faut pas stigmatiser les schizophrènes, ni aucune pers. souffrant de maladie; mentale ou autre. C'est pourquoi je me permets de vous présenter mon association pour la désitgmatisation de la maladie mentale en qql mots (en espérant qu'elle pourra aider certaines personnes).

    Il s'agit d'une association sans but lucratif accessible sur le net et appellée ### (Mates=amis en anglais).

    Quand on souffre, on a toujours tendance à s'isoler, à se couper un peu du monde...Or, à force, cela devient une habitude destructrice et aggravant bien souvent les problèmes...sur quand ils touchent à la santé mentale.

    ### est le premier website international (et donc bilingue FR/EN)du type 'club de rencontre (amicale voire plus si affinités)' entièrement dédié à la creation de contacts sociaux entre personnes luttant contre des problèmes de santé mentale. Il est divisé en plusieurs catégories mais la principale est le 'Mates Maker' (le faiseur d'amis). Une simple recherche sur base du pays et/ou de la ville et vous verrez quels sont les membres inscrits dans tel ou tel pays. Sachant que tous les inscrits sont des gens qui se battent actuellement (ou se sont battus un jour) contre des troubles de la santé mentale. Le but est que deux pers (ou 3 ou 20) ayant les mêmes difficultés partagent d'autres choses aussi: une bonne discussion sur un livre/un film/un sujet quelconque. Un break dans les soucis avec qqn qui sait que l'on en a et en a aussi...(Bien sûr, il y a tj moyen aussi de parler des problèmes en tant que tels si le besoin s'en fait sentir).

    La maladie n'a pas de frontière et que, dès lors, pourquoi ne pas en y faire face tous ensemble? ###est une association où les membres pourront trouver des personnes pour les écouter et les aider sans les juger et ce, à travers le monde; mais aussi, tout simplement un copain, une copine pour papoter! Il y a également des infos ludiques, des blagues, des articles etc etc...

    Pour l'instant, je viens de lancer le site (donc il y a encore peu d'inscrits), mais j'espère que 'petite association' deviendra grande et qu'au travers d'elle, des liens d'amitié internationale se créeront!

    Je vous envoie aussi une citation que je trouve très belle et qui vous réchauffera le coeur j'espère...

    "Chaque ami représente un monde en nous, un monde peut-être pas encore né jusqu'à ce qu'ils arrivent...et c'est seulement par cette rencontre qu'un nouveau monde se crée."
    Anaïs Nin

    Alors, décidément, non, il ne faut plus laisser de place aux stigmats!
    Dernière modification par Jiav ; 11/10/2005 à 14h29.

  12. #40
    invite73192618

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour et bienvenue sur le forum,

    La publicité est interdite sur les fils de discussion, raison pour laquelle j'ai suprimé l'adresse de votre site. Par contre vous pouvez rentrer cette adresse dans votre profil. /Jiav

  13. #41
    Mates4Mates

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour Jiav,

    Merci pour le message! Je ne voulais pas vraiment faire de pub en ce sens où cela ne génère aucune source de revenu: le site est gratuit; c'est juste pour aider les gens qui en aurait besoin. Mais pas de souci! Merci pour le conseil.

  14. #42
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut ,

    Il existe differentes formes d'hallucinations, et les hallucinations qui se produisent lors de l'eveil ou de l'endormissement sont ditent "normales" par la medecine et ne sucitent pas une medicalisation . Alors que les hallucinations des schysos se produisent quand le cerveau est eveillé et peuvent conduire a l'extase (etat extatique) . C'est pour ca que le delire mystique est commun chez les schysos .C'est pour ca que la maladie se develloppe non plus autour de l'hallucination, mais de l'hallucinose (la victime est persuadé que ce qu'elle ressent est vrais) ..Ca peut etre une zen experience (dieu te parle), ou un truc completement diabolique , chacun va vivre sa maladie en fonction de son propre inconcient, car l'hallucination est une manifestation de celui ci .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  15. Publicité
  16. #43
    bardamu

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Rhedae
    Salut ,

    Il existe differentes formes d'hallucinations, et les hallucinations qui se produisent lors de l'eveil ou de l'endormissement sont ditent "normales" par la medecine et ne sucitent pas une medicalisation . Alors que les hallucinations des schysos se produisent quand le cerveau est eveillé et peuvent conduire a l'extase (etat extatique) . C'est pour ca que le delire mystique est commun chez les schysos .C'est pour ca que la maladie se develloppe non plus autour de l'hallucination, mais de l'hallucinose (la victime est persuadé que ce qu'elle ressent est vrais) ..Ca peut etre une zen experience (dieu te parle), ou un truc completement diabolique , chacun va vivre sa maladie en fonction de son propre inconcient, car l'hallucination est une manifestation de celui ci .
    Salut,
    d'ailleurs j'avais lu un document (je ne sais hélas plus où...) qui signalait que l'évolution des schizophrénies variait selon les cultures. Dans des sociétés africaines, les schizophrènes étaient assez bien pris en charge par le système de croyance, les schizophrènes et leurs hallucinations avaient spontanément leur place ce qui favorisait une bonne évolution.
    Sans doute en se rationnalisant notre culture a-t-elle réduit sa tolérance au délire et, au mieux, remplace-t-on le respect pour l'individu spécial par une pitié pour le malade.

  17. #44
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par bardamu
    Salut,
    d'ailleurs j'avais lu un document (je ne sais hélas plus où...) qui signalait que l'évolution des schizophrénies variait selon les cultures. Dans des sociétés africaines, les schizophrènes étaient assez bien pris en charge par le système de croyance, les schizophrènes et leurs hallucinations avaient spontanément leur place ce qui favorisait une bonne évolution.
    Sans doute en se rationnalisant notre culture a-t-elle réduit sa tolérance au délire et, au mieux, remplace-t-on le respect pour l'individu spécial par une pitié pour le malade.
    Dans le cas des schysos , les delires justifient leurs experiences hallucinatoires, par dieu , les ovnis, les esprits , etc .. C'est le choc post hallucinatoire, l'hallucinose , qui s'accompagne souvent d'illuminations (pensées permanentes et rapides) . C'est pendant ces phases aigües de la maladie qu'on ressent un sentiment de coincidence permanente entre notre pensée, et l'information que l'on percoit .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  18. #45
    kinette

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Rhedae
    Dans le cas des schysos , les delires justifient leurs experiences hallucinatoires, par dieu , les ovnis, les esprits , etc .. C'est le choc post hallucinatoire, l'hallucinose , qui s'accompagne souvent d'illuminations (pensées permanentes et rapides) . C'est pendant ces phases aigües de la maladie qu'on ressent un sentiment de coincidence permanente entre notre pensée, et l'information que l'on percoit .
    Bonjour,
    Je me demande quelles similitudes il peut y avoir entre de telles hallucinations et celles engendrées par des substances hallucinogènes. Le cannabis entraîne par exemple des perturbations de la notion du temps assez variables, des impressions de réfléchir à plusieurs choses en même temps (qui doivent être assez trompeuses...)...
    Peut-être que les drogues qui entraînent les hallucinations les plus proches de celles de la schizophrénie agissent au même niveau que se produit le dysfonctionnement "naturel" de la maladie? (ça a certainement dû être étudié...). Et ce n'est peut-être pas un hasard si le cannabis danss certains cas entraîne l'apparition de schizophrénie.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #46
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut,

    Je crois qu'effectivement les zones du cerveau qui agissent sur la schizo sont bien identifiées . Cela dit je ne sais pas si il y a une similitude entre la prise de certaine drogues , et la schyzo ..ce serait en effet interessant de savoir .

    Pour le canabis , c'est une substance hallucinogene .. on doit etre sur la bonne piste .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  20. #47
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Rhedae
    Salut,

    Je crois qu'effectivement les zones du cerveau qui agissent sur la schizo sont bien identifiées . Cela dit je ne sais pas si il y a une similitude entre la prise de certaine drogues , et la schyzo ..ce serait en effet interessant de savoir .

    Pour le canabis , c'est une substance hallucinogene .. on doit etre sur la bonne piste .
    Je ne suis pas certain ( en fait, je suis même sur que non … mais bon, suis-je objectif ??? ) que l’on puisse comparer les hallucinations causées par la prise de psychotropes tels que le cannabis et les hallucinations provoquées par la skyzophrénie. En fait, les hallucinations causées par le cannabis me semblent bien plus aléatoires que celles provoquées par la skyzophrénie. Dans mon cas personnel, les hallucinations provoquées par la skyzophrénie ( sentiment d’être violé mentalement par une autre personnalité ) me semblent suivre une sorte de plan établi ( sur différents termes ), je ne vais pas m’étendre sur la question, mais je suis persuadé que notre maladie est d’une certaine manière provoquée, voire calculée par "notre" subconscient. Par exemple, j’ai le souvenir d’un conseil d’un ami, lui expliquant que j’avais réellement l’impression d’être violé mentalement, cet ami me dit : « Tu sais, moi je ne pense pas que cela vienne de l’extérieur, je pense que cela viens de toi », et il me conseilla de m’en convaincre. Je le fis, et très rapidement, j’ai commencé à me sentir mieux. Je lui ai envoyé un texto pour le remercier de son conseil, lui disant : « Je te remercie, ça va vraiment mieux, cela étais un bon conseil » ( en gros ), quelques instant plus tard, il y eut une série de trois parasites affichés sur ma télévision, et à chaque parasite passant par le récepteur, ce message mental : « Ce n’est pas un hasard ». Je me suis effondré encore plus bas … Et honnêtement, je pense que cela étais le but.
    Bye

  21. #48
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    salut sg64400,

    Tu devrais consulter a nouveau et en parler a ton medecin, les hallucinations auditives se soignent tres bien aujourd'hui .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  22. Publicité
  23. #49
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    salut Rhedae,
    En fait, je n'ai que très rarement des hallucinations auditives ( en tout cas constatées, et encore moins visuelles je crois ), chez moi les troubles s'expriment généralement par des pensées que je ne reconnais pas comme miennes ( selon le psychologue que j'ai suivi, j'ai tellement fais de refoulement sentimental, que lorsque la facette sentimentale de ma personnalité s'exprime, je ne la reconnais pas comme mienne ... vu ce qu'elle me dit, je ne vois pas ce qu'il y a de sentimental mais bon ... ).
    J'étais en train et de suivre un traitement ( je crois bien que je les aie tous essayé ) et un psychologue quand cet épisode est arrivé, les médicaments n'ont rien changé à mes troubles, et la seule chose que le psychologue a dit quand je lui ai raconté cet épisode à été : "Ca a du être très dur" ( cela est vrai, mais je le savais déjà ... ).
    Je ne crois pas que de ma propre volonté ( en tout cas pas dans un futur proche ) je repartirais voir un psychologue ou un psychanalyste.
    J'essayerais un psychiatre prochainement, mais de toutes façons, tant que les médicaments auront ces effets secondaires, je ne les utiliserais pas.
    Bye.

  24. #50
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Argyre
    Pour continuer sur certains types de schizophrénie, il existe des études qui montrent une forte activation du système dopaminergique, responsable de l'association de stimuli.
    Exemple avec l'inhibition latente et l'apprentissage pavlovien : si on fait sonner une cloche de temps en temps et qu'il ne se passe rien d'autre, puis qu'on la fait sonner et qu'au même moment on apporte à manger, quelqu'un de normal ne va pas associer le son de la cloche et l'apparition de la nourriture ... mais un schizophrène risque de faire cette association. Ainsi, si on répète le son de la cloche une nouvelle fois, une personne normale ne s'attend pas à ce que soit apporté de la nourriture alors qu'un schizophrène si !
    C'est ce qu'on appelle le défaut d'inhibition latente : il n'y a pas eu d'inhibition de l'association en raison d'une activité dopaminergique plus importante que la normale.
    Le schizophrène a ainsi tendance à associer des événements entre eux de façon anormale, généralement quand ces événements ont une connotation émotionnelle.
    Je pense que l'exes de dopamine peut etre la consequence d'une pensée surnaturelle . PAr exemple souvent les schyso croient que leur tv leur parle personnelement; pareil avec la radio ., le fait meme d'y croire doit certainement influencé le systeme dopaminique .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  25. #51
    invite73192618

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par sg64400
    J'essayerais un psychiatre prochainement, mais de toutes façons, tant que les médicaments auront ces effets secondaires, je ne les utiliserais pas.
    Merci pour ton témoignage, je crois que c'est important que les "gens normaux" sachent le genre d'expérience que les schizophrènes peuvent vivre.
    Sur les effets secondaires: c'est vrai que c'est pas rose, mais je crois que les nouvelles générations de médocs en ont quand même moins, et puis ça dépend toujours de la physiologie de chacun. Aller voir un psychiatre me semble une bonne idée. Quand aux interprétations en termes psychanalytiques d'un trouble organique...
    Enfin c'est mon opinion personnelle, c'est pas impossible que ça serve à quelques uns quand même.

    Citation Envoyé par Rhedae
    le fait meme d'y croire doit certainement influencé le systeme dopaminique
    Tout à fait, et ça ne doit certainement pas être facile de réfuter le "témoignage des sens" devant ce genre d'hallucinations..

    Citation Envoyé par sg64400
    ce message mental : « Ce n’est pas un hasard ». Je me suis effondré encore plus bas … Et honnêtement, je pense que cela étais le but.
    Un sous système qui parasite ton moi personnel et acquiers des buts personnels ou bien l'expression de la peur que tu en avais (que ce ne soit pas un hasard)?

    Histoire qu'on m'a raconté entre un chercheur et un schizophrène (pas sur que ça ce soit réellement produit mais ça a une valeur pédagogique):
    -Avez-vous bien compris la nouvelle tâche que vous devez faire?
    -Oui.
    -êtes-vous prêt?
    -Ou...
    -Pardon?
    -Non
    -Voulez-vous que je vous réexplique?
    -Non
    -Ah? Euh voulez-vous qu'on commence?
    -Non
    -Vous êtes fatigué peut-être, voulez-vous qu'on arrête?
    -Non
    -...
    -...
    -Voulez-vous qu'on continu?
    -Non!
    -Hé bien je vous remercie de votre participation, je sais que c'est fatiguant, pas de problèmes. Ca ne vous a pas trop ennuyé tout mes tests?
    -Non.
    -Vous m'en voyez rassuré, je vous racompagne.

    La personne aurait par la suite expliqué ce qui s'était passé: une petite voix dans la tête (entre parenthèse):

    -Avez-vous bien compris la nouvelle tâche que vous devez faire?
    -Oui. (si tu redis oui, je te tue)
    -êtes-vous prêt?
    -Ou... (JE VAIS TE TUER JE VAIS TE TUER JE VAIS TE TUER)
    -Pardon?
    -Non (...)
    -Voulez-vous que je vous réexplique?
    -Non (si tu dis oui je te tue)
    -Ah? Euh voulez-vous qu'on commence?
    -Non (si tu dis oui je te tue)
    -Vous êtes fatigué peut-être, voulez-vous qu'on arrête?
    -Non (si tu dis oui je te tue)
    -...
    -... (si tu dis oui je te tue)
    -Voulez-vous qu'on continu?
    -Non! (si tu dis oui je te tue)
    -Hé bien je vous remercie de votre participation, je sais que c'est fatiguant, pas de problèmes. Ca ne vous a pas trop ennuyé tout mes tests?
    -Non. (si tu dis oui je te tue)
    -Vous m'en voyez rassuré, je vous racompagne.

  26. #52
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par bardamu
    Salut,
    d'ailleurs j'avais lu un document (je ne sais hélas plus où...) qui signalait que l'évolution des schizophrénies variait selon les cultures. Dans des sociétés africaines, les schizophrènes étaient assez bien pris en charge par le système de croyance, les schizophrènes et leurs hallucinations avaient spontanément leur place ce qui favorisait une bonne évolution.
    Sans doute en se rationnalisant notre culture a-t-elle réduit sa tolérance au délire et, au mieux, remplace-t-on le respect pour l'individu spécial par une pitié pour le malade.
    Salut,

    J'avai lu effectivement un article dont le titre etait: " les schysos guerisent mieux dans les pays pauvres" . MAis apres une enquete un peu plus poussée j'ai appris que cela n'etait en realité pas tres serieux , que l'article ne reposait sur aucun fondement scientifique . Je ne sais pas si c'est a cet article que tu fais reference .

    Je crois les premiers recits de la schysophrenie remonte a - 2000 (en chine) avt JC, a moins que se soit au moyen-age (en Europe) ? J'ai deux sources discordantes. En tout cas je pense que les gens devaient etre plus enclins a des croyances magiques a ces epoques reculés , avant le pragmatisme de la science . Et certainement beaucoups de religions et de sectes ont "poussé" sur des croyances schizophrenes . Certain d'entre eux , si ils avaient assez de charisme pour imposer leur visions sont surement devenu des gourous, prophete , shaman , boudha ! J'ai aucun doute la dessus mon psychiatre non plus d'ailleur , on pourrait alors en effet parler d'une certaine integration sociale ou d'un role social de la schisophrenie dans nos sociétés .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  27. #53
    Nadolarin

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut,

    C'est super que tu parles de ta schizophrénie Rhedae c'est plus instructif que simplement lire sur un site web ce qu'est la schyzophrénie.. De mon côté je me demande à quel point les symptômes schyzophrénique ou d'autres maladies sont proprement dû à la maladie. Il y a des tas de processus mentaux qui sont normaux mais quand ils deviennent pathologique là on peux parler de maladie.

    Comme tu dis les schyzophrène sont comme tout le monde, pas plus idiot ou violent. Pourquoi pensé que Jésus par exemple était schyzophrène? Il a pu arriver aux mêmes conclusions sans être malade mentalement. On entend souvent dans la discussion sur les maladies mentales le paradoxe fou/génie. Peux-être que toutes les anomalies mentales des gens sont du à leur façon de penser qui fait qu'au bout d'un certain temps leur cerveau se modifie et est plus enclin à certaines choses. C'est certains qu'essayé d'inventer de nouvelles choses rend plus propices à se trompés voir subir un choc émotionnel quand tout s'effondre ou que "tout se met en place".

    A+

    Nad

  28. #54
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Nadolarin
    Comme tu dis les schizophrène sont comme tout le monde, pas plus idiot ou violent. Pourquoi pensé que Jésus par exemple était schizophrène ? Il a pu arriver aux mêmes conclusions sans être malade mentalement. On entend souvent dans la discussion sur les maladies mentales le paradoxe fou/génie. Peut-être que toutes les anomalies mentales des gens sont du à leur façon de penser qui fait qu'au bout d'un certain temps leur cerveau se modifie et est plus enclin à certaines choses. C'est certains qu'essayé d'inventer de nouvelles choses rend plus propices à se trompés voir subir un choc émotionnel quand tout s'effondre ou que "tout se met en place".
    Nad
    Salut !
    Rhedae as raison selon moi, car je pense, il y a un point commun à tous les schizophrènes, cette sensation d'être habité par dieu ( tout du moins au départ ) me parais propice au genres d’actions de Jésus ( beaucoup de schizophrènes se prennent soit pour dieu soit pour un ange soit pour quelqu’un qui de toute façon dans les faits différent … ), hors autre fois, il n’y avais pas de psy … donc, cette sensation à mon avis devais s’amplifier. Je ne dis pas que Jésus était schizophrène, mais s’il l’a été, ça ne sera pas un étonnement pour moi.
    Je change de sujet.
    Je me pose une question …
    Je remets dans le contexte :
    En fait, ce qui se passe ( apparemment … je n’ai pas la science infuse ), dans mon cas, c’est que les médicaments n’ont pas fais effet ( en tout cas pas sur celui que je voulais stopper et pour lequel j’avais été voir le médecin ). Un "nouveau" médicament régulant le système dopaminique viens de sortir. En effet, apparemment, la schizophrénie peut être provoqué par une augmentation de dopamine. Les anciens médicaments réduisaient la génération de dopamine dans le cerveau. Petite explication de l’effet de l’augmentation de dopamine dans le cerveau, il semblerais qu’a plus ou moins long terme, la dopamine crée de nouveaux liens dans le cerveau, hors, d’après mes connaissances, l’intelligence nous viens justement du nombre de ces liens. Cela me semble logique puisque au début je "répondais" au quart de tour tandis Au bout de deux ans de traitement, j’étais devenu une victime, je me faisais anéantir par les troubles pour lesquels j’avais été voir le médecin ( la dopamine ne serais pas aussi responsable de nos facultés cognitives ? ).

    "Petit délire de persécution d’un schizophrène…" ( Si certains veulent prendre la phrase précédente au second degré, cela ne me dérangea pas ) :
    Pourquoi l’augmentation des liens qui constituent notre intelligence est considérée aujourd’hui par ceux qui nous dirigent comme une maladie mentale ?

    Réponse que j’imagine à l’heure actuelle : Car aujourd’hui ce monde est hideux et que ceux qui en profitent ( 18 familles dans le monde à ma connaissance possèdent environ 80% des richesses mondiales ) n’ont pas intérêt à ce que cela change. Je n’accepte pas ça.

    Autre question, celle d’origine, doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Dernière question, n’y as t’il pas selon ce que je viens de dire à stigmatiser ceux qui "nous" ont stigmatisé, et si non quelle raison invoquer ?

    ( Vous trouvez que j'y vais fort ? Alors vous n'avez aucune idée de ce que j'ai du subir ... )

  29. Publicité
  30. #55
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    salut ,

    Les dopamines sont des neuros transmeteurs et donc ils jouent certainement un role dans l'intelligence , commes les neuronnes elles memes qui sont plus nombreuses dans un cerveau de schyso ou de grand depressif . Mais je crois l'exés de dopamine joue un role de deregulation du systeme de recompense . C'est une sensation tres agreable mais qui peut endomager nos capacités intellectuelles et sourtout sociales. C'est a dire que nous somme satisfait de peu de choses et nous ne trouvons plus la motivation, pour nous nourrir , travailler , ect ...le fait que personne ne nous comprenne peut nous faire sombrer jusqu'a un etat autistique . Par exemple une persone normale va etre motivé a aller au travail , parce que son systeme dopaminique fonctione normalement , elle trouvera la motivtaion d'y aller , grace a sont systeme de recompense qu agit de facon systematique. Ce qui n'est pas le cas des schysos .Nous on peut etre satisfait a la vision d'une fleur , d'une mouche , d'une etoile , d'un excrement, d'une plaque d'immatriculation, d'un cendrier ect , car tout ce que nous voyons n'est plus la realité quotidienne , mais est interpreté symboliquement en fonction de notre histoire interieure , nos visons magiques, d'ou un decalage cognitif entre un schyso et une autre personne , car chaque stimulis est emplifié dans notre esprit , et nous avons cette sensation de synchronosité permanente qui nous projette dans un "autre monde" (la derealisation)et qui nous maintien dans une sensation "suréaliste", "psychedelique" .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  31. #56
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Rhedae
    salut ,

    Les dopamines sont des neuros transmeteurs et donc ils jouent certainement un role dans l'intelligence , commes les neuronnes elles memes qui sont plus nombreuses dans un cerveau de schyso ou de grand depressif . Mais je crois l'exés de dopamine joue un role de deregulation du systeme de recompense . C'est une sensation tres agreable mais qui peut endomager nos capacités intellectuelles et sourtout sociales. C'est a dire que nous somme satisfait de peu de choses et nous ne trouvons plus la motivation, pour nous nourrir , travailler , ect ...le fait que personne ne nous comprenne peut nous faire sombrer jusqu'a un etat autistique . Par exemple une persone normale va etre motivé a aller au travail , parce que son systeme dopaminique fonctione normalement , elle trouvera la motivtaion d'y aller , grace a sont systeme de recompense qu agit de facon systematique. Ce qui n'est pas le cas des schysos .Nous on peut etre satisfait a la vision d'une fleur , d'une mouche , d'une etoile , d'un excrement, d'une plaque d'immatriculation, d'un cendrier ect , car tout ce que nous voyons n'est plus la realité quotidienne , mais est interpreté symboliquement en fonction de notre histoire interieure , nos visons magiques, d'ou un decalage cognitif entre un schyso et une autre personne , car chaque stimulis est emplifié dans notre esprit , et nous avons cette sensation de synchronosité permanente qui nous projette dans un "autre monde" (la derealisation)et qui nous maintien dans une sensation "suréaliste", "psychedelique" .
    Salut ami Rhedae ! Je ne l'avais pas vu effectivement sous cet angle ... tu as peut être bien raison, cependant, je me pose une petite question ( Je m'en pose trop ? Peut être ne faut il pas le faire ... il y as 2406 ans, un grec du nom de Socrate a bien été exécuté car il avais appris a ces élèves a ce poser des questions … ). Le système de récompense actuel proposé par nos cerveaux est il juste ? Je ne le pense pas. Il me semble que à l’heure actuelle, la chose que nous permet ce système de valeur ( en tous cas dans mon cas ), c’est d’arriver à travailler jusqu'à 70 heures par semaines, de ne pas réclamer l’argent que me doit mon patron pour ces heures supplémentaires, et d’en être satisfait ( ce n’est qu’un exemple ) avec comme conséquence immédiate la moitié des ressources pécuniaires que j’ai droit. Ce n’est pas travailler 70 heures par semaines qui me dérange, étant assez passionné par mon travail, ce n’est pas le cas. Ce n’est pas travailler sans être payé qui me dérange, depuis assez longtemps je me demande si mon avenir n’est pas dans une cause humanitaire ( qu’elle soit peu rémunéré ou pas ). Ce qui me dérange, c’est pour quelle raison mon cerveau accepte de travailler gratuitement pour une personne qui facture les travaux que j’effectue pour lui de façon gratuite alors que même lorsque j’en fais le strict minimum ( l’an dernier ), les bénéfices sont déjà présents ( la part de bénéfices que j’ai provoqué l’an dernier étant à peu prés égale à ce que je "coûte" à mon patron, toutes charges comprises ). Comment se fais t’il aussi que les personnes qui pilotent les systèmes que je programme soient jusqu'à trois fois mieux rémunérées que moi ? Si je reste logique, ce que m’as octroyé la schizophrénie ( d’après Rhedae ), c’est la faculté de m’émerveiller de ce miracle global qu’est l’univers ( vous trouvez que j’y vais fort ? Alors vous n’avez pas conscience du miracle qu’en soit est chacun des cinq sens et du miracle encore plus grand qu’il as du falloir pour arriver à les assembler de façon a ce qu’ils nous "créent" ). Hors lorsque j’ai pris ces fameux médicaments, ce qui c’est passé de plus évident ( semblablement à cause de leur effet sur la réduction du taux de dopamine ), c’est que ma vie est devenue un enfer ( pas la peine de me dire que j’y vais fort, vous vous tromperez ). Je tiens à signaler que quel que soit la période durant la maladie, jamais je n’ai arrêté de travailler ( ne serais ce qu’une journée ). Evidement, mes performances ont étés amoindries mais par des symptômes différents, ceux justement pour lesquels j’avais été voir les psys et qui n’ont jamais disparus et ce sont mêmes aggravés. Je vous le dis le plus clairement possible, il y a un gros problème dans le système de récompense que je subis. Et, à mon avis, vu que quasiment 80% des ressources mondiales sont monopolisées par moins d’1% de la population mondiale et que cela convienne aux 99% du reste de la population tant à démontrer à mon humble avis que ce problème est global.

  32. #57
    Nadolarin

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut,

    Justement sg64400 pourquoi ta capacité à t'émerveiller, à être seul sans trop en soufrir, les liens que tu fais un peu vite entre les choses, ou ton sentiment d'être différent et peut-être important, pourquoi ça devrais être une maladie. Si des gens non malade ne vivent pas certaines de ces choses alors la vie est stupide non?

    Pour toi c'est peut-être parce que tu est malade, c'est possible, mais pas chez toutes les personnes. Tu vois si je me poses la questions à savoir si ce qu'on qualifie de maladie mentale n'est pas juste un mode normal devenue pathologique, c'est que moi aussi je vis certaines de ces choses. Rhedae tu dis que les schyzophrènes ne se penses pas malades. Je ne penses pas l'être mais je penses être plus susceptible de l'avoir que d'autres personnes. Mais je fais attention à ma psyché si je peux le dire comme ça.

    A+

    Nad

  33. #58
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Nadolarin
    Salut,

    Justement sg64400 pourquoi ta capacité à t'émerveiller, à être seul sans trop en soufrir, les liens que tu fais un peu vite entre les choses, ou ton sentiment d'être différent et peut-être important, pourquoi ça devrais être une maladie. Si des gens non malade ne vivent pas certaines de ces choses alors la vie est stupide non?

    Pour toi c'est peut-être parce que tu est malade, c'est possible, mais pas chez toutes les personnes. Tu vois si je me poses la questions à savoir si ce qu'on qualifie de maladie mentale n'est pas juste un mode normal devenue pathologique, c'est que moi aussi je vis certaines de ces choses. Rhedae tu dis que les schyzophrènes ne se penses pas malades. Je ne penses pas l'être mais je penses être plus susceptible de l'avoir que d'autres personnes. Mais je fais attention à ma psyché si je peux le dire comme ça.

    A+

    Nad
    Je ne sais pas, mon psychologue m'as dis que je n'étais pas vraiment schizophrène, selon lui, j'ai un "subconscient à ciel ouvert", mais bon, j'ai recherché les troubles provoqués par la schizophrénie et ils me semblent proche de mes symptômes. Il a prétendu que je ne sombrerais pas dans la schizophrénie car selon lui, la logique de mon esprit ne flancherait pas ( base de son analyse, mes réactions aux messages ). Alors voilà, je me dois de communiquer ma réalité.

  34. #59
    invite73192618

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    sg64400: les symptômes que tu décris (hallucination visuelle notament) sont clairement schizophréniques (je suis pas psychiatre mais quand même...). Tu devrais vraiment aller voir un psychiatre si tu l'as encore jamais fait.

  35. #60
    sg64400
    Invité

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Jiav
    sg64400: les symptômes que tu décris (hallucination visuelle notament) sont clairement schizophréniques (je suis pas psychiatre mais quand même...). Tu devrais vraiment aller voir un psychiatre si tu l'as encore jamais fait.
    Je n'ai jamais constaté des hallucinations visuelles. Par contre, je constate qu’il existe tout un tas de problèmes dans ce monde et qu’apparemment, dés que je pose une question éthique à qui que ce soit personne ne me donne de réponse, et on me traite de marginal. Est-ce justice ?

Page 2 sur 9 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?
    Par Yoyo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 80
    Dernier message: 05/02/2012, 15h26
  2. Qui Doit Payer Les Reparations De Chauffage
    Par saispasalors dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2006, 14h56
  3. Scan oneline peut-on ou doit-on les faire souvent
    Par roro123 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/05/2006, 07h09
  4. Schizophrènes de tous les pays, unissez-vous !
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 08/03/2006, 18h05