Problèmes isolation maison années 80
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Problèmes isolation maison années 80



  1. #1
    invite96e1a412

    Question Problèmes isolation maison années 80


    ------

    Bonjour à tous,

    Récent acquéreur d'une maison construire début des années 80, rien ne laissait présager de gros problèmes d'isolation et d'humidité...

    La maison est en briques creuses avec isolant intérieur. Les fenêtres sont en double vitrage, mais d'une épaisseur assez faible.

    Nous avons constaté les choses suivantes:

    - traces d'humidité dans certaines pièces (cela se voit sur le papier peint, qui était recouvert de lattes en PVC)

    - taux d'humidité élevé, relevé avec un hygromètre (+ de 60% dans certaines pièces). De la condensation sur certaines fenêtres de l'étage.

    - un froid permanent quand les températures extérieures sont dans les 5° et moins (ex: 9° dans une chambre, sans chauffage; 11° dans un bureau situé au-dessus du sous-sol, sans chauffage, 15/16° avec le chauffage...1000W pour une pièce de 10m²)

    - un sol, au niveau du RDC, très froid, et qui persiste malgré la pose d'un parquet avec isolant

    Sachant qu'il y a un sous-sol total, avec la partie extérieure d'une clim réversible...donc qui souffle de l'air glacé, quand on chauffe au-dessus.

    Nous avons fait faire un bilan thermique qui a mis en évidence des ponts thermiques dans les coints du plafond, pour le RDC, et au niveau des fixations des fenêtres. Grosses déperditions au niveau du sol. Pour l'étage, grosses déperditions au niveau du toit (en fait, il n'y avait pas d'isolation au-dessus des chambres), ponts thermiques dans les coins du plafond.

    Ce que nous avons fait pour espérer régler le problème:

    - J'ai remis en place l'isolation du toit (la laine de verre n'était pas posée sur le plancher, mais au-dessus sur les solives, perpendiculairement !). J'ai découpé pour mettre entre les solives. Mais la laine en place n'est pas très épaisse, il doit y avoir une couche de 5/6cm en moyenne.

    - Nous avons posé un parquet avec isolant phonique et thermique, sur le carrelage du salon et du couloir.

    Ce qui reste à faire, sans grands frais:

    - isolation du plafond du sous-sol (sachant qu'il y a déjà une certaine épaisseur entre les parpaings et le carrelage au-dessus)

    Le problème est qu'actuellement, avec des températures qui redescendent très bas, on sent à nouveau le froid nous envahir, malgré les travaux effectués.

    Il y a de l'isolant dans les murs (laine de verre), l'isolant est correctement mis dans les combles, on chauffe (à l'électrique)... alors on ne sait pas très bien quoi envisager d'autre. Les fenêtres ? Ou bien refaire à neuf l'isolation des combles avec minimum 10cm ?

    Le problème, maintenant, est que quoi qu'on choisisse, ça coûtera cher... mais il faut bien choisir !

    On a fait faire des devis d'isolation extérieure, entre 20 et 30 000€...pour 140m². Nous n'avons pas les moyens. Et les murs sont déjà isolés, quel gain ???

    Merci de m'avoir lu jusque là, et pour votre aide éventuelle...

    -----

  2. #2
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour,

    Avoir placé l’unité extérieure d’une PAC dans le sous sol n’est vraiment pas une bonne idée.

    Lorsque tu restitues 1 kWh sous forme de chaleur dans ta maison, tu envois dans ton sous sol au moins 1 kWh sous forme de froid.

    Tu dois avoir dans ton sous sol des températures inferieures aux températures extérieures.

    Si c’est possible il faut la mettre à l’extérieur le plus rapidement possible.
    Ca coûte bien sur, mais c’est très important pour les pertes de chaleur de ton, plancher et les problèmes de condensation.

    Attention, si la PAC se trouve au sous sol, c’est qu’il y a peut être un problème de bruit qui peut gêner le voisinage. Dans ce cas, il faut utiliser la PAC uniquement pour climatiser l’été !

    Pour le reste, il faut isoler :

    Tu as quelle surface habitable ? Le bas ? l’étage ?

    Tu as quel moyen de chauffage ? C’est juste la PAC ?
    Quelle puissance de chauffage ?
    Il y a plusieurs unités intérieures ?
    Il y a des radiateurs ?
    Combien et a quel endroit ? Quelle puissance ?

    Il y a quelle isolation dans les murs ?

    De la laine de verre solidaire d’un Placoplatre ? Quelle épaisseur ?

    De la laine de verre rigide ? Quelle épaisseur ?
    Essais de décrire exactement ce qu’il y a comme isolation et préciser l’épaisseur.

    Si les fenêtres ont un véritable double vitrage il ne faut pas y toucher.
    Tu dis épaisseur faible, c’est quoi pour toi cette épaisseur faible ?

    Dans les combles il faut mettre 200 mm de laine de verre sur ce que tu as déjà.

    5 à 6 cm c’est beaucoup trop faible. La chaleur passe beaucoup par les plafonds qui sont bien chauds.

    Si contre tes murs tu as un bon isolant d’au moins 80 mm d’épaisseur ça peut aller pour le moment. Si c’est le cas, inutile d’envisager une isolation extérieure pour l’instant.

    Ton parquet isolant c’est quoi ? Juste du bois ?
    Il y a de l’isolant sous le bois ? Si c’est le cas c’est quelle matière et quelle épaisseur ?

    Pour la condensation contre les murs, les vitres, ce n’est pas un problème de fond.

    Tes pièces n’étant pas chauffées, avec les brusques changements de températures et d’humidité, la condensation est une nuisance importante, mais normale et imparable ! !

    Il faut laisser des courants d’air en permanence pour essayer d’avoir des murs qui suivent les températures extérieures.
    Tu n’auras plus de condensation le jour ou tu chaufferas toutes tes pieces à, 20°C.

    Conclusion :

    Il ne faut pas avoir le moral à zéro ! Il y a des choses à faire en urgences, mais il y en a d’autres qui peuvent attendre.
    Essais de donner les précisions demandées, pour que l’on puisse t’aider à aller au plus urgent sans avoir à dépenser trop de pognon ! !
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  3. #3
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Merci beaucoup pour cette réponse. Je précise que l'unité extérieure de la clim a été mise dans le sous-sol par le proprio précédent... Nous avons décidé de carrément retirer cette clim car elle est très bruyante.

    Pour le reste:

    Surface: 130m², je n'ai pas la répartition. Sous-sol total à moitié enterré.

    Chauffage: pour l'instant, convecteur + PAC dans le salon. A terme, radiateurs à inertie 2500W+1500W (pour chauffer salon 30m²+cuisine ouverte 10m²). Dans le couloir, rayonnant 2000W. Bureau inertie 1000W. Chambres du haut, convecteurs mais je n'ai pas trouvé la puissance. A terme, inertie de 1500W par chambre (10 à 13m²). Par contre, nous avons des toilettes au RDC sans aucun chauffage possible (pas de prise). Hier soir, il y faisait 8°... En puissance totale, nous avons prévu environ 13 000W.

    Dans les murs, c'est de la laine de verre. Je n'ai pas l'épaisseur car l'accès est difficile, mais je vais essayer. Je ne sais pas non plus si elle est solidaire.

    Au niveau du double vitrage, je dirai qu'il y a 0.5cm de "vide".

    Pour le parquet, c'est du flottant, avec une sous-couche phonique/themique de 5mm. Je n'ai plus les détails de cette sous-couche. Elle est verte, et est constituée de fibres.

    En espérant avoir apporter les détails nécessaires !

    Merci.

  4. #4
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour,

    Si les 13 000 W installés correspondent à la puissance nécessaire pour avoir +20°C dans toute ta maison lorsqu’il fait -15°C à l’extérieur tout va bien.

    C’est l’objectif qu’il faudrait atteindre ! ! C’est possible à condition d’isoler les combles avec 200 mm de laine de verre, avoir au moins 80 mm de laine de verre contre les murs, et isoler le plafond de ton garage avec l’équivalent de 150 mm de laine de verre.

    Ton plancher n’isole pratiquement rien sur le plan thermique.

    Tes fenêtres c’est OK.

    Les ponts thermiques sont à voir mais ça ne semble pas pour l’instant le plus important.

    Si tu fais ce que je viens de décrire, tu auras une résistance thermique
    globale d’environ 2.8 KW.
    Si l’installation de la PAC est récente et propre, je te conseille de la garder pour chauffer en demi-saison et rafraichir l’été. Tu gagnes un facteur trois sur la consommation d’énergie.
    Lorsque tu pompes 2 kWh au compteur avec ta PAC, tu dissipes au moins 6 kWh dans ton salon.
    C’est du matériel que tu n’as pas à amortir !
    Avec cette isolation, ta consommation electrique pour le chauffage serra au max de 7800 kWh par an. Ca donne environ 800 € par an.
    Si tu ne fais rien, la facture chauffage pourrait doubler, soit environ 1600 €.
    Ce sont des ordres de grandeur pour ne pas rester sur du qualitatif qui ne veut rien dire.

    Pour vérifier l’épaisseur de l’isolant qu’il y a contre les murs, essais d’enlever une prise électrique et son support. Tu devrais pouvoir observer la nature de l’isolant et son épaisseur.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour,

    Bien vu ! D'après EDF, l'ancien proprio avait pour 150€ d'électricité par mois, donc nous sommes actuellement sur cette base. Sauf que sur décembre, on a consommé pour + de 300€, et janvier est parti pour faire pareil avec le froid qui revient.

    En tout cas merci bien pour ces précieux conseils. Pour les combles, je pense que je vais tout refaire à neuf, car la laine en place est vieille, et j'ai une épaisseur inégale, ayant exploité ce qu'il y avait. Donc si je refais tout, je mets juste une couche mais en 22 ou 24mm du coup ? Et elle est galère à poser, petite photo:


    J'essaie de trouver l'épaisseur des murs.

    Merci.

  7. #6
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Pour les murs, il semble y avoir au moins 20cm d'épaisseur. Mais ce n'est pas compact, je peux facilement "fouiller" dedans, donc je ne sais pas si cela a été fait correctement... Mais bon, ça semble être plutôt positif ?

    Pour le garage, je pense pas pouvoir mettre 15cm de laine, à cause de la hauteur. Et une isolation avec des plaques de polystyrène ne suffirait pas ?

    Merci

  8. #7
    invite6665f5d2

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour.

    Il serait surprenant qu'une maison des années 80 avec 5 cm de vielle laine dans le grenier ait une isolation de 2O cm dans les murs ...
    Comment as tu pu vérifier cette épaisseur ?

    Bonne journée

  9. #8
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Trous dans le mur fait pour l'électricité. Et j'ai mesuré avec le mètre. Mais je ne suis pas certain que ce soit la même épaisseur partout. Là c'est du côté SDB, et les trous donnent sur un espace vide entre le mur et la charpente.

  10. #9
    dodo67

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    bonjour,

    200mm dans les combles ne suffisent pas, il faut au minimum 300mm, et au vu de ta photo, l´idéal serait de souffler de la ouate de cellulose. On peut le faire soi-même en louant une machine
    ( je sais, on l´a fait ! )

  11. #10
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Citation Envoyé par dodo67 Voir le message
    bonjour,

    200mm dans les combles ne suffisent pas, il faut au minimum 300mm, et au vu de ta photo, l´idéal serait de souffler de la ouate de cellulose. On peut le faire soi-même en louant une machine
    ( je sais, on l´a fait ! )
    Tu dis que 200 mm ne suffit pas, qu’il faut 300 mm OK !

    Dans une première approche, avec les hypothèses d’isolation indiquées, dont 200 mm de laine de verre, la consommation annuelle chauffage serait de 7800 kWh annuel.

    Avec 100 mm de plus dans les combles, quelle serait en kWh, les economies faites sur la consommation globale ?
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  12. #11
    invite6665f5d2

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Citation Envoyé par frodo511 Voir le message
    Trous dans le mur fait pour l'électricité. Et j'ai mesuré avec le mètre. Mais je ne suis pas certain que ce soit la même épaisseur partout. Là c'est du côté SDB, et les trous donnent sur un espace vide entre le mur et la charpente.
    Tu peux, en principe, estimer l'épaisseur de l'isolation à partir de l'épaisseur des tapées de menuiseries, en tenant compte de ce qui est utilisé pour le doublage (placo, ou brique) .
    Je serais surpis que tu aies vraiment 20 cm !

    Bonne soirée

  13. #12
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Sinon question sur le chauffage: on m'a dit que les radiateurs à inertie n'allait pas consommer moins que des convecteurs basiques, car comme il fait très froid, l'inertie va beaucoup consommer pour rattraper la température recherchée. Venant de dépenser pas mal de sous dans l'achat de ces appareils à inertie, je me demande du coup si je ne ferai pas mieux de les échanger pour des rayonnants (ça chauffe bien), et plutôt investir dans une isolation bien épaisse dans les combles...? Sachant par ailleurs qu'on m'a conseillé de laisser chauffer en permanence, pour éviter cet effet de "rattrapage", pour avoir en moyenne 18° dans la maison.

    Tout cela vous paraît-il logique ? Des rayonnants 1500W ça vaut 80€ grosso modo...

    Merci.

  14. #13
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour,

    Un radiateur qui pompe au compteur 1 kWh va dissiper 1 kWh dans ta maison.

    Comme tous les radiateurs, le rendement est de 100%.


    Tu n’aurais que des convecteurs ordinaires tu chaufferais aussi bien qu’avec d’autres radiateurs.

    Les fabricants et les vendeurs mettent en relief des paramètres marginaux pour faire du chiffre d’affaire.

    Tu as des convecteurs de 2 kW à 50 € et des supers radiateurs qui rassemblent toutes les âneries cumulées des uns et des autres.
    Je peux te donner une marque en privé, mais pour 2 kW il t’en coutera 1800 €.
    (En disant ça je donne du grain à moudre aux anti-grilles pains ! ! !)

    Tu peux laisser chauffer en permanence si tu vises uniquement le confort.

    Par contre, chaque fois que tu laisses chuter les températures, même de courte durée, tu fais des économies d’énergie.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  15. #14
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Confort + facture à réduire... Sachant que je vais mettre minimum 20cm de laine dans les combles, vs 5/6 aujourd'hui, et isoler le sous-sol avec 8 cm grosso modo (après les têtes ne passent plus!) + isolation des pièces très froides avec du polystyrène 6 cm. Dans ce contexte, est-ce intéressant de conserver les radiateurs à inertie (achetés dans les 230€ en solde, en 1500W), ou vaut-il mieux mettre des rayonnants, ce qui du coup libère du budget pour l'isolation...? Et donc par la suite baisse de la consommation...

  16. #15
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Avez-vous une marque à conseiller pour la laine de verre ? Isover chez casto, ou peu importe, n'importe quelle marque fera l'affaire ? Je vais en avoir pour 300/400€ de laine.

  17. #16
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Si, tu as acheté des radiateurs de 1500 W à 230 € je ne vois pas comment tu peux t’en débarrasser !

    Si c’est pour les mettre à la décharge, autant les garder. Ils consommeront ni plus ni moins que les autres.

    Tu aurais gagné du pognon si tu avais acheté des convecteurs de 1500 W à 50€ chez le roi des merlins.

    Dans tous les types de radiateurs, entre la source chaude et l’air, à des degrés divers, il y a toujours de la conduction, de l’inertie, du rayonnement et de la convection.

    Avec des rayonnants tu n’économiseras rien de caractérisable par rapport à ceux que tu as acheté.

    Pour les combles, il faut effectivement 200 mm de laine de verre. Il y a des solutions plus économiques. D’autres personnes de terrains peuvent de conseiller beaucoup mieux que moi.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  18. #17
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Si j'en parle, c'est que je peux encore me les faire rembourser...

  19. #18
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Citation Envoyé par frodo511 Voir le message
    Si j'en parle, c'est que je peux encore me les faire rembourser...
    A la grosse louche ! !
    Tu as prévu une puissance installée de 13 000 W
    Ca fait en gros 8 convecteurs à inertie de 1500 W à 230 € soit 1840 €
    Chez L M ou ailleurs, tu as 8 convecteurs de 1500 W à 50 € soit 400 €
    Si j’ai bien compris, avec deux étages, 130 m2 habitable, tes combles font 65 m2

    En ép. 260 mm tu as de l’isover à 8,65 € le m2.
    La laine de verre couterait 8,65 x 65 = 563 €
    Avec 1400 € tu peux isoler tes combles et le plafond de ton sous sol.

    A toi d’affiner cette approche avec l’investissement initial que tu as prévu.

    Si tu préfères, tu as des rayonnants de 1500 W à 67,90 €

    Un petit rappel:
    Depuis 1992 j’ai des convecteurs bas de gamme de chez grille-pains. Je les ai utilisé en chauffage principal jusqu’en 1997.

    De 1997 à 2007, j’ai chauffé au bois pour le plaisir de voir bruler des buches.

    En 2007, le plaisir du bois est devenu un "ras le bol" générateur de poussières, corvées de bois.

    Depuis, mon chauffage principal est une petite PAC.

    J’ai gardé mes convecteurs et mon chauffage au bois en tant que chauffage de substitution, occasionnel et ponctuel.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  20. #19
    Vince44

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Salut,

    En complément:
    Je ne partage pas tout à fait l'approche de cornychon sur les radiateurs électriques. Certes, le rendement est le même, mais le confort non. Disons que tu es bien avec un radiant à 19°C et qu'il te faut 21°C avec des convecteurs: tu vas consommer environ 15% de plus avec les convecteurs à confort égal, bien que le rendement soit le même.
    Pareil pour les variations de température. Si la régul fait que tu oscilles à +/- 2°C de la consigne, tu auras tendance à monter la consigne de 1 à 2°C en période de froid/maladie et pour ne jamais descendre sous la température de confort. Et boum, encore 7 à 15%. C'est cela qui peut justifier des radiateurs électrique mieux que premier prix. Les prix de tes radiateurs ne me choquent pas si c'est par exemple des caloporteurs (dits "chaleur douce") norme NF. On est loin du vol de certaines enseignes qui travaillent bcp en démarchage direct....Clairement, au delà de 300€ les 1000W installés on est dans le luxe (déco ou autre) ou l'arnaque. Cela dit, même en admettant qu'on gagne 15% entre les convecteurs basiques et les radiateurs chaleur douce.

    Ceci étant dit, c'est pas pour autant qu'il faut arbitrer en faveur du confort sur les radiateurs premiers prix quand ça te prive d'isolation sérieuse dans le combles. Donc, oui, si il faut cela pour te payer une bonne isolation: rammènes tes radiateurs.
    Perso, pour les combles, je te conseille la ouate de cellulose déversée par un pro (raisonnable). TVA 5.5%, tu payes la main d'oeuvre. Crédit d'impot et aides divers (regarde les certificats notamment chez les supermarché L....c (Edouard)).
    En gros ça doit donner: ouate environ 17€ par m² pour 30cm et environ 160€ de main d'oeuvre. Environ 2300€. Crédit d'impot: 575. Prime de chez M Edouard par exemple: 468€. 1250€ au final pour une très bonne isolation d'été et d'hiver qui ne sera pas détérioré par les rongeurs et sans forcer pour toi...

    A+

    Vincent

  21. #20
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Salut,

    Dans ta réponse, il y une honnêteté intellectuelle que je respecte.
    Les arguments que tu indiques sont classiques.

    Malheureusement, dans le cadre complexe des transferts thermiques, les paramètres qui interagissent et s’opposent sont nombreux.

    Impossible, in situ, de caractériser les plus et les moins, d’en faire une synthèse et donner un pourcentage d’économie énergétique.

    Bref ! On sait dire une seule chose. Tous les radiateurs de 1500 W ont la même résistance électrique en ohms. Etant alimentés sous une tension de 220 volts, la chaleur produite est identique.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  22. #21
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Salut,

    Dans ta réponse, il y une honnêteté intellectuelle que je respecte.
    Les arguments que tu indiques sont classiques.

    Malheureusement, dans le cadre complexe des transferts thermiques, les paramètres qui interagissent et s’opposent sont nombreux.

    Impossible, in situ, de caractériser les plus et les moins, d’en faire une synthèse et donner un pourcentage d’économie énergétique.

    Bref ! On sait dire une seule chose. Tous les radiateurs de 1500 W ont la même résistance électrique en ohms. Etant alimentés sous une tension de 220 volts, la chaleur produite est identique.
    Cornychon , tu occultes régulièrement un fait incontestable = à puissance égale et à consommation égale , on peut avoir plus ou moins une meilleure sensation de confort suivant le type d'émetteur électrique , le pire étant le classique grille-pains , et le moins pire le radiant , avec une mention particulière pour les grands panneaux émetteurs tels que câbles blindés noyés dans une chape de béton ou le film de graphite au plafond .

    je rejoins Vince 44 sur son dernier post.
    Certes, le rendement est le même, mais le confort non. Disons que tu es bien avec un radiant à 19°C et qu'il te faut 21°C avec des convecteurs: tu vas consommer environ 15% de plus avec les convecteurs à confort égal, bien que le rendement soit le même.
    Cornychon , j'attends toujours le test du thermomètre au milieu de ta piece , en haut et au plafond (et non aussi éloignés comme lors de ton dernier test ..)

  23. #22
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Cornychon , tu occultes régulièrement un fait incontestable = à puissance égale et à consommation égale , on peut avoir plus ou moins une meilleure sensation de confort suivant le type d'émetteur électrique , le pire étant le classique grille-pains , et le moins pire le radiant , avec une mention particulière pour les grands panneaux émetteurs tels que câbles blindés noyés dans une chape de béton ou le film de graphite au plafond;
    je rejoins Vince 44 sur son dernier post.
    Cornychon , j'attends toujours le test du thermomètre au milieu de ta piece , en haut et au plafond (et non aussi éloignés comme lors de ton dernier test ..)

    Tous les processus de transmission de chaleur comportent le transfert et la conversion des énergies.

    Dans le cadre de ta formation et de ton expérience professionnelle, tu en connais inévitablement une minuscule tranche très étroite.

    Dans le cadre de ma formation et de mon expérience professionnelle j’en connais une autre minuscule petite tranche inévitablement très étroite.

    Je pense que tu es d’accord avec moi, notre savoir nous permet juste de percevoir que face à ce qui reste à apprendre nous ne savons pratiquement rien.

    Si j’en connaissais un peu moins, j’aurais l’impression de tout connaître, je prendrais un air condescendant lorsque je parle aux autres !

    Je reviens au sujet.

    Je me mets à la place d’un curieux lambda qui vient lire les deux réponses précédentes.

    Je suis donc M Dupon. Avec mes convecteurs, ma facture chauffage EDF est de 1500 €.
    Avec des radiants, elle passerait à 1000 €, soit un gain de 500 € par an (Economie de 15% + 7 à15%) Vince me semble pessimiste, je prends donc la fourchette haute qu’il annonce, soit au total 30%)

    En plus, la chaleur rugueuse serait remplacée par de la chaleur douce, quel bonheur !

    A ce stade, je suis presque conditionné pour balancer mes convecteurs à la décharge, emprunter du pognon à 20% pour acheter 8 supers radiants de 1500 W à 600 € pièce soit 4800 €. J’irais bien jusqu’à 1500 € pièce, mais à ce prix, c’est un confort réservé à des gens plus riches que moi.

    Je suis presque mur, mais il faut encore me tartiner une bonne couche pour éviter que je me pose des questions idiotes !

    Avec les convecteurs,
    - La répartition de la chaleur est très mauvaise,
    - L’air chaud reste collé au plafond,
    - Les courants de convection sont bloqués,
    - L’air chaud immobilisé au plafond renferme des poussières allergènes,
    - Les moisissures sont presque inévitables, l'air chaud condense au contact des zones froides et les ponts thermiques,
    - Le résistance électrique brûle l'oxygène de l'air,
    - La résistance électrique brûle les poussières contenues dans l’air réchauffé.
    - Les ions négatifs de l'air bénéfiques pour la santé sont neutralisés,
    - Il y a des salissures sur les parois situées au dessus du convecteur,
    - L'air ambiant est desséché, il conduit à des gorges sèches,
    - Les parois et les objets ne sont pas réchauffés,
    - Il y a une sensation de chaud à la tête et de froid aux pieds,
    - Sensation de courant d’air accompagné de frissons crispants,
    - Donne un froid glacial dans les os, particulièrement dans le dos,
    - Donne des crispations électriques,
    - Entraine des effets stressants, humeur négative, mauvais moral, mal-être,
    - Chauffe par intermittence en créant des vagues de chaleur.

    Ca y est, je suis mur ! ! ! Vite ! vite ! Catastrophe………..J’emprunte immédiatement 4800€ pour changer mes convecteurs de merde ! ! !

    Merci, merci, merci de m’avoir éclairé………….
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  24. #23
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Vous m'avez perdu là... Je vais reposer mes questions, qui appellent des réponses simples (un simple oui/non si possible):

    - je remplace mon convecteur par un radiateur à inertie, mais je continue à ne pas chauffer la journée lorsque nous sommes absent: vais-je tout de même moins consommer qu'avec le convecteur, lorsque je vais chauffer le soir pour arriver à 20° (sachant qu'on peut partir d'une température de 9° dans certaines pièces...) ?

    - je remplace mon convecteur par un radiateur à inertie, et je laisse faiblement chauffer la journée lorsque nous sommes absent: la consommation effectuée en journée sera-t-elle compensée par une supposée moins forte consommation le soir, puisque la maison est moins froide ?

    J'ai l'impression qu'il n'y a pas de réponse sûre, mais pour l'instant je ne sais toujours pas si mon investissement en inertie est inutile ? Par contre je sais une chose, c'est que les panneaux rayonnants chauffent bien et agréablement.

    Dans tous les cas, pour l'isolation, je vais commencer par mettre une couche de 24cm, entre les solives, solution la plus économique. Je vous tiendrai au courant des résultats...

  25. #24
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Citation Envoyé par frodo511 Voir le message
    Vous m'avez perdu là... Je vais reposer mes questions, qui appellent des réponses simples (un simple oui/non si possible):
    Dans tous les cas, pour l'isolation, je vais commencer par mettre une couche de 24cm, entre les solives, solution la plus économique. Je vous tiendrai au courant des résultats...
    Tu es perdu ? C’est normal, nous avons tout fait pour ça !

    Si tu veux comprendre, il faut revenir aux principes fondamentaux.
    1 kWh de chaleur consommée au compteur est immédiatement transformé sous une forme ou sous une autre pour restituer 1 kWh dans ta maison.

    Dans mon message N° 13, je disais que j’allais donner du grain à moudre aux anti-grilles pains, c’est fait ! !
    Sur des paramètres qui restent à la marge mais qui existent, je ne peux qu’être d’accord avec eux.

    En revanche, je fais parti de ceux qui ne sont pas d’accord pour mettre en avant des paramètres marginaux qui conduisent des hommes comme toi à tout mélanger, ne plus rien comprendre du tout, et investir dans des matériels qui correspondent pas aux véritables besoins et attentes.

    Je ne peux pas répondre par oui ou par non à tes dernières questions. Si tu le souhaites, je t’invite à relire mon message N° 13.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  26. #25
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    20% pour acheter 8 supers radiants de 1500 W à 600 € pièce soit 4800 €.
    Faut pas charrier , cornychon , je ne parlais pas des miroirs chauffants ou de panneaux radiants très sophistiqués à base de verre et silice émettant dans l'infrarouge lointain qui sont aux prix que tu annonces ..

    je parlais de radiants "classiques" à 80~180€ qui permettent déjà une économie d'environ 15~20% sur la facture électricité : ce type de radiant chauffe à 35% par rayonnement et hélas à 65% par convection , contrairement aux super radiants "bio" à 600€ dont le rayonnement représente 60 et plus de la part totale d'énergie émise

    pour aller plus loin dans les économies , la dalle béton avec cables noyés comme chauffage de base + petits grille pains d'appoint réajustant la T° souhaitée au 1/2 degré près me semble davantage préférable qu'un chauffage 100% convecteurs, car cela augmente la part rayonnéee douce et permet d'exploiter intelligement les HC/HP
    Dernière modification par herakles ; 28/01/2011 à 06h18.

  27. #26
    cornychon

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Salut,

    Je suis globalement d’accord avec toi ! Juste une petite réserve. Bien que n’ayant pas plus que toi d’éléments pour le caractériser, je trouve que 15 à 20% est encore excessif.

    Là ou je ne suis pas d’accord, c’est lorsqu’on laisse entendre que les radiants et les radiateurs à inertie représentent la cinquième des merveilles. Tu dois te douter que personnellement je n’en ai rien à foutre !

    J’ai vu dernièrement un jeune couple avec deux petits enfants. Ils venaient d’acheter entièrement à crédit des radiants aux prix indiqués plus haut. Par curiosité "naïve", je leur ai demandé, pourquoi avez vous choisi ce type de chauffage ? Ils m’ont répondu " C’est pour remplacer des convecteurs qui consomment beaucoup trop d’électricité". Ils ont ajouté, convaincu par les notices publicitaires et le vendeur, "nous allons économiser plus de 50% sur notre facture chauffage". Je les ai simplement remerciés de m’avoir répondu. Après les avoir quitté, je me suis dit, il y a dans cette histoire une chose inadmissible.

    Malheureusement, sur ce forum, sans le vouloir ou pour se faire valoir, des professionnels insistent beaucoup trop sur le marginal.

    Ceux qui lisent certaines réponses peuvent réagir comme le M Dupont de ma réponse précédente.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  28. #27
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour,

    Après vos messages, des recherches, et le froid qui pousse à réagir...j'ai plusieurs chantiers à mener. En résumé:

    - renouveler l'isolation des combles qui est peut-être vieille de 30 ans et surtout trop mince. Le plancher est fait de solives, mais je vais mettre de la laine de verre en rouleau car plus économique pour moi. La hauteur permet de mettre une épaisseur de 24cm. Serait-il indispensable de passer une deuxième couche perpendiculairement, juste déroulée par-dessus, pour éviter les ponts thermiques ? Ou bien puis-je l'éviter...?

    - isoler le plafond du sous-sol, avec du polystyrène. Je peux aller jusqu'à 10cm sans heurter les têtes, mais est-ce utile pour un sous-sol ? Du 8 suffirait-il ? Et comment fixer au mieux ? Colle ? Colle si poly+placo ? J'imagine que ça ne tiendrait pas... Et comment faire avec la tuyauterie et les néons ? Contourner ?

    - isoler les murs des chambres avec du poly 2cm + 1cm placo + colle. Est-ce utile vu le R de 0.7 seulement ? Et dois-je isoler toutes les faces qui donnent sur l'extérieur, et sous pente ? Ou bien puis-je me contenter d'isoler les faces les moins embêtantes en perte de superficie ou de complexité de mise en place (sous pente) ? Si non, comment fixer le placo sous pente ?

    Logiquement, avec tout cela, je dois pouvoir faire pas mal de gains, sans oublier l'ajout d'un VMC...

    Merci bien pour votre aide.

  29. #28
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    up up

    Merci

  30. #29
    invite96e1a412

    Re : Problèmes isolation maison années 80

    Bonjour,

    Un an après, me revoilà...

    J'ai refait l'isolation des combles (isov 24) et on a fait isoler de l'intérieur l'étage (4+1 polysytyrène). Le froid extrême actuel permet de tester l'efficacité de ces travaux: globalement, c'est beaucoup mieux. On arrive à 17/18° sans chauffer, avec -8° à l'extérieur, quand l'année d'avant on pouvait descendre à 5°... En revanche, à -8°, si on ne rajoute pas un convecteur aux 1500W par pièce (entre 9 et 13m² pièce), la température ne monte pas ! Mais notre gros problème reste le RDC: 14° dans un salon de 29m²+cuisine ouverte, sur sous-sol total, chauffé habituellement avec 2 convecteurs de 2500W situés de part et d'autre de la pièce. Pour parvenir péniblement à 21° il a fallu les 2*2500W déjà installés + 3 bûches dans l'insert + convecteur supplémentaire de 2500W + le four... Au final plus de 8000W pour chauffer la pièce ! Et on est decendus à 5° dans le bureau, toujours en RDC, où le chauffage n'était pas allumé...

    Bref. Notre problème vient normalement du sous-sol semi-enterré. On nous a conseillés d'isoler son plafond, pour éviter le froid qui remonte. Mais comment savoir que cela règlera le problème, avant d'engager les frais ? Et vaut-il mieux du polystyrène ou de la laine de verre, avec une lame d'air entre elle et le plafond ?

    Merci...

Discussions similaires

  1. isolation d'une maison des annees 70
    Par invite73a637bf dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 26/02/2018, 15h53
  2. isolation années 80
    Par invite0e205995 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 15/11/2010, 10h46
  3. ITE d'une maison des années 70: problème de la dalle
    Par berdu dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/03/2010, 15h43
  4. Surélévation en bois sur une maison des années 60.
    Par Coati84 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/03/2010, 20h54
  5. Projet rénovation/agrandissement maison années 30
    Par 95GuiGui95 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 23
    Dernier message: 03/08/2009, 11h06
Dans l'univers Maison de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...