Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 125

Euromac2



  1. #1
    gespoi

    Euromac2


    ------

    Bonjour à tous. Je m'interresse de très près à ce procédé de construction surtout dans sa version la plus épaisse.
    Cette version se compose de 24 cm de polystirène expansé à l'extérieur, 16 cm de béton armé et 5 cm de polystirène expansé à l'intérieur.
    Le commercial m'annonce un R de 11 !!!! total pour la paroi avec les deux enduits inter/exter (Ce n'est apparement pas une donnée commerciale mais une mesure du CSTB m'a t'il dit.... A vérifier.....) sans pont thermique pour un cout de 120 Euros/ M2 béton compris (devis oral, à la louche).
    J'ai vu des blocs montés avec le béton coulé et ça à l'air pas mal, il n'y avait pas d'écart entre les blocs (Il faut que la dalle soit parfaitement plane).
    J'ai soulevé le problème de l'inertie qui était nulle avec ce polystirène à l'intérieur et le commercial a essayé de m'embrouiller en me disant que ça ne servait pas à grand chose (mord de rire). Bref j'allais partir quand me viens une idée!!
    Pourquoi ne pas virer cette couche intérieure une fois que tout est bien sec et remettre le béton à nu??? ça ne doit pas être bien long à faire et je retrouve l'inertie de mon mur.
    Demi-tour, je retourne voir le commercial pour lui exposer mon délire, il n'a pas bien compris l'interêt mais il m'a dit qu'il n'y avais aucun problème à faire ça si ce n'est le passage de gaines.
    Bien sur je vais perdre un peu en résistance thermique, au pire je passe à R 9 et j'ai une inertie énorme. Elle est pas belle la vie?
    On garde les avantages du produit, à savoir:
    _Facilité et rapidité de montage
    _Résistance du béton armé
    _Isolation par l'extérieur avec un R de ouf!!!
    _Inertie énorme

    Bien sur ça ne perspire pas, c'est pas bio,et il faut une ventilation bien étudiée.
    Vous en pensez quoi? Débile ou pas débile?

    Je vous met le lien du site:
    http://www.euromac2.com/

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    m3dps

    Re : Euromac2

    c'est la même chose en lamellé collé .


    _Facilité et rapidité de montage
    _Résistance du béton armé
    _Isolation par l'extérieur avec un R de ouf!!!
    _Inertie énorme (elle se fait dans ma dalle plein pied)
    et un refend en terre cuite )

  4. #3
    plurielle

    Re : Euromac2

    Ben non, pas débile du tout, ton idée... je vais d'ailleurs tout bientôt commencer la conctruction de ma maison passive en euromac2

    Niveau inertie, je n'ai pas trop de craintes - les planchers sont tout de même en béton, et dans mon cas je vais faire les murs intérieurs en béton.. ce qui résoud mon "problème" d'inertie...

  5. #4
    Raphael57

    Re : Euromac2

    Bonjour Gespoi,

    N'étant pas expert (je travaille dans un tout autre domaine), mais ayant particulièrement bien pesé le pour et le contre avant de me lancer, et, ayant l'expérience de ma réalisation d'une maison passive (lien ici), je me permettrait quelques remarques:


    1./ Il me semble très difficile et dommage de vouloir enlever la partie intérieur de l'isolant:

    - cette partie (une banche en réalité) est fortement liée au béton par le système de queue d’aronde. Ce panneau d’isolant, une fois le béton sec, ne se décollera pas comme une banche classique en bois.
    - même en faisant fi de la remarque ci-dessus, tu seras gêné par « l’échelle » métallique qui se trouve au sein de cette partie pour permettre au bloc de résister, lors du coulage, à la pression du béton.
    - tu te prives de 1/6e de l’isolation que tu as payés et mis en place.


    2./ Dire que tu n’a pas d’inertie avec ce procédé, est , à mon avis faux :

    - le béton est pour simplifier considéré comme pas isolant du tout. Il est pris entre 25cm d’isolant vers l’extérieur et 5cm d’isolant vers intérieur. Il se trouve donc au 5/6e de l’isolant.
    - Exemple d’hiver : il fait -10° de façon constante (…) à l’extérieur, et +20° à l’intérieur, soit un gradient de température de 30°. Le béton dans ce cas ne sera refroidit « qu’à » : +15° [ +20 – ( 30 / 6)].
    - Exemple d’été : il fait +35° de façon constante (…) à l’extérieur, et +20° à l’intérieur, soit un gradient de température de 15°. Le béton dans ce cas ne sera réchauffé « qu’à » : +22.5° [ +20 + ( 15 / 6)].
    - ce qui fait que sur une année extrême (car pour avoir +30° ou -10° se façon constante, jour est nuit, je crois qu’on peut attendre) l’amplitude thermique du béton formant le mur est seulement de 7.5° !!!!
    Sur une année !!!


    Normalement lorsque l’on parle d’inertie dans le domaine du bâtiment, on considère l’inertie sur une demi-journée pour lisser les variations jour / nuit. Toujours dans le domaine du bâtiment, une forte inertie permet de lisser une petite vague (de froid ou de chaud) de quelques jours…

    Je crois donc que l’on se trouve dans le cas présent largement dans les clous. De plus, la variation de cette masse de béton se fera seulement par le biais de la partie congrue d’énergie calorifique qui aura réussit à traverser 25cm d’isolant. Isolant qui au passage a un Lambda de 0.035 si bloc en polystyrène, soit 0.030 si bloc en Néopor (comme les miens)…


    Maintenant les remarques de m3dps et de Plurielle sont justes, et je les ai mises en œuvre chez moi :
    Pour une inertie thermique et hygrométrique « rapide » mais importante, une dalle en « plein » et les murs porteurs intérieurs aussi (idéalement avec ce type de brique), et, là pour le coup tu es blindé au niveau inertie….

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    gespoi

    Re : Euromac2

    Citation Envoyé par Raphael57 Voir le message
    1./ Il me semble très difficile et dommage de vouloir enlever la partie intérieur de l'isolant:

    - cette partie (une banche en réalité) est fortement liée au béton par le système de queue d’aronde. Ce panneau d’isolant, une fois le béton sec, ne se décollera pas comme une banche classique en bois.
    - même en faisant fi de la remarque ci-dessus, tu seras gêné par « l’échelle » métallique qui se trouve au sein de cette partie pour permettre au bloc de résister, lors du coulage, à la pression du béton.
    - tu te prives de 1/6e de l’isolation que tu as payés et mis en place.
    En fait je ne veux enlever cet isolant que pour les pièces bénéficiants d'un apport passif (plein sud).Tout ce qui est murs nord, est, ouest et refend garderont leur isolation intérieure.
    Les queues d'arrondes ne vont pas tellement me gener pour enlever le polystirène (un bon pieds de biche!!) et on gratte le restant dans la queue d'arronde afin quelle me serve d'accroche pour mon enduit.
    Pour ce qui est des armatures, un coup de disqueuse et hop y a plus rien.

    Citation Envoyé par Raphael57 Voir le message
    2./ Dire que tu n’a pas d’inertie avec ce procédé, est , à mon avis faux :

    - le béton est pour simplifier considéré comme pas isolant du tout. Il est pris entre 25cm d’isolant vers l’extérieur et 5cm d’isolant vers intérieur. Il se trouve donc au 5/6e de l’isolant.
    - Exemple d’hiver : il fait -10° de façon constante (…) à l’extérieur, et +20° à l’intérieur, soit un gradient de température de 30°. Le béton dans ce cas ne sera refroidit « qu’à » : +15° [ +20 – ( 30 / 6)].
    - Exemple d’été : il fait +35° de façon constante (…) à l’extérieur, et +20° à l’intérieur, soit un gradient de température de 15°. Le béton dans ce cas ne sera réchauffé « qu’à » : +22.5° [ +20 + ( 15 / 6)].
    - ce qui fait que sur une année extrême (car pour avoir +30° ou -10° se façon constante, jour est nuit, je crois qu’on peut attendre) l’amplitude thermique du béton formant le mur est seulement de 7.5° !!!!
    Sur une année !!!
    Je crois donc que l’on se trouve dans le cas présent largement dans les clous. De plus, la variation de cette masse de béton se fera seulement par le biais de la partie congrue d’énergie calorifique qui aura réussit à traverser 25cm d’isolant.
    Je ne voyais pas çà comme ça, je pensais que ce que tu décrits est le "déphasage".
    Je pensais que l'inertie servais à accumuler la chaleur du soleil de la journée dans mon béton et la restituer le soir.
    J'ai faux?

    Citation Envoyé par Raphael57 Voir le message
    Isolant qui au passage a un Lambda de 0.035 si bloc en polystyrène, soit 0.030 si bloc en Néopor (comme les miens)…

    Tu fais bien de le signaler car avec la calculette "d'idée maison" j'arrive à un R 8.8 !! et pas 11 comme me l'a dit le commercial!!! , une capacité thermique surfacique de 16.15 Wh/m2.K et un déphasage de 12 heures. Au fait c'est quoi tes blocs??

    Citation Envoyé par Raphael57 Voir le message
    Maintenant les remarques de m3dps et de Plurielle sont justes, et je les ai mises en œuvre chez moi :
    Pour une inertie thermique et hygrométrique « rapide » mais importante, une dalle en « plein » et les murs porteurs intérieurs aussi (idéalement avec ce type de brique), et, là pour le coup tu es blindé au niveau inertie….
    Je le note merci.

  8. #6
    reglis06

    Re : Euromac2

    Raphael57,

    0.035... 0.030... tout dépend de la densité
    Les blocs sont en Néopor? Sur la photo on jurerait qu'ils sont blancs à l'intérieur!

    gespoi,

    Sinon tu as les blocs Isorast avec parement interne en terre


    J'étudie aussi la solution d'obtenir le bloc sans parement interne pour venir y fixer un grillage spécifique comme celui utilisé dans les piscines Leader Pool, Omnivar, etc...

  9. Publicité
  10. #7
    plurielle

    Re : Euromac2

    mais il n'y a aucun problème à enlever l'isolant intérieur... le délégué Isorast m'a confirmé que cela se faisait...

    Ceci dit je partage l'avis de Raphaël, c'est un peu dommage de se priver ainsi d'une couche d'isolant!

  11. #8
    reglis06

    Re : Euromac2

    Oui et non

    Dans mon cas, je veux un mur de 400mm maximum.
    • Avec parement intérieur Euromac M100+3 395mm
    • Sans parement intérieur Euromac M100+4 440mm (-45mm) => 395mm

  12. #9
    reglis06

    Re : Euromac2

    Dans la liste des certificats PH - Blocs de coffrage on trouve Isorast mais aussi Gisoton.
    Le bloc ThermoMax semble intéressant et le WärmeDämmBlock BIOTON à base de liège aussi

  13. #10
    gor

    Re : Euromac2

    bonjour
    Je connais les produits euromac2
    Je pensais me servire de leur bloc pour charpente pour isoler mes mur par l'exterieur .Ils ont une bonne épaisseur 17 a 24cm et de plus on peut les avoir en grande longueur .Il y des profilers z en acier a l'interieur ils me serviraient pour la fixation sur le mur.Le problème et que je ne sais pas si je peut les crépirs.Quand pensé vous?

  14. #11
    alan78

    Re : Euromac2

    J'ai été aux journées de la maison passive à Bregenz organisée par le PHI ( sa branche autrichienne ).
    J'y ai vu entr'autre, un fabricant de beton cellulaire (thermopierre maintenant ) XELLA qui avait sa première référence de maison passive.
    Celà peut être pour nous français une solution intéressante quand on sait que :
    - les artisans français ne savent pas faire l'étanchéité des constructions au sens des MP
    - la construction en beton cellulaire avec joints minces ( pour les dalles, les murs porteurs et la toiture ) permet d'avoir cette étanchéité. Et là on a des artisans qui sont formés à monter des constructions en béton cellulaire
    On a ainsi résolu une des grandes difficultés de mis en oeuvre des MP.
    IL reste bien sûr encore le problème des ponts thermiques !

  15. #12
    bedouin

    Re : Euromac2

    Une maison de taille moyenne, c'est environs 180m2 de surface de murs. Avec 30cm d'épaisseur de polystyrène cela nous donne 54m3 de polymachin.
    Si on considère seulement le PSE necessaire à ces murs, cela represente environs 500 kWh/m3 d'énergie grise sans compter le transport, donc pour notre maison type cela represente 27 000 kWh d'energie grise.

    A titre comparatif, la même maison isolée avec 30cm de

    - euromac2 = 27 000 kWh
    - laine de verre = 15 120 kWh (x2)
    - liège = 4860 kWh (x5)
    - de laine de bois = 675 kWh (x40)
    - de ouate de cellulose = 324 kWh (x83)

    Donc quand on construit UNE maison en neopor, on consomme autant d'énergie grise que pour en construire 83 en ouate de cellulose...

    A méditer en ces temps de rechauffement climatique...

    EDIT: Cette même maison de environs 140m2 sera bien isolée et consommera disons 15kWh/m2/an.
    Donc elle consommera 2100 kWh/an.
    Au final il faudra 12,70 ans juste pour compenser l'energie grise supplémentaire par rapport à la cellulose...et je compte même pas la conso. de la maison en cellulose sinon la on amortira jamais pour l'éternité.
    Dernière modification par bedouin ; 03/05/2007 à 20h46.
    La Caravane passe...

  16. Publicité
  17. #13
    gespoi

    Re : Euromac2

    Citation Envoyé par bedouin Voir le message
    ...et je compte même pas la conso. de la maison en cellulose sinon la on amortira jamais pour l'éternité.
    Je ne comprend pas cette dernière phrase. Peux-tu me l'expliquer STP.

    Sinon pour revenir au sujet du bloc Euromac2, je pense que mon idée d'enlever la couche intérieure dans les pièces au sud afin de capter les apports passifs est bonne.
    Si on fait abstraction du coté "pas bio" du polimachin, est-ce que vous pensez comme moi que l'on tiens un système constructif qui est valable au niveau de l'isolation, de l'inertie et de la rupture de ponts thermiques? Et que je peux réaliser ma maison climatique comme cela?

  18. #14
    bedouin

    Re : Euromac2

    La surconsommation d'energie grise du polymachin permet de chauffer une maison en ouate pendant 12,7 ans.

    Une maison en poly machin donne un R=8.

    La même avec disons 24 cm de laine de bois et 6 cm de panneau de fibre de bois dense en exterieur R=7.5

    La difference de consommation de chauffage ne sera pas mesurable...

    En plus si on fait une MOB on à encore un cout d'énergie plus faible que le béton armé. Si on rajoute le béton et la feraille...

    Une mob bien conçue, avec rupture de ponts thermique sera moins gourmande en energie grise tout en permettant d'atteindre le label passif si tel est le choix.

    En fait je me demande ce qui vous attire tant dans ce procédé ?
    La Caravane passe...

  19. #15
    taratata38

    Re : Euromac2

    certainement l'aspect maison "dure" qui est dans les genes des francais , l'aspect pont thermique aussi me parais plus façile a gerer en poly qu'avec une mob , enfin à voir.

    Le gros avantage que je lui trouve c'est en auto construction l'aspect pénibilité , et rapidité , en effet le gros du travaille et fais par la central à béton , n'importe qui peut faire faire la fondation , la dalle , monté son polystirene , le remplir et continuer , la construction d'une mob est deja plus complexe.

    Je comprend donc l'interet de ce produit par beaucoup de gens , il faut aussi ne pas trop exagerer sur l'energie grise , une maison mal isoler consomme +200kw par m² cela donne 28000kw sur une année de chaffage , soit l'equivalent de l'energie grise de la maison euromac , en sachant que deriere elle ne consomera que 2100kw par an , l'energie grise est amortie en une année de chauffage d'une maison lambda , certes parlons d'energie grise , mais de la à deconseillé un mode de construction qui a quand meme pas mal d'avantage, et sera gros econome par la suite de co² cela me choque un peu .

  20. #16
    gespoi

    Re : Euromac2

    Tu as vu juste Taratata, j'ai (presque) choisi ce procédé pour sa simplicité et son faible coût, en plus pour l'autoconstruction (coût encore plus faible!!) et pour la gestion simplissime des ponts thermiques. L'inertie est aussi énorme si j'enleve la couche intérieure dans les pièces sud.

    Bien sur l'aspect "maison en dur" me plait bien. Pas pour la solidité de l'ouvrage, mais pour sa résistance au feu et aux bebettes.

    Pour répondre à Bédouin, le mur Euromac est donné pour un U de 0.09 soit un R 11, je ne sais pas comment ils calculent mais c'est ce qu'ils annoncent.
    Pour arriver à une telle valeur en ouate de cellulose ou en fibre de bois il faudra en mettre quelle épaisseur? Peut-etre plus de 40 cms, et surtout pour quel prix?
    Je n'ai pas le budget extensible à l'infini.

  21. #17
    reglis06

    Re : Euromac2

    Autant prendre les bons chiffres et comparer ce qui est comparable...

    Maison RT2005 U = 0.40 W/m².K
    Sp= 180m² / Sa= 140m²
    • Mousse de polystyrène expansé = 450 kWh/m3 (70mm) 5670 kWh
    • Laine de verre/roche = 250 kWh/m3 (70mm) 3150 kWh
    Consommation conventionnelle 200 kWh/m²/an soit 28000 kWh/an

    Maison Passive U = 0.15 W/m².K
    Sp= 180m² / Sa= 130m²
    • Mousse de polystyrène expansé = 450 kWh/m3 (195mm) 15795 kWh
    • Laine de verre/roche = 250 kWh/m3 (195mm) 8775 kWh

    • Liège expansé = 100 kWh/m3 (225mm) 4050 kWh
    • Laine de bois = 15 kWh/m3 (235mm) 634 kWh
    • Laine de cellulose = 5 kWh/m3 (265mm) 238 kWh
    Consommation conventionnelle 15 kWh/m²/an soit 1950 kWh/an


    Maison RT2005 vs Maison Passive

    Maisson Passive vs Maisson BioPassive

    Le polystyrène est malheureusement très énergivore mais le système constructif de bloc de coffrage est excellent.
    Il est plus facile d'empiler des blocs de "LEGO" et de couler du béton que de monter des briques terre cuite à joint mince avec une ossature, un bardage, etc...
    Sans parler des réseaux électrique, hydraulique, aéraulique, etc...

    Effectivement la MOB avec ouate de cellulose semble le meilleur choix mais... MOB MOB MOB

    C'est tout de même pénible... Dès que quelqu'un veut sur-isoler pour moins chauffer on lui demande de moins isoler et plus chauffer pour utiliser des isolants bio
    Le jour où un industriel proposera un bloc de coffrage en 40/15 ou 40/12+3 à base de liège à ce moment là...

  22. #18
    conscience

    Re : Euromac2

    Bonjour,

    Avec les constructions de type euromac2 est-il possible de faire un bardage bois à l'exterieur ou l'enduis est obligatoire ?

    Merci.
    Mon projet http://forums.futura-sciences.com/thread134047.html

  23. Publicité
  24. #19
    reglis06

    Re : Euromac2

    Citation Envoyé par gespoi Voir le message
    Pour répondre à Bédouin, le mur Euromac est donné pour un U de 0.09 soit un R 11, je ne sais pas comment ils calculent mais c'est ce qu'ils annoncent.
    Mystère...
    Je trouve R = 9 m².K/W / U = 0.11 W/m².K

  25. #20
    bedouin

    Re : Euromac2

    Vision déformée, par le petit bout de la lorgnette...
    Le borgne est roi au pays des aveugle...

    Pourquoi vous comparez vous au pire 200 kWh/m2/an ???
    On parle bien de construction neuve et assez proche voir passive, alors comparons ce qui est comparable.

    L'enjeu est de comparer une maison euromac2 avec murs de 24 + 6 de neopor + la tranche de béton au milieu avec une MOB isolée avec de la laine de bois ou de la ouate de cellulose 24 cm + 6cm de laine de bois dense en continu à l'exterieur...

    Et la la comparaison en intégrant l'energie grise des materiaux ne tiens plus la route...voila...in finé question de conscience ecologique et pas que de se regarder le nombril...
    La Caravane passe...

  26. #21
    gespoi

    Re : Euromac2

    Bien-sur Bédouin, je comprend bien ton raisonnement et tu as raison.
    Mais honnetement je ne peux pas me payer la maison dont tu parles avec laine de bois et ouate.
    D'ailleurs je n'ai pas l'impression que 24 cm de ouate + 6 de laine de bois arrivent à un R 11 comme les blocs Euromac mais plutôt à 8.
    Pour arriver à 11 dans une mob il faudrai 10 cm de laine de bois + 35 cm de ouate de cellulose. Le prix est prohibitif et l'autoconstruction est délicate.
    En plus il me semble que c'est plus compliqué de gérer l'inertie dans une mob.
    Ne vous méprenez pas, je ne fais pas l'apologie du polymachin, mais plutôt de ce système constructif qui me semble simple pour l'autoconstructeur, efficace pour la thermique et l'inertie (en enlevant une couche bien sur.....) et d'un prix abordable.
    ça met la maison passive à la portée de tous et pour un prix abordable.

  27. #22
    reglis06

    Re : Euromac2



    Maison RT2005
    • Consommation conventionnelle pour le chauffage (PAC), le refroidissement et la production d'ECS inférieur à 190 kWh/m²/an
    Maison Passive
    • Besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an
    • Demande totale d’énergie inférieure à 42 kWh/m²/an (besoins en chauffage, eau chaude sanitaire et l’électricité domestique)
    • Besoin en énergie primaire inférieur à 120 kWh/m²/an
    Comment comparer ces données


    L'enjeu... motiver les particuliers à ne pas suivre les recommandations de leur maître d'oeuvre et de sur-isoler pour ne plus chauffer
    Si à chaque fois que quelqu'un se renseigne sur cette possibilité, on lui fait bien comprendre que la seule solution c'est une MOB avec une isolation en ouate de cellulose il ne faut pas s'étonner que 80% laisse tomber...


    Pour ma part, je veux une maison "lourde" avec enduit.
    Par exemple,
    • GISOTON ThermoMax 37.5/22.5 NEOPOR U = 0.12 W/m².K
      Mousse de polystyrène expansé = 450 kWh/m3 (225mm) 18225 kWh

    • GISOTON Warme-Damm-Block 37.5/18 NEOPOR U = 0.20 W/m².K
      Mousse de polystyrène expansé = 450 kWh/m3 (180mm) 14580 kWh
    • GISOTON Warme-Damm-Block 37.5/18 BIOTON U = 0.25 W/m².K
      Liège expansé = 100 kWh/m3 (180mm) 3240 kWh
    Maison Passive
    Consommation 15 kWh/m²/an soit 1950 kWh/an

    Maison Basse Consommation Bio
    Consommation 30 kWh/m²/an soit 3900 kWh/an

    Tout de même... 8 longues années sans compter que le liège est recyclable, etc...
    Mais sur la durée de vie d'une maison

    ...

  28. #23
    piel

    Re : Euromac2

    @reglis06
    …mais ce produit (GI…TON) doit coûter la peau des fesses, non ?

  29. #24
    rbobeda

    Re : Euromac2

    Bonjour,
    En général, les murs ne représentent que 25 à 30% des surfaces déperditives.
    Oui, seulement 30%. Le reste (toiture, sol et vitrage) est à traiter de toute façon quel que soit le système constructif.
    Si votre but ultime dans la vie est d'arriver à construire des murs R=10, alors amusez-vous bien. Ça n'a rien de très complexe d'ailleurs.
    Mais la vraie question, et la seule question à se poser est : à quoi ça sert ?
    En Bretagne, en Provence, ou dans le Sud-Ouest par exemple : à rien. On peut tomber sous les 15 kWh/m² avec des murs R<5. Ça servirait donc à se conformer à une norme établie d'abord par et pour les pays d'Europe du nord, un label, une sorte d'AOC de la construction en somme ? Chacun son truc.

    Si un bâtiment pouvait simplement se résumer à la résistance thermique de ces murs, ce serait facile. Si ça pouvait n'être qu'une somme de composants industriels, ce serait facile.
    Questions : que dire de la ventilation ? Quel taux, quelle technique, quelle consommation, quel prix ? Que dire du PSE ? Quelle longévité ? Quelle tenue à la chaleur ? Totalement inoffensif ? Pour une construciton en zone sismique, quelle performance, quelle résistance, quelle longévité, quels renforts structurels à mettre en oeuvre ? Quel dimensionnement pour les fondations ? Combien de tonnes de béton au dessus de vos têtes, sous vos pieds ? Quelle acoustique ? Le confort intérieur est-il au rv ? Quel est votre vision des choses à ce sujet, avez-vous une sensibilité architecturale, ou dit autrement : cette construction sera-t-elle une simple enveloppe performante et technologique, ou aura-t-elle du "charme" ? Le fait qu'elle soit théoriquement économe en énergie suffira-t-il à la rendre agréable à vivre ? Le système constructif permet-il certaines libertés, ou doit-on se conformer à des volumes standards ? Si tout le monde construisait comme ça dès aujourd'hui, le patrimoine bâti y gagnerait-il sur tous les plans ? Et l'environnement ?

    Ce ne sont que des questions, moi je me les suis déjà posé, j'ai des réponses... mes réponses. A vous de trouver les vôtres.

    Ecologiquement parlant : ce type de construction est extrêmement polluant, c'est un fait. Le jeu en vaut-il la chandelle ? L'environnement se "remboursera-t-il" avec le temps ? Ou construirez-vous en empruntant sur les ressources de vos enfants ?

    Petit rappel amusant (mieux vaut en rire) :
    Le protocole de Kyoto nécessite une division par 4 de nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 pour être tenu. Pour un Français, le but est d'arriver à 500 kg d'équivalent carbone par an.

    500 kg d'équivalent carbone :
    - c'est 5000 à 8000 km avec une voiture de moyenne gamme récente.
    - c'est 10000 kWh en chauffage (gaz ou fioul
    - c'est 1.9 tonnes de ciment (à l'avenir, les maisons bois auront là leur principal avantage sur les maisons maçonnées)

    Une maison traditionnelle (ei parpaing) en consomme déjà plus de 10 tonnes.
    La comparaison entre les isolants est une chose, mais c'est le coût de l'ensemble du système constructif qu'il faudrait évaluer. Quelle énergie grise pour les blocs ? Pour le transport depuis le lieu de production ? Quelle possibilité de recyclage en fin de vie ?

    Au-delà de ces questions, on peut remettre en doute le bien-fondé du concept de la maison "en dur". D'où est-ce que ça vient, ça, d'ailleurs ? A-t-on toujours construit "en dur" ? Le "dur" d'aujourd'hui est-il similaire au "dur" d'hier" ?
    Quelques éléments de réponse : en France, 95% de constructions maçonnées pour les maisons individuelles. Au Canada, 90% en ossature bois. Dans le monde, 30% de l'habitat est réalisé en... terre crue. Plus de 40% utilise le bois comme matériau structurel.
    Aujourd'hui, une maison en "dur", c'est un assemblage de moellons qui ne tiennent debout que grâce aux treillis de métal et de béton qu'ils contiennent.
    Rien à voir avec un mur de pierre. Si on généralisait ce type de construction à l'échelle de la planète, quelles en seraient les conséquences ?

    Enfin, juste pour rire : une étude à montré qu'entre une maison de 100m² en monomur brique et une MOB de même surface construite avec des essences locales, on a une différence de... 30 à 50T équivalent CO2 (en tenant compte du stockage CO2 du bois). Soit de 60 à 100 années d'émissions de GES pour un Français de 2050.

    Voilà. Après vous faites ce que vous voulez.
    En sachant quand même que si vous construisez avec cette technique, vous ne le faites que pour votre portefeuille, en empruntant directement dans le portefeuille de vos enfants (qui paieront la facture d'une manière ou d'une autre) mais en aucun cas pour faire un geste pour l'environnement.
    Encore que... quand je dis que vous empruntez à vos enfants, il y a de fortes chances que je me trompe, après le GIEC II, on a tendance à penser que c'est dans les 2 décennies qui viennent, tout au plus, qu'il faudra se bouger.

    A+

  30. Publicité
  31. #25
    reglis06

    Re : Euromac2

    Citation Envoyé par piel Voir le message
    @reglis06
    …mais ce produit (GI…TON) doit coûter la peau des fesses, non ?
    Sûrement, sans compter que leurs produits ne sont pas utilisables en zone sismique

  32. #26
    reglis06

    Re : Euromac2

    C'est vraiment pénible... A vous écoutez soit on construit une Maisson à Ossature Bois + Laine de bois et ouate de cellulose soit on laisse faire construire une Maison RT2005 Bloc de béton/Brique terre cuite + Laine de verre.
    Maison Passive Maison Basse Consommation Bref tous les autres systèmes constructifs non bio

    Je pense que gespoi a bien compris l'enjeu mais à première vu il a déjà fait son choix alors autant l'aider dans sa démarche.

    A ce sujet,

    Bloc de coffrage Euromac
    1. Comment recycler le polystyrène
    2. Comment dissoudre le polystyrène dans les queues d'aronde
    Bloc de coffrage Isorast (version terre séchée)
    1. Le recyclage de la terre séchée est facile
    2. Le nettoyage des queues d'aronde est encore plus facile
    Afin d’éviter les taches de rouille, il est impératif de couvrir le métal apparent lors de la coupe des éléments par une capsule.
    Oui mais à l'intérieur... avec de l'anti-rouille

  33. #27
    rbobeda

    Re : Euromac2

    Citation Envoyé par reglis06 Voir le message
    C'est vraiment pénible... A vous écoutez soit on construit une Maisson à Ossature Bois + Laine de bois et ouate de cellulose soit on laisse faire construire une Maison RT2005 Bloc de béton/Brique terre cuite + Laine de verre.
    Maison Passive Maison Basse Consommation Bref tous les autres systèmes constructifs non bio
    Bio, pas bio... pas le bon débat. Ca ne veut rien dire dans l'absolu. Il y a des façons de quantifier ça : emprunte écologique, par exemple.

    Non, ce que je veux souligner, c'est qu'il y a évidemment un manque d'info voire de la désinformation sur le sujet.
    On retrouve régulièrement les lieux communs suivant :
    - Les maisons en dur c'est plus solide, plus durable
    - Les MOB, c'est cher
    - ça chauffe l'été...

    Et j'en passe. Un autre qui me gonfle profondément : "La seule façon de constuire un maison basse énergie c'est de la rendre étanche à l'air et à la vapeur d'eau et d'y coller une VMC double flux". Ben non, il y a d'autres moyens, moins chers et accessibles à l'autoconstructeur, certainement plus agréables à vivre et plus économiques à long terme, soit dit en passant.

    "J'ai pas les moyens de me payer une MOB" ça ressemble plutôt à une grosse excuse, ce serait plutôt "je ne sais pas vraiment ce que c'est et ces constructions légères ne m'inspirent rien de bon". Quant à dire que la maçonnerie est plus relax pour l'autoconstructeur que le bois, pour avoir fait les deux, si j'avais à choisir ce serait vite fait.
    Je ne suis pas ultra-MOBiste, je suis cartésien : le bois stocke le CO2, le PS et le ciment produisent du CO2, c'est tout. La logique, et surtout la conjoncture environnementale feront que, tôt ou tard, nous serons obligés de revenir au bois.

    Donc, avant de se lancer : visitez, comparez, renseignez-vous, réfléchissez. Une maison ce n'est pas que des murs, ce n'est pas qu'un R, surtout quand on la construit soi-même.
    Quant à parler prix, il est évident que ce système Euromac atomisera le budget de n'importe quel autoconstructeur : le matériau sera forcément cher, parce qu'il permet de gagner du temps, donc de l'argent sur le chantier... pour les professionnels. Là où il y a fort à gagner pour l'autoconstructeur, c'est sur la main d'oeuvre. Donc choisir des matériaux bon marché. En maçonnerie, un bête agglo+iso ext équivaudra à ces blocs sophistiqués, il faudra passer plus de temps de mise en oeuvre. Pour ceux qui, en plus, chercheraient à construire perméant, passer à brique+liège ou à la MOB devient vraiment intéressant.
    Pour info : en 18 cm, ouate de cellulose insufflée fourni-posé 22 €TTC/m², R>4.5, coût unitaire matériaux d'un m² de mur MOB : moins de 40€TTC, possibilité d'arriver à moins de 30 kWh/m² : oui sans problème, voire bien moins dans certaines région, si la maison est correctement conçue. (apports passifs, ponts thermiques correctement traités, ventilation adaptée).

    Dernier point important : tous ces systèmes à base de PS sont étanches ou presque à la vapeur d'eau ,et donc nécessitent une forte ventilation... qui devra être double flux si on veut rester cohérent, et fonctionner toute l'année.
    Deux conséquences : ça consomme de l'électricité, d'une part, et d'autre part, un inconvénient majeur est le confort d'été, me semble-t-il. Ces systèmes constructifs étant prévus pour conserver la chaleur.,soit... on oublie un peu trop vite qu'un des enjeux des bâtiments de demain sera aussi la recherche de fraîcheur sans clim. Hors, ventiler en permanence à 100m3/h pour maintenir une hygrométrie correcte à l'intérieur risque de poser quelques pb à ce niveau.
    Donc puits canadien obligatoire, sans doute.

  34. #28
    reglis06

    Re : Euromac2

    Citation Envoyé par rbobeda Voir le message
    Bio, pas bio... pas le bon débat. Ca ne veut rien dire dans l'absolu. Il y a des façons de quantifier ça : emprunte écologique, par exemple.
    A faible impact sur l'environnement soit généralement "naturel".

    Citation Envoyé par rbobeda Voir le message
    Dernier point important : tous ces systèmes à base de PS sont étanches ou presque à la vapeur d'eau ,et donc nécessitent une forte ventilation... qui devra être double flux si on veut rester cohérent, et fonctionner toute l'année.
    Deux conséquences : ça consomme de l'électricité, d'une part, et d'autre part, un inconvénient majeur est le confort d'été, me semble-t-il. Ces systèmes constructifs étant prévus pour conserver la chaleur.,soit... on oublie un peu trop vite qu'un des enjeux des bâtiments de demain sera aussi la recherche de fraîcheur sans clim. Hors, ventiler en permanence à 100m3/h pour maintenir une hygrométrie correcte à l'intérieur risque de poser quelques pb à ce niveau.
    Donc puits canadien obligatoire, sans doute.
    Que veux-tu dire

  35. #29
    emmanuel30

    Re : Euromac2

    Bonsoir à tous.
    rbobéda, je ne comprends pas ton dernier exemple.

    Pour moi un système constructif quel qu'il soit n'est pas fait pour conserver la chaleur, il est fait pour éviter au maximum l'échange thermique avec l'extérieur.

    L'hiver une vmc double flux permet de réchauffer l'air qui rentre grâce aux calories de l'air chaud qui sort.
    L'été cette même vmc double flux permettra de refroidir l'air qui rentre grâce aux frigories de l'air froid qui sort.

    Un échangeur, échange quand le delta t augmente, et il n'est pas gêné par une inversion des températures.

    Par contre pour tout le reste je suis bien d'accord avec toi, si l'on veut sauver la planète, il va bien falloir revenir à des solutions plus naturelles.

  36. #30
    emmanuel30

    Re : Euromac2

    Je me pose encore une question, quand l'air extérieur est plus chaud que l'air intérieur, est-il possible d'assécher la maison en ventilant?
    Je dis cela car en théorie l'air chaud peut contenir plus d'eau que de l'air froid, alors je me demande pourquoi on peut faire baisser le degré d'hygrométrie l'été en ventilant.
    Je me demande aussi pourquoi l’été la vapeur d’eau n’irait pas plutôt de l’extérieur vers l’intérieur, ce qui serait en faveur des maisons plus étanches.

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...