Répondre à la discussion
Page 44 sur 168 PremièrePremière 44 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 291 à 1 320 sur 5013

Partages d'informations sur chaudières Fröling



  1. #1291
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling


    ------

    Etant donné qu'Okofen tourne sans, que la Hargassner Classic fonctionne avec ou sans, cela ne me surprend pas. Dès lors que tu as du très bon pellets (ce qui semble être le cas en ce moment il me semble).

    Je pense me souvenir que la différence de rendement (si on prend la base des tests du BLT - même s'ils sont critiquables), pour la Classic, dans ses deux versions, est très faible. Je doute donc que tu observes quelque chose "à l'oeil nu"...

    Ce qui montre bien que le débat "pour ou contre" sonde lambda n'est pas une affaire d'état, si on compare à l'influence observée et observable de telle ou telle qualité de pellets.

    A mon avis, avec un "mauvais pellets", peut-être ton expérience donnerait quelque chose. Là, il est à espérer que la sonde lmabda permet une correction, qui, sinon, ne se produirait pas.

    -----

  2. Publicité
  3. #1292
    4skin

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Question "propreté" de la combustion, rendement de la chauidère, encrassement, etc...: la 1ère solution est à privilégier. La combustion à haute température (donc "à fond" en quelque sorte) est à privilégier. Elle a l'inconvénient de devoir refaire le feu. Et toujours, bien entendu une pleine charge ! Donc ne rallumer que si les tampons sont suffisamment vides...

    Avec le temps doux, de toute façon, ce ne sera pas matin, midi et soir, mais une fois par jour ou une fois tous les deux jours.

    Il faut espérer que ton tampon a été calculé pour être suffisant avec deux recharges par jour (voir une seule ?).
    Merci pour les réponses.
    Mon seul soucis, c'est que pendant que les ballons montent en t°, les radiateurs restent froids. (J'ai réglé la t° d'enclenchement du circuit de chauffage à partir de la t° de ballon 50° sinon il ne monte que de l'eau tiède dans les radiateurs).

  4. #1293
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Il faudrait savoir comment est monté ton circuit.

    S'il est au top, en gros cela se passe comme suit :

    a) un circuit qui part / revient à la chaudière, avec un circulateur. C'est le circuit de charge du tampon (décharge de la chaudière)...


    b) quelque part, un départ vers le chauffage, avec un autre circulateur. Ce circuit fonctionne à partir de la chaudière et/ou du tampon. Quand la chaudière est à l'arrêt, entre deux recharges des tampons, c'est du tampon que va partir la chaleur. L'eau chaude est prélevée vers le haut, l'eau de retour, plus froide, remplit le tampon à partir du bas. Lorsque ce "front froid" est arrivé en haut, il convient de recharger le tampon en rallumant un feu !

    Si tu as vraiment le top du top, tu as une régulation par sonde externe. A ce moment-là, sur ton circuit de chauffage, tu as une vanne 3 voies motorisée...

    Mais fais-nous une série de photos qui permettent de voir l'ensemble des circuits / dispositifs derrière la chaudière.

    Si tes tampons sont entre 45 et 80°, la température à l'arrivée des radiateurs devrait elle du même ordre de grandeur. Même si la chaudière est arrêtée. Sauf donc V3V motroisée, qui remélange. Et là, il faut régler la régulation qui pilote tout ça...

    Mais avec 3 000 l de tampon, tu as de la chaleur en réserve "en pagaille" !!!

    Je reprends mon "image" favorite : les pots de yaourts. Le tampon, c'est le frigo. La chauidère, c'est le sac de course. La maison mange les calories (yaourts donc).

    Tu as le choix :

    - tous les jours, vous mangez 4 yaourts ; en acheter 4 et les manger aussitôt : c'est le "feu continu" ; c'est la chaudière de papy, sans tampon (et un désastre écologique !)

    - une fois par semaine, en acheter 7 lots de 4 et les mettre au frigo ; vous en mangez 4 tous les jours, et quand le frigo est quasiment vide : retour au magasin pour de grosses courses ! C'est la "grosse flambée avec le foyer plein / tampon vide". On refait le plein de tampon. Et la régulation pique dedans au fur et à mesure des besoins de la maison. C'est le fonctionnement moderne d'une installation buches bien conçue.

    Pour que cela marche, il faut commencer par bien remplir le tampon : cela veut dire que la température est du haut en bas d'environ 80° à la fin de l'opération. Donc bien vérifier les sondes / thermomètres en bas des tampons. Si la température n'est pas montée aux environs de 80°, c'est que la flambée a été insuffisante ! Et évidemment, comme si tu n'avais mis que 4 yourts dans to frigo, il sera très vite vide !

    Bien se meyttre dans la tête que ce sont les "tampons" qui chauffent la maison. Pas la chauidère. Qui est vouée à être arrêtée entre deux recharges. Mais du coup, les recharges, il faut y aller et envoyer ce qu'il faut pour chauffer un ou deux jours !!! Bref, mettre 7 paquets de 4 yaourts !
    Dernière modification par Did67 ; 07/04/2013 à 17h39.

  5. #1294
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A 4skin,
    Ton installation comporte une Froling turbo S4 45kw 'bûches) + 2 ballons tampons de1500 l chacun + ballon ECS
    Tu dis
    Je chauffe sans soucis mes 200m2 de maison ancienne non isolée (8 stères par mois).
    J'en suis encore à tâtonner pour le fonctionnement... et n'arrive pas à départager ces deux modes:
    1. Chargement de la chaudière complète matin, midi et soir.
    2. Chargement de la chaudière le matin et appoint toutes les deux heures, juste pour maintenir la combustion de quelques buches au fond du foyer.
    Dans le premier cas, les ballons restent à 80° et la température de sortie est élevée, la chaudière avale pas mal de bois dans sa journée...
    Dans le deuxième cas, les ballons plafonnent à 60/65° tout comme la t° de sortie mis la température de la maison est suffisante et la chaudière consomme moitié moins. La différence est qu'elle s'éteint en début de nuit.
    Comment est régulé ton circuit de chauffage? Par sonde extérieure et loi d'eau ou autrement*?

    Tes 2 BT ne montent pas en température dans le cas 2, pourquoi?
    Après avoir bien chargé la chaudière le matin, tu n'apporte plus que quelques bûches toutes les 2 h. Dans ce cas, probablement que ta puissance de chauffe après la première flambée est insuffisante pour atteindre la consigne de T sortie. Le débit de chargement semble néanmoins supérieur à celui prélevé par le chauffage, car tu charges tes ballons avec une eau pas très chaude (60°C au lieu de 80°C).
    Comme l'a dit Did, la meilleure solution est d'espacer les chargements et de charger à fond pour atteindre une puissance élevée et la température de consigne de 80°C.
    Je n'ai pas étudié la notice de la S4, mais il faut que tu te rappelles que la puissance n'est pas constante dans une flambée d'une chambre de combustion remplie à 50 ou 100%. Au départ la puissance délivrée par la chaudière est faible, puis elle augmente et atteint son maximum (lequel dépend du degré de remplissage, de l'essence, de la taille des bûches et de l'humidité) avant de redescendre puis de s'arrêter faute de combustible.
    La chaudière n'a aucun moyen de réguler la combustion proprement dit, elle ne peut que maintenir une combustion optimale via le ventilateur de tirage et la sonde Lambda. Par rapport à la puissance, elle n'a qu'un moyen d'action: la pompe de chargement. Au départ elle est arrêtée et le reste tant que la température sortie chaudière n'a pas atteint un seuil déterminé (65°C je suppose). Puis elle démarre cette pompe à vitesse min. éventuellement en fonctionnant en syncopé, puis elle monte en vitesse pour limiter la température en sortie et éventuellement atteint son max. Ensuite la pompe redescend en vitesse et finit par s'arrêter.
    Si tu mets peu de bûches, tu risques en premier lieu de ne pas atteindre rapidement la température min de démarrage des pompes. Puis ayant atteint cette température, le débit de la pompe est réglé au min. par la régulation, il n'est pas sûr que tout ce débit (min. au départ) ne parte pas vers le chauffage. Si la quantité de bûches a permis de dépasser en puissance et donc en débit celui soutiré par le chauffage, l'excédent de débit ira charger les ballons, mais peut être pas à 80°C.
    A+
    Herve
    Dernière modification par herve78500 ; 07/04/2013 à 18h30.

  6. #1295
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    La S4 étant une chaudière "top", il est fort probable en effet, que le circulateur de décharge ne se mette en route qu'à partir de 65°, pour protéger la chaudière contre les condensations. Ce qui est nromal et même nécessaire !

    Je vois le problème comme étant le changement de "mentalmité entre une chauidère à la papy et une chaudière tamponnée. Le "coup du frigo", en somme. Donc il faut "bourrer" le tampon, avant de commencer à se poser des questions. Bref, "remplir le frigo" ! Et se sortir de la tête cette idée erronnée, mais très très commune, que le tampon, c'est juste pour le "surplus"... Admettre que c'est lui qui chauffe la maison (même si ce n'est qu'à moitié vrai !).

  7. #1296
    S2quattro

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonsoir a tous,

    Me voici de retour, je viens d'enménager dans ma nouvelle maison et aprés quelques déboire avec ma P2 ( p2 25kw BT 1000L aspiration universelle des pellets module à 3 sondes éco avec 1 circuit commandé en plancher chauffant.) je souhaiterais m'équiper du logiciel pour voir son comportement. Ou puis-je trouver ce fameux logiciel et quel montage faut-il faire au niveau du cable de raccordement au pc ?
    Avez vous déja controlé si votre sécurité temps d'aspiration des pellets(paramétrable dans le menu,15min chez moi) fonctionne ? au dela de cette valeur si le réservoir n'est pas arrivé a 100% l'aspiration s'arrete.
    Chez moi j'ai eu un bouchon et la sécurité n'a pas fonctionné, résultat odeur de fumée dans la maison, la depression d'air dans le réservoir a provoqué un tirage dans la vis sans fin a travers l'écluse(je suppose que la chaudière venait de s'arreter) qui a brulé tous les pellets jusqu'à l écluse. Heureusement que l'écluse a fait son travail et a stoppé la combustion.du coup la fumée a encrassé toute l'écluse et le cyclone d'aspiration qui été plein de goudron. Je l'ai déserti et nettoyé au dégraissant.
    Pour remédier au problème j'ai installé un programmateur horaire en série sur mon cyclone réglé a la meme heure que mon remplissage réservoir.et qui coupe le circuit au bout de 30 minutes. C'est la seule solution que j'ai trouvé car je ne sais pas quel organe déclenche se temps de sécurité( carte principale,eprom(V24.19),carte du module pellets) si qqun a la réponse je suis preneur...
    A bientot

  8. Publicité
  9. #1297
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A S2quattro,
    Tu dis:
    je souhaiterais m'équiper du logiciel pour voir son comportement. Ou puis-je trouver ce fameux logiciel et quel montage faut-il faire au niveau du câble de raccordement au pc ?
    Pour le logiciel de suivi, tu peux l'acheter chez Froling, mais c'est cher!
    Sinon je peux te passer un logiciel maison, réalisé par un utilisateur allemand et adapté par moi. Je t'indiquerai le câble à réaliser, mais il figure sur la documentation de la P2.

    Tu dis:
    Avez vous déjà contrôlé si votre sécurité temps d'aspiration des pellets(paramétrable dans le menu,15min chez moi) fonctionne ? au delà de cette valeur si le réservoir n'est pas arrivé a 100% l'aspiration s'arrête. Chez moi j'ai eu un bouchon et la sécurité n'a pas fonctionné,
    Je n'ai pas contrôlé si la temporisation programmée était bien respectée, mais elle a déjà fonctionné à plusieurs reprises, quand une des sondes était découverte, et il n'y a jamais eu d'incident.
    L'écluse n'est pas totalement étanche à l'air, mais le débit d'air qu'elle laisse passer est faible. Pour éviter la propagation de la dépression, la pression d'air en sortie de l'aspirateur, en principe positive, est renvoyée sous la vanne écluse par un petit tube. Normalement, cela suffit à inverser ou annuler le flux d'air, qui de ce fait va dans la vis vers le foyer et non l'inverse. Mais le tuyau en question peut se boucher à son débouché, dans ce cas il se produit ce que tu décris.
    Selon ce que j'ai compris, le logiciel se trouve sur l'EEprom, mais cela ne t'avancera guère, sauf si Froling reconnait que c'est un bug de ta version d'EEprom (24.19 comme la mienne). Dans le menu"transport pellets depuis silo" modifies à 2 minutes par exemple et après avoir changé l'heure de rechargement, fais un essai en déposant le couvercle par terre.
    A+
    Herve
    Dernière modification par herve78500 ; 07/04/2013 à 23h09.

  10. #1298
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonsoir,
    A propos des condensateurs équipant les moteurs de la P2, j'ai relevé:
    - ventilateur d'air de combustion 2 μF
    - extracteur de fumées 6,3 μF
    - vis d'amenée des granulés 25 μF
    Seul le moteur de la vis à granulés est très gros par rapport à la taille du moteur. Dans ce cas il se peut qu'il s'agisse d'un condensateur permanent associé à un bobinage perpendiculaire au bobinage principal et destiné à améliorer le couple au démarrage (ce moteur effectue un démarrage toutes les 10 s environ) et à limiter l'échauffement.
    Dans notre programme de maintenance, j'aimerais bien intégrer une vérification électrique de ces condensateurs, mais comme c'est une opération lourde (démontage, banc de test, remontage) donc nécessairement à espacer dans le temps, est-ce utile? A défaut il suffirait peut être d'effectuer pendant la marche P2 une vérification d'absence de bruit anormal et une absence de chauffage de chacune des boîtes de câblage moteur. En complément, on pourrait prévoir un arrêt-marche moteur pour ceux qui ne s'arrêtent pas.
    Qu'en pensez-vous?
    Herve

  11. #1299
    Tam

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonsoir,
    Hervé, merci pour tes explications. Logique donc que je ne vois pas clairement l'influence de la mesure du lambda sur tes courbes...

    Je vois également qu'il peut y avoir des soucis de condensateurs de démarrage ... Peut-être identifier ce qui stresse ces composants pour pouvoir mieux les dimensionner ??

    Did, ces pb existent pour nos Ökofen ?

  12. #1300
    4skin

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonsoir,

    Merci pour ces réponses et surtout pour l'analogie avec les frigos et les yaourts, ça a le mérite d'être clair... La seule différence étant que ce frigo là mange un peu de yaourt (déperdition de chaleur des ballons).
    Ma S4 a une sonde externe et une vanne motorisée, pour compléter le descriptif...

  13. #1301
    S2quattro

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Merci hervé pour cette réponse aussi

    Je testerais demain si la sécurité fonctionne en changeant le temps limite d'aspiration.
    Sinon je suis preneur pour le logiciel de controle de la P2, as tu mon adresse email ?
    Pour le cable je vais donc suivre se qui est decrit dans la notice de la P2
    Bonne soirée

  14. #1302
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A Tam,
    Sur la P2, on ne voit pas l'influence de la sonde Lambda sur la régulation de l'air à faible puissance, cela n'est pas pareil à forte puissance. La sur-aération est-elle volontaire pour conserver une bonne combustion?

    En ce qui concerne les condensateurs des moteurs, le nombres de défaillances reportées est faible (2 sur ce forum). Je ne pense pas qu'il s'agit d'un vieillissement normal constaté sur tous les moteurs, mais plutôt d'une mauvaise qualité de départ ou plus simplement d'une série défectueuse. Une chaudière qui fonctionne en continu 6 mois par an, cela représente 4380 h/an, en 10 ans on arrive à 43800 h. Pour un chauffage direct on est entre 20 et 50 démarrages/j soit de l'ordre de 6000 démarrages/an. Ce sont des démarrages et temps de fonctionnement d'appareils industriels, pas ceux d'appareils ménager. Il faut que la qualité des composants soit en rapport.
    Pour un condensateur de quelques euros qui claque on risque de griller le moteur ou la carte de commande (monocarte sur les chaudières) soit un coût de 300 à 600 euros, idem pour les charbons. Il parait donc très souhaitable de faire du préventif, mais je ne vois pas encore clairement comment procéder pour les condensateurs: remplacement initial, remplacement après quelques années, test régulier ... C'est pourquoi je sollicite des avis.
    A+
    Herve

  15. Publicité
  16. #1303
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par 4skin Voir le message
    Bonsoir,

    Merci pour ces réponses et surtout pour l'analogie avec les frigos et les yaourts, ça a le mérite d'être clair... La seule différence étant que ce frigo là mange un peu de yaourt (déperdition de chaleur des ballons).
    Ma S4 a une sonde externe et une vanne motorisée, pour compléter le descriptif...
    1) En période de chauffe, ces pertes existent en effte, mais sont négligeables ! [en particulier si tu compares à ce que tu perds, sans t'en rendre compte, par un très mauvais rendement en faisant durer le feu !]

    2) Donc si ton ballon est chaud au moins sur sa moitié haute (genre 70 °), si tu n'as pas assez chaud, s'atteler à régler la courbe de chauffe ! Avec des paramètres qui doivent s'appeler "pente" et éventuellement "parallèle" ou "pied de courbe".

    C'est la régulation qui va calculer, compte tenu de la température externe, à quelle température elle doit envoyer l'eau pour qu'il fasse juste la temp souhaitée ("consigne"). Ne pas se préoccuper si les radiateurs sont chauds ou pas. Se préoccuper de la temp qu'il fait, après un certain temps ("équilibre thermique"). C'est une régulation douce et glissante... Rien à voir avec la brutalité du "tout ou rien" !

    J'espère qu'il n'y a pas de robinets thermostatiques ? Sinon, les ouvrir à fond (sauf pièces inoccupées ou pièces recevant de la chaleur d'une autre source que le chuaffage : soleil, insert, poêle, cuisinière...).

  17. #1304
    4skin

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    1) En période de chauffe, ces pertes existent en effte, mais sont négligeables ! [en particulier si tu compares à ce que tu perds, sans t'en rendre compte, par un très mauvais rendement en faisant durer le feu !]

    2) Donc si ton ballon est chaud au moins sur sa moitié haute (genre 70 °), si tu n'as pas assez chaud, s'atteler à régler la courbe de chauffe ! Avec des paramètres qui doivent s'appeler "pente" et éventuellement "parallèle" ou "pied de courbe".

    C'est la régulation qui va calculer, compte tenu de la température externe, à quelle température elle doit envoyer l'eau pour qu'il fasse juste la temp souhaitée ("consigne"). Ne pas se préoccuper si les radiateurs sont chauds ou pas. Se préoccuper de la temp qu'il fait, après un certain temps ("équilibre thermique"). C'est une régulation douce et glissante... Rien à voir avec la brutalité du "tout ou rien" !

    J'espère qu'il n'y a pas de robinets thermostatiques ? Sinon, les ouvrir à fond (sauf pièces inoccupées ou pièces recevant de la chaleur d'une autre source que le chuaffage : soleil, insert, poêle, cuisinière...).
    Très juste tout cela.
    Pas de robinets thermostatiques, juste une pièce rarement occupée avec un radiateur sur les deux fermé.

    Quid de la question subsidiaire: mélanger un sac de granulés à un chargement de bois pour attendre la prochaine livraison de bois?

    Merci!

  18. #1305
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par 4skin Voir le message

    Quid de la question subsidiaire: mélanger un sac de granulés à un chargement de bois pour attendre la prochaine livraison de bois?

    Merci!
    Les granulés risquent de tomber à travers la grille, non ???? Il existe des "rouleaux" (des buches de bois compressé), plus adapté.

  19. #1306
    gilles.calvez

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    J'espère qu'il n'y a pas de robinets thermostatiques ? Sinon, les ouvrir à fond (sauf pièces inoccupées ou pièces recevant de la chaleur d'une autre source que le chuaffage : soleil, insert, poêle, cuisinière...).

    Bonjour Hervé,

    J'ai des pièces plus isolées que d'autres. Je peux utiliser mes robinets thermostatiques ?

    C'est quoi le risque?

    Gilles
    Dernière modification par Philou67 ; 10/04/2013 à 08h37. Motif: Correction balises de citation

  20. #1307
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par 4skin Voir le message
    Quid de la question subsidiaire: mélanger un sac de granulés à un chargement de bois pour attendre la prochaine livraison de bois?
    Outre le fait que les granulés tombent à travers la grille comme te l'a dit Did, la combustion de plusieurs kg de granulés risque d'être nettement plus rapide que celle de la même masse de bûches, ce qui peut entraîner une surchauffe de la P2 (puissance évacuée insuffisante) si l'aération suit ou plus vraisemblablement un manque d'oxygène et donc une mauvaise combustion.
    Avec un BT, je pense qu'il vaut mieux aller au bout des granulés, puis éventuellement passer au bois bûches en faisant une charge petite au départ et en l'augmentant progressivement, pour ne pas se retrouver dans une situation où le BT est plein, le chauffage consomme peu et la puissance chaudière ne peut être évacuée.
    A+
    Herve

  21. #1308
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    On s'entrecroise un peu :

    1) 4skin à une chaudière à buches, pas une P2. Ceci dit, la remarque de contrôler la surchauffe, avec un combustible beaucoup plus sec est donc à considérer... La S4 est pilotée, mais est-ce que l'électronique sait gérer ça ??? Attention aux grilles qui rougissente te se déforment ??? J'ne sais rien. Juste une crainte.

    2) @ gilles.calvez

    Pour bien régler un système de chauffe piloté par sonde externe, via une V3V motorisée, il faut un débit constant et la V3V fait varier la temp de l'eau dans le circuit.

    Les RT (robinets thermostatiques) font l'inverse : l'eau est trop chaude, et les robinets "ajustent" le débit.

    Pour bien régler une courbe d echuaffe, il convient donc de neutraliser les RT en les ouvrant à fond (sauf situation particulière) !

    Faire une recherche. J'ai déjà plusieurs fois longuemente expliqué cela.

  22. Publicité
  23. #1309
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A 4skin,
    C'est vrai que je me suis emmêlé les pinceaux. Tu as une S4 et non une P2. Mais les remarques concernant le risque de surchauffe restent valables.
    Herve

  24. #1310
    gilles.calvez

    Red face Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,

    Merci à Did 67 pour tes réponses.

    Ma chaudière Fröling chauffe mon corps de ferme qui est tout en longueur. La partie la plus éloignée c'est une vieille maison de 1642 en pierre et terre avec des radiateurs en fonte. La partie la plus proches de la chaudière c'est des radiateurs en Alu. Quel est le risque quand l'eau des radiateurs fontes se mélangent aux radiateurs alu?

    Gilles

  25. #1311
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Je ne sais pas.

  26. #1312
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A gilles.calvez,
    Quand on met en contact électrique deux métaux différents par l'intermédiaire d'un électrolyte (l'eau) on crée une pile, laquelle décharge son courant en consommant le métal de l'une de électrodes.
    C'est pourquoi il est déconseillé de mélanger par exemple des conduites acier avec des conduites cuivre, et de même des radiateurs acier avec des radiateurs Alu. Le risque d'arriver jusqu'au percement des radiateurs ou conduites n'est pas immédiat, mais à terme les dégâts peuvent être considérables. La vitesse d'érosion dépend entre autres de la qualité de l'eau du réseau de chauffage, une eau totalement déminéralisée présentant une faible conductivité.
    A+
    Herve

  27. #1313
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Le 22/06/2012 j'ai posté le message suivant:
    Aujourd'hui j'ai été livré de 5 tonnes de granulés d'origine Piveteau, certifié DIN plus avec numéro de certification. Je me suis livré à un essai de mesure du taux d'humidité à l'aide d'une balance de ménage (sensibilité 1 g) et d'un four micro-ondes 800 W. Après 5 ou 6 passages au four de 30 secondes au départ puis 1 mn, la masse est stabilisée et ne descend plus (c'est un critère généralement utilisé pour déterminer s'il y a encore de l'eau à évaporer). J'ai obtenu un taux d'humidité de 4,5% environ sur une masse initiale de 202 g. Je ne suis pas sûr que cette mesure soit très précise par rapport à la mesure normalisée dans laquelle le séchage s'effectue en four à température de 102°C environ, mais cela me paraît de bonne augure. Il me restera à effectuer une mesure similaire en fin de saison pour avoir une idée de la reprise d'humidité dans le silo après stockage de 8 mois environ.
    Hier 12/04/2013 j'ai vidé ce qui restait dans mon silo soit environ 200 kg, donc j'ai consommé 4,8 tonnes. La consommation estimée par mon compteur sur la vis me donnait 4868 kg, c'est donc très correct.

    Mesure d'humidité:
    J'ai mieux respecté le protocole ADEME, pour la mesure des caractéristiques du bois et daté de juillet 2001.
    La masse nette de départ était de 302 g (conseillé 300 g min.). Une assiette en mélamine a été utilisée pour bien étaler les granulés comme demandé dans le protocole. Chaque passage au four micro-ondes (800 W) a duré une minute comme spécifié par l'ADEME, puis le séchage extérieur a duré quelques minutes en remuant les granulés au départ pour faciliter l'évaporation. Après 8 passages la masse commence à se stabiliser. Je passe alors à une durée de chauffe de 1 mn30s, pas de trace de pyrolyse, mais à nouveau un peu de vapeur visible au sortir du four. Après 13 passages, plus de perte de masse. J'attends un refroidissement partiel et j'obtiens une masse nette de 278 g. Le taux d'humidité actuel des granulés est (305-278)/305= 0,0885 soit environ 9%. Il semble donc y avoir eu reprise d'humidité au cours du stockage, on est passé de 4,5 à 9% pendant la saison de chauffe.
    A+
    Herve

  28. #1314
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bravo !

    C'est un chiffre sur lequel je m'interrogeais depuis longtemps.

    J'ai toujours été "conviancu" - sans le démontrer - de la reprise d'humidité, sur le principe des "chips" ou des "cracottes", plus sèches que l'équilibre naturel, et qui "ramollissent".

    Ton expé donne enfin une mesure.

    Reste à savoir si la reprise est d'autant plus importante que le taux de départ est faible. Sans doute, car c'est le diffifférentiel qui crée l'absorption... Le tien était très faible.

  29. Publicité
  30. #1315
    SK69202

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Reste à savoir si la reprise est d'autant plus importante que le taux de départ est faible. Sans doute, car c'est le diffifférentiel qui crée l'absorption... Le tien était très faible.
    Le bois finit en équilibre hygroscopique avec l'atmosphère, le taux final est commandé par l'humidité et la température, 9% reste très proche de la valeur théorique du bois "sec" en condition été, donc oui, la reprise sera plus rapide pour une humidité plus basse, et je pense qu'il ne faut pas longtemps pour que l'équilibre s'établisse (de l'ordre de deux semaines).
    Remarque: passer de 4.5 à 9% fait perdre 0.3 kWh par kilo brûlé.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  31. #1316
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Non, je ne pense pas.

    Dans un silo fermé, l'air ne se renouvelle pas. Et les 6 tonnes (par ex) de pellets font une masse importante, qui aura vite fait d'assécher le volume d'air présent entre les pellets et sur la partie haute du silo.

    Ensuite, il y a intérêt à ne pas "ouvrir" le silo pour rien.

    Le seul volume d'air qui va entrer dans le silo, c'est celui des pellets qui sortent. [l'air des systèmes d'aspiration ne fait qu'un tout : il arrive, se charge de pellets et repart, et ainsi de suite, "tourne en rond"...]

  32. #1317
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Remarque: passer de 4.5 à 9% fait perdre 0.3 kWh par kilo brûlé.
    En effet, c'est cela l'enjeu ! Le PCI annoncé sur l'étiquette ou la norme ne reste valable que si les pellets ne se réhumidifie pas !

    Et quand on voit les débats que suscitent les 2 ou 3 % de différence de rendement entre telle et telle marque dans des tests, on voit qu'on est là à 6 % de pertes ! Donc il vaut mieux se préoccuper de ça que de se mettre sur la gueule sur le thème "c'est moi qui ait la meilleure !".

  33. #1318
    SK69202

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Non, je ne pense pas.

    Dans un silo fermé, l'air ne se renouvelle pas.
    Il faut alors justifier d'où vient l'eau, sur 6 tonnes cela fait une trentaine de litre à trouver, mais c'est sans doute moins.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  34. #1319
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    En fin de silo, mais hervé nous le dira, il n'est pas rare qu'on "observe" le fond ou la fin... Donc selon le type de silo, on ouvre la trappe (chez moi, c'est une trappe)... Et en effet, comme je suis presqu'à sec, j'ouvre deux fois par semaine ; du coup, les dernières centaines de kilo se sont "goinfrés" de l'humidité liée au relouvellement d'air à force d'ouvrir. Là, si je mesure, je serais sans doute à une 10zaine de %.

    Mais quand j'ai rentré mes 9 tonnes, trappe fermée, sans doute les 8,5 premières tonnes consommées n'ont absorbé que très peu d'humidité, ne rgos celui contenu dans l'air qui est rentré, car une fois asséché, l'air était en équilibre à 7 ou 8 % et ne se renouvelait que très très peu (le volume de pellets qui sortent)...

    Je n'ai qu'une balance de ménage assez peu précise. Sinon, ce serait intéressant de mesurer, pour un silo autoconstruit étanche à l'air, en OSB :

    a) à la livraison

    b) quand on atteint le fond et qu'on commence à ouvrir

    c) à la fin du silo

    [ma grand-mère gardait ses gateaux de Noël dans une boite métallique fermée, pour qu'ils restent croquants le plus longtemps possible ; c'est le même phénomène]

  35. #1320
    SK69202

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Oui, mais le silo, contrairement à la boite à gâteaux, a une circulation d'air en circuit fermé qui n'est sans doute pas rigoureusement étanche à l'air de l'atmosphère. Un peu comme le fait d'ouvrir la boite pour en piquer un, humidifie les autres gâteaux.

    Mettre un enregistreur Conrad inutilisé dans le silo au prochain chargement pour avoir le profil de l'humidité ambiante et de la température quand il sera vide.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Discussions similaires

  1. Partage d'informations sur les chaudières VETO
    Par BIRICHIN dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/01/2019, 13h56
  2. recherche d'informations sur conseiller en génétique
    Par koaly dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/11/2007, 17h02
  3. récolte d'informations sur la masse effective
    Par nehoo dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2006, 19h11
  4. Recherche d'informations sur les imprimantes
    Par lordgodgiven dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2004, 17h40
  5. recherche d'informations sur l'action des virus sur PC
    Par Tigros dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/12/2003, 19h50
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...