Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 88

Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

  1. #31
    Lockey

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Merci à vous !!!
    Rien ne vaut les conseils d'une personne avisée !!!
    Cordialement.
    Lockey

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    agnostica

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Salut,

    ci-dessous une variante "j'chuis tout seul et je n'ai qu'un conduit de cheminée à remplir":

    - pas de carton d'emballage disponible : utilisation d'une poubelle
    - pas de gaine élec : utilisation gaine VMC diamètre 80mm
    - interrupteur bloqué sur on avec un fil de fer
    - le broyeur posé dans la poubelle

    plus qu'à alimenter la poubelle en grattant la ouate... pas trop dur


    Cordialement,
    Agnostica
    Images attachées Images attachées

  4. #33
    Titi_Des_Petites_Roches

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Salut, comment faites vous pour gérer la densité ?
    Mon vieux chalet: http://forums.futura-sciences.com/showthread.php?t=213951

  5. #34
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Pour ma part je gère la densité de deux manières complémentaires :
    • L'ouverture/fermeture du diamètre d'entrée de la goulotte ==> pour gérer la quantité de matière absorbée par la machine (débit).
    • Avec le bouton de commande du broyeur, qui permet de régler la vitesse du moteur ==>Ceci influe directement sur la pression de soufflage.

    J'ai vérifié tout ça au final, en calculant les volumes des caissons et le nombre de sacs injectés.
    Pour avoir testé, je constate que ce broyeur maison fait mieux qu'une souffleuse à laine de roche, qui a un très gros débit de matière mais peu de pression.
    Ce broyeur fait par contre sans doute moins bien qu'une vraie souffleuse/cardeuse à Ouate ! (si j'avais pu avoir une souffleuse/cardeuse à Ouate sous la main, je l'aurais utilisée plutôt que de monter moi-même une machine )

  6. #35
    helvetdulac

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Je confirme le bien fondé de cette technique, j'ai "pompé" l'idée sur la vidéo internet et j'ai réalisé une souffleuse que je peux utiliser seul. entre autres améliorations, j'ai réalisé une commande par pédale bricolée avec un bouton poussoir extérieur.
    j'ai conservé le décompactage avec mélangeur et j'ai passé 18 sacs pour isoler la toiture et les murs de ma véranda.
    C'est long, ça pollue l'air et un masque est obligatoire mais le cout est insignifiant.
    Je n'ai pas remarqué un affaissement de la couche de ouate, mais j'attends d'avoir passé un hiver pour vérifier l'isolation effective.
    J'attends les grands froids pour faire des photos infrarouge.
    Je remercie Sieurcoug pour son idée que j'ai adapté et confirme la facilité d'utilisation.
    J'ai par ailleurs posté en son temps des photos de ma bécane.

  7. #36
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Merci à toi pour ton retour et pour continuer à développer l'idée !

  8. #37
    AMATY

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonsoir à Tout le Groupe,

    Petit déterrage...
    Je viens de découvrir cette discussion...
    J'ai pratiqué de la même façon avec le même type d'appareil (29€90), l'année dernière...
    J'ai vérifié le taux de compactage de la ouate de cellulose... Et cela tourne autour de 50 kg/m3.
    Pour éviter un maximum de poussières et de fibres volant dans l'air, j'ai fait une manche en géotextile... Très efficace...
    J'ai ainsi, dans les endroits difficiles d'accès, propulsé la ouate de cellulose à 5 ou 6 m de mon souffleur...
    Débit moyen : 4 sacs à l'heure pour décompacter...
    J'attends pour voir si tassement effectif... Autrement l'engin va finir en aspirateur centralisé...
    Commander quelques prises spécifiques (commande 24 V) , une alim simplifiée 220/24V, un relais de puissance 230 V et un tuyau d'aspiration de 6 à 8 mètres avec accessoires...
    Toutes mes félicitations, Sieurcoug, pour l'avoir mis sur le Forum...
    Dernière modification par AMATY ; 11/12/2011 à 18h23.
    ....

  9. #38
    sieurcoug

    Smile Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Génial AMATY, l'idée de la reconversion en aspirateur centralisé !
    Je serai curieux que tu nous fasses partager ton installation par la suite.
    Ca tombe bien j'ai prévu toute une installation d'aspiration centralisée dans la maison. Manquait plus que l'appareil (pas donné normalement...)

    Ce genre de broyeur souffleur est léger, pourtant ça a la patate !

  10. #39
    bigorne

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour
    Comment tu fais pour gérer l'ouverture/fermeture du diamètre d'entrée de la goulotte pour gérer la quantité de matière absorbée par la machine (débit).
    C'est un montage fixe (pièce qui obstrue le trou du souffleur percée par un trou plus petit défini par expérience) ou tu peux regler l'ouverture en live ?

    Merci

  11. #40
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,
    L'ouverture pour absorption de matière est réglée de manière fixe, par l'expérience (surtout pour éviter les bourrages en fait).
    Une ouverture réglable aurait été préférable mais ça l'a fait comme ça, donc je m'en suis contenté.

  12. #41
    AMATY

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonsoir Sieurcoug, Bonsoir Bigorne,

    Ce genre de broyeur souffleur est léger, pourtant ça a la patate !
    Je l'ai acheté spécifiquement pour décompacter la ouate de cellulose... Un peu au feeling en me disant que si ça ne fonctionnait pas, la perte n'était grande...
    Et cela a été au delà de mes espérances... C'est vrai qu'au niveau patate... Ça dépote sérieux...
    D'où la manche en géotextile pour évacuer un peu du débit d'air...

    Comment tu fais pour gérer l'ouverture/fermeture du diamètre d'entrée de la goulotte pour gérer la quantité de matière absorbée par la machine
    Pour ma part, l'appareil fonctionne au maxi comme pour le soufflage ou l'aspiration de feuilles...
    Méthode : A part la méthode pour atteindre les recoins qui génére malgré la manche, une poussière fine importante (masque type MP3... pas la même musique...)
    L'appareil est suspendu à ~2m, je décomprime rapidement et manuellement la ouate (pour éviter les bourrages > inversion aspirateur > souffleur), l'aspiration plonge dans le sac à 5 ou 10 cm de la ouate décomprimée et elle est sucée à vitesse grand "V"...
    Le refoulement est équipée d'une manche géotextile de 40 cm de diamètre et de ~2 m de long, l'extrémité étant maintenue ouverte pour avoir une vitesse d'air plus faible (en fait un vieux conteneur d'arbuste...et pour les recoins dans les combles, elle est raccordée sur une portion de 4 m de gaine rouge de passage de câble d'alimentation électrique). Cette ouverture débite dans un sac qui se remplit de ouate cardée...
    De cette manière, je n'ai pas le problème de poussière.... Mais masque quand même...
    Je vais penser à faire une limitation du débit, c'est une idée à creuser...

    Je serai curieux que tu nous fasses partager ton installation par la suite.
    J'avais prévu des réservations pour le faire (si l'envie me prenait)... Faire une petite implantation pour avoir les tuyaux d'aspiration fixes les plus courts possibles en limitant les coudes à 90° (2 x 45°) et satisfaire au balayage de la maison par la maison avec un tuyau mobile (je crois que l'on peut atteindre 9 m.

    Je pense que l'aspirateur devra débiter dans un conteneur genre bidon de 100 l avec filtre 99% pour l'évacuation de l'air...
    Je ne suis pas posé la question de la valeur de la hauteur d'aspiration (faudra que je consulte la notice technique...), mais vu qu'à 5 à 10 cm, la ouate de cellulose est aspirée, le problème ne devrait pas se poser au niveau capacité d'aspiration...

    Manquait plus que l'appareil (pas donné normalement...)
    Plus accessible qu'il y a 25/30 ans... mais suivant l'aspirateur, ça oscille entre 500 & 1200 €... Prix milieu à 800 €.

    La Bonne Soirée à Tous,
    ....

  13. #42
    poloassalili

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,

    Un petit début de retour d'expérience car j'ai commencé à insuffler de la ouate (premier test) à l'aide d'une souffleuse à feuilles.
    Je l'ai mise en mode "aspiration de feuilles", simplement fixé 6m de gaine de VMC souple de 80mm à la place du sac à feuilles. petite amélioration: une perche de 3m en tube plastique scotchée dans les 50 derniers cm de conduit, pour guider le tuyau au fond du caisson. lorsque le caisson se remplit, je retire la perche petit à petit (tuyau de petit diamètre donc légèrement flexible), ce qui permet d'éviter trop de retour de ouate car la gaine d'insufflation se trouve noyée dans la ouate (pas trop, juste assez soit 50cm environ)

    pour les sacs de ouate, j'étale par terre en tas ce dont j'ai besoin pour remplir le caisson (évalué au préalable), et j'aspire comme des feuilles

    du coup tout seul, c'est tout à fait faisable grâce à la perche qui maintient la gaine en place et permet d'en maîtriser la position dans le caisson

    des photos bientôt, à la prochaine séance!!

  14. #43
    SK69202

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour.

    Quelle est la "densité" atteinte en kg/m3 ?

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. #44
    Mettero

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    J'ai rien compris concernant la densité de la ouate... Sinon faut pas la décompacter, et une densité maximale ???

  16. #45
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,

    J'ai détaillé un calcul de densité de ouate dans le premier post. La densité est facile à calculé quand les caissons à remplir sont de formes simples et régulières.

    Concernant le décompactage, je peux vous assurer que la ouate passée dans un broyeur/aspirateur de feuilles est très décompactée !!
    La différence notable avec une machine professionnelle à mon avis, en plus de l'absence de réglage fin de débit et de pression, est la limitation de quantité de matière à traiter.
    Le moteur d'un broyeur/aspirateur de feuilles reste un moteur "portable", léger, et faut trop lui en mettre dedans. Mais le chantier avance bien et pour des amateurs en utilisation occasionnelle ça marche très bien.

  17. #46
    jpp91

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    je me suis inspiré de la construction d'une souffleuse en utilisant des objets dont je n'avais plus l'utilité et dont j'ai transformé l'utilisation

    - un tabouret de bar pour caler le souffleur
    tete_en_bas8.jpg
    - une hotte de gazinière pour canaliser la ouate sur l'orifice du souffleur
    de_haut2.jpg
    - une panière à chien pour stocker suffisamment de ouate sans qu'elle tombe
    avec_panière3.jpg
    et un broyeur à feuille trouvé sur leboncoin à 20 euros
    100_4661.jpg
    voici ce que cela donne

    sur_pied9.jpg

  18. #47
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Génial !
    Merci d'avoir partagé votre réalisation en images sur ce forum. Merci pour votre contribution !

  19. #48
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Allez gros déterrage .

    Bon j'ai du lire 3 fois les 4 pages avant de lancer, et je viens de relire.

    Je confirme un peu toutes les expériences : ça marche : j'obtient mini 45 kgs/m3 ( sur un caisson ) et 48/50 kgs/m3 habituellement.

    Ma méthode : décompactage grossier sur un cadre ( 1,2 * 0.8 m ) avec un grillage de clôture.
    ensuite nous sommes 2, un qui aspire la ouate comme les feuilles et un autre au caisson qui gère la remontée progressive du tuyau.

    Je poste surtout pour un bémol : le temps. Je trouve cette méthode certes efficace et pas chers, mais alors d'une longueur . . . je mets 30min par sac . . . .donc 2 sacs à l'heure, et dans ma configuration de 30 cms d'épaisseur, c'est 1 sac au m2.
    Dans ma 1ère chambre où je souffle, j'ai 12 m2 de rampant de chaque côté, soit 24 m2 = soit 12 h de soufflage
    Et je ne compte pas le plafond . . . qui certes en soufflage devrait être plus rapide, mais quand même.

  20. #49
    sieurcoug

    Thumbs up Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,
    Ce genre de déterrage est bienvenu. Merci à vous pour ces informations pertinentes.
    Oui effectivement c'est nettement plus long avec une machine faite maison. Ca peut souvent convenir aux bricoleurs et auto-constructeurs qui disposent de temps mais d'un budget travaux limité.

  21. #50
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Oui je suis d'accord avec toi sieurcoug, mais le temps c'est de l'argent, non ?

    C'est décidé pour nous, on abandonne cette méthode car nous pouvons avoir une cardeuse chez un loueur pour 175 euros ttc / jour. C'est pas donné, mais en 2 jours on aura quasiment tout fait je pense.

    Mais j'ai bien lu tout le post, pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir louer car trop loin ou autre, le souffleur est votre ami .

    Allez à bientôt peut-être, sur le fil du Rocket Stove où je suis plus actif, et vais l'être de plus en plus car en pleine construction .

  22. #51
    poloassalili

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour

    Pour avoir fait la méthode "maison" avec un bon souffleur (qui fonctionne toujours parfaitement bien après 60 sacs passés dedans), ça n'est pas si long que ça. En pointe et TOUT SEUL, je passais 1 sac en moins de 5min (décompactage compris). Je fais un tas par terre en défaisant grossièrement la "balle" de ouate, puis j'aspire tranquillement (il y a un coup de main à prendre pour ne pas en mettre trop d'un coup et bourrer la machine, ce qui arrive au début quand on n'a pas pris le coup). Pour la pression, il y en a!! ça m'est arrivé de craquer le placo en ne m'arrêtant pas à temps!

    L'avantage quand on a besoin d'habiter tout de suite, c'est qu'on peut procéder pièce par pièce et s'arrêter à tout moment, pas le stress de la location de la machine (pour ma part bien entendu, chacun aura une situation différente). Avec 3 enfants à s'occuper c'est pas négligeable!!

  23. #52
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Mon souffleur ne souffle peut-être pas assez, c'est même sûr quand je vois que tu passe 1 sac en 5 min.

    Tu peux me dire poloassalili la marque et le lieu d'achat de de ton souffleur en mp stp ?

    Le mien est le 1er prix de chez L.... M..... le 2800W.

    Peut-être qu'avec un autre, cela ira mieux

  24. #53
    poloassalili

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    j'ai préféré prendre un Bl. & Dec. pas beaucoup plus cher, mais avec l'idée de m'en reservir comme souffleur ...

  25. #54
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    De mon côté, je n'ai pas trouvé l'opération si lente. Comme poloassalili, il m'est arrivé de souffler et "décrocher" la plaque de placo ! (les vis sont passés au travers)
    Du coup, j'avais réduit la puissance.
    Pour ma part c'est une marque noname de chez ALDI. Un appareil classique à 35 €.

  26. #55
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    En lisant tout ça, je suis sûr que c'est mon souffleur qui fait le fainéant.

    en effet, j'avais bien vu le b....et d....., mais le modèle actuel est en sortie carré, alors j'ai passé mon chemin.

    Je vais surveiller les souffleur aldi ou lidl, qui l'air de rien, fond des produits qui tiennent la route pour le prix.

    Sinon, cardeuse en septembre, le temps de finir tous mes caissons.

    merci des commentaires en tout cas.

  27. #56
    cedkt31

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,

    Avec l'aspirateur de Lidl (florabest), je faisais aussi du 5-10 min au sac. Décompactage grossier dans une grosse poubelle noire dans lequel j'aspirais direct les gros blocs de ouate. A savoir que c'est une ouate qu'on arrive facilement à décompacter à la main (je ne me souviens plus de la marque). Quand je l'avais achetée, je pensais le faire à la main.

  28. #57
    bricolman75

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    technique vraiment intéressante.

    Je vais bientôt avoir besoin d'insuffler de la ouate de cellulose dans un plafond sous plancher en bois de 22m2 pour combler l'espace entre les solives.

    N'ayant jamais travaillé la ouate de cellulose pourriez vous me dire s'il est nécessaire de tasser la ouate au fur et a mesure pour la comprimer et obtenir une bonne densité (disons 45kg/m3), oú s'il suffit de l'injecter avec l'aspirateur sans rien faire de spécifique?

    Deuxième question lorsqu'on arrive a la fin, comment faites vous pour finaliser le travail et travailler l'espace oú il y a le trou? quand on retire la gaine l'ouate ne tombe t elle pas par le trou? Ou est ce qu'elle tient toute seule?

    Désolé pour ces questions de débutant, mais il faut bien se lancer un jour

    Merci.
    Dernière modification par bricolman75 ; 10/12/2014 à 06h05.

  29. #58
    cedkt31

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,

    Pas besoin de tasser au fur et a mesure. La ouate va se tasser naturellement. Au bout d'un mois environ j'ai égalisé la surface. Ca ne se tasse pas forcément uniformément.

    Pour ce qui est du trou, je ne sais pas c a r je n'ai pas insufflé par un trou. Mais je ne pense pas que cela sorte beaucoup. Par contre mieux vaut boucher le trou après.

  30. #59
    bricolman75

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Merci pour ta réponse. Super technique en tout cas l'aspirateur à feuilles.

    Je vais même probablement tenter cette technique avec de la vermiculite, je vous tiendrai au courant de ce que ça donne.

  31. #60
    pierrotb

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Salut, post tres intéréssant ca m'a donné l'idée de faire pareil. Ni une ni deux j'ai fabriqué cette machine ce we avec un souffleur 1er prix de chez L..M...
    Apres 2m² isolé....j'ai le problème suivant: la machine bourre tres facilement au niveau de la sortie souffleuse. L'inversion de la commande ne change rien la vanne bute d'ailleurs. Apres des 10 aine de bourrage/débourage en enlevant le tuyau et toutis je suis bloqué...

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. ouate de cellulose
    Par jeanmichel57 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 16/02/2010, 14h51
  2. Ouate de cellulose
    Par magalon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/11/2009, 21h23
  3. Ouate de cellulose
    Par PYRENEE dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/07/2009, 13h02
  4. Aide à la réalisation de caisson pour insuflation ouate
    Par maitio dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/04/2008, 13h39
  5. ouate de cellulose
    Par barde63 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 12
    Dernier message: 25/03/2008, 10h42