Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Les avions, principale cause de propagation du H5N1 ?



  1. #1
    pmdec

    Les avions, principale cause de propagation du H5N1 ?


    ------

    [note de la modération : nous rappelons aux lecteurs de ce fil que les propositions qui sont faites ici sont des jeux intellectuels amusants ; les auteurs ne croient pas une seconde à ce qu'ils proposent ]


    Les oiseaux migrateurs notamment les palmipèdes, ont été tout d'abord soupçonnés d'être les responsable de la propagation du virus H5N1. Tout le monde a vu ces cartes des circuits migratoires où se superposaient les zones contaminées (par exemple, http://www.lemonde.fr/web/infog/0,47...-738906,0.html ou http://www.rfi.fr/francais/actu/arti...icle_38126.asp). Il faut cependant remarquer que, vu l'échelle et la précision des cartes, n'importe quel point n'importe où peut permettre de conforter cette théorie...

    Certains ont donc mis en doute cette hypothèse. Le faible taux de contamination relevé parmi les migrateurs, l'absence de transmission aux oiseaux sédentaires, et surtout l'apparition de cas dans des zones inattendues sont, certes, à mettre au crédit des septiques.

    Des voix se sont alors élevées pour mettre en cause les circuits commerciaux de distribution. Il faut dire que la mondialisation tend à faire vendre les plumes, voire plumer les volatiles, ailleurs que dans le pays d'élevage. De plus, les animaux morts sont transportés ailleurs pour les découper et encore ailleurs pour les mettre en barquettes ou les congeler.

    Cette deuxième explication fait cependant fi d'un fait avéré : ce sont les fientes qui seraient le plus contaminantes. C'est là l'origine de l'étude de D. Ropping : il fallait intégrer la direction des vents pour déterminer deux types de zones à risque :
    - un en rapport avec les flux migratoires (les zones de chutes des fientes dépendent des vents et de l'altitude de vol des oiseaux),
    - tous les lieux d'épandages des fientes, et, par conséquent, ceux d'expédition des fruits et légumes cultivés grâce à cet engrais.
    Les résultats de cette belle étude sont malheureusement très peu significatifs car la totalité du monde est concernée.

    Comment expliquer alors la répartition des contaminations ? C'est à la suite de la lecture d'un article sur la sécurité aérienne qu'une biologiste a eu une véritable révélation : elle avait bien remarqué que les points où le virus avait été détecté étaient situés dans le prolongement des pistes des aéroports fréquentés par les compagnies les moins sûres : mais comment expliquer cette corrélation ? Même les avions cargos low cost volent avec les portes fermées !

    La cause en est, dit-elle, un trafic de pièces de moteurs. Certaines compagnies se procureraient des réacteurs d'essais pour y prélever des pièces détachées. Or, on le sait (http://www.futura-sciences.com/news-...ernes_7152.php), c'est en projetant des poulets dans les moteurs tournant à pleine puissance qu'ils sont testés quant à leur faculté de résister à la rencontre en vol avec des oiseaux. Il ne faut pas chercher plus loin, nous dit Aube Chiquenne : "les services chargés d'effectuer ces tests achètent à bas prix des poulets malades. Quand ils sont pulvérisés dans la partie compresseur des moteurs, le contenu du tube digestif est projeté contre les parois. Il n'y a pas de contamination sur place, car ce qui ressort lors des essais passe par la chambre de combustion. Mais une fois ce moteur monté sur un avion, au premier freinage par inversion de poussée, il se forme un aérosol particulièrement contaminant". C'est effectivement une théorie intéressante, et l'on remarquera que, prudente, la commission européenne avait voulu imposer pour les poulets la méthode de traçabilité appliquée bovins. Cette mesure avait dû être abandonnée car il s'était avéré, après enquête, que les oiseaux n'ont pas d'oreilles.

    -----
    Dernière modification par martini_bird ; 12/04/2006 à 21h49.

  2. #2
    Eogan

    Re : Les avions, principale cause de propagation du H5N1 ?

    Génial!!! J'adore!
    Je me doutais bien que les compagnies aériennes avaient quelquechose à se reprocher, elles ont toujours quelquechose à se reprocher...

  3. #3
    pmdec

    Re : Les avions, principale cause de propagation du H5N1 ?

    Vraies infos (cartes, essais de résistances des réacteurs), citations de scientifiques qui n'existent pas(Dropping = fiente en anglais, ...), conclusion non argumentée avec une petite touche anti officielle "à la mode" (ici contre les compagnies low-cost + anti européenne) : c'est ainsi que naissent les hoaxes ...sans prétention de ma part !

  4. #4
    miniTAX

    Re : Les avions, principale cause de propagation du H5N1 ?

    Je me permets de rectifier une information erronnée concernant la traçabilité des volatiles.

    D'après une directive européenne datant des premières heures des "poulets à la dioxine", tous les volatiles destinés aux tests balistiques doivent se conformer aux critères de traçabilité.
    Pour les poulets, en absence d'oreille, effectivement, on a recours au classique baguage. Mais pour les dindons destinés aux tests des moteurs géants qui équipent l'A380, le problème de pose d'étiquette n'existe pas, le dindon disposant d'une crête proéminente qui s'y prête bien. Merci de veiller à informer correctement les forumeurs sur ce point
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

Discussions similaires

  1. Energie electrique dans les avions
    Par Koa73 dans le forum Technologies
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/03/2010, 01h04
  2. les mangeoires et H5N1
    Par florian du 59 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 24/02/2006, 21h27
  3. Internet principale source de documentation pour les étudiants
    Par Narduccio dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 26
    Dernier message: 20/02/2006, 22h18
  4. tpe sur l'atmosphère et les avions
    Par lalaithwen dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/11/2005, 09h38