Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Quelques questions de géologie



  1. #1
    Pierrot69

    Quelques questions de géologie


    ------

    Bonjour, j'ai un exercice à faire, et ne maitrisant pas trop la géologie, j'aimerais avoir quelques avis. Voici quelques questions:

    1) Peut-on établir une relation entre la nature des roches d'un terrain et sa topographie? J'ai penser à parler d'une cuesta, mais je ne connais que très superficiellement le sujet, donc quelques idées ou liens m'aiderais bien.

    2)Comment s'est créé le bassin d'effrondrement entre le massif central et les alpes?

    3) Quelles infos peuvent nous apporter une succession lithologique grès/calcaire/argile? Il me semble que cela est du à l'avancée puis reculée de la mer. non?

    Merci d'avance.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Quelques questions de géologie

    Salut, je ne suis pas géologue non plus mais ce genre de question de "lecture du paysage" m'intéresse.

    Citation Envoyé par Pierrot69 Voir le message
    Bonjour, j'ai un exercice à faire, et ne maitrisant pas trop la géologie, j'aimerais avoir quelques avis. Voici quelques questions:

    1) Peut-on établir une relation entre la nature des roches d'un terrain et sa topographie? J'ai penser à parler d'une cuesta, mais je ne connais que très superficiellement le sujet, donc quelques idées ou liens m'aiderais bien.
    La cuesta me semble un très bon exemple. Le facies karstique est également caractéristique. Mais fondamentalement, le déterminisme topographique fait intervenir plutôt l'association tectonique (relief) -climat/paleoclimat (facies glaciaire par exemple) - nature des roches. Seulement la nature des roches peut renvoyer à des successions antérieures de cette nature. Surtout si ce sont des roches sédimentaires, ce qui représente la majorité des sols sous nos latitudes. C'est cet emboitement de plusieurs époques, séparés possiblement par un nombre très grand de siècle ou de périodes géologiques qui fait toute la richesse de l'analyse.

    2)Comment s'est créé le bassin d'effrondrement entre le massif central et les alpes?
    C'est pas très clair pour moi...

    http://www.mnhn.fr/mnhn/geo/cenozoique.html
    Dès la fin de l’Eocène et à l’Oligocène, l’Europe connaît une phase de distension à l’origine d’une grande déchirure de la croûte continentale: le rift ouest européen, qui produit un alignement de fossés d’effondrement (fossés rhénan, Limagnes, Bresse, Valence, Nîmes, Alès, Camargue, Manosque....) recoupant à l’emporte-pièce toutes les structures antérieures, de la mer du Nord jusque dans le Golfe du Lion. La majeure partie des fossés oligocènes est demeurée à l’état de rift continental, à l’image du grand système de rift est-africain actuel. Des lacs, souvent salins, avec localement d’éphémères connexions marines, occupent ces fossés et donnent lieu, principalement entre la fin de l’Eocène et l’Oligocène inférieur, à l’accumulation de masses de sel atteignant parfois un millier de mètres d’épaisseur, voire à des couches de sels potassiques en Alsace. Parallèlement, sur les zones de plateforme voisines, les évaporites ne sont représentées que par des couches de sulfate.

    http://eost.u-strasbg.fr/pedago/fich...france.fr.html
    La vallée du Rhône

    A l'Ouest des Alpes, de Valence jusqu'en Provence occidentale et jusqu'en bordure du Massif Central, la vallée rhodanienne est une zone de rift datant de 25 Ma, et donc à l'origine d'une ligne sismique allant du Tricastin jusqu'à Cavaillon et Nîmes. La région de Montélimar a connu plusieurs séismes qui ont atteint l'intensité VIII (1772-1773, 1873 et 1901). Cette zone a été l'objet d'une surveillance accrue suite à l'installation de centrales nucléaires.

    3) Quelles infos peuvent nous apporter une succession lithologique grès/calcaire/argile? Il me semble que cela est du à l'avancée puis reculée de la mer. non?
    Pour moi aussi. Maintenant attendons des avis plus informés

    a+

  4. #3
    Pierrot69

    Re : Quelques questions de géologie

    Merci pour ta réponse.

    ESt-il possible, sur une même coupe géologique, que différentes couches aient un pendage différent?
    Car j'ai un réel problème pour tracer ces couches les unes sur les autres, alors que l'épaisseur de ces couhes m'a été donné. Je n'arrive pa sà trouver comment respecter à la fois le pendage, et l'épaisseur des couhes.

  5. #4
    Prolagus

    Re : Quelques questions de géologie

    Pour moi, une succession grès/calcaire/argile, c'est synonyme d'une "avancée" de la mer dans 90% des cas...
    Péteux de caillasse en exil.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Quelques questions de géologie

    Citation Envoyé par Pierrot69 Voir le message
    Merci pour ta réponse.

    ESt-il possible, sur une même coupe géologique, que différentes couches aient un pendage différent?
    Car j'ai un réel problème pour tracer ces couches les unes sur les autres, alors que l'épaisseur de ces couhes m'a été donné. Je n'arrive pa sà trouver comment respecter à la fois le pendage, et l'épaisseur des couhes.
    Dans l'absolu c'est completement possible si l'empilement a été interrompu par un épisode tectonique, au sens large, qui bascule les couche d'un angle alpha, avec reprise de la sédimentation ultérieure, puis nouvel épisode tectonique qui rebascule les couches d'un angle beta. Mais ça se raisonne avec l'histoire géologique globale de la région.

    Concretement j'imagine que tu as 2 coupes différentes et que tu cherches l'angle alpha et beta unique dans chq cas ?

    Il est aussi possible que la puissance d'une couche faiblisse quand tu te trouves aux abords du dépôt tandis que dans la première coupe tu sois au centre du dépot (formation lenticulaire) mais ce n'est a priori pas le cas que tu indiques dans la mesure où l'épaisseur est donnée donc j'imagine constante. C'est un exercice "scolaire" ou un cas réel ?

    a+

  8. #6
    Pierrot69

    Re : Quelques questions de géologie

    C'ets un exercice qui fait suite à une sortie de terrain.

    Concrètement, j'ai une 1ère couche avec un pendage de 25degré(SE) direction N40 (trias) 100m qui repose sur un socle de gneiss. Puis du calcaire à gryphées de 50m, N5 15degrés SE. Et enfin 2 couches de 100m et 250m de pendage inconnu.

    En en passant de la 2ème à 3ème, avec le pendange donné, la couche est de plus en plus épaisse au fur et à mesure qu'elle s'enfonce dans le sol.

  9. Publicité
  10. #7
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Quelques questions de géologie

    Citation Envoyé par Pierrot69 Voir le message
    C'ets un exercice qui fait suite à une sortie de terrain.

    Concrètement, j'ai une 1ère couche avec un pendage de 25degré(SE) direction N40 (trias) 100m qui repose sur un socle de gneiss. Puis du calcaire à gryphées de 50m, N5 15degrés SE. Et enfin 2 couches de 100m et 250m de pendage inconnu.

    En en passant de la 2ème à 3ème, avec le pendange donné, la couche est de plus en plus épaisse au fur et à mesure qu'elle s'enfonce dans le sol.
    Faudrait voir avec un 'tit schéma paske comme ça c'est pas évident de se représenter la chose

    C'est le gneiss dont la puissance augmente(rait) ?

    a+

  11. #8
    F_Rosselet

    Re : Quelques questions de géologie

    Citation Envoyé par Pierrot69 Voir le message
    C'ets un exercice qui fait suite à une sortie de terrain.

    Concrètement, j'ai une 1ère couche avec un pendage de 25degré(SE) direction N40 (trias) 100m qui repose sur un socle de gneiss. Puis du calcaire à gryphées de 50m, N5 15degrés SE. Et enfin 2 couches de 100m et 250m de pendage inconnu.

    En en passant de la 2ème à 3ème, avec le pendange donné, la couche est de plus en plus épaisse au fur et à mesure qu'elle s'enfonce dans le sol.
    Pour ta 2ème question; le "fossé" entre le massif Central et les Alpes est en réalité un accident tectonique majeur très visible depuis l'Alsace (Fossé Rhénan) jusqu'au midi de la France en passant par la Bresse. Ce système est en fait un rift avorté d'âge permo-Carbonifère déjà. A ce moment la Pangée est en train de se fracturer et ces fractures hésitent quant à leur emplacement. Ce rift avorté représente donc un accident majeur qui touche toute la lithosphére et sera régulièrement réactivé en fonction des contraintes tectoniques avoisinantes. Ce a connue une activité au Lias en tant que rift là aussi avorté, décidément... Au tertaire, ca recomence mais il faut y voir une activité tectonique dûe plutôt au bombement flexural de la plaque européenne en subduction sous la plaque adriatique.

    Concernant la troisiéme question:

    Ton gneiss représente un socle relativement ancien (hercynien) les grès sont discordants et témoignent d'une sédimentation continentale (rivières etc...). Les calacaires à gryphées sont un marqueur de milieu de sédimentation très utiles, les gryphées étant des huîtres, on sait qu'on se situe juste au niveau de la mer. Viennent ensuite des argiles si je me souviens bien... ce argiles peuvent soit être des sédiments de type lagon soit des argiles de mileu marin plus profond.

    Il s'agit là d'une série typique de transgression marine et la question que l'on se pose naturellement est la suivante: Est-ce la mer qui monte ou le socle qui descend??? Réfléchissons avec toutes les cartes en main dans notre cas précis.
    Les calcaires à gryphées sont omniprésents dans toutes les Alpes et marquent une transgression marine généralisée au Lias, il s'agit du rifting de la Tethys Alpine. Nous sommes donc en présence d'une série transgressive en contexte de rift. Voilà donc un bel exemple d'une série syn-rift. Même sans tenir compte de la compaction, les épaisseurs de cette série sont éloquentes quant au rejet des failles normales dans un rift.

    Et si tu veux expliquer tes variations de pendage et d'épaisseur, tu peux trouver la solution dans une sédimentation en "éventail" typique syn-rift ou la géométrie des sédiments s'adapte aux mouvements tectoniques en cours de blocs basculés.
    Dernière modification par F_Rosselet ; 25/10/2006 à 09h24.

  12. #9
    Pierrot69

    Re : Quelques questions de géologie

    Merci beaucoup pour vos réponses, ça m'a bien aidé!!!

    J'ai une autre question qui n'a pas grand rapport. Pour déterminer la magnitude d'un séisme sur l'échelle de Richter, il faut trouver l'amplitude max enregistrée par les sismogrammes.
    Mais, sur le graphe, l'amplitude est-elle bien la moitié de la différence entre le point max et le mini comme je le crois? Ou bien la différence entre le max et le mini tout simplement?

Discussions similaires

  1. Géologie en 1èer S - Questions pour la révision d'un DST
    Par Chachou812 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/12/2007, 15h35
  2. Quelques questions
    Par plume16 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/01/2007, 22h01
  3. Quelques questions !!
    Par Inno dans le forum Archives
    Réponses: 11
    Dernier message: 23/07/2005, 13h57
  4. [M1] Questions de géologie
    Par Miss Fifi dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 6
    Dernier message: 14/05/2005, 19h34
  5. Géologie : Questions de terminologie
    Par peluche dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 11
    Dernier message: 27/09/2004, 23h36