Isolation sol ancien
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Isolation sol ancien



  1. #1
    invite6b21bb37

    Isolation sol ancien


    ------

    Je suis en train de rénover une ancienne longére et je souhaiterais mettre en place la meilleur isolation possible ( en terme de budget mais aussi d'esthetique). Je me suis donc tourner vers une isolation interieure des murs avec 20cm au nord et 15cm au sud de laine minérale, 30cm en couverture, le traitement des ponts thermiques au droit des planchers et au droit de quelques murs de refends (j'isole le premier metre des murs de refend coté façade de façon à pouvoir conserver une certaine efficacité des murs de refend en terme d'inertie : surtout pour le confort d'été). J'aimerais avoir votre avis sur ce principe.

    D'autre part, je me pose un gros probleme sur l'isolation du sol. Je vais poser un parquet bois massif à clouer sur le reste du rez de chaussée, et je me suis suggeré l'idée de placer de l'isolant (10cm environ) entre les solives afin de limiter les déperditions sans avoir à casser la dalle existante. Comme je veut laisser respirer le sol mon choix c'est tourner vers un isolant en vrac de produits recyclés évitant de coincer la vapeur d'eau et de pourrir mon parquet chêne. Penser vous que cette solution sera performante en terme d'isolation mais aussi de durabilité pour mon parquet?
    Pour terminer, j'ai decouvert dans la cuisine de la tomette que je souhaite conserver. J'ai renoncer à la dépose repose afin pouvoir mettre en place un isolant : trop de travail. Est ce que la non isolation de 30m² de mon rez de chaussée sur les 80m² le composant vont provoquer de grosses pertes de chaleurs? Sinon, une idée m'est venue à l'esprit : isoler les murs de soubassement en continuité de l'isolation des murs en elevation sur une profondeur de 50cm environ.

    Merci pour vos réponses

    -----

  2. #2
    Tonia

    Re : Isolation sol ancien

    Bonjour abetty,
    pour ton parquet non il ne vaut mieux pas mettre quoi que ce soit entre les lambourdes : pourrissement à plus ou moins long terme du bois assuré... Sais-tu en quoi est la dalle existante sous le futur parquet ?
    Si vraiment tu ne veux pas la casser (c'est un gros boulot mais ça n'a rien de compliqué, n'importe qui peut le faire et ça n'est pas si long non plus), tu peux mettre un isolant incompressible (donc pas du vrac) sous les lambourdes par dessus la dalle... Tu risques seulement de voir le niveau de tes sols remonter un peu...
    Mais si vraiment tu veux que tes sols "respirent", et si ta dalle est en ciment, il n'y a pas trop d'autre solution que de la casser pour la refaire soit en chaux soit en terre... A moins que tu aies la chance que ce soit déjà le cas, ou à moins que le ciment utilisé soit très maigre, et l'épaisseur pas trop importante (moins de 10 cm)...

    Pour ton idée d'isoler le long des fondations, en continuité de l'isolation des murs, oui c'est faisable, et tu pourrais même le faire partout, ça t'éviterait de devoir isoler tous les sols... Mais il faut être sûr qu'il y a bien des fondations... Dans ma maison villageoise de 1894 par exemple, et comme dans toutes les anciennes constructions de particuliers de ma région, il n'y a pas de fondations...

    Autre point délicat, il n'y a sûrement pas de rupture de capillarité dans tes murs, pense que ton isolant sera souvent humide à cause de ça, et qu'il faut qu'il le supporte... ce n'est pas trop le cas des laines minérales, à part la laine de roche peut-être, mais alors en panneau de moyenne ou haute densité...

    Sinon c'est vrai que tu conserveras un peu d'inertie grâce aux murs de refend, surtout s'il y en a plusieurs et qu'ils sont en pierre ou en terre... Si tu peux isoler tes sols par la périphérie plutôt que par toute leur surface tu auras aussi l'inertie des sols, pour le confort d'été ça peut être déjà bien...

    Bon courage !
    Tonia

  3. #3
    Ulyssesourd

    Re : Isolation sol ancien

    Bonjour,
    Qu'y a t il au dessous de la dalle existante ? Vide sanitaire ou cave ? L'isolation dépend ce qu'il y a au dessous.
    Cordialement

  4. #4
    invite6b21bb37

    Re : Isolation sol ancien

    Citation Envoyé par Ulyssesourd Voir le message
    Bonjour,
    Qu'y a t il au dessous de la dalle existante ? Vide sanitaire ou cave ? L'isolation dépend ce qu'il y a au dessous.
    Cordialement
    Ma dalle est posée sur un terre plein ..... faut il vraiment isoler dans ce cas ?

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    invite6b21bb37

    Re : Isolation sol ancien

    Citation Envoyé par Tonia Voir le message
    Bonjour abetty,
    pour ton parquet non il ne vaut mieux pas mettre quoi que ce soit entre les lambourdes : pourrissement à plus ou moins long terme du bois assuré... Sais-tu en quoi est la dalle existante sous le futur parquet ?
    Si vraiment tu ne veux pas la casser (c'est un gros boulot mais ça n'a rien de compliqué, n'importe qui peut le faire et ça n'est pas si long non plus), tu peux mettre un isolant incompressible (donc pas du vrac) sous les lambourdes par dessus la dalle... Tu risques seulement de voir le niveau de tes sols remonter un peu...
    Mais si vraiment tu veux que tes sols "respirent", et si ta dalle est en ciment, il n'y a pas trop d'autre solution que de la casser pour la refaire soit en chaux soit en terre... A moins que tu aies la chance que ce soit déjà le cas, ou à moins que le ciment utilisé soit très maigre, et l'épaisseur pas trop importante (moins de 10 cm)...

    Pour ton idée d'isoler le long des fondations, en continuité de l'isolation des murs, oui c'est faisable, et tu pourrais même le faire partout, ça t'éviterait de devoir isoler tous les sols... Mais il faut être sûr qu'il y a bien des fondations... Dans ma maison villageoise de 1894 par exemple, et comme dans toutes les anciennes constructions de particuliers de ma région, il n'y a pas de fondations...

    Autre point délicat, il n'y a sûrement pas de rupture de capillarité dans tes murs, pense que ton isolant sera souvent humide à cause de ça, et qu'il faut qu'il le supporte... ce n'est pas trop le cas des laines minérales, à part la laine de roche peut-être, mais alors en panneau de moyenne ou haute densité...

    Sinon c'est vrai que tu conserveras un peu d'inertie grâce aux murs de refend, surtout s'il y en a plusieurs et qu'ils sont en pierre ou en terre... Si tu peux isoler tes sols par la périphérie plutôt que par toute leur surface tu auras aussi l'inertie des sols, pour le confort d'été ça peut être déjà bien...

    Bon courage !
    Tonia
    Bonjour,

    Avant tout merci pour vos reponses

    J'avais déja pensé à mettre en place un isolant incompressible sous mon parquet bois. Le souci c'est que initialement, les anciens propriétaires avaient posé un sol souple sur cette dalle et que lorsque je l'ai enlever il y avait assez d'humidité pour y faire pousser des champigons!!!! L'odeur accompagnant aussi !!!
    Du coup, j'ai peur qu'en posant un isolant continu j'empeche ma dalle de respirer et que l'accumulation d'eau revienne. Cela ne me pose pas vraiment de probleme en terme de solidité du plancher si celle ci est bien contenue sous l'isolant( à l'aide d'un polyane par exemple) mais c'est plus un probleme sanitaire .... j'aimerais respirer un air sain et ne pas vivre dans une champignonniere!!!
    Du coup, je pense que je vais me limiter à l'isolation verticale des murs de soubassements .... d'autant plus que le sensation de froid avec du parquet doit être plus limitée ....

    Concernant l'isolation des murs vis à vis des remontées d'humidité, est ce que le menagement d'une lame d'air d'1cm derriere l'isolant et en pied de l'isolant permettrait d'eviter le degradation de l'isolant (même si celui-ci est traditionnel)?
    Je me dit qu'en empechant l'isolant de toucher les murs et le sol je pourrait limiter la propagation de 'lhumidité et éviter la contamination de mon isolant.
    Si toute fois ce n'est pas possible, vers quel isolant dois je me tourner ; laine de roche? Au jour d'aujourd'hui j'ai deja acheter de la laine minerale sur laquelle il est précisé qu'elle est imputrescible : est ce suffisant ?

  7. #6
    Tonia

    Re : Isolation sol ancien

    abetty tu peux très bien mettre un isolant "respirant" sur ta dalle, et retrouver les mêmes pb d'humidité, si c'est la dalle elle-même qui bloque les échanges de vapeur d'eau...
    Pour info il y avait chez moi un parquet en chêne massif refait à neuf il y a une trentaine d'années (je le sais car j'ai trouvé une lame où la date de pose était inscrite). Posé sur une dalle de ciment, avec une trappe d'aération au niveau de la sous face du parquet, et sans rien entre les lambourdes. J'ai du tout enlever et brûler car justement un champignon s'était installé : les lambourdes étaient pourries, un morceau de lame ressemblait déjà à du carton, et les pans de bois en contact avec le sol étaient tous pourris, ils tombaient en poussière... A plus ou moins court terme, ce champignon aurait pu atteindre les planchers et la charpente, et faire tomber la maison, sans blaguer... Il s'agissait de la mérule, rare dans ma région, au joli surnom de "lèpre des maisons" ou encore de "champignon du diable".
    J'ai cassé toutes les dalles en ciment, sur 70 m2, et je vais les refaire en terre, après avoir posé du liège sur les graviers trouvés dessous pour l'isolation. Et aussi après avoir fait intervenir une entreprise spécialisée pour effectuer le traitement antifongique nécessaire pour être sûr que ça ne revienne pas.
    D'une manière générale, le ciment est incompatible avec le bâti ancien : trop étanche il bloque la "respiration" des parois, provoquant des pb d'humidité, et aussi trop rigide, n'ayant pas le même coefficient de dilation que les matériaux anciens, il "travaille" beaucoup moins, et ne suit pas les imperceptibles mais réels mouvements de la maison : fissures à prévoir.
    De plus quand il y a une dalle en ciment dans une vieille maison, toute l'humidité en provenance du sol qui ne peut plus y remonter par évaporation (ce qui n'est pas perceptible par les habitants et ne peut les gêner) se concentre dans les murs : même si les murs sont restés "respirants", ils vont avoir fort à faire pour évacuer ce surplus d'humidité, et cela ne peut pas trop leur faire de bien. Si les murs ont été couverts de revêtements étanches, (crêpi ciment et/ou peintures acryliques, papier peint vinyle par exemple) l'humidité va rester dans les murs : à court terme, apparition de taches d'humidité, moisissures, salpêtre etc, et à long terme, ces murs vont se dégrader dangereusement, jusqu'à perdre leur portance et leur cohérence...
    Sinon pour la sensation de froid venant d'un parquet tu as raison, elle est bien moindre que venant d'un carrelage par exemple. Ton idée d'isoler les sols par la périphérie et de poser un parquet est excellente, mais fais gaffe quand même à la nature de la dalle sous ton futur parquet...

    Maintenant pour les murs et leur isolation : le coup de la lame d'air est une fausse bonne idée, car cela crée une rupture de capillarité dans la paroi, perturbant le fonctionnement hygrométrique des vieux murs. Le mieux est de poser l'isolant directement sur le mur, et d'en choisir un qui soit suffisamment perméant et qui garde ses qualités isolantes en milieu humide. Ce n'est pas le cas de la laine de verre, qui bien que perméante et imputrescible, perd son pouvoir isolant si elle est humide. C'est pourquoi on pose des pare-vapeurs devant la laine de verre, pour la protéger de l'humidité en provenance des activités humaines dans la maison. Mais qu'est-ce qui va la protéger des remontées humides dans les murs ?
    Choix possibles : laine de roche en panneau de moyenne ou haute densité, ou liège. Il y a aussi les enduits isolants, terre-paille, chaux-chanvre etc...
    Maintenant les remontées humides dans les murs, normalement se limitent à 1m ou 1.50 au-dessus du sol : donc tu pourrais garder ta laine de verre, à la limite, pour isoler au dessus de ce niveau... Mais ne pas oublier le pare-vapeur, qui lui bloque tous les échanges de vapeur d'eau... Donc il ne faut pas en mettre sur le premier mètre au dessus du sol non plus, donc pb de pose... Le plus simple serait de garder la laine de verre pour l'étage uniquement...
    Désolée pour la longueur, mais tout cela est important...
    Tonia

  8. #7
    invite6b21bb37

    Re : Isolation sol ancien

    Bonjour

    Pour l'isolation des murs est ce que la mise en place d'isolant polystrene sur le premier metre pourrait être une solution satisfesante.

  9. #8
    Tonia

    Re : Isolation sol ancien

    eh bien non : le polystyrène est imputrescible, et supporte peut-être très bien l'humidité... Mais ce qui est sûr, c'est qu'il ne laisse pas passer la vapeur d'eau, il n'est pas "respirant" du tout !
    Donc tes murs ne pourront pas évacuer leur humidité par évaporation à travers cet isolant : ils le feront plus haut s'ils le peuvent, ou bien ils macèreront dedans jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus...
    Tonia

  10. #9
    invite6b21bb37

    Re : Isolation sol ancien

    donc si je suis votre raisonement, il faut que mon isolant puisse laisser partir la vapeur sur l'interieur de la maison : mais les plaques de plâtre ne sont pas trop etanche du coup et de même je pense qu'il faudrait que je supprime les pare vapeur de mes panneaux d'isolants sinon l'humidité va rester bloqué derriere le pare vapeur et gorger l'isolant d'eau !!!!
    En reparlant de laine de roche, elles se valent toutes ? Ou il faut se tourner vers des panneax spécifiques ?

  11. #10
    Tonia

    Re : Isolation sol ancien

    Les plaques de plâtre ne sont pas étanches à la vapeur d'eau, donc de ce côté pas de souci...
    Avec la laine de roche, le pb c'est le pare-vapeur qui va avec... effectivement le pare-vapeur va empêcher complètement la vapeur d'eau de passer du mur vers l'intérieur... peut-être un frein-vapeur pourrait être suffisant, puisque la laine de roche est donnée pour ne pas perdre ses qualités isolantes en milieu modérément humide...
    Sinon oui il faut faire attention à ne pas prendre de la laine de roche en rouleaux premier prix, mais de la laine de roche en panneaux "moyenne" ou "haute" densité, càd avec un minimum de poids au m3 (je ne sais plus combien, mais n'importe quel revendeur un peu compétent vous le dira)

  12. #11
    invite6b21bb37

    Et la vermiculite

    Bonjour

    Voila une nouvelle solution que je viens de pondre : pourquoi ne pas mettre mes 45 mm de laine de roche dans mon rail et combler le vide de 140mm entre l'isolant et le mur par de la vermiculite ....
    Ce produit me semble plus fiable que la laine de roche en terme de conservation des capacités thermiques vis à vis de l'humidité.
    D'autre part, je songe à isoler une partie de la maison (la façade nord qui n'est vraiment pas belle) par l'exterieure : isolant polystyrene + enduit ou bardage bois. Mais je me pose la question de l'évacuation de l'humidité du mur : le polystyrène va bloquer l'humidité à l'interieur et je vais me retrouver avec 2 fois plus d'humidité sur mes parois interieures!!! En fait, en parcourant de nombreux post j'ai pu voir que la solution préconisé était souvent l'isolation par l'exterieure pour les anciennes bâtisses, mais quid de l'évacuation de l'humidite.

  13. #12
    Tonia

    Re : Isolation sol ancien

    Bonsoir abetty !
    Pour le polystyrène tu as tout compris : c'est à éviter absolument sur des maisons anciennes, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur...
    Mais ton idée d'isoler par l'extérieur est une excellente idée, et il y a d'autres solutions que ce produit, même si les artisans ne connaissent généralement que celui-là... déjà bien quand ils sont prêts à faire une isolation par l'extérieur, mais alors aller leur demander en plus un isolant perspirant, on dirait que c'est leur demander la lune !
    Pourtant des solutions éprouvées existent : panneaux de liège, de laine de bois, de laine de roche... Toujours les mêmes en fait, mais en extérieur il faut soit les enduire à la chaux, soit les protéger d'un bardage bois par exemple... Dans les 2 cas c'est très beau ! Certains font des bardages d'ardoise, quand c'est dans le style du pays, et c'est magnifique aussi...
    Sinon en pas cher du tout et super efficace mais à faire soi-même, et il faut avoir la place pour, il y a l'isolation extérieure en bottes de paille : voir le blog d'emmanuel30...
    J'ai entendu parler aussi d'isolants en vrac dans des caissons sous bardage, voire d'enduits isolants en banchage extérieur, mais je ne sais pas trop ce que valent ces solutions...
    Pour la vermiculite à déverser entre le mur et un panneau d'isolant j'avoue que je ne sais pas trop quoi dire... je n'ai jamais entendu parler de vermiculite en vrac dans des murs verticaux, seulement sur des planchers de combles perdues, en horizontal donc... ça se fait peut-être, mais je pense qu'il faudrait faire des guides verticaux, formant des caissons en hauteur, pour maîtriser un peu la densité de la vermiculite au m2, un peu comme pour la ouate de cellulose... et la laine de roche comme fermeture de caisson je ne sais pas non plus si c'est vraiment faisable... sûrement pas assez rigide, ça risque d'être compressé en certains endroits plus qu'en d'autres...
    Mais continue de réfléchir, tu es sur la bonne voie, et n'hésite pas à ouvrir d'autres sujets si tu as des questions précises, d'autres que moi répondront peut-être...
    Tonia

Discussions similaires

  1. Sol en terre, mur en pierre, isolation du sol ?
    Par invitebbf7a68f dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 26/08/2012, 21h43
  2. Isolation du sol sur caves : isolation du plafond ou chape isolante?
    Par invite4a79593e dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/01/2008, 08h00
  3. isolation de sol
    Par invite3a938dd4 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/12/2007, 14h16
  4. isolation d'un ancien mur
    Par inviteb20f19c9 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 22/01/2007, 22h11
Dans l'univers Maison de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...