Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Quid radiateurs thermostatiques

  1. #1
    Lomillau

    Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour à tous,

    Pour maison 1 :
    Je vais faire installer une chaudière à condensation Frisquet hydroconfort visio 20 kw. Le chauffagiste veut installer partout des radiateurs thermostatiques. Quel est l'intérêt puisque que la maison fait 70 m² et de plain pied, la chaudière a un thermostat d'ambiance.
    Et faut-il installer une sonde extérieure ?

    Pour maison 2 :
    Idem que 1 sauf surface 110 m² avec un t2 de 40 m² semi-enterré.

    On me dit que cette chaudière régule toute seule, qu'il ne faut pas n'avoir que des radiateurs thermostatiques.....
    3 devis avec 3 chauffagistes différents, pas le même son de cloche !!! Je suis perdu....

    Merci à tous pour votre aide.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour, Ces maisons, vous les habitez ou bien est-ce pour de la location ?

    On met des radiateurs, et on ajoute des thermostats si on veut. En général, on laisse au moins un radiateur sans thermostat.

    Attention qu'il ne vous mette pas des radiateurs trop faibles dans le séjour. Normalemnent un séjour doit être plus chauffé qu'une chambre. Mais aujourd'hui, ils font faire de savants calculs au fournisseur de matériel et on se retrouve avec des radiateurs un peu faible, surtout celui qui est sous l'entrée d'air pour la VMC (ça m'est arrivé), et le locataire se caille...

    En location, au moins la moitié des locataires ne savent pas trop gérer le chauffage, et ils vont mettre les thermostats très faible, et puis ils diront que ça ne chauffe pas. Le chauffagiste cherche à faire son beurre, donc à placer un max de matériel.
    A la rigueur, mettre un robinet thermostatique sur les radiateurs des chambres et de la cuisine. Mais il faut bien se dire que ces robinets permettent de baisser la température, mais pas de dépasser ce que permet la température de l'eau.

    A noter qu'avec un robinet ordinaire de radiateur on peut aussi réduire la température, il suffit de savoir tourner dans le bon sens.

    Pour la maison n° 2, c'est une complication d'avoir une seule chaudière pour deux logements.

    Pour le petit logement, peut être qu'une petite PAC AIR/AIR (en gros une clim reversible inverter) serait très économique et assècherait un peu l'atmosphère, car un logement semi enterré a toujours tendance à avoir une hygrométrie plus forte. Et en plus ça ne coûte pas très cher. Et bien sûr il faut deux compteurs électriques distincts pour ces deux logements.

    On suppose que ces maisons ont les murs et les combles isolées, et aussi le sol, surtout pour le logement semi enterré.

  4. #3
    Lomillau

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour et un grand merci pour votre réponse.

    La maison 1 est pour mes beaux-parents, ça fait résidence secondaire dans la même rue et juste en face de la maison 2 que j'occupe !
    Dans le studio semi-enterré, c'est vrai que je mets 2 humidificateurs, ça marche bien. Je précise qu'elle était déjà construite lors de l'achat et ce f2 servait de bureaux à l'ancien proprio qui avait une entreprise.
    Côté isolation, c'est ok pour les 2, sauf que j'ignore si le sol est bien isolé concernant le f2.

    Dans la SDB de la maison 1, les chauffagistes proposent tous les 3 un sèche-serviette. Est-ce vraiment efficace ?
    Donc, d'après vous, on ne fait pas plus d'économie en mettant des robinets thermostatiques ?

  5. #4
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour,

    Avec des robinets thermostatiques on est sensé régler plus finement qu'en ouvrant plus ou moins le robinet classique. Si c'est pour vous ou pour votre famille, vous pouvez vous payer le luxe, mais pas de gros miracle, et en général on en laisse au moins un sans robinet thermostatique.

    Un chauffagiste m'avait placé des robinets thermostatiques aux radiateurs du séjour. Les radiateurs étaient souvent froids, alors, j'ai tout viré et j'ouvre plus ou moins les robinets simples, et les radiateurs sont toujours plus ou moins chauds.

    Avez-vous une VMC dans le logement t2 qui a tendance à être humide ? cela ne serait pas un luxe ça par contre. Et aussi, ce serait utile dans les autres logements.

    *vous voulez dire que vous mettez des absorbeurs d'humidité (pas besoin d'humidifier un air déjà humide). Mieux vaudrait un deshumidificateur électrique, du moins tant qu'il n'y a pas de VMC.
    Dernière modification par Larzacien ; 08/06/2016 à 14h05.

  6. #5
    verdifre

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    les robinets thermostatiques permettent un gain de consommation de 10 à 15 %. C'est un investissement indispensable. Les radiateurs qui sont dans la pièce ou est instalé le thermostat d'ambiance ne doivent pas être équipés
    Si on veut faire mieux, on passe au robinet thermostatique programmable qui lui va permettre souvent plus de 30% d'économie.

    Concernant la sonde extérieure, c'est la condition indispensable pour que la chaudière à condensation condense réellement (elle fait gagner 5à 7% sur la consommation)

    Pour une installation de chauffage efficace il doit y avoir plusieurs niveaux de régulation
    1) au niveau de la chaudière, on régule la température du départ chauffage en fonction de la température extérieure
    2) au niveau de l'habitation on a souvent un thermostat général global
    3) dans chaque pièce (sauf la ou il y a le thermostat) on régule aussi (une pièce au sud demandera moins de chauffage un jour de plein soleil c'est le role de la vanne thermostatique)

    en remplaçant les vannes thermostatiques par des thermostatiques programmables on peut presque se passer de thermostat d'ambiance
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  7. #6
    Lomillau

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour et merci à Larzacien et Verdifre pour vos réponses.
    Oui, je me suis trompé, j'ai bien 2 déshumidificateurs électriques !
    Visiblement, les chauffagistes préconisent une vmc hygro B, ce que je vais faire installer, c'est le seul point où tous les 3 sont d'accord !
    Sur cette chaudière, le TA est en mode radio, donc il peut se déplacer dans n'importe quelle pièce.
    Concernant les thermostatiques programmables, est-ce utile lorsque les personnes sont tout le temps là, puisque la chaudière a un programme "permanent confort" via le TA ?

  8. #7
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour, Il faut voir la différence de prix, mais si les personnes restent toujours à la maison (retraités) les radiateurs thermostatiques n'ont d'intérêt que pour les chambres, à la rigueur, et encore s'ils ne vont pas faire la sieste.

    Mais l'expérience montre que lorsqu'on avance en âge, on crait davantage le froid et qu'une pièce plus froide risque d'être désagréable.

    Et il faut savoir que si vous ne mettez pas de robinets thermostatiques, rien ne vous empêche d'en ajouter plus tard.

    Quel est le climat de votre région ? doux ? rigoureux ?

    Si vous voulez calmer les ardeurs des chauffagistes, dites leur que vous pensez mettre ces logements en location et que vous voulez limiter les frais quite à améliorer l'isolation, ce qui est nettement plus efficace.

  9. #8
    Lomillau

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Effectivement, retraités de 75 ans et n'ont pas la bougeotte !
    Millau, avec quelques jours qui peuvent être froids, d'où mon interrogation sur l'utilité d'une sonde extérieure.

  10. #9
    verdifre

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    la sonde extérieure est indispensable pour pouvoir faire condenser efficacement la chaudière à condensation (règlage de la loi d'eau)
    Les thermostatiques sont tout aussi utiles pour prendre en compte les apports de chaleur gratuits (soleil ou pas, tele en fonctionement ou pas, la simple présence dans la pièce etc....)
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  11. #10
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour, La sonde extérieure, on la met avec toutes les chaudières actuellement.

    Je crois que ça anticipe le fonctionnement de la chaudière lorsqu'il commence à faire froid dehors, et ça la coupe s'ils se met à faire chaud. Donc, ça, pourquoi pas ? La sonde, je l'ai chez moi.

  12. #11
    verdifre

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    la sonde extérieure sert à regler la temperature de l'eau du circuit de chauffage (en fait la puissance des radiateurs) plus il fait froid à l'exterieur, plus on a besoin de radiateurs puissants et plus on augmente la température dans le circuit de chauffage.
    Inversement, plus la temperature est basse en sortie de chaudière plus elle condense et meilleur est son rendement.
    Fonctionner sans sonde exterieure revient à fonctionner toujours avec un système prévu pour les plus grands froids (avec un moins bon rendement)
    Cette sonde, si la chaudière est configurée correctement est une importante source d'économies
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  13. #12
    Lomillau

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour et mille mercis à vous 2 pour vos explications
    Je vais demander aux chauffagistes de refaire leurs devis.... !

  14. #13
    behache

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour à Tous

    Le rendement d'une chaudière à condensation est d'autant meilleur que la température de sortie est, toutes choses égales par ailleurs, basse.
    Cela s'obtient à l'étude par des radiateurs surdimensionnés dits radiateur BT (basse température) ou des planchers chauffant BT.
    La présence de RT (robinets thermostatiques) va à l'encontre de ce principe dans la mesure où, en pratique, ils diminuent la surface de chauffe (seule la partie du radiateur proche de l'arrivée de l'eau chauffe).
    Les RT diminuent aussi le débit sortant du corps de chauffe de la chaudière et donc le retour d'eau.
    Pour le rendement de la chaudière à condensation il est connu que que la T° de retour doit être aussi froide que possible mais personne n'insiste sur le fait que ce doit être à débit constant, comment un mince filet d'eau même froid pourrait il condenser efficacement ?

    En théorie, avec une chaudière à condensation (ou une PAC), il ne devait y avoir aucun RT sur l'installation.
    Plus formellement aucun RT dans la pièce de référence (celle où ce trouve le TA (thermostat d'ambiance, ou plutôt maintenant une sonde d'ambiance).

    Avec seulement une sonde d'ambiance on ne dispose que d'une régulation thermostatique .
    Pour une régulation optimale on adopte très souvent une régulation dite climatique comportant une sonde extérieure, d'autant plus que celle-ci est prévue pour optimiser le rendement des chaudière à condensation et que l'association sonde extérieure + sonde intérieure (TA) est possible voire conseillée et d'un coût raisonnable.

    Des RT peuvent être prévus là où il est envisagé de faire des abaissements de T°/à la T° de confort :
    - en particulier les chambres que ce soit pout l'agrément de leurs occupants nocturenes ou du fait de leur innocupation.
    - ou bien dans la pièce comportant une source de chaleur indépendante (coin feu) mais attention dans ce cas à ne pas y disposer le TA, sinon ce sera la T° de l'ensemble de l'habitation qui sera mal régulée.
    Cordialement.

  15. #14
    verdifre

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Citation Envoyé par behache Voir le message

    La présence de RT (robinets thermostatiques) va à l'encontre de ce principe dans la mesure où, en pratique, ils diminuent la surface de chauffe (seule la partie du radiateur proche de l'arrivée de l'eau chauffe).
    Les RT diminuent aussi le débit sortant du corps de chauffe de la chaudière et donc le retour d'eau.
    Pour le rendement de la chaudière à condensation il est connu que que la T° de retour doit être aussi froide que possible mais personne n'insiste sur le fait que ce doit être à débit constant, comment un mince filet d'eau même froid pourrait il condenser efficacement ?

    En théorie, avec une chaudière à condensation (ou une PAC), il ne devait y avoir aucun RT sur l'installation.
    Sur une installation, la température de départ étant donnée par la loi d'eau, plus le débit est important plus la température de retour est élevée, ce n'est pas un aprioiri, c'est de la physique
    pour condenser efficacement, la température est le paramétré prépondérant car il influe aussi sur l'efficacité de l’échangeur thermique ou a lieu la condensation

    quand à cette histoire de surface de radiateur diminuée par la présence d'une vanne thermostatique j'aimerai bien voir le raisonnement qui peut conduire à cette conclusion......

  16. #15
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour, Et vous croyez qu'ils sont nombreux les gens qui savent tirer partie de cette technologie.

    En tout cas, dans une installation neuve dans une location, l'installateur n'a pas mis de robinet th sur le radiateur du couloir, et le thermostat se trouve justement dans le couloir.

    Et il y a un robinet th sur un radiateur du séjour qui se trouve sous la fenêtre où il y a l'aération pour la VMC.

    Alors les locataires bien dressés par dame télé baisse ce dernier radiateur, et ils sentent le froid.....

    Je vais vite le virer ce robinet thermostatique parce que dans le séjour, assis sur le canapé, il faut que ça chauffe un max.

  17. #16
    verdifre

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour, Et vous croyez qu'ils sont nombreux les gens qui savent tirer partie de cette technologie.
    il est clair que beaucoup de professionnels sont des poseurs de chaudières plutôt que des chauffagistes. (ce n'est cependant pas le même prix)
    un pro digne de ce nom doit faire une installation pratique et correctement paramétrée

    Les produits actuels permettent de tirer les maximum des installations sans que l'utilisateur lambda ne s'en rende compte et sans qu'il ressente le moindre inconfort
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  18. #17
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour,

    Chez nous, ils font tous pareil, et ceux qui ce sont lancés dans le marché juteux (il faut croire) des énergies nouvelles, on a beau les appeler, ils ne viennent jamais.

    Et les fournisseurs de matériel leur indique tout : notamment dimensionnement des radiateurs sans tenir compte que dans un séjour, la majorité des gens veulent avoir plus chaud qu'à la chambre, et ne tiennent pas compte de l'entrée d'air.

    Pour que le client n'ait rien à faire, il faut que tout soit automatique, hors, un robinet thermostatique, normalement, on tourne sur un N°, donc on intervient ou alors on le met à fond et basta.

  19. #18
    behache

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Re bonjour à Tous
    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    Sur une installation, la température de départ étant donnée par la loi d'eau, plus le débit est important plus la température de retour est élevée,
    C'est oublier que la régulation ajuste à tout instant la puissance de flamme, qu'en conséquence la chaudière fournit exactement la même puissance.
    celle ci étant finalement la puissance des pertes du bâtiment sinon la température dans les pièces s'éloignerait (en plus ou en -) de celle désirée.
    Rappel :
    Puissance de chauffe en kW = 4,185kJ x (T° de sortie-T° de retour)°K x débit d'eau kg/s
    ce n'est pas un aprioiri, c'est de la physique
    J'en dis tout autant
    Principe de physique " Dans un régime en équilibre l'action est égale à la réaction " ce principe fondamental de la cinématique, s'applique également à la calorimétrie :
    Si, dans un vase clos, la température est stable c'est que les apports compensent exactement les pertes.
    Dans le cas présent s'il y a stabilité de la température dans un logement, c'est que la chaudière (ici à condensation) fournit (compense) exactement les pertes (grâce à la régulation)
    Seul le rendement peut être différent selon les régimes choisis (ou subis) et la puissance enfournée là se situe la différence. pratique celle qui intéresse l'usager.
    pour condenser efficacement, la température est le paramétré prépondérant
    Affirmation gratuite !
    C'est l'efficacité de la condensation qui compte.
    Je pensais avoir été clair c'est le couple ( T° des fumées-T° de retour) x débit x k (une constante qui dépend du condenseur)
    car il influe aussi sur l'efficacité de l’échangeur thermique ou a lieu la condensation
    Encore Non. Le paramètre T° est un des paramètre qui agit sur l'efficacité de la condensation mais pas sur l'efficacité" du condenseur
    Stricto sensu, l'efficacité du condensateur (le coefficientK) ne dépend que de sa construction (surface d'échange, coefficient de conductivité du matériau et épaisseur de celui-ci)
    quand à cette histoire de surface de radiateur diminuée par la présence d'une vanne thermostatique j'aimerai bien voir le raisonnement qui peut conduire à cette conclusion......
    Ce n'est pas un raisonnement mais une image perceptible même par un non voyant, il lui suffit de toucher pour comprendre.
    Je répète
    Quand le RT est partiellement fermé seule la partie haute à proximité du RT chauffe, le reste est + ou - tiède puis froid et l'eau froide traversant la partie froide ne participe plus au chauffage qu'un tuyau de retour.
    Tout se passe (vis à vis du chauffage et de la T° effective de la pièce) comme si au lieu d'avoir monté de gros radiateurs (ou des spéciaux BT ce qui revient au même) calculés pour une température d'eau basse, il y avait que des petits radiateurs surchauffés comme l'étaient ceux de Grand Maman.

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour, Et vous croyez qu'ils sont nombreux les gens qui savent tirer partie de cette technologie.
    Oui certains, parmi les lecteurs de FS

    En tout cas, dans une installation neuve dans une location, l'installateur n'a pas mis de robinet th sur le radiateur du couloir, et le thermostat se trouve justement dans le couloir.
    Et il y a un robinet th sur un radiateur du séjour qui se trouve sous la fenêtre où il y a l'aération pour la VMC.
    Alors les locataires bien dressés par dame télé baisse ce dernier radiateur, et ils sentent le froid.....
    Ils ne sont pas logiques, s'ils ont froid il ne faut pas baisser le RT
    Je vais vite le virer ce robinet thermostatique parce que dans le séjour, assis sur le canapé, il faut que ça chauffe un max.
    Il eut été moins couteux
    - à l'installation, de n'en pas mettre
    - à l'usage, de le laisser grand ouvert !
    Mais ceci est surement trop simple pour ne pas être contre-dit .
    Dernière modification par behache ; 11/06/2016 à 13h40.
    Cordialement.

  20. #19
    behache

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonsoir
    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    ... ceux qui ce sont lancés dans le marché juteux (il faut croire) des énergies nouvelles, on a beau les appeler, ils ne viennent jamais.
    Et les fournisseurs de matériel leur indique tout : notamment dimensionnement des radiateurs sans tenir compte que dans un séjour, la majorité des gens veulent avoir plus chaud qu'à la chambre, et ne tiennent pas compte de l'entrée d'air.

    Pour que le client n'ait rien à faire, il faut que tout soit automatique, hors, un robinet thermostatique, normalement, on tourne sur un N°, donc on intervient ou alors on le met à fond et basta.
    Eh oui, la simplicité et ils fonctionnaient déjà avec les chaudières classiques d'il y a plus de 20 ans (devenues à HT) mais quand on a investi dans une chaudière à condensation et que l'on fréquente FS on peu réfléchir un peu plus.

    J'incite à lire " L'AGE DES LOW TEH " (opposition à celui actuel de HIGH TEC qui serait révolu)
    de l'ingénieur Philippe Bihou,
    Ii y apporte " de l'eau à ton moulin "
    Dernière modification par behache ; 11/06/2016 à 14h41.
    Cordialement.

  21. #20
    verdifre

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Rappel :
    Puissance de chauffe en kW = 4,185kJ x (T° de sortie-T° de retour)°K x débit d'eau kg/s
    la formule est juste....
    donc supposons que pour compenser les pertes de ma maison j'ai besoin de 4185 W (pour faire les calculs de tête)
    j'ai deux options, soit j'ai un fort débit, et je vais avoir un delta T faible



    par exemple un debit de 1kg/s me donne alors un delta T de 1°
    soit j'ai un faible debit et un delta T important
    par exemple un debit de 0,1 kg/s me donnera un delta T de 10°

    si ma chaudière calcule en fonction de la temp extérieure une température de départ de 60° dans le premier cas, je ne condense pas du tout, mon retour est au dessus de la temperature de condensation ( 58°C pour du gaz de ville)
    dans le deuxiemme cas je condense largement......

    Sur les chaudières actuelles , la modulation du brûleur régule la température de départ (c'est en gros la même fonction que les vannes 3 voies de régulation climatique)

    Quand le RT est partiellement fermé seule la partie haute à proximité du RT chauffe, le reste est + ou - tiède puis froid et l'eau froide traversant la partie froide ne participe plus au chauffage qu'un tuyau de retour.
    quand le RT est partiellement fermé, c'est que le besoin est très faible, le retour est froid et on condense bien

    Tout se passe (vis à vis du chauffage et de la T° effective de la pièce) comme si au lieu d'avoir monté de gros radiateurs (ou des spéciaux BT ce qui revient au même) calculés pour une température d'eau basse, il y avait que des petits radiateurs surchauffés comme l'étaient ceux de Grand Maman.
    tout se passe comme si l'eau de retour était à la bonne température pour que la chaudière condense beaucoup

    la première chose si on désire condenser, c'est déja d'avoir une température de retour inférieure à la température de condensation, plus elle est basse mieux cela marche et plus on condense.
    idealement, si la température de retour pouvait être égale à la température de la pièce on gagnerai encore un peu
    un radiateur qui ne semble pas chaud, mais juste à 22 ou 23 °, si la température de confort est atteinte, c'est parfait
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  22. #21
    behache

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Re bonsoir à Tous
    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    l...supposons que pour compenser les pertes de ma maison j'ai besoin de 4185 W (pour faire les calculs de tête)
    j'ai deux options
    Pas tout à fait, une fois les émetteurs (radiateurs) en place tu n'as plus guère d'options possibles pour dissiper 4185 kW.
    Mais continuons ton raisonnement avec
    - 4 185 W nécessaires
    - des robinets thermostatiques qui permettraient de réduire le débit nominal 1kg/ à 0.1 kg/s
    , soit j'ai un fort débit, et je vais avoir un delta T faible par exemple un debit de 1kg/s me donne alors un delta T de 1°,
    soit j'ai un faible debit et un delta T important
    par exemple un debit de 0,1 kg/s me donnera un delta T de 10°
    Le raisonnement est correct mais
    - 1°K pour dissiper 4185 w est irréaliste : 1kg/s x3600s = 3 600 kg(presque des litres)/h
    - même 10°K n'est pas un delta important alors qu'il nécessite déjà un débit de 0,1 kg/s =360 kg/h (presque des litres/h)
    - bien des installation de chauffage ne sont pas capables de dissiper la puissance nominale avec seulement 10°K à plein débit possible, évidemment encore moins à débit réduit par des RT.
    - 10°K est exceptionnel, cas des bons PCBT, d'où leur intérêt pour les chaudières à condensation etr les PAC malgré leur inconvénient (inertie thermique)
    Pas grave continuons...
    si ma chaudière calcule en fonction de la temp extérieure une température de départ de 60°
    Une chaudière qui, avec ton delta de 10°K, calculerait 60°C de température de départ (ou plus exactement une installation qui réclamerait 60°C à la chaudière via la régulation) aurait bien du mal à condenser un peu avec un départ à 60°C.
    Il faudrait que le delta soit supérieur 25° ou 30°K pour que la chaudière à condensation soit économiquement rentable (voir l'exemple de courbe plus bas).
    Pas grave continuons..;
    dans le premier cas, je ne condense pas du tout, mon retour est au dessus de la température
    Affirmation gratuite parce tu n'as pas précisé une des deux température du premier cas.
    Regarde cette loi d'eau basée sur la température de retour (puissance environ 9,5 kW pour T°extérieur =-7°C). Penses tu sérieusement qu'elle condense mal ?

    RVLpente1606.JPG

    de condensation ( 58°C pour du gaz de ville) dans le deuxiemme cas je condense largement......
    50°C retour est trop peu au dessous de 57°. Regarde cette courbe de rendement

    http://forums.futura-sciences.com/at...dement1002.pdf

    Avec ton régime 60°/50°C le rendement/PCI n'est que 98% (95% environ pour une chaudière classique moderne dite BTou HR)
    et tu as oublié de donner la température de départ (ou de retour) du premier cas.
    sur les chaudières actuelles, la modulation du brûleur régule la température de départ (c'est en gros la même fonction que les vannes 3 voies de régulation climatique)
    C'est la même fonction pour un plombier qui chercherait à remplir une baignoire à la bonne température et pour cela mélangerait de l'eau (trop) chaude à de l'eau froide mais pas pour un chauffagiste qui a conscience d'un meilleur rendement possible avec les chaudières à condensation ou les PAC..
    Sur une chaudière à condensation, en régulation proportionnelle, la chaudière peut toujours travailler avec la plus basse température de sortie suffisante pour transporter l'exacte puissance nécessaire parce que c'est l'abaissement de la te!mpérature de départ qui finalement permet d'obtenir le meilleur rendement. Tout abaissement température de départ abaisse d'abord un peu la température des fumées et améliore le rendement. Et tout abaissement de température de départ contribue à ne pas diminuer le débit tout en abaissant la température de retour (le fameux delta fixe, pour un débit donné) : Pour avoir leur 4185 W les utilisateur devront ouvrir les RT.
    Pour autant la température de retour ne sera pas augmentée parce que la température de départ sera abaissée et le delta, celui qui calculé permet de transporter 4185 W, conservé.
    quand le RT est partiellement fermé, c'est que le besoin est très faible,
    Il reste à prouver que
    - les RT soient manœuvrés exactement comme il le faudrait ,
    - le travail n'eut pas été mieux fait par la régulation abaissant la température d'eau .
    et pourquoi faudrait il des RT dans une installation bien régulée et bien calculée par ailleurs ?
    J'ai 8 bulbes thermostatiques GIACOMINI, à l'état neuf, à revendre ( ce n'est pas une blague, faites offre par MP) il s'adaptent sur tous les RT actuels de cette marque.[QUOTE]le retour est froid et on condense bien
    Non avec un débit faible, la température basse de l'eau de retour est illusoire, dès que l'au a franchi l'entrée du condenseur elle est exagérément réchauffée par les fumées et condense mal.

    Toutes les valeurs de rendement données par les fabricants des chaudières et des PAC le sont pour le débit d'eau nominal, comme tu pourrais le vérifier avec P = 4,185 kW x (T°départ-T° retour)°K x débit kg/s.
    tout se passe comme si l'eau de retour était à la bonne température pour que la chaudière condense beaucoup
    parce que tu n'es pas dans le condenseur pour y voir !
    la première chose si on désire condenser, c'est déja d'avoir une température de retour inférieure à la température de condensation, plus elle est basse mieux cela marche et plus on condense.
    Non la première chose c'est d'avoir la température de départ la plus basse possible, le retour suit delta T° en moins !
    idealement, si la température de retour pouvait être égale à la température de la pièce on gagnerai encore un peu
    un radiateur qui ne semble pas chaud, mais juste à 22 ou 23 °, si la température de confort est atteinte, c'est parfait
    Quand la température la T° d'eau juste avant la sortie de la chaudière n'est que quelques °K au-dessus de la température de la pièce c'est encore mieux !
    C'est ce à quoi tendent les PCBT. Celui dont j'ai communiqué la loi d'eau se contente comme tu le vois, de maximun 27°C en retour /10°C extérieurs. En réalité beaucoup moins car il comporte outre le régulateur de flamme proportionnel des périodes de ToR qui abaissent fortement sa température de cœur et donc de celle de l'eau de retour pendant une longue période après un redémarrage.
    De qualité très moyenne (delta 12°K pour 9 kW) les performances de ce PCBT qui datent de 35 ans seraient parfaites avec une isolation RT2012.
    Cordialement.

  23. #22
    Lomillau

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour à tous,

    Cela fait 3 fois que je relis le fil de cette discussion, et j'avoue m'y perdre ! J'ai fait appel à 3 chauffagistes, 3 avis différents sur sonde extérieure, robinets, radiateurs.
    Concrètement, avec cette chaudière Frisquet, si elle est bien paramétrée, il me faut une sonde extérieure et pas de RT ??

  24. #23
    behache

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonsoir
    Citation Envoyé par Lomillau Voir le message
    Concrètement, avec cette chaudière Frisquet, si elle est bien paramétrée, il me faut une sonde extérieure et pas de RT ??
    C'est que je soutiens. et vis depuis 35 ans
    mais il ne faut pas être psychorigide :
    - aucun RT dans la pièce où se trouve la sonde électronique d'ambiance dite thermostat (qui apporte une correction à la régulation qu'ordonne la sonde extérieure)
    mais des RT optionnels sont admissible dans les pièces où l'on voudrait réduire ponctuellement les apports des radiateurs
    - chambre d'amis à occupation occasionnelle
    - pièce où se trouve une cheminée d'agrément
    - pièces susceptibles d'être surchauffées par ensolleillent pendant que d'autres continuent à avoir besoins d'apports thermiques.
    Cordialement.

  25. #24
    Lomillau

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    Bonjour et merci à vous tous pour vos avis

    Là, je compare les devis "électricité", et ce n'est pas mieux que les chauffagistes !

  26. #25
    Larzacien

    Re : Quid radiateurs thermostatiques

    bonjour, sachant qu'avec un simple robinet de radiateur on peut faire chauffer plus ou moins une pièce et même couper le chauffage dans cette pièce si besoin.

Discussions similaires

  1. [Rénovation] Installation d'une PAC air-eau -> quid des radiateurs ?
    Par MrFantome dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/11/2015, 15h42
  2. Problème TA/robinets thermostatiques et radiateurs qui chauffent
    Par eklypse dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/03/2012, 18h55
  3. [Thermique] Radiateurs chauffent malgré les robinets thermostatiques ?
    Par matmac dans le forum Dépannage
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/02/2011, 18h26
  4. Emplacement robinets thermostatiques sur radiateurs
    Par CHEVRIER dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 13
    Dernier message: 26/10/2010, 08h08
  5. [Thermique] Installation collective robinets thermostatiques radiateurs
    Par mike.make dans le forum Dépannage
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/09/2008, 10h45