Répondre à la discussion
Page 195 sur 356 PremièrePremière 195 DernièreDernière
Affichage des résultats 5 821 à 5 850 sur 10660

Construction réaliste d'un poêle de masse



  1. #5821
    ririmason

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse


    ------

    @ hotto,

    Un bon Jotul aurait dans ce cas été plus judicieux qu'un PDM. Quoiqu'il en soit, ce n'est certainement pas une bonne pratique et ce n'est sûrement pas à conseiller.

    -----

  2. Publicité
  3. #5822
    lachesis

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour à tous,

    J'ai à mon tour comme projet de réaliser un poële de masse. j'ai choisi l'emplacement du PdM et je commence à réfléchir à la dalle qui va devoir le supporter.
    Je suis actuellement en phase de rénovation lourde de ma maison, j'ai supprimé la dalle en béton non isolé, j'ai décaissé mes pièces d'habitation et je suis en train d'y mettre en place un hérisson composé de très gros galet sur le fond, d'un drain pour ventilé le hérisson et de graviers roulés pour fermer le tout.
    Est ce que l'utilisation d'un tel hérisson permettra de supporter le PdM ou est ce qu'il me faut prévoir une zone sous le PdM avec une approche différente ?
    Si vous pensez que le hérisson supportera le PdM j'aurais deux autres points à aborder :
    - est ce que je pourrais faire remonter du hérisson une "branche" du drain afin de m'en servir comme arrivé d'air ? le risque c'est que l'air qui arrive par la soit humide,
    - est ce que mon approche pour la confection de la dalle est la bonne : hérisson, filme géotextile (pas de polyane chez moi, maison trop vielle avec de l'humidité qui remonte, dalle en béton de 12 ou 15 cm avec ferraille de 0.5 et pour finir chappe en béton additionné de vermiculite sur une épaisseur de 10 / 12 cm.

    A votre écoute.

  4. #5823
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par ririmason Voir le message
    @ hotto, Un bon Jotul aurait dans ce cas été plus judicieux qu'un PDM. Quoiqu'il en soit, ce n'est certainement pas une bonne pratique et ce n'est sûrement pas à conseiller.
    Ben moi, je penses qu'Hotto a raison, et je te trouves bien péremptoire dans tes 3 messages.
    Je vois vraiment pas le lien entre une décharge plus rapide du PDM (à la façon des stéatites, d'ailleurs et de toute façon occasionnelle pour Hotto) et la combustion suivante.

  5. #5824
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour Hotto,

    Ton thermo-couple dans le conduit prend il la mesure dans l'axe du conduit ou bien en bord de paroi?
    Les 122°C max obtenus en pied de conduit sont faibles et je me demande si tu n'aurais pas un léger problème de tirage, car si pour ta construction tu as respecté les dimensions de goulet, de section de canaux, tu devrais avec un AP élevé monté bien plus haut.

    Je comprend pas bien ton TC1 dans le goulet dans 15 cm de réfractaire contrairement au classic MF 6.5 cm, je n'ai de briques en 6.5 a cet endroit.

    Des TC à 3€, faut peut être pas leur demander trop, as tu déjà essayer de remplacer celui du conduit pour confirmer les valeurs?
    Comment es tu certain de l'étancheité de tes trappes?

    Je pense que ton souci avec le CO peut être lier à ce petit problème de tirage, car toutes les entrés d'air ou la porte sont loin d'être étanches.

    Pour des conduits déportés, tu dois faire erreur de personne car ce n'est pas mon idée, allonger les circuits de fumées ne veut pas dire éloigner le conduit du poele.
    Pour cette conclusion de ta part:
    "pour récupérer les dernieres calories mais on reste alors lié à un conduit ,contrairement à une vmc qui peut faire le mème boulot avec moins de contrainte , n'est ce pas ?", je te répondrais simplement que pour moi il me semble peu judicieux d'installer un chauffage par rayonnement si c'est pour compter sur une vmc et transformer ainsi le rayonnement en convection.

    Poue ton astuce sur la porte du four, je te signale que le flux de chaleur met 30' pour traverser une B40N (j'ai fait les mesures) et 45' sur la dalle de fond de four(le béton est un peu moins conductif) si elle à une épaisseur de 9/10cm. Donc si tu ouvres cette porte pendant la flambée tu as automatiquement une perte au niveau combustion.
    Après en dehors de la flambée libre à toi mais si ta dalle est froide avant un allumage de grosse flambée, tu risque la fissure voir la casse de la dalle

    A+ Polar Bear

  6. #5825
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par dedal Voir le message
    Bonsoir,
    Allez riri, ne nous quitte plus. Il y a trop de PdMs briques ici qui sont un peu vos enfants , à toi et Polar. Et d'autres qui vont arriver (ou finiront bien par arriver )
    .
    Bonjour Dédal,

    Perso je n'ai ni ne voudrais avoir cette prétention ou distinction, j'essai simplement d'apporter mon experience professionnelle sur le sujet, c'est tout.
    Je n'ai pas la prétention d'apprendre aux gens a fabriquer ou utiliser leur poele mais je conseille simplement certains points interressants.
    Et ce que je sais, je le sais parce que je le mesure et le vie au quotidien dans mon job.
    Ceci dit ta phrase aurait tendance à prouver une fois n'est point coutume que les enfants n'écoutent pas toujours les parents

    A+ Polar Bear

  7. #5826
    wLz

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par lachesis Voir le message
    Est ce que l'utilisation d'un tel hérisson permettra de supporter le PdM ou est ce qu'il me faut prévoir une zone sous le PdM avec une approche différente ?
    Bonjour, je crois qu'idéalement il faudrait que tu fasses une réservation à l'endroit du poele pour ensuite lui faire sa propre dalle. Il me semble avoir lu que philou dans le cas d'une maison neuve avait eu ce principe imposé. Dans les faits je ne pense pas qu'il y ait grand monde qui est adopté cette contrainte et ça a l'air de ne pas poser gros soucis.

    Pour l'entrée d'air à moins que ta maison ne soit ultra étanche, ça ne semble pas décisif de se torturer l'esprit. L'air de la pièce faisant parfaitement l'affaire

    Par contre, à faire tout ces travaux il serait vraiment dommage que tu passes à coté d'une réelle isolation de ton sol, sur ou sous le hérisson mais ce n'est pas le fil pour en parler. Te conseille la lecture des posts de rbobeda sur le sujet.

  8. Publicité
  9. #5827
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    Ceci dit ta phrase aurait tendance à prouver une fois n'est point coutume que les enfants n'écoutent pas toujours les parents
    Bonsoir PolarBear,
    En fait, c'est quand même classique que ses rejetons tentent de contester et bousculer, au moins tester par eux-mêmes, même si les conseils initiaux sont tout ce qu'il y a de sensés et expérimentés

    Plus sérieusement, riri et toi, et d'autres bien sûr, ont quand même fait de ce fil de discussion une belle chose je trouve. Pour se lancer dans l'auto-construction, il y a bien sûr les bouquins (essentiellement en anglais), les blogs de chacun, des sites assez exemplaires tels que celui de Marcus, mais ici on peut en plus trouver des réponses adaptées à chacun, à chaque situation ; même une sorte d'entraide. Ce n'est pas rien
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  10. #5828
    marchand de poil

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par dedal Voir le message
    une sorte d'entraide. Ce n'est pas rien
    .
    Bonjour,

    Je me permet de glisser un doigt de pied timide sur ce fil que je parcoure de temps en temps et qui m’a beaucoup appris.
    Chacun sa place, j’assume celle de marchande de poêles qui est la mienne. Je tenais juste à vous dire mon admiration pour la générosité et la solidarité qui vous relie.
    Chapeau bas messieurs les auto-constructeurs !

    Hélène MARCHAND

  11. #5829
    pseudo_b

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonsoir à tous,

    > Marchand de Poil,

    Et moi, pour ma part, je lis parfois vos interventions nocturnes sur d'autres fils. Outre qu'elles sont pleines d'esprit et agréables à lire, je les trouve bien documentées. On y sent aussi un effort de transparence qu'on ne retrouve pas toujours chez les professionnels ; c'est méritoire.

    La question que je me pose, sans trop connaître vos produits est la raison de votre préférence à un système autre que le contre-courant finlandais. Je ne prétends pas qu'il n'y ait qu'une seule bonne et unique solution, mais de façon tout à fait théorique et intuitive puisque je ne suis pas encore auto-constructeur, il me semble être le plus abouti. Je le répète, je n'ai pas d'expérience pratique et il s'agit donc d'une impression personnelle.

    Si vous trouvez que ma question déborde du thème, n'hésitez pas à me répondre en privé.

  12. #5830
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    .
    Bonsoir pseudo_b,

    Pour avoir pas mal exploré et tenté de comprendre la constitution et le principe de fonctionnement de notre hiemstra NO80 d'une part, et du corpus principal des PdMs brique évoqués sur ce fil d'autre part (en vue d'en construire un), je dirais qu'ils sont assez similaires. La différence majeure au niveau design, et certes c'est une différence de poids , c'est que les NO80 n'ont pas d'habillage, au sens ou il n'y a qu'une épaisseur de matériau entre le canal de fumée et l'extérieur. Et donc ils sont légers au regard des PdMs évoqués ici.

    Mais, boite à feu, goulet, 2nd chambre, canaux de fumées à contre-courant, etc... Si je n'ai pas tout mélangé, ce sont bien des PdMs type finlandais à contre-courant. Si ce n'est qu'ils sont, donc, simple peau, à foyer vertical et préfabriqués en béton de chamotte (ce qui là encore les rapproche plus des PdMs brique que des stéatite).
    Il y a des PdMs auto-construits qui s'en rapproche davantage sur certains aspects, comme celui de Pyren (simple peau), voire celui de boboleco au niveau du canal arrière de remontée des fumées.

    A propos de filiation, marchand de poil, peut-être pourriez-vous nous dire un mot de leur origine, question dessin... Je crois que Heikki H n'est pas tout à fait étranger à l'histoire, par exemple.
    .
    Dernière modification par dedal ; 16/01/2009 à 21h46.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  13. #5831
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par lachesis Voir le message
    Bonjour à tous,

    je suis en train d'y mettre en place un hérisson composé de très gros galet sur le fond, d'un drain pour ventilé le hérisson et de graviers roulés pour fermer le tout.
    Bonsoir,

    Tu devrais lire les messages d'Hérakles, il en à parler à plusieurs reprise et notamment pour ce servir du sol comme stockage interssaisonnier et ainsi te chauffer gratuitement.

    Pour la dalle et le PDM cela vat aussi dépendre de la surface et du poids du PDM, mais si ton sol est bien tassé et stable, avec 14cm de béton ce ne devrais pas être un problème.

    A+

  14. #5832
    marchand de poil

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @pseudo b,
    Merci de votre gentillesse. Pour le contre courant finlandais, Dedal a encore répondu plus vite que moi et encore pile poil !

    @Dedal,
    Difficile (et trop long) d’expliquer une filiation de plusieurs siècles, je vais essayer un résumé (donc forcément incomplet).

    D’après ce que je sais, les premiers PDM en béton réfractaire ont été inventés dans les années 80 par Jan Krajenbrick (ortographe approximative), maçon hollandais de son état et constructeur de poêles bâtis.
    Il raconte qu’il a eu accès à une étude d’HH concernant la post combustion et le dimensionnement des canaux, qu’il s’est fait traduire cette étude et qu’ils se sont rencontrés. Il a même participé ou co-écrit le livre « Finnish fireplaces » avec lui je crois. Il a surtout eu l’idée géniale de transposer le contenu de cette étude dans sa réalité quotidienne de maçon et, un beau matin il s’est réveillé en disant « je sais comment je vais le faire ! » (c’est comme ça qu’il me l’a raconté en tout cas).
    Il a donc inventé le premier PDM préfabriqué : un ensemble de plaques de béton réfractaire pour former le coeur qui « pousse » sur l’habillage, lui même bloqué par les cerclages métalliques.
    Dans la foulée, le premier montage à sec et surtout le premier « goulet » : une plaque en biais pour créer une zone en dépression derrière et donc des turbulences pour bien rebrûler les fumées.
    Pour le reste du contre-courant « classique », au total, un summun de simplicité et d’ingéniosité.
    Jan qui est un inventeur et pas un développeur, avait quasiment arrêté cette activité quand nous nous sommes rencontrés. Il nous a aidé et encouragé à monter notre propre entreprise en nous autorisant à utiliser son modèle que nous avons appelé FO 50 ou FINOVEN 50.
    Nous y avons ajouté la couleur (mon dada personnel !) et quelques petites améliorations techniques et surtout, nous nous sommes retroussé les manches pour créer une petite entreprise, la développer, concevoir d’autres modèles , se farcir l’administration, les normes, les DTU, …

    Voilà ! 10 ans de passion, de galères aussi, mais bon, aucun regrets !

    @+
    Hélène Marchand

  15. Publicité
  16. #5833
    marchand de poil

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    quelques photos de montage du FINOVEN 50

    Pour les pièces jointes de type image, merci de poster des fichiers au format image (JPEG ou GIF). Si les images ne sont disponibles qu'en PDF, merci de lire l'aide fournie dans ce message : http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2057479
    Philou67 pour la modération.
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Philou67 ; 21/01/2009 à 14h11.

  17. #5834
    lachesis

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Chataxe, wLz,
    Merci pour vos réponses.

    @wLz : Effectivement j'ai prévu de faire une isolation de mon sol, au dessus du hérisson je prévois de couler une dalle chaux/liège puis une chappe chaux/sable. Par contre sous l'emplacement de mon PdM je préfère opter pour une dalle classique en béton ferraillé, puis une chappe beton/vermiculite.

    @Chataxe : j'ai effectivement suivi avec interet le fil d'herakles sur le stockage à galet mais cela nécessiterais de ne pas isoler au dessus du herisson pour profiter de l'apport calorique des galets. De plus ça m'obligerais à décaisser encore plus ma maison ... et j'ai pas envie de passer sous les fondations

  18. #5835
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Bonjour,
    La différence, c’est que le tirage n’est plus naturel mais forcé. Et attention, il faut un conduit étanche car ce n'est plus par dépression mais surpression
    Ce n’est pas comme pour les chaudières bois, ou certaines sont à tirage naturel, mais les plus performantes sont celles à tirage forcé et sonde lambda (sans rentré dans le débat intérêt ou pas) mais les T° de fumée reste élevées et conduit toujour en dépréssion.
    A+
    Bonjour Chataxe,

    Je ne connais pas particulièrement les chaudières à condensation mais j’ai déjà participé (il y à un peu plus de 15 ans) à un projet de condenseur pour de très grosses unités industrielles.
    J’ai aussi supervisé l’installation d’un ensemble.
    En fait un condenseur (récupérateur) n’est pas trop compliqué. Il s’intègre entre l’unité de chauffe et le conduit de cheminée.
    Un condenseur doit fonctionner avec un sens de fumée de haut en bas (comme sur nos poeles à contre courant)

    C’est constitué d’une boite d’entrée fumée, d’un échangeur à tubes a ailettes, a plaques ou autre dispositif permettant aux fumées d’échanger.
    Dans cet échangeur, circule de bas en haut le circuit d’eau qui peut être un retour chauffage basse température (pourquoi pas d’un plancher d’étage) ou autre préchauffage de l’eau sanitaire.
    Cette eau circule donc en sens inverse du flux de fumées.
    Vient ensuite après l’échangeur une autre boite de sortie des fumées froides reliée au conduit.
    Cette boite est équipée d’une sortie d’évacuation des condensats.
    Voilà en gros ce qui constitue un condenseur.
    Bien sur le débit de l’eau doit être adapté au débit fumées.
    Avec un tel procédé, on peut espérer (en partant d’une arrivée d’eau à 30°) récupérer jusqu’a 15% de la puissance initiale.
    Bien sur le condenseur va occasionner une certaine perte de charge sur le circuit et si la puissance amont ou la pression statique du conduit sont faible il faut dans ce cas prévoir en entrée du condenseur une petite turbine ventilo qui permet de compenser ces pertes de charges.
    Pour les condensats (acides) , il est possible de les traiter en aval en les faisant passer dans un bac contenant du carbonate de calcium ce qui a pour effet de rehausser le Ph et ensuite évacuation eau usée.
    Ce système fonctionne donc en dépression et le conduit doit bien sur être étanche mais pas pour une question de pression ou de dépression mais pour pouvoir évacuer des fumées encore humides.

    Faire une petite installation avec ce procédé sur un poele comme les nôtres est réalisable facilement si il y a un sous sol mais perso je n’y trouve peu d’intérêt pour une flambée quotidienne de 2h/j à 25 kg de carburant. Sauf si peut être le poele est déjà équipé pour produire de l’eau chaude, sinon pour du chauffage cela implique un second système de production de chaleur.
    Ce n’est que mon avis mais connaissant un peu le sujet je pense pouvoir en parler. Ne vous lancer pas pour autant dans ce type d’aventure, il faut quand même bien étudier la chose et puis c’est aussi un coût.

    Bonne journée
    Polar Bear

  19. #5836
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Bonjour,
    Autre interrogation, as-tu essayée d’automatiser le réglage de l’air en jouant sur la vitesse des fumée, puisse que ce sont elles qui aspire l’air, avec un modérateur de tirage (pas un de la marque Moderator), ?
    A+
    Re Chataxe,

    Automatiser les réglages de l'air entrées et sorties n'est pas une chose simple dans le cas d'un tirage naturel, il faut de nombreuses fonctions car les conditions météo ne sont pas stables.

    Comme déjà dit, j'ai sur mon installation une guillotine de ferméture placée à 2m du sol sur le conduit à côté du poele plus un clapet de fermeture en haut du conduit.
    En industriel, nous appelons çà des registres qui eux sont pilotés.

    L'utilisation chez moi en est fort simple, quand il y a un tirage énorme pour cause de vents ou autre, mon clapet en haut est à environ 50% mais fonction du besoin, mon AP est à 20/30% toujours fonction du besoin et la guillotine à 100% ouverte. J'ai ainsi 160°C en bas et 105/110°C en haut

    Quand le tirage est très mauvais comme ces derniers jours les réglages sont inversés, le clapet est à 100% ouvert, la guillotine à 50% et l'AP à 70/100% fonction du besoin. j'ai ainsi 180/190°C en bas et 105/110°C en haut

    J'ai ainsi une stabilité de fonctionnement de l'installation par tout temps.
    La seconde utilisation de mes 2 fermétures est la suivante, mon conduit traverse une grande chambre à l'étage.
    Quand cette chambre est occupée, après la flambée je ne ferme que le clapet en haut.
    Si la chambre est vide, je ferme le clapet et la guillotine pour favoriser la chaleur en bas.
    Ce sont des petites pratiques très simples mais qui améliore le confort d'utilisation, mais bon il faut penser en amont du projet.

    Bonne journée
    Polar Bear

  20. #5837
    hotto

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    bonjour à tous
    @polar
    merci de t'être penché sur mon prob de température en pied de conduit;
    En effet le TC n'était qu'en périphérie du flux , ce qui me donnait ces temp basses..(voir photo )
    ce prob est donc résolu et avec le jeu de la guillotine d'AP j'ai pu allègrement garder les temp autour de 160 deg en pied de conduit ;Ptite question : si mon conduit (de mème section )est plus haut que le tiens,puis je me permettre de baisser cette temp de 160 deg ou ça n'a rien avoir ?(n'ai pas de TC en haut de conduit)Concernant l'ouverture du four pendant la flambée ,par mon esprit de contradiction , je me dis que ton argument est valable mais je peux rétorquer par ex aussi que si ton foyer ne possède pas de double vitrage , là aussi il y a une perte pendant la flambée ..Difficile d'avoir la flambée parfaite..
    Aussi pour ce qui est du choc thermique ,n'oublie pas que MF nous a fait bénéficier de ses nouveaux plans où la dalle verticale four est maintenant mieux protégé par son décalage de 5-10 cm par rapport au goulet ..Mais il quand mème bon de rappeler ce risque de choc thermique ;Merci !
    Ptite question : ma porte est dotée d'une ouverture inf de 15 cm2 qui est destinée à mon AS (voir photo ) .Cette AS passe entre et par le double vitrage , le déflecteur en haut de porte et enfin l'encorbellement.penses tu qu'il faille agrandir cette ouverture malgré de belle flambée ? comment puis je le savoir ?Enfin Mon TC 1 qui lui aussi n'est pas dans le centre du flux est placé dans la longueur d'une brique(en dépassant à peine dans le goulet) et en fin de flambée il m'indique plus finalement le taux de chargement des BN à cet endroit plutôt que la température instantanée de flambée; (350 deg aprés flambée longue contre 250deg pour flambée ptite..

    Un grand merci
    Hotto
    Images attachées Images attachées

  21. #5838
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonsoir,
    Wahoo, et merci Polar Bel, je suis impressionné.

    Pour le réglage, c’est la T° haut de conduit qui donne la consigne, ou tu as un contrôle continu de la dépression du conduit ?

    J’en reviens à mon hypothèse, issu des recommandations pour l’installation des chaudières bûches et des poêle ordinaire (pour ces derniers je pense que ce sont surtout certains fabricants qui craignent que leur poêles de résiste pas aux fortes flambées) qui est la pose d’un régulateur de tirage à contre poids et réglable au Pascal près (de chez KW par exemple).
    Ce dernier en laissant passer de l’air pour ralentir le tirage quant celui-ci devient trop fort, devrait lui aussi permettre d’avoir une T° continu en haut du conduit, je dis une bêtise ou pas. Car apparemment il n’en monte pas sur leur PDM en Allemagne, je dois donc passer à coté de quelque chose, mais je ne vois pas quoi ? et as tu essayé?


    Merci et à+

  22. Publicité
  23. #5839
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour Hotto,

    Voici donc qui est mieux pour tes mesures. Mon conduit fait 9 m et perd environ 5°C/m. En haut inférieur à 105° en marche normale devient problématique en fin de combustion.
    Pour répondre à ton esprit de contradiction, j'ai mesurer hier soir a la fin de la flambée(17kg, douceur oblige) 185°C sur la dalle de fond de four et 61.5% sur la vitre. Entre la dalle et ma vitre il y a 63 cm.
    On voit bien que la vitre ne laisse pas tout passer.
    Ta section d'AS est faible, le double serait meilleur, ton TC1 est bien placé n'y touches pas.

    Bonne journée
    Polar Bear

  24. #5840
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour Chataxe,

    Je dirais que c'est l'ensemble des températures qui donnent les consignes.
    Il est possible d'installer un capteur de pression differentielle qui me permettras d'ajuster au mieux le tirage avec mes deux fermetures.
    Je pourrais aussi installer une sonde qui mesure le taux d'oxygène non consommé dans le conduit ce qui permettras d'optimiser encore un peu l'air de combustion.
    Avec les températures de l'ensemble du circuit de fumées, ça fonctionne très bien et puis pour 2 h de flambée, c'est plus un plaisir et une passion qu'une contrainte de pouvoir tirer le meilleur profit d'une combustion.

    Pour revenir sur ton régulateur ou modérateur, c'est un ustensile utile uniquement en cas de fort tirage mais en cas de manque de tirage comment fais tu?
    En principe un poele a sa valeur nominale estimée avec une certaine pression statique, donc le conduit doit être en accord avec le poele pour cette valeur donc si le tirage est plus important, un modérateur est utile mais dans le cas contraire c'est bon pour un nouveau conduit.
    A present permettre a certain poele de resister à de fortes flambées, je pense que les constructeurs devraient pour certains utiliser de bons matériaux plutot que du merdonium.
    Une fonte GS en double paroi resiste à de très haute températures sans aucun souci dans le temps, mais bon vu que tout le monde est dans une logique ou seule la finance compte, il est plus courant de voir du merd in china au prix d'un bon poele que l'inverse.

    Polar Bear

  25. #5841
    wLz

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    En haut inférieur à 105° en marche normale devient problématique en fin de combustion.
    Bonjour Polar, tu évoques souvent cette limite critique des 105°C en haut de conduit, pourrais-tu plus précisément expliquer les conséquences d'une température inférieure? problème de tirage, de condensation? que se passe t-il exactement


    Autre question : quelqu'un a t-il testé les briques réfractaires de l'usine "ceram tellus" de Fumel? ou connaissez vous leurs caractéristiques?

    merci

  26. #5842
    hotto

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjou à tous
    Il me semblait que plus le conduit était long ,mieux ça tirait ourtant si la fumée perd 5deg /m ,plus le conduit est long plus ça risque de condenser ?
    Merci PB de tes infos !
    Hotto

  27. #5843
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonsoir,
    Tu a raison Otto, plus le conduit est long et plus cela peut tirer, ainsi si tu augmente la hauteur, tu pourras (ou devra ?) diminuer la section et vice-versa, mais attention l’isolation du conduit joue aussi un rôle plus que important dans la perte de T° des fumée.

    Je parle mien de conduit d’évacuation des fumées destiné uniquement à l’évacuation et pas à récupérer des calories

    A+

  28. #5844
    fredon

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    bonjour a tous .
    pris par vos discutions de pdmiste chevronnés vous avez oublié de repondre a ma question de debutant.
    comment fait on la liaison au niveau de la porte entre la deuzieme peau et la premiere.
    j'ai du rater un post mais je ne comprend pas bien comment on fait la liaison entre les deux sachant quelle doivent etre indepependante l'une de l'autre .
    merci par avance d'eclairer ma lanterne ,a faible lumiere,sur ce point

  29. Publicité
  30. #5845
    troglofou

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @ Fredon,
    il y a autant de solutions que de types de porte, utilise un moteur de recherche pour retrouver toutes ces solutions abordées ici depuis longtemps, autrement la référence maintenant c'est l'article de wiki:
    http://allsculpt.com/wikiPDM/index.p...on_de_la_porte
    bonne recherche

  31. #5846
    wLz

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par fredon Voir le message
    comment fait on la liaison au niveau de la porte entre la deuzieme peau et la premiere.
    Bonsoir, je pense que ça dépend déjà de la façon dont tu poses ta porte, si tu choisis la méthode "Marcus" avec une porte fixée sur l'habillage, j'ai l'impression que l'étanchéité entre cœur et habillage est traitée comme le reste c'est à dire mat de verre ou carton. (a confirmer)
    Si tu choisis la méthode "Riri", c'est un cadre (support de porte) coincé entre les deux murs avec étanchéité en laine de céramique

    l'avantage de la 1ere méthode est que la vitre est plus éloignée du feu et des buches donc elle doit moins souffrir

  32. #5847
    troglofou

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Je me rappelle aussi de Vachatuba, qui s'était frotté au problème en faisant de bonnes photos de sa jonction porte / foyer qu'il avait du refaire...:
    http://www.vaches.net/

    pour ma part, j'ai seulement laissé 5mm entre le bord, assez large, de ma porte, et les briques réfractaires, et la laine céramique dessous assure l'étanchéité:
    http://album.club-internet.fr/album/...age_courante=5

  33. #5848
    lachesis

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour,

    Xelyx à fait un post sur son blog qui me semble très interressant et qui de mon point de vue regroupe les avantages des deux autres solutions (porte sur l'habillage ou sur le coeur).

    http://www.xelyx.com/index.php?optio...id=57&Itemid=1

  34. #5849
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @ Fredon : si c'était à refaire, je coincerais ma porte à l'entrée du coeur :
    je scierais des rainures dans les briques réfractaire + joint céramique de chaque côté.
    L'étanchéité serait meilleure ...

  35. #5850
    boboleco

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par fredon Voir le message
    bonjour a tous .
    pris par vos discutions de pdmiste chevronnés vous avez oublié de repondre a ma question de debutant.
    comment fait on la liaison au niveau de la porte entre la deuzieme peau et la premiere.
    j'ai du rater un post mais je ne comprend pas bien comment on fait la liaison entre les deux sachant quelle doivent etre indepependante l'une de l'autre .
    merci par avance d'eclairer ma lanterne ,a faible lumiere,sur ce point
    Salut Fredon,

    Pour ma part, j'ai soudé ma porte sur le linteau métallique du foyer. Du coup, ma porte qui est encastrée dans l'habillage, a tendance à plus monter que ce dernier pendant les chauffes. Il faut donc prévoir un joint de dilatation de 2 ou 3mm entre le haut de la porte et le linteau de l'habillage.
    Pour l'étanchéité avec le foyer, j'ai fait un cadre perpendiculaire à ma porte qui vient s'encastrer sur 8 cm dans le foyer. J'ai prévu 3 à 5 mm d'espace entre mon cadre et les briques du foyer. J'ai bouché cet espace avec de la laine de roche.
    Lors de la construction de mon pdm, j'avais bêtement posé le linteau de mon habillage sur la porte, d'ou l'appatition de fissures. J'ai réparé mon erreur en rajoutant un linteau d'habillage 3mm au dessus de ma porte et depuis, plus de pb de fissurage.
    Bref, je ne conseille pas forcement ce que j'ai fait. Je pense que si c'était à refaire, je fixerais ma porte sur l'habillage et non sur le coeur.
    Pour info, mon habillage est en BTC, du coup, c'est trés facile à demonter et remonter, par contre c'est beaucoup plus sensible au fissurage.

    Amlt,

    Boboleco

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Pas de poêle de masse alors que penser d'un poêle à pellets ?
    Par pris038 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/12/2008, 11h31
  2. Taille d'un poêle de masse ?
    Par André-Charles dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2006, 11h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison