Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Les contre-vérités en science



  1. #1
    Pierre de Québec

    Cool Les contre-vérités en science


    ------

    On ne dénonce alors une contre-vérité que si elle ne va pas dans le bon sens !
    Extrait du dossier Futura-Science Société et éthique de la recherche en génomique par Pierre Henri Gouyon.

    Exemples de contre-vérités :
    • La forêt amazonienne est le "poumon" de la planète.
    • Le décriptage du génome est terminé.
    • On en sait suffisamment sur les OGM.
    • Parce que c'est un scientifique qui le dit, cela est toujours rationnel.

    D'autres contre-vérités à ajouter ou bien simplement des commentaires ?

    -----
    Dernière modification par Pierre de Québec ; 19/03/2006 à 12h43.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  2. Publicité
  3. #2
    paulb

    Re : Les contre-vérités en science

    Citation Envoyé par Pierre de Québec
    Extrait du dossier Futura-Science Société et éthique de la recherche en génomique par Pierre Henri Gouyon.

    Exemples de contre-vérités :
    • La forêt amazonienne est le "poumon" de la planète.
    • Le décriptage du génome est terminé.
    • On en sait suffisamment sur les OGM.
    • Parce que c'est un scientifique qui le dit, cela est toujours rationnel.

    D'autres contre-vérités à ajouter ou bien simplement des commentaires ?
    Bonjour,
    Lapalissade: les contre-vérités ne peuvent exister que si les VERITES existent.
    Les seules vérités (relatives) sont les vérités dites scientifiques, qui sont en permanence menacées de réfutation ou, ce qui est plus vicieux, d'une meilleure approximation. L'univers Einsteinien est une meilleure approximation que le Galiléen etc.
    Ta première contre-vérité devient vérité en changeant deux mots: La forêt amazonienne est "l'un des poumons" de la planète.
    Ta deuxième est une vérité: le "décryptage" du génome est terminé, mais pas son interprétation, qui n'est que partielle. On connaît le texte, mais pas tout ce qu'il signifie. On attend Champollion.
    Ta troisième est un à peu près: on n'en sait suffisamment d'à peu près rien: tous les scientifiques te le diront.
    Enfin, ta quatrième en est une véritable, surtout quand on sait que beaucoup de scientifiques parlent de tort et de travers de choses dont ils n'ont pas la moindre idée ou des idées très … personnelles!

  4. #3
    piwi

    Re : Les contre-vérités en science

    Ta troisième est un à peu près: on n'en sait suffisamment d'à peu près rien: tous les scientifiques te le diront.
    J'ai pas bien compris cette assertion. peux tu la préciser?


    Cela dit, en parlant des OGMs, je pense que l'on doit préciser la cible. Qui est ce "on"?
    Si l'on parle du grand publique, c'est faux, il n'est clairement pas bien informé de ce qu'est même un OGM. Alors parler des conséquences.......
    Pour ce qui est du scientifique dont c'est le domaine, on sait maintenant pas mal de choses quand même sur les conséquences possibles au sain d'un génome et de son expression.
    Reste que l'on peut se poser la question sur le "on en sait suffisament". Qu'est ce que cela veut dire?
    Pour l'instant ce que l'on en sait conforte la possibilité de l'utilisation à diverses fins de ces organismes. Reste que l'on ne sait jamais tout en science et que de nouveaux aspects insoupçonnés peuvent faire surface.
    La question est finalement cette histoire du principe de précaution qui nous est si cher à nous francais. Peut on se lancer vers un inconnu en acceptant que ceci puisse à terme poser des difficultés?

  5. #4
    paulb

    Re : Les contre-vérités en science

    Bonjour, piwi,
    tes questions appellent une réponse que je n'ai pas le temps à peaufiner. A demain!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    philou21

    Re : Les contre-vérités en science

    Bonsoir
    Qu’est ce qu’une contre-vérité ? Est-ce simplement une assertion fausse ou bien y a t-il quelque chose de plus (de l’ordre du mensonge par exemple…)

  8. #6
    Pierre de Québec

    Re : Les contre-vérités en science

    Dans les cas que je soulève, il s'agit d'affirmations fausses véhiculées dans un contexte d'information à caractère scientifique où la maxime seraient la fin qui justifient les moyens.

    Il faut lire le texte de Pierre Henri Gouyon; cela situe un peu mieux le contexte. Par ailleurs, je ne pense pas qu'il y ait une intention qui permettrait de conclure au mensonge. Lorsqu'un journaliste écrit : le génome est décrypté, le mot décrypté dans la tête de monsieur et madame tout-le-monde peut bien vouloir dire ça y est, ils ont tout compris. Le journaliste a-t-il mentit ? Pas nécessairement; mais nous pourrions toujours dire qu'il a sans doute présenté sont sujet comme un néophyte en omettant (par ignorance ?) d'expliquer la portée du mot "décrypter".
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  9. Publicité
  10. #7
    camaron

    Re : Les contre-vérités en science

    Citation Envoyé par paulb
    Enfin, ta quatrième en est une véritable, surtout quand on sait que beaucoup de scientifiques parlent de tort et de travers de choses dont ils n'ont pas la moindre idée ou des idées très … personnelles!
    Oui et .... non. Le scientifique est plutôt moins porté à s'exprimer sur tous les sujets.
    Sa formation le conduit, plus naturellement ,au doute et à l'interrogation.

    Ce n'est qu'une tendance on trouvera toujours un journaliste ou un juge plus éclairé avant de parler qu'un chercheur, mais en général la démarche scientifique conduit à prendre plus de recul par rapport à une déclaration.

    C'est même souvent un reproche fait à la communication des scientifiques vis à vis des gens non initiés à sa discipline.

  11. #8
    paulb

    Re : Les contre-vérités en science

    Citation Envoyé par piwi
    J'ai pas bien compris cette assertion. peux tu la préciser?
    Bonjour,
    Quand on dit "On en sait assez sur les OGM", ça signifie qu'on a fait le tour de la question, on n'a plus rien à apprendre d'utile. C'est loin d'être le cas pour la plupart des connaissances scientifiques, sinon les recherches ne continueraient pas, non?


    Cela dit, en parlant des OGMs, je pense que l'on doit préciser la cible. Qui est ce "on"? Si l'on parle du grand publique, c'est faux, il n'est clairement pas bien informé de ce qu'est même un OGM. Alors parler des conséquences.......
    "On" sous-entend la communauté scientifique et technique. Avant que le "grand public" y comprenne quelque chose au lieu de fantasmer, il y a du travail à faire.

    Pour ce qui est du scientifique dont c'est le domaine, on sait maintenant pas mal de choses quand même sur les conséquences possibles au sain d'un génome et de son expression.
    Reste que l'on peut se poser la question sur le "on en sait suffisament". Qu'est ce que cela veut dire?
    Pour l'instant ce que l'on en sait conforte la possibilité de l'utilisation à diverses fins de ces organismes. Reste que l'on ne sait jamais tout en science et que de nouveaux aspects insoupçonnés peuvent faire surface.
    La question est finalement cette histoire du principe de précaution qui nous est si cher à nous francais. Peut on se lancer vers un inconnu en acceptant que ceci puisse à terme poser des difficultés?
    Ces remarques sont pertinentes, mais dépassent le sujet étroit des contre-vérités. Mais j'essaie d'y répondre.
    Une application stricte du principe de précaution bloquerait amha tout progrès dans l'application des découvertes scientifiques, puisque il est justement illusoire d'attendre de la part d'un scientifique l'affirmation "j'ai fait le tour de la question et je vous garantis qu'il n'y a aucun risque".
    Dans le cas particulier des OGM, les technologies résultant des progrès sur la connaissance des génomes sont déjà très largement mises en pratique, n'en déplaise à leurs opposants, et assurent une meilleure subsistance à des populations importantes du tiers monde, surtout en céréales. On peut considérer cela comme un test "grandeur nature", qui devrait satisfaire les opposants les plus radicaux aux OGM.
    Mais comme dit plus haut, ce n'est pas le sujet!

  12. #9
    piwi

    Re : Les contre-vérités en science

    bon ben j'ai rien à ajouter en fait.
    Je pense que l'on est parfaitement d'accord ^_^

  13. #10
    shokin

    Re : Les contre-vérités en science

    Voulez-vous parler des sophismes ?

    Le savant et le politique !

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  14. #11
    guismo1er

    Re : Les contre-vérités en science

    j'ai vu en cours de geo, l'amazone, ce n'est vraiment pas le poumon de la planète!...
    Follow yours dreams, become what you want and never give it up!

  15. #12
    Niels Adribohr

    Re : Les contre-vérités en science

    Une autre contre-véritée, qu'on entend quelques fois dans certains médias, et qui a pignon sur rue: "on utilise seulement 9 % (ou quelques choses dans le genre) de notre cerveau."

  16. Publicité
  17. #13
    MysticBlade

    Re : Les contre-vérités en science

    Toutes les verites "chiffrees" sont par essences fausses.
    La nature, l'univers est statistique. Tout doit etre nuancé et traité en terme de moyenne et de probabilité.

    Par exemple la phrase des 9% d'utilisation du cerveau doit certainement signifier qu'on utilise EN MOYENNE 9% de notre cerveau.
    Et encore plus basiquement quand on mesure une distance on devrait toujours annoncer la precision "1 metre a plus ou moins 1 millimetre pres"

    Et puis encore la rigueur de la definition de ce dont on parle : Utilisation du cerveau ca veux dire quoi ? comment c'est mesuré ? On mesure le debit sangin ? On mesure une tension entre deux electrodes ?

    Ah ben oui c'est du boulot d'etre rigoureux. Je dirais que c'est aussi un probleme pour la "popularite" de la science. Quand on est rigoureux on passe pour un extremiste alors que j'ai tendance a croire que plus on est precis, plus on est "juste en science", plus on a tendance a etre "juste dans la vie"...
    Parce qu'en toute rigueur la verite est "floue", statistique et dependante des moyen qu'on a de la mesurée, ce qui empeche les extremismes et les decisions arbitrairement tranchées.

    La science cerne du mieux qu'elle peut la verite, elle definit un domaine des possibles, une probabilité de réalité. Un "scientifique" persuadé d'avoir LA verité sort deja de la demarche scientifique.

  18. #14
    Muichkine

    Re : Les contre-vérités en science

    Je voudrais juste revenir sur votre définition des contre véritées en science.
    Depuis Godel en 1930, on sait qu'il existe dans toute théorie mathématique contenant l'arithmétique, au moins une proposition pouvant être démontrée comme vraie et fausse. Doit-on classer ce genre de proposition parmi les contre véritées?
    Je souhaite juste préciser que la vérité et la science sont deux choses parfaitement distinguables. La science n'est qu'une tentative de description des phénomènes observables. Nos descriptions sont valables jusqu'a ce que de nouvelles observations viennent les remettre en cause. Les "véritées scientifiques" sont toutes des contre véritées en puissance.

  19. #15
    Pierre de Québec

    Re : Les contre-vérités en science

    Citation Envoyé par Muichkine Voir le message
    Depuis Godel en 1930, on sait qu'il existe dans toute théorie mathématique contenant l'arithmétique, au moins une proposition pouvant être démontrée comme vraie et fausse.
    Un exemple?

    Citation Envoyé par Muichkine Voir le message
    Doit-on classer ce genre de proposition parmi les contre véritées?
    Bien, pas sûr! Les exemples cités sont plutôt du genre "grand public". Disons que ça concerne toujours des personnes qui quotent la crédibilité d'une information en se fondant sur l'apparente bonne réputation de la source. Il y a aussi le cas des personnes facilement abusées par leur manquent de connaissances ou leurs paresses intellectuelles.

    Et puis, une proposition à la fois vraie et fausse ne serait pas en soi une contre-vérité puisque le fait qu'elle soit à la fois vraie et fausse serait un fait connu et démontré ! Mais encore une fois, il faudrait un exemple!

    Citation Envoyé par Muichkine Voir le message
    Je souhaite juste préciser que la vérité et la science sont deux choses parfaitement distinguables.
    Citation Envoyé par Muichkine Voir le message
    La science n'est qu'une tentative de description des phénomènes observables. Nos descriptions sont valables jusqu'a ce que de nouvelles observations viennent les remettre en cause. Les "véritées scientifiques" sont toutes des contre véritées en puissance.
    Je suis bien d'accord avec vous. La Vérité n'existe pas en science. En produisant des théories testables et criticables, les scientifiques s'éloignent résolument de la prétention à la Vérité. Vous parlez de "véritées scientifiques"; je trouve le terme intéressant. En science, il n'y aurait que de petites vérités ne demandant qu'à être révisées.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

Discussions similaires

  1. Un très bon livre sur les vérités de notre planète que je recommande
    Par alleramiens dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/09/2007, 20h41
  2. Les vérités de la prépa
    Par mataboom dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 56
    Dernier message: 23/07/2007, 17h34
  3. Téléthon et vérités de la science génomique
    Par Fulcanelli dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 07/12/2004, 08h32