Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 57

Les vérités de la prépa



  1. #1
    mataboom

    Les vérités de la prépa


    ------

    Bonjour à tous,
    je prend l'initiative d'écrire un petit (ou un peu plus grand) mots sur les classes préparatoires en générales. Vous y trouverez quelques conseilles, beaucoup de pièges et des non-dits.
    J'espere juste que ces quelques mots vous aideront et vous rassureront.

    Je me lance par une brève présentation. je suis passé par la MPSI puis par la MP. Voilà. J'avais dit que c'était bref, mais mon expérience va prendre le relais.

    Wahoo, je viens d'avoir mon bac, je rentre en prépa, c'est les vacances...Naturellement, j'ai couru chez un libraire acheter les bouquin "MPQI tout en un" et j'ai commencé à y travailler dessus pendant les vacances. Ensuite vrais vacances et la rentrée arrive.

    1) Ne jamais travailler pendant les vacances d'étés. Révisez vos cours de terminale mais pas plus. Lisez vos bouquin de français, mais pas plus.

    Mais pourquoi tout le monde a peur? Et relax les gens...mais pourquoi je tremble??? allez souffle. Mon prof principale qui est aussi mon prof de math arrive. Je vous épargne les détails, mais, il ne nous a pas rassuré. Il a commencé par établir de bonne base : Les colles, les bashs, les moyennes des DS, le jargon, le travail personelle, l'investissement, les loisirs et il fini par dire : "Ne croyez pas que je fais uniquement celà par sadisme". Une semaine passe, on nous parle de coloscope, de devoir libre, de programme de colle. Pleins de choses qui font peur mais bon, les gens ont l'air "TOUS" et j'insiste sur le tous gentils.
    On découvre nos autres profs, de physique, de français et d'anglais qui ne nous rassure pas plus. Au passage, je me rend compte que j'ai oublié de lire mes livres pendant les vacances (les livres de francais) car je ne savais pas que c'était obligatoire

    2) Lire les livres pendant les vacances (je le dis pour la deuxième fois mais c'est tellement important)

    La, sa commence à devenir un peu plus chaud. 2 semaines se sont passés et nous avons enfin nos grouppes de TD et nos programme de colle. Quoi??? Tous ce qu'on a fait depuis 2 semaines en math??? PAR COEURS?! Bon je suis pas plus bête qu'un autre, je vais y arriver. Samedi, dimanche, mercredi : ce sont les 3 jours qu'il ma fallu pour apprendre les quelques 20 démos. Soit environ 20h de révisions. Ouch, l'année s'annonce difficile.

    3)Apprendre les démos de cours par coeurs, les définitions par coeurs et relire les éxos pour la colle.

    Le samedi suivant, c'est le premier DS. Wahoo 4h? 8 pages? pitin c'est long...et j'ai foncé la tête baissé pour en faire le plus possible. C'était une érreur. En prépa on ne note pas la quantité mais la qualité. Autant dire que si vous faites 5 pages sur les 8 et que 2 sont fausses, vous aurez moin que celui qui n'a fait que les 3 pages, mais juste (et vraiment beaucoup moins)

    C'est alors que j'ai découvert l'injustice des classes préparatoires. Les DS continue, la moyenne est tres basse. Je me retrouve avec des 2, en ayant gagner 6 points et perdu 4. Alors que d'autres révassaient pendant le DS et se retrouve avec des 5 alors qu'ils en ont fait moins de truc juste que moi.

    4) Ne jamais écrire de bétise sur sa copie. Si tu n'es pas sur de ton résultat, ne l'écris pas!!! Ceci est tres tres tres tres difficile, il faut toute la sup pour y arriver.

    Entre temps, j'ai découvert que la physique était d'un ennui à mourir, on a fait 1 mois d'électricité...j'avoue que la physique ne m'a absolument pas passionné au début. Les TD étaient longs pénibles et douloureux. J'ai compris que mon travail pendant l'été m'avait plutôt ralenti. De plus, je trouvais que j'avais besoin d'éxos de physique complet, ce que les TD ne m'apportait pas, et ce que les bouquins achetés ne m'apportaient pas non plus. 100 euro gaspillé pendant les vacances, je n'ai pas osé demandé à mes parents des bouquins supplémentaires...

    Enfin les vacances...hahaha. Je retire, enfin du temps pour rattraper mon retard. Il faut savoir qu'en MPSI, on a une colle de math par semaine, et une colle de physique toute les 2 semaines. On a donc toujours 3 semaines de retard en physique par rapport au cours et 2 semaine de retard de math. Car en fait, si on prend un chapitre, exemple le 2 en math. On a d'abord, semaine 1 : le cours. semaine 2 les éxos, semaine 3 la colle et le DM et semaine 4 le DS. Donc quand on révise cette colle, 2 chapitres sont passés, 2 chapitres de loupés, 2 semaines de retard

    5) Pendant les vacances, il faut rattraper le retard accumulés

    Sa reprend, les colles sont plus durs, plus longues. Les DS plus complets, plus poussés. Le morale est au plus bas et les notes aussi. cependant, un espoir apparait, on met de moin en moins de temps pour réviser les colles qui sont pourtant de plus en plus longues! Enfin bref, il faut aussi choisir notre option. Pour moi ce sera l'info, réel échapatoire à ces cours de physique ennuyeux et mes baches en maths.

    Et là, peut-etre le point le plus important de la SUP : les vacances de noël...Autant dire, c'est ici que les abandons arrivent. A la rentrée, les gens sont morts, déprimés, n'ont plus le gout a rien, nous sommes devenus des zombies.

    6) Si vous êtes démotivés, que vous êtes angoissés, malheureux, appeurés : pas de panique, c'est pour tous le monde la même chose

    Les DS reprennent donc, les colles, les cours. Je m'appercois que les gens sont méchants, sournois, égoïste, vantard. Ils font tout pour ce mettre en avant. Critiquer le moindre 1/2 points perdus à un DS. Demander des explications au profs, des points de bonnif. Les gens normaux deviennent vraiment cons et stupides. Ils veulent se démarquer, ainsi ils restent des heures à faire du leche botte au prof en fin d'heure...et sa marche

    7) Si vous faites celà, posez vous les bonnes questions car non, vous n'êtes pas normaux.

    Je vais maintenant vous raconter le tournant de ma SUP. Et quand je dis tournant, c'est vraiment tournant. La physique ne me passionait pas des masses cette année. Pourtant je travaillais. Mes notes de colles étaient honorables avec un petit 14-15. Et là, c'est le drame. Je rentre en colle. Je vous passes les détails mais croyez ma bonne foi et l'éxactitude des faits. Je répond à ma question de cours et là le colleur c'est mis a se foutre de moi, me dire que j'étais un clown, qu'il n'avait jamais vu sa auparavant. Puis mon éxos arrive, lui part 30 minutes, quand il revient, je suis passé par une méthode toute simple, sans calcule. Celà l'a mis en rogne et il m'a dit que je n'avais rien compris (mon éxos était juste tout comme ma questions de cours). Là il me dit, je te met 5. Quoi? 5? mais n'importe.....et il reprend de plus belles en criant : "Mais t'es qu'un imbécile, tu m'as dit n'importe quoi, tu comprend rien, tu sais rien" Je me suis tout b^^etement défendu en disant qu'il n'avais rien compris à ce que je disais et que s'il m'avait écouté à la place de m'insulter, il aurait comprit. Et là (je ne ment pas) "SORS DE CETTE PIECE (faisant claquer la porte, donne un coup de pied dans la poubelle qui attérit droit dans le groupe de colle qui attendait à la porte) espece d'enculer, tu veux te battre, viens je vais t'en coller une. T'es une merde, tu veux te battre. Dégage..." j'ai prit mes jambes à mon coup

    Je ne vous ment pas, il à été voir mon prof de physique avant que j'ai pu lui en touché un mots. Mon prof de m'a même pas cru. Il m'a laissé ma note et à cru toute la fin de l'année que j'avais eu 5 de moyenne en colle. Episode inoubliable, qui montre la stupidité de quelques profs, qui je pense ne devrait pas être là.

    La fin de l'année approche, mon prof de physique ne veut pas trop me laisser passé en spé, le prof de math quand à lui est un peu plus pour. Qu'importe, je passe en SPE.

    8)Ne vous rabaissez jamais devant un colleur si vous savez que ce qu'il dit n'est pas la vérité, ou n'est pas juste.
    9)Bossez votre anglais, c'est hyper important en prépa
    10)Rappellez vous que vos colles compte beaucoup plus que vos DS

    La suite un autre jour , mais sachez que la spé était beaucoup mieux et que les conseilles vont vraiment arriver

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Nox

    Re : Les vérités de la prépa

    Bonjour,

    Histoire d'équilibrer un peu les propos sur les prépas tenus sur ce forum, je me permet d'intervenir. Ton cas n'est pas à mon avis celui de la majorité des gens - dans ma prépa je ne connais pas d'exemple de ce genre avec les colleurs. certes parfois il arrive qu'un élève soit en désaccord avec ce que dit le colleur mais ça ne dérive jamais tel que cela est décrit. Et puis il est possible que ton colleur ait raison, soit parce que tu t'es mal exprimé, soit parce que tu n'as pas cerné la difficulté...
    Ensuite, tu n'as pas spécialement accroché sur les cours de physique par exemple, mais cela vient plus de toi qu'autre chose... Les circuits électriques étudiés en terminale ne servent pas à grand chose hormis nous faire comprendre ce que sont une bobine et un condensateur; en revanche les circuits étudiés en prépa ont beaucoup plus d'applications pratiques (redressement pour des circuits à diodes par exemple, ou tous les filtres, les montages à AO...). Si on prend la peine de s'investir dans la compréhension et l'interêt de ce qu'on étudie, la prépa est à mon avis très enrichissante ...
    Donc le fait que tu décrives une prépa d'une manière plutôt négative dans un post intitulé les vérités de la prépa me dérange beaucoup.
    Concernant le leche bottes je ne connais pas ta classe mais je vais te donner un exemple. Mon prof de physique nous incite à nous intéresser à ce que nous étudions et notamment à mettre en relation la théorie qu'on nous apprend avec des faits expérimentaux. Il nous est donc arrivé à plusieurs reprises, à mon colocataire et à moi-même, d'aller le voir en fin de cours pour discuter de certaines choses apprises en cours avec lui. Ce n'est pas pour autant que mon coloc était dans la première moitié de la classe... Et dans mon cas j'avais des bons résultats non pas parce que j'allais voir mon prof en fin de cours, mais parce que je m'intéressait à ce que j'apprenais et que pour certains prolongements j'avais besoin de l'aide de mon prof... Je ne sais pas si tu perçois la différence d'un point de vue logique. Tu dis "discussions en fin de cours avec les profs => bons résultats" alors que je te dis "intérêt pour un sujet => bons résultats" et "intérêt pour un sujet => discussions en fin de cours avec les profs"; ce qui est fondamentalement différent...
    Certes au début la prépa n'est facile pour personne, il faut changer ses méthodes de travail pour être rigoureux et ne pas être débordé, il faut enfin se mettre à connaître réellement son cours et ne pas en avoir une vague idée comme cela peut suffire en terminale... Mais connaître son cours ne signifie pas l'apprendre bêtement par coeur de bout en bout : il faut comprendre et assimiler les notions, connaître de manière exacte les énoncés (hypothèses et conclusions) des théorèmes pour que leur utilisation ait un sens, mais ça ne sert à rien de savoir recracher un cours sans l'avoir compris ...
    Quant au vocabulaire colloscope et compagnie, je ne pense pas qu'il soit utile d'effrayer les nouveaux arrivants avec ça.. Un colloscope est un tableau qui en fait est le planning des colles c'est tout...
    Enfin, et je pense que la clé de ta situation est là, tu écris "10)Rappellez vous que vos colles compte beaucoup plus que vos DS". C'est sûr que si tu fais une prépa pour avoir des bonnes notes, tu as de quoi être déprimé.. Si tu fais une prépa pour apprendre et avoir les outils pour comprendre un certain nombre de phénomènes, ça se passera beaucoup mieux... Ce n'est pas tes notes sur les deux ans qui vont t'être utiles à quoi que ce soit (à part les admissions sur dossier). L'objectif des classes préparatoires est de préparer aux concours, et tu vas être jugé sur tes prestations aux concours. Les DS servent à préparer les écrits de concours, les colles les oraux. Négliger l'un au profit de l'autre revient à ne considérer que la moitié du concours et ainsi se créer ses propres causes d'échec...

    Les discours trop réducteurs sur les prépas sont la cause des rumeurs.

    Cordialement,

    Nox
    Nox, ancien contributeur des forums de maths et de chimie.

  4. #3
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    Je ne voulais absolument pas donner une image négative de la prépa. La preuve, j'y suis resté 2 ans, ce qui prouve bien que j'ai aimé.

    Tuot d'abord, sur l'histoire du colleur. Malheuresement, ce n'est pas un cas isolé, et j'ai trouvé que beaucoup de colleur avec des comportements assez irrespectueux des élèves. Celui ci est le pire, et je peux t'affirmer, mon groupe de colle me la dit et redit, que ce que j'avais dit était compréhensible et juste.

    Bon, la physique ne m'a absolument pas passionée. Mais tu as raison, ce n'est pas une généralitée, mais j'ai trouvé les cours ininteressants pour la premiere moitié de l'année, et beaucoup plus interessants lorsqu'on a fait la magnéto,et la thermo par exemple.

    Le vocabulaire était a titre indicatif

    Et pour le poste en lui même, je tenais a donner quelques conseils et faire passer mon éxpérience. Il n'y a que la moitié de ce que je voulais aborder étant donné que la spé n'a pas été abordé dans ce topic. A la fin, je donnerais des conseils plus généraux qui, je l'espere, en aidera plus d'un. Pour finir, je ne tiens pas à continuer à donner une fausse image de la prépa, mais il ne faut pas ce leurer, c'est belle-et-bien comme je le décris.

    Les notes de colles montrent ton travail et ton implication à la différence des DS qui montre ta maturité vis à vis des concours. Je n'ai jamais dit d'en négliger un, je dis simplement qu'avoir de bonnes notes en colles montre que tu as compris de quoi on parlait. Les notes de DS montrent simplement la différence de niveau, mais pas de travail

  5. #4
    RVmappeurCS

    Re : Les vérités de la prépa

    Salut.
    Moi j'ai fais PCSI puis PSI (et peut être encore PSI l'année prochaine ça dépendra... ).

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le premier post.
    Pendant mes deux ans de prépas j'ai appris une chose vachement importante : j'ai appris à RELATIVISER. En terminale j'étais toujours stresser. Maintenant que dalle. Ca a un côté un peu dangereux du point de vue du relâchement, mais maintenant j'ai tendance à "laisser pisser". Je me fais défoncer à une kholle : c'est pas grave c'est juste un mauvais moment à passer, j'en profite quand même pour apprendre des choses sur lesquelles je ne suis pas au point. Le khôlleur est un con, pas grave je suis au dessus de ça (je précise que je n'ai pas rencontrer beaucoup de kholleur vraiment sadique ).

    Je précise quand même que je n'ai pas fait de grande prépa parisienne. En première année j'ai fait une bonne prépa mais qui n'avait qu'une PSI*, et en deuxième année j'ai fait une prépa "normale". Et cependant mes profs de ma prépa "normale" ont été géniaux comparés à ceux qu'avaient les PSI*. Il ne faut pas vouloir absolument aller dans une prépa prestigieuse ou on peinera toute l'année pour suivre, il est préférable d'aller dans une prépa où l'ambiance est agréable et où l'on pourra mieux bosser.

    Ensuite, un côté qui m'a quand même déçu en prépa, c'est qu'en fait ce n'est quasiment que du bachotage pendant deux ans. Le but est d'apprendre le plus de chose en un temps minimum. Pas le temps de se poser de questions existentielles. Ne comptez pas réussir sans "par coeur". Ce côté là m'a beaucoup déçu, mais s'il faut passer par là, pour approfondir par la suite et avoir de bonnes bases je pense que ça vaut le coup.

    Ensuite un petit truc qui fait peur. A la fin de la première année, vous allez pensez que vous étiez déjà au maximum et que la seconde année garderait le même rythme. Grosse erreur. La première année (du point de vue de la seconde) est "pépère". Il a autant de différence entre la Term et la SUP qu'entre la SUP et la SPE. Enfin ceci dit, ce n'est peut être pas le point de vue de tout le monde.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gwyddon

    Re : Les vérités de la prépa

    Citation Envoyé par RVmappeurCS Voir le message
    Pas le temps de se poser de questions existentielles. Ne comptez pas réussir sans "par coeur". Ce côté là m'a beaucoup déçu, mais s'il faut passer par là, pour approfondir par la suite et avoir de bonnes bases je pense que ça vaut le coup.
    Salut,

    On peut réussir sans par coeur, mais il faut être passionné, et ce n'est pas évident de garder toujours la passion et la motivation, donc je suis assez d'accord avec toi.

    Il a autant de différence entre la Term et la SUP qu'entre la SUP et la SPE. Enfin ceci dit, ce n'est peut être pas le point de vue de tout le monde.
    Là tout dépend des gens je pense, même s'il semble que ton vécu soit assez généralisé - mais j'ai bien dit "il semble", je n'en suis pas sûr !
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  8. #6
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    Citation Envoyé par RVmappeurCS Voir le message
    Salut.
    j'ai appris à RELATIVISER. En terminale j'étais toujours stresser. Maintenant que dalle. Ca a un côté un peu dangereux du point de vue du relâchement, mais maintenant j'ai tendance à "laisser pisser". Je me fais défoncer à une kholle : c'est pas grave c'est juste un mauvais moment à passer, j'en profite quand même pour apprendre des choses sur lesquelles je ne suis pas au point. Le khôlleur est un con, pas grave je suis au dessus de ça (je précise que je n'ai pas rencontrer beaucoup de kholleur vraiment sadique ).
    Tout à fait d'accord avec toi. Ce sera dans la suite héhé

  9. Publicité
  10. #7
    invite83592126

    Re : Les vérités de la prépa

    Oyez oyez ! Je sais que la prépa ce n'est pas facile pour tout le monde, mais il a quand même beaucoup de personnes qui y arrivent bien, voir très bien.
    Ca ne change pas beaucoup de la terminale si on compte le nombre de gens qui y arrivent, ceux moyens, et ceux qui sont à la ramasse (sauf pour les très bonnes classes de terminale peut-être), c'est pas super clair ce que je dis...enfait il y a autant de gens "bons", "moyens", "faibles".
    Je suis d'accord que les méthodes de travail, les colles, les DS...ça fait bizar au début, mais on s'y habitue, c'est comme tout.
    Si j'ai un conseil à donner, c'est d'y aller le plus décontracté possible, et sans préjugés ! Il y en a tellement...
    Ceux qui croivent connaitre le plus le systême "prépa" risquent de se planter royalement...
    Et dernier conseil, ne faîtes pas comme moi, LISEZ vos livres de français !

  11. #8
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    oui oui j'ai expliciter en gros le fonctionnement d'un chapitre en math
    c'est un moyen HYPER efficace d'apprentissage. Le cours, les éxos, la colle, le DM, le DS. Si apres sa tu as pas compris c'est qu'il y a un peoblème d'en la façon de travailler.

  12. #9
    Romain-des-Bois

    Re : Les vérités de la prépa

    A mon tour !

    Je pense que le post de mataboom peut être carrément dangereux ! Tu racontes ton expérience en sup comme si c'était une expérience générale, ce qui n'est vraiment pas le cas (khôlleurs sadiques etc). Je rejoins ce qu'a dit Nox.

    Je suis aussi d'accord avec RV Mappeur : on apprend à relativiser en prépa

    Par contre, ce n'est pas vrai : il n'y a pas que du bachotage en prépa. C'est vrai que certains ne fonctionnent que sur ce principe. Tant pis pour eux. Mais il y a moyen de faire autre chose, comprendre en profondeur.
    Je ne suis pas d'accord non plus sur l'énorme différence entre sup et spé

    Mais on reste tous d'accord sur ce point : lisez les bouquins de français pendant les vacances !

    Romain

  13. #10
    jeremiah-theodorus

    Re : Les vérités de la prépa

    Du coup on sait plus trop qui croire maintenant...

    Enfin on verra bien par nous mêmes
    Jeremiah Theodorus Simplex

  14. #11
    Romain-des-Bois

    Re : Les vérités de la prépa

    Chacun vit la prépa à sa manière. Le problème, c'est ceux pour qui ça se passe bien pensent que leur cas est une généralité, et idem pour ceux pour qui les choses se passent mal.

    Il ne faut pas avoir peur. Surtout pas. C'est très préjudiciable. Allez y cool, take it easy comme on dit (ou pas)


    Et comme m'avait dit Guyem (qui fréquente surtout la partie maths, mais si il vient par ici) avant que je rentre en prépa (et maintenant j'en sors) : prépa is hard but prépa is good !


    Romain

  15. #12
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    Comme je l'ai dit, ne jugez pas mon post. Ce n'est que la premiere partie. Je vais raconter ma spé puis donner de vrai conseils

    j'aurai aimer lire un topic comme le mien avant ma sup.Je n'en avait trouvé aucun.
    Maintenant, si vous voulez que j'arrete, j'arrete. Mais je suis d'accord avec tous ce qui à été dit.Mise a part le "voir les choses en profondeur". Pfff c'est de la conerie, on a pas le temps, mise a part en laissant de coté une matière.

  16. Publicité
  17. #13
    Aekold

    Re : Les vérités de la prépa

    C' est vrai qu'il faut relativiser, il ne s'agit que d'un temoignage. Chacun aura sa version, sa vision des choses, et l'ambiance en prépa peut varier d'un groupe à l'autre. Donc pour ceux qui vont y aller pas la peine de stresser.

    Par contre, ce n'est pas vrai : il n'y a pas que du bachotage en prépa. C'est vrai que certains ne fonctionnent que sur ce principe. Tant pis pour eux. Mais il y a moyen de faire autre chose, comprendre en profondeur.
    Lors de mon passage en Sup, il y avait douze points sur la question de cours...si c est pas du bachotage....Même si la sup ce n est pas que du bachotage, il y en a quand même une grande partie.
    D'ailleurs dans la série des kholleur bizarres, j'en ai eu un qui était ivre...no comment...Apres la plupart des autres kholleurs etait tres sympa, ils y en avaient meme certain qui prenait le temps de bien nous expliquer les points plus difficile.

  18. #14
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    moi sur 10 colleur de math, 3 était sadique
    sur 5 de physique...3!! et sans rire

    Il y a une colleuse de math, la premiere colle qu'elle a donné en début d'année elle a mis 3, 2 et 1...apres c'est pas une généralité et mon poste n'essai pas de généralisé. Je veux juste faire passer mon expérience, et donner quelques conseils...enfin quand j'aurais le temps

  19. #15
    Romain-des-Bois

    Re : Les vérités de la prépa

    Des témoignages comme le tien, j'en ai eu pas mal, et ça m'a causé plus de tord que de bien

    Tu intitules ton post "les vêrités de la prépa" et tu dis (en gros) que la plupart de tes khôlleurs sont sadiques, que le moral est au plus bas à noël et que le système de notation est injuste.
    Si tu avais intitulé ton post : témoignage d'un taupin, je veux bien... mais là ! Avoue que tout est fait pour qu'on généralise

    Perso, mes khôlleurs étaient tous "normaux" (je pense que si tu t'es pris une sale note, c'est que tu n'avais pas aussi bien compris que tu le crois, ce qui n'excuse pas le comportement du khôlleur)

    Les systèmes de notation varient selon les profs, et si toi tu l'as trouvé injuste ce n'est peut-être pas le cas de tous. Je trouve normal que quand on écrit une erreur monstrueuse, on soit sanctionné (ça montre qu'on n'a pas compris, la note doit donc être revue en conséquence).

    Le moral connait des hauts et des bas, mais pour ceux qui s'en sortent bien, il reste globalement au beau fixe.

    Je persiste : la prépa, on peut la voir comme du bachotage (efficacité aux concours) mais ce n'est pas la seule version. On peut aussi y aller plus cool en passant du temps à comprendre plutôt qu'enchainer DM sur DM.


    Je languis de lire le récit de ta spé, et les fameux conseils que tu vas prodiguer aux futurs taupins


    Romain

  20. #16
    Aekold

    Re : Les vérités de la prépa

    C est vrai que le titre n'est pas trop approprié.....

  21. #17
    sylvainix

    Re : Les vérités de la prépa

    C'est vrai que le titre n'est pas le bon, mais je tiens quand même à saluer ton initiative mataboom, c'est cool quand des forumeurs viennent transmettre leur expérience sans qu'on ait rien demandé, après c'est a nous de ne pas tout prendre au pied de la lettre mais ca change des posts avec les mêmes questions récurrentes et ca nous permet de connaitre des parcours différents.

    J'attends la suite

  22. #18
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    Tu sais, le 5 a été ma seule note en dessous de la moyenne. Pour la colleuse de matg j'ai eu 15 et 13 avec elle...N'empeche qu'elle était sadique, même si celà ne se voit pas sur les notes

    Encore une fois, je le répete mais visiblement vous n'enregistrer pas, la premiere partie est un témoignage, ensuite suivra les conseils

    Mais si un seul taupin me dit qu'au vacance de noël il était pas déprimé et qu'il avait envie de reprendre les cours, alors j'arrete ce topic immédiatement

    et au passage, ce que je dis pour les leches bottes était simplement une critique vis a vis de ceux qui allait sans arret demander des points de bonus et essayer de grapiller quelques points...1h à chaque DS sur chaque truc...c'est lourd pour ceux qui veulent poser de vrais questions
    Dernière modification par mataboom ; 22/07/2007 à 19h16.

  23. Publicité
  24. #19
    Inovarua

    Re : Les vérités de la prépa

    Bonsoir à tous !


    J'ai une petite question Mataboom : tu viens juste de finir ta prépa ou tu es déjà en école d'ingé ?

    Je dis ça, car moi, juste à la sortie des deux années, j'avais plutôt des reproches à faire à la prépa, mais en y réfléchissant avec plus de recul, pas mal d'inconvénients sont finalement apparus à mes yeux comme des qualités.
    Bref, ma question est donc : as-tu assez de recul ?


    Je suis de l'avis de la plupart ici : il faut relativiser en prépa. Et il faut aussi accepter de se faire casser par un colleur, ce n'est pas la fin du monde pour autant ! Il faut même accepter d'avoir de mauvaises notes !
    En clair, il faut accepter de se remettre en cause, même si on a l'impression d'avoir tout bon. Il faut rester humble en fait.


    Il y a une chose qui ne me plait pas trop par contre.

    C'est alors que j'ai découvert l'injustice des classes préparatoires. Les DS continue, la moyenne est tres basse. Je me retrouve avec des 2, en ayant gagner 6 points et perdu 4. Alors que d'autres révassaient pendant le DS et se retrouve avec des 5 alors qu'ils en ont fait moins de truc juste que moi.
    Je ne peux bien évidement pas juger de ta prépa (puisque je ne la connais pas ), mais jamais je n'ai entendu parler d'injustice en prépa. Ca, c'est pour rassurer nos lecteurs
    Tant que j'y suis, le fayotage n'a jamais marché dans ma prépa. Ce n'est évidement pas une généralité, mais c'est toujours dans l'objectif de rassurer, en disant que tout peut exister : tout n'est pas noir en prépa !

    Es-tu vraiment sûr que ceux qui ont eux plus que toi en avaient fait moins ?
    Et qu'ils rêvent pendant les DS ne veut nullement dire qu'ils sont nuls !


    Je donne peut être l'impression de pinailler sur un détail, mais ça rejoint le point précédent, et c'est le seul conseil que je voudrais donner aux futurs Sup : remettez-vous en cause, et relativisez en prépa !

    C'est en ne se prenant pas la tête sur des détails telles que les notes, ou avec les colleurs d'ailleurs (même si tous ne sont pas parfaits, en tout cas, jamais connu de sadiques moi), qu'on garde le moral, et qu'on peut travailler de manière la plus efficace possible.


    A propos du bachotage, je ne trouve pas que la prépa soit du bachotage.
    Je pense que l'apprentissage par coeur, qui peut être considérablement réduit quand on s'applique à bien comprendre ce que l'on fait, et qui est donc critiqué par certains, est tout simplement nécessaire, et ce, quelque soit les études que l'on fait. A un moment donné, il faut retenir (et comprendre) des choses.
    Mais en prépa, j'ai trouvé que l'on pouvait bien comprendre ce que l'on faisait, que l'on nous amenait à réfléchir.


    Vivement la suite Mataboom, car même si tes propos sont exagérés et risquent de faire peur, il y a tout de même quelques bons conseils

  25. #20
    compositreuse

    Re : Les vérités de la prépa

    Et bien moi désolé mais il faut bien avouer que je suis plutôt d'accord avec le premier post!! Je ne dis pas que c'est une vérité générale mais je crois que ya quand même pas mal d'élèves qui se reconnaitront dans ce que je vais dire, en tout cas en partie!!

    Pour ma part, j'étais en PCSI et ça a été la pire année de ma vie!!! J'étais pourtant 12ème sur 32 élèves, ce qui honorable, avec une moyenne correcte mais que de souffrances pour une sup qui m'avait fait perdre tout caractère: plus envie de rien, impossible de rire, constamment fatiguée et usée de toujours avoir du retard entre les Dm, les DS, les khôlles et j'en passe...

    Quand aux professeurs, force est de constater que dans ma prépa (qui est loin d'être une des plus côtées), il était évident qu'ils considéraient que nous étions à leur disposition. Vu que nous n'avions pas ou quasiment plus de vie sociale, pourquoi nous faciliter la tache et ne pas déplacer les kholles de midi de façon à sortir à 20h le soir, une fois qu'il fait bien nuit!!!

    Concernant les kholleurs, je dois admettre que j'ai pas eu trop de problèmes mais pour d'autres élèves avec les mêmes kholleurs, j'ai eu des echos sympathiques!!!!


    Et l'ambiance de classe.........QUELLE MERVEILLE!!! Je sais pas si c'était du à ma région mais bonjour le concentré de machos!!!
    7 filles sur 32, je peux vous dire qu'on l'a bien senti passé!!
    Et ceux qui s'imagine que la solidarité féminine a pris le dessus se trompe lourdement, je peux vous assurer que quand on veut, on peut vraiment être ignobles, mais toujours quand l'autre a le dos tourné ( on sait jamais, si un jour vous vouliez lui poser une question pour votre DM de 12 pages, il faudrait pas qu'elle sache que vous l'aimez pas.... ça serait dommage)!! Certains vont dire que j'exagère, non non, chez nous c'était bel et bien comme ça!!

    N'empeche, fin de sup, 12 élèves sont virés et toutes les filles passent ( et boum pour les machos!!!) et c'est là qu'arrive .....LA SPE!!!


    Passée la guéguerre de première année pour savoir qui ira en PC* ou pas ( j'y suis allée), viens la guéguerre des concours!!
    Archi motivée au début de l'année et bien décidée à ne plus accumuler du retard au fur et à mesure, je m'arrache.....pendant 3 semaines....jusqu'au premier Ds de maths.
    Révisé 3h 3 soirs d'affilé->note=2/20

    Découragée (je comprends pas comment c'est possible même en sup j'ai jamais eu une note aussi pourrie, je tente une expérience...)
    DS suivant.....2h de révisions au total->note=2...nettement plus rentable!!!
    2 pour le troisième DS de maths aussi....ça y est j'ai pris un abonnement!!

    Et quand je me decide mi-novembre à prendre des cours particuliers de maths (sans le dire à mon prof bien sur).......3/20 aux deux DS suivants!!! QUELLE PROGRESSION VERTIGINEUSE.....heureusement que je paye 80 euros par semaine pour mes cours!!!! Ca devenait un sujet de plaisanterie avec certains de mes camarades, ça a même fini, après l'écoeurement, par me faire rire!!

    Tout le reste allait plutot pas mal ( d'ailleurs je confirme, anglais et français sont SUPER important, ça peut vous sauver) mais avec une moyenne de 2.5 en maths coeff 8 ou qqch comme ça, je me retrouve dans les derniers de la classe....aux deux trimestres, avec une moyenne générale de 8 et les brouettes!!

    Certains élèves jubilent de m'être passés devant depuis la sup et le conseil de classe précédent notre départ en révision pour les concours (j'étais déléguée...si vous êtes en prépa, un conseil faites ça c'est bien pratique!!), mon prof de maths déclare, uniquement pour mon cas, que je "peux" avoir les e3a et avec "un peu de chance "les CCP. Pour les autres, semblait-il il n'y avait pas de problème!!


    Et voilà la partie la plus intéressante!!!!
    Après le découragement, le dégout puis l'envie de rire tellement il est clair que certains sont d'une mauvaise foi ahurissante, viens l'envie de rabattre le caquet de tout le monde!!

    Et c'est parti pour une semaine de révision de folie, oui parce que dans le sud...on n'a qu'une semaine avant les concours ( faut commencer avant bien évidemment)!!
    Au final:->grande admissible aux e3a que je "pouvais" avoir
    ->admise au CCP physique et chimie, ce qui n'a pas été le cas de tout les "jubilateurs" dont je parlais tout à l'heure qui n'ont visiblement pas eu mon "petit peu de chance".
    ->pas prise aux mines mais comme tout ceux de ma classe
    -> pas non plus acceptée à centrale mais avec une moyenne d'environ 8.75 pour une 3/2, ct pas mal!!


    Bref, voilà la morale de l'histoire!!
    Si vous avez de la chance, votre prépa sera dure mais ne vous pourrira pas la vie. Pour les autres, dites vous que vous allez en baver mais que si vous savez où vous allez et ce que vous voulez, ça en vaut la peine!!

    J'ai passée 2 années affreuses mais je suis allée dans l'école que je m'étais fixée dès le départ de ma sup. Et croyez moi, en école d'ingénieurs, c'est pas du tout le même rythme!!
    Attention, ceux qui croient qu'on fait plus rien, c'est une légende urbaine!!!

    Il faut quand même travailler un peu....mais j'ai bien dit un peu!!
    Aujourd'hui, je fais parti d'un club photo, d'un club théatre, j'ai rencontré des gens trés sympas ( même si certains ont encore du mal à se défaire de cet esprit prépa) et chose inouïe.....je souris....pire......je ris.....et beaucoup même!!

    A la fin de ma prépa, j'étais moralement et physiquement épuisée. Je ne me reconnaissais plus. Moi qui étais toujours la première pour la rigolade au lycée...j'étais devenu méfiante, plus aucun sens de la répartie!! Aujourd'hui, j'ai retrouvé mon caractère avec quelque petites choses en plus: + de maturité dans le travail et les relations avec mes camarades, une incroyable aptitude à effectivement...RELATIVISER, et une envie de profiter de la vie fantastique en réponse à tout ce dont il a fallu se priver pendant deux ans!!

    Alors dites vous une chose, si ça se passe mal pour vous....peu importe ces prof qui croient pas en vous ( un prof de prépa ça se trompe aussi!!), peu importe les élèves qui vous considèrent comme inférieure à eux ( vous en faites pas, la vie le leur rendra vous pouvez en être surs!!), l'important c'est que vous vous battiez jusqu'au bout.....POUR VOUS ET VOTRE AVENIR!!


    Bisous à tous et bon courage!!!

  26. #21
    Gwyddon

    Re : Les vérités de la prépa

    Bonsoir,

    Je ne doute pas que tu aies vécu des années difficiles, mais avant de mettre tout sur le dos de "la Prépa" avec un grand P, ne t'es-tu pas dit que c'était contextuel, et que peut-être que tu aurais vécu la même chose dans une fac ou IUT où l'ambiance est tout aussi mauvaise ?


    Bon bref, je rappelle quand même que l'on a fait collectivement une FAQ sur la prépa avec des conseils dedans, donc merci mataboom mais on ne t'a pas attendu pour penser à faire quelques petits conseils

    Et tu n'es pas non plus le premier sur le forum à lancer ce genre de discussions, au titre assez mauvais je trouve..
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  27. #22
    anonymus

    Re : Les vérités de la prépa

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    ne t'es-tu pas dit que c'était contextuel, et que peut-être que tu aurais vécu la même chose dans une fac ou IUT où l'ambiance est tout aussi mauvaise ?
    A mon avis, cette ambiance est plutôt due à la dureté des classes prépas (travail, travail et travail).
    En Amérique, il faut d'abord avoir le sucre, ensuite on a le pouvoir et ensuite on a la femme.

  28. #23
    Loreleye

    Re : Les vérités de la prépa

    pas besoin, entre nous, d'attendre la prépa pour avoir la mauvaise ambiance, la méchanceté entre élèves, le pinaillage sur 1/4 de point, le fayotage et l'accusation de fayotage, la déprime... En term ça peut exister aussi...

  29. #24
    sylvainix

    Re : Les vérités de la prépa

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message

    Bon bref, je rappelle quand même que l'on a fait collectivement une FAQ sur la prépa avec des conseils dedans, donc merci mataboom mais on ne t'a pas attendu pour penser à faire quelques petits conseils
    FAQ super détaillée et complète en effet, mais qui n'exclut pas que des personnes viennent témoigner de temps à autres (que ce soit pessimiste ou non). Je suis bien content de lire tous ces messages qui ne m'inquietent pas plus que ça vis à vis de l'année prochaine, l'expérience des autres ne peut être que bénéfique quand on fait le tri.

  30. Publicité
  31. #25
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    @Inavarua : effectivement, je sort juste de prépa. Cependant, je ne confonds pas "etre cassé par un colleur" et le sadisme des colleurs. Je juge le comportement de ce prof inacceptable (et de d'autres aussi), mais je connais la différence.
    De plus j'ai eu des bach pendants 2 ans alors ne vous inquiétez pas, j'ai eu le temps d'apprendre a relativisé...APRES MA CRISE DE PENSER QUE c'est de l'injutice...la spé sa éclaire ->>>>>voir mon prochain poste

  32. #26
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    @Compositreuse. Putain tu es moi...ou je suis toi. je me retrouve dans tes propos! vive toi

    @Gwyddon : le titre sera plus approprié à la fin
    le problème dans une fas c'est qu'on ne sait pas qui pose les questions et qui y répond

    @Loreleye : si tu as été en classe prépa, je plain ta classe de terminale. Sinon, tu ne comprends pas et ce n'est pas de ta faute

    @tous le monde : la suite demain matin surement

  33. #27
    miou miou

    Re : Les vérités de la prépa

    Je tiens à remercier ceux qui apportent leurs témoignages dans ce topic. Ils sont vraiment intéressants pour une future prépa comme moi, j'ajouterai que le titre n'a pas été mal choisi, on parle bien des vérités en prépa et non pas de la vérité en prépa.

  34. #28
    mataboom

    Re : Les vérités de la prépa

    Merci miou miou

    L'histoire continue.


    Je passe de justesse en spé étant considérés comme pouvant obtenir e3a en 5/2...faut voir le niveau

    Je rentre donc en spé. Le premier jour était encore plus stressant que le premier jour de sup. Je me suis senti "hors de ma bulle, de mon cocon" comme si finalement ces 10 moi de cours en sup j'avais été protégé, au chaud. Et là, je suis dans la jungle, livré à moi même.
    Les cours reprenent. Je me rend compte que les cours de math de l'année derniere était HYPER complet et structuré. Je me rend compte que j'ai appris beaucoup de choses, que les démos reviennent vite, que le rythme reprend. Je me rend aussi compte que mon prof de prépa de l'année derniere en physique ne me convenait pas, mais que celui de cette année me semble géniale

    Cette année je repart sur de nouvelles bases moi qui avait l'impression d'etre nul en sup. Je me rend aussi compte que j'ai laissé en MP* toute les personnes vantardes et aigries qui nous faisait passer pour des moins que rien. L'ambiance est ultra bonne, et je l'avoue, l'est resté toute l'année. Repas de classe au rendez vous, entraide pendant les DM, avant les colles. J'ai donc trouvé le rythme de travail et le travail en lui même tres différent, mais en mieux. En sup c'était, tu apprends sa sa sa sa (*20), pas le temps pour les éxos et pour approfondir. En spé c'est faut apprendre ce chapitre, le boulot est beaucoup moin ciblé qu'en sup, on a le temps de refaire des éxos et de voir autre chose que les démos et les définitions. En fait on a moins de boulots en spé (l'année est plus courte aussi) mais un peu plus de pressions

    Interlude : je devais re-coller avec ce fameux colleur...la scène ayant fait un carnage dans le lycée (sisi on me disait : wahoo c'est toi l'histoire avec le colleur), cet personne à été rayé de notre colloscope ->ouf le poids en moin quand je l'ai appri

    L'ambiance se prétait donc tout naturelement au travail plutôt qu'a des gamineries futiles qui, ceci étant dit, est resté en MP*. Les notes grimpent en fleche, je me sent fort en math et j'adore le programme de physique (majestueux, une pure merveille) L'info est aussi hyper passionant, l'année s'anonce de rêve...Je me rend compte que mon travail d'été à été hyper efficace (voir mon future poste)

    Cependant, le rythme soutenu reprend vite le dessus, le débordements etc...au fur et à mesure des semaines, la pression s'intensifie, le travail aussi, la fatigue exponentiellement. Tous le monde est tendu, il ne faut surtout pas parler de CONCOURS! Ho putain je l'ai dit...dorénavent je dirais le-truc-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

    J'abrege, année tranquille et je l'avoue fort sympathique. Pour apprendre le triple de ma premier colle, je ne met qu'une heure. Pour réviser les DS, 3h...tout me vas

    Les concours arrivent, je révise comme je peux. Admissible à e3a, admissible à CCP et c'est tout. En 3/2, seuls la moitié de ma classe à eu CCP alors j'en suis fière...

    Je veux m'orienter dans la recherche donc le magistere me semble etre une excelent voie...et that's all

    Vous aurez la prochaine fois mes conseils héhé et je pense qu'il y en aura un bon pavé si je me souviens de tout.

  35. #29
    Capitaine Albator

    Re : Les vérités de la prépa

    ce topic est vmt passionant , biensur quil ne faut pas prendre tt ces cas pour des généralités , mais voir comment chaque personne peut réagir a cette fameuse prépa !!! et éviter de faire les memes erreurs et RELATIVISER , , sa me fait bien rigoler sa, vous avez du recul, vous avez du vous dire "pétard pourquoi je me suis pris le choux pour des trucs pareil" , mais au moment ou tout allé mal vous ne deviez peut etre pas vous dire sa, ou alors je me trompe^^. C'est pour sa que en tant que futur élève de prépa , jpense que la motivation et la confiance en soit sont qd meme les atouts majeurs dun petit nouveau^^, quest ce que vous en pensez???

    enfin merci bien pour vos conseils et jespere jamais a avoir a vivre sa , meme si le coup du colleur est assez cocace

  36. #30
    Dreme

    Re : Les vérités de la prépa

    Comme le poste est interressant, mais n'aborde que des prépas PCSI et autres, je me permet de rajouter quelques commentaires à propos des BCPST.


    J'ai cru comprendre (en discutant avec quelques personnes n'étant pas de mon lycée) qu'il y avait des caractéristiques aux BCPST ... et qui étaient flagrantes chez nous : l'indépendance et la solidarité.
    Et donc en gros :
    les élèves sont indépendants, mais solidaires (on est indépendant du lycée, mais par contre, entre nous ... donc en gros, à l'internat, c'est la foire, entre sup et spé, et bon, chacun s'entraide, sans trop tenir compte de l'administration parfois, ce qui a fait de droles de choses parfois ...)
    les profs sont indépendants (comment ça, il fallait prévenir le lycée, pour faire des sorties ? les prévenir pour les conseils de classe ? non, vous croyez ?) mais solidaires (bon, les enfants, on sait que vous avez fait des conneries hier soir, l'administration nous as prévenu, officiellement, on est contre, officieusement, c'est bon pour votre santé mentale)
    et tout le monde est content (sauf le proviseur, surtout quand il est question de 5/2)


    Personnellement, j'ai passé 3 excellentes années, qui sont pour l'instant les meilleurs qui m'ont été données de passer ... des amies qui vous aident dans les coups de bars et les DM, des gens à aider parce-que-vous-êtes-douée-en-maths, des soirées peinard à l'internat, des cours plutot interressants, et surtout, des profs géniaux, des colleurs excellents. C'est ptet 3 ans de no-life, mais c'est surtout 3 ans ou j'ai fait ce que j'aimais (découvrir des choses) en ayant la chance de ne pas faire ce que je déteste (apprendre par coeur) et en étant soutenue ... OK, la prépa, c'est dur. Mais par contre, l'ambiance, et ce qu'il y a autour, c'est beaucoup plus important que le boulot ! (qui n'est pas non plus du tout à négliger, hein ...)

    Bien sur, il y a toujours des colleurs cons (première colle de physique en sup : mademoiselle, c'est inadmissible, vous ne finirez pas l'année, vous n'avez rien appris ! (j'ai fini major en physique)),
    des profs qui font peur (alors, vous avez 3 semaines de révisions, en comptant les vacances de paques, donc je vous montre le programme idéal : une moyenne de 8h de boulot par jour, vous pouvez vous gardez une demi journée par semaine pour vous changer les idées, voir votre copain, sinon, ce sera 4h de bio/géol par jour, et 4h entre les autres matières, et le soir, vous sortez vos bouquins de français avant de vous endormir),
    des soirées interminables (jamais couché après 4h du maths pour un DS même de bio, c'est mal et tout ce qui est ingurgité après 11H ne tombera pas, loi d'emmerdement maximal oblige),
    des coups de barre (mais qu'est-ce que j'fous en 5/2 alors que je suis nulle en bio et que je reste à 7 de moyenne en bio et que je vise l'ENS ???),
    et des tentatives de suicide (euh, en fait, non)
    mais bon, comme tout le monde le dis, quand c'est fini, on est content (il faut esperer) et on ne repense plus qu'aux choses biens (les DS réussi (parfois), les gens qui ont fait des trucs droles aux oraux (réussir à aller à l'X avec un 0 en informatique ? je connais celui qui le fera cette année ^^), les soirées avant les vacances, les repas de classe ou tout etait bien, etc ...)


    donc bon, finalement pas grand chose de plus que les autres, un commentaire de plus (un peu long, désolée)


    (si aussi : la prépa, ce n'est pas fait pour tout le monde, et surtout, je ne pense pas qu'en sortant du lycée, on puisse savoir qui est fait pour ... Personnellement, je n'ai pas eu mention TB au bac, je n'aime pas bosser ... donc j'suis pas l'exemple le plus flagrant, mais bon, pour moi ça a marché, alors que tout le monde ne le pensait pas au départ ... faut vraiment prendre le pli, avoir une façon de travailler qui fonctionne, ne pas se prendre la tete pour un rien, et puis un ptit coup de pouce du style qu'on comprend les choses rapidement, ça aide ... Des gens qui ont eu mention TB (ça a l'air important, poour certains, cette saleté de mention) en travaillant beaucoup en term, qui se disaient travailleurs, car travaillant déjà énormément avant, ça ne fonctionne pas aussi bien que prévu parce que justement, il faut travailler encore plus, ou différemment ... et accepter des remarques des profs, et le fait de ne pas être tete de classe cette fois)

    Dreme

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Un très bon livre sur les vérités de notre planète que je recommande
    Par alleramiens dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/09/2007, 20h41
  2. Les contre-vérités en science
    Par Pierre de Québec dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 14
    Dernier message: 22/08/2006, 00h33
  3. Croyances et Vérités
    Par MalikaJ dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 60
    Dernier message: 17/12/2005, 00h45
  4. Téléthon et vérités de la science génomique
    Par Fulcanelli dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 07/12/2004, 08h32
  5. À la recherche des vérités
    Par Nexis dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 13
    Dernier message: 13/07/2004, 16h13