Isolation en laine de mouton : retour d'expérience - Page 2
Répondre à la discussion
Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 103

Isolation en laine de mouton : retour d'expérience



  1. #31
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience


    ------

    Bonjour, bravo pour toutes ces expériences. L'observation des sels de bores qui cristallisent sur la laine puis tombent me font penser que les sels de bore ne pénetrent pas la fibre. Si les sels tombent dans le caisson il est probable qu'ils n'assurent plus leur effet anti mites et je ne suis pas certains qu'ils en ont sauf à enrober totalement les fibres. Pour ma part je pense qu'en pulvérisation cela aurait pu être efficace et suffisant.
    D'autre part je pense qu stockée à l'abri des mites et immédiatement placée dans des caissons innaccessible à ces mites on de vrait avoir un résultat optimum . l'idéal serait bien sur de faire des expériences sur plusieurs années avec les divers moyens anti mites pour voir les résultats. Il me vient aussi une idée on utilisait du platre dispersé sur des isolants en vrac puis pulvérisé avec de l'eau pour former une croute.
    En tous cas bravo pour la persevérance cela sera intéressant de connaitre la suite.

    Cordialement Jean Pierre

    -----

  2. #32
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par Jean-Pierre43 Voir le message
    Bonjour, bravo pour toutes ces expériences. L'observation des sels de bores qui cristallisent sur la laine puis tombent me font penser que les sels de bore ne pénetrent pas la fibre. Si les sels tombent dans le caisson il est probable qu'ils n'assurent plus leur effet anti mites et je ne suis pas certains qu'ils en ont sauf à enrober totalement les fibres. Pour ma part je pense qu'en pulvérisation cela aurait pu être efficace et suffisant.
    D'autre part je pense qu stockée à l'abri des mites et immédiatement placée dans des caissons innaccessible à ces mites on de vrait avoir un résultat optimum . l'idéal serait bien sur de faire des expériences sur plusieurs années avec les divers moyens anti mites pour voir les résultats. Il me vient aussi une idée on utilisait du platre dispersé sur des isolants en vrac puis pulvérisé avec de l'eau pour former une croute.
    En tous cas bravo pour la persevérance cela sera intéressant de connaitre la suite.

    Cordialement Jean Pierre
    Salut à tous,

    Salut Jean-Pierre43,
    Merci pour tes encouragements.
    Donne moi quelques précision sur certains points, tu as des idées qui m'interressent.
    Comme tu as l'air de bien connaitre la laine de mouton précise moi quelque chose. Si on remue le moins possible la laine pour y laisser un max de sel, tu penses que dans un caisson l'abri de courant d'air a la longue le sel va s'en détacher? Si tel est le cas penses tu qu'il y a un moyen de le faire accrocher?

    Quand tu parles d'effets anti mites du sel, j'ai tendance a etre d'accord avec toi. D'aprés ce que j'ai lu sur le net, certains pensent qu'il n'assure pas une protection contre cet insecte, et d'autres a l'inverse disent que oui. Dans le doute je pense que le sel de bore ne traite pas la laine contre les mites, donc avec le copain nous allons, dans les caissons ajouter des morceaux de cedres et de la lavande.

    Peu tu egalement developper ton idée de platre. Cela pouvait servir a quoi? Cela sert a mettre l'isolant a l'abri de lair, donc en meme temps a l'abri des insectes, ou cela a un autre but? Cette solution de platre pulvérisée d'eau est utilisé je suppose un fois l'isolant mis en place, peu t'elle etre aussi utilisée avant de poser la laine?
    Merci pout tes tuyaux
    Fonfon

  3. #33
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Bonjour, je ne pense pas que les sels de bore puissent avoir une action repulsive ou insecticide sur les mites. On considére que les sels de bore étant non toxique peuvent être employés pour protéger toutes sortes de matières telles que le bois la cellulose je pense que dans ces cas là si les sels imprègnent ces substances d'origines végétales on peut avoir une action préventives sur les prédateurs. Je connais la laine pour en avoir travaillé pour le filage et la teinture. Je n'ai jamais utilisé de mitin. Il s'applique à chaud par etuvage sur une laine lavée et soumise à une action basique ce qui permet d'ouvrir les écailles de la fibre et de faire pénetrer le mitin. Pour moi cela reste un peu trop complexe et dispendieux à mettre en application si on n'est pas équipé.les exemples que l'on peut voir d'emploi de la laine concerne une laine non lavée et non cardée posée directement dans les caissons hermétiques aux insectes. la laine est relativement tassée. Si les mites ne sont pas enfermées et si le caisson est étanche il n'y a pas de raison qu'il y ai une attaque mais on peut bien sur oublier un trou.
    Le platre servait de liant pour les premiers centimètres de l'isolant en vrac sur un plancher de comble inutilisé pour empècher l'accés aux diverses bestioles et son éparpillement. Cordialement jean Pierre

  4. #34
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Salut jean-Pierre43,
    Merci pour tes réponses.
    Bon pour le mitin, maintenant que je viens de lire ton post, je vais laisser tomber, trop complexe d'utilisation pour des bricoleurs comme nous, qui en plus n'avons pas le matos. De toute facon a aujourd'hui on a toujours des problemes pour avoir des explications et pour l'approvisionnement. Je sais pas pourquoi le fabriquant est un peu dur de la feuille pour nous repondre

    Par contre pour ce qui est de poser la laine dans des caissons étanche tout a fait d'accord avec toi, et cela pour plusieurs raison. Protection comme tu le dis contre les attaques d'insectes sale betes, et aussi pour que l'air emprisonné dans la laine puisse jouer son role d'isolant. Si il y a mouvement ou renouvelement d'air l'isolation perd de son efficacité.

    Pour ce qui est de l'utilisation de la laine brute comme isolant, je me demande si c'est la meilleure solution. Il parait que le suint au bout de 2 ans disparait, donc que doit on faire, oui caisson étanche, mais bon . En plus elle est pleine d'impuretée d'origine diverse et variées, et elle se tasse quand meme moins que celle que l'on utilise, et la laine brute remplie beaucoup moins tout l'espace mis a sa disposition, on essaye de lui donner plus de chances avec nos mélanges . Constation faite en manipulant notre laine.

    Moi je ne suis pas pour cette solution, mais attention je ne dis pas non plus que j'ai raison , cela correpond mieux a nos attente. Ce qu'il faudrait pouvoir faire c'est avoir un retour d'expérience sur l'isolation avec la laine brute, et attendre pour nous d'avoir plus de recul pour en faire la comparaison. Par contre ce qui est sur, c'est que ca nous demande plus de boulot , mais bon quand on aime on compte pas.

    Mais c'est vrai que j'aimerais trouvé quelqu'un qui a déja utilisé la laine brute pour avoir son opinion, ca m'interrese beaucoup, et ca doit pouvoir faire avancer les choses, autrement il y a pas un volontaire pour essayer?

    Les photos sont en developpement, ca doit coller pour fin de semaine.
    Fonfon

  5. #35
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Bonjour, le suint ne disparait pas si on ne lave pas la laine il se déssèche ou plutot se déshydrate et surtout sous l'action de la chaleur, il se réhydrate l'hiver , il reste la partie solide qui enrobe la laine. Je ne sais pas d'ou vient l'affirmation que le suint protège la laine. mais je pense que cela vient de l'observation que la toison sur le dos du mouton donc à priori non lavée n'est pas attaqué par les mîtes ou du stockage de celle ci.. J'ai des toisons non lavées dans des sacs en papier depuis au moins 15 ans certains sacs sont ouverts et je ne vois pas de mîtes; si la toison est très sale on peut améliorer la qualité de l'isolation en la lavant puis cardant. mais ceci est une question qui mérite une discussion. faut il utiliser une laine sale ou rechercher des toisons propres. A t'on le choix? Est ce que cela n'est pas un gros boulot? est ce que le suint est un protecteur? La laine doit être tassée pour une meilleur protection l'été et en toison brute elle est déja tassée,etc
    Je pense qu'il faut au moins rendre les caissons étanches. je ne crois pas aux essences de quoi que ce soit ou au cèdre etc à moins de renouveller régulièrement et encore ou alors en quantités énormes..
    Je ne pense pas qu'il y a beaucoup d'expèriences et donc de retour. Le seul que je connaisse c'est sur un site (je ne sais plus lequel) ou on voit quelqu'un dire que sa laine a été attaqué et il a sorti toute la laine après avoir découvert le toit je ne sais pas s'il y avait des caissons étanches.
    En tout cas on voit les toisons en un énorme tas dans la cour avant qu'elles soient brulées. L'attaque ne semble pas avoir été massive comme certains le disent qui décrivent une situation apocalyptique avec des toisons complètement mangées.
    Les toisons ne méritent pas d'être brulées on peut les composter avec de la paille cela donne un très bon compost de plus les oiseaux utilisent les brins dépassant pour leur nid. L'eau de lavage de la toison si on n'utilise pas de lessive est aussi un très bon apport organique.
    Pour le mitin c'est ciba geygi et j'ai eu le même problème j'ai pu obtenir le mitin auprès d'un revendeur de teintures et accessoires divers.
    Voila coedi

  6. #36
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Je n'ai pas terminé mon post on voit les expériences de laine dans le lien communiqué par rafduf post 26 de cette discussion. Je pense et c'est confirmé que les attaques ont eu lieu soit pour de la laine en vrac soit dans des caissons non étanches. A propos qu'elle sera la configuration de cette isolation prévue?
    Cordialement. JP

  7. #37
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Salut Jean-Pierre43,

    Si je te suis bien tu dis que le suint ne disparaît pas de la laine, qu’il fait juste que se déshydrater ou se réhydrater suivant la saison ; il doit être donc nécessaire de faire des caissons étanche coté intérieur de la maison, mais ne doit t’on pas faire un caisson avec un film micro perforé ( style film sous toiture) pour laisser à la laine la possibilité de s’adapter à l’hygrométrie extérieure afin de la réhydrater ? Quel est ton point de vue ?

    Sur les questions que tu poses je ne peu répondre affirmativement qu’ a une ; oui c’est du boulot mais pas dur n’y ingrat.
    Pour les autres je ne sais pas, et c’est vrai qu’une discussion serait très utile et intéressante.
    Les constations que nous avons pu faire avec le copain sont les suivantes :

    - la laver oui pour enlever toutes les impuretés, telles que paille, herbe, excréments. Mais en la lavant à l’eau claire et froide il nous reste encore du suint sur les fibres, mais dans quelle proportion…mystère
    - la traiter oui, pour lui donner un maximum de chance dans le temps
    - la carder oui, car cela fini de la nettoyer ( au coup d’œil elle a un meilleur aspect, elle inspire davantage confiance ), et ça lui donne du gonflant du volume, qui je pense est utile pour la loger dans les caissons car de cette façon elle occupe plus facilement tous l’espace disponible et de façon plus homogène, elle est plus facile a tasser donc a gérer la densité, et je la trouve également plus favorable a l’emprisonnement de l’air.
    - Le cardage est impératif si on la lave, car on y fait pas mal de « nœuds », et ils sont très néfastes pour le remplissage, car ils laissent pas mal de zones inoccupées par l’isolant.

    ATTENTION CES REMARQUES N’ENGAGENT QUE MOI , une fois de plus je tiens à dire que je n’ai pas forcément raison , il s’agit juste d’un point de vue, et d’une réponse a un attente. Nos constatations sont issues de notre façon de procéder, sans essayer l’utilisation de la laine brute. Peu être que cela va changer, peu être allons nous essayer les deux solutions, qui sait ?

    Quand tu parles du recyclage de la laine dans le compost, tu as raison c’est quand même beaucoup plus écologique que d’essayer de la faire brûler.

    Merci pour ton tuyau sur le mitin, mais sur un de tes posts tu m’as convaincu de ne pas l’utiliser , et je t’en remercie tu nous économises du boulot. On ne connaissait pas le process d’utilisation et avec tes explications pour nous c’est presque mission impossible.

    Pour la configuration de notre système d’isolation je joint un petit croquis, si pas assez clair pas de problème je peu développer.
    A+
    Fonfon
    Images attachées Images attachées  

  8. #38
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Bonjour Fontan. Si tu veux laver ta laine à l'eau froide, la sécher, la carder c'est ton droit le plus stict . Cela peut améliorer le gonflant et participer à un meilleur résultat. Je dis que ce n'est peut être pas indispensable si la laine est assez propre mais il est vrai que j'ai vu des toisons qui tenait plus d'un amas de crottes et de foin emmélés.
    Si on n'utilise pas de lessive et l'eau suffit amplement il reste une partie du suint celui qui est étroitement liéà la fibre et la protège, de plus cela facilite le cardage surtout en athmosphère chaude.
    Il faudra cependant tasser suffisament la laine.
    A propos de caisson JP Oliva da&ns son livre remarquable sur l'isolation écologique à terre vivante préconise un plafond sous les chevrons type lambris ou volige un fim pare poussière/ freine vapeur dont les bords remontent et sont agraphés sur le chevron puis l'isolant avec des entretoises pour éviter le glissement de l'isolant puis des panneaux pare pluie en laine de bois bitumée puis contre littelage, littelage et tuiles Il faut faire attention de ne pas passer à travers et éviter de faire des brèches dans les protections Il préconise une épaisseur de 18 à 20 cm je pense que l'on peut aller jusqu'à 30 c'est ce qui est préconisé dans les maisons passives allemandes voire plus bien qu'il faille tenir compte de la zone climatique.


    ;

    got

  9. #39
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par Jean-Pierre43 Voir le message
    Bonjour Fontan. Si tu veux laver ta laine à l'eau froide, la sécher, la carder c'est ton droit le plus stict . Cela peut améliorer le gonflant et participer à un meilleur résultat. Je dis que ce n'est peut être pas indispensable si la laine est assez propre mais il est vrai que j'ai vu des toisons qui tenait plus d'un amas de crottes et de foin emmélés.
    Si on n'utilise pas de lessive et l'eau suffit amplement il reste une partie du suint celui qui est étroitement liéà la fibre et la protège, de plus cela facilite le cardage surtout en athmosphère chaude.
    Il faudra cependant tasser suffisament la laine.
    A propos de caisson JP Oliva da&ns son livre remarquable sur l'isolation écologique à terre vivante préconise un plafond sous les chevrons type lambris ou volige un fim pare poussière/ freine vapeur dont les bords remontent et sont agraphés sur le chevron puis l'isolant avec des entretoises pour éviter le glissement de l'isolant puis des panneaux pare pluie en laine de bois bitumée puis contre littelage, littelage et tuiles Il faut faire attention de ne pas passer à travers et éviter de faire des brèches dans les protections Il préconise une épaisseur de 18 à 20 cm je pense que l'on peut aller jusqu'à 30 c'est ce qui est préconisé dans les maisons passives allemandes voire plus bien qu'il faille tenir compte de la zone climatique.


    ;

    got
    Je n'arrive pas à finir mon message une mauvaise manipulation envoie le nmessage. Je voulais dire que ce bouquin est remarquable et est quasiment exaustif. De plus il s'étend évidemment à la mise en oeuvre de ces matériaux ce qui fait le tour des méthodes de constructions.

    Un ami proche à isoler son toit en toison brute chevrons de 30 par 6, voliges à l'extérieur et voliges rabotées à l'intérieur pas de bouvetage donc les mites peuvent accéder, dans quelques années cela fera un bon retour d'expérience.

  10. #40
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par Jean-Pierre43 Voir le message
    Je n'arrive pas à finir mon message une mauvaise manipulation envoie le nmessage. Je voulais dire que ce bouquin est remarquable et est quasiment exaustif. De plus il s'étend évidemment à la mise en oeuvre de ces matériaux ce qui fait le tour des méthodes de constructions.

    Un ami proche à isoler son toit en toison brute chevrons de 30 par 6, voliges à l'extérieur et voliges rabotées à l'intérieur pas de bouvetage donc les mites peuvent accéder, dans quelques années cela fera un bon retour d'expérience.
    Bon j'ai encore taper ou il ne fallait pas
    Cordialement JP
    La citation est en fait le début de ma réponse

  11. #41
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Salut Jean-Pierre43,

    J'ai effectivement acheté le livre que tu cites, et suis actuellement plongé dans sa lecture. Il est vrai que pour le peu que j'ai parcouru est bien fait et plein de bon conseil.

    Tu as mis dans ton précédent post quelque chose d'hyper interressant. Ton ami a fait son isolation en laine brute depuis combien de temps?
    As tu la possibilité de voir avec lui quelles sont ces impréssions générales?
    Quelle epaisseur il a utilisé?
    Merci.
    Bonne journée
    Fonfon

  12. #42
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Ton ami a fait son isolation en laine brute depuis combien de temps?
    As tu la possibilité de voir avec lui quelles sont ces impréssions générales?
    Quelle epaisseur il a utilisé?
    Merci.
    Bonne journée
    Fonfon[/QUOTE]

    bonjour, il a été au plus simple, des voliges au dessus sous la couverture de tuiles litellées, elles ne sont pas jointives en séchant il y a un espace entre chaque de 0,5cm minimum et idem au dessous. La laine est en toison brute sans aucune péparation et tassée pour éviter les vides, cela a été fait l'année dernière je ne crois pas qu'il y ait eu des mites mais s'il doit y en avoir ce sera ici. Donc c'est un peu court. On peu noter une différence de t° mais comme il s'agit de volume important c'est une grange de 10 m de haut sur 12 de large et à peu près 40 m de long ce n'est pas évident de mesurer et d'apprécier d'une année à l'autre. De plus cet hiver a été plus doux.

    L'essentiel est d'être optimiste. Tout ceci est encore assez nouveau.
    Cordialement. JP

  13. #43
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    j'oubliai il y a environ 30 cm d'épaisseur.

  14. #44
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Ton ami a fait son isolation en laine brute depuis combien de temps?
    As tu la possibilité de voir avec lui quelles sont ces impréssions générales?
    Quelle epaisseur il a utilisé?
    Merci.
    Bonne journée
    Fonfon[/QUOTE]

    bonjour, il a été au plus simple, des voliges au dessus sous la couverture de tuiles litellées, elles ne sont pas jointives en séchant il y a un espace entre chaque de 0,5cm minimum et idem au dessous. La laine est en toison brute sans aucune péparation et tassée pour éviter les vides, il y a 30 cm de laine. cela a été fait l'année dernière je ne crois pas qu'il y ait eu des mites mais s'il doit y en avoir ce sera ici. Donc c'est un peu court. On peu noter une différence de t° mais comme il s'agit de volume important c'est une grange de 10 m de haut sur 12 de large et à peu près 40 m de long ce n'est pas évident de mesurer et d'apprécier d'une année à l'autre. De plus cet hiver a été plus doux.

    L'essentiel est d'être optimiste. Tout ceci est encore assez nouveau.
    Cordialement. JP

  15. #45
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Salut Jean-Pierre43,
    Merci pour tes précision sur l'isolation de ton copain. Il n'y a plus qu'a attendre voir ce qu'il en pense, mais comme tu dis cette année pour voir le comportement face au froid c'est dur , on verra ce qu'il en pense face au chaud. Encore merci.

    Comme promis voila 3 photos de notre aventure. Je vais acheter une autre péllicule pour en faire d'avantages, et plus détaillées. Il manque la principale ...la baignoire pour la trempe

    Bon week
    Fonfon
    Images attachées Images attachées

  16. #46
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Bon pas grand chose à dire, sinon que super week end pour faire sécher la laine
    J'ai continué a faire du traitement avec quelques petites améliorations pour gagner un peu de temps sur le séchage; résultat pas négligeable car traité samedi matin seche dimanche soir, mais cela au détriment de la quantité, pour le moment on maitrise pas tout

    J'ai fait une pellicule supplémentaire plus détaillée. Je pense pouvoir la mettre a dispo fin de semaine, en expliquant certains point. Ca sera plus facile avec des photos

    A si autre chose. Petit retard sur la premiere pose, mais on devrait combler cette lacune trés trés prochainement, il nous faut acheter le matériel et cela va etre je pense bon pour ce week, ca me tarde.
    Fonfon

  17. #47
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Voila quelques photos supplémentaires et surtout un peu plus détaillées.
    Désolé si la qualité n'est pas terrible, mais j'ai eu quelques soucis pour les charger sur le forum.

    Ce week on a continué a traité et seché, mais surtout la pose a commencé, j'espere pouvoir mettre la aussi des photos a disposition.

    Fonfon
    Images attachées Images attachées

  18. #48
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Re salut,

    Voila la derniere photo de la série détails

    Fonfon
    Images attachées Images attachées  

  19. #49
    xberg

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Fontan,

    Magnifique reportage photo - merci beaucoup pour ce partage d'infos. Quel courage! Belle demarche !

  20. #50
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par xberg Voir le message
    Fontan,

    Magnifique reportage photo - merci beaucoup pour ce partage d'infos. Quel courage! Belle demarche !
    Salut à tous,

    Salut xberg,
    Merci pour tes encouragements. Pour les infos avec plasir.


    J'espére donner envie a quelques un de se lancer dans cette belle et pationnante aventure.

    Fonfon

  21. #51
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut a tous,

    Désolé mais rien de neuf

    Le stock de laine traitée augmente, mais c'est tout.

    Pour le moment la mise en place nous pose probleme. Le copain a voulu faire sa pose avec du placo, mais dans son cas sa s'avére un peu difficile, (laine entre volige et placo).

    Vu la faible épaisseur qu'il peu mettre, poser le placo et ensuite le remplir en faisant le minimun de coupe pour avoir le minimun de joint, c'est pas mission impossible mais pas loin. Comme il a un isolant sur le toit il redouble l'isolation par l'intérieur mais juste sur une épaisseur de chevron, soit environ 8cm, donc poser la laine sur un telle épaiseur et sur une profondeur de 1m20 ( largeur du placo), ca nous semble difficile a réaliser correctement. Il va donc passer avec du lambris.

    Chez moi la pose n'a pas commencé, car nous voulons commencer par celle du copain, comme lui l'habite et moi pas encore...
    Je pense que pour moi ca sera plus facile, lambris et 20cm de remplissage, ca va rouler tout seul.
    Premiere constatation, faible épaisseur a premiere vue pas évident.

    Par contre, meme en lisant le bouquin "l'isolation éco..", je n'arrive pas vraiment à trancher sur un point. Doit on mettre un pare vapeur, un frein vapeur ou rien?
    Fonfon

  22. #52
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Bonjour, il me semble que 20 cm d'isolant sont insuffisants pour une isolation correcte, il est préconisé 30 cm pour aller vers une maison passive et avec les isolants les plus performants. Donc je pense que dans une construction nouvelle ou on peut gérer l'épaisseur il est dommage de ne pas prévoir au départ une épaisseur convenable. Par ailleurs un freine vapeur inférieur et un pare pluie supérieur qui normalement est perméable à l'air et à la vapeur d'eau comme pour toute isolation en veillant particulièrement à ne laisser aucun espace pour l'accés des mites me semble la solution la plus simple. On peut bien sur utiliser des matières écologiques mais c'est certainement plus cher et aussi malheureusement plus difficile d'accés.
    J'ai ouvert des sacs de laine entreposés depuis plus de 10 ans et je n'ai pas vu d'attaque de mite et la laine est tout à fait normale.
    Je pense que ton expérience est précieuse et qu'il faut faire un dossier sur cela.
    S'agit t'il de construction neuve et dans quelle région?
    En tout cas bravo et bonne continuation.
    Amicalement. Jean- Pierre

  23. #53
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par Jean-Pierre43 Voir le message
    Bonjour, il me semble que 20 cm d'isolant sont insuffisants pour une isolation correcte, il est préconisé 30 cm pour aller vers une maison passive et avec les isolants les plus performants. Donc je pense que dans une construction nouvelle ou on peut gérer l'épaisseur il est dommage de ne pas prévoir au départ une épaisseur convenable. Par ailleurs un freine vapeur inférieur et un pare pluie supérieur qui normalement est perméable à l'air et à la vapeur d'eau comme pour toute isolation en veillant particulièrement à ne laisser aucun espace pour l'accés des mites me semble la solution la plus simple. On peut bien sur utiliser des matières écologiques mais c'est certainement plus cher et aussi malheureusement plus difficile d'accés.
    J'ai ouvert des sacs de laine entreposés depuis plus de 10 ans et je n'ai pas vu d'attaque de mite et la laine est tout à fait normale.
    Je pense que ton expérience est précieuse et qu'il faut faire un dossier sur cela.
    S'agit t'il de construction neuve et dans quelle région?
    En tout cas bravo et bonne continuation.
    Amicalement. Jean- Pierre
    Salut à tous,

    salut Jean-Pierre43,
    Merci pour ta réponse et tes encouragements.

    Tu as parfaitement raison, il faudrait prévoir au début de la construction l'épaisseur d'isolant.

    Oui, le copain et moi sommes sur des construction neuves. Nous sommes dans le sud-ouest, a coté de Tarbes.

    Le copain part lui sur un complémént d'isolation avec 8cm de laine, et moi je part sur une épaisseur de 18 à 20cm d'isolant.
    Je pensé mettre en partie supérieure des caissons ( sous les chevrons ) un film type film sous toiture micro perforé, mais par contre j'ai un peu changé d'avis, car coté intérieur je voulais mettre sur le lambris un pare vapeur, mais je laisse tombé cette solution, et j'étais presque parti pour rien y mettre, mais en voyant ta réponse et le livre "isolation...", je vais creuser davantage cette solution du frein vapeur, et voir ou je peu en trouver.

    De tout façon il va falloir vite se décider car on a le stock de laine traitée qui augmente, (pas aussi vite que celui de laine brute, car on en récupere a la pelle, et encore il y en a qui la font bruler, quel gaspillage!!), et pour le moment on prend du retard sur l'objectif de pose. Mais bon on peu pas tout faire, et normalement on va acheter le lambris...bientot, je donne plus de délais, car entre la construction et le bois de chauffage, on est un peu a la ramasse en ce moment, mais promis dés le début je vous donne les photos.

    La laine est toujours stockée a l'air libre chez nous, que ce soit la brute, la lavée ou la traitée, et a aujourd'hui pas de trace de mites.
    Ton regard sur les sacs que tu as entreposés depuis plus de 10 ans et ou tu n'as rien d'anormal, me faits encore gagner un cran dans l'optimisme et le bien fondé de cette solution, en espérant que plein de monde va nous suivre.

    Fonfon

  24. #54
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Jean-Pierre43, j'ai discuté ce week end avec des gens, et cela va faire que confirmer ce que tu nous a dit jusqu'a maintenant.
    ces personnes on de la laine brute étalée a plat par toison dans un grenier, cela depuis 3 ans et toujours pas la moindre trace de bestioles.... Toi 10 ans dans un sac et la 3 ans a l'air....rien...plutot encourageant, génial comme constatation sur la laine brute.
    Nous sur la traitée, qui pour le moment est toujours a l'air...et oui on faiblit un peu...la pose se fait attendre...toujours rien, mais la par contre ca fait tout juste un mois...mais c'est pas mal je trouve.

    Pour la pose on va pouvoir donner nos impression sur les deux solutions. Le copain a acheté le lambris, il le laisse s'adapter a l'hygrometrie de la maison, et il attaque la pose. Il veut essayer les deux solutions, une partie de la maison avec de la laine traitée, et l'autre partie avec de la laine brute. Ca va etre, je pense, idéal, pour en tirer des conclusions.
    Moi je suis a la recherche d'un pare poussiere. Pour chez moi j'ai tranché, pare pluis + laine traitée + pare poussiere + lambris.
    Dés que j'ai ce produit, je demarre la pose, si tout va bien fin de mois, début de l'autre.
    A+
    Fonfon

  25. #55
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Ca y est la pose est commencée, mais désolé pas encore fait de photos, mais promis cela va venir.
    Premiere constatation en pose sur lambris, mettre impérativement un frein vapeur coté intérieur. Le copain a posé sans, et résultat, c'est quand meme pas la cata, mais du sel de borre passe pendant la pose entre les bouvetages du lambris. Quand la laine n'est plus manipulée, cela ne se produit, bien sur, plus

    Je suis par contre en train de me poser une question. Jean-Pierre43, dis moi ce que tu en penses. J'ai presque envie de faire un mélange de laine traitée et de laine brute.

    Je me suis amusé a faire un petit calcul de cout:
    ---> machine a carder 400€
    ---> environ 1 tonne de laine 80€ ( mélange de laine vendue et donnée )
    ---> conso sel de borre: 1kg de sel pour a peu prés 5kg de laine
    si je compte 10kg de laine au metre carré:
    Je vous laisse faire le calcul
    Mais conclusion, hormis le coté bio et sain de l'isolant, c'est pas économique. Tout le reste du matériel pour nous a représenté un investissement nul, sauf le grillage des cadres de sechage.

    Si on recherche en plus de l'avantage sain de cet isolant, mieux vaut poser de la laine brute pour faire des économie, ce qui est bien sur recherché et trés apprécie en auto-construction.

    J'espére découragé personne pour l'utilisation de la laine traitée

    Fonfon

  26. #56
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par fontan Voir le message
    Salut à tous,
    Si on recherche en plus de l'avantage sain de cet isolant, mieux vaut poser de la laine brute pour faire des économie, ce qui est bien sur recherché et trés apprécie en auto-construction.
    Bonjour, voila la réponse. Tu en arrives à la même conclusion que moi et de bien d'autres.
    Le lavage et cardage améliore probablement l'effet isolant mais on peut émettre l'hypothèse que le suint protège la laine et que l'effiicacité des sels de bore dans la protection de la laine n'est pas rigoureusement attestée. Certains attirent l'attention sur l'éventuelle toxicité de ces sels. Le glyphosate de soude ( Round up) a été et demeure présenté comme parfaitement innofensif et biodégradable par son fabricant. Certains exploitants de l'amiante tentent de le remettre dans le circuit commercial en attaquant les pays qui l'on proscrit.
    Donc en éliminant les toisons les plus sales. avec une épaisseur préconisée de 30 cm (normes minimum des maisons passives) et une mise en place rigoureuse excluant le passage de mites et autres indésirables on doit pouvoir espérer que la laine restera en place et gardera son pouvoir isolant un certain temps. Bien que rien qu'entreprenne l'homme soit éternel sauf les résultats de sa connerie.
    Voila je ne vois donc aucune objection à ne pas utiliser de la laine brute en place ou avec de la laine non brute.

    Bon courage pour la suite.
    Jean Pierre
    Dernière modification par Yoghourt ; 17/07/2007 à 06h52.

  27. #57
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Citation Envoyé par Jean-Pierre43 Voir le message
    Bien que rien qu'entreprenne l'homme soit éternel sauf les résultats de sa connerie.

    Jean Pierre
    Salut à tous,

    Salut Jean-Pierre43, merci pour ta réponse.
    Je trouve cette phrase dans ta réponse super , elle résume beaucoup de chose de facon trés claire, je m'en reservirais.
    Je vais je pense faire un essais de mélanger de la laine traitée avec de la laine brute, et cela dans un caisson suffisament étanche.
    Fonfon

  28. #58
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Bonjour, je pense que ceux qui utilisent de la laine brute ou lavée doivent le faire dans un certain esprit d'aventure. Ce n'est peut être pas le matériau le plus adapté à cause des mites, mais tout élément végétal ou animal est susceptible d'être dégradé et celui qui les utilisedoit être conscient de cela<<<<<<<<; cependantg dans la plupart des cas en prenant les mesures logiques on doit quand mêùme être confiealk

  29. #59
    fontan

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Salut à tous,

    Salut Jean-Pierre43,

    Il est vrai que faire l'isolation de cette façon reléve plus de l'aventure que d'autre chose. Mais je doit avouer que c'est un coté qui me plait bien.

    Aprés il est, je pense nécéssaire d'avoir des gens comme toi qui connaissent, et qui font partager leurs connaissances.

    De toute façon ce que tu dis est aussi exact, quel produit n'a pas ces contraintes.
    En réfléchissant et en prenant des conseils, il y a moyen de diminuer enormément les risques, pas les éliminer, mais les diminuer fortement. Puis de tout façon il faut bien faire quelque chose et se jetter a l'eau

    Encore merci, car tes tuyaux nous servent
    Fonfon

  30. #60
    Jean-Pierre43

    Re : Isolation en laine de mouton : retour d'expérience

    Bonjour, suite à une mauvaise manipulation je n'ai pas corrigé et terminé ma réponse. Donc pour conclure, isoler en laine de mouton est une aventure les expériences sont rares et les retours à long termes encore plus rares. Il est vrai que laine et mites vont bien ensemble. Assurer une étancheité aux mites devrait apporter le maximum de garanties.

    Mon expérience se résume à avoir lavé de grandes quantités de laine et j'attirais l'attention sur le fastidieux de la chose.

    personellement je n'utiliserais pas de laine si je ne pouvais controler l'évolution, je n'utiliserais pas de bore et j'appliquerai l'isolation en laine brute en sélectionnant les toisons les plus propres et qui gnflent naturellement qui ont une certaine souplesse naturelle, à plat en combles perdus dans des caissons de planches de 30 cm assyurant le solivage du plafond avec lambris au dessous ou planches rainurées ou planches jointives avec un pare vapeur ou plutôt freine vapeur assurant surtout l'étancheité au mites et par dessus des panneaux bouvetés pour fermer le tout, panneaux qu'on peut éventuellement ouvrir pour voir ce qui se passe en quelques endroits les plus accessibles.

    Dans certains chalets d'europe centrale ou en Ex URSS ils existaient des murs en madriers de bois bouvetés, deux murs espacés de 30 ou 40 cm voire plus. L'espace est empli de paille broyée ou de mousse balle de céreales etc suivant ce que l'on trouve sur place. Il y a des ouvertures basses et hautes régulièrement espacées et fermée par des trappes qui permettent de controler renouveller éventuellement l'isolant qui retourne à la nature d'ou il provenait et ainsi de suite. Je ne sais pas si cela existe toujours mais on peut le comparer aux murs doublés de copeaux et de terre ou de chaux ou copeaux ou paille banchée ou autres constructions à partir de MOB et cellulose ou ballot de paille avec un controle et une possibilité d'intervenir. En Auvergne certains murs de pierre étaient doublés.
    Donc construire avec des techniques dites non conventionnelles est effectivement une aventure et il faut savoir prendre des risques de plus ces maisons vivent et il faut pouvoir intervenir sur celles ci et vivre avec elles.

    Voila, cela sera intéressant de suivre l'évolution de cette isolation. Si j'étais moins loin je viendrais bien faire un tour.

    Bon été et la suite, bon courage.
    jean-Pierre

Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Isolation des combles : quid de la laine de mouton ?
    Par FloFlo les Pinceaux dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/11/2011, 21h40
  2. isolation laine de verre
    Par miqui dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 18/11/2007, 09h27
  3. isolation laine de lin
    Par mauriceetjeannine dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/03/2007, 17h33
  4. Paille/humidité//bois cordé/laine mouton/mite
    Par ben18 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/09/2006, 12h54
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...