Affichage des résultats du sondage: Pour ou contre le don d'organe après la mort?

Votants
262. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Carrément pour!

    209 79,77%
  • Hésite

    33 12,60%
  • Ne s'est jamais posé la question

    5 1,91%
  • Contre!

    15 5,73%
Page 6 sur 7 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 189

Contre le don d'organe (après la mort) ?



  1. #151
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?


    ------

    la situation doit être très difficile
    Elle est proprement atroce, oui...
    Je rappelle qu'en général il s'agit de sujets jeunes, d'adolescents, donc c'est aux parents, qu'on demande ça...

    Vois pas POURQUOI on demande à la famille , SI le défunt était consentant .
    Par respect pour la famille, à qui on va rendre le corps avec une balafre monumentale...

    -----

  2. #152
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Si la vente est interdite, c'est en premier lieu pour que tout le monde puisse en profiter et pas seulement quelques milliers de personnes par pays pendant que les autres regardent et crèvent. L'immoralité est la : l'inégalité devant les soins.
    L'inégalité n'est pas immorale! Sinon on serait tous pareil..

  3. #153
    f6bes

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Elle est proprement atroce, oui...
    Je rappelle qu'en général il s'agit de sujets jeunes, d'adolescents, donc c'est aux parents, qu'on demande ça...


    Par respect pour la famille, à qui on va rendre le corps avec une balafre monumentale...
    Bjr à toi,
    Penses tu qu'on te "fasse voir" le résultat !!
    Mon corps donné à la science "reveindra" en petits morceaux .
    Je doute qu'on "l'exibe" ensuite à ma famille !!

    N'aurons pas l'occasion de "voir" !!

    A+

  4. #154
    myoper
    Modérateur

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    L'inégalité n'est pas immorale! Sinon on serait tous pareil..
    Je ne dis pas que ce qui est différent est immoral ().
    J'ai dit :
    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    L'immoralité est la : l'inégalité devant les soins.


    Par exemple, tu te présentes a l'hopital parce que tu as une maladie grave (qui va peux t'être de faire mourir ou en tout cas te laisser handicapé) et on te dis qu'on ne va pas te soigner et que tu peux rentrer chez toi, mais on va soigner le voisin complétement, rapidement et du mieux possible.

    La différence de traitement (d'action) étant ici représentée par l'importance du chèque que "l'autre" va aligner.
    Alors, ce n'est peut être pas immoral (définition a préciser ici) mais c'est considéré comme "pas bien" dans notre pays et notre société en général.

  5. #155
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Penses tu qu'on te "fasse voir" le résultat !!
    il ne s'agit pas de faire voir mais de prévenir, au cas où ( je te rappelle que nous ne sommes pas tout à fait dans le cadre du "don du corps", n'est-ce pas?).
    N'importe quelle famille peut vouloir habiller elle-même son défunt ;
    donc le minimum est d'avertir, et comme avertir avec une phrase du genre " on va prélever les organes" est quasiment impossible, ben du coup on demande...d'où l'extrême difficulté.

  6. #156
    f6bes

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    N'importe quelle famille peut vouloir habiller elle-même son défunt ;
    Bjr à toi,
    Pourquoi pas , mais je doute que le cas se présente TRES souvent !
    Et si le corps est "abimé" (on s'en doute un peu) , on laisse faire le "professionnel" ou alors c'est un super acte d'amour.
    Mais faut s'accrocher.
    A+

  7. #157
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    On sera de fait toujours inégaux devant les soins, puisqu'il n'y a pas assez d'organes pour tous le monde.. En réalité, je défend la vente d'organe pour une question de droit, car je suis pour une société de plein droit, une société anarchiste de liberté totale. Mais je suis convaincu que l'avenir de la médecine, n'est ni dans la vente, ni dans le don, mais dans la fabrication d'organes en tissus artificiels. C'est pour cela que je défend également le clônage, et la bionique. Question de confiance, et de psychologie, si c'était moi qui avait besoin d'un organe, je préfèrerai qu'il soit artificiel, plutôt que "naturel"..

  8. #158
    SuperTux

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    On sera de fait toujours inégaux devant les soins, puisqu'il n'y a pas assez d'organes pour tous le monde.. En réalité, je défend la vente d'organe pour une question de droit, car je suis pour une société de plein droit, une société anarchiste de liberté totale. Mais je suis convaincu que l'avenir de la médecine, n'est ni dans la vente, ni dans le don, mais dans la fabrication d'organes en tissus artificiels. C'est pour cela que je défend également le clônage, et la bionique. Question de confiance, et de psychologie, si c'était moi qui avait besoin d'un organe, je préfèrerai qu'il soit artificiel, plutôt que "naturel"..


    Des organes à greffer il y en a "potentiellement" trop! Et l'avantage d'un organe crée in-vitro à partir de tes cellules c'est surtout qu'il n'y aura pas de rejet, mais cela reste de la science fiction pour encore pas mal d'années.

  9. #159
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    A la vitesse à la laquelle vont les choses, si les moralisateurs de tous poils ne mettent pas trop d'obstacles à la recherche, la culture d'organes sera bientôt accessible.. Mais c'est sûr que si a chaque fois qu'un génie a une idée, on lui dit "STOP! principe de précaution, 20 ans de prison et 7milions d'euros d'amande!", la c'est sûr que la recherche ne fera plus beaucoup de progrès..

  10. #160
    f6bes

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    A la vitesse à la laquelle vont les choses, si les moralisateurs de tous poils ne mettent pas trop d'obstacles à la recherche, la culture d'organes sera bientôt accessible.. Mais c'est sûr que si a chaque fois qu'un génie a une idée, on lui dit "STOP! principe de précaution, 20 ans de prison et 7milions d'euros d'amande!", la c'est sûr que la recherche ne fera plus beaucoup de progrès..
    Bjr à toi,
    Hum , la recherche ne se fait pas QUE dans un seul pays généralement ! Donc MEME s'il y a "verrou" qq part, les "verrous" n'existent pas autres parts.
    On peut pas avorter en FRANCE aprés ..., ben on va AILLEURS !!!
    A+

  11. #161
    myoper
    Modérateur

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    ... je suis pour une société de plein droit, une société anarchiste de liberté totale...
    Juste en passant et sans vouloir remettre tes convictions en doute : c'est antinomique de dire ça.
    En effet, c'est bien parce qu'on est dans une société ou on les plus riches sont forcés (n'ont pas le droit de faire autrement) de cotiser pour les plus pauvres (qui sont eux même obligés de cotiser quand ils peuvent) que ceux-ci ont droit aux soins, sinon, ils ne bénéficieraient pas de la plupart des traitements un peu pointus ou récents, inaccessibles pour eux (alors, les greffes, ce n'est même pas la peine d'y penser).
    C'est aussi parce qu'on a pas le droit de ne pas cotiser qu'une recherche est possible (avec des chercheurs mal payés (alors si personne ne paye plus ...)).
    C'est simple, dans une société de liberté totale, on l'a déjà vu, il n'y a pas de droits : il y a ceux qui ont un flingue ... et il y a ceux qui creusent ... (1)





    (1) : Le Bon, la brute et le truand.

  12. #162
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    On a pas la même définition du droit.. Il existe deux notions de droit. Le droit naturel appelé aussi le droit de, et le droit artificiel, appelé aussi le droit à. Le "droit de", est un droit qui préexiste à toute forme d'organisation sociale, c'est le droit de faire quelque chose, ce droit existe en l'absence de toute interdiction. C'est le doit que je défend.
    Le "droit à" est un droit qui nécéssite une forme d'organisation sociale, l'usage de la force ou la menace de la violence pour exiger la contribution des personnes non volontaires. L'anarchie rejette le "droit à" en le considérant comme un faux droit. Par rapport au droit de qui serait un vrai droit.. La différence entre les deux c'est que le vrai droit n'implique rien d'autre que l'application de la liberté individuelle. Alors que le faux droit implique forcément de violer les liberté individuelles.

    Prenons un exemple. Le droit au logement. Le vrai droit, c'est la liberté de s'installer quelque part d'y construire une maison, et d'y vivre. Le faux droit c'est d'exiger que les autres payent pour qu'on puisse avoir un logement.

    Lorsque le colon américain s'intalle dans la forêt et construit sa baraque tous seul avec des tronc d'arbre, il applique le vrai droit, en profitant de sa liberté individuelle, et en respectant celle des autres.

    Lorsque le "socialiste" exige de la part de la société quelle menace d'employer la violence sur les personnes qui refusent de payer pour qu'il puisse avoir un logement, il applique un faux droit, en demandant à la société de baffouer la liberté individuelle des autres..

    Si tu regarde la première déclaration universelle des droits de l'homme de 1789, il n'existe pas de faux droits.

    Article1, les hommes naissent libres et égaux en droit (..) ces droits sont la liberté, la propriété, la sureté, et la resistance à l'oppression.

    il n'est nulle part fait mention de faux droit, tels que le droit au logement, le droit à la sécurité sociale. Tous ces droits sont des faux droits dans le sens où ils exigent une violation des vrais droits qui sont ceux énnoncés dans l'article1: La liberté, la propriété, la sureté, et la resistance à l'oppression.

    En effet l'obligation de contribuer porte atteinte à la liberté de refuser de contribuer. Comme il sagit de prendre de force ce que l'individu ne veux pas donner de son plein grès, il sagit également d'une atteinte à la propriété. Comme pour prélever cette contribution l'état est obligé d'employer la menace, il sagit aussi d'une atteinte à la sureté et aussi d'une oppression. C'est pourquoi tous ces droits qui exigent des impots, sont appelés des faux droits. Car ils vont à l'encontre des vrais droits..

  13. #163
    invite765732342432
    Invité

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    C'est pourquoi tous ces droits qui exigent des impots, sont appelés des faux droits. Car ils vont à l'encontre des vrais droits..
    Sauf que tu l'as rappelé au début, ce ne sont pas des droits "vrais" ou "faux" mais des droits naturels ou artificiels.
    L'un n'est pas supérieur à l'autre.

    Article IV (entre autres):
    La liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Ainsi l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bonnes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits.

    Bref, en s'appuyant sur ta propre référence, la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, les libertés naturelles ne sont pas un droit absolu: la vie en communauté passe devant.
    Ainsi pour que le droit de vivre soit appliqué de manière également à tous, la DDHC est compatible avec la création d'un droit aux soins.
    Ce droit artificiel est indispensable pour le bon exercice du droit naturel.

  14. #164
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    C'est le débat qui oppose l'anarchie (absence totale de droit artificiels), au libéralisme (présence minimale de droits artificiels).
    La DDHC est d'inspiration libérale. Elle suggère des limites à la liberté et l'existence d'un état. Les idées anarchistes s'inspirent des idées libérales mais vont beaucoup plus loin.. Les libéraux ont conservé une notion du bien et du mal, qui n'existe plus dans l'anarchie. Si on applique les idées libérales jusqu'au bout: la propriété, la liberté, on rejoint l'anarchie. Entre les deux il y a ce qu'on appelle les libertariens, qui sont en quelques sorte des libéraux casi-anarchistes..

    Les libéraux classiques seraient du genre conservateur, réservent le don d'organe après la mort à ceux qui ont déclaré être pour de leur vivant.

    Les libertariens seraient plutôt du genre à autoriser carrèment la vente d'organes..

    Les anarchistes eux seraient du genre à dire que les morts non pas leurs mots à dire et qu'on peut prélever des organes sur eux, même si ils ont dit qu'ils étaient contre avant de mourrir.. Si tu prend le coeur d'un mort, il ne va pas se relever pour t'engueuler..

  15. #165
    myoper
    Modérateur

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    Les anarchistes eux seraient du genre à dire que les morts non pas leurs mots à dire et qu'on peut prélever des organes sur eux, même si ils ont dit qu'ils étaient contre avant de mourrir.. Si tu prend le coeur d'un mort, il ne va pas se relever pour t'engueuler..
    Mais la famille a son mot a dire, elle.
    Ensuite, il faudrait trouver une équipe chirurgicale anarchiste (si ça existe, car cela sous entend qu'ils n'aient pas les principes déontologiques actuels) qui accepte de procéder a la pose de l'organe "volé" (contre rétribution qui ne devrait pas être a la portée de n'importe quel anarchiste).
    En bref, je pense que dans une telle société, il n'y aurait ni don d'organes ni même soins (comment seraient payées les recherches qui améneraient a la fondation d'un médecine ?).

  16. #166
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Et bien, dans l'absolu, dans une société anarchiste, on peut faire ce qu'on veux avec un cadavre: un objet sexuel, une oeuvre d'art, un stok d'organe, le cryogéniser pour le réveiller plus tard, ou le servir au prochain dîner.. Reste à savoir qui possède les droits sur le cadavre.. Son représentant!
    Le représentant d'une personne c'est quelqu'un qui va défendre les interets de la personne si celle ci est indisponible pour se défendre elle même. Si elle est morte par exemple...
    Le représentant peut etre quelqu'un nommé par contrat par la personne elle même de son vivant. Si ce n'est pas le cas, il peut sagir des membres de la famille ou des proches.
    Mais si ce n'est pas le cas, alors c'est celui qui a le cadavre sous la main qui décide ce qu'il veux en faire..
    Quoi qu'il en soit, ce sont les personnes vivantes qui décident ce qu'elle vont faire des morts, pas les morts. Si le représentant d'un mort, décide de ne pas respecter l'engagement qu'il a pris avec cette personne de son vivant; Le mort ne va pas lui en vouloir..
    Tout dépend donc si la personne morte a évoqué ce quelle voulait avec son représentant de son vivant, et si le représentant est sincère.

    Donc pour résumer les choses devraient se passer dans une société anarchiste a peu prêt de la même façon que dans une société étatique. a la différence prêt qu'il y a plus de possibilités dans une société anarchiste. Si un fan de morbide décide de donner son corp à un club de nécrophiles, aucune loi ne va l'en empêcher.. si un miliardaire exentrique décide de se faire calciner sur Drakar, aucune loi ne l'interdit. Si un mytho qui se prend pour un pharaon décide de se faire momifier, rien ne l'en empêchera, si un urluberlu veut qu'on jette son cadavre dans la mer pour être bouffé par les requins, no problémo...
    si jamais quelqu'un decide de vendre les organes d'un mort à un artiste provocateur pour en faire une statue alors qu'il voulait qu'on l'enterre dans son jardin près du rosier de sa grand mère.. ben c'est pas trop grâve puisqu'il est mort, il ne le saura pas...


    Evidement j'ai pris des exemple exentriques. ce ne sont que des exemple imaginaires car il y aurait trop de problèmes d'hygienne. Mais dans le fond quand on vois comment les cadavres sont gérés en inde, à moitié brûlés et jettés dans Gange, et quand on vois les gamins se baigner au milieu de morceaux de corp humains flottants. Je trouve l'idée du Drakkar presque normale..

  17. #167
    invité6543212033

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Présentement moi j'ai décidé de me pourrir tout les organes ... Pour qu'on m'enterre dans la Terre encore chaude ... et si çà ne vous suffis pas , c'est pas de ma faute ...

  18. #168
    myoper
    Modérateur

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    Donc pour résumer les choses devraient se passer dans une société anarchiste a peu prêt de la même façon que dans une société étatique. a la différence prêt qu'il y a plus de possibilités dans une société anarchiste...
    Plus de possibilités inutiles car il n'y aura pas la possibilité de greffe ou d'une quelconque médecine (expliqué plus haut), a ce moment la, don ou pas n'a plus d'importance.
    De toute façon, sans loi étatique, rien ne m'empéche d'aller prendre l'organe sur un vivant (si j'ai le flingue ).

  19. #169
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Modération

    Toutes ces digressions sur une société anarchiste sont hors sujet et hors charte.
    Merci d'arrêter, surtout que cela n'a plus aucun rapport avec le don d'organes pour un but médical.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #170
    nidhalg

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    C'était juste une paranthèse.. Refermée..

    Comme il me semble l'avoir dit, je crois que l'avenir de la greffe est dans l'organe artificiel. Qu'il soit biologique, ou mécanique.. La particularité de mon opinion, c'est que je ne réserve pas cette technologie au remplacement d'organes déffecteux. Je suis également pour l'implant d'interfaces système nerveux humain-machine. De manière à pouvoir soit remplacer un membre perdu, ou carrément piloter plusieurs membres (ou machines) à la fois, à distance. Même si je ne suis pas malade, même si tous mes organes vont bien, je pourait remplacer certains d'entre eux par des organes mécaniques, un coeur artificiel supportant un rythme plus soutenu, pour améliorer mes performance physiques. Une interface directement implantée dans le cortex cérébral pour contrôler des machines a distance. Une caméra à la place de l'oeil, ou en plus de l'oeil, qui me permettrait de voir au dela du champ electromagnétique visible, je pourrait par exemple, voir les infrarouges, je pourrai Zoomer, et pourquoi pas implanter une caméra pour voir ce qu'il y a dérrière moi, ou a l'intérieur de moi..
    Je pourait me faire implanter une interface me permettant d'être branché sur un réseau et de recevoir des informations de l'autre bout du monde. Commander un serveur, un ordinateur, une machine, directement par la pensée.

  21. #171
    myoper
    Modérateur

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    C'était juste une paranthèse.. Refermée..

    Comme il me semble l'avoir dit, je crois que l'avenir de la greffe est dans l'organe artificiel. Qu'il soit biologique, ou mécanique..
    Certes, mais en attendant, il faut faire avec les dons et le bon vouloir-pouvoir des familles.

  22. #172
    oceane256

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Je suis aussi pour le don d'organe, je pense que c'est important.

  23. #173
    anaisd56

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Tout à fait d'accord avec toi Océane ! Cela peut sauver des vies et si j'étais dans la situation de ces gens dans le besoin j'aimerai que quelqu'un fasse ce geste pour moi..

  24. #174
    kaleldu13

    Re : Contre le don d'organe (après la mort)?

    perso avant ma mort je donnerai rien de moi et après ma mort je men fou je donne tous

  25. #175
    kamor

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Je donne déjà mon sang régulièrement, suis inscrit pour le don de moelle, le don d'organes me parait donc logique.
    C'est avec la logique que nous prouvons et avec l'intuition que nous trouvons. H. Poincaré

  26. #176
    Momosan1385

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Je comprends les personnes qui ne veulent pas, comment se projeter après la mort ?
    Même si le don d'organe est essentiel (peut-être plus pour longtemps.....) comment savoir ce qu'il y a après la mort ?
    Et puis, en parler ça veut dire qu'on se projette mort, or la mort c'est l'inconnu et l'homme a peur de l'inconnu...

  27. #177
    XULTRUC

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par Momosan1385 Voir le message
    Je comprends les personnes qui ne veulent pas, comment se projeter après la mort ?
    Même si le don d'organe est essentiel (peut-être plus pour longtemps.....) comment savoir ce qu'il y a après la mort ?
    Et puis, en parler ça veut dire qu'on se projette mort, or la mort c'est l'inconnu et l'homme a peur de l'inconnu...
    bah une fois mort tu as pas besoin de ton corps ... mais le probleme c'est que si tout le monde avait un developpement spirituel ...

  28. #178
    droue30

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Bonjour, personnellement répondre à cette question est un peu un dilemme pour moi... Je m'explique:
    Je sais pertinemment que nombreux sont les patients qui ont besoin de greffe, si je suis morte, donc je ne m'en sers plus, pourquoi ne pas essayer de sauver quelqu'un ?
    Je dirais oui volontiers mais le problème c'est de se dire que finalement je ne peux pas reposer en paix et sereinement parmi les vers car une partie de moi continue à vivre et cela me gène... Mais vu que le receveur finira tôt ou tard par mourir, j'ai moins d'un siècle (je prends large) à attendre pour que mon organe me rejoignes et que je retrouve mon repos... Mais qu'est-ce qu'un siècle dans une éternité ? Je me dis que je peux bien attendre un peu et laisser la chance de vivre à quelqu'un... Donc finalement ma réponse reste oui, je suis pour le don d'organe même si j'ai du mal à me le représenter...

  29. #179
    myoper
    Modérateur

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Citation Envoyé par droue30 Voir le message
    ... le problème c'est de se dire que finalement je ne peux pas reposer en paix et sereinement parmi les vers car une partie de moi continue à vivre et cela me gène...
    Alors, tu vivras un peu plus longtemps ; c'est tout bénef

  30. #180
    droue30

    Re : Contre le don d'organe (après la mort) ?

    Non justement mon esprit va rester prisonnier de mon corps c'est affreux... Enfin je pense puisque je ne sais pas ce qu'il y a après la mort... Mais bon je pense que je préfère faire don et sauver quelqu'un et attendre un peu

Page 6 sur 7 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. don d'organe
    Par quetzal dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 41
    Dernier message: 31/12/2010, 06h55
  2. le don d'organe et la citoyenneté
    Par DomCamille dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/11/2007, 15h05
  3. Don Quichotte : protéger la Terre contre les astéroïdes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 16
    Dernier message: 03/10/2005, 14h54
  4. Vie après la mort ?
    Par spirit dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 104
    Dernier message: 05/10/2004, 08h44