Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 33

chauffer une zone jour "cathédrale"




  1. #1
    casper07

    chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,
    Le projet de notre maison commence réellement à se concrétiser. Nous avons validé avec l'architecte, une conception avec un "séjour/cuisine/bureau cathédrale"
    Ci-dessous, le plan avec, en rose, la partie qui sera "cathédrale"; orientée sud avec beaucoup de surfaces vitrées.
    Au plus haut, nous aurons un plafond de 4m et au plus bas, 2m.40.
    Sur une maison de 86m2, nous aurons donc, au total, environ 48m2 en cathédrale, plutôt bien exposés. L'absence d'entretoit (sans vraie isolation donc) sur la partie concernée, m'amène à réfléchir sur le moyen de chauffage qui ne chaufferait pas uniquement les poutres du plafond...

    Cette configuration (inattendue) m'amène à de nouvelles interrogations. Pour chauffer un volume de cet ordre, avec cette hauteur, peut-être faudrait-il que je revoie ma copie...
    J'imaginais un poele à buches ou un PdM dans une configuration "normale" dotée de plafonds classiques, mais là j'imagine qu'un mode de chauffage par convection ne saurait être adapté (air chaud qui monte...). Je crains vraiment le phénomène de stratification de l'air....
    aussi, auriez-vous quelques idées à me soumettre, vu que j'avais raisonné jusqu'ici en terme de chauffage pour des volumes "normaux" ?
    Merci !

    01_PLAN.jpg
    07_AMBIANCE .jpg

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Larzacien

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    bonjour, C'est très à la mode les plafonds cathédrale, masi vous semblez déjà vous en douter, gros inconvénient : tout l'air chaud va en haut vu qu'il est plus léger il monte, et les lois de la physique sont têtues. donc on aura 30 en haut pour avoir péniblement 20 à hauteur d'homme, et ça, ça ne va pas dans le sens des économies. Perso, jamais de la vie je ne voudrais un plafond cathédrale...

    Mais bon, si vous y tenez, le seul chauffage valable dans ce cas, c'est un chauffage au sol à eau (l'électrique est quasiment interdit dans les maisons actuelles de toutes façons) donc il ne faut pas lésiner si vous ne voulez pas avoir froid et vivre confortablement. Donc chauffage au sol ou bien on se caille malgré tous les autres chauffages que vous pouvez imaginer. Ya pa le choix. Avec un chauffage au sol, le sol est un grand radiateur donc à température faible vu la taille, la chaleur est bien répartie et est produite là où elle ne resterait pas avec un autre chauffage.
    On en a vu plusieurs sur le forum se plaindre de se cailler avec un plafond cathédrale et des radiateurs soit électriques soit de chauffage central, et je me demande comment on les tolère avec les économies d'énergie qu'on nous demande de faire...

    L'architecte ne vous a pas parlé du problème ?

    Et si vous voulez installer un poêle, ne le mettez surtout pas là où le plafond est haut, mais au contraire bien enfoncé là où le plafond est bas, si vous voulez avoir un tant soi peu de chaleur en bas. ça se comprend facilement.

  4. #3
    ftcd88

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,

    Larcazien a tout à fait raison. Seul mode de chauffage à envisager: le plancher chauffant hydraulique.
    Peut-être prévoir également un déstratificateur d'air posé dans le faux plafond ?


  5. #4
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    ... et nous qui partions sur de bonnes flambées bien rayonnantes

    Est-il possible de ne mettre du chauffage au sol (basse t° je présume) que sur cette partie spécifique, concernée par de hauts plafond ? En exemptant par exemple SdB et chambre (et le cellier...)

  6. Devis
  7. #5
    ftcd88

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    C'est possible mais pensez au confort procuré par un plancher chauffant dans une salle de bain par exemple: vous sortez de la douche et le sol(souvent un carrelage dans une telle pièce) est agréable...
    Par ailleurs, pouvoir marcher dans toute la maison pied nu sans différences de température notable d'une pièce à l'autre est également appréciable.
    Pour notre part, nous avons opté après réflexion pour un PC partout à l'exception des chambres.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    Larzacien

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    bonjour, il faut du chauffage au sol au minimum dans toute la pièce, mais tant qu'à faire vous le mettez sur tout le rez de chaussée pour un meilleur confort.

    Si vous ne le faites pas vous vous en mordrez les doigts, ou alors, renoncez à ce " plafond cathédrale".

  10. #7
    lucienpel

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour
    <Est-il possible de ne mettre du chauffage au sol (basse t° je présume)

    la température de surface doit être au maxi de 28°, mais le plus souvent elle est aux alentours de
    de 20, 23°

    <Est-il possible de ne mettre du chauffage au sol que sur cette partie spécifique
    Oui, mais est ce bien judicieux, ....

    chauffage au sol : bien dimensionner l'isolation sous les réseaux chauffants

    Cdt

  11. Publicité
  12. #8
    TioChanclas

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,

    tout ce qui a été écrit est vrai, mais est incomplet.

    Il est faux de dire qu'on ne peut pas chauffer dans ces circonstances : on ne peut éviter la stratification, et il fera toujours beaucoup plus chaud en haut qu'en bas, mais une fois chauffé le volume "haut", le bas chauffe à son tour.

    Si vous acceptez cette contrainte minimisée par une bonne isolation "haute", et que vos habitudes de vie permettent de chauffer l'ensemble de l'habitation avec des flambées au fil de la journée, ou que vos moyens permettent un pdm bien calibré, aucun problème.
    Si vous acceptez de regrouper autour de la zone de rayonnement du poele les espaces de vie, aucun problème.

    Là où ça va coincer, c'est si vous espérez le même confort économique, réactif, et homogène qu'avec un chauffage électrique ou central bien réparti dans une pièce cubique.

    Affaire de compromis, comme toujours.

  13. #9
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    C'est possible mais pensez au confort procuré par un plancher chauffant dans une salle de bain par exemple: vous sortez de la douche et le sol(souvent un carrelage dans une telle pièce) est agréable...
    Par ailleurs, pouvoir marcher dans toute la maison pied nu sans différences de température notable d'une pièce à l'autre est également appréciable.
    Pour notre part, nous avons opté après réflexion pour un PC partout à l'exception des chambres.
    Oui, effectivement c'est un plus-value dans la salle de bains. Encore que, j'imagine qu'il faudrait y ajouter un appoint plus réactif que le PC (sèche serviette ?)
    Vous avez mis quoi dans votre chambre ? Un électrique ?

    Je viens de calculer : le volume supplémentaire à chauffer (uniquement séjour + bureau) serait de plus de 76 mètres cube.... sachant que ce n'est qu'une conception "semi-cathédrale" : il restera en effet 37 ou 38% de la superficie (chambre+cellier+WC+SdB, je ne compte pas le sas d'entrée non chauffé) en plafond normal avec une hauteur de 2.40m...

  14. #10
    TioChanclas

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Pas de quoi s 'affoler, donc... J'ai 300 m3!

  15. #11
    ftcd88

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Citation Envoyé par casper07 Voir le message
    Oui, effectivement c'est un plus-value dans la salle de bains. Encore que, j'imagine qu'il faudrait y ajouter un appoint plus réactif que le PC (sèche serviette ?)
    Vous avez mis quoi dans votre chambre ? Un électrique ?

    Je viens de calculer : le volume supplémentaire à chauffer (uniquement séjour + bureau) serait de plus de 76 mètres cube.... sachant que ce n'est qu'une conception "semi-cathédrale" : il restera en effet 37 ou 38% de la superficie (chambre+cellier+WC+SdB, je ne compte pas le sas d'entrée non chauffé) en plafond normal avec une hauteur de 2.40m...
    Nous prévoyons des appoints électriques dans les chambres qui ne devraient pas trop servir car nous chauffons pratiquement jamais dans celles-ci (notre température de confort pour dormir c'est plutôt 17°). Qui plus est, l'ITE (20 cm de Pu sur les toits terrasses +10 cm en laine de roche en dessous ainsi que 20 cm sur les murs)ainsi que l'inertie devraient nous permettre de nous en passer la plupart du temps.

  16. #12
    SK69202

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    chauffer une zone jour "cathédrale"
    La question serait plutôt: Est ce que j'aurai toujours assez chaud dans mon séjour très haut de plafond avec mon simple poêle avec l'isolation importante du toit terrasse, l'ITE et une paire de pantoufles, quand quelques cm de laine ou synthétique suffisent pour 17°C ?
    Dernière modification par SK69202 ; 02/12/2018 à 17h20.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #13
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    pas de toit terrasse SK69202, toit cathédrale - partiel, puisque les 37 ou 38% restants seront isolés en combles perdus -.
    Je n'ai d'ailleurs aucune connaissance sur l'isolation d'un toit cathédrale, vu qu'il n'y a pas ces combles ou d'entretoit ? Je suppose qu'à défaut de combles, il y a au minimum une (mince) couche d'isolant...

    ... Pour une PAC, serait-il envisageable d'installer l'unité extérieure, non pas dehors, mais dans le sas d'entrée (de 4m2) ? Ce sas ne sera que faiblement isolé (bois), s'agissant juste d'un espace destiné à poser nos chaussures crottées avant de rentrer véritablement dans la maison. J'imagine qu'il pourrait y avoir quelques gains à puiser l'air dans cet espace abrité, plutôt que directement à l'extérieur. Je pourrais aussi envisager de mettre cette unité exterieure, dans le vide sanitaire (10m2 sous la pièce bureau, avec une hauteur de 1,70m....) ?
    Cette idée m'est venue en ayant lu quelque part, que des PAC thermo ECS étaient installées dans des endroits type celliers ou buanderies pour y puiser un air moins froid, ce qui pourrait amener un gain de performances.
    Dernière modification par casper07 ; 02/12/2018 à 17h32.

  18. #14
    Larzacien

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    bonjour, c'est une maison neuve, donc pas de possibilité d'installer des radiateurs électriques.

    De plus, si vous mettez une PAC AIR/EAU, ce serait ridicule d'installer des radiateurs électriques à l'étage

    Et une PAC, vu l'air que le compresseur brasse pour récupérer des calories, il ne faut surtout pas l'enfermer, il faut absolument que ce soit dehors.

    Vous ne vous êtes pas renseignés auprès de l'architecte ? N'a-t-il pas évoqué le problème du chauffage ?


    Faites une maison comme vous voulez, ne vous laissez pas balader par un architecte qui fait une maison à son goût avec vos sous ....

    Et l'isolation de ce toit cathédrale il faut une isolation épaisse autour de 38 cm sinon elle ne pourra pas être conforme à la RT 2012.

    Il faut savoir que c'est par le haut que se font le maximum de déperditions, c'est pourquoi l'isolation doit être performante, donc il faut de l'épaisseur.
    Dernière modification par Larzacien ; 02/12/2018 à 17h46.

  19. #15
    coutal007

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Citation Envoyé par casper07 Voir le message
    pas de toit terrasse SK69202, toit cathédrale - partiel, puisque les 37 ou 38% restants seront isolés en combles perdus -.
    Je n'ai d'ailleurs aucune connaissance sur l'isolation d'un toit cathédrale, vu qu'il n'y a pas ces combles ou d'entretoit ? Je suppose qu'à défaut de combles, il y a au minimum une (mince) couche d'isolant...

    ... Pour une PAC, serait-il envisageable d'installer l'unité extérieure, non pas dehors, mais dans le sas d'entrée (de 4m2) ? Ce sas ne sera que faiblement isolé (bois), s'agissant juste d'un espace destiné à poser nos chaussures crottées avant de rentrer véritablement dans la maison. J'imagine qu'il pourrait y avoir quelques gains à puiser l'air dans cet espace abrité, plutôt que directement à l'extérieur. Je pourrais aussi envisager de mettre cette unité exterieure, dans le vide sanitaire (10m2 sous la pièce bureau, avec une hauteur de 1,70m....) ?
    Cette idée m'est venue en ayant lu quelque part, que des PAC thermo ECS étaient installées dans des endroits type celliers ou buanderies pour y puiser un air moins froid, ce qui pourrait amener un gain de performances.
    Bonjour,

    Une PAC de 11 kw brasse en moyenne 6000m3/h. Donc placer l'unité exterieure dans une petite pièce est une tres mauvaise idée car en non seulement le volume proposé (10m3 pour le sas, 17m3 pour le vide sanitaire) va assurer un air plus chaud pendant 10 secondes, mais en plus l'unité exterieur va brasser son propre air qu'elle aura déjà refroidi et donc perte de rendement maximal.

    Le coup du puisage d'air moins froid dans un sous sol ou une buanderie pour un chauffe eau thermodynamique est un argument marketing bidon. Un chauffe eau thermodynamique de 200l va pomper au minimum 150m3/h et comme l'air refroidi est éjecté dehors, il faudra bien que de l'air exterieur entre dans la piece. Donc en 1h, le chauffe eau aura refroidi à la t°de l'air exterieur une piece de 60m2 avec 2,5m de hauteur sous plafond soit une sacrée buanderie...

  20. #16
    coutal007

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,tout a fait d'accord avec les autres intervenants, sur une construction neuve, sejour cathedrale ou pas optez pour le chauffage au sol, c'est d'un confort incomparable permettant en plus un chauffage par PAC permettant de réelles économies de chauffage.

  21. #17
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    bonjour, c'est une maison neuve, donc pas de possibilité d'installer des radiateurs électriques.
    De plus, si vous mettez une PAC AIR/EAU, ce serait ridicule d'installer des radiateurs électriques à l'étage
    Larzacien, des radiateurs électriques dans une maison RT2012 neuve ce n'est pas interdit ! C'est sûr que 6 ou 8 radiateurs électriques comme unique mode de chauffage, ça sera retoqué allègrement, mais on parle d'un chauffage principal PAC, et parallèlement, par exemple, de 2 radiateurs en appoint dans une autre zone de l'habitat (1 rad. inertie dans 1 chambre + 1 sèche-serviette dans la SdB.....).
    Le Cep va en prendre un léger coup, mais l'électrique ce n'est pas interdit en RT2012...
    (par contre c'est une maison de plain-pied que je vais faire construire, je ne sais pas si je l'ai précisé )

  22. #18
    Larzacien

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    bonjour, si on a un un chauffage au sol à eau, ce serait vraiment dommage d'installer des radiateurs électriques dans ce cas là en tout cas.

  23. #19
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    J'y verrais un avantage, par apport à la régulation par zone ou par pièce (visiblement assez difficile à appliquer avec un PCBT).
    Plutôt que de chauffer des grands volumes pour rien, la nuit, je peux juste me contenter de chauffer la chambre, porte fermée, avec un radiateur électrique à inertie pendant qu'on dort.
    Je ne parle pas d'éteindre complètement la PAC durant la nuit, juste de la baisser sensiblement histoire de la faire repartir sans trop de difficulté au petit matin (je présume qu'on peut la programmer...).
    C'est plus ou moins ce que je fais tous les hivers dans mon appart actuel : pas la peine de chauffer au gaz toutes les pièces inoccupées..... un radiateur à bain d'huile dans la chambre pour me chauffer, et puis je programme ma chaudière saunier pour se mettre en branle 1/2 heure avant de me lever, histoire d'avoir chaud dans l'appart au moment ou je sors du lit.

  24. #20
    coutal007

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Citation Envoyé par casper07 Voir le message
    J'y verrais un avantage, par apport à la régulation par zone ou par pièce (visiblement assez difficile à appliquer avec un PCBT).
    Plutôt que de chauffer des grands volumes pour rien, la nuit, je peux juste me contenter de chauffer la chambre, porte fermée, avec un radiateur électrique à inertie pendant qu'on dort.
    Je ne parle pas d'éteindre complètement la PAC durant la nuit, juste de la baisser sensiblement histoire de la faire repartir sans trop de difficulté au petit matin (je présume qu'on peut la programmer...).
    C'est plus ou moins ce que je fais tous les hivers dans mon appart actuel : pas la peine de chauffer au gaz toutes les pièces inoccupées..... un radiateur à bain d'huile dans la chambre pour me chauffer, et puis je programme ma chaudière saunier pour se mettre en branle 1/2 heure avant de me lever, histoire d'avoir chaud dans l'appart au moment ou je sors du lit.
    Avec un plancher chauffant, on n'éteint pas ni ne rallume le chauffage à la demande l'inertie est bien trop grande.
    Pour vous donner un ordre d'idées: avec une bonne PAC et un Plancher chauffant votre kwh sera à 4 centimes, avec un radiateur électrique, kwh sera à 15 centimes. Pour être rentable selon votre calcul, votre radiateur devra tourner moins de 5h par jour, au delà vous perdrez de l'argent!
    D'autre part, le chauffage ne fonctionne pas comme la lumière, contrairement à une croyance bien établie, vous ne faite pas de grosses économies en coupant le chauffage la nuit pour le rallumer le matin. Surtout si vous préférez vous chauffer à 15ct le kwh avec un radiateur electrique alors que vous avez le gaz à moins de 9 centimes/kwh...

  25. #21
    cornychon

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Et une PAC, vu l'air que le compresseur brasse pour récupérer des calories, il ne faut surtout pas l'enfermer, il faut absolument que ce soit dehors.
    .
    Une PAC de 11 kw brasse en moyenne 6000m3/h. Donc placer l'unité exterieure dans une petite pièce est une tres mauvaise idée car en non seulement le volume proposé (10m3 pour le sas, 17m3 pour le vide sanitaire) va assurer un air plus chaud pendant 10 secondes, mais en plus l'unité exterieur va brasser son propre air qu'elle aura déjà refroidi et donc perte de rendement maximal.
    ...
    Bonjour,

    Je n’ai rien à ajouter sur le plan technique, c’est très bien.

    En revanche, SVP, un peu plus de rigueur dans les mots utilisés ! !
    L'unité extérieure ne brasse pas de l'air ! (Brasser c’est agiter, remuer, touiller, mélanger)

    Le ventilateur fait circuler de l'air dans l'échangeur.
    L'air circule à raison de 6000 m3/h. Ce débit d'air doit perdre en gros 6°C, pour assurer le Transfer de 11 kW.

    Une unité extérieure de 11 kW placée à l'intérieur d’un local, va jouer le rôle d'un très puissant climatiseur. Au bout d'une poignée de minutes, l'air intérieur du local va se retrouver à une température beaucoup plus basse que l'air ambiant extérieur.
    Conclusion, c’est tout à fait déconseillé.
    Dernière modification par cornychon ; 03/12/2018 à 01h03.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  26. #22
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    merci à tous pour avoir pris la peine de développer toutes ces explications, j'y vois désormais plus clair

  27. #23
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Je reviens vers vous, pour une nouvelle interrogation (liée au plancher chauffant)

    L'architecte nous a proposé une construction avec une isolation intérieure (14cm de laine de verre). L'étude RT2012 passe sans souci, sous réserve bien entendu de traitement des ponts thermiques. Je me demandais cependant, si une ITI était réellement adaptée à ce type de chauffage ?

    Pourrais-je envisager, plus tard, d'associer au PCBT (par exemple pour la mi-saison...) un poele à granules ou à bois ?

  28. #24
    TioChanclas

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,

    de mon point de vue, même si l'iti est parfaitement adaptée à la RT12. Beaucoup moins à votre confort d'été.
    Votre architecte manque cruellement de créativité et va au plus simple.

    Rien ne vous empêchera de poser ensuite un poele si vous avez pensé à ne pas mettre de serpentins dessous.

  29. #25
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    les étés sont plutôt peu sujets aux "canicules" (800m d'altitude), ceci expliquant peut-être sans doute cela ....
    Mais je m'interrogeais surtout sur la configuration "PCBT + ITI", en quoi peut-elle être différente d'un plancher chauffant installé dans une maison avec ITE ?
    J'imagine qu'avec une isolation extérieure, le PC "charge" les parois qui vont restituer ensuite la chaleur accumulée ? En ITI la chaleur doit être plus ....canalisée (?) sur sa surface de rayonnement : quelles en sont, concrètement, les conséquences ?

  30. #26
    TioChanclas

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,

    avec iti, l'inertie de l'ensemble est moins importante, et donc le système est plus réactif sur le papier. Dans la pratique, il faut plusieurs jours pour qu'une dalle voit sa température stabilisée, donc pour parler de réactivité

    Par analogie, avec ite, il va falloir charger les murs... donc perdre cette pseudo-réactivité.

    Entre nous, autant je peux comprendre que l'iti soit une solution de compromis en rénovation, autant je n'arrive pas à admettre qu'on persiste en iti dans le neuf, avec les soucis techniques et de confort que ça entraine, si ce n'est par le fait qu'on fait comme ça depuis trente ans et qu'on a pas envie de changer d'habitudes.

    Car c'est bien d'habitudes qu'il s'agit : en ne parlant que d'eux et que de déboursé, en neuf, vos 14 cm d'isolation vont coûter strictement la même chose dedans que dehors... Alors pourquoi ne pas les mettre dehors, sachant que cette solution cumule les avantages techniques et lisse les pics d'inconfort, si ce n'est pour éviter de se creuser la tête ou de former des salariés à des techniques différentes (j'allais écrire nouvelles, ce qui est loin d'être le cas).

    Pour info, en Région Centre, les CFA du BTP forment chaque année deux ou trois TP "itéïstes"... Ca en dit long sur la volonté des entreprises de changer!

  31. #27
    coutal007

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    Bonjour,

    avec iti, l'inertie de l'ensemble est moins importante, et donc le système est plus réactif sur le papier. Dans la pratique, il faut plusieurs jours pour qu'une dalle voit sa température stabilisée, donc pour parler de réactivité

    Par analogie, avec ite, il va falloir charger les murs... donc perdre cette pseudo-réactivité.

    Entre nous, autant je peux comprendre que l'iti soit une solution de compromis en rénovation, autant je n'arrive pas à admettre qu'on persiste en iti dans le neuf, avec les soucis techniques et de confort que ça entraine, si ce n'est par le fait qu'on fait comme ça depuis trente ans et qu'on a pas envie de changer d'habitudes.

    Car c'est bien d'habitudes qu'il s'agit : en ne parlant que d'eux et que de déboursé, en neuf, vos 14 cm d'isolation vont coûter strictement la même chose dedans que dehors... Alors pourquoi ne pas les mettre dehors, sachant que cette solution cumule les avantages techniques et lisse les pics d'inconfort, si ce n'est pour éviter de se creuser la tête ou de former des salariés à des techniques différentes (j'allais écrire nouvelles, ce qui est loin d'être le cas).

    Pour info, en Région Centre, les CFA du BTP forment chaque année deux ou trois TP "itéïstes"... Ca en dit long sur la volonté des entreprises de changer!
    Une ITI, même en neuf coute beaucoup moins cher au constructeur qu'une ITE. Crépi moins cher qu'un bardage et débords de toit au ras de la façade ça fait moins de charpente et de tuiles, pas a se faire chier avec l'étanchéification de la base de l'ITE à l'interieur plaques d'isolation avec carreau de placo intégré= moins de M.O et un chantier d'isolation faisable par tous les temps et en toutes saisons!

  32. #28
    casper07

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Effectivement il y aurait un gain niveau budget d'environ 30 à 35% avec l'ITI au lieu de l'ITE.
    J'ai eu le thermicien au téléphone ce matin, toujours très disponible et maitrisant plutôt bien son sujet. Pour lui, la configuration ITI + plancher chauffant est pertinente par rapport au lieu de construction. Dans un endroit sujet aux grosses chaleurs ou aux canicules, ça pouvait être inadéquat, la chaleur dans la maison pouvant devenir pénible. Là, à 800m d'altitude, avec des saisons relativement bien marquées, le PCBT et l'ITI devient une solution plus cohérente. Le seul écueil selon lui, serait la mi-saison. Lors de belles journées ou le PC ne serait pas utilisé, il faudrait le réactiver en fin d'après-midi pour être au chaud en début ou milieu de soirée... avec quelques heures à attendre - dans le froid - une lente montée en température de la dalle...
    Du coup l'implantation d'un petit poêle d'appoint (bois ou pellets) serait justifié pour faire la transition, avec une ou deux flambées, entre le moment ou le PC est "déclenché" et le moment ou on atteint enfin une t° de chauffe optimale pour la nuit.

  33. #29
    cornychon

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Bonjour,

    ITE ou ITI, pour un même isolant, à l’équilibre thermique, les pertes par conduction sont identiques.

    ITE, lorsque la maison est froide, la montée en température est très lente.
    Lorsqu’elle est chaude, la descente en température est très lente (masses thermiques)

    ITI, lorsque la maison est froide, la montée en température est très rapide, la chute des températures est très rapide.
    Economies d’Energie en coupant le chauffage pendant les absences.
    Avec des points de chauffe bien repartis, en nombre suffisant, une régulation moderne, aucun problème de confort.
    Si on passe la consigne de 20°C à 24°C, il faut une poignée de minutes pour arriver 24°C
    Avec l’ITE, il faut une poignée d’heures.

    L’ITE est intéressante pour ceux qui ont des murs en pierres de 0.5 m d’épaisseur, chauffent avec un poêle à bois qu’il ne veulent pas charger souvent, veulent avoir une température constante 24h sur 24h.

    L’ITI est idéale pour les gens modernes, qui chauffent ou climatisent uniquement lorsque c’est nécessaire, veulent surchauffer ou sous-chauffer suivant les besoins, soucieux de faire des économies d’Energie, soucieux de faire plaisir à leur porte monnaies.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  34. #30
    coutal007

    Re : chauffer une zone jour "cathédrale"

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,

    ITE ou ITI, pour un même isolant, à l’équilibre thermique, les pertes par conduction sont identiques.

    ITE, lorsque la maison est froide, la montée en température est très lente.
    Lorsqu’elle est chaude, la descente en température est très lente (masses thermiques)

    ITI, lorsque la maison est froide, la montée en température est très rapide, la chute des températures est très rapide.
    Economies d’Energie en coupant le chauffage pendant les absences.
    Avec des points de chauffe bien repartis, en nombre suffisant, une régulation moderne, aucun problème de confort.
    Si on passe la consigne de 20°C à 24°C, il faut une poignée de minutes pour arriver 24°C
    Avec l’ITE, il faut une poignée d’heures.

    L’ITE est intéressante pour ceux qui ont des murs en pierres de 0.5 m d’épaisseur, chauffent avec un poêle à bois qu’il ne veulent pas charger souvent, veulent avoir une température constante 24h sur 24h.

    L’ITI est idéale pour les gens modernes, qui chauffent ou climatisent uniquement lorsque c’est nécessaire, veulent surchauffer ou sous-chauffer suivant les besoins, soucieux de faire des économies d’Energie, soucieux de faire plaisir à leur porte monnaies.
    Sauf que tu oublies qu'il y a aura là un plancher chauffant, donc la poignée de minutes pour gagner 4°, on oublie. Pour 86m2, une chape liquide fait en moyenne 50kg par m2 donc il y aura plus de 4 tonnes de masse a réchauffer, ca risque de ne pas être confortable du tout de jouer avec son thermostat!

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Comment bien isoler et chauffer "judicieusement" une maison en bauge ??
    Par Sica dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 154
    Dernier message: 12/01/2018, 10h58
  2. Idée "géniale" pour chauffer "gratuitement" !! Vos avis ?
    Par mccyrille dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/01/2012, 10h09
  3. Verre "cathedrale"
    Par pico1 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/01/2012, 22h35
  4. APPEL A TÉMOINS ZONE INTERDITE - " J'ai 22 ans et je retourne à l'école !"
    Par margauxjournaliste dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/09/2010, 20h51
  5. Plusieurs planètes dans la "zone habitable" d'une étoile ?!?
    Par kayaseb dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/03/2008, 15h52