Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Evapo-transpiration des murs



  1. #1
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Evapo-transpiration des murs


    ------

    Bonjour,

    Dans le cas de murs isolés par l'intérieur avec point de rosée dans l'isolant, certaines personnes (dont Oliva, fiche M14 de "l'isolation écologique" par exemple) parlent de micro-drainage de l'eau de condensation vers l'intérieur de la maison, et évaporation. C'est à dire un processus similaire à celui de l'évapo-transpiration des plantes.

    Comment chiffrer ça?

    Pression de vapeur saturante: ok pour la formule en fonction de la température, mais suis pas sur qu'elle soit valide au sein d'un mur
    Pression de vapeur: en gros via les mu des matériaux
    Point de rosée = croisement des 2 courbes
    Micro-drainage par capillarité: ???
    Evaporation en surface = via la chaleur latente de vaporisation, I presume
    Equilibre du système: ???



    Yoghourt

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    MadMac

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Coucou !

    Tout pareil ! On cherche a comprendre tout ca; Et notamment a refaire les courbes de comportements hygromatriques d'un mur, pour determiner notamment si ca condense et dans quelle couche. Pas facile a comprendre tout ca. Le bouquin d'Oliva aide un peu. Mais le changement d'unite a la volee lui n'aide pas trop (c'est parfois juste "balance" et pas explique). J'essaierais d'apporter ce qu'on aura compris dans ce fil.

    Au passage, ta feuille excel est-elle accessible ? Meme si c'est par MP juste pour voir et bidouiller. Ce topic pourra permettre de l'affiner

  4. #3
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Cette histoire d'évapo-transpiration me travaille l'esprit.
    Voici une ligne de réflexion.
    ---------------------------------
    En fait, il faudrait ajouter au bilan de vapeur d'eau le flux capillaire, qui démarre depuis le point de condensation et va dans les 2 sens.

    En cas de rupture de capillarité par lame d'air:
    - si Pvap<Pvs, une partie du flux de chaleur est détourné de son flot normal vers l'extérieur, afin de vaporiser l'eau.
    La puissance absorbée par cette évaporation est
    flux d'eau * chaleur latente de vaporisation

    En première approximation, on peut considérer que le flux d'eau est exactement qd théorique - qd théorique à la limite de condensation. C'est à dire que toute l'eau qui condense se revaporise côté intérieur.
    Ca donne un flux d'eau de 1.15e-8kg/m²/s.
    L'enthalpie de vaporisation de l'eau est d'environ 2500kJ/kg

    Ca représente un flux de chaleur de 1.15e-8*2.5e6=0.03W/m². Autant dire complètement négligeable par rapport à phi=8W/m², qui correspon à un mur R=3.

    Donc le rafraichissement de la paroi à cause de l'évapo-transpiration est négligeable, tout simplement parce que la quantité d'eau en jeu est faible.

    - si Pvap>Pvs, une partie de l'eau ruisselle. On y reviendra + tard.
    - la vapeur d'eau éventuellement générée fait remonter l'humidité absolue à cette abscisse de la paroi
    - cela augmente Pvap localement, ce qui influe sur l'équilibre liquide/vapeur discuté plus haut
    - Si localement Pvap>Pvap(intérieur), il y a création d'un flux de vapeur vers l'intérieur. C'est impossible en régime stationnaire.
    Le pire cas est donc Pvap(évaporation) = Pvap(intérieur). Comme si le parement était transparent à la vapeur d'eau.
    La simulation hors évapo-transpiration montre que le parement a un impact négligeable sur le flux local de vapeur. J'en déduis que l'eau nouvellement vaporisée a un impact négligeable sur l'étude hygrométrique, sous couvert que l'hygrométrie de l'espace intérieure soit stable, c'est à dire régulée par ailleurs.
    - corollaire: localement, y'a très peu de chances d'avoir Pvap>Pvs dans des conditions intérieures normales (hors SdB, etc.). Donc pas de ruissellement.

    Conclusion finale:
    SI:
    - l'isolant est capillaire
    - la composition du mur ne comprend pas de rupture de capillarité, voire même a un taille de pore décroissant depuis l'isolant vers l'intérieur
    - le parement est normalement perméable à la vapeur d'eau et peu sensible à l'eau liquide (principe de précaution)
    - l'hygrométrie est régulée par ailleurs

    ALORS: une lame d'air non ventilée juste derrière le parement ne pose pas de souci pour un mur peu perspirant
    -------------------------------
    Cette ligne de réflexion s'accompagne d'une autre que j'ai publiée ici

    Attention, ça décoiffe . Le raisonnement m'a mené jusqu'à une conclusion à laquelle je ne m'attendais pas.

  5. #4
    Philou67

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Yoghourt, t'es trop fort pour moi en Thermodynamique...
    Par contre, qu'appelles-tu un parement micro-poreux ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Je pense avoir cramé mes 2 derniers neurones

    Typiquement: enduit terre, enduit chaux, tadelakt, plaque gypse-plâtre, btc ou adobe.

    Pour le placo et le bois massif, j'en sais rien, à cause du côté hérérogène.
    Pour l'OSB, j'ai des doutes (résines).
    Dernière modification par Yoghourt ; 23/08/2006 à 08h32.

  8. #6
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    terre-cuite: oui
    carrelage: non

  9. Publicité
  10. #7
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    alcool: non
    eau feruri frugi ferrri ferrugineuse: OUI

  11. #8
    Philou67

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Lambris ? Fermacell ? Pierre Naturelle ?

  12. #9
    Elnourso

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Bonjour,

    Je pense que tu peux trouver tes réponses au cas-par-cas avec le coéfficient µ (mu) des matériaux.
    Comme dit par JP Oliva, de l'intérieur vers l'extérieur, il faut idéalement que chaque 'couche' laisse passer 5 fois plus de vapeur d'eau.

    (cité par Yoghourt ici
    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    ... fermacell haute densité (mu=40 au lieu de 13).
    Confirmé sur le site xella : fermacell normal : µ = 13

    On pourrait aussi se constituer une petite liste récapitulative, non?
    Dernière modification par Philou67 ; 11/06/2007 à 19h54. Motif: Correction des balises

  13. #10
    Elnourso

    Re : Evapo-transpiration des murs

    trouvé ici (site de la région wallonne (Belgique)) :
    En effet, suite à des essais réalisés en laboratoire, chaque matériau de construction est caractérisé par un coefficient μ qui exprime sa résistance à la diffusion de la vapeur d’eau.
    La valeur μ de référence est celle de l’air stagnant : elle est par définition égale à 1. Plus le coefficient μ est grand, plus le matériau qu’il caractérise fait office de barrière à la diffusion de la vapeur d’eau.
    Le risque de condensation interne peut donc être évalué de manière théorique. Dans la pratique, il faut retenir que l’on élimine tout risque de condensation interne lorsque les résistances à la diffusion de la vapeur d’eau des différentes couches de matériaux qui constituent une paroi, décroissent à partir de l’isolant vers l’extérieur.

  14. #11
    Philou67

    Re : Evapo-transpiration des murs

    J'avais vu que l'OSB avait un très important (de l'ordre de 100).
    Pour des ossatures-bois à contreventement OSB extérieur, c'est pas terrible... qu'en pensez-vous ?

    Pour ce qui est des données d'Oliva, j'ai le bouquin (isolation éco), et j'ai pas pensé à regarder. Mais je croyais que Yoghourt introduisait une nouvelle notion avec ces matériaux micro-poreux. Par contre, je crois pas qu'il y ait de donnée pour la pierre naturelle. Ca doit aussi dépendre du mortier (ciment étanche, chaux respirant).

  15. #12
    Quisit

    Re : Evapo-transpiration des murs

    je sais que certains charpentiers contreventent avec l'OSB à l'intérieur et se passent de pare-vapeur, donc ça colle avec ta remarque

  16. Publicité
  17. #13
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Mu se rapporte à la vapeur d'eau, qui est un gaz.
    La capillarité se rapporte à l'eau liquide.

    Là où l'eau liquide peut passer, la vapeur d'eau peut passer aussi (sauf si le réseau capillaire est saturé en eau liquide). Donc les matériaux capillaires ont fort probablement un mu faible.

    La réciproque n'est pas vraie.
    Un pare-pluie bitumeux perforé a un mu pas énorme (40). Or il n'est pas poreux.
    Une passoire a un mu de 1. Vu la taille des trous, on peut même plus parler de pores. Pas capillaire pour 2 sous.

  18. #14
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Le verre cellulaire peut présenter une surface poreuse/rugueuse. Pour autant, c'est un matériau étanche (pas de réseau capillaire)

  19. #15
    Philou67

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Le verre cellulaire peut présenter une surface poreuse/rugueuse. Pour autant, c'est un matériau étanche (pas de réseau capillaire)
    Il est étanche à l'eau et à la vapeur.

    Pour répondre à Elnourso sur la liste des , on la trouve dans les différentes listes de matériaux des feuilles de calculs thermiques diffusées sur le fil Bilan thermique.

  20. #16
    Elnourso

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Merci Philou67
    J'ai pas encore regardé ton lien, mais j'ai trouvé ce midi ce PDF. A partir de la page 63, il y a une liste très complète de matériaux et de leurs caractéristiques.

    Merci à Yoghourt pour la clarification

  21. #17
    Philou67

    Re : Evapo-transpiration des murs

    Ce site a déjà été cité plusieurs fois sur de forum... c'est une vraie mine d'or d'informations pour nous autres...

  22. #18
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Evapo-transpiration des murs

    En cherchant 1 truc ds l'isolation écolo de JP Oliva, il parle p34 de la capillarité. Le texte est un peu léger, mais va exactement dans le même sens que la réflexion sur mon blog qui propose en isolation intérieure de virer le frein/pare-vapeur et faire une paroi capillaire à pore de + en + petit de l'isolant vers le parement.

    Si ma moitiée est d'accord, on va tenter ça sur les travaux d'isolation intérieure qu'on a à faire.

  23. Publicité

Discussions similaires

  1. [Divers] transpiration
    Par émi-c dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/11/2007, 22h26
  2. isolation intégrée des murs
    Par pacou620 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/11/2007, 18h43
  3. isolation des murs
    Par PhNa dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 52
    Dernier message: 14/11/2007, 09h07
  4. Puissance d'un évapo
    Par mskito dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/11/2006, 09h06
  5. isolation des murs
    Par rolland85 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/11/2006, 11h57
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...