Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Conseil isolation paille : point de rosée



  1. #1
    nunux59

    Conseil isolation paille : point de rosée


    ------

    Bonjour à tous,

    Je suis dans la phase de conception d'un projet de construction passive (MOB) avec isolation paille. J'habite dans le nord de France et je souhaiterais compléter les 35-40cm de paille par de la laine de bois. Par ailleurs je souhaite un bardage bois avec lame d'air plutôt qu'un enduit. Ma question concerne l'humidité relative de la paroi, en effet j'aimerai que la paille ne pourrisse pas .

    J'ai fais une simulation de la paroi que j'ai imaginée sur u-wert.net, en voici sa composition :
    1 1,25 cm plaque de plâtre cartonnée
    2 5 cm lame d'air immobile
    3 0,02 cm Knauf Insulation LDS 100
    4 40 cm ballot de paille pour la construction
    5 1,2 cm OSB/3
    6 10 cm Panneaux isolants à base de fibre de bois
    7 0,02 cm Pare pluie
    8 3 cm Lame d'air ventilée (extérieure)
    9 2 cm Hêtre

    Nom : Temperaturverlauf.png
Affichages : 64
Taille : 105,6 Ko

    La simulation peut-être trouvée ici : http://www.u-wert.net/berechnung/u-w...e=80&outside=0

    Le R total est légèrement supérieur à 10, ce qui me semble un bon début pour une maison passive (il faudra valider tout ça avec PHPP), d'après la simulation il n'y aurai pas de point de rosée grâce à un par vapeur très performant (Sd=100m).

    Que pensez-vous de cette simulation? Avez-vous des remarques sur la mise en œuvre? Je pense que la paille est à l’abri de la condensation, la laine de bois peut-être un peu moins : est-ce gênant? Vaut il mieux la remplacer par un laine minérale?

    Merci d'avance !

    -----
    Dernière modification par nunux59 ; 21/07/2014 à 10h10.

  2. Publicité
  3. #2
    OCIV

    Re : Conseil isolation paille : point de rosée

    Bonjour,
    je ne suis pas sur que cela vaille le coup de compléter autant la paille, tu as l'exemple de maison positive paille en belgique (pailletech).
    tu as un livre qui est sorti qui peut t'inspirer sur la même ligne que les ouvrages qui font références dans ce forum (techniques de construction paille).
    je ne choisirai pas des plaques de plâtre, la qualité de l'air s'en ressent. c'est trop sec je trouve. tu as de la paille, pourquoi ne pas partir sur un enduit terre? (c'est long, c'est vrai)
    une autre remarque, le hêtre n'est pas une essence adaptée pour un bardage extérieur.
    Bonne continuation

  4. #3
    nunux59

    Re : Conseil isolation paille : point de rosée

    Merci pour ces conseils et les pointeurs. Concernant le bardage en hêtre, j'avoue que j'ai mis ça histoire de l'inclure dans la paroi mais ce n'était pas le point qui m'intéressait pour le moment.

    Ce qui me plait dans la plaque de plâtre c'est effectivement la rapidité de mise en œuvre mais surtout la possibilité de faire un vide technique. Peut-être du Fermacell à la place? Je ne connais pas bien ce produit.

    Pour le complément d'isolation extérieure, il s'agissait surtout de réduire au maximum les ponts thermiques, peut-être que 5cm suffiraient. Dans tout les cas une simulation dans PHPP me permettra d'affiner les épaisseur d'isolation.

    Merci encore

  5. #4
    Salva57

    Re : Conseil isolation paille : point de rosée

    Bonsour,

    T'es tu rapproché des pro de la paille ici :
    http://www.compaillons.eu

    Salutations

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    OCIV

    Re : Conseil isolation paille : point de rosée

    Salut nunux,
    à titre d'exemple, même si notre cas n'est pas tout à fait identique puisque en rénovation sur mur briques... Là où nous avons supprimé des parties du mur , nous avons mis de l'intérieur vers l'extérieur terre/osb/paille/duoprotect/double liteaunage/mélèze(vertical)
    l'ossature est découplée du mur et l'espace vide d'ossature est comblée avec de la laine de bois.
    le duoprotect te permet d'avoir un petit complément d'isolation, rupture de pont thermique supplémentaire pour l'ossature (fibre de bois latexée environ 2cm) et de servir de parepluie.
    il faut prévoir un soubassement liège.
    ça c'est pour l'enveloppe des murs, pour le toit, c'est vrai qu'on peut pousser un peu plus. pour les menuiseries, il faut y penser pratiquement dans la foulée, il faut les poser au nu extérieur sur l'ossature. je déconseille avec mon retour la marque MCFRA.. qui n'assure pas du tout son SAV malgré des anomalies légères et lourdes dans la réalisation et la conception même. en tout cas, des systèmes existent pour intégrer au mieux les chassis avec la pose du bardage.

    petite anecdote sur le hètre et pour faire local, l'histoire de la forêt de mormal raconte que l'origine des arbres qui la peuple vient du fait que les hommes furent changés en chêne et les femmes en hêtres à la suite d'un mauvais sort.

    sais-t-on jamais, si tu ne trouves pas plus intéressant près de chez toi, je présenterai sur aulnoye en octobre notre projet à la fête de l'énergie.
    A+

Discussions similaires

  1. Isolation et point de rosée
    Par franckbouba dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/03/2012, 17h50
  2. Point de rosée en isolation intérieur sur parpaings
    Par gridobu dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 108
    Dernier message: 25/10/2010, 07h25
  3. Isolation sous rampants et point de rosée ==> Besoin d'aide
    Par Nico38660 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/07/2010, 17h41
  4. Isolation par l'extérieur et point de rosée
    Par Marc7801 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/08/2009, 09h59
  5. isolation mur en paille avec chaux/paille ???
    Par smaletot dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/08/2007, 10h32
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...