Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 88 sur 88

Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

  1. #61
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Coucou tout le monde, cela faisait un moment que je voulais poster mes nouvelles impressions, alors moi voilà.

    J'ai laissé tombé le souffleur L.... M..... 1er prix pour celui de chez B.... et D.... orange certes plus chers, mais rien à voir.( celui avec une turbine en ferraille; peut-être inox je ne sais plus).

    J'avais comme toi pierrotb des problèmes de bourrage d'où un temps de fou pour souffler ma ouate, mais avec le bon souffleur cela va très vite .
    Donc pour le coup, j'ai mis 30 euros dans le vide en prenant un premier prix.

    1- je décompacte le sac de ouate par terre à la main, mais vite fait.
    2- j'aspire le sac en 5 / 7 min en moyenne. Je peux vous dire que ça avale sévère, je ne le mets même pas à fond ( réglage de l'aspiration par molette ), car sinon ça fait sauter les agrafes.

    Densité demandée dans mes caissons : 60kg/m2. Pas de souci, j'ai bien tout mesuré et vérifié mes calculs, j'obtiens 60kg/m2.

    Donc je suis très satisfait de cette méthode, et cela me permets d'avancer comme je le souhaite.

    Donc 1er prix pourquoi pas, mais pas chez L.... M.....

    Je conseille d'investir un peu plus pour être sûr

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    pierrotb

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Ouais mais 120€ tout de même...
    Il n'y a pas une solution pour éviter de bourer avec le L..M. 1er prix?
    Comment as tu fait ton raccord tuyau / souffleur?

  4. #63
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Citation Envoyé par pierrotb Voir le message
    Ouais mais 120€ tout de même...
    Il n'y a pas une solution pour éviter de bourer avec le L..M. 1er prix?
    Comment as tu fait ton raccord tuyau / souffleur?
    Je l'ai trouvé à 90 ou 100 roros le mien. Il faut pensé que c'est bien moins chers qu'une location de cardeuse, et que tu peux travailler quand tu le souhaite.

    Ou essaye le prêt/location par l'un d'entre nous si c'est pour pas grand chose. Moi je suis du Loiret, si ça te tente.

    Pour le raccord il est fait avec du scotch prévu pour le pare vapeur, donc qui colle très bien.

  5. #64
    Jesyan

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,

    J'ai de vieux murs en pierres doublés par du Fermacell sur ossature métallique. Je souhaitais combler le vide (5 - 7cm) laissé par l'ossature entre le Fermacell et le mur en insufflant des granulés de liège expansé.
    Je me demande si le bricolage de JPP91 (premier post de la page 4 de ce topic) ne ferait pas l'affaire. Qu'en pensez-vous ?

    Merci.

  6. #65
    yannouk

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Je crois que je vais aussi tenter ma chance et fabriquer une souffleuse maison
    J'ai trouvé un souffleur/broyeur B&D sur leboncoin. ça fera l'affaire? Je ne sais pas trop sur quels critères me baser pour choisir le souffleur?
    Merci

  7. #66
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Le mien est un b&d et ça envoie bien. Turbine en inox, je sais plus combien de watts mais pas mal.

    J'ai fait au plus simple : un tuyau de 80 en sortie jusqu'au caisson ( environ 5/6 mètres ), le souffleur est couché par terre. On décompacte à la main et ça aspire au fur et à mesure.

    Après mesure du volume du caisson et la quantité mise : entre 55 et 60 kg/m3 : impeccable.

    Mesure faite sur plusieurs caissons.

    Bon vent avec ton souffleur, lol.

  8. #67
    yannouk

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    merci beaucoup pour ces précisions. Je vais me procurer le souffleur et reviendrai ici

  9. #68
    jplafutura

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour à tous,
    Merci à sieurcoug d'avoir initié cet intéressant fil de discussion.

    Après quelques heures de lecture, de ce fil et d'autres, après quelques vidéos, je vais peut être y aller à mon tour.
    Il s'agit pour moi de simplement déposer une très vieille et très dégradée laine de verre en combles perdus et de la remplacer par une trentaine de centimètres de ouate de cellulose.
    Il est même possible que je traîne dans l’aventure un ami qui doit, lui aussi, remplir quelques caissons de plancher avant l'hiver. Pour lui, la location d'une cardeuse/souffleuse pro n'est pas envisageable. One shot pas possible.
    Son plancher est particulièrement encombré il se doit de déménager une zone, démonter, revoir l'élec et autres gaines, remonter un nouveau plancher, insuffler. Fin temps 1.
    En temps 2, il redéménage une zone voisine et nouveau cycle.
    Et ça, 3 ou 4 fois.
    Une solution domestique, par exemple avec un aspirateur/souffleur/broyeur de jardin, est peut-être la bonne solution.

    -----

    J'ai bien noté les difficultés de quelques-uns d'entre vous avec des aspirateurs/broyeurs/souffleurs de premier prix. Quelques autres parmi vous cite une marque, B&D, comme proposant des produits plus adaptés.
    Si il existe un "haut de gamme" dans les appareils voués au grand public, en 2015, le haut de gamme chez B&D semble être les modèles GW3030 et GW3050.

    Ces deux modèles sont similaires, avec le même moteur et la même turbine, une puissance consommée de 3000W au max.
    Seuls les accessoires livrés avec le 3050 sont un peu plus nombreux.
    Le prix du 3050 est aussi un peu supérieur. On le trouve entre 100 et 120 euros sur le net.
    Le 3030 est dans les 90 euros.

    Une image de la turbine GW3030 et GW3050...

    BD3030et3050turbinemetal.JPG

  10. #69
    jplafutura

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Je vous parle de ces machines de ce constructeur parce que le modèle GW3050 présente une particularité intéressante à mes yeux.
    Il est livré avec un "tube de 2,40 mètres" à monter à la place du "petit" sac collecteur pour alimenter directement un "grand" collecteur posé au sol ; une poubelle par exemple...

    BD3050tuyauxevac.jpg


    Bref.
    Presque rien à faire pour se bricoler une souffleuse à ouate de cellulose !
    Remplacez le tas de feuilles par de la ouate grossièrement décompactée, allonger un peu le tuyau, supprimer la poubelle et souffler de la ouate.

    L'un d'entre-vous en pense-t-il quelque chose ?
    Dernière modification par jplafutura ; 20/07/2015 à 08h54.

  11. #70
    neimad9

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Oui tout à fait jplafutura.

    Moi j'ai le 3030.

    Le 3050 possède en effet un tuyau, mais il faudra le rallonger si tu souffle ta ouate ( entre plafond et tuile ). Si c'est en insufflation, c'est un poil court. mais ça doit le faire.

    Je ne regrette vraiment pas mes 90 roros dedans. Un pote est passé il y a 15 jours, il était épaté de la puissance du souffleur et de la facilité de la mise en œuvre.

    Bon soufflage.

  12. #71
    jplafutura

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Merci pour ta réponse, neimad9.
    J'avais besoin de quelques encouragements.

    Bon.
    Puisque tu disposes du B&D 3030, cad sans les 2,40 mètres de tuyau fournis avec le 3050, tu as du te procurer 5 ou 6 mètres de tuyau en diamètre 80.
    Je redoute que les 2,40 mètres soient un peu courts, aussi, si je dois acheter quelques mètres de plus autant acheter directement les 6 mètres nécessaires ; auquel cas le 3030 pourra peut-être me suffire.

    Justement, peux-tu nous ré-expliquer comment tu as adapté le tuyau de 80 sur la sortie du souffleur 3030 ?
    Peux-tu nous montrer une photo ?

  13. #72
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour à tous et merci pour vos partages.
    Interessé comme tout le monde j'ai tenté avec l'aspirateur de mon combiné bois, c'était assez lent. Je suis allé chez LM et j'ai craqué pour le 3050 (sans avoir relu ce sujet donc sans influence consciente) du fait de la turbine metal et du coté cylindrique de la sortie.
    J'aurai du chercher d'occase mais bon.
    J'avais déjà acheté un tuyau de 25m diamètre 75mm, cela correspond bien, je peux avoir différente s longueurs.
    Rapport au bourrage je me dit qu'il vaut mieux avoir la turbine vers le bas, qu'en pensez vous ?
    Dernière modification par Sezare56 ; 01/10/2015 à 02h06.

  14. #73
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Ps : j'ai adapté le tuyau de 75 sur un embout du 3050 avec du scotch, comme ça c'est amovible simplement.

  15. #74
    yannouk

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    salut sezare56. Ca serait cool de penser à nous faire un retour sur la qualité du travail avec le 3050. Parce qu'il y a apparemment de grosses différences suivant les machines utilisées, mais peu de références citées dans ce post pour etayer les commentaires.
    Merci

  16. #75
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    On a le droit de faire de la pub alors :-p
    Il a l'air puissant.
    J'hésite à combiner le souffleur et l'aspirateur.
    Dans le vif du sujet d'ici une semaine ou deux...

  17. #76
    FabStryke

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour,

    Mon retour d'expérience sur le sujet:
    - en mode aspiration, le soufflage de la laine de roche en vrac a un débit très faible, avec de la ouate de cellulose on a régulièrement des bourrages et le décompactage préalable prend pas mal de temps
    - finalement le meilleur moyen est d'avoir le souffleur avec la bouche orientée vers le haut et de l'alimenter à la main, d'où le bricolage de fortune suivant qui marche pas mal :
    IMG_3167.jpg

  18. #77
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonsoir à tous,

    Petit retour sur l'insufflation de ouate avec le 3050 :
    Ça à l'air de bien le faire. Densité calculée entre 53 et 57 kg/m3.
    On peut bourrer plus que de raison.
    Ne pas hésiter à mettre à fond la machine. Ça marche au minimum, mais c'est moins efficace.
    Le tuyau souple noir de ce modèle aujoute de la souplesse au tuyau TPC 75mm, bien raide.

    Au préalable, on dégrossi à la tronçonneuse électrique (le plus efficace pour l'instant) dans de grands bacs et des poubelles. (20 à 30 kg de ouate). Si on est 3, on alimente régulièrement ensuite, sinon, on renouvelle l'opération. On peut dégrossir à la main ou au malaxeur de peinture.

    Je tiens le tuyau, en partant du fond, une deuxième personne aspire en tenant l'appareil à la main. Lorsque que ça bourre au fond, cela s'entend au bruit du moteur.
    A la fin du remplissage, je vise le haut si nécessaire. On stoppe. Je vérifie et bourre manuellement le haut du caisson. Une petite dernière soufflette en sortant le tuyau pour combler.
    Dernière modification par Sezare56 ; 11/12/2015 à 22h11.

  19. #78
    TRANSI

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour.
    Je cherche une solution pour remplir les parois de mes murs de billes de polystyrène. J'ai également pensé au souffleur broyeur mais j'ai peur de cramer le moteur. Qu'en pensez-vous ? Merci.

  20. #79
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Aucun soucis je pense si c'est déjà en billes. J'ai passé 2 ou 3 tonnes de ouate. Faut nettoyer de temps en temps.

  21. #80
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Prends un pas cher, je pense pas que tu aies besoin d'un broyeur puissant pour les billes.
    Pour la ouate, oui. Au bout de 2 tonnes, si ça crame, c'est pas si grave....

  22. #81
    TRANSI

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Merci pour vos réponses. Le fournisseur vend un insufflateur à 170 euros, mais il nécessite un compresseur d'au minimum 300 litres et 6 bars. Du coup un aspirateur de jardin me paraissait faiblard. Bref, si je peux éviter de cramer l'aspi en deux jours et le laisser vivre plus longtemps ce serait pas mal. Le mien est sur batterie, je vais donc devoir me tourner vers l'occasion ou le neuf. Encore merci.

  23. #82
    TRANSI

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    J'ai finalement trouvé un aspirateur pour moins de 40 euros dans une célèbre marque de bricolage avec une sortie d'air dans laquelle y'a juste à insérer un tuyau après avoir déboité le bloc intérieur. Il est increvable ! J'ai bouché par inadvertance le tuyau, le polystyrène a fondu et durci, j'ai pu le retirer, et il est reparti nickel. Pourtant j'ai mis du temps à comprendre le problème et il aurait pu griller mille fois. Il est petit, hyper maniable, puissant et génial pour la voiture et les fenêtres et portes vitrées avec son embout qui se glisse partout. Jamais je n'aurai acheté un produit bas de gamme et pourtant il est top. Bref, si vous avez la même problématique que moi, envoyez un MP

  24. #83
    invite77519806

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Et bien tant mieux. Le choix des billes polystyrène est économique ou c'est pour d'autres raisons ?

  25. #84
    TRANSI

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    C'est une vieille maisonnette en L en pierre 70 cm d'épaisseur, ITE inenvisageable, cela aurait gâché tout le charme. La maison a connu de gros problèmes d'humidité réglées par un drainage. Il y a du placo doublé de polystyrène de 2 à 5 cm d'épaisseur selon les pièces, voir juste du placo sans isolant. L'ancien proprio a par exemple viré le placo isolé lorsqu'il a refait la cuisine qui est très récente, et cette pièce est glaciale. J'avais un vide d'air de 2 à 10 cm à remplir. Je n'ai pas pu en mettre partout par manque d'épaisseur mais j'ai pu en mettre pas mal derrière les murs non-isolés de la cuisine (10 cm) et à certains endroits très exposés. En raison du risque d'humidité et du faible espace, je n'ai pas trouvé d'autre solution. Je ne pense pas gagné grand chose, j'espère 1 degré dans la pièce principale, et 3 pour la cuisine. Je chauffe avec un poêle à bois et en appoint un câble électrique chauffant sous le sol en pierre. Je suis maintenant à la recherche d'une solution pour mieux isoler le toit. L'ex-proprio a refait cette isolation : plafond style lambris-planche de 4 cm d'épaisseur et isolant mince. Cet hiver le toit restait gelé quasiment partout et sous le plafond, c'est un sauna lorsque le poêle fonctionne. Donc je me dis que ce n'est peut-être pas si mauvais que cela en a l'air. Il n'y a pas de comble, sauf dans la cuisine. Sous les tuiles il y a une volige mais c'est tout. Il me reste 2000 litres de billes polystyrène anti-feu, mais j'ai peur que cela ne tienne pas dans le temps dans le plafond. Si vous avez des idées je suis preneur.

  26. #85
    TOTORIN

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour
    Je trouve cette idée très ingénieuse et en plus elle fonctionne, je l'ai appliquée. J'avais à isoler une petite partie de plafond (4m2), je ne savais pas comment faire sans tout casser.
    J'ai juste fait un trou dans le plafond, installé mon broyeur de feuilles (un basique avec entrée carrée de laquelle j'ai enlevé le petit cadre broyeur) comme Agnostica, en position normale comme pour aspirer les feuilles le tube dans la ouate de cellulose émiettée à la main dans un carton posé en hauteur sur un autre carton.
    Je l'ai accroché au plafond par la sangle. pour la sortie J'ai aussi utilisé un tuyau VMC de 80 fixé avec du fil de jardinage et de l'adhésif, idem pour bloquer le bouton marche, remplacé par une multiprise avec bouton. Pour guider le tuyau VMC j'ai pris des cannes de hérisson de ramonage qui sont assez souples et se vissent entre elles....et ça aspire super bien ....Merci à tous !

  27. #86
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour et merci TOTORIN de votre retour d'expérience.
    Ceci permet d'en diffuser l'usage et de développer ce très bon matériau qu'est la ouate de cellulose.

  28. #87
    VinZz972

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Bonjour à tous,
    Je cherchais justement à bricoler une souffleuse à laine de roche puisque j'ai une petite partie de mes rampants à ré-isoler.
    Je comptais au début bricoler quelque chose avec mon compresseur mais vu ce topic, je vais recycler mon broyeur/souffleur à feuilles.

    Merci et vive le système D

  29. #88
    sieurcoug

    Re : Réalisation/autoconstruction d’une souffleuse pour ouate de cellulose

    Merci de votre participation VinZz972.
    N'hésitez à venir partager en retour votre expérience en soufflage de laine de roche par cette technique.

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. ouate de cellulose
    Par jeanmichel57 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 16/02/2010, 14h51
  2. Ouate de cellulose
    Par magalon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/11/2009, 21h23
  3. Ouate de cellulose
    Par PYRENEE dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/07/2009, 13h02
  4. Aide à la réalisation de caisson pour insuflation ouate
    Par maitio dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/04/2008, 13h39
  5. ouate de cellulose
    Par barde63 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 12
    Dernier message: 25/03/2008, 10h42