Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 174

Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.



  1. #1
    invite87302233
    Invité

    Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonjour à tous,

    Je vous fait part d'un petit retour d'expérience. Je suis passé il y a quelques mois au chauffage à pellets, je devais mettre un CESI mais au dernier moment j'ai passé le budget de celui-ci dans de nouvelles fenêtres.
    Je me retrouve donc aujourd'hui avec ma chaudière comme seule et unique production de chaleur pour le chauffage et l'ECS. Comme je n'avais pas trouvé de réponses sur la conso de pellets pour l'ECS, je vais vous donner quelques chiffres:

    - Nous sommes 5 en famille, plus une locataire.

    - J'ai un ballon d'ECS de 500 litres (celui initialement prévu pour le CESI)

    - La chaudière a une capacité d'eau de 115 litres.

    - Après réglage fin, elle ne fait au besoin qu'une charge par jour, seulement si nécessaire.

    - En été, donc que pour l'ECS, elle consomme en moyenne 4,1 kg de pellets par jour. Sur ces 4,1 kg, 2,4 servent à chauffer la chaudière.

    - On peut donc calculer que pour une année de 200 jours en "mode été" et 165 en "mode hiver", il faudra pour l'été: 200 x 4,1 = 820 kg, et pour l'hiver 165 x (4,1 kg - 2,4 kg = 1,7 kg), car la chaudière est déja chaude, soit 280 kg. Donc un total pour l'année de 280+820= 1100 kg de pellets pour l'ECS.

    Je paie mon pellet Certifié Dinplus livré en vrac pour 8 tonnes 370 Frs (265 euros) ce qui fait pour l'année 291 euros.

    Le CESI m'était devisé à 15000 francs (10000 euros au change de l'année passée). En suposant un ensoleillement de 100% (impossible), il faudrait donc 10000 divisé par 291 = 34 ans pour amortir tout ça...

    Sans parler que pendant que le soleil chaufferait mon ECS, j'aurais une chaudière payée qui dort à la cave...

    Voilà, mon but n'est pas de créer une polémique, mais de donner des chiffres à ceux qui se posent la question de la conso de pellets pour l'ECS, c'est tout.

    Meilleures salutations.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Pas de crainte, pas de polémique. Un petit apport.

    1) Cela rejoint grosso modo des réflexions "pifométriques" que j'avais faites en réponse à cette question. Bravo pour les données précises.

    Les apports :

    1) Ton cas est un peu extrême : en France, les devis sont un peu plus raisonnables. Mais les pellets un peu moins chers aussi. Et on bénéficie encore (aïyaï, mauvaises nouvelles annoncées sur les crédits "développement durable") d'un crédit d'impôts + selon le cas d'aides des Conseils Régionaux. Le coût réel net à charge du citoyen est de l'ordre de 4 000 € pour une installation "moyenne" réalisée clefs en main par un artisan agréé [en tenant compte des aides actuelles].

    2) Pour une famille, les CESI ont généralement chez nous un ballon de 300 l pour environ 5 m² de panneaux. Donc le rendement de l'opération "chauffe de l'ECS par les pellets" sera moins bon (la chaudière démarre et se réchauffe - donc consomme autant - pour moins d'eau chaude produite)...

    3) Il reste que mes conclusions "pifométriques" étaient à peu près les mêmes : les CESI sont trop chers et les pellets pas assez pour rendre l'installation d'un CESI rentable dans le cas d'une chaudière à pellets. Cela n'a vraiment de sens économique que si la source alternative est couteuse : électricité (surtout si pas de tarif de nuit), gaz (surtout si propane liquide)...

    4) Cela peut jouer pour les labellisations BBC il me semble, donc pour là encore l'obtention du crédit d'impôts. Pour passer en-dessous du seuil fixé, il peut être plus simple de passer par le CESI plutôt que par une usine à gaz au niveau du chauffage...

    Je ne suis pas très expert, mais cela joue il me semble.

    5) Cependant, avoir un CESI pour ne pas bruler inutilement de la biomasse alors que le soleil est radieux n'est pas aussi excentrique que le donne à penser tes chiffres. Tout cela dépendant pas mal du "gisement solaire". Mais c'est clairement "pas rentable"...

  4. #3
    bfx

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonjour,
    ça rejoint (plus finement) l'analyse sur un autre post où la comparaison se faisait entre CESI et ballon électrique. Si c'est uniquement pour l'ECS, en dehors de la conscience écologique, la solution clé en main est effectivement difficilement amortissable. Hors considération des aides étatiques qui poussent les prix à la hausse, l'amortissement est plus rapide (à quantifier) en utilisant le solaire en apport pour le système de chauffage en hiver. Comme toujours, c'est la pensée globale (isolation, gains solaires possibles, puissance de la chaudière complémentaire) qui doit être la ligne directrice et non une juxtaposition d'éléments sous "contrainte" d'effets de mode et de crédit d'impot. Ainsi, il peut être plus rentable avec une excellente isolation, un ciel clair en hiver et une centrale hydro (coté ecolo) d'installer du solaire passif et basse température complétés par une chaudière électrique.
    Quasiment rien n'est impossible, il suffit souvent d'un peu d'imagination et de sueur...

  5. #4
    xraylil

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonjour,
    en négociant les prix et en faisant son installation soi même on peut faire une solution mixte SSC poele à granule hydro pour 6000€ donc pas si cher que ça.

  6. Devis
  7. #5
    invite87302233
    Invité
    C'est juste, mais je parlais d'une chaudière. Ma maison est trop grande pour un poêle...

    Salutations.
    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    5) Cependant, avoir un CESI pour ne pas bruler inutilement de la biomasse alors que le soleil est radieux n'est pas aussi excentrique que le donne à penser tes chiffres.
    Absolument d'accord là dessus. C'est pour ça que j'ai précisé que mon but n'était pas la polémique.

    Mais, quitte à brûler une énèrgie autre que le soleil, le moins mauvais reste le pellet (à mon avis...) par rapport au fuel, au gaz ou à l'élèctricité...

    Mon chauffagiste m'avais mis d'office le solaire dans son offre de chaudière à pellets; comme une évidence... J'ai presque eu mauvaise conscience de ne pas avoir pris le CESI, mais des fenêtres "au top" à la place. (dans le long terme, je pense avoir plus à gagner avec les fenêtres qu'avec un CESI...)

    Je ne suis pas "anti-CESI", bien au contraire. Dans le cas d'une construction neuve, le prix du CESI est englobé dans cette derniere, donc, à mes yeux, tout de suite valable. Pour un changement de chauffage, par contre...

    C'est dans ce seul but que j'ai communiqué ces chiffres, encore une fois, simplement à titre d'information.

    Meilleures salutations.
    Dernière modification par Linn ; 11/07/2010 à 17h05. Motif: fusion de deux messages consécutifs du même auteur

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    votre retour est très intéressant ,pouvez vous préciser si les chiffres que vous avancez pour la conso de pellets sont le résultat d'une mesure ou d'une estimation?
    Je vous en donne la raison:le rendement de stockage et de génération d'un générateur et d'un stock de chaleur peuvent être très diminués par l'incompétence de l'installateur.Quand je dis très, il faut comprendre non pas zéro virgule quelque chose, mais 2, 3 ou plus de fois l'équivalent énergie du combustible. La situation avec le solaire est très différente : le solaire est moins sensible pour ce qui est de la génération de chaleur aux pertes du ballon et des lignes, parce que tant qu'il y a "de la place"dans le ballon le solaire charge et donc la production solaire est toujours supérieure à ce qui sera consommé .C'est abusivement que l'on dit : on a consommé tant d'eau chaude donc on a produit tant. La réalité du solaire est: on a produit la consommation plus les pertes. Idem pour le fossile ou le bois ;il faut dire on a brulé la conso plus les pertes

    Pour vous en convaincre:
    http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=402
    concrètement cela veut dire 2 choses;
    des lignes de transport de la chaleur bien isolées
    des siphons antithermosiphons sur les réservoirs de chaleur (en avez vous sur votre ballon?)

    On peut aussi se demander quelle lubie a traversé l'esprit de votre chauffagiste à vouloir installer un boiler de 500l, sachant qu'il n'y aurait pas de solaire. Le combustible solide ou liquide se dégrade avec le temps dès qu'il est brulé; y toucher c'est déjà perdre.Mais bon, s'il est prévu pour le solaire , vous vous trouvez du coup en position de faire du solaire à un coût très favorable.A condition de ne pas passer par un" taxeur d'écolo" comme votre chauffagiste.Un petit lien pour vous montrer ce que je veux dire:
    http://www.sebasol.ch/archives/2008/...re%20ScanE.pdf

    Et pour anticiper votre question ,quel est le prix" normal" d'une installation solaire?,
    http://www.sebasol.ch/estimation_cem.pdf
    soit environ 13000 de vos francs avant subventions , remises d'impots et le cout du boiler et de sa connexion en moins dans votre cas.
    Si vous vous prenez par la main,
    http://www.sebasol.ch/estimation_auto.pdf
    environ 9000FS moins le ballon 2500 ,moins les subventions etc...

    Peut être connaissez vous sebasol? Ils ont des installateurs compétents et peuvent vous aider si vous voulez vous lancer:
    http://www.sebasol.ch/

    D'autre part , il faut voir qu'en demi saison et en hiver vos capteurs feront une partie du travail et qu'il y aura également économie de pellets en hiver. Vous pouvez espérer une couverture de 70 % de l'ecs sur l'année. Je n'ai pas encore rencontré de personne pouvant le faire dans des conditions si économiques (parce que vous avez déjà le ballon,est il a double échangeur?)

    yves

  10. Publicité
  11. #7
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello,

    Merci pour cette réponse et les liens très intéressants...

    Ma chaudière a un compteur de consommation, les chiffres que je donne sont donc exacts.

    Le ballon de 500 litres est déjà prévu pour le solaire, avec les deux serpentins. Pour le moment, la chaudière charge par le bas et le serpentin du haut et libre. Le raccordement sera donc changé dans le cas d'une éventuelle installation solaire.

    Je ne connaissais pas sebasol, mais je vais prendre contact avec eux...

    Salutations.

  12. #8
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    Je ne connaissais pas sebasol, mais je vais prendre contact avec eux...
    vous avez la chance de vivre du un pays qui impose un controle qualité et subventionne l'installation solaire qu'elle soit faite par une entreprise ou un particulier.

    En France tout est fait pour décridibiliser le solaire:Un coup , des subventions , un autre plus du tout.
    Pas de formation(si en fait, 2 jours) et de controle qualité, donc les mêmes erreurs de montage se répètent indéfiniment. Et un prix de l'électricité subventionné (mais patience, ça va changer).

    Je me suis déplacé à Lausanne pour faire le stage d'une journée ,a la suite de quoi j'ai construit mon installation.Vous pouvez y aller en confiance

    yves

  13. #9
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    vous avez la chance de vivre du un pays qui impose un controle qualité et subventionne l'installation solaire qu'elle soit faite par une entreprise ou un particulier.
    En Suisse, les subventions sont très nettement inférieures à la France. De plus, les barêmes sont cantonnaux et si vous faites votre demande en fin d'année, il y a de fortes chances qu'il n'y ai plus de sous de disponible...

    Pour ce qui est de la qualité par contre, cest vrai que nous sommes "gâtés", et ceci pour 2 raisons:

    1) lLes contrôles de qualité sont obligatoires dès la fin des travaux (par exemple à la fin d'un changement de système de chauffage), ce qui évite certains trucs "farfelus" que l'on peut voir chez vous (comme un local à pellets en placaux platre, avec une ventilation et 2 spots à l'intérieur; tout ce qu'il ne faut pas faire...) Nous avons des normes plus strictes, mais les résultats sont là... (un local à pellets doit être en maçonnerie, anti feux, avec porte d'accès anti feux, etc, etc... Un local en bois est rigoureusement interdit)

    2) Pour la qualité du matériel disponible: nous avons du très bon (chez vous aussi), du moins bon mais bien quand même (pareil chez vous), mais nous n'avons pas de marques improbable, venus d'on ne sait où... ça limite un peut les "catastrophes"...

    Par contre un point où on ne vous doit rien (et inversément), c'est sur l'incompétence d'une (grande) partie des chauffagistes...

    Salutations...

  14. #10
    Tiramisu13

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Salut,

    Tu dis consommer 820kgs de pellets soit 217€ dans la période de temps agréable quand tu n'as plus de chauffage.
    Tu consommes 3 fois plus hors période de chauffe pour ton eau chaude.
    de plus, tu as déjà le ballon double serpentin.
    Dans ton cas il est enviseageable de ne chauffer ton ballon par le solaire que pour la période hors chauffe de la chaudière avec des capteurs que tu ferais toi-même et qui ne te coûterait pas grand chose et serais amorti entre 3 et 7 ans suivant la sécurité et régulation que tu souhaites.

    Tu peux même penser à un système tout bête avec un tuyau PER et pas cher.

    Sachant que c'est la période d'hiver la plus problèmatique pour couvrir tes besoins tu arriverais à 100% de tes besoins sur la période des 200 jours.Pour l'hiver tu utiliserais ta chaudière à pellets.

    A mon avis tu est le cas idéal pour l'amortissement d'un CESI.

    @+

  15. #11
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello,

    Je vais laisser passer un été et je vais réfléchir à tout ça...

    C'est vrai que je suis nettement moins convaicu du solaire qu'au début, mais si je peux trouver une installation à un prix "honnête", alors pourquoi pas, car mon devis à 10000 euros frise l'escroquerie quand même...

    Merci et salutations.

  16. #12
    Ulyssesourd

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Salut roy1360,
    Les pellets sont une énergie renouvelable, Et si t as opté pour une chaudière pellet pour produire de l'ECS + chauffage, c'est un bon choix. Et tu as un ballon ECS de 500L c'est aussi un très bon choix, mais je pense qu'en été tu devras chauffer ce ballon qu'une fois par semaine et à 85-90°C ce qui diminue des marches arrets fréquents pour maintenir au chaud le ballon. Une fois le ballon chauffé à la Haute T°, tu coupes totalement ta chaudière. un ballon de 500 l à 85°C a de quoi de "tenir" une semaine ! En plus tu fais fonctionner la chaudière à plein gaz et longtemps ce qui augmente son rendement.
    Si tu veux passer au solaire c'est un bon choix mais certes si le mauvais temps persiste en été, tu devras remettre en route ta chaudière pellets...Car par le solaire, il faut toujours un appoint...
    A reflechir
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  17. Publicité
  18. #13
    manet42

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonjour,
    J'ai une chaudière à pellets et des capteurs solaires ( auto-vidangeables).
    Je confirme que le chauffage en été par la chaudière n'est pas très rentable...Et que le solaire en hiver (déc.janv. début Fév.) ne donne pas beaucoup.
    Par contre l'année passée du 15 mai au 15 octobre le solaire a suffit pour l'ECS....Repos de la chaudière !
    Cette année arrêt depuis le 1er Avril. Ce même mois d'avril chauffage de la maison uniquement solaire en "bidouillant bien les réglages".
    Le ballon de 500L permet 3 à 4 jours sans soleil en été.
    J'avais calculé que le changement de fenêtres n'était compensé qu'après 75 ans...Encore plus long que le solaire, car je pense économiser 500/600kg de pellets.
    Cordialement.

    JC

  19. #14
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Je ne sais si toutes les contributions se situent bien dans l'optique de roy : j'ai une installation pellets + ballon ; est-ce que cela vaut le coup de mettre 10 000 € pour raccorder le solaire ???

    1) Je pense que non ; ce n'est pas la question de la rentabilité du chauffage de l'ECS en été avec des pellets qui est posée ; c'est le coût du CESI installé "clefs en main", par rapport au coût de cette énergie produite par les pellets...

    2) Cette base sûre et assez peu chère étant posée, je pense que la solution qui permettrait à roy d'aller plus loin dans ses convictions serait effectivement une solution "sub-optimale" = des panneaux + coffret de circulation / régulation raccordés lui-même. S'il se sent de le faire, il y en a pour 3 000 à 4 000 €. L'amortissement se réduirait à une 12zaine d'années. Et ce serait, pour roy, la satisfaction quand il y a du soleil, de prendre une douche sans que la chaudière ne s'allume...

    Une installation, cela n'a pas l'air très compliqué, avec tout de même la difficulté de monter les pânneaux sur le toit et les fixer de façon étanche et de réaliser un circuit qui résiste à une éventuelle surchauffe. Tout bricolleur pas totalement débutant devrait y arriver. Je dis ça, mais j'avais fait faire. Une erreur.

    Si les panneaux ne sont pas sur le toit, c'est beaucoup plus facile et cela devient "béotien" !

    3) Ce qui coûte cher, ce n'est pas de récupérer de l'ECS par super beau temps (à l'extrême limite, un tuyau d'arrosage posé dehors suffit !) ; ce qui coûte cher, c'est une installation très performante qui produit aussi par temps intermédiaires ; or vu que tu as l'alternative pas chère et très écolo, pourquoi chercher ce niveau de performance ???

  20. #15
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message

    C'est pour ça que j'ai précisé que mon but n'était pas la polémique.

    Mais, quitte à brûler une énèrgie autre que le soleil, le moins mauvais reste le pellet (à mon avis...) par rapport au fuel, au gaz ou à l'élèctricité...

    .
    Le mien non plus. Le coût de ton CESI étant élevé, je voulais juste relativiser un peu, tout en étant d'accord...

    Comment as-tu déterminé la consommation de pellets : le pré-cahuffage de la chauidère, c'est jusqu'au démarrage du circulateur ???

    Je suppose.

    Dans ce cas, il y a un très léger biais : ton circulateur dméarre à 65 °, mais la chauidère s'arrête à 75 ° C. Or la "perte", c'est le refroidissement de l'eaurestée dans la chauidère à 75 ° C.

    Il faudrait corriger d'environ 20 %.

  21. #16
    Tiramisu13

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message

    3) Ce qui coûte cher, ce n'est pas de récupérer de l'ECS par super beau temps (à l'extrême limite, un tuyau d'arrosage posé dehors suffit !) ; ce qui coûte cher, c'est une installation très performante qui produit aussi par temps intermédiaires ; or vu que tu as l'alternative pas chère et très écolo, pourquoi chercher ce niveau de performance ???
    Salut,

    exactement ce que j'ai dit même si je trouve tes mots mieux choisi did67.
    Pourquoi vouloir faire un système hyper cher pour couvrir les besoins pendant 165 jours d'hiver(période de chauffe de roy) alors que tu as peu de consommation de pellets à rajouter.
    Par contre pour couvrir les 200 jours restants soit pendant la période ou il y a peu de risque de gel, un système tout simple suffit ce qui devient très facilement rentable.
    Le temps de rentabilité dépendra de ce que tu feras roy.est-tu un peu autoconstructeur ou non?


    Rentabilité + écologie:que demande le peuple?

    @+

  22. #17
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonsoir,

    la question du low- tech/high tech est interéssante; sauf que le high tech n'est pas là où on pense. Il y a plus à gagner sur le bon paramétrage de la régulation et l'isolation des lignes qu'a chercher des capteurs soi disant high tech(typiquement se dire je vais mettre des capteurs tubes, comme ça j'aurais le top et mon voisin va crever de honte). Pour les tubes/plan voir:
    http://www.apper-solaire.org/?Capteurs
    ensuite pour ce qui du revètement sélectif/non sélectif ;la valeur de la production annuelle est estimée à environ 10% en notant bien que le non sélectif ne pose quasiment jamais de problèmes de surchauffes (parce que ses pertes thermiques par radiations sont plus importantes que , par définition, le sélectif)

    La ou il ne faut pas mégotter, c'est sur l'étanchéité de l'intégration en toiture (si c'est le cas) sinon voir si l'apposé sur le toit est possible,( ce n'est par exemple pas possible dans ma commune)il faut bien gérer le passage des tuyaux. C'est du travail de couvreur.

    Combien ça couterais si fait maison hors sebasol?Chez nous en France,allez je prends mon petit panier et je vais chez apper:
    http://www.apper-solaire.org/?Groupe...0508b#kit_cesi
    je prends le kit le plus cher:2522.50
    je soustrais le ballon : -887.53
    je prends l'option sélectif:340.86-297.80=43.06 X 3=+129.18
    sous total2522.50-887.53+129.18=1746.15euros
    A cela ajouter du cuivre en DN 15(pour la suisse) de l'isolation ad hoc en 25 mm, quelques coudes et pièces en laiton ,un soudogaz ,de la brasure à l'étain . On arrive vers 2300 euros.Plus votre sueur, bien sûr.

    Ce sont les prix en France pour du matériel honnête.

    Vos 291 euros estimés pour l'ecs seront couvert à 70% soit 203 euros d'épargne/an. Si bernard Madoff
    était encore des notres(je veux dire libre) il vous parlerait d'un temps de retour de2300/203=11.33 années et vous prouverait que ses placement sont plus sexy.

    Il est très possible que via le contrat avec sebasol cela vous revienne à moins cher (remise d'impôts +subvention) et surtout cela sera d'une qualité supérieur à ce que vous pourrez faire sans cette assistance.Car ça tiendra sur la durée au contraire des solutions plus "bricolées" qui in fine risque d'être plus chères.

    J'ai négligé le cas (hypothétique) ou vous auriez une maison Minergie . Par exemple en montagne (froid mais soleil). Et ayant poussé le raisonnement un peu plus loin, vous auriez une installation solaire qui vous fasse de l'ecs et de l'appoint chauffage.Jettez un coup d'oeil sur ce lien et en particulier la fin:
    http://www.sebasol.ch/forum.asp?foru...eau=1&f=detail

    La couverture chauffage est assuré à 85 % par le soleil.

    Loin de moi l'idée d'ouvrir une polémique , mais il faut aussi se demander honnètement quel sera le coût de kWh produit par une chaudière à pellets qui aurait un si faible besoin à couvrir (puiqu'on le fait bien pour le solaire).C'est mon coté taquin qui ressort.



    yves

  23. #18
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par manet42 Voir le message
    J'avais calculé que le changement de fenêtres n'était compensé qu'après 75 ans...Encore plus long que le solaire, car je pense économiser 500/600kg de pellets.
    JC
    Je suis d'accord, mais à tout prendre, je préfère encore "gaspiller" un peut de pellet mais garder la chaleur à l'intérieur...

    Salutations.

  24. Publicité
  25. #19
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message

    Comment as-tu déterminé la consommation de pellets : le pré-cahuffage de la chauidère, c'est jusqu'au démarrage du circulateur ???...

    ...Dans ce cas, il y a un très léger biais : ton circulateur dméarre à 65 °, mais la chauidère s'arrête à 75 ° C. Or la "perte", c'est le refroidissement de l'eau restée dans la chauidère à 75 ° C.

    Il faudrait corriger d'environ 20 %.
    Il y a 2 mois, j'aurais été d'accord avec toi. Mais plus maintenant; je m'explique:

    Avec les réglages d'origine de la chaudière je consommais entre 9 et 13 kg de pellets par jour pour l'ECS. Pourquoi ?

    - Le nombre de recharge journalière était libre.

    - L'horaire des recharges était de 24h/24h.

    - La température mini du boiler était de 42° et la maxi de 48°.

    Ce qui fait qu'après la moindre petite douche ou 3 petits lavages de mains, la chaudière redémarrait, brûlait ses 2,4 kg de pellets pour se chauffer (en fait un peu moins, car elle restait toujours un peu chaude) et ainsi de suite de nombreuses fois par jour...

    Après de nombreux essais, voilà ce que j'ai fait:

    - Nombre de recharge journalière limité à une seule, et seulement si besoin.

    - Horaire de la recharge: de 17h30 à 20h00. (très important, on va voir pourquoi...)

    - Température mini 35°, maxi 48°.

    J'explique:

    - La chaudière va démarer à 17h30.

    - 22 minutes et 2,4 kg de pellets plus tard, elle atteind 65° et va chauffer le boiler.

    -Au alentours de 18h20 le boiler est à 48° dans tout son volume.

    - La chaudière s'arrête et il reste à l'intérieur 115 litres d'eau à 70°. "Normalement", ces 115 litres seraient "perdus" car la chaudière se refroidirait dans la cave.

    MAIS:

    C'est à 18h30 que les enfants vont à la douche et/ou au bain. Je prend une douche. Donc:

    - Le bas du boiler descend de température, et la chaudière ne redémarre pas car verrouillée sur une seule charge par jour (qui vient d'être fait, donc...)

    - Par contre, grace au système pompeusement appelé chez Fröling "récupération de la chaleure résiduelle", la chaudière va faire circuler ses 115 litres afin de se "refroidir" dans le boiler qui, du même coup, reprend sa température maxi. Donc la chaudière ne se refroidit pas "dans le vide", mais dans le boiler.

    - C'est pour ça qu'on ne peut pas parler d'une correction de 20% dans ce cas.

    Voilà pourquoi je voulais préciser que avant de se lancer tête baissée dans le solaire, il faut déjà chercher à optimiser les réglages du matériel existant. J'ai quand même diminué ma consommation de bien plus de 50% en ayant toujours de l'eau bonne chaude aux robinets...

    Salutations.

  26. #20
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    ... Il y a plus à gagner sur le bon paramétrage de la régulation et l'isolation des lignes qu'a chercher des capteurs soi disant high tech(typiquement se dire je vais mettre des capteurs tubes, comme ça j'aurais le top et mon voisin va crever de honte).
    Parfaitement d'accord là dessus...

  27. #21
    Ulyssesourd

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Salut,

    Par contre, grace au système pompeusement appelé chez Fröling "récupération de la chaleure résiduelle", la chaudière va faire circuler ses 115 litres afin de se "refroidir" dans le boiler qui, du même coup, reprend sa température maxi. Donc la chaudière ne se refroidit pas "dans le vide", mais dans le boiler.
    C'est bien ça qu'il faut faire ! J'ai chez moi un thermostat qui fait circuler l'eau de la chaudière fioul tant que La T° du bas du ballon est inférieure à la T° de l'eau de la chaudière...
    = récupération au max de la chaleur de la chaudière.
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  28. #22
    KATDEN

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Le Laddomat (vanne mélangeuse automatique) permet ça aussi sur n'importe quelle chaudière, même sur une chaudière à 10 balles...

  29. #23
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message

    - C'est pour ça qu'on ne peut pas parler d'une correction de 20% dans ce cas.

    .... / .....il faut déjà chercher à optimiser les réglages du matériel existant.

    Salutations.
    OK, OK : deux fois d'accord. Bien vu.

  30. #24
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par manet42 Voir le message
    ... car je pense économiser 500/600kg de pellets.
    Cordialement.
    JC
    Hello,

    Sans être indiscret, 2 petites questions:

    - Combien êtes-vous en famille ?

    - Les 500 à 600 kg de pellets économisés avec le solaire sont pour l'année ou pour la saison d'été ?

    Cordialement.

  31. Publicité
  32. #25
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    ... J'ai négligé le cas (hypothétique) ou vous auriez une maison Minergie . Par exemple en montagne (froid mais soleil). Et ayant poussé le raisonnement un peu plus loin, vous auriez une installation solaire qui vous fasse de l'ecs et de l'appoint chauffage...
    yves
    Hello,

    Je n'ai pas de maison Minergie, mais j'avais demandé un pré-devis pour le solaire ECS avec appoint chauffage. Comme je n'ais pas de ballon tampon (un autre débat sur l'utile et l'inutile...), l'installation complète m'étais devisée dans les 15000 euros...

    Sans commentaire...

    Salutations

  33. #26
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    - Température mini 35°, maxi 48°.
    Il fallait également parler de ça: chez nous pour un volume de ballon supérieur à 400l , il est obligatoire de monter à intervalles réguliers de temps le ballon à 60°C pour une prévention anti légionellose.Dans la fourchette de température que vous utilisez , c'est l'optimum pour la prolifération bactérienne des légionelles.

    Il faut tempérer ceci du fait que c 'est une installation domestique avec un tirage régulier. Mais dans le cas ou il y a une période sans tirage (vacances) ,au retour il faut soit tirer 500 l d'eau, soit monter le ballon à une température supérieur à 60 °C (une seule fois).Les cas d'infestations sont plutôt la fait d'utilisateurs de jacusi et autre source ou il y a nébulisation d'eau tiède (tours d'aéroréfrigération, clim). Mais ça rigole pas.

    yves

  34. #27
    manet42

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonjour,
    Je confirme les données de ROY: 1100 kgs de pellets c.à d. 5 500 kwh pour 6 personnes soit environ 900 kwh/an/ pers.
    J'utilisais 1750kwh d'heures creuses pour l'ECS à 2 utilisateurs, soit 850 kwh/an/pers.
    En disant, 75 ans pour "rentabliser" les fenêtres, je voulais simplement dire que le solaire , à juste titre, est considéré comme un investissement trop long et "non rentable", mais que cet argument est valable pour d'autres techniques.
    Reste qu'en auto-construction, le soleil resterait compétitif puisque ROY possède déjà le ballon. Vu mon age et mes compétences, je ne l'ai pas fait. Après avoir surveillé l'installation, je pense que c'était possible.
    En ce moment, 35°, du soleil, je suis satisfait de ne pas avoir besoin de chauffer avec les pellets même si économiquement c'est une erreur (le soleil me fournit 60% d' ECS et environ 10% de chauffage soit 800kgs de pellets). Je pense aussi que la longévité de la chaudière est X par deux.
    Rappel, ancienne installation 2 500l de fioul ( 25 000 kwh); 4 250 kwh edf (HC 2 000, HP 2 250) soit énérgie 29 250kwh/an.
    Nouvelle: 4,5T de pellets (soit 22 500 kwh); 2790 kwh edf (HC 664, HP 2 127). Soit 25 350 kwh/an. Economie 3 940 kwh/an environ 800kgs de granulés. Le compteur solaire n'ayant enregistré que 1 300kwh dans le ballon ?

  35. #28
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message

    il est obligatoire de monter à intervalles réguliers de temps le ballon à 60°C pour une prévention anti légionellose.

    Il faut tempérer ceci du fait que c 'est une installation domestique avec un tirage régulier.

    .../...(tours d'aéroréfrigération, clim). Mais ça rigole pas.

    yves
    1) Les chaudières dont nous parlons ici ont un programme anti-légionnellose (une fois par semaine, elles montent l'eau à 65 °).

    2) J'ai lu, mais je ne sais pas si c'est vrai, qu'il n'y a aucun cas avéré de legionellose sur une installation particulière (je parle de cas d'atteinte par la maladie). Les cas avérés sont en collectif (casernes, internats...) ou, comme tu le dis, très généralement lié aux tours d'aéroréfrigération / clim dans le voisinage...

    Cela ne veut pas dire "négliger", mais "relativiser" très très fortement !

    3) j'en profite pour faire remarquer à roy qu du coup, à la fin du processus, sa température résiduelle devrait être de l'ordre de 50 ° ??? Donc son rendement meilleur ??? (au lieu de mes + 20 %, est-ce que ce ne dserait pas - 10 % du fait de cette post-circulation ????)

  36. #29
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par manet42 Voir le message

    Economie 3 940 kwh/an environ 800kgs de granulés. Le compteur solaire n'ayant enregistré que 1 300kwh dans le ballon ?
    Contradiction apparente entre les chiffres. Mais :

    1) Difficile de comparer une année sur l'autre ; ttrès eaxctement, il est incorrect d'imputer une variation au changement de chaudière. Il faudrait des moyennes de 5 ou mieux 10 ans, avec les mêmes réglages, pour que la consommation de "kWh" de ta maison soit comparable [un hiver est plus ou moins froid ; donc tu ne peux pas comparer, sauf à corriger par les DPU annuelles...

    2) S'il est comme le mien, le "boitier" du CESI calcule de façon très approximative l'énergie collectée : la donnée affichée, c'est le produit du temps de fonctionnement de la pompe X puissance paramétrée du panneau X %age de la puissance de la pompe. C'est une indication, à condition d'avoir bien paramétré la puissance des panneaux corrigée par la pente, l'orientation et ta localisation géographique...

    Sauf si tu as - ce que je ne pense pas ! - une véritable unité de mesure : fluxmètre continu du débit, temp arrivée du liquide au ballon, temp départ du liquide du ballon, avec intégration de ces données sur une année...

    Le plus important, c'est de savoir si toi ou ton installateur vous avez paramétré la puissance théorique corrigée. Là, ce sera un bon ordre de grandeur. Sinon, c'est quasiment "n'importe quoi"

    3) Il faut que je ressorte mes données. J'avais fait une estimation de la production de mon CESI pour un ami il y a 3 ou 4 ans, sur la base des données du boitier et sur la base de mon compteur d'eau (j'ai un compteur d'eau dans le circuit du CESI, sachant que l'écart moyen - constaté - est d'environ 15 °, cela me permet une seconde approche de l'énergie colectée ; j'avais fait la moyenne des deux). Je vous mettrai les données.

  37. #30
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Coup de chance, je tombe sur ma fiche du premier coup :

    - sur les bases indiquées (moyenne entre deux méthodes), l'énergie collectée par mon CESI est de 3 700 kWh/an

    Il s'agit d'un système De Dietrich de 4,7 m² de surface utile / panneaux plan installé en février 2003. Ballon mixte 300 l. Famille de 6 à l'époque. Situé en Alsace. Début de piémont, à 450 m d'altitude [important : souvent au-dessus des nappes de brouillard persistantes !]. Lave-vaiselle branché dessus

    3 relevés en juillet 2005, en mai 2007 et en aout 2008.

    Deux méthodes :

    a) le relevé de mon "boitier"

    b) le relevé du compteur d'eau intégré dans le circuit ; estimation de l'écart moyen à 15 ° C ; chaleur massique de l'eau [ce qui est une approximation du fait du mélange avec le glycol]

    Avec le recul, la deuxième méthode exagère surement un peu. Effectivement, les données sont 15 % plus élevées.

    Je situerais ma collecte finalement plutôt du coté de 3 500 kWh/an.

Sur le même thème :

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Astuce pour augmenter la production d'un CESI
    Par gennyF dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 19/10/2009, 20h24
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 02/04/2009, 11h34
  3. Consommation / Régulation chaudière à pellets
    Par tomiris dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/03/2009, 08h44
  4. quel normes pour installation d'un conduit poele a bois pellets
    Par tuff dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/11/2008, 11h03
  5. [Thermique] utilité d'un régulation pour chaudière fioul ?
    Par piemchien dans le forum Dépannage
    Réponses: 8
    Dernier message: 02/09/2008, 17h58