Répondre à la discussion
Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 174

Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.



  1. #121
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.


    ------

    1) traduction : je confirme
    2) si ta chaudière plafonne à 70 °, ton ballon sera de facto limité à 70 ° (même un peu moins, avec les pertes en ligne)
    3) donc le fait qu'il n'y ait pas de vanne thermostatique peut s'expliquer tant que tu n'es pas branché solaire ; pour l'instant, ton ballon mixte est utilisé en ballon branché sur la chaudière (qui a les sécurités et limitations) ; ton circuit "chaudière" est branché sur le serpentin du bas (normalement, c'est le serpentin solaire) ; donc ton chauffagoste a une excuse (même s'il aurait pu anticiper pour éviter d'avoir à modifier les circuits d'eau)...
    4) eau calcaire : à vérifier effectivement ; solaire ou chaudière, cela ne change rien effectivement ; non, cela n'encrassera pas plus tes circuits d'eau si tu as une vanne : les dépots se feront dans le ballon, sur les serpentins (comme au fond de ta théière ou chauffe-eau), après la température sera rabaissée à 60 ° par la vanne et donc l'eau aura été "décalcarisée" dans le ballon, elle ne déposera plus dans les conduites

    -----

  2. Publicité
  3. #122
    manet42

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bonsoir,
    Je confirme,la question ne se pose plus avec le solair.
    En 18 mois, j'ai utilisé le mode ECS 15 jours...et encore c'était au début ave les réglages usine.

    JC

  4. #123
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello,

    Merci à Yves pour son lien sur ces fameuses vannes thermostatiques, maintenant je sais ce qu'il me faut...

    J'habite dans un village de 130 habitants alimenté en eau par une source, donc totalement indépendant... Danc ce cas, tu comprendras que pour le service des eaux... Celà dit, l'eau est effectivement "très" calcaire (elle sort du Jura), je détartre les brises-jets des robinets 1 à 2 fois par année.

    Pour le tartre dans le boiler je suis pas trop inquiet car j'ai eu une chaudière fuel avec boiler 200 litres pendent 19 ans et j'ai jamais eu de problème de calcaire dans le boiler... et l'ECS était au moins à 65°C...

    Pour la déperdition du ballon, c'est marqué dessus: warmeverlust 2,1 kw/h par 24 h. (soit 0,411 kg de pellets). J'imagine que c'est ça...

    Salutations.

  5. #124
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,


    Pour la déperdition du ballon, c'est marqué dessus: warmeverlust 2,1 kw/h par 24 h. (soit 0,411 kg de pellets). J'imagine que c'est ça..
    en hiver,oui parce que la chaudière maintien le ballon à une tempé en gros homogène donc le calcul de déperdition est simple .

    Pour l'été avec le solaire , ça n'a pas grande importance .
    Tu peux à la rigueur emballer le ballon d'une couche de laine de verre comme par exemple les jenni:
    http://www.jenni.ch/pdf/Mode%20d%27e...7isolation.pdf
    ou variante plus simple de la laine de verre sans alu et une bâche plastique dessus:
    http://www.sebasol.ch/detail.asp?id=2555
    tiré de :
    http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=350

    yves

  6. #125
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Salut,

    Pour le moment, l'isolation d'origine me suffira largement.

    J'ai commencé à voir un peu de monde pour le solaire, un m'a dit qu'il y avait des nouveaux panneaux chinois qui étaient meilleurs que "les autres" et 2 fois moins chères...

    Je suppose que je n'ai pas besoin de persévérer avec celui là...

    A+

  7. #126
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    en hiver,oui parce que la chaudière maintien le ballon à une tempé en gros homogène donc le calcul de déperdition est simple .
    Suite à mes réglages, le ballon a les mêmes températures en hiver qu'en été. Seul le temps du cycle de la recharge est plus court en hiver car la chaudière n'a pas a se réchauffer.

    A+

  8. Publicité
  9. #127
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    un m'a dit qu'il y avait des nouveaux panneaux chinois qui étaient meilleurs que "les autres" et 2 fois moins chères...

    Je suppose que je n'ai pas besoin de persévérer avec celui là...
    effectivement . Il est parti à la chasse au pigeon,il est tombé sur un os . Le pire c'est qu'il croit peut être ce qu'il dit. Quel monde! des amateurs qui s'intéressent un peu à ce qu'il achètent peuvent être meilleurs que les soi disant pro... tu imagines un médecin qui se ferait reprendre par ses patients?ça donne pas envie d'être malade.

    Dans ton cas, l'idéal serait de faire affaire avec un installateur sebasol. Tu trouveras difficilement mieux en expertise. Mais en as tu pas trop loin?

    Je n'ose pas t'inciter à le faire toi même :il faut pouvoir y consacrer un peu de temps question budget en gros c'est moitié prix et tu peux bénéficier de l'expertise sebasol . Si tu as la possibilité de poser tes capteurs à terre ou sur un balcon c'est encore plus simple.Je vois que tu as un métier dans l'industrie donc tu est largement capable de faire.Mais bon.... les journées ne font que 24 heures .Au fait tu passes combien de temps devant l'ordinateur? tu aurais peut être déjà fini?

    yves

  10. #128
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bon, j'ai un installateur Sebasol à 4 km de chez moi, ça c'est pas mal... je le contacte cette semaine...

    Le faire moi-même ne me fait pas peur. mais je veux que les questions relatives à la garantie soient bien claires avant le début des travaux. Mais mon plus gros soucis reste le positionnement des panneaux, maison mal orientée, village inscrit au patrimoine de je sais plus quoi, etc, etc... Je pourrais "facilement" les mettre en facade, mais ensoleillement de midi au coucher du soleil, ce serait suffisant ??

    Enfin, je suis définitivement persuadé que le solaire que pour l'ECS ne vaut pas la peine, je vais donc franchir le "grand pas" et monter un système pour l'ECS et pour un appoint chauffage. Là, ça vaut le coup... Par contre, faut-il obligatoirement un ballon tampon danc ce cas là ou peut on mettre l'appoint solaire sur le retour du chauffage à la chaudière étant donné qu'il y a des raccords non utilisés à l'arrière de celle-ci...

    Il va avoir plein de question le monsieur de chez sebasol...

    A+

  11. #129
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    ... ou peut on mettre l'appoint solaire sur le retour du chauffage à la chaudière étant donné qu'il y a des raccords non utilisés à l'arrière de celle-ci...
    Heuuu, on va faire comme si j'avais rien dit, sur ce coup là...


  12. #130
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonsoir,

    il y a pas mal de réponses à tes questions qui se trouvent dans le logiciel polysun dont se servent (entre autres)les gens de sebasol.On entre différentes hypothéses de surface, orientation et on a la production à attendre par période en fonction des besoins entrés. C'est fiable.Donc en fonction de tes besoins/moyens le monsieur de sebasol te dira ce qu'il est raisonnable de faire, et il ne faut pas perdre de vue que tu ne part pas d'une page blanche ;tu as déjà investi dans une chaudière à pellets et tu as déjà le ballon . Ca m'intéresse de connaitre l'approche de l'installateur sebasol.Essaye de joindre à Lausanne pascal Creton qui saura débrouiller la question .Sebasol c'est de la matière grise .Et un peu de cuivre.

    C'est le moment d'ouvrir une parenthèse. Ce qu'il y a de plus novateur dans leur démarche c'est l'approche par le biais du coût du kWh produit (ou évité) . Ce qui permet de dire que telle ou telle mesure doit être faite en priorité car pour un investissement donné c'est la plus productive (celle qui produira le coût du kwh produit ou évité au prix le plus bas). Très concrètement il s'agit de mettre en balance les mesures d'épargne (l'isolation) et les mesures de production. Tu ne trouveras jamais de chauffagiste qui te dira "ça vaut pas le coup de mettre un gros chauffage, commencez par isoler sérieusement" (mais peu de bouchers conseillent le régime végétarien). C'est expliqué dans ce lien:
    http://www.sebasol.ch/archives/2008/...2017.05.08.pdf


    Tu verras également que pour l'ecs seule , l'orientation et l'inclinaison ont assez peu d'importance alors que pour l'appoint chauffage c'est un peu plus exigeant.Il y a des exemples sur leur site ou des gens ont fait d'abord l'ecs, s'en sont bien trouvé et ensuite ont fait une installation chauffage . Ce n'est pas l'idéal pour une raison ; l'accumulateur combiné (le jenni) est idéal pour faire les deux alors que quand on fait en deux temps il y a deux ballons séparés (parce que tu as déjà ton ballon pour l'ecs. Mais jettes quand même un oeil sur l'installation de paul Cardinaux par exemple:
    http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=56
    (mais j'ai pas compris pourquoi il a monté ses ballons au grenier)

    Entre faire et faire faire il y a le budget, il faut prendre en compte que si tu fait c'est une installation avec une assistance technique de qualité, que tu peux faire appel à des apprentis en formation sebasol :
    http://www.sebasol.ch/membres.asp?membre=apprentis
    pour avancer ton chantier . Ton matériel (tout) sera acheter à prix de gros (tu n'aura pas à courir à droite, à gauche et à te gratter la tête à choisir)Il y a un stage à faire à Lausanne pour avoir les bases. Tu peux confier à l'installateur un partie du chantier , mais à voir avec les garanties... Si tu fait en toiture , tu fera appel à un couvreur pour l'étanchéité...

    yves

  13. #131
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello mon insomniaque préféré (hiboux, Dracula ???... )

    Bon, le monsieur de chez sebasol ne répond pas (par contre, le message du répondeur est excellent (...nous sommes en train de tuer de l'énergie fossile, ne soyez pas timide, laissez nous votre message...), bref, je me (te) pose une question...

    - Faut-il que je garde mon ballon d'ECS prévu pour le solaire et que je rajoute un ballon pour l'appoint chauffage solaire, ou que je supprime le ballon ECS et que je mette un "super" ballon combiné "ECS + appoint chauffage solaire" ??

    Le budget n'est pas le critère principal,par contre, le gain (ou l'absence de perte) de place l'est déjà un peu plus...

    Peux-tu me dire, à la louche, combien (en %) une installation solaire + appoint chauffage ferait gagner par rapport à une installation "normale" (100 % pellets, tu avais compris...) ?

    A+

  14. #132
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Peux-tu me dire, à la louche, combien (en %) une installation solaire + appoint chauffage ferait gagner par rapport à une installation "normale" (100 % pellets, tu avais compris...) ?
    Sur l'année, forcément...

    A+

  15. Publicité
  16. #133
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    Hello mon insomniaque préféré (hiboux, Dracula ???... )
    je travaille dans une clinique, j'ai des gardes , et quand tu es bien réveillé la nuit, t u ne te rendors par sur commande.

    - Faut-il que je garde mon ballon d'ECS prévu pour le solaire et que je rajoute un ballon pour l'appoint chauffage solaire, ou que je supprime le ballon ECS et que je mette un "super" ballon combiné "ECS + appoint chauffage solaire" ??
    je suis dans la même situation ;un ballon de 500 l de 2006 , j'ai agrandi mon champ à 18 m² et je regrette de ne pas avoir directement installé un jeni.Je fonctionne avec un bricolage pas optimisé de murs chauffants -stockeurs.Un jeni c'est optimal car ;
    -c'est réparable (ce n'est de l'acier émaillé donc cela peux se ressouder)
    -moins de pertes car un seul ballon
    -le ballon ecs est en inox
    -moins de place au sol

    la question (à mon sens)est de savoir si tu dois faire de l'appoint chauffage et surtout à quelle dose(combien de m²). Il n'y a que polysun qui peut te le dire assez précisement et ton installateur sebasol . Tu auras forcement besoin d'un appoint. Je ne peux pas te donner de réponse "à la louche", tu peux essayer de te faire une idée avec le logiciel calsol
    http://ines.solaire.free.fr/chaufsol_1.php
    mais ce logiciel ne prends pas en compte la température départ du chauffage, or plus la température départ est basse , plus tu récupère d'énergie pour une surface de capteur donnée . Et autre paramètre important; plus tes besoins sont faibles(plus ton isolation est bonne) plus ton taux de couverture (en % ) de tes besoins est fort. Ce qui fait qu'il est souvent plus" rentable" de travailler l'isolation.

    Démonstration;

    Je viens de terminer de souffler une tonne de ouate de cellulose ce week end. Antérieurement mon isolation était celle d'une maison à chauffage électrique de 1977: pas nulle , mais vieillie pour la laine de verre et que de malfaçons de pose du point de vue étanchéité à l'air. Je connais précisèment ma conso totale d'élec (environ 6000kWh/an pour 117 m²,je la relève tous les mois) je peux en déduire ma conso de chauffage vu les mois d'été: de l'ordre de 3500kWh, soit 700kg de pellets(à 100%) je sais grâce à polysun que j'aurais une couverture de 80% de ce besoin chauffage . Il me restera de l'ordre de 700kWh à couvrir. Je ne compte même pas l'amélioration de l'isolation qui servira à améliorer le confort, car en prenant de l'age on devient plus frileux.Il n'est clairement pas rationnel de couvrir ce petit besoin avec une installation chère à l'achat; un poêle de base fera l'affaire(sans doute à pellets car les ennuis de santé de Did67 m'ont fait réfléchir).Donc ça a un sens de faire une installation chauffage solaire dans mon cas.
    Pour l'ecs, cela a toujours un sens,et encore plus dans ton cas car tu as déjà le ballon .

    Il faut aussi savoir qu'il y des installations en appoint chauffage qui sont des installations ecs "augmentées" ou le parti pris est d'augmenter la couverture ecs et de couvrir faiblement le chauffage.Exemple:
    http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=23
    et cette démarche est très raisonnable.

    Comme tu vois , il faut tourner 7 fois sa lampe à souder avant de se mettre au boulot

    yves

  17. #134
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message

    (sans doute à pellets car les ennuis de santé de Did67 m'ont fait réfléchir).

    yves
    Je vous suis toujours, même si je n'ai rien à contribuer. Si ce n'est : oui, ne négligez pas le facteur âge/santé ; je repasse en coronarographie la semaine prochaine, un peu inquiet, après un test d'effort pas bon (l'infirmier comprendra, je pense ; roy : cela veut dire que mon coeur est de nouveau en souffrance ; vraisemblablement, il me faudra un peu de "plomberie"...)

  18. #135
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Ta boîte à mp est pleine, Did...

  19. #136
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Hello,

    Suite (et fin) de ma saga solaire/pas solaire...

    Après une longue et passionnante discussion téléphonique avec le monsieur de chez sebasol, nous sommes arrivés aux conclusions suivantes;

    J'ai une maison très mal orientée (bien qu'ensoleillée du matin au soir), avec des pans de toît inclinés de façons non idéales.

    C'est une "gande" maison (500 m2) avec une conception "non conventionnelle", des grands volumes (hauteur sous plafonds j'usqu'a 8 mètres), donc besoins de chauffage relativement élevés (80 kwh/m2/an) dans une région au climat équivallent à Strasbourg.

    Donc, pour un appoint chauffage qui couvrirait à peine le 20% des besoins, il faudrait un champ d'au moins 40 m2. Impossible à poser sur le toit. Possibilité de les poser au sol, mais:
    - traversée de la maison dans sa longueur (18 m), d'une allée en pavés (6 m), d'un jardin (6 m), d'une place de jeux et d'un coin grillade avec place en pavés ( (15 m), d'un verger avec arbres fruitiers (20 m), pour enfin arriver dans une zone "exploitable".

    Suivant ses conseils, je laisse tomber cette solution.

    Pour du solaire que pour l'ECS, il me propose de légèrement surdimentionner le champ et de poser un "radiateur tamon" dans la maiso pour absorber les surchauffes en entre saison (ça, c'est franchement pas bête !), et on peut poser les panneaux sur le toit.

    Le coût de l'installation en autoconstruction complète me reviendrait à 6000 francs suisses, petite subvention déduite.

    Après réflexion, mettre 6000 francs pour économiser moins de 300 francs de pellets par année ne me parait pas interessant...

    Voilà voilà...

    A+
    Dernière modification par roy1360 ; 25/09/2010 à 08h22.

  20. #137
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    J'avais écrit l'une ou l'autre fois que le CESI, c'est difficile à rentabiliser. Je pensais que cela n'était pas vrai en autoconstrcution (et je précisais d'ailleurs depuis "installé par un artisan").

    En Alsace, avec un système assez idéal (toit plein sud à 45 ° sans ombre portée ; bons capteurs plan De Dietrich), mes relevés donnaient une durée de "retour sur investissement" d'une vingtaine d'années par rapport au fuel à 0,75 € le litre, malgré les aides importantes (aide région + crédit d'impôts à l'époque)... Elle s'est rallongée lorsque je suis passé aux pellets !

    Donc je ne suis pas surpris (quand même un peu sur le coût en autoconstruction)...

  21. #138
    invite87302233
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Donc je ne suis pas surpris (quand même un peu sur le coût en autoconstruction)...
    Effectivement, d'après ce que j'avais pu lire sur ce forum, je m'attendais à moins (d'autant plus que j'ai déjà le ballon, comme vous me l'avez souvent répété...). Mais il faut obligatoirement de la tuyauterie inox, sur une grande longueur, passage en extérieur obligatoire aussi (et son caisson isolé sur la hauteur du bâtiment...), etc, etc...

    J'aurais pu faire un peu moins chère en supprimant le "radiateur tampon" et en diminuant encore le champ de panneaux, mais le coup du radia me plaisait bien...

    Bref, j'insiste sur le fait que mon cas est un peu spécial et ne concerne que moi. Dans la grande majorité des cas, ce choix s'avère sans aucun doute excellent.

    A+

  22. Publicité
  23. #139
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonjour,

    petit mot rapide, le solaire c'est le luxe! comme il y a un rafraichissement léger aujourd'hui, j'ai remis en chauffe mes murs chauffants . On est le 25 septembre, les autres années on essaye de serrer les fesses jusqu'au 1 er novembre.

    yves

  24. #140
    Fab02300
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Slt'

    Après il faut savoir ce que l'on veut et ce que l'on pose (ou fait poser).

    Il y a un monde d'écard entre des panneaux auto-construit et des panneaux "top tendance" d'une grande marque.
    Idem pour le ballon, il y a un gouffre entre un premier prix acier et un ballon tout inox (cuve ET serpentin) proportionnel aux volumes.
    Exemple: les ballons lapesa (espagnole) à serpentin, il faut vouloir de l'inox, aimer la planete et ne plus attendre de retour sur l'investissement ... ou alors pour ses petits enfants

  25. #141
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonsoir,

    Il y a un monde d'écart entre des panneaux auto-construit et des panneaux "top tendance" d'une grande marque.
    non, justement les panneaux sebasol (donc autoconstruits,mais pas "bricolés")sont dans la moyenne honnête , il est possible de trouver largement pire dans le commerce. Au demeurant ces considérations sur les performances "à l'arrêt" sont oiseuses: ce qui détermine majoritairement la production (et de très loin) d'un capteurs solaire c'est le type et la quantité d'énergie qui lui est demandée.

    Vous pouvez avoir les test comparatifs de capteurs sur ce site:
    http://www.solarenergy.ch/Home.44.0.html?&L=7
    et vérifier ce que je vous dis à la fin de ce pdf:
    http://www.solarenergy.ch/fileadmin/.../scf1217fr.pdf

    La productivité va du simple au double suivant ce qui est demandé

    yves

  26. #142
    tomgey

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Hello,
    - traversée de la maison dans sa longueur (18 m), d'une allée en pavés (6 m), d'un jardin (6 m), d'une place de jeux et d'un coin grillade avec place en pavés ( (15 m), d'un verger avec arbres fruitiers (20 m), pour enfin arriver dans une zone "exploitable".
    A+
    Je serais très curieux de voir des photos de ta maison, elle m'a l'air effectivement pas banale!
    Pour ce qui est de la rentabilité des panneaux, tout à fait d'accord.
    Après peut-être faut-il voir un peu plus loin que la logique financière et te dire que diversifier tes sources d'énergie est un principe sain, même si cela coûte un peu plus cher.

  27. #143
    Fab02300
    Invité

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    @ yves35

    Désolé, je vous ai induit en erreur. Je ne parle que de l'aspect purement pécunier d'une installation solaire & d'un espoir de retour sur investissement selon les cas. Pellets/CESI
    Loin de moi de classé tous les panneaux pas chère, dans les pas efficace.
    Et j'ai bien compris après de nombreuse lecture (les votres entre autre), que le rendement chute plus on monte en t°.

  28. #144
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonsoir,

    comme je le pressentais il n'est pas raisonnable sur un bâtiment de cette taille de faire de l'appoint chauffage avec du solaire .Le "monsieur de sebasol "(qui? ton installateur voisin ou pascal Creton à Lausanne?) te l'a confirmé , tu peux voir que ce ne sont pas des vendeurs.

    La solution de faire un champ un peu plus grand 9m²par exemple te permet de faire de l'appoint chauffage et même de décaler le démarrage de ton chauffage (de combien ? je ne sais pas te le dire) .IL y a cependant des détails que je ne comprends pas;
    -pourquoi poser un radiateur en plus, tu as déjà un réseau de distribution par radiateurs en as tu parlé? ce réseau a t il été jugé pas adapté par ton interlocuteur?
    -
    Mais il faut obligatoirement de la tuyauterie inox, sur une grande longueur, passage en extérieur obligatoire aussi (et son caisson isolé sur la hauteur du bâtiment...), etc, etc..
    qui t'a parlé de mettre de l'inox pour les lignes? ce n'est pas utile, le cuivre fait l'affaire. C'est comme cela que sont montées les installations sebasol. Dans ton cas avec une ligne en 18 mm tu peux aller jusqu'à 12 m² de surface .Il faut une protection pour les lignes extérieures soit en cuivre soit en bois . Il existe sans doute aussi des éléments en plastique. L'isolation des conduites se fait avec des coquilles de laine de roche en 30 mm.

    il me propose de légèrement surdimentionner le champ et de poser un "radiateur tamon" dans la maiso pour absorber les surchauffes en entre saison
    précision: ce ne sont pas les surchauffes qui sont absorbées en entre saison, en fonction de l'irradiation solaire et du besoin en ecs c'est la régulation qui choisit de diriger la chaleur soit dans le bâtiment, soit vers l'ecs.L'utilité d'un champ solaire qui fait de l'appoint est maximale en entre saison car il peut couvrir a lui seul le besoin de chauffage qui sont petit à cette époque et d'autre part c'est encore assez ensoleillé(jours + long) donc l'apport est intéressant .Vouloir couvrir toute l'année conduit à de l'acharnement,il y a mieux à faire:isolation ,appoint bois.

    Je ne sais pas si j'ai été très clair sur la gestion ecs -appoint. Quand la température du capteur n'est pas supérieure à celle du stock ecs ,le circulateur ne démarre pas, mais il reste de l'énergie disponible. C'est cette énergie qui est "jetée "dans un simple cesi que l'on récupère pour tiédir la maison ou plus, mais cela dépends de l'isolation.Plus le système de distribution de chaleur de contente d'une température départ basse , plus il y a d'énergie disponible(on récupère tempé de départ-tempé retour X débit).

    yves

  29. Publicité
  30. #145
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Une fois de plus, on voit l'influence du climat : tandis que tu peux "profiter" de ton "complément de chauffage" en bretagne, chez moi :

    - hier et aujourd'hui, temps bien gris, pluie chez nous : mon CESI n'a même pas démarré ! Très exactement, juste durant une éclaircie (je n'ai pas relevé la temp de ma sonde basse ; mais à priori elle était à 20 ° environ, et ces calories ont servie au préchauffage de l'ECS...

    - donc l'ECS, c'est les pellets

    - et jusqu'à là, l'inertie de ma maison à fait l'affaire, mais là, je vais allumer l'insert et me foutre devant ; dans la chambre, une bonne couette et... ma femme font l'affaire

    - jausqu'à avant-hier, avec les grandes ouvertures sud et ouets, j'avais réussi à monter à 23 ° intérieur le soir et encore 20,5 environ le matin (volets fermés pour garder la chaleur)...

    Je confirme que la rentabilité dépend énormément de l'usage. Notre maison est "surbookée" en ce moment, toute l'ECS est consommée tous les jours, et même plus ; donc la moindre calorie solaire est "captée" ; démarrage dès que le haut des capteurs atteint 30 ou 35 °...

    Je partage l'opinion exprimée comme quoi il n'y a pas que la rentabilité. J'ai à différents endroits fait allusion au fait qu'une douche solaire est psychologiquement meilleure. Ceci dit, c'est vrai surtout quand l'alternative est le fuel, le gaz ou le nucléaire. Pour roy, avec les pellets, ce serait tiré par les cheveux !

  31. #146
    Tiramisu13

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Salut,

    Le plus gros problème pour toi roy c'est que ta maison est mal isolée et la demande en chauffage trop importante(40 000kwh/an).
    avant de penser à un système solaire il faut isoler la maison.

    Ce que tu dois d'abord penser c'est 1m2 de capteur te fournit telle quantité d'énergie et se fout de savoir si tu a un château de 10000m2 ou une maison de 50m2.

    Donc evidemment que le solaire n'est pas viable pour tous, ca s'étudie.
    Tu as maintenant la conclusion que pour Toi, ta maison, ton implantation, tes goûts esthétiques,ton isolation, le temps de ta région,etc.., ca n'est pas valable pour toi.
    Au moins tu as fait l'étude.

    Merci aussi pour le retour d'expérience sur l'importance des réglages de la chaudière à pellets pour l'ECS.

    @+

  32. #147
    invite87302233
    Invité
    Citation Envoyé par Tiramisu13 Voir le message
    Le plus gros problème pour toi roy c'est que ta maison est mal isolée et la demande en chauffage trop importante(40 000kwh/an).
    avant de penser à un système solaire il faut isoler la maison.
    Mal isolée, mal isolée... tout est relatif, quand même il est clair que ce n'est pas une passive, mais ce n'est pas non plus une catastrophe écologique

    Petite question: Dans le calcul des kwh/m2/an, on doit compter l'énergie nécessaire pour l'ECS ou pas ??

    Dans ce cas, j'enlève une tonne dans le calcul et on se retrouve à 70 kwh/m2/an...

    A+

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    J'ai à différents endroits fait allusion au fait qu'une douche solaire est psychologiquement meilleure. Ceci dit, c'est vrai surtout quand l'alternative est le fuel, le gaz ou le nucléaire. Pour roy, avec les pellets, ce serait tiré par les cheveux !
    C'est exactement ce que je voulais dire...

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    1) .Le "monsieur de sebasol "(qui? ton installateur voisin ou pascal Creton à Lausanne?) te l'a confirmé , tu peux voir que ce ne sont pas des vendeurs.

    2) .IL y a cependant des détails que je ne comprends pas;
    -pourquoi poser un radiateur en plus, tu as déjà un réseau de distribution par radiateurs en as tu parlé? ce réseau a t il été jugé pas adapté par ton interlocuteur?

    3) qui t'a parlé de mettre de l'inox pour les lignes? ce n'est pas utile, le cuivre fait l'affaire.

    4) .Vouloir couvrir toute l'année conduit à de l'acharnement,il y a mieux à faire: isolation, appoint bois.
    1) C'est avec Pascal Cretton que j'ai parlé...

    2) Non non, c'est juste un radiateur qui profiterait du "surplus" du soleil quand le ballon ECS serait chargé. Ce radia n'est géré par rien, il est à ouverture manuelle en fonction des besoins et possibilités. Je trouve ça vraiment chouette...

    3) C'est toujours Cretton.Le cuivre est incompatible avec le galvanisé que j'ai déjà... (si j'ai bien compris)

    4) Par contre là, pour la première fois, je ne te comprends pas... Ok pour l'isolation (je ne pourrais pas faire mieux dans les circonstances actuelles), mais...mettre un appoint bois en plus d'une chaudière à... bois ??? Tu es sûr ???

    Cordialement...
    Dernière modification par KroM67 ; 27/09/2010 à 23h26. Motif: Fusion de messages consécutifs du même auteur

  33. #148
    yves35

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    bonsoir,

    3) C'est toujours Cretton.Le cuivre est incompatible avec le galvanisé que j'ai déjà... (si j'ai bien compris)
    bien sur mais j'avais compris qu'il s'agissait de la liaison entre les capteurs et le serpentin du ballon . Dans ce cas la ligne est en cuivre et le contact cuivre- fer se fait par l'entremise d'une pièce en laiton brasée sur le cuivre et vissée sur l'acier du serpentin.

    Dans le cas de passage du fluide caloporteur dans un circuit de chauffage ou serpentin solaire suivant la gestion de la régulation , ce qui pose surtout problème est de faire passer de l'eau glycolée dans un circuit galva : le zinc est bouffé par le glycol chaud . Il est possible d'avoir les 2 métaux sur un circuit mais il y a un ordre à respecter amont-aval(là, je sais plus lequel).Et bien sur tu es amené soit à mettre tout le circuit chauffage en eau glycolée, soit un échangeur à plaque+son circulateur mais ça commence à faire usine à gaz .

    Ce qui fait qu'il préconise plutôt d'installer un radiateur indépendant du circuit de chauffage avec des conduites qui peuvent être en cuivre .

    Ce radia n'est géré par rien, il est à ouverture manuelle en fonction des besoins et possibilités. Je trouve ça vraiment chouette...
    il est si simple de le gérer par la régulation via une vanne 3 voies TOR
    bon jette un œil sur cette installation pour voir un cesi dont le surplus n'est pas balancé est qui se protège contre les surchauffes:
    http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=582&r=


    mais...mettre un appoint bois en plus d'une chaudière à... bois ??? Tu es sûr ??
    non je ne parlais pas pour toi en particulier, mais disait qu'il ne faut pas faire d'acharnement solaire et qu'il y a des mesures plus intelligentes (isolation,appoint bois)

    je ne sais pas faire le calcul de l'apport que tu auras en ayant passé le budget solaire dans le changement de fenêtres ,mais il est sans doute plus favorable si tu part de simples vitrages.
    Ceci dit quand on a bouché les gros et moyens trous , l'apport solaire est a considérer

    et encore merci d'avoir initié ce fil qui mets en valeur le fait que les calculs d'équivalence -énergie sont biaisés par la non prise en compte de l'intermittence et des pertes dues au réseau et à la gestion du fonctionnement.
    yves

  34. #149
    Tiramisu13

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Mal isolée, mal isolée... tout est relatif, quand même il est clair que ce n'est pas une passive, mais ce n'est pas non plus une catastrophe écologique

    Petite question: Dans le calcul des kwh/m2/an, on doit compter l'énergie nécessaire pour l'ECS ou pas ??

    Dans ce cas, j'enlève une tonne dans le calcul et on se retrouve à 70 kwh/m2/an...

    A+
    Salut,

    quand je disait mal isolée c'est surtout à ton besoin en énergie pour ta maison du fait qu'elle est atypique.
    Si je me souviens bien(n'hésites pas à corriger) tu as une maison de 500m2 et vous êtes 6.
    Pour la conso totale de chauffage, tu me dis 70kwh/m2/an
    ca te fait 35 Mwh/an pour la maison ou 5,833 Mwh/an/personne.

    C'est parceque tu as un besoin de 5,83 Mwh/an/personne que c'est énorme.

    Prends une maison de 100m2 a 150kwh/m2/an occupé par 5 personnes qui consomment 15 Mwh/an, ca fera 3mwh/an/personne soit 2 fois moins que toi pour une maison beaucoup moins bien isolée.

    La conclusion est que pour ton cas particulier, il te faut d'abord isoler pour penser au solaire alors qu'une "passoire" de 100m2 et 150kwh/m2/an peut y penser de suite car elle n'a que 15 Mwh à fournir même si isoler serait tout aussi judicieux.

    En espérant que tu comprennes ma pensée sans te vexer même si je vois bien qu'il y a parfois des incompréhensions entre l'est et l'ouest.

    @+

  35. #150
    Did67

    Re : Consommation de pellets pour l'ECS et utilité d'un CESI.

    Bien qu'étant plutôt à l'Est, je vais essayer de mettre tout le monde d'accord :

    - sur le besoin / personne, tu as sans doute raison, tiramisu ; mais ce ratio n'est pas un critère d'isolation ; il agrège isolation, surfaces et taux d'occupation

    - cependant, ce qui a fait réagir roy, c'est l'expression "mal isolée" que tu as d'abord utilisée, et là, c'est lui qui avait raison : elle n'est pas si mal isolée que ça, sa maison (en tout cas mieux que la mienne ! Et nettement mieux que toutes les maisons passoires des années 70, 80 et même 90 chez nous - la preuve, la mienne était "au top" du standard en 95 et je consomme environ 100 kWh/m²/an, sous nos climats)...

    En somme, il se retrouve avec une maison trop grande par rapport aux standards d'aujourd'hui (vu les prix du m²), par rapport au nombre d'occupants.

    Mais sauf à la transformer à prix d'or en quasi- maison passive, il consommera beaucoup (tout étant relatif) par personne, sauf à augmenter sa famille (il a passé l'âge ?), réduire la maison (ce qu'il a déjà fait en louant une partie) ou isoler encore (mais comme elle est déjà bien isolée, cela devient moins rentable d'investir encore).

    Donc comme beaucoup d'entre nous, roy fait des compromis. Chauffer aux pellets lui permet au moins d'avoir la conscience très tranquile par arpprt au réchauffement climatique (plus que la famille de 5 occupant 100 m² dont tu parles mais chauffant au fuel ou au gaz) et par rapport aux centrales / décharges nucléaires (plus que la même famille citée chauffant ses 100 m² avec une PAC). Le tout, pour l'instant, à un coût supportable. J'aimerais bien que plus de gens fassent un tel compromis.

Sur le même thème :

Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Astuce pour augmenter la production d'un CESI
    Par gennyF dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 19/10/2009, 20h24
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 02/04/2009, 11h34
  3. Consommation / Régulation chaudière à pellets
    Par tomiris dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/03/2009, 08h44
  4. quel normes pour installation d'un conduit poele a bois pellets
    Par tuff dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/11/2008, 11h03
  5. [Thermique] utilité d'un régulation pour chaudière fioul ?
    Par piemchien dans le forum Dépannage
    Réponses: 8
    Dernier message: 02/09/2008, 17h58