Bonjour à tous,
Je m’inscris sur le forum après l’avoir parcouru en détail. Je n’ai pas trouvé de discussion sur ce sujet sur ce forum hormis celle-ci mais elle a tourné court.

Je vous livre mon retour d’expérience et espère recueillir vos avis et commentaires.
J’ai emménagé en été 2016 dans une maison neuve RT2012 avec environ 170m2 chauffés sur 3 niveaux :
20m2 au sous-sol, 85m2 au RdC et 65 m2 à l’étage, la différence de 20m2 entre étage et Rdc étant due à une mezzanine.
La maison est située entre Lyon et Genève à 400m d’altitude, température de base -11°C (tiens, d’ailleurs il a fait -11.5°C cette nuit
Le chauffage des 170m2 est assuré par une PAC Air-Eau Alféa Extensa 8kW (lien ici) sur PC BT et un poële à bûches de 7kW. La PAC ne fait que le chauffage, pas l’ECS. La régulation de la PAC est détaillé dans la notice au chapitre 7, à partir de la page 46; les lignes de fonction sont visibles à partir de la page 51.
Je suis satisfait du confort obtenu avec la PAC seule, i.e. la température de consigne de confort est atteinte. Il y a 4 chambres avec consigne à 15-16°C. Depuis le début de l’hiver la conso EDF quotidienne oscille entre 30 et 75 kWh ; je n’ai pas le détail de consommation par poste chauffage / éclairage / électroménager… mais la corrélation entre grand froid et augmentation de la consommation est évidente. 75kWh c’est environ 11 euros, je trouve que c’est énorme (ça correspondait au 07 janvier de cette année : -10°C la nuit et la consigne était ce jour-là à 21°C).
Donc satisfait du confort mais pas de la note €€
En plus de l’agrément délivré par le feu de bois, le but du poële à bois était de réduire la note EDF en hiver et d’assurer l’intégralité du chauffage en intersaison. C’est un poële réactif, non inerte > le poële est quasi froid ½ h après que le dernier bout de bois a brûlé.
La PAC est pilotée par une sonde intérieure installée dans le salon (là où est le poële) et une sonde extérieure.
Au départ le réglage était :
Mode: Confort
Ligne 710 = Consigne de confort = 20.5°C
Ligne 720 = Pente : 0.5
Ligne 721 = Translation = 0
Ligne 750 = Influence de la T° ambiante = 20%
Ligne 760 = Limitation influence ambiance = 0.5°C


Première grosse flambée du soir avec la PAC en route... La PAC s’est arrêtée peu après le début de la flambée, puisque le poële a apporté des calories. L’eau du PC a donc refroidi, puis quand la température ambiante est repassée sous la consigne, disons en deuxième partie de nuit, la PAC a redémarré avec la résistance électrique d’appoint (est-ce parce qu’elle ramait pour y arriver ?). Le plancher est quasi froid le matin et au final je ne suis pas sûr d’avoir fait une quelconque économie d’électricité avec ma flambée.

Après discussion avec l’installateur de la PAC je modifie le réglage de la ligne 760 et mets 2°C au lieu de 0.5°C: ça veut dire que par exemple pour une consigne de 20°C le circulateur continue à tourner tant que la T° ambiante ne dépasse pas 20+2 = 22°C. Les choses s’arrangent un peu, j’ai l’impression que le plancher refroidit moins. Je pourrais continuer à demander à mon installateur les modifications à entreprendre mais je ne veux pas l'appeler sans arrêt et j’aimerais bien comprendre par moi-même et me faire ma propre expérience.
Je passe la ligne 760 à 3.5°C. Je continue mes flambées du soir en les préparant plus petites, seulement 3 petites bûches (env 5-6 kg de bois). La T° ambiante monte assez rapidement de 1.5, 2, voire 2.5 K et la PAC ne s’arrête pas complètement.
Le froid arrive : je règle la T° d’ambiance sur 19°C et je modifie la ligne 750 = influence de T° ambiante pour la mettre à 10%.
Avec ma flambée du soir la T° monte à 21 ou 22°C et la PAC tourne toute la nuit mais sans l’appoint électrique sauf quand la T° extérieure descend très bas. Quand elle se déclenche je ne sais exactement, hier soir à -8°C elle ne s'était pas déclenchée. Ce matin il fait encore 20°C. Une petite flambée pour démarrer la journée et avec les apports solaires la T° atteint plus de 22°C à midi.
Hier 18 janvier il a fait froid = -11.5°C cette nuit et -1°C après midi, très ensoleillé = environ 5h d’apports solaires directs au travers des baies vitrées. J’ai maintenant le réglage suivant :

Mode: confort
Ligne 710 = Consigne de confort = 19°C
Ligne 720 = Pente : 0.5
Ligne 721 = Translation = 0
Ligne 750 = Influence de la T° ambiante = 10%
Ligne 760 = Limitation influence ambiance = 3.5°C

Avec ce réglage et environ 10kg de bois j’ai consommé (toutes consos confondues) 52 kWh hier. Ça fait 7.50 euros , c’est encore trop mais c’est mieux qu’il y a 2 semaines avec un confort conservé. Au moins, avec ce réglage, le poële à bois apporte une économie réelle.

Il y a sans doute moyen de faire mieux ; je compte pour y arriver réduire encore un peu la T° de consigne de confort pour la stabiliser à 18°C tant qu’il y a des apports solaires importants. Ou est-ce que j’aurais plutôt intérêt passer en mode automatique en conservant la T° de confort à 19°C et en réglant la T° réduite à 17 ou 18 °C pour la nuit??
Ensuite il y a sûrement d’autres paramètres sur lesquels jouer mais je ne maîtrise pas assez la régulation de la PAC pour me lancer plus avant. Je ne comprends pas suffisamment les intitulés des lignes ni les implications des modifications que je peux apporter, en particulier pente et translation, mais aussi les lignes 790 (Optimisation maximum à l’enclenchement) à 801 (Fin augmentation régime réduit) qui ne concernent je pense qu'une utilisation en mode automatique.
Voilà mes constatations et questions pour le moment...