Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

Quelle énergie en remplacement du propane ?



  1. #1
    cshabani

    Quelle énergie en remplacement du propane ?


    ------

    Bonjour,

    Nouveau sur le forum puisque en quête de conseils sur le choix d'un nouveau système de chauffage pour notre maison récemment achetée, je trouve ton commentaire riri assez particulier.
    Tu dis ceci "Ca fait un bout de temps que je dis que c'est folie de quitter une dépendance pour en retrouver une autre."
    Alors je suis actuellement au gaz citerne. Non pas que c'était un choix mais y'a pas mal de travaux dans la maison, l'installation était là au moment de l'achat, la chaudière à condensation quasi neuve, donc on est resté au gaz (après quand même avoit changé de fournisseur histoire de partir sur une base neuve avec prix bloqué patati patata...).
    Le prix bloqué s'arrête au mois de novembre 2012. On va passer de 750€ la tonne à 1500€ la tonne si le prix augmente pas d'ici là... Penses-tu toujours ce que tu dis plus haut?
    On réfléchit pas mal aux différentes solutions (bien évidemment isoler) comme :
    - garder le chauffage central mais en remplaçant la chaudière gaz par une à pellet (mais on a un souci pour trouver une place au silot),
    - par une à buches (le stockage est moins contraignant je pense mais faut la charger deux fois par jour et y'a le problème de la position hors gel lorsqu'on est pas là je crois),
    - installer une chaudière électrique en attendant de trouver la solution et virer le contrat avec le gaz (ce qui semble pour nous déjà l'urgence à traiter avant l'échéance de novembre 2012)
    - ou se passer du chauffage central en installant cuisine à bois dans la cuisine, poêle de masse dans la pièce à vivre et radiateur électrique à accumulation dans les chambres (pièces qui nécessite qu’extrêmement peu de chauffage, on est en Haute-Vienne et actuellement avec les semaines qu'on passe, radiateurs fonte froids, on est encore à 21°C). On commencerai par la cuisinière et le poèle en gardant en hors gel la chaudière gaz puis s'en débarrasser pour les radiateurs à accumulation.

    Le tout en faisant passer l'ECS sur un ballon électrique indépendant.
    Bref on s'interroge beaucoup et on ne sait que faire... et votre commentaire m'interpelle beaucoup comme celui de Barda ("Il n'y a aucun intérêt à moyen et long terme à changer d'énergie de chauffage").

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Prix du pellet soufflé: plus de hausse en un an qu'en 5 ans ?

    Bonjour;

    Moi je passerais en buche, un chargement par jour, en gardant le gaz pour le hors gel.

    Ou virer la gaz en mettant une bois buche avec allumage automatique et une résistance pour le hors gel.

  4. #3
    cshabani

    Re : Prix du pellet soufflé: plus de hausse en un an qu'en 5 ans ?

    Disons que cette chaudière buche nous semble intéresant pour 3 points

    - on peut la mettre au sous-sol là où on veut : la chaudière granulés elle est conditionné par l'emplacement du silot, ce qui est pas simple chez nous et du coup nécessite la construction d'un nouveau conduit pour la cheminée et c'est là aussi pas simple vu la configuration de la maison (et que le haut du conduit doit être au-dessus du plus haut toit à cet endroit)...
    - on pourrait ainsi la mettre dans la cave, qui aurait pour effet de chauffer cette pièce (légère humidité mais nous avons fait un drainage l'été dernier, on verra bien le retour), qui se situe sous la cuisine (un des deux pièces froides de la maison avec la pièce à vivre) et qui aurait tendance aussi à chauffer un petit peu la dalle et sous un conduit de cheminé déjà existant
    - on est moins tenu par contrat pour ce qui est de la livraison

    Le souci qu'on voit c'est et si cela en est un le chargement (d'un côté l'automatique c'est bien joli mais on maitrise plus grand chose) et le hors gel. Garder la chaudière gaz pour le hors gel, cela va nécessiter de la plomberie pour installer les deux de séries non? Sachant qu'elles seront pas au même endroit...

    Avec une résistance? cela fonctionne alors "comme" une chaudière électrique?

    L'autre question sur les chaudières à buches c'est leur comportement en dehors des grands froids, pour avoir une température de base, en automne et printemps, cela marche bien?

    Et qui de l'ECS? Un ballon de 300l chauffé par la chaudière ou plutôt partir sur un ballon électrique?

  5. #4
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Prix du pellet soufflé: plus de hausse en un an qu'en 5 ans ?

    Un exemple:

    Chaudière buche avec relève propane.

    Le gaz peut augmenter, la cuve vas mettre 10 ans pour se vider!
    Images attachées Images attachées

  6. Devis
  7. #5
    cshabani

    Re : Prix du pellet soufflé: plus de hausse en un an qu'en 5 ans ?

    Bon on va attendre que les photos soient validées mais c'est vrai qu'on part très peu souvent, du coup y'a risque de casse du côté de la chaudière gaz si elle fonctionne plus du tout non? Et puis faut entretenir même si elle marche pas, je sais pas trop et j'imagine ma tête lorsqu'il faudra tout de même la remplir, ouch! la facture...
    En tout cas ne pas changer d'énergie en ce moment, peut-être, mais je pense que cela ne s'applique pas au gaz propane...

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    SK69202

    Re : Prix du pellet soufflé: plus de hausse en un an qu'en 5 ans ?

    J'ai créé une discussion spécifique, pour éviter le hors sujet massif

  10. Publicité
  11. #7
    SK69202

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bonjour.

    J'ai un poêle bouilleur à bûche en substitut du propane, que j'ai néanmoins conservé (ECS, flemme et fin de nuit), avec en plus l'isolation la consommation de propane s'est effondrée et va encore baissée (220-250kg/ an actuellement au lieu des 2500 à 2800kg précédents).

    Le propanier a dû s'en apercevoir, il me fait une réduc de 100€/HT la tonne, je laisse courir mon contrat, j'en ai pour 300-350€ de complément annuel.

    Une solution pour le hors gel est de conserver la chaudière gaz avec une bouteille de 70kg (+/-200€)

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #8
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Merci pour vos deux avis! Très belle installation beberbrouillat, très propre. La chaudière retient vraiment toute notre attention. Sauf qu'en regardant les photos et la taille de l'installation, j'ai peur qu'on soit encore limité par rapport à l'endroit où on souhaitait la mettre, notamment pour pouvoir se raccorder à un conduit de cheminé déjà existant. Sauf que le plafond est bas, et quand je vois la taille du ballon tampon...
    C'est vraiment pas simple le choix de l'énergie, faut composer avec pas mal de contraintes...
    L'idée de garder la cuve et la chaudière gaz en relais pour fin de nuit ou le hors gel semble très intéressant. Même si l'idée était de s'en séparer et de partir sur autre chose, car si actuellement à 750€ la tonne, on passe à prix non bloqué à 1500€ la tonne!!!!

    SK69202, on a à peu près la même consommation en gaz. Ton poêle bouilleur est il suffisant pour couvrir les dépenses? La nécessité du relais de la chaudière gaz pour la fin de nuit n'est-il pas du à la faible capacité du poêle? J'entends par là : serait-ce aussi le cas avec une chaudière bûche? Le seul point négatif à ce type de chaudière est le chargement tous les jours manuel. Je sais même pas le temps nécessaire à son chargement sachant qu'il faut certainement le faire une fois le matin, une fois le soir.

    Le poêle bouilleur, on nous l'avait déconseillé : un poêle s'est fait pour chauffer, si vous voulez du chauffage central, faut prendre une chaudière...

    J'ai vu aussi dans une discussion que la chaudière bûche était surtout à privilégier face à du granulé que si on avait la possibilité de faire son bois. Ce ne serait pas mon cas alors la chaudière bûche est elle quand même indiqué vu les problèmes rencontrés pour l'installation de la chaudière granulé? Je reçois ce soir mon devis pour une chaudière okofen.

    En regardant différentes marques de chaudières bûche, dont HS, Vigas, j'ai vu qu'il existait des chaudières multi combustibles bûches, céréales, ... est-ce à privilégier? Il y a t-il finalement d'autres combustibles moins cher que la bûche comme le céréalier ou je ne sais pas quoi encore... bon j'aurai le loisir de m'intéresser à cela quand j'aurai fait mon choix de type de chaudière...

    Et sur la possibilité de se passer de chauffage central, pas d'avis? Du style l'ECS avec ballon électrique, PDM au RDC et radiateurs accumulateurs dans les autres pièces?

    Bon j'espère que j'embête pas trop avec mes questions vagues de débutant...

  13. #9
    SK69202

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bonjour.

    Mon poêle couvre les besoins de la maison, il les a couvert quand c'était 30000kwh, il les couvre avec beaucoup moins de travail maintenant qu'ils sont de 10000kwh. Le relais de fin de nuit est nécessaire au cœur de l'hiver car le tampon est trop petit et que je me fais engueuler quand les radiateurs sont froids (après plus de 40 ans de maison froide, on a du mal à supprimer le besoin de chauffer) , l'isolation et l'inertie de la maison suffisent pourtant à passer la nuit poêle éteint et radiateurs froids. Un poêle bouilleur c'est plus de travail qu'une chaudière bûche, mais c'est l'agrément du feu visible dans la maison.

    Si la contrainte de chargement du poêle ou de la chaudière est forte, le bois bûche n'est pas jouable et il faut regarder ailleurs. Une chaudière bûche avec un tampon adapté aux pertes de la maison peut parfaitement ne nécessiter qu'un chargement par jour en période de grand froid et moins en mi-saison.
    Le bois bûches restera l'énergie la moins chère (les plaquettes ont trop de contraintes de place), je paye mes bûches, mais je récupère aussi beaucoup de palettes perdues (non traitée), ce qui fait que le coût de mon kwh bois reste ridiculement bas. (calcul en cours).

    L'investissement utile, c'est le renforcement de l'isolation de la maison, ensuite dans une maison avec très peu de perte, on peut envisager tout les types de chauffages possible et de production d'ECS.
    Avoir un réseau de radiateur monté et l'abandonner pour autre chose, ne me semble pas un investissement judicieux.

    Ne pas négliger la solution des bouteilles de propane de 70kg (35kg de gaz), elles permettent, le retrait de la cuve et l'arrêt du contrat, si le choix (et les travaux) de nouvelle énergie tardent. Eventuellement, elles permettent d'aller chercher un autre propanier. Attention le kg de gaz est encore plus cher qu'en vrac.
    Mes besoins de propane étant devenue faible (une bouteille= 9 à 10 semaines) je compte bien me servir de cette option pour négocier à la fin de mon contrat.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #10
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonjour.

    Mon poêle couvre les besoins de la maison, il les a couvert quand c'était 30000kwh, il les couvre avec beaucoup moins de travail maintenant qu'ils sont de 10000kwh. Le relais de fin de nuit est nécessaire au cœur de l'hiver car le tampon est trop petit et que je me fais engueuler quand les radiateurs sont froids (après plus de 40 ans de maison froide, on a du mal à supprimer le besoin de chauffer) , l'isolation et l'inertie de la maison suffisent pourtant à passer la nuit poêle éteint et radiateurs froids. Un poêle bouilleur c'est plus de travail qu'une chaudière bûche, mais c'est l'agrément du feu visible dans la maison.
    Donc je pense qu'avec un ballon tampon de plusieurs milliers de litre (entre 1000 et 3000) cela devrait tranquillement et on pourrait tabler sur une charge par jour au coeur de l'hiver.
    Le poêle bouilleur est séduisant mais effectivement cela semble encore plus de travail hors moi et ma femme travaillons tous les deux. Il y aurait quelqu'un en permanence à la maison encore mais là c'est pas jouable.
    Pour l'agrément du feu visible à la maison il faut savoir que nous envisageons parallèlement au changement de type de chauffage d'installer dans la cuisine (où nous avons deux conduits de cheminée) une cuisinière bois (l'autre conduit étant destiné si techniquement cela marche et si on retient cette solution pour la chaudière bûche) et dans la pièce à vivre un poêle (à double combustion ou de masse on ne sait encore).
    L'installation de ce poêle dans la pièce à vivre est tout aussi problématique que l'installation d'une chaudière à granulés à savoir qu'il est difficile de trouver un endroit où construite un conduit afin de respecter les normes (en terme de distance par rapport à un mur extérieur et pour être au-dessus du plus haut toit).

    Si la contrainte de chargement du poêle ou de la chaudière est forte, le bois bûche n'est pas jouable et il faut regarder ailleurs
    .

    On va dire que cela dépend du nombre de fois à charger dans la journée : si c'est une cela va sinon cela risque d'être problématique. On est prêt à faire l'effort, pas de soucis puisque cette maison est un choix de vie, à la campagne et nous pensons depuis le début que c'est un chauffage bois qu'il lui conviendra le mieux, par rapport aux volumes, à la pierre, et à l'esthétique et fonctionnement de la maison.
    Pour nous ce chauffage central nous le considérons pour tempérer la maison, le poêle dans la pièce de vie et la cuisinière bois dans la cuisine étant là pour prendre le relais en cas de fortes baisses de température. Si après la chaudière se suffit, tant mieux mais on ne compte pas que sur elle.

    Une chaudière bûche avec un tampon adapté aux pertes de la maison peut parfaitement ne nécessiter qu'un chargement par jour en période de grand froid et moins en mi-saison.
    Le bois bûches restera l'énergie la moins chère (les plaquettes ont trop de contraintes de place), je paye mes bûches, mais je récupère aussi beaucoup de palettes perdues (non traitée), ce qui fait que le coût de mon kwh bois reste ridiculement bas. (calcul en cours).
    Donc je pense que cela irait point de vue type de chauffe, n'ayant pas peur de faire une charge par jour, devant avoir du bois pour le poêle et la cusinière également donc rationaliser tout cela sous une seule et même source d'énergie, le bois bûche nous semble cohérent.
    De plus, même si au départ on partait sur du granulés, le soucis est qu'on a du mal à caser un silot confortable dans la partie sous-sol (sinon faut monter un abri = coût supplémentaire) et à caser la chaudière elle-même vu qu'on a du mal à trouver un emplacement au conduit (on peut pas utiliser le même emplacement que celui imaginé pour la chaudière bûche, le silot serait trop loin), d'où l'idée de la chaudière bûche.

    L'investissement utile, c'est le renforcement de l'isolation de la maison, ensuite dans une maison avec très peu de perte, on peut envisager tout les types de chauffages possible et de production d'ECS
    On est bien d'accord mais même si les travaux d'isolation sont indispensable et bien entendu prévues, cela ne pourra se faire que progressivement et dans la pièce la plus urgente, cela implique d'autres travaux d'aménagement et là pour le coût financièrement...
    Or si on commence par les travaux d'isolation, cela veut dire que je reste au gaz, donc à 1500€ la tonne, il nous sera impossible d'économiser pour envisager un jour le changement de chaudière, on est bloqué...
    Si on commence par la chaudière, on fera des économies sur le coût de l'énergie qui nous permettra d'avancer sur les travaux d'isolation, et que l'on peut envisager de faire soi-même alors que la plomberie et le système de chauffage, oups...

    Avoir un réseau de radiateur monté et l'abandonner pour autre chose, ne me semble pas un investissement judicieux.
    Ok je prends note, cela semble effectivement pas très pertinent...

    Ne pas négliger la solution des bouteilles de propane de 70kg (35kg de gaz), elles permettent, le retrait de la cuve et l'arrêt du contrat, si le choix (et les travaux) de nouvelle énergie tardent. Eventuellement, elles permettent d'aller chercher un autre propanier. Attention le kg de gaz est encore plus cher qu'en vrac.
    Mes besoins de propane étant devenue faible (une bouteille= 9 à 10 semaines) je compte bien me servir de cette option pour négocier à la fin de mon contrat.

    @+
    A la limite autant rester sur le gaz en vrac avec le même contrat que passer à de la bouteille non? Enfin c'est vrai qu'avec le coût de l'abonnement... ou alors faire comme on a fait au début, changer de propanier, bénéficier d'un prix bloqué et à la fin rechanger, quitte à prendre le même et retrouver un prix bloqué... cela fait un peu de paperasse mais bon... après faut voir si c'est pas moins contraignant pour pas trop cher en plus de passer en bouteille..

    Sinon pour de la relève et du hors gel quand absent, pourquoi pas une chaudière électrique? Pas cher, pas entretien, pas de souci en alimentation de combustible...

    Je pense que je vais pouvoir me renseigner un peu plus sur quelle type (bûches, multi-combustible) et quelle marque de chaudière à bûche... plus contraignant que le granulé mais un mode plus facile à contrôler (dans le sens le tout automatique c'est bien, mais on ne suit plus rien), c'est un mode de chauffage à vivre (comme une marque le dit, le chauffage à bûche, on vit avec) et puis c'est pareil pour tout, le confort a un prix et des fois faut savoir faire des sacrifices pour investir ailleurs...

  15. #11
    SK69202

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bonsoir.
    on a à peu près la même consommation en gaz
    Question, la consommation de gaz c'est plutôt 250kg ou 2500kg ?

    Or si on commence par les travaux d'isolation, cela veut dire que je reste au gaz, donc à 1500€ la tonne, il nous sera impossible d'économiser pour envisager un jour le changement de chaudière, on est bloqué...
    Si on commence par la chaudière, on fera des économies sur le coût de l'énergie qui nous permettra d'avancer sur les travaux d'isolation, et que l'on peut envisager de faire soi-même alors que la plomberie et le système de chauffage, oups...
    Ce n'est pas ce qui est souvent prôné, mais c'est ce que j'ai fait, le poêle tout de suite et l'isolation en parallèle (3 ans au total et il m'en reste encore un peu à faire), le poêle et son montage ont été payé (retour sur investissement) en 3 hivers, le reste devrait être payé dans les 7 ans qui viennent, sauf si le propane augmente encore, ce qui réduira ce temps.
    Dans cette optique le gros ballon tampon est indispensable, car c'est lui qui, une fois la maison isolée, devra "encaisser" le dimensionnement du chauffage fait du temps où la maison en avait besoin de beaucoup (beaucoup de pertes+1 chargement par jour +ECS éventuel =gros volume du foyer de la chaudière).
    Je reste surpris de discuter de la contrainte du chargement de bois et de vouloir 3 foyers à terme dans la maison.

    La chaudière électrique pour le hors gel, c'est possible, mais elle ne doit pas avoir de conséquence sur l'abonnement EDF, je veux dire par là, qu'elle ne doit pas nécessiter une puissance donc un abonnement prohibitif toute l'année pour un usage ponctuel.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  16. #12
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Question, la consommation de gaz c'est plutôt 250kg ou 2500kg ?
    Je parlais de votre consommation avant le poêle bouilleur, donc 2500kgs.

    Dans cette optique le gros ballon tampon est indispensable, car c'est lui qui, une fois la maison isolée, devra "encaisser" le dimensionnement du chauffage fait du temps où la maison en avait besoin de beaucoup (beaucoup de pertes+1 chargement par jour +ECS éventuel =gros volume du foyer de la chaudière).
    Et c'est grâce à lui aussi qu'on peut dire qu'il est possible de dire qu'on peut faire de la régulation avec une chaudière bûche?
    Car j'ai reçu ce soir le chauffagiste pour le premier devis sur la chaudière granulés. On a pas mal parlé, j'ai joué les benêts (bon j'avais pas trop de mal à ça...) parlé d'une autre solution possible comme la chaudière à bûche du fait que cela supprimerait cet imposant réservoir à granulés dans le garage mais il est vraiment pas chaud. C'est contraignant, faut le charger souvent, faut revenir à midi le charger, pas de régulation possible, bref... je me demande si il disait bien la vérité sous-entendu une chaudière à bûche sans ballon tampon (alors là ok) mais de la part d'un chauffagiste, je trouve étonnant que cette solution sans ballon tampon soit évoqué à mots couverts, à part dans le but de pas l'installer (plus à gagner avec du granulé???).

    Je reste surpris de discuter de la contrainte du chargement de bois et de vouloir 3 foyers à terme dans la maison.
    Ben le chauffage au bois on l'avait déjà imaginé dès l'achat de la maison. On est à la campagne, dans le limousin, entouré de chênes, le cadre s'y prête. Et on est prêt à faire ce genre d'effort (bon c'est facile à dire au début, seule l'expérience le dira à la fin...).
    La cuisinière au bois c'est un truc qu'on a toujours voulu : pouvoir faire à manger et avoir un point de chauffe même en cas de panne électricité mais cela sera pas bien entendu le mode de cuisson usité le plus souvent dans la semaine hein...
    Le poêle là c'est pour le confort et le visuel. Le confort pour chauffer convenablement la pièce vu les déperditions en attendant l'isolation, de même qu'en cas de panne d'électricité.
    Le chauffagiste dit qu'avec la chaudière à granulés il sera inutile et même qu'en gardant la même installation, on aura plus chaud qu'avec la chaudière gaz actuelle en consommant moins...

    Donc quand tu parles de 3 foyers, je dis oui mais deux sont occasionnels quand même : la cuisinière pour le rêve (le temps de prendre l'habitude?...), le poêle pour la beauté et la chauffe supplémentaire en relais de la chaudière pour pas la booster non plus en cas de grand froid.

    Après, en ce qui concerne le match granulés contre bûche pour la chaudière ben ce premier chauffagiste exclu la bûche pourtant on connait la contrainte mais d'un autre côté le seul argument posé sur table est le confort et l'automatisme or c'est pour tout pareil : le confort est un luxe qu'on ne peut peut-être pas se permettre si on veut avancer sur les autres projets de la maison et s'il faut faire ce sacrifice là... et l'adage on vit avec la chaudière au bois nous plait bien finalement..

    Bon je parle je parle mais voilà ce premier devis : si quelqu'un peut y jeter un oeil, au moins voir si il manque quelque chose, si des choses sont en trop (des fois que), si cela parait cohérent. Nous il nous parait pas aberrant vu qu'il comporte la construction du silot.
    Et si je regarde les tarifs des chaudières bûches Hargasnner, autour des 10000€, je me dis qu'en considérant le prix du ballon tampon (combien de hauteur pour un ballon de 2000l?) légèrement plus cher que le prix du silot on devrait pas tomber très loin du devis chaudière à granulés pour un devis fourniture et installation d'une chaudière bûche. Par contre on gagne des contraintes, mais aussi de la place (plus de silot).

    devis okofen page1_4.jpgdevis okofen page2_4.jpgdevis okofen page3_4.jpgdevis okofen page4_4.jpg

  17. Publicité
  18. #13
    Did67

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Je pense qu'il faut comparer des choses comparables :

    1) Une installation à buches "complète" avec régulation, donc un tampon correspondant au besoin de la maison pour 24 heures.

    Le volume se calcule dans ce sens : telle et telle maison correspondant à tant et tant de "pertes d'énergie - en kWh - en 24 h par temp extrene de tant et tant", donc besoin d'un tampon de tant et tant de litres pour ne faire : a) qu'une flambbée par 24 h ; b) de moitié moins si deux flambées par 24 h [avec l'astreinte que cela représente, année après année, pendant 20 ou 25 ans, à estimer ] et donc cerla correspond à une chaudière pouvant avaler en une flambée tant et tant de buches correspondant à ces pertes en 24 h (ou en 12 h, selon l'option du tampon retenue)

    De ce calcul "technique" découle un devis pour l'option "buches"

    Le reste c'est du baratinage...

    2) De l'autre coté, l'option chaudière à pellets + silo, chiffrée pour la puissance "nominale" adaptée au même besoin.


    Là, c'est poiur l'invetsissement "cahs" : ce qu'il faut mettre sur la table aujopurd'hui.

    Ensuite, il faut évaluer la consommation de combustible sur disons 20 ans.

    Là encore, tant et tant de kwh = tant et tant de stère à tel prix ; ou tant et tant de pellets à tel prix.


    Selon les prix, il se peut que l'investissement le plus élevé au départ corresponde au coût total final (investissement + 20 ans de combustible) le plus faible !

    Cela permet aussi de chiffrer l'éventuel "sucoût" au final d'une solution automatique genre pellets, comparé à l'astreinte du bois.

    Pour conclure, il ne restera plus qu'à jouer un peu à Madame Soleil pour savoir lequel des deux combustibles va augmenter le plus...

  19. #14
    Did67

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Citation Envoyé par cshabani Voir le message
    Et si je regarde les tarifs des chaudières bûches Hargasnner, autour des 10000€, je me dis qu'en considérant le prix du ballon tampon (combien de hauteur pour un ballon de 2000l?) légèrement plus cher que le prix du silot on devrait pas tomber très loin du devis chaudière à granulés pour un devis fourniture et installation d'une chaudière bûche. Par contre on gagne des contraintes, mais aussi de la place (plus de silot).

    Pièce jointe 180054Pièce jointe 180055Pièce jointe 180056Pièce jointe 180057
    1) Correct.

    Sauf peut-être les fournitures pour raccorder au chuaffage, qui me paraissent élevées. Mais bon, chaque installation est spécifique. Difficile de juger !

    2) Le silo se constrit facilement. Faire un "tour" sur "quelle chauidère à pellets", il ya un lien vers l'exemple de ma construction. Ces 1 500 euros se gagnent facilement en une semaine de congés...

    3) Tu vois le gain de place dans quel sens ?

    Les pellets sont plus denses que les buches, donc le volume est plus faible.

  20. #15
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Merci did67 pour ton message. pour le calcul technique de l'estimation de l'utilisation bûche je vais m'y coller mais c'est pas simple simple quand même...
    Après effectivement faut jouer à madame soleil mais c'est valable pour tout. A un moment donné faut choisir.

    Bon c'est déjà un bon point pour l'installateur si le devis est correct même si par moment on sent bien qu'il veut la vendre sa chaudière à granulés (le coup du plus chaud sans toucher l'installation, moi je veux bien mais bon... il est à fond aussi sur les planchers chauffants, parfaitement compatible avec le mur en pierre présent dans la pièce quand un autre installateur nous dis que cela marchera pas car le mur pompera toute la chaleur, mieux vaut un PDM).

    Pour le dimensionnement de la chaudière il nous semble correct dans le sens où c'est une rénovation, qui fait entre 120 et 150m2 (selon qu'on compte une pièce ou pas car pas encore vraiment intégré à l'habitation) donc avec des progrès niveau isolation à faire.
    Pour le ballon de 200l, j'ai des doutes, on est 4 à la maison.

    Pour le silot, c'est vrai qu'en le faisant soi-même... mais mon expérience bricolage commence avec l'achat de la maison, je m'y met doucement, je suis déjà fier de ce que j'ai pu faire, même des bricoles, mais le silot... faut quand même qu'il soit nickel pour la chaudière.

    Alors le gain de place je le vois dans le sens où au sous-sol la hauteur sous-plafond est de 2m, donc faut construire. On peut pas construire n'importe où, il faudra qu'il soit placé devant des anciens boxe à chevaux en pierre, donc cela va obstruer l'accès et phagocyter une partie de la place dans le garage...
    On a pas mal d'autres emplacement au sous-sol puisque total mais à chaque fois découpé par des murs pierres donc inadapté à un silot pour les dimensions, par contre je pense qu'on peut imaginer stocker le bois bûche pour la chaudière, se servir donc de ces dépendances et libérer la place du garage tout en trouvant une utilité à ces boxes.

  21. #16
    christina86

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Citation Envoyé par cshabani Voir le message
    Pour le dimensionnement de la chaudière il nous semble correct dans le sens où c'est une rénovation, qui fait entre 120 et 150m2 (selon qu'on compte une pièce ou pas car pas encore vraiment intégré à l'habitation) donc avec des progrès niveau isolation à faire.
    sur le devis il a mis la 25kw... machine qu'on peut booster à 32, mais pas baisser (ou à peine, électroniquement).
    en dessous c'est une autre machine : la 12/15/20kw, qui serait pê plus judicieuse - vous pouvez faire une simulation ici : http://www.therm.okofen.fr/inter.php

    j'ai 128m², pareil, vieille maison en pierre, et plus de la moitié pas encore isolé :
    j'ai une 12kw - ils voulaient m'en coller une 20, j'ai dit on va procéder en sens inverse, on la boostera si nécessaire, plutôt que de devoir la brider à coup sûr (merci à Did et au forum)...

    pendant les -15° (à -20 même) qui n'en finissaient pas, je n'ai jamais dû allumer le poêle à la maison - bon, j'ai baissé le circuit de l'atelier qui ne servait pas au moment. Mais d'une part c'est rare, on n'avait jamais vu ça ici, d'autre part quand j'isolerai la maison, il en faudra moins aussi, et sinon il y a le poêle, et sinon on peut la monter à 15kw, mais c'est pas terrible pour 95% du reste de l'hiver.

    au sous-sol la hauteur sous-plafond est de 2m
    vous trouverez tous les silos okofen ici, p.7 et 8 du pdf

    j'ai un silo de 3,6t - en principe insuffisant pour un hiver complet (en principe, pas sûr... pareil, on verra avec l'isolation à venir) - mais j'avais fait le calcul que même s'il faut livrer trois fois en deux ans, il fallait plus de 25 ans pour amortir la différence du prix du silo plus gros (le silo sera mort avant pê)... à méditer - ça, le gars d'okofen ne vous le dira pas. J'avais demandé auparavant au livreur les modalités, il m'avait dit que ça ne baissait pas en été et qu'il ne faisait pas de différence de prix pour 3t ou 5 ou plus.

    (les docs okofen, c'est là : http://www.enrdd.com/dirsys/list.php...rs&last=Okofen)

    il y en a qqs-uns qui passeraient chez vous, par ex :
    Type : S280 N
    Longueur Largeur Hauteur : 2870 2870 1600
    Capacité à la hauteur minimale du local : 1800 — 4,2 to
    Hauteur du local pour la capacité maximum : 2100 — 5,0 to

    sauf que les fonds plats sont chers (je ne l'ai pas trouvé dans leur tarif)...

    Pour le silo, c'est vrai qu'en le faisant soi-même... mais mon expérience bricolage...
    ...mais il y a sûrement un petit gars, charpentier, ou quoi, qui vous ferait ça pour moins cher

    il est à fond aussi sur les planchers chauffants, parfaitement compatible avec le mur en pierre présent dans la pièce...
    mmhh, là aussi faut réfléchir... les murs chauffants, c'est bien mieux que le pc (tous ceux qui sont rentrés chez moi cet hiver sont conquis !)


    tout en trouvant une utilité à ces boxes.
    mettre des chevaux, non ??

  22. #17
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Je suis quand même bien content d'être tombé sur ce forum...
    Bon hier passage d'un électricien, on nous avait parlé de radiateurs accumulateurs. Et comme on est curieux et qu'on veut épuiser toutes les possibilités avant de choisir, va pour un RDV.

    On a enfin trouvé un artisan qui nous a déconseillé ce qu'il vendait! La discussion de 2h a plus tourné sur les autres solutions à envisager, sur les possibilités d'isolation à moindre coût, sur la recommandation d'une jeune plombier qui fait installation de chaudières, et également PAC air-eau (solution peut-être à envisager pour lui), bref échange très constructif.
    Il aura pas vendu ses radiateurs mais il a gagné des clients...

    Pour ce qui est de la PAC, on est quand même très perplexe (après tout plus il fait froid, moins c'est performant, c'est quand même balot...).

    Alors oui il a mis la 25 pouvant passer à 32 pour être tranquille vu l'isolation (en gros ce que relate pas mal de retours d'expériences ici et là et que souvent cela ne servirait à rien...). Bon je vais voir pour le tarif du modèle en dessous.
    On gagnera peut-être pas grand chose sauf en longévité de la chaudière si j'ai bien compris.
    Alors c'est à la fois la hauteur sous plafond qui nous bloque pour les silot okofen (sachant qu'il nous conseille une contenance de 4T) et après l'emplacement, à la fois du silot (comme je disais qui encombre le garage) et de la chaudière et de sa satané sortie de conduit difficilement plaçable vu la découpe des toits). je vais re-regarder les silots.

    il y en a qqs-uns qui passeraient chez vous, par ex :
    Type : S280 N
    Longueur Largeur Hauteur : 2870 2870 1600
    Capacité à la hauteur minimale du local : 1800 — 4,2 to
    Hauteur du local pour la capacité maximum : 2100 — 5,0 to
    Alors là c'est la longueur et largeur qui va bloquer encore plus l'accès dans le garage (on a un garage en longueur, faudrait que je poste une photo). mais je me demande si c'est pas la solution à envisager quitte à ce que cela soit le temps de lui construire un appentis abrité à côté de garage et revoir les raccordements...

    Pour le menuisier, on en a un qui est très bien et il prévu qu'il passe, après c'est auto-construction... mais là

    Pour les murs chauffants, c'est pas faux et on y réfléchira au moment de réaménager la pièce quand on pensera au plancher.

    mettre des chevaux, non ??
    Ben le silot est devant, risquent pas de rentrer les chevaux! C'est le soucis, on pourra plus trop y accéder, le silot sera devant. Alors qu'avec une chaudière bûche, on pense l'investissement moins important (mais on en sais rien encore), le stockage des bûches est libre (dans les boxes?) et l'encombrement du garage est à éviter.
    Mais faut gérer et manutentionner les bûche. On a déjà beaucoup à faire, un travail tous les deux, deux enfants, 6 chats, 4000m2 de terrain, ... bref mais le confort à un coût, c'est le soucis.

  23. #18
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bon j'avais également contacté la société Vigas pour me faire une idée sur leur chaudière bûche et vu leur bonne réputation ici. Je suis pas déçu, très pro, semble honnête, à méditer.

    Voilà leur réponse à mon questionnement sur leur chaudière bûche et la possibilité ou non de l'installer.

    Bonjour,
    ça fait malheureusement un peu loin pour vous proposer l'installation d'une chaufferie, de plus nous ne connaissons pas d'installateur proche de chez vous. Je vais vous réaliser un devis correspondant à votre attente au prix public, lequel vous pourrez présenter à un installateur proche de chez vous. Je vous propose une chaufferie Vigas 25kw éco avec variante lambda control, un ballon de 2000L équipé d'un puissant échangeur sanitaire en inox et échangeur solaire, régulation de chauffage par thermostat d'ambiance sans fil honeywell, circulateur de départ chauffage électronique classe A faible consommation d'énergie. Avec ce type de ballon vous pouvez vous passer d'appoint électrique, en dehors de la saison de chauffe vous faite une flambée dans la Vigas pour monter le ballon à 80_90° et vous aurez plusieurs jours d'autonomie. Par la suite il sera possible de brancher des panneaux solaires sur celui-ci ce qui vous permettra une autonomie complète en eau chaude sanitaire en dehors de l'hiver. Ce ballon n'est pas donné mais son gros volume est gage de confort, l'échangeur sanitaire en inox est un préparateur instantané (plus de 7m² de surface d'échange) eau chaude à volonté! Je met en avant également son côté durable et le côté hygiénique, pas de stagnation en fond de cuve l'eau circule dans un tuyau inox quand vous tirez de l'eau chaude au robinet.
    Ce devis qui vous sera transmis par mon collègue est optimisé au maximum, il vous permettra de comparer et de vous faire une idée du budget nécessaire. Il comprendra également tous les accessoires nécessaires à la réalisation d'une telle chaufferie. Il sera à 19,6% de TVA mais pourra vous être revendu à 7% par votre installateur. Notre proposition est donnée à titre informative si celle-ci retient votre attention, recontactez nous si vous voulez des précision, et que l'on étudie de plus près votre projet.
    Je trouve cela bien.

  24. Publicité
  25. #19
    caillou

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Je te comprend tout à fait. J'ai aussi une cuisinière bois bouilleur, un pdm dans le salon et du gaz en relève. Mur chauffant et radiateurs fontes.
    Une chaudière buche avec ballon de 2000 L et une régulation digne de ce nom te permettra de charger la chaudière avec une brouette de bois une fois par jour
    D'autant plus que si tu as une cuisinière et un poele, les jours de grand froid, une petite flambée est assez agréable.
    Le bois se stock dehors, sous bache sans problème.
    Le seul inconvénient est la manutention du bois.
    Je suis par contre surpris du prix de la chaudière buche ? Je pense qu'à 4000 € on peut avoir une chaudière à tirage inversé correct.
    Le hors gel : si l'absence est moins d'une semaine en hiver, et que la maison est sans courant d'air, ce n'est pas un problème. Sinon, des radiateurs électriques aux endroits stratégiques sont suffisants (il y en a plein d'occasion des grilles pains !)
    L'ECS : plusieurs choix : solaire, bois électricité ou gaz. Un ballon ECS avec serpentin en bas chargé par le bois et résistance électrique au dessus en été. D'où l'intérêt du solaire qui prend la relève l'été. Dans ce cas, ballon avec serpentin solaire en bas, serpentin bois au dessus Option résistance électrique au dessus.

  26. #20
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    D'autant plus que si tu as une cuisinière et un poele, les jours de grand froid, une petite flambée est assez agréable.
    Alors pour la cuisinière c'est faisable, par contre pour le poêle, c'est pas gagné, on a pas trouvé de solution technique pour faire sortir un conduit de cheminée dans les règles du lard...

    Le seul inconvénient est la manutention du bois.
    Tout à fait mais comme je dis, le tout confort à un prix.

    Pour le prix de la chaudière j'ai pas encore de devis mais c'est vrai qu'on en trouve à ce prix, sauf que les installateurs ont leurs marques et là, c'est des grandes marques connues et on va plus vite vers du 6000 à 8000€ la chaudière bûche je crois.

    Pour l'ECS, je pense qu'on réfléchira quand on aura la solution bûche ou granulé.

  27. #21
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bon passage d'un installateur hier. Très sympa. Pour lui la PAC éclate la solution bois grâce à son coût moindre et à son COP de 4. Cela marcherait très bien jusqu'à -5°C. Bien entendu, il nuance ceci en parlant sur du court et moyen terme et cela en rapport avec le fort investissement nécessaire à une solution bois.
    Mais il nous déconseille une PAC, la relève avec le gaz se ferait de manière trop répétée. Il doit nous faire un petit calcul de besoin énergétique avant d'aller plus loin et affiner notre recherche.
    Sinon pour les PAC il travaille sur la marque Atlantic et pour le bois sur les chaudières Morvan et Silène.
    Enfin j'ai reçu les devis pour la chaudière VIGAS, vraiment très réactif M. Petitjean
    devis sonde ballon lambda.jpgdevis sonde ballon tampon.jpg
    Je sais pas ce que vous en pensez, y'a peut-être moyen de gratter en enlevant l'échangeur solaire, je sais pas, pour ce type de solution.

  28. #22
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bon ça avance ça avance mais on est pas rendu...

    La solution Vigas m'intéresse mais :

    - le ballon est pas donné, peut-être sur dimensionné (3000L), et l'échangeur solaire est pour l'instant superflu
    - faut trouver l'installateur et là c'est pas gagné du tout.

    Dans le même style de chaudière, j'ai un installateur qui doit me rendre deux devis (granulés et bûches) : il travaille avec Morvan et Silène, des avis sur ces deux marques?

    Là j'ai un installateur qui vient de partir et qui me propose de me servir d'un pièce dans la cave maçonnée pour servir de silot à granulés. Il me doit aussi les deux devis et travaille avec HS France. Là aussi, des avis sur cette marque?

    J'ai encore un RDV demain (un autre installateur Okofen entre autres) et un samedi pour du froling.

    Faudrait peut-être que je trouve un installateur Hargasnner et un Viesmann (KWB et ETA aussi?). D'un autre côté, si toutes les chaudières granulés à ce tarif (8500€) se valent...

    C'est dans les petites chaudières à bûches style Vigas, Silène et Morvan que j'ai plus de mal à trouver des retours, des avis et des alternatives en terme de marques.

  29. #23
    invite87302233
    Invité

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Citation Envoyé par cshabani Voir le message
    C'est dans les petites chaudières à bûches style Vigas, Silène et Morvan que j'ai plus de mal à trouver des retours,
    Concernant Vigas, il y a 4 ou 5 discussions sur ce forum qui traitent de cette marque.

    Je n'ai jamais rien lu de négatif sur ces chaudières, et on peut même dire que les avis des utilisateurs sont très positifs et la satisfaction totale, me semble-t-il.

    A+

  30. #24
    christina86

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    j'ai pê pas tout compris, je croyais que la sonde externe c'était d'office en général, mais dans les devis Vigas il y a une parenthèse : "(sans sonde extérieure)"

    la sonde externe pourtant permet une régulation en amont (si on a trouvé la bonne courbe, c'est d'une stabilité d'enfer), alors que la sonde d'ambiance régule (ou corrige) a posteriori

  31. Publicité
  32. #25
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Oui je me suis mal exprimé, pour vigas pas de souci, y'a des infos, des retours positifs, j'ai échangé avec M. PetitJean également. C'est juste que trouver un installateur pour s'en occuper (l'installer et une partie de l'entretien), c'est pas facile, la plupart travaille déjà avec des marques.

    Reste après les chaudières à granulés et d'autres chaudières à bûches comme Silène et Morvan. Ces deux dernières, je pensait que c'était à peu près la même chose (fonctionnement, qualité, prix) que la VIgas et c'est plus sur ces deux marques que je m'interrogeais. Ou sur d'autres marques qui feraient dans la chaudière à bûche, du même tonneau que la Vigas mais dont je n'aurai pas connaissance et mieux distribué que Vigas.

    Car actuellement le choix qui s'offre à moi c'est soit Okofen pour du granulés, soit Froling / HS / Hargasnner pour du granulés ou de la bûche, soit Silène / Morvan pour de la bûche.

    Ou alors Vigas mais là faut que je me dérouille.

    Donc sur les grosses marques y'a pas de soucis, c'est connu ça marche bien mais ce qui me pose soucis, c'est que granulés ou bûche, l'investissement sera quasi le même. Donc autant partir sur du granulés.

    Sur du Vigas, le passage à la bûche peut-être intéressant à l'investissement (en rajoutant bien entendu l'investissement physique personnel dû à la manutention de la bûche) mais faut l'installer.

    La seule alternative à Vigas du coup pour l'instant c'est Silène ou Morvan et là j'ai très très peu de retour. Et visiblement y'a pas grand d'autres non plus.

    Je suis un peu bloqué du coup. Car entre 20000€ pour du granulés ou de la bûche, ou 16000€ pour de la bûche, ben ça fait toujours 4000€ de plus dans l'isolation... Encore faut-il que la chaudière en vaille le coup et là visiblement à part Vigas c'est un peu le néant...

  33. #26
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bonjour,

    Nouvelle piste à creuser dans notre périple...

    On a eu contact avec Granulaugil qui nous propose sa chaudière à granulés 25kW pour 14 000€ TTC fourniture et pose clé en main avec le silo grâce à une remise de 4 000€ pour achat en ligne. Je mettrai le devis dès qu'il sera scanné dans le topic quelle chaudière à granulés pour recueillir les avis sur cette marque.

    Sinon, suite à une visite, un installateur nous a proposé de solutionner notre souci de chauffage différemment... :

    1/ rétablir le bon fonctionnement de la chaudière gaz à condensation actuelle (une saunier duval de 2006) qui fonctionne actuellement à fond, sans sonde ni thermostat ni donc régulation. Installer des robinets thermostatiques dans les deux pièces les plus froides (celles présentant des soucis d'isolation). Créer un point haut plus haut que celui actuel et en y installant également des purgeurs automatiques car actuellement, les radiateurs les plus haut sont rarement entièrement chaud dans toute leur longueur (c'est le cas du radiateur sèche serviette de 1m80 de haut, chaud sur un 1/3 de sa hauteur)

    2/ installer un poêle à granulé dans le salon et une cuisinière à bois dans la cuisine. Ce sont deux éléments que nous voulons depuis longtemps pour le côté pratique, chaleureux et parce qu'on aime bien (même si on préfèrerai un poêle à bois mais la configuration atypique de la maison rend la création d'un nouveau conduit de cheminée très difficile et donc indépendamment du fait de vouloir changer le gaz propane). Cela permettrait de trouver un certain confort de chaleur dans les deux pièces les plus froides de la maison tout en assurant une consommation minime (voire nulle) en gaz dans ces deux pièces en saison froide.

    3/ faire notre ECS avec un ballon thermodynamique de marque Altech

    Le but serait donc de diminuer au maximum la consommation de gaz propane (via l'ECS par ballon thermo et les deux sources de chaleur présentes dans les deux pièces qui posent réellement problème dans la maison), amoindrir le coût d'invistessement par rapport à la solution changer la source d'énergie et permettre ainsi d'avancer également plus vite dans les travaux d'isolation. Donc réduire la facture gaz et gagner en confort plutôt que juste changer le gaz par de la bûche ou du granulé.

    Il verrait le changement de la chaudière après ces opérations plutôt qu'avant.

    Ensuite, pour ce qui est du changement de chaudière, il nous propose soit une à granulé Okofen seule, soit une PAC air-eau Mitsubishi en relève de chaudière gaz. Mais il nous conseillerait plutôt de commencer par le reste. Et à choisir, il est d'accord sur le fait que le choix granulé est bien évidemment le plus rentable et écologique, mais le plus cher en investissement.

    Je sais pas trop ce que vous en pensez : ayant des enfants en bas âge et pensant également à leur confort et à créer une dynamique de travaux dans la partie cuisine (installer la cuisinière revient à enlever l'énorme cheminée presque insert (cela ressemble à un insert, mais sans le foyer insert), source de courant d'air froid également), le package poêle granulé / ECS par ballon / révision chaudière / cuisinière bois nous séduit assez pour l'instant.

  34. #27
    Did67

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Ben, le principal inconvénient, c'est que c'est une somme de petits bouts pas chiffrés... Avec le risque qu'au bout du bout, cela soit final plus cher, et soit en même temps moins optimal...

    1) Ne pas penser qu'une régulation va faire gagner des cent et des mille : il s'agit, pour une même maison, de gagner 5 ou 7 %, en optimisant. Si on ne rogne pas sur le confort. Bien sûr, si on met des "pièces au froid", cela change la donne. Mais alors, c'est qu'on peut s'en passer... Des robinets thermostatiques diminueraient la consommation si dans l'une ou l'autre pièce, il faisait régulièrement trop chaud ! Est-ce le cas ?

    Donc oui, une régul. C'est utile. Cela ne changera pas fondamentalement... Ne pas rêver.

    2) Si les radiateurs qui sont actuellement en partie froids devenaient chauds (je ne suis pas sûr du tout que cela soit lié "au point haut" et à la purge - cela peut aisément se vérifier en purgeant "à la main" ; je pense plutôt que c'est une histoire de circuit, d'équilibrage entre radiateurs et/ou de débit), les calories viendraient de quelque part, donc de la chaudière, donc certes, il fera plus chaud, mais la consommation va fatalement augmenter !

    3) Poêle et cuisinière, granulé ou bois... Oui, là, cela change la donne. C'est une option (avec la contrainte des buches, déjà évoquée il me semble).

    4) L'ECS thermodynamique : mérite un bilan. Te coûtera la moitié d'une chauidère à pellets automatique, qui te chauffera l'ECS pour le même prix. Tout en chuaffant la maison pour moins cher...

    Je sais que c'est "THE" solution en France. Je ne suis vraiement pas convaincu. C'est notre fanatisme des PAC et... des solutions "pro-nucléaires" (mais là, le débat n'est plus seulement financier, donc je laisse).

  35. #28
    cshabani

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Aaaah fin de mon monologue...

    Alors effectivement, cela va représenter un coût oui. Mais moindre que changer la chaudière (faut compter la chaudière, le silot, le ballon, et le raccordement en maçonnerie avec la cheminée existante). Bon la finalité n'est pas la même non plus.

    Changer la chaudière et la source d'énergie est notre première idée. Au moins on règle définitivement le cas du gaz. On partait là-dessus (avec les questions innérentes bûches ou granulés, quelles marques, ...).

    L'option qu'on vient de nous présenter a pour désavantage la conservation du gaz mais a pour avantage de réduire sa consommation et de créer deux points chauds dans les deux pièces qui posent soucis. Cela revient moins cher et permet d'investir plus dans l'isolation dans ces deux pièces. Et on gagnerait en confort de chaleur dans ces deux pièces.

    Evidemment la régulation ne permettra pas de gagner énormément, on vise pas cela mais déjà mettre en fonctionnement optimal cette chaudière, utile surtout si on la garde.
    Les robinets thermostatique, y'en a sur chaque radiateurs, sauf sur la pièce la plus froide. C'est pas la où il fait trop chaud mais si on y met un poêle à granulés, peut-être que cela nous permettra de couper les 3 radiateurs dans cette pièce froide.
    De même dans la cuisine, on imagine qu'avec la cuisinière bois, quand on rentre et qu'on allume, on peut couper le radiateur, il y fera suffisamment chaud, du moins on le pense.
    On garderait la chaudière en fonctionnement pour les pièces de l'étage (où il y a des robinets thermostatiques). L'achat des robinets irait de paire avec le poêle et la cuisinière évidemment..
    Pour les purgeurs, j'ai oublié de dire qu'il pensait aussi adjoindre à la chaudière un vas d'expansion ou un autre truc si je me suis trompé de terme pour avoir plus de contenance et disposer de plus de puissance pour propulser l'eau chaude dans les radiateurs de l'étage.

    Alors même si on change la chaudière, il faut dire qu'on souhaite au moins avoir la cuisinière bois. Le poêle serait moins utile mais c'est vrai qu'on aimerait en avoir un dans le salon. Si au départ on pensait ces achats comme plutôt esthétique et parce que ça ferait beau (en les utilisant occasionnellement), il est vrai qu'on pourrait les imaginer plus utile que beau en devant source de chaleur principale dans ces deux pièces.

    Et je me remets à penser aux poêles et cuisinières bouilleurs car à force de lire et de penser au ballon thermodynamique, en pensant que de toute manière à terme, ce sera une chaudière bûche ou granulé, je vois pas ce que ferai du ballon thermo qui est plus comme on était pas fervent supporteur des PAC, on l'est pas plus sur le ballon thermo. Sauf que si on passe pas de suite pas la case changement de chaudière, il reste pas beaucoup de solution plus économique pour produire son ECS...

    Donc c'est toujours soit changement de chaudière pour bûche et granulé et on vire le gaz, soit le pack cuisinière / poêle pour réduire la facture gaz dans les deux pièces les plus énergivores et gagner en confort mais quid de l'ECS (par un cumulus électrique? Par le gaz? Ballon thermo?) soit cuisinière et/ou poêle bouilleur (encore faut-il que ce soit bien dimensionné) et le gaz reste en relève, on allège encore plus la facture gaz et on gagne en confort mais cela semble très rustique et artisanal comme solution...

  36. #29
    Did67

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    OK. Je vois un peu mieux le raisonnement.

    1) Vase d'expansion, OK. Mais je reste septique que ce soit a cause du radiateur en partie froid. Mais bon, comme ça, au pif, à distance.

    2) Le choix et l'éfficacité de votre choix va dépendre d'une seule chose : la vie que vous menez et les contraintes que vous allez pouvoir vous imposer !

    Si la cuisinière est allumée tous les jours, sur une durée disons significative, elle contribuera au bilan thermique à partir d'une énergie moins chère et beaucoup plus "neutre" par rapport à l'environnement. Sinon, ce sera pas grand chose... Le temps qu'elle se chauffe, qu'elle chauffe...

    Idem pour le poêle. Si en plus, vous retenez l'option pellets , cela vous permet d'automatiser et d'avoir une régulation et donc une contribution significative au bilan. Diminuant d'autant le gaz...

    S'il est bouilleur, cela permettrait de recharger un ballon pendant environ la moitié de l'année. Le problème : cela va alourdir la facture et petit à petit, on s'apporchera de la formule "chauidère à pellets".

    Mais sans accepter ses contraintes et/ou automatiser avec les pellets, j'ai peur que 80 % de vos besoins seront toujours apportés par le gaz, avec une ardoise qui restera... très très lourde.

    Et bien sûr, si vous isolez très bien, et que vous arrivez à vous approcher du standard BBC (mais attention, ce n'est pas si simple dans l'ancien (déjà dans le neuf !), effectivement, la source n'aura plus autant d'importance !

  37. #30
    SK69202

    Re : Quelle énergie en remplacement du propane ?

    Bonsoir.

    On revient a ce que j'ai proposé il y a un moment, prendre une cuisinière bouilleur, un ballon de 50 à 300 l suivant la place disponible et les thermostatiques.

    On chauffe à fond avec la cuisinière quand on est présent (maison + ballon), les thermostatiques ferment plus ou moins avec la chaleur qui diffuse de la cuisinière, le gaz n'assure que le maintient en absence (et à l'épuisement du ballon)et l'ECS.

    Avec mon poêle bouilleur en parallèle de la chaudière, j'ai remplacé 2800kg de propane (ECS+ chauffage) par 6990kg de bois et 450 kg de propane la première année (quasiment pas d'isolation) avec 3°C de plus dans la maison et un confort jamais vu, 5490 kg et 321kg de gaz la deuxième année grâce à l'isolation partielle et le troisième hiver (estimation au 31/05/12, date d'arrêt du calcul) 4000kg de bois et 200kg de gaz, l'isolation ayant encore progressé.
    L'année prochaine cela sera encore moins de gaz, le relais de fin de nuit devenant sporadique avec la fin de l'isolation du toit.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quelle alternative au propane
    Par nours62 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 21
    Dernier message: 06/08/2012, 10h25
  2. [Blanc] Remplacement du joint d'un réfrigérateur : quelle colle utiliser ?
    Par ericpl54 dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/10/2009, 10h07
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 16/04/2009, 00h21
  4. quelle energie??
    Par david8913 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/08/2008, 18h35
  5. remplacement énergie fioul
    Par yaya38 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 31/07/2008, 20h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison