Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Isolation extérieure et intérieure



  1. #1
    Jérôme 57

    Question Isolation extérieure et intérieure


    ------

    Bonjour la communauté,

    Voilà, j'ai un projet de construction avec 20 cm d'isolant extérieur en laine de roche ou en polystyrène perméable à la vapeur d'eau (le choix dépendra du coût), posé sur de la brique creuse à joints minces de 20 cm.
    J'envisage d'y adjoindre en plus un isolant intérieur en laine de roche de 8 cm recouvert de, 5 cm de carreaux de plâtres pour le RDC, et de BA 13 pour les murs du vide sur salon situés en hauteur :
    - il y a t-il un risque de condensation entre le mur et l'isolant intérieur ?
    - si oui peux-t-on s'en affranchir au moyen d'un pare-vapeur ou d'un freine-vapeur avec ou sans ajout d'un vide d'air ?
    Autre question : le temps de déphasage idéal des murs périphériques doit-il être de 12 h ?

    A+, Jérôme

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    spoltibrun
    Invité

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Bonsoir , sans etre spécialiste en isolation , je trouve curieux d'isoler par l'exterieur ET l'interieur
    Pourquoi se priver de l'inertie du mur ?
    Si je dois refaire une maison , ce sera surement en agglos standard (poids) et grosse iso exterieure

  4. #3
    Jérôme 57

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Bonsoir Spoltibrun,
    l'ajout d'un isolant intérieur permettrait d'augmenter le R passant ainsi de 7 à 9.
    Cette solution casserait effectivement l'inertie du mur qui serait compensée par 5 cm de plaque de plâtres.
    As-tu des infos sur le risque de condensation de cette solution ?
    A+, Jérôme

  5. #4
    emmanuel30

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    je suis d'accord avec spoltibrun , dans du neuf isoler des deux cotés à la fois n'est pas logique, de plus quand tu passes d'un r de 7 à un r de 9 tu réduis les pertes pour 250 m² de murs et 20° d'écart de seulement 150 w/h.

    Le gain obtenu sur les déperditions thermiques du murs, en rajoutant un r de 2 coté intérieur, n'est pas justifié au regard du cout, de la suppression de l'inertie, et surtout au regard des autres pertes que tu auras par les fenêtres, les ponts thermiques et la ventilation.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  8. #5
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    J'abonde... je crois que tenter d'atteindre un R de 7 dans les murs est déjà une gageure importante... garder de volume intérieur et l'inertie de la brique sera bien plus intéressant, et le budget gagné te permettra d'aller vers le triple vitrage ou de peaufiner l'isolation de la toiture ou du sol (ou de sa périphérie).
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  9. #6
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Je confirme !!! inutile de dépenser autant pour passer de 7 à 9 pour un très maigre gain = le sucoût ne sera jamais amorti et on perd de la surface intérieure !!

    Songez qu'une partie des déperditions se fait aussi par le renouvellement d'air , et que ces déperditions sont déjà plus improtantes que par 200m2 de mur isolés avec un R de 7 ...

    le temps de déphasage idéal des murs périphériques doit-il être de 12 h
    ne pas confondre avec le fonctionnement des murs capteurs ou des murs Trombe pour lequel on étudie le déphasage , il faut plutôt prendre en considération la masse totale des murs isolés par l'extérieur dans votre habitation :

    -exemple =

    200m2 de mur en brique de 20 = 40m3 de matériau = environ 25 à 28 tonnes = capacité thermique (0.2KWh/m3/K)= 8KWh/K

    Ajoutez à cela la masse des cloisons, refends intérieurs , dalles ..on arriverait grosso modo au double soit entre 15 et 20KWh par degré

    Avec un tel R pour les murs = 7 (déjà difficile comme dit Philou) et pour la toiture , et pour 120m2 de surface habitable , il faudrait plus de 24h pour voir la température baisser de 1°C.. ( si vous avez une VMC DF )

    Avec une telle inertie et un R comme celui-ci , + capteurs à air ou véranda à circulation d'air forcée , vous pouvez jeter dehors votre chaudière et ne prendre qu'un tout petit poële bois de 5KW !!

  10. Publicité
  11. #7
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    on arriverait grosso modo au double soit entre 15 et 20KWh par degré

    Avec un tel R pour les murs = 7 (déjà difficile comme dit Philou) et pour la toiture , et pour 120m2 de surface habitable , il faudrait plus de 24h pour voir la température baisser de 1°C.. ( si vous avez une VMC DF )
    Tu as un peu raccourci le calcul, et comme j'aime bien tout comprendre...

    R=7 => U = 1/7 W/(m2.K) soit 0,143 W/(m2.K)
    Je multiplie par 200+2x120, soit 440 m2 => 63W/K
    Du coup, il faudrait entre 15000/63 et 20000/63 heures pour faire baisser la température de 1°C ? (soit entre 10 et 13 jours)... Je fais sans doute une erreur là.

    Bon, faut dire aussi qu'il faudra la même durée pour monter les murs de 1°C
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  12. #8
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    63W/K
    tu fais juste une confusion entre la restitution de chaleur de la masse des murs et les déperditions des mêmes murs à travers l'isolation :

    restitution de chaleur des murs = déperditions par les parois extérieures * Temps en heures

    supposes qu'il fasse 5°C dehors et 20°C dedans
    déperditions surfaciques de ces 440m2 en 24h = 440*0.143*24h*15°= environ 22.6 KWh sur la journée

    bref , on approche des 24h pour une baisse de T° des murs+dalle+refends+objets intérieurs .. de 1°C pour les murs qui auront restitué leurs 20KWh , 48 h pour 2°C de baisse , etc ...


    Et on ne prend pas en compte ni la VMC DF ni les apports gratuits internes (chaleur humaine , activités , etc )

    D'ou encore une fois l'intérêt d'associer une grosse inertie à un système d'apports solaires passifs

    Ah , si les gens pouvaient savoir à côté de quels trésors ils passent en isolant par l'intérieur de vieilles maisons en pierres ou en briques pleines pour des histoires de "cachet" !!!

    car les calculs ci-dessus valant pour de la brique de 20 ordinaire seraient à multiplier par 2 ou 3 ..

  13. #9
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Du coup, il faudrait entre 15000/63 et 20000/63 heures pour faire baisser la température de 1°C ? (soit entre 10 et 13 jours)...
    Ouh la la ! Manque de sommeil semble-t-il
    Je me demande où j'ai été chercher cette ânerie là.
    bref , on approche des 24h pour une baisse de T° des murs+dalle+refends+objets intérieurs .. de 1°C pour les murs qui auront restitué leurs 20KWh , 48 h pour 2°C de baisse , etc ...
    En revanche, les 1°C de perdu ne sont liés qu'aux déperditions, et pas du tout à la masse du mur (et la chaleur emmagasinée dans ce mur sera principalement restituée à l'extérieur dans ce contexte de froid extérieur). Dans quelle mesure l'inertie du mur a un intérêt en hiver si ces murs ne bénéficient pas d'apports solaires passifs (d'un strict point de vue des déperditions, puisque cette inertie sert aussi pour le lissage des apports internes) ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  14. #10
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    En revanche, les 1°C de perdu ne sont liés qu'aux déperditions, et pas du tout à la masse du mur (et la chaleur emmagasinée dans ce mur sera principalement restituée à l'extérieur dans ce contexte de froid extérieur).
    On peut dire cela comme ça si tu veux ..disons qu'il y a un équilibre chaleur emmagasinée= déperditions qui sera préservée aussi longtemps que la masse interne est importante


    Dans quelle mesure l'inertie du mur a un intérêt en hiver si ces murs ne bénéficient pas d'apports solaires passifs
    Elle a un intérêt qu'il ne faut pas oublier , en plus du lissage des apports internes ( activités , cuisson , poele bois , éclairage ...) , pour gérer les apports solaires par les vitrages , car il n'existe pas de maison sans vitrages à ma connaissance - à part les maisons troglodytiques ou les maisons qui montrent leurs beaux vitrages surdimensionnés au NORD , côté rue , sous nos latitudes ...

    Une panne EDF peut survenir = la maison avec des murs R=7 , va tenir toute une semaine en plein hiver sans chauffage hormis celui des bougies ...

    Rien n'empêche d'améliorer les apports solaires = capteurs à air , véranda bien orientée ...etc ...

    N'oublions pas non plus le confort d'été qui est amélioré ..

  15. #11
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Je n'oubliais pas l'intérêt en été, ni celui de capteur solaire pour une maison conçue bioclimatiquement... si je résume, il ne reste que la gestion des apports solaires non désirés qui sont lissés... pour une maison hyper isolé, ça à effectivement un intérêt, car il faut éviter la fournaise en hiver .
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  16. #12
    SebMP35

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Je viens d'emménager dans une maison isolé a l'interieur et l'exterieur. J'ai fait ce choix car mon constructeur ne me proposait qu'un R de 3.15 avec de l'isolation externe. J'ai donc complété par une isolation interne pour arriver a un R de 6 environ
    L'étude thermique a confirmé le gain net en dépense énergétique avec un faible dégradation du confort d'été.

    Par contre je confirme les propos ci dessus, avec une isolation conséquente par l'extérieur (R > 6 ) , il me parait inutile de mettre de l'isolant a l'intérieur.

    pour 250 m2 de mur
    R de 7 et 3000 dju, deperditions de 2500 kWh/an
    R de 9 et 3000 dju, déperditions de 2000 kWh/an avec perte d'une bonne partie de la capacité a stocker les apports solaires.

  17. Publicité
  18. #13
    Jérôme 57

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Bonjour à tous,
    merci de vos nombreuses remarques qui aujourd'hui m'amènent à :
    - ne pas mettre d'isolant intérieur et garder l'inertie du mur en brique,
    - installer un poêle à bois de 6 KW
    - mettre en place une VMC DF
    - des chauffages électriques pour les 2 SdB
    Des arrivées pour des chauffages électriques seront prévues dans toutes les pièces mais ne seront branchées qu'après quelques jours/semaines ou mois d'expériences.
    Et bien maintenant il ne me reste plus qu'à me promener sur les différents fils concernant la suppression des ponts thermiques sur les menuiseries et les fondations.

    Merci

  19. #14
    SebMP35

    Re : Isolation extérieure et intérieure

    Et fait faire une étude thermique, cela te permettra d'optimiser et d'avoir des critères de choix objectifs.

Discussions similaires

  1. isolation extérieure, isolation sous plancher grenier
    Par JANNOT45 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/09/2011, 10h49
  2. Isolation intérieure et extérieure
    Par CaRenov dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/08/2008, 14h28
  3. isolation intérieure et chauffage
    Par jk42 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/06/2008, 16h11
  4. isolation intérieure et extérieure sur mur en pierre
    Par jmd29 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/06/2008, 20h10
  5. Isolation intérieure et extérieure
    Par isonico dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/02/2008, 14h19
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...