Répondre à la discussion
Page 6 sur 6 PremièrePremière 6
Affichage des résultats 151 à 174 sur 174

Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.



  1. #151
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.


    ------

    Citation Envoyé par Tiramisu13 Voir le message
    En espérant que tu comprennes ma pensée sans te vexer même si je vois bien qu'il y a parfois des incompréhensions entre l'est et l'ouest.
    Hello,

    Rassure toi car, premièrement, j'ai parfaitement compris ta pensée (même si certains immaginent encore les Suisses avec des sabots en bois, jouant du corps de alpes au millieux de leurs troupeaux de vaches, nous avons malgrés tout évolués ), et deuxièmement je ne vois pas pourquoi je me vexerais, on discute, non ??

    Je partage donc en grande partie ta pensée, et pour les précisions que j'y aurais apporté, se réfèrer au post à Did, ci-dessus...

    Salutations.

    -----

  2. Publicité
  3. #152
    Tiramisu13

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    - sur le besoin / personne, tu as sans doute raison, tiramisu ; mais ce ratio n'est pas un critère d'isolation ; il agrège isolation, surfaces et taux d'occupation
    On est d'accord la dessus.
    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    - cependant, ce qui a fait réagir roy, c'est l'expression "mal isolée" que tu as d'abord utilisée, et là, c'est lui qui avait raison : elle n'est pas si mal isolée que ça, sa maison (en tout cas mieux que la mienne ! Et nettement mieux que toutes les maisons passoires des années 70, 80 et même 90 chez nous - la preuve, la mienne était "au top" du standard en 95 et je consomme environ 100 kWh/m²/an, sous nos climats)...
    Malheureusement, pour moi une maison a 70Kwh/m2/an en 2010 est une maison mal isolée.Le fait que la tienne soit encore moins bien isolée n'en fait pas une maison bien isolée.
    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    En somme, il se retrouve avec une maison trop grande par rapport aux standards d'aujourd'hui (vu les prix du m²), par rapport au nombre d'occupants.
    Mais sauf à la transformer à prix d'or en quasi- maison passive, il consommera beaucoup (tout étant relatif) par personne, sauf à augmenter sa famille (il a passé l'âge ?), réduire la maison (ce qu'il a déjà fait en louant une partie) ou isoler encore (mais comme elle est déjà bien isolée, cela devient moins rentable d'investir encore).
    Je n'ai pas à juger de la taille de la maison ou de la famille de roy, ce sont ses choix.
    Je peux par contre émettre une opinion sur l'isolation de sa maison que je trouve toujours mal isolée et je trouve sa consommation de chauffage annuelle trop élevée pour une maison d'habitation.
    ça c'est mon droit.
    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Donc comme beaucoup d'entre nous, roy fait des compromis. Chauffer aux pellets lui permet au moins d'avoir la conscience très tranquile par arpprt au réchauffement climatique (plus que la famille de 5 occupant 100 m² dont tu parles mais chauffant au fuel ou au gaz) et par rapport aux centrales / décharges nucléaires (plus que la même famille citée chauffant ses 100 m² avec une PAC). Le tout, pour l'instant, à un coût supportable. J'aimerais bien que plus de gens fassent un tel compromis.
    On est d'accord la dessus.j'en ai d'ailleurs déjà fait part à roy sur le sujet qui parlait de sa chaudière froling.je comprends très bien pourquoi il a fait le choix du pellet.
    Dans les conditions actuelles de sa maison, j'aurais sûrement fait le même.

    Donc pour dissiper les malentendus:
    1)Je pense qu'une maison d'habitation qui consomme 35Mwh/an pour son chauffage consomme trop.
    2)je pense qu'une maison qui consomme 70 Kwh/m2/an est une maison mal isolée.
    Ce ne sont que mes pensées, les gens en font ce qu'ils veulent.
    @+

  4. #153
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Tiramisu13 Voir le message
    2)je pense qu'une maison qui consomme 70 Kwh/m2/an est une maison mal isolée.
    Hello,

    Je ne te contredis pas, mais te pose une question... (même si on sort un peu du sujet...)

    Dans ma région aux hivers relativement rudes, où les -15° à -20° ne sont pas rares, ma maison consomme donc (environ) 70 kwh/m2/an. Je ne suis pas très fort en géographie, mais combien consommerait-elle dans une région comme la tienne qui, je crois, à des températures hivernales relativement clémentes ??

    J'ai des amis dans la région d'Avignon, qui ont une maison quasi pas isolée, et qui ont chaud en hiver grace à un petit poêle à bois. (par contre, en été, c'est la fournaise...) C'est sûr que le rapport kwh/m2/an sera énormément meilleur chez eux, et pourtant quasi pas d'isolation...

    Ta conclusion est-elle donc vraiment la bonne ??

    Au plaisir.

  5. #154
    Tiramisu13

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Salut,

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Hello,

    Je ne te contredis pas, mais te pose une question... (même si on sort un peu du sujet...)
    Je n'ai pas l'impression qu'on sorte du sujet.vu ta question de départ sur l'intérêt du CESI, tu sais maintenant qu'il est lié au fait qu'il soit couplé à un SSC et que tu ne peux y penser qu'en cas de consommation de chauffage qui ne soit pas trop importante.
    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Dans ma région aux hivers relativement rudes, où les -15° à -20° ne sont pas rares, ma maison consomme donc (environ) 70 kwh/m2/an. Je ne suis pas très fort en géographie, mais combien consommerait-elle dans une région comme la tienne qui, je crois, à des températures hivernales relativement clémentes ??
    Je ne saurais pas répondre à cette question mais une étude thermique le pourrais.Peut-être serais tu surpris par le résultat dans une ambiance humide.
    Le degré d'humidité ambiant est tout aussi important que la température.
    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    J'ai des amis dans la région d'Avignon, qui ont une maison quasi pas isolée, et qui ont chaud en hiver grace à un petit poêle à bois. (par contre, en été, c'est la fournaise...) C'est sûr que le rapport kwh/m2/an sera énormément meilleur chez eux, et pourtant quasi pas d'isolation...
    Je pense que tu devrais leur demander la consommation anuelle et faire le calcul au m2 pour te rendre compte.Tu pourrais tout aussi bien être surpris du résultat.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Ta conclusion est-elle donc vraiment la bonne ??

    Au plaisir.
    Encore une fois c'est ma pensée.De plus, je vois que les mots "mal isolée" te gêne.il me semble que cela vient du fait que notre échelle de valeure est différente.
    Si tu préfères admettons que ta maison est bien isolée même si je ne le pense pas.
    Si je le pensais je te conseillerais de te lancer dans le CESI/SSC, et comme tu peux le voir je t'ai déjà dit qu'en l'état actuel de ta maison ce n'est pas envisageable.

    @+

  6. #155
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    une question à roy: utilise tu (chauffe tu , donc) la totalité de ta maison l'hiver? ou pratiques tu une sorte de migration saisonnière en n'utilisant pas usuellement une partie de ta maison quand il fait froid.

    On est en train de juger de la valeur de l'isolation d'après le quotient consommation/surface totale. Mais si on utilise qu'une partie de la maison ,ça change beaucoup. J'en parle par expérience personnelle, l'hiver on ne chauffe que les pièces qu'on utilise (et on ferme les portes) de la sorte la conso de chauffage en tout électrique(convecteurs basiques) , je l'évalue à 2500-3000 kWh .
    Mais ce n'est pas honnête de faire un quotient avec la surface . Sinon dans ce cas j'arrive à 2500/117=21 kWh/m²/an ... presque du passif

    yves

  7. #156
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    On est d'accord, c'est juste une approche, un "indicateur", faute de mieux. Le vrai classement énergétique se calcule, en fonction de normes. Il est forcément théorique.

    Là, on juge par la consommation réelle, qui dépend de l'occupation (surface réellement occupée durant la période chauffe, mais aussi fréquence : continue ou intermittente, etc..), de la saison (hiver dernier plus froid et plus long), de la situation (climat et altitude - ce qu'évoque roy ; il faudrait bien sûr comparer à la DJU du lieu, qui chiffre, de manière simple, "la demande climatique" liée au lieu).

    Donc c'est un indicateur, qu'on a sous la main.

    Le classement énergétique est une caractéristique d'une maison, selon une norme commune, en fonction de la qualité de l'isolation de ses enveloppes et du mode de chauffage choisi.

    C'est à rapprocher de la consommation "normée" d'une voiture, selon des cycles théoriques. Dans la vie réelle, certains font mieux. Beaucoup font moins bien.

  8. Publicité
  9. #157
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    une question à roy: utilise tu (chauffe tu , donc) la totalité de ta maison l'hiver?
    Oui, toutes les pièces ne sont pas à la même température, mais toute la maison est chauffée (et utilisée, donc).

    A+

  10. #158
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonsoir,

    petit retour ...

    Il y a trois semaines et demis, J'ai remis ma chaudière en "mode hiver". Etant en "entre saison", elle a tourné le nuit et s'est arrêtée le matin, car le soleil était venu en relève...

    Donc, le matin, lors de l'arrêt de la chaudière (merci le soleil...), le "surplus" de chaleur de la chaudière, part dans le ballon d'ECS, et de ce fait, j'arrive à passer plusieurs jours sans recharge du ballon ECS à proprement parler.

    En exagérant un peu, je peux dire que pendant 4 à 5 jours, je consomme zéro kg de pellets pour mon ECS, car ce n'est que de la récup de chaleur résiduelle de la chaudière...

    A prendre au léger, mais quand même, encore une fois, ne pas négliger l'importance des réglages...

    A+

  11. #159
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Une question : ton circulateur ECS s'enclenche encore en-dessous de 65 °, dans les jours qui suivent un cycle de chauffage de l'ECS ??? Je ne pense pas avoir cette possibilité (au-delà d'une post-circulation, mais c'est dans la foulée d'un cycle de chauffage ; donc chez moi, en-dessous de 63 ° - c'est mon paramétrage, l'eau chaude qui reste dans la chaudière est perdue - sauf la chaleur résiduelle encore présente au cycle suivant)

    Ce que tu dis amènes à interpréter les données qui figurent plus haut sur le "rendement" d'un cycle de chauffe : tu avais alors calculé la consommation avant déclenchement du circulateur et la consommation après... Or une partie de l'eau chaude qui reste "après" semble, d'après tes dires, être utilisée finalement. Donc le rendement serait moins mauvais que calculé, non ?

  12. #160
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Une question : ton circulateur ECS s'enclenche encore en-dessous de 65 °, dans les jours qui suivent un cycle de chauffage de l'ECS ???

    ... Or une partie de l'eau chaude qui reste "après" semble, d'après tes dires, être utilisée finalement. Donc le rendement serait moins mauvais que calculé, non ?
    Oui, lors de l'arrêt de la chaudière, le "reste" de température part dans le ballon tant que la température de celui-ci est 5° plus bas que la chaudière. Par exemple, la chaudière est à 40° et le ballon à 35°. Suite à un tirage d'ECS, le ballon passe à 25°. Le circulateur s'enclenche et le ballon va remonter à environ 28° et la chaudière va descendre à 33°.


    Le rendement doit être effectivement moins mauvais que calculé.

    A+

  13. #161
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonsoir à tous,

    Je fais remonter ce fil car, finalement, je pense quand même mettre un CESI. Comme je l'ai déjà dit plus haut, j'ai un certain nombre de contraintes contre lesquelles je ne peux rien faire. Mais, après réflexion et grattage de tête, et avant d'avoir à faire à des prétendus pros qui vont me raconter n'importe quoi, je me permet de vous poser deux questions:

    1) Peut-on poser des panneaux solaires en façade ?
    Si oui:

    2) En façade, ces panneaux seraient au soleil de 12h00 au coucher du soleil en été, et de 12h00 à environ 16h30 en hiver... Les performances en hiver m'importent peu, par contre en été, est-ce suffisant pour faire de l'ECS ??

    J'ai encore une autre solution (qui nécessitera l'accord d'un voisin - qui m'avait traité d'assassin de forêts avec mon chauffage à pellets et que lui il pollue pas avec ses convecteurs et sa maison pas isolée parce que lui il a pas de cheminée sur le toit et que ça c'est quand même une preuve - bref, c'est pas gagné mais jouable):
    Entre mon toit et celui de ce chère voisin, j'ai une hauteur de mur d'environ 1,5 mètre parallèlle aux deux pans de toi. Ce mur est au soleil du matin au soir, mais peut-on mettre des panneaux verticaux (dans le sens de l'épaisseur) mais à 45° dans le sens de la largeur ?? (pas sur d'être clair, là...)

    D'avance, merci beaucoup pour vos réponses.

  14. #162
    Fab02300
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    1) "Peut-on poser des panneaux solaires en façade ?"

    Absolument, bien que cette configuration soit préféré par les gros SSC, afin d'avoir une très grosse surface de capteur à l'abri de toute surchauffe (le rendement est volontairement dégradé pour l'été).
    Mais sans être pour autant, au top niveau rendement pour l'hiver, cela permet surtout de sur-dimensioner, pour l'hiver.

    2)"En façade, ces panneaux seraient au soleil de 12h00 au coucher du soleil en été, et de 12h00 à environ 16h30 en hiver... Les performances en hiver m'importent peu, par contre en été, est-ce suffisant pour faire de l'ECS ??"

    Pour un CESI à usage purement estivale, viser moins de 45° d'inclianision SUD +/- 15°, cela garanti une faible surface mais qui tourne à bloc
    Capteur & ballon bien dosé, cela devrait pas être excessif pour un petit CESI que l'on attend que l'été.
    Essaie cela pour avoir une petite idée (!A faire validée!)
    http://ines.solaire.free.fr/ecs_1.php

  15. Publicité
  16. #163
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Merci fab,

    Je vais voir ton lien.

    Je suis déjà rassuré, ça semble faisable...

    A+

  17. #164
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonsoir,

    et bonne année à toi roy (et les autres aussi , bien sur)

    le logiciel top de chez top , il est de chez vous ; c'est polysun.

    Soit tu fais, soit tu fais faire, si tu passes par un installateur conventionné sebasol il s'en servira et pourra tu proposer le montage le plus approprié et surface, disposition ,etc....

    Si tu fais toi même après avoir fait le stage à Lausanne et que tu fais donc affaire avec sebasol, il pourront t'étudier de la même manière ton installation avec le logiciel et te commander au meilleur prix le matériel à la rondelle près. Comme tu en est capable , et si tu as le temps c'est à mon sens le meilleur choix

    A la question de la disposition du champ solaire , il faut savoir que bien des choses sont possibles . Comme tu recherches une autonomie d'été c'est accessible aves 6 m² et si l'orientation est défavorable tu augmente légèrement la surface pour retrouver une production identique.


    La disposition des panneaux en façade est réputé minimiser les surchauffes en été, car le soleil dété à midi est plus haut et la surface du champ solaire"vue" par le soleil diminue lorsque le soleil monte. Pour les mêmes raisons en hiver la collecte est maximisée par rapport à une inclinaison plus horizontale, ce qui n'est pas ton problème.
    Si tu regarde page 6 en bas de ce PDF:
    http://www.sebasol.ch/archives/2008/...2017.05.08.pdf
    il y a une abaque qui compare la production de différentes orientations/inclinaisons . Il semble que tu aurais intérêt à incliner un peu genre 75 °. Mais ce n'est pas sûr car il s'agit de production sur l'année: donc il faut demander à un installateur sebasol ou retéléphoner à pascal Cretton qui saura mieux te dire.

    Il y a un piège avec le solaire(non, pas qu'avec le solaire); c'est d'imaginer que parce que on comprends comment ça marche on est capable de trouver tout seul le meilleur plan . Alors qu'avec sebasol tu as une ressource en expertise qui n'existe peut être ailleurs en Europe . Donc , à mon sens, fais des photos, expédie les ou fais les voir à un installateur ou à pascal Cretton (y compris les trajets des conduites de fluide solaire) ;et eux sauront te dire quel est le meilleur compromis

    bon courage pour ton projet

    yves

  18. #165
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello,

    Merci Yves pour ta réponse.

    Dans ton lien il y a un truc qui me chicane, il y est écrit:

    - Famille de 4 personnes, 6 m2 de panneaux et ballon 500 litres.

    - Famille de 6 personnes, 9 m2 de panneaux et ballon de 1000 litres.

    Or nous sommes 5 en famille, plus une locataire, soit 6 personnes. J'ai déjà le ballon installé, mais de 500 litres. Que faire ?? 6 m2, 9 m2 ou changer le ballon pour un 1000 litres ?? (Celui qui répond la troisiemme solution à perdu )

    A+

  19. #166
    manet42

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    j'ai gagné, tu mets deux balons de 500 l !

    Blague à part on peut voir ça sur le site Rotex, mais pas obligé de prendre cette marque, c'est juste pour voir le schéma hydraulique.
    Analyse le surcoût pour plus de capteurs ce n'est peu-être pas si énorme.

  20. #167
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    j'avais zappé ta question

    Alors voila ma(mes ) réponse(s): il y a sans doute plusieurs optimum possibles.
    Je précise que la boussole c'est le coût du kWh produit. Que ce coût est fait des frais d'établissement et des frais de fonctionnement (ces derniers sont peu importants pour le solaire en auto construction , conso du circulateur,de la régulation,un coup de chiffon).

    Le dimensionnement 6 m² -500l est fait pour les gens qui n'ont pas d'autre moyen performant de produire l'ecs; or tu es loin d'être dans ce cas (ta chaudière récupère les miettes de chaleur, et ton installateur a fait des lyres antithermosiphon (à vérifier)). Ce dimensionnement permet de couper totalement une chaudière fuel ou autre en été . Et les économies induites sont plus conséquentes que la seule production solaire, puisqu'il n'y a pas besoin de réchauffer la carcasse de la chaudière en plus de l'eau chaude . Carcasse réchauffée en pure perte pour l'immense majorité,mais pas dans ton cas

    Donc il y a un premier palier qui consiste à garder ton ballon de 500l et a brancher dessus 6 m² de capteurs. Je repense à quelque chose , ton eau est calcaire je crois, est tu limité en température pour cette raison? peux tu monter ton ballon à 90°C sans entartrer ton ballon?

    IL faut comparer avec les coûts induits par un agrandissement
    -du champ solaire( a priori c'est proportionnel à la surface)
    -de l'augmentation du stock, il faudra rajouter un ballon,une vanne 3 voies(plusieurs cas de figure possible)
    -la ligne solaire est d'un diamètre un peu plus gros ,c'est tout
    - la régulation est un peu plus complète , mais ça va pas chercher loin

    Et ce que tu produira en plus (soit en ecs, soit en ecs +chauffage)


    Mais je pense que le coût du kWh produit sera moins favorable , par contre tu va éclater tout ce qui se fait ebn coût du kWh produit avec la première solution parce que tu as déja le ballon qui va bien et qu'il est raccordé

    Si tu traines pas trop , il reste des places pour le 29 janvier:
    http://www.sebasol.ch/cours.asp

    et je me tâte pour aller au cours avancé (voir en bas de page)

    yves

  21. #168
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message

    Ce mur est au soleil du matin au soir, mais peut-on mettre des panneaux verticaux (dans le sens de l'épaisseur) mais à 45° dans le sens de la largeur ?? (pas sur d'être clair, là...)

    .
    Je débarqu un peu tard, j'avais zappé ce fil.

    Mais si ce mur est au soleil touyte la journée, c'est qu'il est grosso modo orienté Est-Ouest et sans masque.

    S'il est Est-Ouest, en été, le soleil passe à sa verticale et si tes panneaux sont verticaux, ils ne vont pas capter beaucoup...

    En revanche idéal si tu mets une "casquette" à ce mur, à 45 ° maxi - voire un peu plus horizontal, avec tes panneaux, genre petit abri, table de ping pong, garage à vélos ou que-sais-je ????

    Mais je ne suis pas sûr d'avoir bien compris ta configuration.

    En tout cas, à mon humble avis, si la position verticale se défend en tant que chauffage solaire, c'est pas souhaitable pour un CESI...

  22. Publicité
  23. #169
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    Si tu traines pas trop , il reste des places pour le 29 janvier:
    http://www.sebasol.ch/cours.asp
    Bon ben on verra tout ça le 29, je me suis inscrit...

    A plus pour un retour...

  24. #170
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello,

    @ yves, j'ai du annuler le cours suite à un empêchement de dernière minute, mais ce n'est que partie remise, ce sera pour cet été...

    Pour les autres, ou pour ceux qui avaient suivi cette discussion, je déterre ce topic car l'année passée javais écrit ceci:

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Après de nombreux essais, voilà ce que j'ai fait:

    - Nombre de recharge journalière limité à une seule, et seulement si besoin.

    - Horaire de la recharge: de 17h30 à 20h00. (très important, on va voir pourquoi...)

    - Température mini 35°, maxi 48°.

    J'explique:

    - La chaudière va démarer à 17h30.

    - 22 minutes et 2,4 kg de pellets plus tard, elle atteind 65° et va chauffer le boiler.

    -Au alentours de 18h20 le boiler est à 48° dans tout son volume.

    - La chaudière s'arrête et il reste à l'intérieur 115 litres d'eau à 70°. "Normalement", ces 115 litres seraient "perdus" car la chaudière se refroidirait dans la cave.

    MAIS:

    C'est à 18h30 que les enfants vont à la douche et/ou au bain. Je prend une douche. Donc:

    - Le bas du boiler descend de température, et la chaudière ne redémarre pas car verrouillée sur une seule charge par jour (qui vient d'être fait, donc...)

    - Par contre, grace au système pompeusement appelé chez Fröling "récupération de la chaleure résiduelle", la chaudière va faire circuler ses 115 litres afin de se "refroidir" dans le boiler qui, du même coup, reprend sa température maxi. Donc la chaudière ne se refroidit pas "dans le vide", mais dans le boiler.
    J'ai finalement changé ces réglages. En effet, avec cette solution, si la température de l'eau au bas du ballon était supérieure à 35°C à 17h30, la chaudière ne se mettait pas en route (ce qui était voulu), mais en cas de gros tirage d'ecs le lendemain on pouvait avoir de l'eau froide au moment de la recharge.

    J'ai donc fait ceci:

    - Une seule recharge par jour (comme avant)

    - Plage horaire de la recharge: 05h30 à 12h00 et 14h00 à 22h00.

    - Température de démarrage: 22°C et température max: 55°C.

    Cette solution permet de plus (+) utiliser l'eau disponible dans le ballon, mais sans jamais avoir d'eau froide. Quand le bas du ballon est à 22°C (donc démarrage de la chaudière), le millieu est entre 35°C et 40°C, alors que le haut est entre 42°C et 45°C.

    Les recharges sont espacées de 36 à 48 heures et la conso de granulés est identique (sur la durée).

    Voilà, si ça peut servir à quelqu'un...

    A+

  25. #171
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Je rajouterais juste : cela dépend du degré d'exigence qu'on se fixe. Pour ma part, certains jours, on frise l'eau froide, mais je ne relance pas la chaudière sachant que le lendemain il fera beau et que le CESI rechargera à bloc.

    [mais si je me souviens bine, tu as un locataire, donc pas autant de liberté que moi - moi, c'est juste les enfants qui râlent et ils n'ont pas pris l'habitude de m'engueuler...].

  26. #172
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Je rajouterais juste : cela dépend du degré d'exigence qu'on se fixe. Pour ma part, certains jours, on frise l'eau froide, mais je ne relance pas la chaudière sachant que le lendemain il fera beau et que le CESI rechargera à bloc.

    [mais si je me souviens bien, tu as un locataire, donc pas autant de liberté que moi
    Parfaitement juste. Quand on encaisse un loyer, il faut que ce soit parfait...

  27. #173
    polo3100

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Parfaitement juste. Quand on encaisse un loyer, il faut que ce soit parfait...
    Salut !
    Assez complexe ton histoire ! je vois pas trop comment ou pourrait faire sans logiciel de simulation :s . Si j'étais toi, je demanderai à Héliofrance de me faire une note de calcul avec Polysun. Tu saura au moins à quoi t'en tenir, et tu aura un devis par la même occas. Mon stage chez eux m'a montré que dans des cas complexes, il était préférable de faire une note de calcul pour pas avoir de "surprise". Si jamais envoie moi un MP, jte donnerai le mail direct du mec qui s'occupe de ça, c'est le mec qui fait la formation
    Sinon, le site de Fab est génial ! Merci il est super utile pour avoir une idée de ce qui est récupérable !
    Mon instal serrait à 84% de couverture !

  28. #174
    fabius50

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par invite87302233 Voir le message
    Il y a 2 mois, j'aurais été d'accord avec toi. Mais plus maintenant; je m'explique:

    Avec les réglages d'origine de la chaudière je consommais entre 9 et 13 kg de pellets par jour pour l'ECS. Pourquoi ?

    - Le nombre de recharge journalière était libre.

    - L'horaire des recharges était de 24h/24h.

    - La température mini du boiler était de 42° et la maxi de 48°.

    Ce qui fait qu'après la moindre petite douche ou 3 petits lavages de mains, la chaudière redémarrait, brûlait ses 2,4 kg de pellets pour se chauffer (en fait un peu moins, car elle restait toujours un peu chaude) et ainsi de suite de nombreuses fois par jour...

    Après de nombreux essais, voilà ce que j'ai fait:

    - Nombre de recharge journalière limité à une seule, et seulement si besoin.

    - Horaire de la recharge: de 17h30 à 20h00. (très important, on va voir pourquoi...)

    - Température mini 35°, maxi 48°.

    J'explique:

    - La chaudière va démarer à 17h30.

    - 22 minutes et 2,4 kg de pellets plus tard, elle atteind 65° et va chauffer le boiler.

    -Au alentours de 18h20 le boiler est à 48° dans tout son volume.

    - La chaudière s'arrête et il reste à l'intérieur 115 litres d'eau à 70°. "Normalement", ces 115 litres seraient "perdus" car la chaudière se refroidirait dans la cave.

    MAIS:

    C'est à 18h30 que les enfants vont à la douche et/ou au bain. Je prend une douche. Donc:

    - Le bas du boiler descend de température, et la chaudière ne redémarre pas car verrouillée sur une seule charge par jour (qui vient d'être fait, donc...)

    - Par contre, grace au système pompeusement appelé chez Fröling "récupération de la chaleure résiduelle", la chaudière va faire circuler ses 115 litres afin de se "refroidir" dans le boiler qui, du même coup, reprend sa température maxi. Donc la chaudière ne se refroidit pas "dans le vide", mais dans le boiler.

    - C'est pour ça qu'on ne peut pas parler d'une correction de 20% dans ce cas.

    Voilà pourquoi je voulais préciser que avant de se lancer tête baissée dans le solaire, il faut déjà chercher à optimiser les réglages du matériel existant. J'ai quand même diminué ma consommation de bien plus de 50% en ayant toujours de l'eau bonne chaude aux robinets...

    Salutations.
    Bonjour,

    je fais comme toi sauf que je chauffe mon ballon d'eau chaude 1 jour sur deux sauf le weekend ou li est chauffé les deux jours. je programme à 18 h 00 jusque 20 h c'est utilsable juste qu'au sur lendemain matin.... je le chauffe à 50 ° s'il fait très froid je monte à 55 - 60 °.

  29. Publicité

Sur le même thème :

Page 6 sur 6 PremièrePremière 6

Discussions similaires

  1. Astuce pour augmenter la production d'un CESI
    Par gennyF dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 19/10/2009, 20h24
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 02/04/2009, 11h34
  3. Consommation / Régulation chaudière à pellets
    Par tomiris dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/03/2009, 08h44
  4. quel normes pour installation d'un conduit poele a bois pellets
    Par tuff dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/11/2008, 11h03
  5. [Thermique] utilité d'un régulation pour chaudière fioul ?
    Par piemchien dans le forum Dépannage
    Réponses: 8
    Dernier message: 02/09/2008, 17h58