vitesse d'air en vmc double flux
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

vitesse d'air en vmc double flux



  1. #1
    oiseau

    vitesse d'air en vmc double flux


    ------

    Bonjour à tous, je vais prochainement installer une vmc double flux. Pour bénéficier d'un gros boost de ventilation (3x le volume normal) sans mettre tout le système en surpression, j'envisage des gaines de 125mm en insufflation et j'ai fait une simulation de montage qui me permet en mode normal des débits tout aussi normaux, et très équilibrés entre l'insufflation et l'extraction, aussi bien au niveau de la pression. Seulement voila, je me retrouve avec une vitesse très lente en sortie de plénum : 0,3m/s environ. Est-ce bien grave ? Puis-je diffuser l'air correctement malgré tout, et si oui, comment ? Est-il envisageable d'utiliser un plenum de bouche de diamètre plus étroit que celui de sa gaine pour accélérer la vitesse de l'air ? (serrer à bloc la bouche serait probablement inadapté au gros boost que je recherche et comme elle sont souvent limitées à 80m3/h, j'envisage au contraire de les laisser grandes ouvertes)
    En vous remerciant de votre aide !

    -----

  2. #2
    sh42

    Re : vitesse d'air en vmc double flux

    Bonsoir,

    A une époque les bouches d'insufflation vendues dans les kits n'étaient pas belles et elles faisaient souffler l'air dans toutes les directions.
    Personnellement j'en ai mis des plus belles et qui soufflent l'air dans une direction. Comme mes bouches sont placées en coins de murs périphériques de la maison pour éviter que l'air s'accumule dans ces coins froids.

    Plus l'air va vite et plus il y a de bruit.

  3. #3
    cornychon

    Re : vitesse d'air en vmc double flux

    oiseau;7220557
    je vais prochainement installer une vmc double flux. Pour bénéficier d'un gros boost de ventilation (3x le volume normal)
    C’est combien de m3/h ?

    sans mettre tout le système en surpression, j'envisage des gaines de 125mm en insufflation et j'ai fait une simulation de montage qui me permet en mode normal des débits tout aussi normaux, et très équilibrés entre l'insufflation et l'extraction aussi bien au niveau de la pression.
    Des débits normaux c’est quoi ?
    Les pressions sont de combien ?
    Seulement voila, je me retrouve avec une vitesse très lente en sortie de plénum : 0,3m/s environ. Est-ce bien grave ?
    Les vitesses d’air en sortie de plénum ne sont jamais trop faibles, au contraire.. Ce qui compte c’est le débit d’air.

    Puis-je diffuser l'air correctement malgré tout, et si oui, comment ?
    ????
    Est-il envisageable d'utiliser un plenum de bouche de diamètre plus étroit que celui de sa gaine pour accélérer la vitesse de l'air ?
    Pourquoi accélérer l’air ?
    (serrer à bloc la bouche serait probablement inadapté au gros boost que je recherche et comme elle sont souvent limitées à 80m3/h, j'envisage au contraire de les laisser grandes ouvertes)
    Tes ventilateurs ont une courbe caractéristiques débit pression.
    Sans pression (pertes de charges) ils ont un débit max.
    Avec une pression max, ils ont un débit nul
    Vouloir augmenter les vitesses d’air, c’est augmenter les pertes de charges, diminuer les débits d’air, et augmenter les nuisances sonores
    Dernière modification par cornychon ; 03/07/2024 à 16h42.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  4. #4
    oiseau

    Re : vitesse d'air en vmc double flux

    Merci sh42, merci cornychon.

    Pour mes débits, j'ai plusieurs options, mais pour celle dont je parle ici, en volume normal j'aurai 30m3/h dans une chambre de 10m2 où on dort souvent à deux, 35m3/h dans une chambre de 16m2, et 40m3/h dans le salon de 20m2. Soit 105m3/h de débit. Je n'ai pas trouvé de quoi calculer la pression pour 3 gaines de 125, mais si je teste en substitut avec deux gaines de 90 sur un même plénum (x3), ce qui devrait produire davantage de perte de charge qu'une seule gaine de 125, j'obtiens une pression totale en insufflation de 34Pa, en comptant les éléments de type coudes et filtres. En pratique il y en a aura peut-être un peu plus. Avec des gaines de 125, on sera peut-être à 20-25Pa.

    Mais toute l'idée est de pouvoir monter allègrement à 300m3 en boost, ce qui est volontairement surdimensionné pour mes 64m2. Dans ce cas, toujours avec des gaines doubles de 90, ça fait une pression totale en insufflation de 80Pa environ. Donc à priori moins avec des gaines de 125, ce qui me semble pas mal.

    D'habitude on prend garde à ce que la vitesse ne soit pas trop rapide, niveau bruit, et comme indicateur de pression, mais là c'est le contraire. Ma crainte réside dans le fait que l'air sortant de la bouche, de par sa lenteur, n'effectue pas un bon brassage de tout le volume des pièces, occasionnant donc un mauvais mélange des températures donc courant d'air froid en hiver, condensation,... , en conséquence de zones sans brassage d'air. D'où ma question sur les possibilités d'accélérer la vitesse. Je ne souhaite pas exagérer le trait, juste viser un 2m/s ou un peu moins, dont j'étais bien loin de base.

    Dans l'absolu, si je peux m'en passer, je suis ravi. Ainsi le montage est plus simple, moins coûteux, plus polyvalent, moins contraignant pour la machine et plus silencieux. Le top.
    Sauf que si ça ventile mal, c'est la fonction première qui n'est pas remplie... Je n'appréhende pas du tout cette notion de vitesse et de brassage, d'où mes questions. On parle d'effet coanda pour un bon brassage, et de vitesse minimum nécessaire, mais peut-être y a-t-il des options que j'ignore pour optimiser le brassage à vitesse lente. Mon éclairage étant au centre de la pièce, j'envisage des bouches placées non loin de l'éclairage, côté opposé à la porte. Quant au type de bouche, je m'interroge dans mon cas sur ce qui pourrait le mieux brasser l'air en volume normal, tout en encaissant le gros boost que je recherche.

    Mêmes questions pour l'extraction, qui me préoccupe moins quand même.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    cornychon

    Re : vitesse d'air en vmc double flux

    Bonjour,

    D'habitude on prend garde à ce que la vitesse ne soit pas trop rapide, niveau bruit, et comme indicateur de pression, mais là c'est le contraire. Ma crainte réside dans le fait que l'air sortant de la bouche, de par sa lenteur, n'effectue pas un bon brassage de tout le volume des pièces,
    Une pièce comporte des parois qui n’ont pas la même température. Des courants de convection naturelle importants s’installent, pour uniformiser les températures

    En périodes froides, il y a du chauffage. Pour illustrer, prenons un radiateur convecteur (eau ou électrique) de 2000 W.
    La différence de températures moyenne entre l’air qui vient se faire réchauffer et l’air réchauffé est en gros de 8°C.
    Le débit d’air est de (2000 / 8) / 0.334 = 748 m3/h

    Ça veut dire qu’il y a un courant d’air de convection, beaucoup plus fort que l’arrivée d’air de ta VMC.
    Ta VMC est destinée à renouveler l’air, mais pas pour brasser l’air.
    occasionnant donc un mauvais mélange des températures donc courant d'air froid en hiver, condensation,
    Le mélange des températures se fait toujours sans problème, au niveau des grands volumes d’un local.
    En revanche, dans les recoins, derrière les meubles, dans des placards, l’air a du mal à circuler. Il se refroidi, monte en humidité relative, et vient condenser sa vapeur d’eau contre les murs froids. Murs froids par manque de circulation d’air chaud derrière les meubles.
    Strictement rien à voir avec la VMC.

    D'où ma question sur les possibilités d'accélérer la vitesse. Je ne souhaite pas exagérer le trait, juste viser un 2m/s ou un peu moins, dont j'étais bien loin de base.
    Dans l'absolu, si je peux m'en passer, je suis ravi. Ainsi le montage est plus simple, moins coûteux, plus polyvalent, moins contraignant pour la machine et plus silencieux. Le top.
    Ta VMC a pour missions :
    -De remplacer l’air vicié par de l’air neuf,
    -D’évacuer l’humidité produite par les activités humaines (douches, cuisines, respiration, séchage de linge humide, séchage des parois un peu humides.


    Sauf que si ça ventile mal, c'est la fonction première qui n'est pas remplie... Je n'appréhende pas du tout cette notion de vitesse et de brassage, d'où mes questions. On parle d'effet coanda pour un bon brassage, et de vitesse minimum nécessaire, mais peut-être y a-t-il des options que j'ignore pour optimiser le brassage à vitesse lente. Mon éclairage étant au centre de la pièce, j'envisage des bouches placées non loin de l'éclairage, côté opposé à la porte. Quant au type de bouche, je m'interroge dans mon cas sur ce qui pourrait le mieux brasser l'air en volume normal, tout en encaissant le gros boost que je recherche.
    Je ne sais pas d’où viennent ces informations, mais rien à voir avec les réalités scientifiques (les lois de la nature). Depuis 2009 que je suis sur ce forum, c’est la première fois que je vois des explications pareilles !!

    Je t’invite à lire attentivement, et comprendre la première page du lien ci-dessous.
    https://forums.futura-sciences.com/h...ve-maison.html

    Tu vas voir que lorsque ta maison est ventilée, sans activité humaine, sans source humide, du froid à l’extérieur, de la chaleur à l’intérieur, la quantité d’eau contenue dans l’air l’intérieur est toujours identique cellui contenu dans l’air extérieur (la quantité d’eau contenue dans l’air sont des grammes par m3.
    Ces grammes d’eau correspondent à l’humidité absolue
    Pour sécher, il faut que l’humidité absolue extérieure soit inférieure à l’humidité intérieure.
    Si tu fais rentre 1 m3 d’air qui contient 5g, dans un air intérieur qui contient 10 g, il va ressortir avec 10 g. Il aura évacué 5 g d’eau.

    Si tu veux bien comprendre ces problèmes d’humidité, de séchage, tu ne peux pas faire l’économie de bien comprendre la première page du lien.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

Discussions similaires

  1. VMC double flux de 1978 : reseau nettoyable ou passer en simple flux ?
    Par Lomaxx1881 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/01/2019, 17h38
  2. VMC double flux (faible rendement) ou VMC mono flux hygro
    Par invite00746ceb dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/02/2012, 19h25
  3. VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique
    Par inviteca7fffd6 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 52
    Dernier message: 28/11/2009, 17h54
Dans l'univers Maison de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...