Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 54

Puissance necessaire d'un Poêle



  1. #1
    pl2008

    Puissance necessaire d'un Poêle

    Je souhaite prendre le poele heta scanline 500 5kw comme chauffage d'appoint.
    Je suis dans une nouvelle maison avec une isolation conforme à la norme 2005. C'est une maison de 130 m2 avec 70 m2 au rdc et 60 m2 à l'étage.
    Le poele sera installé dans le salon séjour (35 m2 avec 2.75m de hauteir). Ce salon donne sur une entré oû il y a l'escalier.
    J'aimerais savoir si je ne risque pas d'avoir trop chaud au salon ?
    qu'en pensez vous ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    trebor

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Bonsoir ou bonjour,
    Je ne connais pas ce poêle, Google ne donne pas de lien, pouvez-vous donner plus de précision sur le chauffage principale ainsi que sur ce poêle d'appoint.
    Voici un lien pour calculer la puissance de chauffe nécessaire au m³ en fonction de l'endroit si vous habitez en France.
    http://www.radiateurfonte.com/consei...-chauffage.php
    A+
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  4. #3
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle


  5. #4
    KroM67

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Quelle isolation?

    Suivant qu'il y ai de l'inertie ou pas dans ta maison, tu peux envisager aussi l'Austroflamm Tower, qui est un petit poele à accumulation...

    En fait le problème qui pourra se poser avec un poele trop puissant (ou à l'intersaison) si la maison ne possède aucune inertie, c'est qu'il faille chauffer par accoups pour ne pas surchauffer: flambée, qu'on laisse s'éteindre, puis nouvelle flambée, etc... S'il y a accumulation, par le poele ou par l'inertie de la maison, les apports sont lissés...

  6. Devis
  7. #5
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Qu'est ce qu'un poele à accumulation ?

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Il n' y a pas d'inertie chez moi, c'est du placo avec 10cm de laine de verre.
    Le poele austroflamm est trop sous dimenssioné pour mois. Il est prévu pour un volume de 88 m3 et moi j'ai 95m3 au salon et je souhaite qu'une partie de la chaleur monte à l'étage.
    Le poele héta scanline 500 possède de la vermiculite.
    Est ce que je peux dire que j'ai une bonne isolation ?
    Sachant que j'ai trois portes fenetre de 1,40m dans la piece dont une situé au nord

  10. Publicité
  11. #7
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Comment classer l'isolation classique selon la norme 2005 (murs :10cm de ldv+placo R=3; combles 20cm ldv R=5,5)
    Est elle faible, moyenne ou forte ?
    Je suis en haute normandie pres de Rouen

  12. #8
    STRAWBALL

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Malheureusement elle est normale c'est à dire pas brillante.
    J'ai fait passer celle de mon oncle à Etampes à 15cm dans les murs et 30 en plafond. 40% de moins des les voisins sur la consommation de gaz.
    Ton poêle nordique ne doit pas être donné!La vermiculite est un isolant employés sur des chaudières industrielles, pas vraiment le top en inertie!
    Si les finitions de la maison ne sont pas terminée, j'aurai tendance à te conseiller d'installer une VMC double flux.

    Tu peux installer au debut un poele industriel type FRANCE TURBO, moins de 1000€ pour 13kw. Double combustion, ma fille en a un, cela brule n'importe quoi;

    Plus tard tu seras toujours à temps de le revendre pour acheter un poêle plus esthétique!

  13. #9
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    13 kw sur une surface de 35m2 ?

  14. #10
    KroM67

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Citation Envoyé par pl2008 Voir le message
    Qu'est ce qu'un poele à accumulation ?
    C'est un poele qui accumule...

    Fais une recherche sur poele de masse, pierre olaire, ceramique, accumulation,...

  15. #11
    xf38

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Bonjour,

    KroM67, quand tu dis "suivant qu'il y ait ou pas de l'inertie dans ta maison", à partir de quand doit on considérer que l'inertie est suffisament faible pour nécessiter un poele à accumulation?

    Exemple de ma maison: murs en parpaings 20cm, isolation intérieure laine de verre 10cm, brique 3,5cm. Au RDC: plancher préfabriqué sur sous-sol avec dalle flottante (béton). A l'étage: domisol 2cm et plancher bois.
    Est-ce que les parpaings ont suffisament d'inertie, et je peux prendre un poele normal (comme le Jotul F270), ou ai-je besoin d'un poele a accumulation (comme le Austroflam Tower)?

    Et pour la puissance, puisque c'est le sujet du message, doit on calculer la puissance en fonction de la surface de la pièce ou sera le poele, ou de la maison? Si par exemple je place mon poele dans le salon, près de la porte qui donne sur le hall et l'escalier, il va chauffer une bonne partie du hall et l'air chaud va aussi monter dans la cage d'escalier, donc j'imagine que je dois considérer le volume du salon + du hall + de la cage d'escalier.
    En faisant ce calcul, avec le lien donne par trebor, je tombe sur une puissance de 6kW environ (j'habite a 1200m d'altitude, j'ai mis environ 60W/m3 avec une isolation moyenne). Est-ce que ca vous semble juste?

    Merci!

  16. #12
    herakles

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Est-ce que les parpaings ont suffisament d'inertie,
    les parpaings ne sont pas à prendre en compte ! puisqu'à l'extérieur de la barrière isolante des 10cms LDV ! par contre les cloisons de briques , oui , et cela t'apprite un peu d'inertie , de même que ta dalle béton ,

    je dirais donc "inertie moyenne "

  17. Publicité
  18. #13
    xf38

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Merci herakles.
    J'ai oublie de preciser que j'ai du carrelage sur ma dalle en beton (non recouvert de laine de verre ), qui va procurer de l'inertie aussi. Et un mur interieur en parpaings egalement (contre lequel sera place le poele).
    Alors: poele a accumulation ou pas? Ou est la limite?
    J'ai tendance a penser que le poele a accumulation sera benefique de toutes facons, a moins d'avoir des gros murs en pierre...

  19. #14
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Citation Envoyé par pl2008 Voir le message
    Qu'est ce qu'un poele à accumulation ?
    Quand tu chauffes au bois, tu peux (espérer) le faire avec :
    • une cheminée ouverte avec un rendement de moins de 10 % (voire négatif, si les entrées d'air et le rayonnement froid est supérieur à la faible chaleur apportée par la cheminée).
    • plus sûrement avec un poêle "classique" dont le rendement va totalement dépendre de la manière de le faire fonctionner (sur un même appareil, bien sûr). De 30 % en feu continu au ralenti, à 80 % (pour les meilleurs appareils) en feu vif et rapide, c-a-d en post-combustion pour ceux des poêles prévus pour pouvoir le faire.
    • certainement avec un poêle (ou un système chaudière bois et ballons tampons) à accumulation. Là le principe est de systématique faire un feu vif et rapide, donc en post-combustion, pour accumuler la chaleur dégagée dans une masse (de pierre, de brique, d'eau) puis de la restituer lentement (sur 12 à 48 h, voire plus) à la maison.
    Pourquoi faire absolument cette post-combustion : parce que c'est le seul moyen de grimper vers des rendements de 80 % ou plus... (la majorité de la capacité calorifique du bois est contenue dans des gaz qui ne peuvent être brûlés que dans les conditions d'un feu vif et rapide. Voir par ici les différences entre un feu continu et une... chaleur continue. Dans le cas où cette post-combustion n'a pas lieu (rendement inférieur à 40 %), c'est la majorité de la capacité calorifique du bois qui file par la cheminée, en fumée et particules. Autant d'émission polluantes générées et d'argent perdu.

    Citation Envoyé par xf38 Voir le message
    KroM67, quand tu dis "suivant qu'il y ait ou pas de l'inertie dans ta maison", à partir de quand doit on considérer que l'inertie est suffisament faible pour nécessiter un poele à accumulation ?
    Ça ne se présente pas comme ça.
    Il faut voir de quelles sources de rayonnement (basse longueur d'onde) tu disposes. Le soleil est l'idéal, parce que passif et gratuit (maison bioclimatique). Un PdM est un bon moyen actif (à combustible interne). Ensuite la présence de masses inertielles, susceptibles d'absorber ce rayonnement va permettre à la maison de tempérer ses masses et de participer au confort thermique général.
    Mais la présence de masses inertielles avec un système de chauffage par convection (radiateurs d'eau chaude, ou pire radiateurs électriques) n'aura que très peu d'incidence, voire pas du tout, sur cette question. Il n'y aura qu'un réchauffement de la T° d'air.

    Les poêles de masse (PdM) ont à mon avis beaucoup d'avantages et bien peu de défauts (même s'il y en a). Voir par là et par là.

    .
    Dernière modification par dedal ; 08/01/2008 à 13h24.

  20. #15
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Petite précision par rapport à la question initiale... Un poêle à accumulation est nécessairement... lourd. Masse d'accumulation oblige.
    Les poêles de masse vont d'une petite tonne à quasi 3 t pour les "industriels" finlandais (Tulikivi, etc...) ; d'une petite tonne aussi à 7 t, ou davantage encore, pour les PdM briques sur-mesure. A monter sur place bien sûr.
    Dans d'hydro-accumulation, le minimum se situe autour de 1 000 l et en général 2 à 3 000 l pour une installation incluant l'ECS - l'eau ayant un excellent rapport accumulation/restitution.

    Dernier mot : les poêles de masse sont un sujet passionnant, et une technologie à la fois très ancienne et très performante dans ses évolutions récentes.

    .

  21. #16
    GREG62000

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Bonjour a tous

    Quand on prend un poele de marque skyline par exemple avec pierre ollaire peut on dire qu'il y a accumulation? (bien sur pas autant que PDM biensur)

    Car les commerciaux annonce une restitution de quelques heures tous de même

  22. #17
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    On achète un poele en fonction de l'utilisation que l'on va en faire :
    -chauffage d'appoint
    -chauffage principal
    -l'ventualité de l'utiliser en mi-saison etc
    Pour un chauffage d'appoint, je ne vois pas l'interêt de prendre un poele à accumulation.
    Voici un lien qui permet de calculer la puissance d'un poele dans une piece

  23. #18
    pl2008

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle


  24. Publicité
  25. #19
    xf38

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Ok, merci alfred2 pour cet exposé très clair!
    Merci aussi à pl2008 pour cet avis.

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Les poêles de masse (PdM) ont à mon avis beaucoup d'avantages et bien peu de défauts (même s'il y en a).
    Citation Envoyé par pl2008 Voir le message
    Pour un chauffage d'appoint, je ne vois pas l'interêt de prendre un poele à accumulation.
    J'en déduis que le PdM est l'idéal, surtout en cas de chauffage principal. Mais ce n'est pas à la portée de tout le monde en rénovation: prix et contraintes techniques pour supporter le poids (plusieurs tonnes! mon plancher va craquer : impossible.).

    Je rebondis donc sur la question de GREG62000: y a-t-il un intermédiaire entre le poêle de masse et le poêle "classique"? Est-ce qu'un poêle avec pierre ollaire (stéatite) apporte un réel plus en terme d'accumulation/feu vif/rendement?

  26. #20
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Citation Envoyé par pl2008 Voir le message
    Pour un chauffage d'appoint, je ne vois pas l'interêt de prendre un poele à accumulation.
    Oui oui ; je ne faisais que répondre à la question "qu'est-ce qu'un poêle à accumulation ?".
    Pour ce qui est de la feuille de calcul, je la trouve vraiment très incomplète, donc réductrice (que ce soit dans la définition du confort thermique attendu, dans la description de l'habitat, sa capacité à résister au froid ou ses apports existants ; soleil, autre système de chauffage, masses inertielle...).


    xf38
    Si je repart sur l'extrême, les PdM, ils ont plusieurs caractéristiques propres :
    • une combustion complète,
    • une masse d'accumulation largement dimensionnée, et qui permet en outre d'absorber le "coup de chaleur" d'une combustion complète.
    • un système d'échange de chaleur par circulation de fumée qui permet de ne rejeter des fumées qu'à 150 / 180° (parfois moins) et d'en conserver la chaleur.
    • un dispositif de fermeture permettant de couper le tirage une fois la flambée terminer pour conserver la chaleur accumulée.
    Tout poêle classique équipé d'une masse X d'accumulation va... accumuler un peu de chaleur puis la restituer, jusqu'à plusieurs heures. Le poids est un premier indicateur. Un poêle colonne de 150 kg n'accumulera pas grand chose mais ce seul paramètre est très réducteur aussi. Plus on réunit les caractéristiques au-dessus, plus ce sera efficace. Moins il y en a, moins... Il y a donc tous les intermédiaires possibles selon cette "échelle".

    Je crois que le minimum est de parvenir à une post-combustion pour :
    • avoir un bilan écologique intéressant,
    • bénéficier de la majorité de la capacité calorifique du bois qu'on brûle,
    • ne pas penser s'être fait avoir par un vendeur peu scrupuleux qui vous a fourgué un magnifique poêle haut-rendement à 80 % sachant que vous l'utiliserez en feu continu.

    .
    Dernière modification par dedal ; 09/01/2008 à 02h09.

  27. #21
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Oups, un mot de plus : la nature du matériau est importante. La stéatite est un très bon matériau d'accumulation/restitution.
    Quand je parlais du critère poids pour la colonne de 150 kg, c'était en pré-supposant que le fabricant n'avait pas mis 80 kg de siporex sur 70 kg de tôle...

  28. #22
    Stek_p

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Bonjour Je suis tenetr par un poel a granule Rika model Rio avec habillage en pierre ollaire

    sur la fiche technique il est donné a 127kg sans habillage et 250kg avec habillage. Ce qui donne 123 kg de masse pour l'accumulation.
    Que puis je espere en terme d'accumulation, ou de restitution de chaleur 2, 3 heures ou plus?
    Le poele sera contre un mur lourd a l'interieur de la maison (genre plot de 20 rempli de ?? ou 2 rangées de plot de 5cm (est ce que ca existe )avec des galet entre les 2 ).

    J'aimerais que le poel ne soit pas obliger de s'allumer et de s'eteindre trop souvent donc avec cette configuration, pensez vous que ca pourrait jouer?

    merci

  29. #23
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Je ne saurai répondre. Trop de facteurs interviennent. Contexte de la maison, de la météo, rendement réel de la flambée...
    Selon le contexte météo, notre (petit) PdM d'1,4 t, en chauffage unique de 80 m2 non isolés, met 12 à 30 h à restituer la chaleur accumulée en une flambée. J'imagine que dans un contexte isolé, ça serait bien plus favorable.
    Nous avions auparavant un poêle fonte (matériau qui accumule bien la chaleur, mais très rapide, donc restitution à l'avenant) à "haut rendement possible". Dans le même contexte Les 200 kg de fonte étaient froids en 6 à 8 h, et alors que nous laissions le feu avec un gros chargement au ralenti la nuit (rendement très bas et pollution à l'inverse ).
    123 kg c'est donc très en-dessous mais certainement dans un matériau bien moins rapide que la fonte, donc à restitution plus longue.

    Si j'insiste sur la combustion complète c'est que ça permet d'atteindre les fameux hauts rendements de 80 % et plus. Pensez qu'à 80 % pour brûlerez 2x moins de bois qu'à 40 % pour une production de chaleur équivalente.
    La logique d'une combustion complète qui nécessite de laisser le feu s'éteindre puis de la rallumer est assez déroutante au début. Mais l'habitude se prend vite.
    Et pour compenser... un autre petit atout des PdM : Le foyer restant assez chaud très longtemps, vous pouvez faire votre chargement quelques heures avant (au moins une), le bois va se réchauffer. Démarrer ensuite sera simplissime : hier soir j'ai démarré le feu en amenant une allumette sur une grosse bûche de pin. Rien de plus.

    Un autre avantage non négligeable de la combustion complète (feu vif et rapide). A ce régime tous les essences de bois sa valent à peu près en capacité calorifique ; le chêne à 60 € le stère ou la palette récupérée. Certains se chauffent toute l'année en totalité gratuitement (si ce n'est la récup des palettes).

    .

  30. #24
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Oulalah... J'ai lu bien trop vite. Un poêle à granulé c'est très différent. La combustion est automatisée et continue (en fait allumage et extinction automatisés) donc le haut rendement est à priori garanti.
    Et dans ce cas l'accumulation n'est qu'un plus, accessoire, qui doit être censé permettre d'espacer un petit peu les phases de démarrage. Mais le principe n'est pas dans l'accumulation.

    Les seules sujétions : le prix du combustible et la nécessité d'une alim. électrique.

    .

  31. Publicité
  32. #25
    Stek_p

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Oulalah... J'ai lu bien trop vite. Un poêle à granulé c'est très différent. La combustion est automatisée et continue (en fait allumage et extinction automatisés) donc le haut rendement est à priori garanti.
    Et dans ce cas l'accumulation n'est qu'un plus, accessoire, qui doit être censé permettre d'espacer un petit peu les phases de démarrage. Mais le principe n'est pas dans l'accumulation.

    Les seules sujétions : le prix du combustible et la nécessité d'une alim. électrique.

    .
    Merci c'est sure que mes 250 kg de poele habillé en pierre ollaire ne font pas le poids par rapport a ton PDM d'1.4tonne ...

    Cependant comme le poele est automatisé sur thermostat (principale avantage du systeme) si il y a un peu d'accumulation dans le poel et le mur le thermostat ne se declenchera pas toute les 5 min ( facon de parler ) Mon raisonement est juste?
    merci

  33. #26
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Je ne connais quasiment pas les poêles à granulés. Au mieux je m'étais intéressé à des chaudières à granulés.
    Ton raisonnement me semble tout à fait juste. L'accumulation, dans tous les cas, sert à lisser les T°, à "écraser" et "espacer" la courbe entre combustion on et combustion off. Mais peut-être y a-t-il une fréquence minimum (d'"entretien") des allumages pour que la combustion reprenne au mieux à chaque fois...

    N'y aurait-il pas, sur le forum, des fils plus fréquentés sur cette question ?
    Help, les pros du granulés...

    .

  34. #27
    xf38

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Je crois que le minimum est de parvenir à une post-combustion pour :
    • avoir un bilan écologique intéressant,
    • bénéficier de la majorité de la capacité calorifique du bois qu'on brûle,
    Merci beaucoup alfred2, je commence a comprendre petit a petit

    Je ne pensais pas du tout m'orienter vers un PdM en venant sur ce fil, j'etais juste interesse par la puissance necessaire d'un poele classique a mettre dans mon salon (pour chauffer mon salon et eventuellement le reste de la maison). Mais compte tenu du budget du monstre (disons autour de 10000 euros installation comprise pour un PdM de 1200kg de Tulikivi: je me trompe?), je voudrais etre sur que ca correspond a mes besoins.

    Deja, je crois etre convaincu du bienfait de la post-combustion. Je choisirai donc un poele (de masse ou pas) qui la procure. Ce qui m'interroge maintenant, c'est l'utilite d'un PdM pour le chauffage de ma maison: est-ce que son prix eleve (le poele lui-meme et son installation) est justifie pour mon cas precis? Puis-je esperer chauffer plus que mon salon dans ma configuration? Si je veux que l'investissement soit rentable dans un duree raisonable (5 ou 10 ans max), il faut que le PdM (par rapport a un poele a plus faible accumulation, mais toujours avec post-combustion) permette de chauffer non seulement mon salon, mais les pieces autour. (Vous me direz peut-etre que seul le PdM permettra de toutes facons d'obtenir le rendement et le confort voulu avec un systeme a double combustion). Si le PdM ne permettra de chauffer que mon salon, je ne sais pas si ca me permettra d'economiser assez d'electricite pour que ca soit rentable dans les 10 ans.

    Dans ce cas, si je me contente de chauffer mon salon, je pourrais prendre un poele a accumulation moins lourd, mais avec un systeme de post-combustion egalement, qui me coutera moins cher, et qui sera rentable beaucoup plus vite.

    En gros, un PdM est il rentable pour moi (<10 ans) dans cette config:
    - situation: Vercors, 1200m d'altitude, temp moyenne l'hiver: 0°C (-5°C la nuit, +5°C le jour).
    - maison construite en 79, 100m2 habitables, salon de 25m2
    - murs en parpaings, isolation LDV 10cm couverte de cloison en brique + platre.
    - toit: lambris+LDV (10 ou 15cm je ne sais plus)+bardeau+bac acier.
    - fenetres double vitrage (3 fenetres dans le salon, surface ~5m2).
    - VMC double flux
    - chauffage actuel: electrique, ~1200 euros par an, avec appoint d'une cheminee avec insert et recuperation de chaleur (deux conduits d'air, l'un arrivant dans le hall l'autre dans la chambre du haut), que je fais tourner environ 3 ou 4h par jour (le soir). Le reste des pieces est chauffe par radiateurs electriques.
    - le PdM remplacerait l'actuelle cheminee avec insert, situee dans le salon, contre le mur de refend en parpaings, a peu pres au milieu de la maison. Il serait donc pres de la porte donnant sur le hall et l'escalier menant aux chambres. Le plancher du salon est en beton, au dessus d'une cave: poutrelles et hourdis. Ca necessiterait donc un pilier de renfort dans la cave pour supporter le poids du poele de masse (c'est possible).

    Si j'investis ~10000 euros dans l'installation un poele de masse, il faudrait que je gagne environ 1000 euros par an (sur les 1200 que je depense en chauffage electrique) pour que ca soit rentable en 10 ans… Est-ce que je vais vraiment les gagner? Et quel est le type de PdM que je devrais choisir dans ce cas? (quelle puissance?)

    Les autres solutions que j'envisage sont:
    - garder mon systeme de recuperation de chaleur dans le hall et la chambre du haut, en prenant soit un insert a double combustion (est-ce que ca existe?), ou un poele avec recuperation de chaleur (Stuv 30IN). Il faudra alors que j'en determine la puissance (5 ou 6kW je pense)
    - mettre un poele "classique" style Jotul ou Hase, avec un peu d'accumulation quand meme (mais moins lourd et surtout moins cher qu'un PdM).

    Merci encore mille fois pour vos conseils!

  35. #28
    eric_h

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Stek_p,

    je pense que ce post pourrait t'intéresser :

    http://forums.futura-sciences.com/thread159133-2.html

    A+
    Moselle sud-est (57)

  36. #29
    Stek_p

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    Stek_p,
    je pense que ce post pourrait t'intéresser :
    http://forums.futura-sciences.com/thread159133-2.html
    A+
    Merci eric mais je suis ces 2 postes .en //

    La tournure du sujet vers l'accumulation m'intriguais c'est pourquoi je me suis permis de poster.
    ciao

  37. #30
    dedal

    Re : Puissance necessaire d'un Poêle

    Salut xf38,

    Postes ça sur le fil PdM..., avec un plan de la maison. On sera plus à pouvoir te répondre.
    Juste un mot : ta maison n'est pas la situation idéale, mais il y en de pires où ça fonctionne. Et pour bien moins cher 10 000 €, surtout pour 100 m2.

    dedal (précédemment Alfred2)

    .

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Puissance necessaire
    Par seal3 dans le forum Physique
    Réponses: 20
    Dernier message: 08/09/2007, 00h02
  2. Calculer la puissance nécessaire d'un moteur
    Par Sunteam dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/04/2007, 09h14
  3. Puissance du moteur nécessaire
    Par SeBoSs dans le forum Physique
    Réponses: 21
    Dernier message: 24/01/2007, 08h42
  4. puissance d'un poele
    Par benagat dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/10/2006, 17h35
  5. Calcul de la puissance necessaire d'un moteur
    Par paco-35 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/04/2006, 11h43