Répondre à la discussion
Page 2 sur 19 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 553

Construction d'une maison passive en Belgique



  1. #31
    liorey

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique


    ------

    En ce qui concerne le heatmirror, il est commercialisé depuis 1979,soit +de 25 ans http://www.southwall.com/products/heatmirror.html

    Notre maison + l'atelier ossature bois en face se situe chemin de la Fontaine Lagasse et la maison passive de la cliente est à ériger rue du Hussard à 5600 franchimont

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    ArTec

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    J'ai un autre problème...
    Comme ma maison a une partie professionnelle, les pompiers ont donné leur avis...
    Je dois avoir une RF 1 h. pour le plancher entre le rez et l'étage.
    Or, j'avais prévu de laisser les gîtes apparents au rez.
    Un casse-tête...
    Je me demande si je ne dois pas passer par des planches clouées ou autre dalle de bois massive.
    J'ai trouvé ligno swiss, et un système mixte bois-béton en France, et près de chez moi des hourdis en bois chez Schwanen...
    Si vous aviez des idées ?
    Poour revenir aux maisons Kirali, ne pas confondre maison passive et solaire passif ! On en a déjà parlé...
    En ce qui concerne l'ensoleillement, il serait en effet intéressant de faire une analyse, surtout pour le solaire passif. La maison passive me semble mieux adaptée sous nos climat, puisqu'elle ne privilégie pas l'énergie solaire outre mesure.
    A+

  4. #33
    Quisit

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    et des plaques de Fermacell, pour le feu ?

  5. #34
    liorey

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    ou un plancher sandwich avec une âme en plaque de plâtre RF(2 X 12,5) ou en laine de roche.

    http://www.knauf.be/DB/pdf/triptyque...20feu%20fr.pdf

  6. #35
    JulienW

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Bonjour à tous,
    En tant qu'universitaire, futur travailleur et espérons-le futur propriétaire-constructeur, je m'intéresse de plus en plus à la construction durable et aux énergies alternatives... Je connais très peu de chose sur le sujet à l'heure actuelle... Je trouve d'ailleurs vos contributions à ce forum très intéressantes...!!! Mon seul regret réside dans le manque de structure (mais bon, un forum est un forum). Peut-être pourrait-il être intéressant de créer un site indépendant regroupant les infos de tout le monde sur les constructions, matériaux, critiques de produits et de constructeurs... Existe-t-il des sites internet semblables en Belgique francophone?

    En ce qui me concerne, mon intérêt se porte avant tout sur les domaines suivants:

    - l'isolation et l'aération (afin de gaspiller le moins d'énergie possible et de profiter d'un apport d'air frais dans la maison). Les maisons passives sont-elles systématiquement en bois? Peut-on allier le bois et la pierre?;
    - l'utilisation d'eau de pluie (si quelqu'un s'y connait, je serai ravis de recevoir des infos... en effet, je ne sais pas si l'utilisation d'eau de pluie via des citernes est aujourd'hui économique... cela fait-il partie des projets de maisons passives?)
    - en ce qui concerne la consommation d'électricité dans les habitations passives, la domotique est-elle utilisée? Bien que je ne suis pas un spécialiste, j'imagine qu'un tel système peut permettre de supprimer toute la consommation inutile des appareils électriques (surtout les appareils éteints et sous tension..) tant le jour que la nuit...
    - enfin la pompe à chaleur me paraît être le système de chauffage idéal pour celui qui, comme moi, souhaiterait construire à la campagne (donc pas de raccordement au gaz possible et le mazout c'est hors de question, idem pour l'électricité). De plus, je me dis que la pompe à chaleur étant quasi inutile en été (sauf pour l'eau chaude sanitaire), elle pourrait être utilisée pour chauffer l'eau d'une piscine (remplie par de l'eau de pluie de la citerne...?). Bon, tout ça représente certainement un beau petit surplus budgétaire qui devrait toutefois, au final, être rentabilisé.. pour un confort inégalé et une pollution moindre de notre envirronement...

    A vos réactions!

  7. #36
    ririmason

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    bonjour à tous,

    J'envisage la construction d'une maison non énergivore.

    Je suis nouveau sur ce forum, ma spécialité c'est plutôt les poêles de masse en autoconstruction. C'est justement au cours d'un stage sur les PDM en Tchéquie que j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec des spécialistes allemands de construction de maisons passives. Il semble, d'après eux, que la ventilation dans une maison complètement étanche soit un problème difficile surtout au niveau des filtres et du nettoyage et de la désinfection des VMC double flux avec PAC. Beaucoup de soucis parait-il.

    Quelqu'un a t'il un retour ou une info la dessus?

    Merci

  8. Publicité
  9. #37
    Chammy

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    A Artec : et pourquoi pas une chape mince sur profilés Lewis ou similaires? Bien sûr, c'est moins écolo... Ou un plancher massif (planches debout assemblées, comme le bois debout). Mais je ne connais pas les différentes Rf respectives de tels systèmes.

    A JulienW :
    1) Non, bien sûr, la construction à ossature bois ou similaire n'est qu'une des possiblités. Sur le site du PassivHausInstitut http://www.passiv.de/ , on retrouve toute une série de méthodes constructives. Mais l'ossature bois a comme avantages, sous nos contrées, de ne pas ajouter trop de centimètres en épaisseur. En effet, la plupart des autres systèmes étant insuffisants sans l'ajout d'une bonne couche d'isolant, les épaisseurs deviennent prohibitives en Belgique. Il ne faut pas oublier qu'on oblige la plupart du temps à ajouter une brique de façade !!
    D'autre part, elle est une méthode souple, facilement modifiable en autoconstruction.

    2) L'utilisation de l'eau de pluie n'a rien à voir avec le concept maison passive (concept exclusivement énergétique). Mais on peut évidemment combiner. Pour tout renseignement, je conseille vivement le salon de l'eau qui se déroulera aux Palais des Expositions de Namur le WE des 22 et 23 avril 2006. Tout dépend de ce que l'on souhaite : utilisation actuellement rentable, sauvegarde de l'eau en tant qu'écolo, projection dans l'avenir (avec de belles marges d'erreur). On peut placer des citernes de 10000 litres comme en Flandre, afin de minimiser les conséquences des orages (fonction de retenue), calculer ce qui est nécessaire (cf le site de Test-Achats), vouloir de l'eau potable "à soi", etc... Les coûts sont bien entendu différents...

    3) En soi, le concept maison passive ne concerne pas la domotique. Mais celle-ci peut aider si elle ne sert pas à la mise en exergue de gadgets. Les meilleures utilisations dans le cadre MP sont, à mon sens, l'automatisation des apports solaires par des stores bannes ou équivalents, afin de contrecarrer les surchauffes d'été, et la suppression des pertes électriques "cachées", par des systèmes tels que proposés chez Pirenne & Ooms (suppression des courants résiduels) : quand on sait que la MOITIE de la consommation d'une plaque de cuisson à induction provient du stand-by de celle-ci, il y a intérêt à placer des systèmes domotiques utiles et adaptés. Sans tenir compte de l'aspect confort apporté par la domotique.

    4) Une MP bien faite rend TOUT système de chauffage superflu ! Y compris la PAC, qui est un système cher, peu agile (en terme de réactivité du système aux apports thermiques), risqué d'un point de vue environnemental (via les liquides réfrigérants, via sa consommation en électricité -très polluante-, via l'éventuelle pollution des nappes aquifères..). Mieux vaut mettre 5000 € en plus dans l'isolation, et se passer d'une PAC à 10000 €. On met parfois en valeur la capacité de certaines PAC de fonctionner ou de rafraîchir en été, mais c'est contribuer de façon majeure à la pollution de la planète : on consomme de l'électricité là où l'on ne consommait rien ! Et ce alors que des mesures architectoniques simples peuvent limiter fortement les surchauffes estivales. Pour tout ceci, consulter l'intrépide, compétent et logorrhéique r17777, qui en a déjà parlé moultes fois ailleurs sur le site. On pourrait imaginer la faire exclusivement fonctionner par des énergies altenatives éoliennes ou photovoltaïques, mais ça devient technique, cher, compliqué donc fragile : on perd les bénéfices de la simplicité du concept MP.

    Il faut se souvenir que ce qui fait la force du concept MP, c'est sa simplicité. On SUPPRIME une des plus grosses installations techniques d'une maison traditionnelle, le chauffage. Et donc les ennuis liés au système. C'est cette suppression qui rend la MP financièrement acceptable lors de la construction, et qui la transforme en bâtiment rentable à la longue. Conçue sans chauffage, la MP, selon des calculs récents, serait même nettement moins coûteuse "tout compris" (investissement + usage) qu'une maison traditionnelle, si le prix de l'énergie venait à doubler : ce qu'il ne faut absolument pas écarter comme hypothèse.

    Dans le même ordre d'idées, des gens (un constructeur de maisons en bois belge!) qui affirment, ailleurs sur le site, que le concept de MP est trop extrême et qu'une bonne isolation combinée à un chauffage au bois est mieux appropiré, ne font que jeter de la poudre aux yeux. Il est évident qu'une MP est, pour un constructeur, plus ennuyeuse à construire... parce qu'elle IMPOSE une construction méticuleuse ! D'où -je suppose- leur crainte pour la rentabilité desdites constructions : on gagne bien sa vie à présent, ne changeons pas de méthode. Ils prétendent que les MP vont coûter beaucoup plus cher, mais je peux affirmer que celles que j'ai visitées étaient dans une fourchette de coûts tout à fait acceptable : aux environs de 1000 à 1250 € du m² construit (calculé selon surfaces brutes, cad murs extérieurs compris). Acceptable parce qu'on épargne sur les frais de fonctionnement, bien sûr.

    Salut ririmason. Je n'ai encore jamais lu sur les forums ni sur les journaux internet allemands ce genre de remarque. Mais, comme tous les systèmes de ventilation, on doit évidemment entretenir soigneusement les filtres : c'est un peu contraignant (entretien une à deux fois l'an) mais c'est indispensable. Sinon bonjour les maladies. La maladie du légionnaire (légionellose) doit son nom à un système de clim : celle-ci, mal entretenue, avait contaminé la plupart des participants d'un congrès d'anciens combattants américains (les légionnaires); ils s'étaient retrouvés pour la plupart à l'hôpital... Mais c'est vrai aussi pour la clim de votre voiture, si vous en avez une : il faut l'entretenir !

  10. #38
    ririmason

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Citation Envoyé par Chammy

    Salut ririmason. Je n'ai encore jamais lu sur les forums ni sur les journaux internet allemands ce genre de remarque. Mais, comme tous les systèmes de ventilation, on doit évidemment entretenir soigneusement les filtres : c'est un peu contraignant (entretien une à deux fois l'an) mais c'est indispensable. Sinon bonjour les maladies. La maladie du légionnaire (légionellose) doit son nom à un système de clim : celle-ci, mal entretenue, avait contaminé la plupart des participants d'un congrès d'anciens combattants américains (les légionnaires); ils s'étaient retrouvés pour la plupart à l'hôpital... Mais c'est vrai aussi pour la clim de votre voiture, si vous en avez une : il faut l'entretenir !
    Merci à toi pour ces infos. J'ai une tendance naturelle à me méfier des filtres qui ne font leur boulot à 100% qu'au moment où tu les installes. Est-ce qu'il ne vaut pas mieux simplement accepter d'alimenter via un puit canadien (+-12°) et/ou via une serre et mur stockeur avec une sortie de ventilation haute réglable? Dans ce cas tu dois peut-être chauffer un peu...

    A+

  11. #39
    ririmason

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Je continue sur l'idée de mon post précédent à savoir: une maison respirante et néanmoins non énergivore.

    Je suis intéréssé par plusieurs solutions proposées par Charmeau dans sa maison bio-climatique www.areso.asso.fr/IMG/pdf/Ca-bioclim-mail.pdf. Pensez-vous qu'une telle réalisation soit envisageable sous nos latitudes.

    Merci pour vos commentaires,

    Riri

  12. #40
    Quisit

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Salut ririmason
    tu n'es pas obligé d'installer un récupérateur de chaleur actif (type PAC) sur ta double-flux, une double flux simple est déjà amplement suffisante, et elle supprime les problèmes des ailettes inamovibles de l'évaporateur.

    ces systèmes combinés sont la crême de la crême pour des installations extrêmes et en plus hors de prix !

    Une double flux de base ce n'est pas aussi performant certes mais c'est quand même très efficace (70 à 90% de rendement) et les filtres ainsi que l'échangeur de chaleur sont à portée de main pour le nettoyage... simplement elles ne servent pas d'apponit de chauffage par air pulsé, système par ailleurs désagréable

    le principe de maison respirante avec ventilation respirante comme décrit dans ton PDF pose un problème fondamental : plus il fait froid dehors, plus ça tire, et ces milliers de litres d'air chaud (que tu t'es tué a chauffer) partent sans aucune récupération vers l'extérieur !
    d'un coté tu surisoles, tu chauffes, tu colles des vitrages performants, tu orientes la maison, et de l'autre tu crées une cheminée pour littéralement évacuer l'air de ta maison par convection, qui anéanti littéralement tout ces efforts

    C'est une abbération dans un concept à faible besoin énergétique, et une spécificité toute française : la "maison respirante"

    tout ça pour quoi ? éviter de laver des filtres deux ou trois fois par an ? le discours ne tient pas... sans compter à ce que l'aération sous plancher décrit dans ton fichier doit contenir comme levures, champignons bactéries...inaccessibles à tout nettoyages

    au passage en été ça marche très mal ce système, l'inversion n'étant pas aussi efficace

  13. #41
    ririmason

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Salut quisit,

    Merci pour tes infos sur les doubles flux avec PAC. Je crois effectivement que je n'opterais pas pour ce système cher et délicat. Pour la VMC double flux simple, je continue à réfléchir. J'arriverai bien un jour à vaincre ma réticence à confier l'air que je respire à un filtre. J'ai lu que dans certaines maisons l'air intérieur pouvait être jusqu'à 20 fois plus pollué qu'à l' extérieur...

    Pour la maison Charmeau, j'imagine que sa sortie de ventilation a un débit réglable. En ce qui concerne les conduits sous le plancher, je ne pense pas que cet air soit destiné à pénétrer dans la maison. Si j'ai bien compris, son but est de réchauffer les masses
    (planchers et masse centrale).

    En tout cas je trouve que 2 stères par an ( même sur Toulouse) c'est pas beaucoup.

  14. #42
    Quisit

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    bah la pollution intérieure est due aux moquettes, peintures, formaldéhides des agglos chinois qui équipent tous nos meubles bas de gammes ... mais aussi bactéries poussières, levures et autres spores d'un air confiné, humide, mal renouvellé.

    cette pollution est le fait d'un air notoirement mal renouvellé en europe mais surtout en france, sûrement pas des double flux dont la diffusion est confidentielle ... au contraire celle-ci se propose de réellement renouveller l'air : elle ne fait pas que "sucer" mais apporte cet air frais direcetement dans les chambres.

    ensuite si t'as un doute avec les conduits, tu peux choisir le matériau qui te convient ... même si ça peut faire bondir ton installateur de pas lui prendre le traditionnel PVC

    c'est pas dans ce cas un échangeur de 20x20cm et 4 mêtres de tuyaux qui vont polluer l'air ... si tu nettoies tes filtres bien entendu !

  15. Publicité
  16. #43
    plurielle

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Bon, je rentre du salon Bois et Habitat... Je suis encore interloquée par ce que j'y ai entendu !!!!


    Je suis tombée sur un constructeur de maison à double ossature bois, qui m'a juré que ses maisons étaient passives... l'isolation était constituée de 12,5 + 7,5 cm de laine de roche. Comme j'objectais que cela me paraissait assez faible (le constructeur Hanssens prévoit 30 cm), l'exposant m'a expliqué qu'ils ajoutaient 4 couches d'isolant mince pour rendre le batiment passif (j'ignore le nom de ce produit, il est constitué d'une fine couche de mousse doublée d'une feuille d'aluminium).

    Comme j'objectais que cet isolant était très décrié et devant mon scepticisme, l'exposant m'a proposé d'aller trouver le bureau d'ingénieur avec qui il collabore

    .. ingénieur qui .. m'a expliqué qu'il avait fait tous les calculs thermiques - et que oui, effectivement, 20 cm de laine de roche + 4 couches d'isolants minces étaient amplement suffisant pour rendre passif le bâtiment. Comme j'objectais à nouveau que ce type d'isolant était caréément déconseillé (même par Test-Achat...), il m'a répondu que Test Achat avait fait appel au CSTC - qui n'était pas qualifié pour ce genre de tests, en sorte que le CSTC s'était trompé ... Lui par contre était certain de son calcul d'isolation, car il savait comme intégrer dans ses calculs les isolants minces...........

    ../.. Inutile de préciser que mon scepticisme de départ ne s'est pas dissipé...

    Pour le reste j'ai appris qu'ils n'avaientt pas encore construit de maison réellement passive - juste une maison K18 (à Durnal, celle qui a été présentée par la RTB comme maison passive...). Pourquoi K18 ?? et bien, parce que le client l'a voulu ainsi, paraît-il....... Etonnant, non ? D'ailleurs le client a fait installer une chaudière à bois...

    Le plus amusant dans tout cela, c'est que l'exposant que j'ai vu au départ (celui qui fait des maisons passives avec une double ossature bois - venant de Lithuanie) exposait déjà l'an passé au salon Bois et Habitat - et occupait le même stand. L'an passé, j'avais déjà discuté avec lui: il ignorait ce qu'était une maison passive..... il annonçait alors pour ses maisons à double ossature un K25 - j'ai donc beaucoup de mal à imaginer que 4 couches d'isolant mince permettent de descendre à K15 !!!

    Bref, ce soir je me sens découragée - ma maison passive commence à ressembler à un rêve inaccessible....

    Enfin, j'ai au moins appris que ../.. collabore avec une société de fabrication de châssis qui vient de mettre au point un châssis passif bois/liège - il s'agit d'une société de Mariembourg, dont je n'ai pas le nom (et il ne s'agit pas de Riche).

    Pour le reste, la seule remarque qui me fait réfléchir, est la suivante: cet exposant travaille avec de la laine de roche et non avec de la cellulose. Selon lui, on n'a pas suffisamment de recul avec la cellulose, il se pourrait que le produit, dans 10 ou 15 ans, se tasse, laissant alors apparaître du vide... donc une telle maison selon lui, risque de ne pas rester passive quand elle vieillit...

    Quelqu'un a-t-il des infos sur ce point ??
    Dernière modification par Quisit ; 07/11/2006 à 09h15. Motif: critique de marques et de personnes

  17. #44
    plurielle

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Ah! j'oubliais: le site internet du constructeur de maisons à double ossature: http://www.villasdesbois.com/fr/index.html

    J'ai aussi vu que les Architectes-Batisseurs annonçaient la construction d'une maison passive dans le namurois, que l'on pouvait visiter... Demain, je téléphone pour connaître l'adresse!

  18. #45
    Chammy

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Je suis surpris par la quête de Plurielle. J'ai effectué, moi aussi, ce samedi, un tour prolongé de Bois & Habitat, et ai rencontré plusieurs constructeurs disposés à construire selon la norme passive. Bien sûr, aucun ne dispose de tels bâtiments actuellement, mais si on les interroge : "êtes-vous disposés à construire des maisons incluant 30 à 40 cm d'isolant, au besoin via la création d'une double ossature bois, de type maison passive, et à faire particulièrement attention lors de la pose des planchers et des châssis, de façon à respecter l'intégrité du pare-vapeur?", alors j'ai eu de nombreuses réponses positives. Et j'ai été enchanté de mon tour de salon, nettement plus productif que Batibouw (sauf pour les châssis).

    Batisam d'Ovifat www.batisam.com, qui commercialise aussi les châssis autrichiens Internorm que j'ai déjà mentionnés auparavant ;
    Robus/Brunet ensuite www.brunet-sa.be ;
    Paquet de Nalinnes, qui m'a répondu que c'était parfaitement envisageable www.paquet.be ;
    Charpente Construction Bois www.cc-bois.com, id ;
    Spanten de Hanssens Hout, bien sûr, qui m'a annoncé qu'ils étaient également implantés à Colfontaine www.spanten.com ;
    la menuiserie Maquet www.joliet.be/maquet;
    Meunier-Mourin d'Yvoir, qui exposait son blowerdoortest récemment acheté, et qui annonçait vouloir se lancer dans les maisons passives ;
    MMGC Consult, mais j'émet les mêmes réserves ;
    Pietquin entreprises d'Anhée ;
    Schwanen Wood System www.schwanen.be ;
    European Building Components de Wavre (mais avec un fort accent vlaams) www.wirewood.be - structure uniquement
    Ecobouw, fournisseur de matériaux d'Aarschot, s'est montré beaucoup plus coopératif et n'a plus exclu de livrer en Wallonie comme il l'avait fait avant; il m'a même invité à participer à une série de "cours" qu'il organise

    Ont refusé d'envisager la chose, alors même que leur système constructif aurait pu s'y prêter: T-Palm bois et Mobic. J'ai aussi rencontré le marrant qui promotionne les isolants minces - j'ignorais qu'il était lituanien; je ne me souviens plus du nom de sa firme.

    Je n'ai pas contacté Mi Casa, Batisomme, BioConstruct (mais je sais qu'il essaie de construire des MP), ni malheureusement, les A-B. Si tu as une réponse de leur part, pourrais-tu me la communiquer ?

    Même s'il faut toujours prendre ces affirmations "cum grano salis", la récolte est autrement satisfaisante que l'an dernier, où il me lançaient un regard bovin avant de me répondre une atrocité. L'an dernier, il n'y avait que Hanssens qui connaissait bien le système MP. Cette année, la plupart en avaient entendu parler et quelques-uns étaient partants.

    Nous sommes parmi les premiers à vouloir, en Wallonie, nous lancer dans l'aventure. La plupart des firmes que nous contacterons seront , comme nous, novices en la matière. Il ne me semble pas anormal que l'on doive les guider. Ce qui s'est nettement amélioré, c'est la bonne volonté.

    J'ai choisi -définitivement je crois- mon architecte. Il s'agit de O. Henz de FHW, Limbourg. Il a déja réalisé des MP (pas nombreuses mais réalisées suivant le logiciel de la PHPlatform). Il a, en tous cas, été capable de répondre intelligemment et sans jamais être à quia, à mes diverses interrogations. Et il a plutôt été stimulé par les difficultés liées au terrain qu'effrayé par elles. Bien sûr, ses honoraires ne sont pas donnés. Mais je préfère choisir des gens qui s'investissent en les payant bien, plutôt que, dans le cas d'une MP, me retrouver seul face aux problèmes parce que les prix auront été bradés. Chacun ses opinions.

    Il ne faut pas trop se fier à des épaisseurs "standards" d'isolant. J'ai eu une démonstration comme quoi une maison avec une même isolation serait K14 à Uccle (MP), K15 près de Liège, et K18 à Florennes (donc hors critères MP) ! Cela tient à des différences locales de t° mais aussi d'ensoleillement. Les firmes ne peuvent donc CERTAINEMENT PAS pouvoir nous imposer leurs épaisseurs standards d'isolant. Si c'est le cas, refus.

    Quant au tassement de la cellulose, c'est parfaitement exact. C'est le motif pour lequel, dans les constructions de type ossature bois, la mise en place de la cellulose ne se fait pas en usine : les vibrations du transport pourrait réduire la pose à néant. Il y a donc intérêt, selon moi, à procéder à une nouvelle thermographie après quelques années si on utilise ce système, au demeurant le plus écolo. Mais je n'ai pas de réponse définitive. Je placerai de toutes façons des parois intérieures démontables car vissées, sans doute du Fermacell. Ainsi, si cela s'avère exact, il y aura quand même un moyen de remédier au défaut - n'oublions pas les garanties décennales, à exiger. Bien sûr, ce sera le bordel...

    Il est l'heure à laquelle ce dernier ferme, alors je vous quitte. A+

  19. #46
    Garion

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Citation Envoyé par plurielle
    j'ai donc beaucoup de mal à imaginer que 4 couches d'isolant mince permettent de descendre à K15 !!!
    En effet, c'est totalement ridicule de superposer plusieurs couches d'isolants minces dont le principal but est de fonctionner par réfléxion du rayonnement. Après la première couche les transferts se font plutôt par convection, les autres couches d'isolants minces ne servent quasiment à rien du coup. C'est proche de l'arnaque ce qu'ils t'ont raconté.

  20. #47
    lilou1976

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Bonjour,
    je suis nouvelle!

    Mon compagnon et moi venins d'acquérir un petit terrain (6 ares) à beauvechain (Brabant Wallon) il est plein sud
    On voudrait construire une maison dites "passive" je serais contente de pouvoir bénéficier de vos expériences et conseils et vous faire part des infos que j'ai aussi bien sûr!!

    Ceci dit quel type de chauffage (chaudière ? electrique a rayonnment couple a VMC? pellets?) et chauffe eau (vmc ou solaire?)privilégeriez vous?

    Merci beaucoup!!

  21. #48
    ririmason

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    il y a un truc que je ne comprends pas sur ce forum. Où est le problème de discuter des avantages et des inconvénients des maisons passives par rapport aux maisons dites bio-climatiques? Les bonnes idées ne sont-elles que d'un coté? Chacun n'est-il pas ici pour apprendre et échanger des points de vue?

    Et ce d'autant plus qu'il y a dans ce pays de grosses difficultés pour faire changer le secteur de la construction.

    Un proverbe chinois dit: peut importe que le chat soit noir ou gris du moment qu'il attrape la souris...


  22. Publicité
  23. #49
    Garion

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Citation Envoyé par ririmason
    il y a un truc que je ne comprends pas sur ce forum. Où est le problème de discuter des avantages et des inconvénients des maisons passives par rapport aux maisons dites bio-climatiques? Les bonnes idées ne sont-elles que d'un coté? Chacun n'est-il pas ici pour apprendre et échanger des points de vue
    Je ne comprend pas trop ton problème.
    Une maison passive est une maison bioclimatique dont le concept est poussé un peu plus loin c'est tout. Il n'y a pas d'opposition.

  24. #50
    Quisit

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    en gros :

    maison pas isolée > maison RT2000 > maison bioclim > maison passive > maison positive (qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme (oui oui ça existe !)

    il peut y avoir opposition dans le sens ou dans la partie méridionnale de l'europe on peut faire bioclimatique et pas dans la partie nord, ou le passif pur et les petites ouvertures même au sud sont à privilégier (style nord de la suède, 2 mois de nuit continue !)

  25. #51
    cellier pascale

    Wink Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    pourriez vous me dire si le constructeur HUF a un site web pour aller y faire un tour?

  26. #52
    Chammy

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Il ne faut pas confondre :
    * maison bioclimatique : maison où l'on tente de se servir de l'environnement (intérieur et/ou extérieur) afin de réaliser au mieux une maison dans laquelle l'individu se sente "en communion" avec ce qui l'entoure. Les remarques de ririmason concernant la respiration d'une demeure sont, dans ce cadre, pertinentes. En construisant la maison bioclimatique, on essaie de fondre notre habitat et nous-mêmes dans le cadre organique ou inorganique qui l'entoure. La relation au soleil, la construction en terre ou les préoccupations quant aux polluants divers participent de ce type d'approche.
    * maison solaire : terme ambigu, reflétant à la fois une approche techniciste (le solaire actif, avec ses cellules photovoltaïques, ses méthodes tirées de la conquête spatiale,...) une approche architecturale (le solaire passif, ensemble de techniques pour bénéficier au mieux des apports caloriques) et une approche hédoniste, témoin de l'amour que nous portons à l'astre.
    * maison passive : approche purement mathématique, partant du calcul presqu'en laboratoire, des besoins qui sont les nôtres pour éprouver une sensation de confort avec un minimum d'énergie, et en dérivant les caractéristiques auxquelles doit répondre un immeuble pour être qualifié de tel. Au contraire des deux précédentes entités, le concept est défini avec précision. Dans ce cadre, la notion de respiration d'une maison est une hérésie : tout doit y être contrôlé.

    Il n'est pas impossible de construire un édifice qui puisse répondre à toutes ces exigences. Je crois qu'une maison peut à la fois être bioclimatique, solaire passive, passive (au sens du Dr Feist), Feng Shui, adaptée aux handicapés, caractérisée par une faible empreinte écologique. L'ajout de toutes ces exigences n'aboutit pas à une complexification, mais à une simplification des procédés. Cela pour autant que l'on parte du terrain ou de la maison et des gens qui vont y vivre. Donc d'une réflexion. Et non, comme trop souvent, par le biais du parachutage d'une maison standard dont la conception n'a intégré ni le premier, ni les seconds.

    Il n'y a donc pas, comme le dit Garion, d'opposition entre les préoccupations ; mais on parle de pommes et de poires.

    Le site est intitulé maison passive en Belgique. J'essaie donc, quant à moi, de n'y parler que de sujets pouvant concerner les maisons passives en Belgique ou alentours. r17777 a dit ailleurs qu'on ne pouvait extrapoler les réalisations allemandes, telles quelles, en France (désolé, ce n'est pas du texto, mais un souvenir de lecture). Il a parfaitement raison s'il veut dire à l'ensemble de la France. Je doute qu'on puisse utiliser une maison passive allemande, ou belge, et l'implanter sur le Golfe du Lion. Ce serait la technique du pavilloneur importée dans ce forum et diffusée par celui-ci.

    Par contre, je crois que les climats de Belgique, du Nord, de la Lorraine, de l'Ardenne sont similaires. Et que l'on pourrait intituler ce site "maisons passives au nord de la Seine" (quelques km² de territoire wallon dépendent du bassin hydrographique de la Seine, d'ailleurs).

    Ne faudrait-il pas se limiter ici aux caractéristiques et aux renseignements concernant les maisons passives et rien que celles-ci (c'est assez compliqué pour tout embrouiller encore). Parler de bioclimatisme procède d'un autre raisonnement, moins centré sur l'isolation et la défense de nos précieuses calories, mais plus branché sur l'intégration à l'environnement.
    Si on veut être trivial, parler maison passive, c'est parler fric et confort ; parler bioclimatisme, c'est définir un idéal de vie.
    Mais, pour construire ma maison, je pense aussi fric et confort... Je suis aussi un horrible matérialiste.
    Il est très difficile de trouver des gens compétents en matière de maisons passives, de trouver des matériaux adaptés.
    Si j'étais jeune, je construirais une maison passive en paille : je crois que c'est ce qui est le plus économique, c'est écolo, bioclimatique, plus isolant et plus solide qu'on ne le pense. Un de mes oncles habitait une imposante ferme plusieurs fois centenaire : les gros murs étaient en pisé, d'à peu près un mètre d'épaisseur (c'était une très grosse ferme), et ils ne présentaient aucun signe de dégradation dûe au temps. La technique de la paille, si on la compresse bien, doit donner un excellent résultat.

    Réponse à Cellier Pascale. Je crois que ce dont voulait parler Plurielle peut se trouver sur http://www.huf-haus.de/de/04_01_huf_...351440915.html
    Ce sont des maisons de démonstration de la firme Huf Haus, caractérisées par leur luminosité (elles sont solaires passives, en tous cas).

    Réponse à Lilou 1976. Une maison passive n'a pas besoin de système de chauffage. C'est son principe de base même .Mais elle a besoin d'un système de chauffage de l'eau chaude sanitaire : le solaire thermique ne peut, à moins que l'on ne soit Crésus, répondre complètement à la demande en hiver. Donc il faut un système en complément, le moins puissant possible, mais capable de chauffer un circuit d'eau. Poêle à bois avec chauffage de l'eau (les pellets sont les plus souples, mais certains n'aiment pas la soufflerie pour son bruit - pas toujours présent - ou la sensation du courant d'air chaud caractéristique. Micro PAC (Viessman en commercialise une). Système au gaz décentralisé, si on peut bénéficier du gaz naturel. Chauffe-eau au gaz, pour autant que l'on l'installe aussi via un système à ventouse ou équivalent. Eventuellement, dans ce cas également, microcogénération avec système Stirling; certains ont déjà importés des WhisperGen, commercialisées un peu plus de 4500 € en Grande-Bretagne. Le système électrique est tout à fait contraire aux exigences MP - plus exactement, il devient très difficile d'atteindre les critères en énergie primaire si on utilise ce mode de chauffage. Les chaudières sont presque toujours surdimentionnées par rapport aux besoins d'une MP, quel qu'en soit le combustible.
    Quant à la VMC, certains chauffent parfois l'air venant du puits canadien, au plus fort de l'hiver, mais c'est un système électrique; néanmoins on l'admet parce qu'il consomme peu.
    Il n'y a pas de bon ou de mauvais système. Il faut définir nos souhaits de confort, nos capacités financières (ça peut aller de 3000 € à plus de 50000 €), nos exigences écologiques, nos coups de coeur.

    Autre remarque. Les isolants minces sont efficaces dans certaines conditions d'utilisation très spéciales, de type satellite spatial, pour autant que leur pose soit rigoureuse, ce qui n'est jamais le cas dans une maison. Autant saupoudrer de la vermiculite au hasard. D'autre part, l'aluminium est un métal dont la production est une des plus polluantes qui soit. Alors, même en petite quantité, et si c'est inefficace...

  27. #53
    ririmason

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Merci à toi Chammy pour cette belle synthèse qui me réconcilie un peu avec ce forum. Je crois en effet qu'il peut offrir autre chose que des discussions sur l'épaisseur des isolants...

    Je réfléchis à tout ce que tu dis et je reviens.

  28. #54
    Quisit

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    lol
    "Si on veut être trivial, parler maison passive, c'est parler fric et confort ; parler bioclimatisme, c'est définir un idéal de vie."
    pas forcément ... on peut voir le bioclimatique comme on peut voir l'écologie : sous un axe tout à fait scientifique, et dans ce cas tu ne peux faire d'opposition, mais juste une progression dans l'économie ou deux stratégies différentes ou complémentaires suivant la latitude

    par exemple, je conchie le feng-shui, sorte de chamanisme rampant très partiellement caché derrière quelques principes de bon sens - ça ne m'empèche pas de construire bioclimatique

    je veux dire que tu as une approche presque ésotérique du bioclimatisme, ta description est plus proche de ce que certains appellent l'architecture naturelle ou écologique (encore un terme dévoyé)

  29. Publicité
  30. #55
    plurielle

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    - Chammy : excellent, ton dernier post...!!!!! un parfait résumé de la situation...

    Tu parles d'un site intitulé "maison passive en Belgique" - pourrais-tu donner le lien - au besoin par mail privé - je n'arrive pas à le trouver via Google ... je suis hyperintéressée... d'avance merci !

    (<HS> : tiens, j'ignorais qu'il y avait déjà des unités de microcogen Whispergen en Belgique - mais je suis surprise par le prix, l'an passé on les annonçait à 2.900 €... enfin de toute façon cela reste moins cher que les allemandes Ecopower ou Senertec, basées il est vrai non sur un moteur Stirling mais sur un moteur à combustion interne... - cela étant, il faut de toute façon un combustible - gaz ou mazout - pour ma part j'ai décidé de virer tout ça, donc exit la microcogénération... <FIN HS>)

    En ce qui concerne le site du constructeur HUF, le lien est parfait - qund on arrive sur le site, cliquer sur "architektur", ensuite en bas à droite, sur "mehr zur architektur" - et chaque fois que le terme "galerie" apparaît sur une photo, cliquer sur cette photo... cela permet d'avoir une bonne idée des maisons HUF (qui, bien que superbes, ne sont pas passives... juste basse énergie)

    Pour ce qui est des isolants, je n'envisage pas de construrie un satellite, mais une maison passive - donc exit les isolants minces et leurs supporters...

    Par contre, j'ai lu très attentivement ton avant-dernier post - ça ne me rassure pas, en ce qui concerne la cellulose... même si j'envisage le même système de construction que toi, je ne m'imagine pas dans 10 ans en train de remettre de la cellulose dans mes murs...! Quel bordel en vue !!!

    Tu envisages l'utilisation de quel type d'isolant ??

    Enfin, en ce qui concerne Bois et Habitat, je suis ravie de voir que tu en aies gardé un meilleur souvenir que moi... perso après 2 heures de discussion avec le même constructeur, j'ai plongé sur un autre - un "clé sur porte", qui m'a répondu: "maison passive? non, on n'envisage pas d'en faire"... cela m'a totalement découragé, je suis donc passée à autre chose (je cherchais le stand de l'APERE, que je n'ai pas trouvé - pourtant, mon terrain longeant un ruisseau, j'aurais -voulu creuser la question de l'installation d'une picoturbine...)


    - Lilou1976, je n'ai rien à rajouter à ce qu'a dit Chammy, sa réponse est parfaite...


    - Artec : moi aussi je suis tout doucement en rain d'abandonner l'idée d'une construction partiellement poteau-poutre... Par contre je suis très intéressée par tes plans - surtout par ton système de protection solaire - tu es sûr de ne pas pouvoir les transférer sur le net ?

    - Chammy, encore: en relisant le fil, je note que tu te tracasses au sujet des critères allemands qui seraient minimalistes chez nous. La seule chose donc que j'ai trouvée à ce sujet se trouve sur le site du Dr. Feist - il y a un fichier qui concerne l'adaptation des maisons passives au climat. En le lisant, j'ai noté qu'il n'était pas d'une précision extrême, il cite par exemple Rennes et Hannovre (voir sur le site en anglais: What Can be a Passive House in Your Region with your Climate?)

    Je serais donc très intéressée de savoir comment tu en arrives à la conclusion qu'une maison passive peut être à K14 ou K18 selon la région de Belgique où on la construit. Peux-tu nous en dire plus ? D'avance merci...

  31. #56
    Chammy

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    J'ai dû trop peu dormir les jours précédents. Je n'avais pourtant pas bu.

    J'ai commis des erreurs ou imprécisions dans mes réponses.

    1) La plus grave (aargh, comment est-il possible d'écrire ça). Ce n'est évidemment pas le K que l'on mesure dans une maison passive, mais la perte en kWh/m² par an. L'ensoleillement et le climat plus ou moins rigoureux modulent les gains externes de la MP. Il faut donc lire qu'une maison construite de la même façon perd 14kWh/m² par an à Uccle, 15 à Liége et 18 à Florennes. Il suffit d'entrer les valeurs de localisation géographique dans les logiciels de calcul de MP (que possédent les intervenants motivés; le PHPP en Belgique), et on se rend compte que la perte annuelle par m² varie d'un lieu à l'autre, du fait des conditions microclimatiques variables. Je n'ai pas consacré mes deniers à l'achat de ce logiciel mais l'ai vu tourner. C'est là que l'on voit que les conditions varient d'un pays à l'autre.

    2) Moins grave, mais je me suis mal exprimé sans doute ; quand j'ai écrit site "maison passive en belgique", j'ai voulu écrire site du forum "maison passive en belgique", dans lequel nous sommes. J'ai simplement voulu dire que ce dont nous parlons ici peut être extrapolé à l'ensemble des régions du nord de la France. Ton site, Plurielle.

    3) Quand à la réponse de Quisit, j'avais voulu souligner, en CARICATURANT, la différence entre maison bioclimatique et maison passive. On ne peut quand même nier que la maison climatique provient de l'aggrégat de constatations empiriques de passionnés, qui ont certes été scientifiquement prouvées, alors que la MP provient d'une construction initialement théorique initiée à partir du seul but de construire une maison ne consommant pas d'énergie. Processus inductif et déductif. Il est évident que l'on aboutit à des résultats similaires. Mais ça ne s'est pas fait pour les mêmes raisons, ni avec la même cohérence. Si Quisit croit que je jette aux orties toutes les recherches qu'a induites le bioclimatisme, qu'il m'en excuse.

  32. #57
    plurielle

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Merci pour ta réponse, Chammy... : -)

    Je n'ai pas encore vu tourner le logiciel de PHP - mais de toute façon je serai amenée tôt ou tard à l'utiliser, je n'envisage pas de me passer du calcul de bilan thermique de ma future maison... par contre je ne sais pas encore si je vais acheter le logiciel (il paraît qu'il n'existe pas en français, mais uniquement en allemand ou néerlandais) - je me tâte, c'est malgré tout moins évident dans une langue étrangère... et je n'ai pas envie de me planter !!!

    Par ailleurs, je suis un peu perplexe quand je lis les noms des endroits pour lesquels les calculs ont été faits: uccle, florennes... il y a là des stations météorologiques, c'est donc très facile d'obtenir des renseignements sur le climat local. Pour ma part je vais construire à Gesves, endroit où il n'y a pas de station météo... je me demande donc si le résultat qui sera calculé par le programme, sera bien fiable ?? Quand je vois qu'on passe de 14 à 18, pour quelques dizaines de km, je suis un peu perplexe...

    Pour en revenir au problème des isolants, le tassement éventuel de la cellulose au fil du temps, ne m'incite pas vraiment à opter pour la cellulose... d'un autre côté, la laine de roche se plaçant aussi par soufflement, n'y a-t'il pas également un risque de tassement au cours du temps ??

    Je viens d'imprimer du site de l'ADEME, une centaine de pages traitant de l'habitat bioclimatique. Il y a un très long chapitre sur les vérandas. Je me demandais s'il ne serait pas intéressant d'en intégrer une dans ma maison passive ?? Enfin d'un côté je n'en ai jamais vu sur les maisons passives allemandes, d'un autre côté Kirali (superbes maisons !!!) utilise très largement le principe de la véranda, et certaines de ses maisons sont renseignées comme passives (mais j'ignore si c'est bien passives selon la définition du Dr Feist...).

    J'ai appris à Batibouw que Velux faisait des fenêtres de toit certifiées passives (mais peu de venduers de Velux les connaissent, m'a-ton dit). Je n'ai pas encore vu de maison passive avec des fenêtres de toit - mais j'envisage sérieusement d'en mettre une dans la mienne.

  33. #58
    Le Pailleux

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    peuy-être aller voir du côté de cnrj ! pour l'ossature bois et faire l'isolation en ballots de paille( R=6)
    quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de probléme

  34. #59
    Doubze

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    Plurielle, peux-tu m'indiquer le lien pour trouver le document de l'Ademe dont tu parles dans ton dernier fil ?
    Merci beaucoup.

  35. #60
    plurielle

    Re : Construction d'une maison passive en Belgique

    - Le pailleux: perso, je n'ai pas connaissance de maison passive qui serait isolée par de la paille. Le concept me semble séduisant - mais à ma connaissance cela n'a jamais été utilisé dans ce type de construction. Peut-être à cause de l'impératif d'étanchéité ?? Je l'ignore - mais bon, même si l'idée est séduisante, je n'oserais pas me lancer la-dedans... mon but est de construire une maison passive - cad une maison qui a une définition très précise.

    - Doubze: évidemment c'est toujours comme ça, il suffit de chercher sur le net une information vieille de 3 semaines pour ramer.... efnin après moultes recherches, je viens de retrouver l'url: http://autoconstruction.free.fr/telech/guide.pdf

    Je viens d'ailleurs de le mettre en favori... Le texte est long mais bien documenté. Construire passif, n'exclut pas de construire bioclimatique... : -)

Page 2 sur 19 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...