Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

L'éthique : une question d'argent ?!!



  1. #1
    invité6543212033

    Thumbs down L'éthique : une question d'argent ?!!


    ------

    Salut à tous !

    On dit souvent que la science se permettra de faire tout ce quelle est capable d'entreprendre malgré les barrières/obstacles/lois (rayer la mention inutile) éthique ... tout ce qui compte dans notre système (capitaliste comme modèle) c'est $$$$$$ !

    N'y aurait-il pas perte des valeurs morales due à une valeur universelle qu'est le $$$$$$ !

    Cordialement,

    PS : c'est un alors soyez gentil de rester dans les limites de la charte, merci !

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    invité6543212033

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Je vois que ma question vous gênes ... et tant mieux !

  5. #3
    jiherve

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Bonsoir,
    pas vraiment car tu défonces là des portes ouvertes.
    L'histoire des sciences montre que l'éthique ne résiste ni à l'argent ni aux idéologies.
    Les scientifiques sont des hommes comme les autres à d'infimes exceptions près.

    Voilà c'est dit pouvez fermer.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  6. #4
    invité6543212033

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Les scientifiques sont des hommes comme les autres à d'infimes exceptions près.

    Voilà c'est dit pouvez fermer.
    JR
    Oui mais c'est ces infimes exceptions près qui m'intéresse ....

    .... Car après tout ils deviennent nos modèles !

    Maintenant si vous décidez de fermer, libre à vous !

    @ +

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    nidhalg

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Ben je suis en total désaccord avec vous car je constate que la société n'a jamais été aussi moralisatrice qu'aujourd'hui.. Il n'existe pas un seul domaine d ela vie privée qui échappe au contrôle de l'état et de ses institutions morales..

    Regardez les manifs. Aucune pour réclamer plus de liberté, toutes les manifs ont pour slogan, "plus d'état! La liberté c'est maaaaaaallllll!".
    Regardez les médias, tous à repetter la même chose: "faut croire ce qu'on vous dit sur le réchauffement climatique parce que si vous nous croyez pas, c'est pas bien!"..
    Regardez ces hommes politiques tous à vouloir "Faut contrôler! parce queuueueue... il faut contrôler!!!!"

    On vis dans une scociété tellement moralisatrice que tout le monde est coupable:
    -Les jeunes c'est des délinquants,
    -Les étrangers c'est des terroristes,
    -Les cinéphiles c'est des pirates,
    -Les mélomans c'est des voleurs,
    -Les riches c'est des exploiteurs,
    -Les pauvres c'est des faineants,
    -Les vieux c'est assistés,

    Personne n'échappe au jugement moral, et c'est justement ça qui est inquiétant.. Finalement si on réfléchis 30 secondes. Au nom de quoi les gens se sont-ils entretué au cours de l'histoire?

    Au nom des valeurs morales: Guerres de religion, Epuration ethnique, Lutte des classes.. Toutes ces horreurs ont pour fondement une base morale.. Quand on crois en l'existence du bien et du mal, cela nous donne une raison suplémentaire d'agresser autrui, au nom de la morale. La morale permet d'employer la violence quand aucune raison logique, technique, ou scientifique ne peut le justifier...
    Lorsque ma survie n'est pas en jeux, que je n'ai nul besoin d'attaquer personne pour m'éppanouïr, la seule chose qui peut me pousser à agresser les autres et à leur faire "du mal" c'est de vouloir faire "le bien"..

    C'est pourquoi j'espère de tout coeur que la raison et la science finiront par l'emporter, car comme ça nous auront moin de prétextes pour nous battre les uns contre les autres

  9. #6
    invité6543212033

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    C'est pourquoi j'espère de tout coeur que la raison et la science finiront par l'emporter, car comme ça nous auront moin de prétextes pour nous battre les uns contre les autres
    Si seulement ...

    àmha la métaphysique a de beau jour devant elle ....

    Cordialement,

  10. Publicité
  11. #7
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    Ben je suis en total désaccord avec vous car je constate que la société n'a jamais été aussi moralisatrice qu'aujourd'hui.. Il n'existe pas un seul domaine d ela vie privée qui échappe au contrôle de l'état et de ses institutions morales..

    Regardez les manifs. Aucune pour réclamer plus de liberté, toutes les manifs ont pour slogan, "plus d'état! La liberté c'est maaaaaaallllll!".
    Regardez les médias, tous à repetter la même chose: "faut croire ce qu'on vous dit sur le réchauffement climatique parce que si vous nous croyez pas, c'est pas bien!"..
    Regardez ces hommes politiques tous à vouloir "Faut contrôler! parce queuueueue... il faut contrôler!!!!"

    On vis dans une scociété tellement moralisatrice que tout le monde est coupable:
    -Les jeunes c'est des délinquants,
    -Les étrangers c'est des terroristes,
    -Les cinéphiles c'est des pirates,
    -Les mélomans c'est des voleurs,
    -Les riches c'est des exploiteurs,
    -Les pauvres c'est des faineants,
    -Les vieux c'est assistés,

    Personne n'échappe au jugement moral, et c'est justement ça qui est inquiétant.. Finalement si on réfléchis 30 secondes. Au nom de quoi les gens se sont-ils entretué au cours de l'histoire?

    Au nom des valeurs morales: Guerres de religion, Epuration ethnique, Lutte des classes.. Toutes ces horreurs ont pour fondement une base morale.. Quand on crois en l'existence du bien et du mal, cela nous donne une raison suplémentaire d'agresser autrui, au nom de la morale. La morale permet d'employer la violence quand aucune raison logique, technique, ou scientifique ne peut le justifier...
    Lorsque ma survie n'est pas en jeux, que je n'ai nul besoin d'attaquer personne pour m'éppanouïr, la seule chose qui peut me pousser à agresser les autres et à leur faire "du mal" c'est de vouloir faire "le bien"..

    C'est pourquoi j'espère de tout coeur que la raison et la science finiront par l'emporter, car comme ça nous auront moin de prétextes pour nous battre les uns contre les autres
    moralisatrice ça vas encore, les jeter au lion sur simple accusation c'est une autre histoire... la morale n'agit que sur ceux qui y sont sensible..
    tu ferais quand même bien de te replonger dans les livres d'histoires, le moyen-age etait hautement plus moralisateur que notre époque, et en plus tu n'avais pas le droit de l'ouvrir pour te plaindre de la morale sans risquer le bucher vilain hérétique...

  12. #8
    Saint-Sandouz

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    N'y aurait-il pas perte des valeurs morales due à une valeur universelle qu'est le $$$$$$ !

    PS : c'est un alors soyez gentil de rester dans les limites de la charte, merci !
    J’ai bien peur que ce soit ton sujet lui-même qui soit hors limite et donne lieu par définition à tous les dérapages. Il me parait impossible de répondre sans dépasser les bornes et comme passé les bornes il n’y a plus de limites…

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  13. #9
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    je trouve la question interessante mais elle est plus philosophique que scientifique.

    les valeurs morales sont en général sociétales , plus qu'universelles.
    ceux qui les pretendent universelles veulent en fait imposer leur propre code à l'exterieur de leur ... groupe.

    que l'on prenne la dimension historique ou géographique, on voit vite qu'il y a autant de structures de valeurs morales que de type d'organisation sociétales.

    je prend juste qcq exemples
    effectivement, le moyen age était très moralisateur.
    et puisqu'on parle un peu de science, galillé était loin de rentrer dans le moule de la morale de l'époque.
    les pays aujourd'hui très dominés par les principes religieux n'ont pas du tout le même code de lecture qu'un pays laic.
    et prenons le japon , ou les codes de comportement sont très structurés, il fonde l'essentiel de sa morale sur l'efficassité collective.

    une evolution forte eu lieu quand la notion de liberté est devenue un axiome majeur dans certaines société.
    logiquement l'argument de poids est de considérer que sans liberté, c-a-d sans choix personnel, la morale n'existe pas, puisqu'elle est l'expression de la difference entre le bien et le mal.
    avec la liberté, la notion d'epanouissement personnel est naturellement devenu un droit.
    de surcroit , comme le poids de la morale était d'autant plus fort que les sociétés étaient structurées, le conflit entre les deux logiques a donné lieu à des scenarii assez differents.

    de la liberté individuelle est née l'individualisme, et avec lui la "morale" de l'argent.

    et mon sentiment, c'est qu'effectivement cet enchainement logique a entrainer une derive de la valeur de l'argent.
    mais pour autant, il est difficile d'imaginer un retour à la chasse au sorcières.

  14. #10
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    je complete, parceque le post initial concernait aussi probablement la science.

    le developpement au19 ème de la science ( révolution industrielle )a permis de voir réellement l'impact que celle ci sur le "confort" des individus .
    donc de facto de renforcer un changement de valeur entre les valeurs morales d'avant , et celle du progrès via la science.

    celà, en France et ailleurs a contribué à se libérer de l'ancienne morale, pour renforcer celle du progrès et de l'individualisme.
    la séparation de l'eglise et de l'état n'y est probablement pas étrangère.

    la science est devenue source indirecte de la liberté de l'homme.
    l'économie était un maillon de la chaine de valeur.

    pourquoi s'offusquer aujourd'hui que notre modèle de valeur/morale de la science est un lien avec l'argent, qui dans cette transformation fut considérée comme un moteur indirect de liberté individuelle

  15. #11
    nidhalg

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    En tout cas moi, ca ne m'offusque pas.. Si les valeurs morales disparaissent au profit de la science, de l'argent, du confort, de la liberté, et des intêrets individuels, je dit chouette.., On va enfin pouvoir s'éclater tranquilles..

  16. #12
    myoper
    Modérateur

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    ...et des intêrets individuels, je dit chouette.., On va enfin pouvoir s'éclater tranquilles..
    Uniquement si "on" a les moyens de se payer tout ça, sinon, "on" regarde et ne profite de rien.

  17. Publicité
  18. #13
    nidhalg

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Je pourrait répondre à cette question des moyens, mais cela m'obligerait à parler de politique.. Je ne sais pas si la charte du forum l'autorise..

    D'une manière générale je penses qu'on a ou qu'on aura les moyens de se payer tout ça...

  19. #14
    gaetan240680

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Hello

    Perso je pense que l'éthique n'est qu'une image de la société dans laquelle on vie. Elle n'est nullement universel et elle varie avec l'évolution du monde social dans lequel on vie.

    La question " l'éthique une question d'argent " nous renvoie vers la question " notre société dépend t elle de l'argent ".

    Si notre société actuel est influencé par l'argent elle ne l'est pas a 100%. Les valeurs morales, traditionnel, culturelles, religieuses, etc ont un poids non négligeable face à la monnaie.

    Bien entendu si nous changeons de modèle social on peut se trouver dans un monde ou l'éthique est directement influencé par l'argent mais ce monde serait dépourvu de nature humaine ou du moins de la nature humaine tel que notre société la lui accorde.

    Reste a savoir ce que l'on veut. Ce que notre groupe social veut et ce que notre groupe social accepte.

    Tuer quelqu'un est un acte horrible! Mais dans une autres société ceci pourrait être banal voir valorisant. Dire que dans notre société l'éthique dépends de l'argent reste choquant. Mais dans le future ou pour une part de notre société cela ne l'est plus.

    Pour conclure la question que tu pose n'a de sens qu'en fonction de la personne à qui tu la poses. C'est pour ca qu'elle lance un débat et qu'elle ouvre des portes ouvertes pour d'autres. Mais au final elle n'a pas de réponse. Car dans notre société elle ne fait pas l'unanimité.



    ps: voila comment ne pas répondre a une question! merci

  20. #15
    mh34
    Responsable des forums

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    cela m'obligerait à parler de politique.. Je ne sais pas si la charte du forum l'autorise..
    C'est non, je te le dis tout de suite.
    Déjà que le sujet de cette discussion est limite...
    Octa l'a très bien vu d'ailleurs.

  21. #16
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Salut à tous !

    On dit souvent que la science se permettra de faire tout ce quelle est capable d'entreprendre malgré les barrières/obstacles/lois (rayer la mention inutile) éthique ... tout ce qui compte dans notre système (capitaliste comme modèle) c'est $$$$$$ !

    N'y aurait-il pas perte des valeurs morales due à une valeur universelle qu'est le $$$$$$ !

    Cordialement,

    PS : c'est un alors soyez gentil de rester dans les limites de la charte, merci !
    hm, tu n'est pas un esclave, c'est donc que tout n'est pas permis et que l'ethique finit bien par ce transformer en loi, puis en morale, soit en phénomène culturelle... la ou l'esclavagisme etait un fait naturel aux économie humaine, par l'appropriation simple de la personne en même temps que sa force de travail, aujourd'hui l'économie repose sur la "location" de la capacité de travail des individus.

    l'ethique est avant tout le "lieu" de reflexion sur l'usage d'une technique, a savoir si celle-ci est acceptable ou pas dans une société... par technique il faut entendre l'ensemble des moyens (l'esclavagisme est une technique de production, comme le droit est une technique de régulation de l'usage de al liberté commune...)

    donc, si une technique, un moyen apparait aux yeux de tous comme impropre a permettre la vie civile, ou capable de compromettre la vie, ou risque de causer de grave préjudice a un très grand nombre, alors cette technologie seras interdite suite a une réflexion d'éthique.. puis avec le temps se transformeras en trait culturel en morale, soit il me semble que peu de chef d'entreprise aurait même l'idée de recourir à l'esclavage pour produire quoique se soit, sans même se sentir "être un véritable monstre, une vrai ordure"... un peu comme de vendre d'autre être humain...

    beaucoup de technologie sont interdite pour cette raison ou alors très fortement réglementé dans leurs usages... l'on qu'à prendre l'usage des drogues, au début de se siècle beaucoup d'entre elle n'était pas réglementée, ce n'est qu'en s'apercevant de leurs effet délétère que ces technique(moyen) de plaisirs ont été interdit. le tabac est en phase de grande régulation, l'alcool a semble-t-il trouvé son équilibre par ici.
    mais l'on pourrais citer nombre de produit phytosanitaire, agent orange DDT, ainsi que l'ensemble de la pharmacopée qui soit sont interdit, soit sont très très fortement réglementé en production et usage, du fait que si leur effet peuvent-être positif, ceux-là peuvent aussi devenir ou être de pur poison.

    l'éthique, ne dit que cela, et c'est ce que l'on retrouve dans le serment d'Hippocrate, qui reste de l'ordre de l'éthique, tant que ce serment ou adage, n'est pas clairement formulé en droit comme une obligation ou une contrainte, un interdit pouvant donné lieu à des poursuites judiciaires...

    l'éthique n'est qu'un moment a-priori, ou l'on estime et soupèse tant les bénéfice que les contraintes ou danger de l'USAGE d'une chose généralement nouvelle dont on a pas d'expérience passé quand a ses effets.

  22. #17
    nidhalg

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Don c je ne parlerai pas de politique..

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    donc, si une technique, un moyen apparait aux yeux de tous comme impropre a permettre la vie civile, ou capable de compromettre la vie, ou risque de causer de grave préjudice a un très grand nombre,
    Le truc c'est qu'il n'y a jamais de "aux yeux de tous"; il n'y a toujours que des "aux yeux de certains".. Aucun point de vu n'est universsel.. Il ne peut sagir que du point de vue d'un groupe, plus ou moin puissant ou plus ou moin nombreux..

  23. #18
    myoper
    Modérateur

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    ... plus ... nombreux..
    Oui, je crois que c'est cela.
    L' "avis" de la majorité prime sur celui de la minorité (...).

  24. Publicité
  25. #19
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    il n'y a pas de point de vue universel ?? nidhalg , a mon avis surtout tu as surtout beaucoup de mal avec cette notion, qui remonte a une veille querelle byzantine bien moyen-ageuse... il y a de l'universel simplement parceque nous somme capable d'isoler des propriétés identique dans chaque chose. certains disent il y a pas d'humanitée, je dis, le simple fait d'avoir 46chromosome suffit a identifier universellement tout etre humain en certitude, et cela n'est pas une question de point de vue...
    si il y a du particulier, c'est que l'on ne peux en faisant la somme de toutes les propriété d'une chose arriver a une similarité absolue et parfaite entre toute chose.. ceci n'empèche en rien qu'il y ait des propriétés transverse entre différente choses... tout les anes font "hi-han", et il suffit d'envoyer la requete "ouah-ouah" pour qu'en retour l'on renvoie le terme "chien", correspondant au groupe universellement reconnue de cet animal...

    il y a donc bien du aux "yeux de tous", même si politiquement et économiquement il y auras toujours de bonne raison de taire des raisons universelle. comme par exemple pour monsanto, que l'agent orange puisse-t-être dangereux(pour "tout" être humain), ou pour les compagnie de cigarette que la fumé du tabac puisse-être cancérogène(pour tout être humain)... il n'est pas tout qu'il y ait de l'universel encore faut-il avoir des personne qui soit politiquement de bonne foi, ce qui est un tout autre débat... celui de l'état de droit qui a pour principe que nul ne doit-être juge et parti. car c'est seulement a cet aune que des décisions non-empreinte d'interet particulier peuvet-être prise pour le bien d'une communauté...

  26. #20
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    je te trouve quand même bien optimiste quetzal.

    un peu comme une vision universaliste des lumières.
    rappelons que cette période ne concerne que notre vieille europe.

    aujourd'hui, il existe des differences notables de la notion d'ethique en science en fonction des "sociétés" dans le monde.
    il me semble par exemple que la recherche sur les cellules souches n'a pas du tout le même cadre légistatif sur la planète.

    et sans remuer un sujet qui m'avait beaucoup troublé, que penser de cette exposition de corps humains plastilisés, à l'origine douteuse.
    n'était-ce pas une vraie question d'ethique ?
    hors cette expo a été acceuillie à bras ouvert par-ci et formellement interdite par-là.

    je ne crois pas ( aujourd'hui ) à un esprit ethique mondial, car les cultures sont encore très diverses.

    mais le lien science-developpement technique-production de "richesses" existe à peu près partout.
    d'ou un lien mondial entre la science et l'argent ( c'est un constat ), plus fort qu'un lien entre la science et une certaine "morale" ethique.

  27. #21
    nidhalg

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    "Au yeux de .." est une expression qui désigne un pont de vue. Et par définition un point de vue n'est jamais aux yeux de tous, sinon ce ne serait plus un point de vue mais un fait. Or Il n'y a pas de fait en ethique, il y a des faits en science. Mais même quand il y a un fait, il n'y a pas un point de vue, mais plusieurs... Même la science, est finalement exprimée par des points de vue et non par des faits.. Si les faits existent théoriquement, ils ne sont jamais perçus par tous de la même manière.. Même en génétique.. Certaines personnes croient que les gènes peuvent tous déterminer, et d'autres personnes ne le croient pas. Aucune interprétation des faits naturels n'est admise de manière identique par tous le monde.. Il n'y a rien qui soit universsellement admis. Que la réalité physique soit universselle est une croyance qui n'a jamais été vérifiée et ne pourra jamais l'être car pour être sûr que les lois physiques soient les mêmes pour tous en tout lieux et tout temps il faudrait être capable de tout observer, en tous les lieux, et tous le temps.. En l'absence d'une certitude sur le sujet, chaque être humain est libre d'interpreter les faits de la nature comme il l'entend et d'y mettre la valeur ethique qu'il souhaite..

    En plus, il faut bien se rendre compte que la connaissance n'est pas partagée. Que sont accès par la population est limité et qu'en l'absence de connaissance, le peuple ne peut pas faire la différence entre deux scientifiques différents qui expriment des avis différents.

    Il se peut que les deux scientifiques aient tous les deux tord, ou qu'ils aient tous les deux raison, ou que seul l'un des deux ai raison et que l'autre a tord. Mais tant que l'individu lambda n'a pas les connaissances suffisentes, il ne pourra adhérer à un point de vue que par pur hazard.. ou bien par mystification

  28. #22
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    la notion d'éthique reste un "moment" de recherche et d'estimation de l'usage d'une chose, d'une technique, d'une façon de vivre... il vas s'en dire qu'en fonction du background culturel cette capacité a juger du bien et du mal ne saurait-être identique en tout lieu de la planète. les hommes sont hommes, parcequ'ils sont cultures, ils ne sont pas que des homo sapiens...

    l'ethique difère, et les lois qui les exprime difèrent elles aussi, la morale qui s'en suit ne viens que ce rajouter au background culturel d'une société, et qui serviras de point d'appuit plus ou moins formel a la génration suivante de penseur de cette société dans leurs question d'ethique.

    quand aux siècle des lumières, il a fait le tour du monde, le droit romain a fait le tour du monde, la république et la démocratie l'etude des systèmes sociaux economique et politique, l'annalyse cartésienne, les mathématique, la physique, la chimie, une grande part des découvertes qui nous sont aujourd'hui utile sont né a partir du moment ou la méthode cartésienne a donné des moyens méthodologique au science de se develloper contre l'obscurantisme qui regnait alors (en 1650)...

    l'universalisme des lumières a fait le tour du monde, il n'y a de penseur ou de chercheur qui sur cette planète ne puisse l'ignorer...

    cela n'empèche en rien que les système sociaux, politique et économique puisse rester encore dans un Etat très naturel de dictature ou d'autocratie, voir hobbes...

    la morale n'est pas l'ethique, l'ethique est sencé être uen reflexion ou tout est permis apriori avant que par l'etude des conséquences l'on parvienne a de juste mesure. mais le monde ressemble plus a celui d'érasme, qu'a celui de kant, ce sont les fous qui traine le monde derrière eux, les sages ne faisant que reguler ce qu'ilspeuvent a leur suite quand les fous et les ignorants deignent bien vouloir les écouter. leplus dur étant de trouver les sages parmis tout les fous qui se proclame l'être...

  29. #23
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    "Au yeux de .." est une expression qui désigne un pont de vue. Et par définition un point de vue n'est jamais aux yeux de tous, sinon ce ne serait plus un point de vue mais un fait.
    et le temps, il ne passe pas pour toi ?? ce n'est pas qu'une question de point de vue, il y a des universaux, perçu tous individuellement. un peu comme le fait que l'eau rassasie la soif... mais c'est bien là la difficulté, pour avoir un fait, il faut un point de vue, la notion de plurijectivité permet d'obtenir des faits universel parcequ'existnt pou tout les point de vue. le temps, et plein d'autre chose existe réellement parceque nous ne pouvons que les reconnaitre comme ayant une perdurance existencielle audela même de nos sens, et de notre sommeil.


    Or Il n'y a pas de fait en ethique, il y a des faits en science. Mais même quand il y a un fait, il n'y a pas un point de vue, mais plusieurs... Même la science, est finalement exprimée par des points de vue et non par des faits..
    il y a des fait en ethique, puisque l'ethique est principalement un sujet d'etude précédant l'édification de loi commune, ou de loi personelle... un comité déthique ne peux répondre qu'a des question se basant sur des faits des technique dument établie, mais dont l'on ne connait pas encore bien les conséquence et si ces techniques ne sont pas en-soi problématique pour tous.. se sont les différents point de vue sur le fait qui vont modifier le jugement ethique... mas là tout est subjectif... et fonction d'interprétation

    Si les faits existent théoriquement, ils ne sont jamais perçus par tous de la même manière.. Même en génétique.. Certaines personnes croient que les gènes peuvent tous déterminer, et d'autres personnes ne le croient pas. Aucune interprétation des faits naturels n'est admise de manière identique par tous le monde..
    tu confonds perception et jugement sur le fait... il est rare que nos sens nous trompe énormant surtout quand les fait sont établie scientifiquement. par contre les jugements eux, c'est la démocratie qui règne...

    Il n'y a rien qui soit universsellement admis. Que la réalité physique soit universselle est une croyance qui n'a jamais été vérifiée et ne pourra jamais l'être car pour être sûr que les lois physiques soient les mêmes pour tous en tout lieux et tout temps il faudrait être capable de tout observer, en tous les lieux, et tous le temps.. En l'absence d'une certitude sur le sujet, chaque être humain est libre d'interpreter les faits de la nature comme il l'entend et d'y mettre la valeur ethique qu'il souhaite..
    sisisi, plein de chose sont universellement admise, le fait que vas mourrir est une certitude, que les nuage soit leger comme l'air, quele feu soi soi chaud et que la pluie mouille et y'en plein d'autre de certitude universelle, le soleil se lèveras demain matin, sauf si nos connaissances particulières sur les possibilités de son extinction du a des raisons physique pré-existante, sinon du reste dans le domaine de l'imagianire rationnel, ce qui n'est pas suffisant pour valider même une probabilité tengible...


    En plus, il faut bien se rendre compte que la connaissance n'est pas partagée. Que sont accès par la population est limité et qu'en l'absence de connaissance, le peuple ne peut pas faire la différence entre deux scientifiques différents qui expriment des avis différents.
    donne moi un lion et je peux te promettre que de partout tout les hommes courons vite, très vite... pas besoin d'être scientifique pour savoir courrir, pour avoir cette connaissance universelle là...

    Il se peut que les deux scientifiques aient tous les deux tord, ou qu'ils aient tous les deux raison, ou que seul l'un des deux ai raison et que l'autre a tord. Mais tant que l'individu lambda n'a pas les connaissances suffisentes, il ne pourra adhérer à un point de vue que par pur hazard.. ou bien par mystification
    pour faire la différence entre deux théories c'est assez simple, une théorie scientifique doit-être testable et donc sortir du pur imaginaire théorique... deux scientifiques ne peuvent-être en contradiction très longtemps, le temps que l'un et l'autre accumule assez de données les tries, et teste et re teste leurs assertions. la science n'a rien a voir avec la démocratie, la science sert a établir des faits, et a établir le comportement le plus usuel du monde... la voie lactée est universel depuis l'aube de l'humanité elle est visible de partout sur terre... idem pour le soleil, ou la lune..

  30. #24
    kamor

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Même sans parler d'argent, je dirais qu'il faudrait que cela permette aux scientifiques d'acquérir quelque chose d'important.
    La fameuse question :"êtes vous prêt à sacrifier un homme pour en sauver 1 000?" peut se retrouver assez facilement un peu partout en sciences. Les tests de médicaments peuvent toujours être dangereux, même s'ils ont un but. Devoir retarder la guérison d'une maladie pour de "simples" questions d'éthique doit être frustrant par moment.
    même sans être aussi dramatique, Marshall pour prouver l'action d'Helicobacter pylori ingéra ces bactéries. Il n'avait pas grand chose à y gagner à part la démonstration de son idée et d'un point de vue éthique, son expérience est interdite.

  31. Publicité
  32. #25
    invité6543212033

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Bon, je n'ai pas lu !

    Mais j'aurais dit le niveau de vie met-il en adéquation l'éthique scientifique, c'est de la rhétorique ... mais tant pis !

    2 avis subjectifs peuvent bien valoir un avis objectif !

    @ +

  33. #26
    nidhalg

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    et le temps, il ne passe pas pour toi ?? ce n'est pas qu'une question de point de vue, il y a des universaux, perçu tous individuellement.
    La perception du temps, diffère pour chacun d'entre nous... Il y a des gens qui découpent le temps en passé, présent, futur, et d'autres pour qui le temps n'existe pas. Il n'existe que le présent.. Le temps ne bouge pas, c'est nous qui bougeons!

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    un peu comme le fait que l'eau rassasie la soif... mais c'est bien là la difficulté, pour avoir un fait, il faut un point de vue, la notion de plurijectivité permet d'obtenir des faits universel parcequ'existnt pou tout les point de vue. le temps, et plein d'autre chose existe réellement parceque nous ne pouvons que les reconnaitre comme ayant une perdurance existencielle audela même de nos sens, et de notre sommeil.
    Si il est vrai que nous avons tous besoin d'eau pour vivre, il n'est pas vrai que le temps existe pour tous le monde. Certains perçoivent le temps comme une réalité, d'autres comme un concept. Quand à ce qui est de l'eau, même si tous le monde a besoin d'eau pour vivre, cela ne nous permet pas de faire un jugement d'ethique, ou de morale.. Ca reste un fait, rien de plus.. et encore..



    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    il y a des fait en ethique, puisque l'ethique est principalement un sujet d'etude précédant l'édification de loi commune, ou de loi personelle... un comité déthique ne peux répondre qu'a des question se basant sur des faits des technique dument établie, mais dont l'on ne connait pas encore bien les conséquence et si ces techniques ne sont pas en-soi problématique pour tous.. se sont les différents point de vue sur le fait qui vont modifier le jugement ethique... mas là tout est subjectif... et fonction d'interprétation
    Les comités d'éthique ne jugent pas les faits, ils les ignorent.. Regarde le clonage humain. Les comités d'éthique ont poussé à son interdiction alors qu'il n'existe aucun fait permettant de juger.. Cette technique n'existe même pas encore qu'elle a déjà été condamné sans la moindre raison technique..





    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    sisisi, plein de chose sont universellement admise, le fait que vas mourrir est une certitude, que les nuage soit leger comme l'air, quele feu soi soi chaud et que la pluie mouille et y'en plein d'autre de certitude universelle, le soleil se lèveras demain matin, sauf si nos connaissances particulières sur les possibilités de son extinction du a des raisons physique pré-existante, sinon du reste dans le domaine de l'imagianire rationnel, ce qui n'est pas suffisant pour valider même une probabilité tengible...
    Encore tu trompe.. La mort n'est pas universsellement admise. Il y a des gens qui croient en la résurection, d'autres en l'immortalité. Chacun a son point de vue sur la mort, tout le monde ne considère pas la mort comme un fait universsel..

    Que le feu soit chaud, ou que la pluie mouille je comprend, mais quel lien y a t-il avec l'ethique, les valeurs morales ou la question du sujet sur le remplacement des valeurs morales traditionnelles par l'argent?



    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    donne moi un lion et je peux te promettre que de partout tout les hommes courons vite, très vite... pas besoin d'être scientifique pour savoir courrir, pour avoir cette connaissance universelle là...
    Faux, tout le monde ne cours pas vite.. Déjà parce que certaines personnes ne peuvent pas courrir (handicap), mais surtout parceque tous le monde n'a pas peur des lions.. C'est le cas des naturalistes qui s'approchent pour les observer, c'est le cas des dresseurs, c'est le cas des chasseurs, c'est le cas de Tippi (la petite fillette que des parents reporters ont élevé en affrique et qui s'amuse avec des tigres et autres animaux sauvages alors qu'elle n'a pas dix ans).

    Autre exemple, l'homme qui nage au milieu des requins blancs... Un scientifique persuadé que les requins blanc ne sont pas des tueurs et qui a mis sa théorie en pratique en allant nager avec les requins blancs, il a même surfé un requin en s'accrochant a son ailerons comme on le fait pour les dauphins..





    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    pour faire la différence entre deux théories c'est assez simple, une théorie scientifique doit-être testable et donc sortir du pur imaginaire théorique... deux scientifiques ne peuvent-être en contradiction très longtemps, le temps que l'un et l'autre accumule assez de données les tries, et teste et re teste leurs assertions. la science n'a rien a voir avec la démocratie, la science sert a établir des faits, et a établir le comportement le plus usuel du monde... la voie lactée est universel depuis l'aube de l'humanité elle est visible de partout sur terre... idem pour le soleil, ou la lune..
    On ne peut pas tester des théories scientifiques si les techniques sont interdites par la loi.. comment pourra t-on tester une théorie sur le clonage si le test vous coûte 20 ans de prison et 7 500 000 euros d'amande?

    Et il y a aussi des théories qui ne peuvent physiquement pas etre testées. Comme par exemple la théorie sur la vitesse à laquelle se dégradent les atômes radioactifs.. Pour tester ces théories qui se basent sur des milions d'années, il faudrait qu'un observateur attende des milions d'années pour voir si ses prévisions sont justes.
    Comme c'est impossible, on doit se contenter d'extrapolations en espérant qu'elles ne soient pas trop éloignées de la réalité..

    Mais surtout, même lorsque quelque chose est scientifiquement prouvé, cela ne veux pas dire que tous le monde l'admet comme tel.
    Quand on demande leur avis sur le réchauffement climatiques aux gens dans la rue, il y en une bonne part qui pensent que l'homme est responssable est que c'est un fait scientifiquement prouvé, qu'il y a un consensus scientifique sur le sujet, et que tous ceux qui le nient sont des négationistes. Mais il y a aussi des gens qui considèrent que le réchauffement anthropique est une théorie, qu'elle n'est pas scientifiquement prouvée, et qu'il n'y a pas de consensus scientifique sur le sujet..

    Et biensûr le réchauffement climatique n'est pas le seul sujet dans ce cas là. En fait c'est toute l'histoire de l'humanité qui est parfois remise en question. L'évolution, les origines de l'hommes...

  34. #27
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    La perception du temps, diffère pour chacun d'entre nous... Il y a des gens qui découpent le temps en passé, présent, futur, et d'autres pour qui le temps n'existe pas. Il n'existe que le présent.. Le temps ne bouge pas, c'est nous qui bougeons!
    le temps physique n'est pas une perception, c'est une liberté de l'espace, la possibilité des choses de varier en position et en état. il y a un temps par chose, ce qui permet sa relativité. (perception du changement d'état de la chose à une conscience qui la perçoit)

    mais le temps usuel c'est aussi et surtout une dimension, soit une échelle de représentation des évènements, dans le sens calendaire, historique, ou il y a un passé, (ce qui a été, ce qui est ou surviens, et ce qui vas advenir, le futur, qui est aussi certains, que les événement qu'il charrie sont eux, incertains)

    Les comités d'éthique ne jugent pas les faits, ils les ignorent.. Regarde le clonage humain. Les comités d'éthique ont poussé à son interdiction alors qu'il n'existe aucun fait permettant de juger.. Cette technique n'existe même pas encore qu'elle a déjà été condamné sans la moindre raison technique..
    tu joues sur les mots, les faits sont ici, très clair, il y a une capacité humaine a reproduire une être humain par l'humain. peu importe de savoir si cela a déjà été effectué ou non. l'éthique a précisément pour but de juger de l'intérêt humain de l'usage d'une technique, soit de ce que peu et doit attendre l'humanité, les hommes en retour de l'usage de cette technique. avec la possibilité du clonage ont atteint littéralement au renouvellement "naturel" de notre espèce, qui est une pose une nécessité permanente d'adaptation. si tous nous nous clonions, nous finirions par ne plus du tout être adapté au milieux environnant qui eux évoluent. c'est une atteinte contre notre espèce

    deuxio, c'est une appropriation par soi de la vie d'autrui. la ou les hommes naisse par hasard avec des capacités qui ne doivent qu'a la nature et en rien a leur géniteur, la méiose génétique procédant comme une loterie, frère et sœur ne sont jamais semblable. là l'individu devient le double d'une autre le golem, la chose d'une personne décédé... le fait de décider ce que seras la future apparence d'une autre individu s'apparente clairement a de l'eugénisme actif, qui est crime contre l'humanité... les faits ont déja été jugé par le tribunal de l'histoire.. les hommes ne sont pas des betes a viande que l'on selectionne pour obtenir la meilleure viande. (avec des yeux bleu et des cheveux blonds)

  35. #28
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Encore tu trompe.. La mort n'est pas universsellement admise. Il y a des gens qui croient en la résurection, d'autres en l'immortalité. Chacun a son point de vue sur la mort, tout le monde ne considère pas la mort comme un fait universsel..
    oui, mais croire n'est pas savoir, quand à la mort ce n'est pas une croyance, mais une réalité, c'est la vie après la mort qui consitue une intérrogation humaine de l'ordre de la psiritualité. la vie est toujours le moment ou l'âme nait dans un corps et s'échappe suite à la mort physique du corps.... il y a beaucoup de religion, mais si l'âme est immortelle pour beaucoup, il n'y a de religion qui ose jusqu'a nier que les corps se décompose et que le corps physique des personne continue a vivre même à l'état de squelette blanchi.

    Que le feu soit chaud, ou que la pluie mouille je comprend, mais quel lien y a t-il avec l'ethique, les valeurs morales ou la question du sujet sur le remplacement des valeurs morales traditionnelles par l'argent?
    non ce n'était qu'une affirmation tengible de l'universalité de perception simple, contre ton affirmation qu'il n'y a pas d'universel.. c'est tout.

  36. #29
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    Faux, tout le monde ne cours pas vite.. Déjà parce que certaines personnes ne peuvent pas courrir (handicap), mais surtout parceque tous le monde n'a pas peur des lions.. C'est le cas des naturalistes qui s'approchent pour les observer, c'est le cas des dresseurs, c'est le cas des chasseurs, c'est le cas de Tippi (la petite fillette que des parents reporters ont élevé en affrique et qui s'amuse avec des tigres et autres animaux sauvages alors qu'elle n'a pas dix ans).
    hm, tu chippotes, un lion affamé est un lion, et une troupe de lionne ne ferait qu'une bouché de tout sapiens, parcequ'elle elle n'ont pas peur... l'humanité les as toujours tenue en respect parceque précisément ce sont des tueurs potentiel d'homme.. après il existe des fauves "humanisé" habitué a l'homme, mais vas donc te promené du coté de sumatra, ou dans certains coin d'inde ou les hommes se promène en foret avec un masque derrière la tete, afin qu le tigre ne puisse pas attaqué par derrière les bucherons... précautions nécéssaire.
    et tout les pros sont pro, drésseur, cinéaste, etc, sont pro, parcequ'ils respecte l'animal, sinon, leur vengeance est a la hauteur de leurs forces...

    quand a laisser une gamine avec une bande de hyène, je pense pas qu'il y ait de parent qui soit assez félé pour le faire deux fois.

    Autre exemple, l'homme qui nage au milieu des requins blancs... Un scientifique persuadé que les requins blanc ne sont pas des tueurs et qui a mis sa théorie en pratique en allant nager avec les requins blancs, il a même surfé un requin en s'accrochant a son ailerons comme on le fait pour les dauphins..
    bon ben il ne resteplus qu'a rajouter un peu de sang dans la baignoire de ce monsieur et l'on verras bien si il plonge de nouveaux... m'étonnerais fortement qu'il prenne un risque qui aille pertinament au-dela de ces connaissance sur le comportement de cet animal. et nager avec un requin blanc est une chose, ne pas avoir peur une autre, jamais bien voir sa courbe d'electrocadiogramme pendant sa petite balade sous l'eau. tout les grand-prédateur peuvent-être approché si ils n'ont pas faim, l'Homme y compris.

  37. #30
    quetzal

    Re : L'éthique : une question d'argent ?!!

    On ne peut pas tester des théories scientifiques si les techniques sont interdites par la loi.. comment pourra t-on tester une théorie sur le clonage si le test vous coûte 20 ans de prison et 7 500 000 euros d'amande?
    hm, le clonage est deja en-soi une technique passablement difficile sur le plan technqiue, mais il ne s'agit que d'une technique de bio-technologie du génome.. et l'homme est une espèce comme les autres, peu-importe si il n'ya jamais eut de clonage, l'important est que précisément cette technique ne soit jamais appliqué l'espèce humaine, d'ou son interdiction il me semble par tout les pays. ici, le fait juridique ne viens que renforcé le jugement ethique, que poser plus qu'un interdit simplement sans contrainte ormis celle du respect de chacun a l'ethique. le cas est assez grave pour que cet interdit soit devenu un interdit pénal.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 05/04/2009, 19h34
  2. Cisco : les antivirus sont une perte d'argent
    Par Bruno dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 41
    Dernier message: 16/06/2008, 15h44
  3. Chlorure d'argent soluble dans une solution d'amoniac
    Par thesweetgirl dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/11/2007, 10h30
  4. Médaille d'argent pour une clé au bout du doigt...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/01/2006, 13h24
  5. Y a t'il une limite a l'éthique ?
    Par Kytrix dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 22
    Dernier message: 22/06/2005, 18h14