Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie




  1. #1
    FiFtySCO

    Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    Bonsoir à tous,

    Nous sommes actuellement en phase de conception thermique et technique de notre nouveau projet.
    Après avoir vendu notre Longère en Bretagne que nous avions en partie réhabilitée (Drainage, ITE, Menuiseries, Enduits argiles, chaux, chaux/chanvre, ...), nous continuons le chemin de la réhabilitation de maison pierre avec un corps de ferme en Anjou.
    Entre temps nous avons du remettre dans les cartons un projet d'auto-construction en GREB qui était pourtant finalisé sur le plan technique et thermique.

    Pour en revenir à nos moutons, cette longère est exposé Sud/ Sud-Ouest avec peu de masque solaire.
    L'idée est de maximiser la surface de baies vitrés sur la façade Sud en ayant des masques solaires végétaux pour l'été. (Vigne sur Treillage et pourquoi pas une serre bioclimatique plus tard)
    L'isolation des murs et de la toiture sera faite par l’extérieure. Nous insisterons sur une isolation périphérique des murs au plus profond possible des fondations afin de limiter les déperditions du sol.
    Le drainage périphérique sera effectué afin de réguler les eaux de ruissellements.

    Concernant l'intérieur et c'est la que mes questions arrivent il y a des belles dalles sur plusieurs niveaux et enduits en bétons, qui vont bien évidemment sauter.
    Après plusieurs recherches, j'ai trouver une solution qui me semblait intéressante:

    - 40cm de Mysapor ou Technopor compacté
    - 5cm de réagréage en béton cellulaire en vrac
    - Chape sèche fermacell
    - Terre cuite

    Cela permettrait de gérer l'éventuelle humidité dans le sol et de laisser respirer les murs.
    L'atout étant aussi que cette solution est plutôt simple et agréable à poser en auto-construction.

    Mais voilà quid de l'inertie et de la captation du solaire passif en hiver?
    La masse de verre cellulaire sera t'elle coupée par la plaque de gypse/cellulose?
    L'inertie des murs environnants compensera t'elle cette perte d'inertie du plancher bas?

    Je me pose dans une moindre mesure la question du plancher chauffant basse température couplé à une chaudière bois.
    On entendu du bien et du pas bien couplé au solaire passif, alors pas évident de se faire un avis.

    Comme à chaque début de projet pas mal de questions sur les solutions techniques à mettre en œuvre.
    L'avantage c'est que l'on raisonne sur une enveloppe thermique globale puisque nous n'habiterons pas dans la maison.

    Si vous avez des avis, retours d'expériences sur ce sujet, nous sommes preneurs!

    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    FiFtySCO

    Re : Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    Pour apporter de l'eau au Moulin:

    Capture.PNG

    https://www.isol-naturel.com/accueil.php?a=page404002

    Des retours d'expériences de chape sèche dans une maison en pierre?

  4. #3
    simondelateam

    Re : Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    bonjour ,
    mysapor et technopor sont des isolants... cette "masse de verre" ne vas donc pas vraiment contribuer au stockage des calories solaire...


  5. #4
    simondelateam

    Re : Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    aussi pour te donner des elements de comparaison : un metre carré d'enduit platre de 1 cm d'epais (1200 kg/m3 , capacité thermique massique 25% meilleure que le verre) stockent autant de chaleur qu'un bon metre cube de verre cellulaire(120/175 kg/m3) .

  6. Devis
  7. #5
    lucienpel

    Re : Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    Bonjour

    <Mais voilà quid de l'inertie et de la captation du solaire passif en hiver? >

    les murs (et les séparations) sont de quelle nature , peut être que se sera suffisant.

    Si vous faites un plancher chauffant il y aura forcément un isolant sous les éléments chauffants
    et 'peut de chose' au dessus , donc le plancher ne va stocker grand chose.

    Cdt

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    FiFtySCO

    Re : Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    Citation Envoyé par lucienpel Voir le message
    Bonjour

    <Mais voilà quid de l'inertie et de la captation du solaire passif en hiver? >

    les murs (et les séparations) sont de quelle nature , peut être que se sera suffisant.

    Si vous faites un plancher chauffant il y aura forcément un isolant sous les éléments chauffants
    et 'peut de chose' au dessus , donc le plancher ne va stocker grand chose.

    Cdt
    Les murs extérieurs et de refends seront en pierre apparentes (pierres vues ou rejointoyés), soit sous enduit chaux, soit argile ou chaux/chanvre .
    Il y aura surement 1 mur en lambris, mais clairement il y aura de la masse dans la maison.
    Les cloisons seront soit en terre paille, soit en chaux/chanvre
    On va essayer de positionner le poêle à bois devant le refend afin qu'il stocke des calories.

    Pour le plancher chauffant c'est en réflexions.
    Je me dit que c'est peut être plus simple de partir sur des radiateurs basses températures, pour la gestion, la mise en œuvre et le cout.
    Certes homogénéité de diffusion est différente, mais avec du solaire passif, une vmc double flux, et une isolation proche du passif, je me dit que la répartition de la chaleur sera pas mauvaise non plus.

    Citation Envoyé par simondelateam Voir le message
    aussi pour te donner des elements de comparaison : un metre carré d'enduit platre de 1 cm d'epais (1200 kg/m3 , capacité thermique massique 25% meilleure que le verre) stockent autant de chaleur qu'un bon metre cube de verre cellulaire(120/175 kg/m3) .
    Effectivement, je n'avait pas comparés les Cp ...

    Cela oblige donc à poser une dalle chaux, mais je ne le suis pas trop .

    La question deviendrais plutôt :
    Peut-on stocker le solaire passif dans les murs? Sachant que le rayonnement ne sera direct qu'au mieux à l'approche du solstice d'hiver.
    L'air réchauffé par l'effet de serre, va maintenir en température le logement, mais les murs ne pourront pas stocker les calories si rayonnement non direct?

    Merci pour vos réactions

  10. #7
    simondelateam

    Re : Longère en pierre, solaire passif, chape sèche et inertie

    effectivement , si la masse inertielle n'est pas frappée directement par les rayon du soleil , il faut donc passer par l'air interieur pour la rechauffer... a priori la grande surface développée des murs aide au echanges de chaleur , mais pour dimensionner ça , compte pas sur moi j'ai pas les competences!

    il est probable que les deperditions thermiques par le terre plain dans le cas de la dalle chaux invalide ce choix par rapport a un sol isolé en verre cellulaire.autrement dit , il vaudrait mieux verifier que les pertes par deperditions ne soient pas au final plus importantes que le gain solaire dans le cas de la dalle chaux chanvre. et pour cela...etude thermique...pour tout le reste aussi c'est pas du luxe...

  11. Publicité

Discussions similaires

  1. Isolation d'une longére en pierre
    Par herbe10 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 48
    Dernier message: 20/01/2016, 21h50
  2. choix d'un systeme de chauffage en renovation longere en pierre en Ile de France
    Par yodasky dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 08/03/2015, 18h15
  3. Longère : quelle chape ?
    Par Popeye07 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/09/2013, 18h44
  4. Projet Chape béton ou chape sèche + de 20 cm vos avis ?
    Par tribel1 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/06/2013, 20h49
  5. Solaire passif et inertie
    Par SebMP35 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 41
    Dernier message: 07/12/2006, 17h39