Répondre à la discussion
Page 2 sur 9 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 249

recuperation calorie dans eaux de salle de bain



  1. #31
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain


    ------

    cuve de rétention stockant les eaux grises tièdes , ok ..

    MAIS , cette cuve reçoit les eaux usées aussi bien du LL que du lavabo ou on se lave à l'eau froide , etcc donc autant d'eau froids (lavage de salade , rincage du LV ..) que d'eau chaude ..d'ou un mélange tiède voire trop froid pour améliorer l'échange eau-eau du serpentin , is'n'it ?



    concernant mon "dispositif" cf croquis :

    ne vaut-il pas mieux dépenser quelqes Wh sur la pompe ( ou les 2 dans le cas d'un brassage supplémentaire des eaux grises tièdes contre la paroi de l'échangeur pour optimiser la récupération de chaleur tant que l'eau évacuée est encore chaude ?

    (1°C de diff sur 1 Litre d'eau donne 1 Kilocalorie soit environ 1.163 Wh , me trompé-je ? )

    le thermostat différentiel peut donc décider d'actionner la ou les 2 pompes pour récupérer au bon moment où l'eau est encore très chaude ( vidange du LL ...) alors que l'eau s'écoule sur la paroi de l'échangeur et est même reprise au point bas par la 2eme pompe ( de très faible puissance je le souligne) jusqu'à ce que la diff de T° soit trop faible = arrêt des 2 circulateurs ...

    Bon , là je suis peut-être trop exigeant en termes de performances



    merci d'avoir répondu , c'est enrichissant ce genre de discusion ...

    -----
    Dernière modification par herakles ; 24/11/2007 à 12h57.

  2. Publicité
  3. #32
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par 42jerome Voir le message
    Aucun Wh, car la canalisation d'eau froide avant d'arriver au CE traverse la cuve de rétention. C'est la pression du réseau à l'ouverture du robinet qui force la circulation d'eau.
    un inconvénient : eaux grises = eaux grasses avec cheveux , pellicules , qui se déposeront sur ton serpentin et diminueront la capacité d'échange , puisque dans le bac de rétention l'eau est quasi-immobile à part les remous dûs aux écoulements intermitents , à moins de netoyer régulièrement les parois ...

  4. #33
    42jerome

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Compte-tenu de mon outillage et de mes compétences nulles en plomberie-chauffagerie, je préfère un système simple à concevoir, gratuit ou presque, autonome, ayant un rendement plus faible qu'un projet plus performant mais trop compliqué pour moi, plus couteux en investissement, source de panne et de plus grande maintenance.

    Enfin sur ton schéma, l'eau qui coule n'aura pas le temps de restituer ses calories si une baignoire est utilisée par exemple: quand la baignoire est débouchée, il n'y a plus besoin de calories. Alors qu'avec une cuve de rétention, toutes les calories restent pour le prochain utilisateur.

  5. #34
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par 42jerome Voir le message
    Compte-tenu de mon outillage et de mes compétences nulles en plomberie-chauffagerie, je préfère un système simple à concevoir, gratuit ou presque, autonome, ayant un rendement plus faible qu'un projet plus performant mais trop compliqué pour moi, plus couteux en investissement, source de panne et de plus grande maintenance.

    Enfin sur ton schéma, l'eau qui coule n'aura pas le temps de restituer ses calories si si , je parlais d'une pompe qui reboucle d'eau de la baignoire retenue dans un bac de contenance adéquate - voir post précédent sur l'échangeur jusqu'à ce qu'elle cède toutes ses calories si une baignoire est utilisée par exemple: quand la baignoire est débouchée, il n'y a plus besoin de calories. Alors qu'avec une cuve de rétention, toutes les calories restent pour le prochain utilisateur.


    d'accord avec toi pour la simplicité mais je suis sceptique quant au rendement global à cause du mélange des eaux froides de la cuisine avec les eaux tièdes ...

    Tu devrais faire un by-pass automatique pour dévier les eaux trop froides directement vers l'égout , et ne retenir dans ta cuve que les eaux qui sont encore chaudes , un by-pass à commande thermostatique fonctionnant sur le même principe que les mitigeurs de douche , qui comporte une capsule à gaz qui se dilate pour maintenir l'eau du robinet à t° constante ...

    Et bien sûr isoler sérieusement ta cuve ...

    Bon dimanche !

    Dernière modification par herakles ; 24/11/2007 à 16h05. Motif: erreur de texte

  6. #35
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par 42jerome Voir le message
    Enfin sur ton schéma, l'eau qui coule n'aura pas le temps de restituer ses calories si une baignoire est utilisée par exemple: quand la baignoire est débouchée, il n'y a plus besoin de calories. Alors qu'avec une cuve de rétention, toutes les calories restent pour le prochain utilisateur.

    l'eau de la baignoire s'écoulera assez lentement pour que l'échange ait le temps de se faire compte tenu de la longueur du serpentin et du débit du contre-courant

    -il y a stockage des calories récupérées dans le ballon en attente du prochain utilisateur , avec l'appoint instantané gaz , et comme le ballon-tampon est très isolé il gardera longtemps ses calories , y compris celles du LL, LV ...



    Mais je comprends très bien ta philosophie ; faire simple et pas cher .. j'ai un cousin , génial "trouvetout" qui fait la même chose dans le solaire et les éoliennes ( avec toile et câbles et roseaux ...!) en Afrique ...

  7. #36
    david adv

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    C'est sur que sentir l'oeuf pourri dans les wc en permanence, ça ne vaut pas le cout, même si 30à 40% de l'eau potable des ménages part dans les WC.
    De plus, si on veut être irréprochable de ce côté là, les toilettes seches sont la solution pour économiser l'eau et surtout faciliter le traitement des eaux grises.

    Donc pour récuperer les calories de la douche, pas de solution miracle, sinon ça saurait.
    du plus simple au plus compliqué:
    -laisser l'eau refroidir dans la baignoire: très simple mais pas possible avec les douches et il ne faut pas négliger les pb d'humidité liés à l'évaporation (il faudrait couvrir avec un espèce de volet roulant en toile imperméable qui retiendra l'humidité jusqu'à ce que l'eau soit froide.
    -laisser refroidir l'eau dans une cuve ou poubelle: pas esthétique dans le salon et moins efficace en sous sol, sauf à y faire passer avec moulte va et vien l'air entrant de la vmc
    - préchauffer l'eau chaude sanitaire: l'eau froide serpente dans la cuve d'eau chaude sale: dans ce cas, isoler la cuve pour que les watts ne se dissipent pas dans l'air.

  8. Publicité
  9. #37
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    bah , pourquoi ne pas s'inspirer du système thomasson aux USA et repris par alain LiEBARD dans ses maison semi-passives de Blagnac non non ,pas pour récuperer sur les eaux usées mais pour récuperer les calories d'eau chaude à partir d'un capteur à eau "ruisselante" ):

    les eaux les plus chaudes ( c'est pour cela que je parlais d'une vanne à senseur thermostatique qui fait le tri entre eaux froides et enaux chaudes ..) seraient trièes et gardés dans une grosse cuve au sous-sol , une seconde paroi remplie de galets entoure ladite cuve , et une paroi isolante entoure le tout ; l'air neuf y passera en zizagant sur les galets avant d'être admis dans le circuit VMC Df

    mais cela n'est valable qu'en hiver ..


    Et en été ..pfff

  10. #38
    chatelot16

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    la on coupe les litres d'eau tiede en quatre

    trier l'eau usé entre eau chaude a recuperer et eau froide a evacuer c'est trop compliqué

    reston simple un lave vaiselle c'est surtout chaud : a recuperer

    lave linge c'est souvent tiede ou froid : a balancer

    baignoire et douche : c'est toujours tiede : a recuperer

    quand l'energie sera beaucoup plus chere qu'aujourd'hui on poura faire des machine a laver avec 2 pompes de vidange pour evacuer l'eau dans le circuit chaud ou froid suivant le programe

    mais on attend toujours pas les machine a laver avec entré sur reseau d'eau chaude ...

  11. #39
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    mais on attend toujours pas les machine a laver avec entré sur reseau d'eau chaude ...
    Tiens , mon LL est branché sur l'eau chaude gaz ( en fait sur 2 robinets l'un EF et l'autre EC..- comme on le fait en Allemagne - l'énergie gaz étant moins chère que le KWH électrique .., idem pour le LV ..

  12. #40
    anne et andré

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message

    mais on attend toujours pas les machine a laver avec entré sur reseau d'eau chaude ...
    Pour info, Miele propose enfin sa machine double entrée (eau chaude/eau froide) en distribution en France
    http://www.miele.fr/ELECTROMENAGER-M...=80&id_ssfam=0

  13. #41
    Yvic

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    J'ai lu les posts rapidement, et je me permets de citer un équipement qui n'a pas été cité, je crois. Il a été mis au point au Canada qui s'appelle le "power pipe", vendu (au Canada) par une société qui s'appelle "renewable energy"

    http://www.renewability.com

    J'ai découvert ce matos il y a plus de deux ans et signalé duement aux autorités autorisées, mais sans aucun effet...

    Il s'agit d'un simple serpentin en cuivre qui spirale autour du conduit d'évacuation de l'eau usée (qui doit lui-même être un bon conducteur thermique). Le pb gravitationnel n'est pas si grave que çà à cause de l'"effet de peau": l'eau se colle à la surface interne du tube.

    Du coup, il est prouvé que l'on peut récupére 40% de l'énergie sortante. Une astuce d'enfer consiste à utiliser la chaleur pour préchauffer l'eau froide de la douche en "flux tendu". Comme le cout est de 100$Ca, c'est très vite rentabilisé. L'intérêt est surtout en maison individuelle. En prod électrique, compter une conso de 2.5 kWh/personne jour. L'économie par personne serait donc équivalente à la conso d'éclairage d'un ménaqe (1 kWh/jour)

    La société a aussi mis au point des kits spécifiques pour les lave-vaisselles à cuve.

  14. #42
    remyb

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par Yvic Voir le message
    Il s'agit d'un simple serpentin en cuivre qui spirale autour du conduit d'évacuation de l'eau usée (qui doit lui-même être un bon conducteur thermique). Le pb gravitationnel n'est pas si grave que çà à cause de l'"effet de peau": l'eau se colle à la surface interne du tube.
    Bien vu l'effet de peau sur les conduites verticales, mais l'échange de chaleur, ça prend quand même un peu de temps, donc il doit falloir une conduite verticale assez longue...

    Sur leur site, il mettre une baignoire. Pour une baignoire, le gain doit être faible (l'eau s'écoule pas au même moment que sa consomation.
    Pour une douche, ca me semble plus cohérent (écoulement et consommation d'eau simultanée).

    Un serpentin de cuivre supportant la pression du circiut, ça doit être donné... Est-ce qu'un simple tuyau paralléle à la conduite d'évacuation, avec une isolation qui entoure les deux ne ferait pas aussi bien, avec beaucoup moins cuivre ?

  15. Publicité
  16. #43
    Yvic

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    @remyb

    D'après ce que j'ai compris, le serpentin ne supporte pas la pression de l'eau, il doit y a avoir un tube à l'intérieur (lisse pour que l'effet de peau existe). Je crois même qu'on peut garder le tybe existant si celui-ci est en cuivre, mais pas en PVC.

    Le protocole canadien de validation statistique a l'air assez sérieux (ce qui est très rare dans le domaine des économies d'énergie, où on aime bien travailler "à la louche"). Il est probant que la baignoire est moins favorable que la douche. Je suppose aussi que la température du réseau, plus froide au Canada(?) est aussi plus favorable pour l'échange de chaleur. Mais je n'ai hélas pas réussi à convaincre quelqu'un d'essayer.

    Le domaine d'application idéal est à mon avis le chalet de station de ski (ou hôtel, ...): eau froide, beaucoup de demande ponctuelle, en période défavorable au solaire, etc. Quoi qu'il en soit l'idée de récupérer cette chaleur parait très féconde et il y a un gisement énorme accessible avec peu d'argent.

  17. #44
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par Yvic Voir le message
    @remyb

    D'après ce que j'ai compris, le serpentin ne supporte pas la pression de l'eau, il doit y a avoir un tube à l'intérieur (lisse pour que l'effet de peau existe). Je crois même qu'on peut garder le tybe existant si celui-ci est en cuivre, mais pas en PVC.
    Un grand merci , Yvic , je ne connaissais pas ce mùatos bien que je me disais qu'il devait certainement exister quelque part ..

    un autre gisement à explorer : la récup des eaux du LV et du LL avec un dispositif semblable ( accessoirement aussi pour la baignoire) :

    ajouter une sonde électronique à réponse instantanée commandant un petit circulateur : à chaque vidange d'eau assez chaude , le circulateur amène l'eau froide d'un ballon tampon et récupère ainsi les calories pour les stocker en partie haute du ballon , en attente d'utilisation avec appoint électrique ..

    ( bref le même schéma de foncttionnement que pour un capteur solaire )

    ce qui m'inquiète est plutôt la tenue à la corrosion du tube de cuivre de vidange ( eaux du LV ..), le rempalcer par un tube en inox me parait judicieux avec serpentin en cuivre soudé dessus ..indestructible !

  18. #45
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    PS à ce post ci-dessus :
    le tube de vidange peut comporter sur les parois internes des stries comme ceux des canons - cela existe sur les tubes PVC dits "silencieux" vendus par Nicoll - cela augmente l'effet de peau et favorise le transfert thermique

    pour les perfectionnistes , on peut coupler une PAC dont le serpention est celui s'enroulant autour du tube de vidange et le condenseur dans la aprtie basse du ballon tampon , également commandée par l sonde thermostatique ..

  19. #46
    remyb

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par Yvic Voir le message
    @remyb

    D'après ce que j'ai compris, le serpentin ne supporte pas la pression de l'eau, il doit y a avoir un tube à l'intérieur (lisse pour que l'effet de peau existe). Je crois même qu'on peut garder le tybe existant si celui-ci est en cuivre, mais pas en PVC.
    Dans la circuit d'évacuation, il n'y a pas de pression (ou trés peu). N'importe quelle tube convient a condition qu'il conduise la chaleur (donc pas de PVC).
    Mais l'eau froide qui circule dans le serpentin, c'est l'eau qui va ensuite dans le cumulus et/ou la douche, non ?
    C'est à dire de l'eau "alimentaire" sous pression. D'ou l'obligation d'utilisée un serpentin de qualité alimentaire, résistant à la pression du circuit d'eau potale et conduissant le chaleur : du cuivre.

    L'autre possibilité, c'est de faire un circuit fermée avec deux échangeurs, comme pour les capteurs solaires :
    - le "serpentin" autour de la conduite d'évacuation
    - un échangueur dans le cumulus
    Dans ce cas il n'y a pas forcement de pression dans le serpentin. Mais deux échanges de chaleur, ça veut dire des pertes...
    Est-ce que la circulation peut se faire par thermosiphon ?
    La différence de température est relativement faible, surtout que lorsque le cumulus est chaud, seule la strat inférieur pourrait être réchauffé par cette solution (le fond du cumulus).
    Par contre, cette solution doit mieux fonctionner avec une baignoire qu'avec une douche...

  20. #47
    Yvic

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    @remyb

    Oui, bien sûr pour la pression, j'avais mal compris! Au niveau du coût c'est si important? L'intérêt du système est de générer avec un investissement modique des économies à vie (au moins sur plusieurs années), sans entretien, sans conso auxiliaire, etc.

    Un pb en récupération de chaleur ECS est semble-t-il le développement des légionnelles. Il faut éviter de faire stagner de l'eau tiède (en dessous de 60°C). Une eau contaminée peut être nocive en douche. Pas de pb avec le Power-pipe, car l'eau réchauffée est soit utilisée immédiatement, soit envoyée vers le ballon (temp. sup. à 60°). Mais le pb peut se poser avec un dispositif utilisant des durées d'échanges longues. L'eau préchauffée qui a stagné ne peut plus être utilisée directement en mélange, et doit être nécessairement renvoyée au ballon de chauffe. Une utilisation "en boucle" doit plomber le rendement, mais aussi et surtout le coût...

    @herakles

    Le gisement est faible pour les LL et LV: un LL représente rarement plus de 1kWh (cycle chaud 60°) et le LL est en général de l'ordre de 0.8kWh/cycle. Pour une famille, on est par contre rapidement sur 10kWh/jour (moyenne) en ECS (1-er poste après le chauffage) et une récupération de seulement 20% de l'énergie jetée vaut donc mieux que n'importe quel branchement de LL sur eau chaude, etc. Avec une récup de 20% on arrive à une 50-aine d'euro d'économie/an en élec (0.2*10*0.066*365 en tarif bleu), pour un investissement qui ne dépasse sans doute pas 200 euro. Le temps de retour est donc inférieur à 5 ans, ce qui est inhabituellement court dans ce domaine.

    La rayure: une rayure spirale à angle faible identique à celui du serpentin parait intuitivement idéale. Mais quid du coût?

  21. #48
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    [QUOTE=Yvic;1412597]@remyb

    Un pb en récupération de chaleur ECS est semble-t-il le développement des légionnelles. Il faut éviter de faire stagner de l'eau tiède (en dessous de 60°C).

    Les légionnelles ont-elles besoin d'oxygène pour survivre ? je connais mal les conditions de prolifération de ces bactéries , mais dans un ballon fermé - de plus l'eau froide du réseau est à l'origine traitée - et est distribuée sans contact avec l'air - les légionelles peuvent-elles se multiplier ?

    Dans les tours de refroidissement dont la presse a beaucoup parlé , il s'agit d'eau condensée tiède stagnant à l'air libre propice à la prolifération des bébêtes ...

    Alors, si oui , se poserait le problème de tous les ballons tampon des sytèmes solaires où l'eau est stockée sous 60°C en attente d'utilisation à travers la résistance portant cette eau à 60°C ??

  22. Publicité
  23. #49
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par Yvic Voir le message
    @remyb

    @herakles
    La rayure: une rayure spirale à angle faible identique à celui du serpentin parait intuitivement idéale. Mais quid du coût?
    Un ressort spiralé introduit de force à l'intérieur du conduit inox pourrait jouer cel rôle

    Et si on branchait l'écoulement d'eau de manière tangentielle de façon à amorcer le mouvement de l'eau vidangée en spirale ?...

    Par ailleurs , il faudrait prévoir un bouchon au-dessus de façon à nettoyer de temps à autre l'intérieur de ce tuyau ( saletés qui se déposent avec le temps .. l'intérêt du Ll et du LV serait que l'eau chaude + détergents ..) fasse office de nettoyant ..)

  24. #50
    Yvic

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par herakles Voir le message

    Alors, si oui , se poserait le problème de tous les ballons tampon des sytèmes solaires où l'eau est stockée sous 60°C
    J'ai cité les 60°C de mémoire, mais la plage dangereuse est en fait 25-45 d'après ce que j'ai pu lire. Les chauffe-eau solaire ne sont donc pas concernés par le pb. Par contre, un échangeur de chaleur eaux grises/blanches avec statgnation n'y échapperait pas(?)

    Pour les améliorations, les contraintes industrielles sont souvent sévères, et élever le coût du dispositif n'est peut être pas commercialement tenable... Mais un bon bricoleur peut faire des miracles!

  25. #51
    42jerome

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Au lieu d'utiliser du PVC, le conduit est en cuivre entouré d'un échangeur cuivre pour améliorer l'effusivité. L'eau a plus le temps de se décharger de ses calories avec ce système mais l'eau ne perd pas complétement toutes ses calories: il est annoncé enre 60% et 80%.
    Notre idée de cuve de rétention a l'avantage d'avoir un rendement de 100%.

    Cependant, ce système a l'énorme avantage d'être non encombrant et sans maintenance. Je suis séduit et j'essaierai de me le faire offrir pour les fêtes...mais c'est HORS de prix!!

    La quantité d'énergie grise pour produire tant de cuivre met combien d'année pour s'amortir avec ce système? combien d'énergie grise faut-il pour produire un mètre linéaire de ce genre de tube?

  26. #52
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par Yvic Voir le message

    Pour les améliorations, les contraintes industrielles sont souvent sévères, et élever le coût du dispositif n'est peut être pas commercialement tenable... Mais un bon bricoleur peut faire des miracles!
    A jerome42 et chatelot16

    idée à creuser ??

    le coup de la poubelle carrée pour stocker les eaux + serpentin récupératuer : génial de simplicité

    mais une idée - au secours , enfermez-moi ..

    prendre un congélateur bahut de 300 ou 500l et s'en servir comme cuve de rétention :

    les parois internes de ce congélateur(évaporateur) sont en fait l'échangeru du compresseur et la grille de refoidissement extérieure le condenseur ..

    deux possibilités :

    soit on s'en sert pour chauffer de l'eau sanitaire ( et dans ce cas le COP d'une telle PAC dépasse les 4 à 5 ..)

    soit on s'en seret pour réchauffer ponctuellement l'air neuf venant d'un PC ...

    Loufoque ?? quand on voit le faible coût des congélateurs bahut ...les parois isolantes ..la production en série ??

    A creuser donc

  27. #53
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par 42jerome Voir le message
    perd pas complétement toutes ses calories: il est annoncé enre 60% et 80%.
    [COLOR="Red"]Notre idée de cuve de rétention a l'avantage d'avoir un rendement de 100%.?????[/COLOR]
    !!

    Tu ne te vantes pas un peu ??? il y a toujours une perte de rendement ..les eaux grises stagnent dans ta cuve , des tas de saletes grasses se collent sur ton tube , les convections ne sont pas le top entre les eaux grises et le serpentin , la T° de l'eau qui srot du serpention ne sera jamais rigoureusement égale à la T° de la cuve après échange ..etc

    Un peu de modestie voyons !!! je veux bien t'accorder 75% , mon cher , et encore , je suis généreux ...

  28. #54
    nours62

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Merci beaucoup Yvic pour ton lien vers le power pipe.
    C'est une piste interessante pour le projet d'une assoce qui veut monter une salle de sport.
    Des douches collectives sont prévues dans le local mitoyen de la pièce technique (un mur les sépare) et si toute l'eau chaude qui va partir aux eaux usées pouvait servir à préchauffer une partie de l'eau du ballon (1000 litres) ou à réchauffer l'alimentation directe d'une douche tiède ce serait un sacré plus.
    On n'a toujours pas déterminé la source d'énergie pour chauffer ces 1000 litres qui correspondent à un besoin journalier, mais tous les moyens de préchauffage pour minimiser la production d'ECS sont bons a prendre.
    Il n'y a pas de sous sol (douche et pièce technique de plain pied) et l'écoulement des eaux usées des douches n'est donc pas vertical… c'est peut etre pas l'ideal pour le power pipe… a moins de creuser le sol…ou l'idée.

  29. Publicité
  30. #55
    42jerome

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    C'était pour donner une comparaison d'efficacité.
    Ce que je voulais dire, c'est que toutes les calories ont le temps de se décharger dans une cuve (au pire, elles réchauffent le local), alors que lors d'un débit, une partie se perd (pas le temps de tout restituer).
    D'ailleurs en relisant la grille de rendement sur leur site (avec un débit de 9,5l/min donc baignoire vidée sans aménagement exclue), le rendement varie de 31% à 70%, en fonction de la longueur et du diamètre(le prix aussi est proportionnel de 450 à 1200 $ avec 1,5 euros pour 1$...).

    Cette installation est fantastique pour les endroits non accesibles au solaire (un thermosyphon est moins cher), immeubles...mais pour ceux qui ont la chance d'avoir un cellier au sous-sol la cuve est préférable.

  31. #56
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par nours62 Voir le message
    le power pipe.
    Il n'y a pas de sous sol (douche et pièce technique de plain pied) et l'écoulement des eaux usées des douches n'est donc pas vertical… c'est peut etre pas l'ideal pour le power pipe… a moins de creuser le sol…ou l'idée.
    Et une petite pompe de relevage , ca existe ...vu la faible hauteur manométrique , la puissance de la pompe serait très faible ... 1m de hauteur manométrique et en plus "en boucle de façon à faire passer plusieurs fois l'eau usée des douches dans le power pipe pendant que l'eau réchauffée ira vers le cumulus ..

    mais je me demande si un cumulus "rapide"ou un chauffe eau à gaz ou électrique instantané réchauffant immédiatement en temps réel l'eau préchauffée n'est pas préférable à un gros cumulus , car une partie des eaux préchauffées ne sera pas utilisée après la douche ...et alors il faudra "surisoler" à mort ce cumulus pour garder les calories récupérées jusqu'à la prochaine douche ..

  32. #57
    Yvic

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    @42jerome
    Le prix n'est pas si exhorbitant que cela.. . Je crois que ce n'est pas 1.5 euro pour 1$can mais 1$can vaut 0.70 euro en gros (sauf erreur de ma part).

    Je crois que le Power pipe est rentable aussi bien financièrement que sur le plan écologique. En effet, l'"énergie grise" imputable au matériel est à mon avis plus faible que celle du chauffe-eau thermosiphon ou solaire (transport, quantit é de matière). Le dispositif est léger et le façonnage du cuivre ne demande que peu d'énergie (par rapport au verre des capteurs...) Mais surtout, je suis prêt à parier gros que la rentabilité est bien meilleure. La production solaire réellement utile est soumise à des limitations de nature statistique. On consomme par fois beaucoup d'ECS un jour couvert, et parfois peu alors qu'il y a beaucoup de soleil. Du coup, le capteur solaire themrmique ne produit que 200kWh/an/m2 utiles (économisés) en moyenne dans le secteur résidentiel, et surtout en été. D'où surcoût des équipements solaires sophisitiqués (capteurs sous vide): en été, un tuyau de cuivre noir sur un toit ferait le job simplement. De plus, si tout le monde s'accorde pour dire que le prix de l'électricité va monter, ce sera surtout le prix du kWh d'hiver qui va monter, et pas celui d'été qui est hydro et nuclé aire...

    En revanche, la récupération de chaleur par la démarche power-pipe est probable ment limitée "économiquement" à 50%. Donc solaire éco + power pipe est sans dout e le mieux!

  33. #58
    42jerome

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    Citation Envoyé par Yvic Voir le message
    En revanche, la récupération de chaleur par la démarche power-pipe est probablement limitée "économiquement" à 50%. Donc solaire éco + power pipe est sans dout e le mieux!
    Malheureusement les 2 sont-ils compatibles? Ne doit pas choisir l'un plutôt que l'autre?
    En effet, si on branche l'eau froide sur du solaire, l'eau préchauffée passant par le power pipe risque d'être refroidie par les eaux usées à 35°!
    A l'inverse, en mettant le power pipe en premier sur l'eau froide puis cette eau préchauffée pourrait aller vers le solaire risque les jours non ensoleillés de perdre ses calories dans les longueurs de canalisations extérieures!

    J'ai, depuis mes essais de poubelle, acquis un thermosyphon solaire et je me demande si on peut rajouter un power pipe si facilement que cela (en hiver, pas de problème car thermosyphon en bypass, mais en hors-gel, ça me paraît difficile...) Ca va faire une usine à gaz.

    Voila pourquoi les 2 ne seraient peut être pas compatible s'ils sont en série.

  34. #59
    Yvic

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    @42jerome Bonnes remarques...

    La compatibilité est possible avec l'option "douche". Le chauffe-eau solaire produit comme d'habitude; le power-pipe PP est indépendant, et pré-chauffe l'eau froide de la douche avec l'eau grise tiède. L'énergie solaire gratuite est donc utilisée une fois normalement puis une seconde fois en partie avec le power-pipe.

    L'installation solaire est typiquement dimensionnée pour fournir une énergie de 25% de l'énergie totale E, soit 0.25*E (ex. 4-5 m2 pour une famille). Si le rendement du PP est de 25% (économie/conso totale), on obtiendra une économie globale de plus de 45% avec les deux. En effet, le solaire fournit maintenant une énergie thermique utile de 0.25*E*1.25 = 0.31*E. Il reste 0.69*E à produire, mais avec un rendement de 125%, soit 0.69*E/1.25 = 0.55*E. L'économie/électricité sera de 100 euro/an au prix actuel (heures creuses), dont 40 euro attribuable au PP. En augmentant la surface de capteur, on augmente la production solaire, mais on diminue sa rentabilité, puisqu'on produit plus de kWh inutiles (pendant un we d'été ou on s'absente). Il vaut donc mieux mettre quelques oeufs dans un autre panier!

  35. #60
    aligator427...

    Re : recuperation calorie dans eaux de salle de bain

    sympa ce power pipe
    mais ça douille un peu non,cela ne fonctionnerait-il pas de la même manière tout simplement en brasant sur 2 platines prépercée un tube de diamètre 40 dans lequel on aurait introduit un tube de diamètre 32 ? 2 mamelons brasés sur le tuyau en 40 pour se raccorder à l'eau froide et roule ma poule .
    pour ce qui est de la hauteur,on adapte pile poil celon la configuration.
    vivement lundi que j'aille acheter du cuivre.

Page 2 sur 9 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Disjoncteur et compteur EDF dans salle de bain
    Par tipablo dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 13
    Dernier message: 10/09/2018, 16h01
  2. [identification] Insectes volants dans ma salle de bain
    Par eme dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/07/2012, 21h43
  3. [Identification] ver ou limace dans ma salle de bain
    Par travisbatteur dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/10/2007, 11h51
  4. Orientation Salle de bain
    Par gespoi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 20/06/2007, 10h31
  5. Disjoncteur salle de bain
    Par ramoune dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/12/2006, 22h54
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...