Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 53

VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique




  1. #1
    SMAR

    VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Bonjour,

    Dans un projet de construction basse énergie, il y a quatre postes importants au niveau budget :

    _ Isolation
    _ Chauffage
    _ Ventilation
    _ Eau chaude sanitare

    Il est important d'apporter une réflexion par rapport au lieu de construction.
    C'est pourquoi sur Nantes un puit canadien est inadapté : Période d'utilisation très courte, Non amortissable, en plus des risques sanitaires de ce type d'équipement.

    Les plans de la maison inférieur à 130m² habiatble, compacte avec étage font des PAC des solutions non adaptées. Un poêle à bois ou à granulés est mieux adaptée.

    La volonté de diversifier les sources d'énergie font du CESI une bonne solution pour l'eau chaude sanitaire. Les économies au niveau des lave-linge et lave-vaisselle en font une solution amortissable.

    L'isolation avec de la fibre de bois et de la ouate de cellulose permettra d'avoisiner les normes basse énergie.

    Il reste la VMC. elle doit êtr cohérente avec les précédents choix et adaptée au lieu de construction.

    Une VMC simple flux semble être plus facilement amortissable et suffisante. Maintenant, j'ai lu différents articles sur la VMI. Un site web apporte un complément d'information : http://www.ventilairsec.com/htfr/vmi.htm

    Comme tout français inquiet sur les nouveautés et vu l'importance d'une bonne VMC, j'ai demandé à voir en fonctionnement une VMI installée il y a 10 ans. Avez-vous une expérience sur ce type de solution ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    chatelot16

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    vmc normale ou vmi ne change rien a la perte de chaleur : la perte de chaleur est toujours proportionnelle au debit d'air

    il n'y a que la vraie vmc double flux avec echangeur qui permet de ventiller sans perdre de chaleur

    ce qui est dommage est le prix elevé des vmc double flux qui font douter certain de la rentabilité de la chose : mais avec un echangeur fabrication maison ca sera moins cher
    http://forums.futura-sciences.com/thread33621-4.html
    #64 #66

  4. #3
    lemat

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Le choix d'une solution se calcule à partir d'une étude thermique, on ne peut et doit pas écarter une solution à priori. Personnellemnt après avoir réagi de cette façon je me suis enfin mis à vraiment faire un bilan complet (j'ameliore de l'exsistant) et c'est vraiement un outil de choix.

    Le calcul d'amortissement financier n'est pas évident car on ne connaît pas l'ampleur de la hausse de l'énergie. Deplus les vmc si elles sont entretenues correctement ont une durée de vie très élevée (plus de 20ans).

    L'objectif est aussi de réduire sa conso d'énergie, le prix n'est pas tout.

    Enfin, la ventilation est un éléement de perte rapidement important si le reste est performant, même dans un climat tempéré. Je suis au sud des Landes près de l'océan et bein que ma maison ne soit qu'au normes RT 2000 pour l'isolation, la ventilation naturelle représente presque 30% des pertes.

    Je suis de votre avis concernant le puit canadien plus utile pour l'été que pour l'hiver dans ce type de climat. Parcontre la VMC DF ne doit pas être écartée aussi vite dans un projet neuf où elle peut être intégrée facilement car même si certaines études montrent qu'une VMC simple fux hygro performante ne fait pas beaucoup moins bien, les taux de ventilation ne sont pas les mêmes !

    Pour la VMI c'est aussi cher que DF à moins de bricoler un truc.


  5. #4
    SMAR

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Merci pour vos commentaires.

    J'essaie de faire un bilan thermique théorique. Ce n'est pas évident avec tous les coefficients à prendre en compte.

    Notre artisans charpentier constructeur, très orienté maison basse énergie, nous préconise une double flux. Il fait réaliser une étude thermique à chacune de ses constructions. Il semble bien connaître le sujet.

    Cependant, j'attends que l'on me démontre que c'est amortissable (Coût installation, Entretien des filtres, Durée de vie...).

  6. Devis
  7. #5
    chatelot16

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Cependant, j'attends que l'on me démontre que c'est amortissable
    pour une demonstration il faut des chiffres precis :

    cout de la vmv ?

    debit de ventillation neccessaire ?

    temperature de chauffage souhaité ?

    cout de l'energie du chauffage principal ?

    il suffit que ta vmc soit trop chere et que tu utilise une energie pas chere solaire ou bois , et qu'un faible debit te suffise , pour que la double flux ne soit jamais amortie

    par contre si tu chauffe a 22° avec de l'electricité et que tu veux un gros debit : la double flux est amortie en 2 mois

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    ecobio

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    vmc=dépenses inutiles et pollutions. Dans une construction raisonnée les choix se portent vers des materiaux respirants. les habitants sont sensible au caractère sanitaire d'une maison, ils ont donc à l'esprit qu'une aération par ouverture des fenêtres est suffisant pour renouveler l'air. La respirabilité des maisons annule le besoin de changer cet air de manière artificielle.
    Changer sa façon d'habiter un lieu, change les axes à suivre...
    si sans vmc votre maison n'est pas saine, alors le problème est ailleurs.

  10. #7
    MadMac

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    [HS]

    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    ... alors le problème est ailleurs.
    il est surement que vous etes trop ***** pour avoir acheter une maison "classique" en beton/platre et qu'aujourd'hui vous deviez utilisez une VMC.

    Revendez donc de suite cette calamité de maconnerie et rebatissez a cote. Mieux encore, détruisez-la, jetez le tout la ou sa vient et rebatissez en terre/paille par dessus.

    Vous etes en neuf ? Alors prenez un congé sabatique de 1 an pour la construire votre maison, les artisans existants pour la faire etant trop peu nombreux et tellement hors de prix qu'il vous faudrait un pret sur les 2 prochaines generations. Ca sera que du bonheur ! C'est normal le bonheur de pouvoir prendre un congé sabatique ... (pour s'occuper de sa maison et de son dos ensuite ).

    Et bien sur, passez votre nuit a ouvrir vos fenetres en hiver pour renouveller l'air de vos chambres de 8m2 (ben vi si on fait 'logique' on fait au plus juste sur les surfaces pour avoir moins a chauffer)

    [/HS]

  11. Publicité
  12. #8
    pruneau_44

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    je suis sur la région nantaise et ma maison de 35ans était équipé d'une vmc normale que j'ai remplacé par une vmc hydro et j'ai ajouté 2 déhumidificateurs.

    depuis le confort s'est nettement amélioré et si une maison perspirante trouve toute sa signification dans un climat sec, par chez nous un déhumidificateur est bien plus utile.
    Tulikivi TU900 - France Turbo FT450 (rés. S)

  13. #9
    chatelot16

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    ecobio ne dit pas n'importe quoi : celui qui veut une maison bien isolé aura une maison trop etanche pour se passer de ventilation

    si c'est pour passer son temps a ouvrir les fenetre ... et risquer de manquer d'air quand on oublie d'ouvrir : ou perdre trop de chaleur quand on oublie de fermer ...

    la vmc double flux est une bonne solution , le seul probleme est que ce qui est dans le commerce est souvent trop cher et difficile a amortir

    la vmc simple flux est une solution pour assurer la securité de l'aeration
    1er defaut : c'est une perte d'energie continue
    2eme defaut : si les bouche d'aeration n'ont pas de clapet interdisant le passage a l'envers , le vent rentre par les aeration d'une facade et sort par les aeration de l'autre facade avec un debit superieur a la vmc ...

    avec la vmc double flux on peut boucher toute les fuite et le vent n'aumente plus les pertes

  14. #10
    lemat

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Si vos besoins de renouvellemnt d'air se résume a sa simple oxygénation car votre style de vie, votre mobilier et la constitution des parois de votre maison sont adaptés alors ces besoins seront faibles. Dans ce cas, si vous êtes dans un climat doux et que vous pouvez préchauffer l'air entrant par une serre ou un puit canadien, alors vous pouvez vous passez d'une VMC DF au profit d'une VMI (bricolo car sinon trop cher).

  15. #11
    etpourquoipas

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    vmc=dépenses inutiles et pollutions. Dans une construction raisonnée les choix se portent vers des materiaux respirants. les habitants sont sensible au caractère sanitaire d'une maison, ils ont donc à l'esprit qu'une aération par ouverture des fenêtres est suffisant pour renouveler l'air. La respirabilité des maisons annule le besoin de changer cet air de manière artificielle.
    je ne comprends pas bien votre proposition: vous conseillez des matériaux respirants, alors de deux choses l'une:
    - 1) ou bien ces matériaux sont suffisamment respirants et laissent effectivement passer suffisamment d'air pour permettre aux organismes vivants internes à la maison de survivre, mais dans ce cas pourquoi ouvrir les fenêtres?
    - 2) ou bien ces matériaux dit "respirant" ne sont PAS du tout suffisamment perméables à l'air pour laisser entrer suffisamment d'oxygène et dans ce cas on est obligé d'ouvir les fenêtres.

    Pouvez-vous préciser votre argumentation?

  16. #12
    rcgui

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    les matériaux dits "respirants", je crois qu'ils ne sont pas censés laisser passer l'air, mais plutôt la vapeur d'eau
    j'ai l'impression que les 2 sont souvent confondus
    en fait c'est "perspirant" qu'il faut dire
    ce qui est sûr, c'est que si le mur laisse passer l'air, autant habiter dehors ...

  17. #13
    pruneau_44

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par rcgui Voir le message
    les matériaux dits "respirants", je crois qu'ils ne sont pas censés laisser passer l'air, mais plutôt la vapeur d'eau
    j'ai l'impression que les 2 sont souvent confondus
    en fait c'est "perspirant" qu'il faut dire
    c'était bien la remarque de mon précédent post . a mon avis il est inutile de faire une maison perspirante dans un climat ou le taux d'hygrométrie extérieur est supérieur à 90% six mois par an
    Dernière modification par pruneau_44 ; 05/02/2008 à 06h51.
    Tulikivi TU900 - France Turbo FT450 (rés. S)

  18. #14
    etpourquoipas

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par rcgui Voir le message
    les matériaux dits "respirants", je crois qu'ils ne sont pas censés laisser passer l'air, mais plutôt la vapeur d'eau
    j'ai l'impression que les 2 sont souvent confondus
    en fait c'est "perspirant" qu'il faut dire
    ce qui est sûr, c'est que si le mur laisse passer l'air, autant habiter dehors ...
    c'est ma compréhension du phénomène également: allez vous enfouir sous 50cm de paille ou d'herbe sèchée et essayez de respirer là en dessous...

  19. #15
    ecobio

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Smar parle du projet, toi tu parles de l'existant d'une maison classique.Si on est sur un projet autant mettre le paquet.
    Tu ironise,et tu semble être peu au courant des performances de la terre et de la paille.
    2 générations pour régler la facture?
    Ouvrir les fenêtres la nuit, oui toute la nuit et puis le jour aussi. Non en fait autant supprimer les fenêtres.
    Une aération raisonnable...

  20. #16
    ecobio

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par pruneau_44 Voir le message
    je suis sur la région nantaise et ma maison de 35ans était équipé d'une vmc normale que j'ai remplacé par une vmc hydro et j'ai ajouté 2 déhumidificateurs.

    depuis le confort s'est nettement amélioré et si une maison perspirante trouve toute sa signification dans un climat sec, par chez nous un déhumidificateur est bien plus utile.
    Bonjour, juste une précision. Je ne suis pas anti VMC. Ja parle de construction passive...
    Votre VMC à certainement une efficacité qui justifie son utilisation. Le problème d'humidité n'existe pas dans une maison en terre cuite. Le monomur régule l'humidité.
    Dans bon nombre d'habitation, si la VMC etait absente, les moisissures gagneraient du terrain.
    Le problème, c'est la perte de chaleur.
    en double flux c'est bien mieux mais la conso elec augmente.
    24/24 pendant 40 ans avec une conso de 30 WH sans compter l'entretien et le changement des gaines.
    L'air neuf perd ses ions négatifs contre le métal et le frottement dans les gaines provoquent une ionisation posistive, nocive pour la santé.
    Voilà.

  21. #17
    palus06

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Ah enfin un fil sur les maisons en climat océanique, avec des pbs bien différents de ceux des régions continentales.
    Qu'est ce qu'un déshumidificateur ? un appareil avec un compresseur, qui fonctionne combien de temps par jour? ça pompe bcp?
    A+

  22. #18
    SebMP35

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Pour mon futur chez moi a coté de Rennes, le bilan énergétique de la maison est identique en énergie primaire pour un DF duolix et un SF hygro B microwatt avec un chauffage gaz.
    Methode de calcul Th-Ce 2005.

  23. #19
    ecobio

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par etpourquoipas Voir le message
    je ne comprends pas bien votre proposition: vous conseillez des matériaux respirants, alors de deux choses l'une:
    - 1) ou bien ces matériaux sont suffisamment respirants et laissent effectivement passer suffisamment d'air pour permettre aux organismes vivants internes à la maison de survivre, mais dans ce cas pourquoi ouvrir les fenêtres?
    - 2) ou bien ces matériaux dit "respirant" ne sont PAS du tout suffisamment perméables à l'air pour laisser entrer suffisamment d'oxygène et dans ce cas on est obligé d'ouvir les fenêtres.

    Pouvez-vous préciser votre argumentation?
    Bonjour.
    Il y a pas mal de confusions à propos de l'etancheite, l'isolation, respiant...
    Une etancheite est un procédé qui ne laisse pas passer les fluides.
    Dans le cas qui nous concerne, l'objectif est de maintenir la température à l'intérieur.
    le principe du monomur : brique en terre cuite d'une épaisseur mini de 37,5cm. L'isolant est le mur. Composée d'alvéoles, l'air circule lentement. Pour traverser un mur de 37,5CM, l'air passe par les alvéoles,ce qui lui donne une course de 1,30 m. Cela assure une excellente inertie thermique. La chaleur de la journée est redistribuée le soir et la nuit. Ainsi les hausses soudaines de besoins de chaleur ou de faicheur sont aténueés.
    L'isolant est très durable.autant que le mur. Ce n'est pas le cas pour une isolation rapportée.
    Le mur est donc "respirant". Les transferts se font, sans forcer. De plus la terre cuite absorbe l'humidité. Elle régule au besoin.
    Les ponts thermiques sont limités pour ne pas dire supprimer.Linteaus,appui...aut ant d'accessoires que possible.
    Tres solide, élément porteur, et la matière(terre argileuse)se trouve en quantité non négligeable.
    Le point négatif : Sa gourmandise. une cuisson à 1000° pendant des heures!
    Les points de fabrication sont peu nombreux donc distants. L'impact fabrication+transport dépasse celui du classique. Agglo+laine de verre+plaque de platre 13MM
    Je parle juste de l'électricité dévorée pour la fabrication.
    L'impact pollution du système dit "classique ou traditionnel" est en revanche bien plus conséquent.
    La mise en oeuvre n'écéssitent moins d'énérgie.
    Ce procédé et une orientation cohérente de la maison et des fenêtres assureront aux habitants un lieu agréable et peu gourmand en énergie.
    Une maison bien isolée à moins besoin de renouvellement d'air. D'où l'idée qu'une ventilation rapportée n'as pas forcément sa place dans une telle maison.
    A bientôt

  24. #20
    SebMP35

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique


  25. #21
    MadMac

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    Bonjour.
    Il y a pas mal de confusions à propos de l'etancheite, l'isolation, respiant...
    ...
    Vi, ca on peut le constater.

    Parler d'air qui traverse une brique et dire que c'est respirant, c'est avoir lu tous les fils du coin en biais et ne pas piger ce qu'est la perspiration, terme plus correcte que la respiration. C'est la vapeur d'eau qui transite, nullement l'air.

    Mais bon c'est pas le sujet du post et les certitudes semblent tellement assise du cote de notre nouveau "meilleurs penseur" que je prefere retourner etudier ce que je ne connais pas, une maison en terre et paille, avec un peu de bois pour tenir le tout.

  26. #22
    etpourquoipas

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    Ouvrir les fenêtres la nuit, oui toute la nuit et puis le jour aussi. Non en fait autant supprimer les fenêtres.
    Une aération raisonnable...
    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    Le problème, c'est la perte de chaleur.
    Dans ces déclarations assez confuses (en gros vous préconisez l'ouverture manuelle des fenètres), vous avez dit le mot essentiel: "raisonnable".
    Mais je suis très pessimiste quant à la possibilité d'ouvrir manuellement les fenètres de façon "raisonnable", c'est à dire suffisante pour renouveler l'air et pas trop importante pour ne pas perdre trop de calories.

    Bref, je suis d'accord avec vous qu'il faut un renouvellement d'air "raisonné", c'est à dire calculé, mais je ne suis pas d'accord avec vous sur la façon d'y arriver: manière manuelle en ouvrant les fenêtres.
    Je préfère une VMCSF pilotée à des heures précises: au moins là on règle précisément la quantité d'air évacué et autre chose de très important : on maitrise également l'entrée d'air. C'est à dire qu'on peut faire rentrer l'air à un endroit opposé à la sortie(donc on ventile tout), et on peut également préchauffer l'air entrant par exemple par un puits canadien ce qui participe à la réduction de la perte de calories. Personnellement ma cave sert de puits canadien du pauvre et la VMCSF est pilotée à des heures précises de telle sorte qu'elle consomme environ 10kwh/mois ce qui à mon avis est "raisonnable" en regard du risque encouru si on ne ventile pas(santé des habitants).

  27. #23
    lemat

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    etpourquoipas vous pouvez aussi insuffler l'air préchauffée dans les pièces de vie (surtout les chambres) et laisser sortir librement par les pièce de services (VMI). Cela permet d'avoir un air neuf là où il est necessaire car dans les systèmes à balayages avec une seule entrée d'air, la config de la maison peut ne pas toujours garantir cela. Deplus si le système de préchauffage est une serre, vous pouvez prévoir d'augmenter le débit quand ça tape l'hiver pour charger les masses d'inertie de la maison.

    reste le problème de la régul pour diminuer la ventil quand il fait froid et que le besoin est faible...

  28. #24
    etpourquoipas

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    oui entièrement d'accord avec vous lemat pour les avantages de la VMI et c'est vrai qu'une entrée d'air à un endroit c'est pas forcément top si le canapé est pas trop loin...
    Je suis en rénovation et donc c'est difficile de ramener des gaines partout dans les chambres.
    Et oui comme vous dites la serre ou la véranda est un bon moyen de préchauffage.
    Pour la régul(les heures on/off), j'ai un pilotage en X10 qui évite de tirer des cables. On peut très bien concevoir une régul plus complexe à plusieures vitesses (les vmc simples on gérénalement 2 vitesses, on peut en bricoler d'autres avec d'autres condensateurs) qui tienne compte de capteurs de température...d'humidité...
    Bref avec un minimum d'intelligence de pilotage, sans pour autant se ruiner comme dans le cas d'une vmcdf high tech, on arrive à maîtriser cet aspect "raisonnable" de la ventil.
    Dernier aspect non négligeable: la combinaison du sèchage du linge dans cette ventilation(très efficace si on combine un puits canadien). Si c'est bien fait on se passe de sèche linge.

  29. #25
    ecobio

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par SebMP35 Voir le message
    Salut, ok pour la lecture. tu veux en venir où?

  30. #26
    etpourquoipas

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    Une maison bien isolée à moins besoin de renouvellement d'air. D'où l'idée qu'une ventilation rapportée n'as pas forcément sa place dans une telle maison.
    ok, SI on veut limiter les déperditions calorifiques ALORS il faut en plus de la bonne isolation également songer à minimiser le renouvellement d'air...
    SI on a des matériaux qui laissent passer la vapeur d'eau ALORS on a besoin de moins de renouvellement d'air pour réguler l'humidité car cette régulation se fait au travers des parois.
    Mais, même avec des matériaux laissant passer la vapeur d'eau, il FAUT néanmoins rénouveler l'air à cause des êtres vivants à l'intérieur(oxygène/CO2) et de l'évacuation des polluants.
    D'où la nécéssité du renouvellement "raisonnable" = ni trop, ni trop peu.

  31. #27
    ecobio

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par etpourquoipas Voir le message
    Dans ces déclarations assez confuses (en gros vous préconisez l'ouverture manuelle des fenètres), vous avez dit le mot essentiel: "raisonnable".
    Mais je suis très pessimiste quant à la possibilité d'ouvrir manuellement les fenètres de façon "raisonnable", c'est à dire suffisante pour renouveler l'air et pas trop importante pour ne pas perdre trop de calories.

    Bref, je suis d'accord avec vous qu'il faut un renouvellement d'air "raisonné", c'est à dire calculé, mais je ne suis pas d'accord avec vous sur la façon d'y arriver: manière manuelle en ouvrant les fenêtres.
    Je préfère une VMCSF pilotée à des heures précises: au moins là on règle précisément la quantité d'air évacué et autre chose de très important : on maitrise également l'entrée d'air. C'est à dire qu'on peut faire rentrer l'air à un endroit opposé à la sortie(donc on ventile tout), et on peut également préchauffer l'air entrant par exemple par un puits canadien ce qui participe à la réduction de la perte de calories. Personnellement ma cave sert de puits canadien du pauvre et la VMCSF est pilotée à des heures précises de telle sorte qu'elle consomme environ 10kwh/mois ce qui à mon avis est "raisonnable" en regard du risque encouru si on ne ventile pas(santé des habitants).
    salut, c'est bien possible. Une forme d'habitude, aujourd'hui je suis dans une maison où la vmc ne marche plus. Il s'agit d'un modèle super basique.
    Le bruit en moins, la perte de chaleur en moins.
    De la condensation en plus dans la sdb lors des douches du matin.Vélux légèrement ouvert.
    Cuisine idem, la cuisson du riz se voient sur les carreaux
    Pour autant on ouvre un peu et la situation normale revient rapidement.
    Les odeurs sont plus persistantes.(tabac,bouffe...) mais là non plus pas de quoi paniquer.
    Précision : murs de 50 cm, maison année 50. plutot une bonne inertie. cela fait 2 ans qu'elle est en rade.
    C'est pour ça que j'arrive à cette conclusion. Une maison bien conçue doit pouvoir se passer de VMC.
    Je comprends que ce point de vue agace un peu, mais j'ai une assez mauvaise image de ces machines qui relache la chaleur dehors.(collectifs)
    En revanche je veux bien en savoir plus sur le double flux et le puit canadien.
    A plus tard

  32. #28
    SebMP35

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Citation Envoyé par ecobio Voir le message
    Salut, ok pour la lecture. tu veux en venir où?
    Tu affirmes : "L'impact pollution du système dit "classique ou traditionnel" est en revanche bien plus conséquent.".
    Je te propose un peu de lecture. Cela nuance simplement
    Cela montre aussi que tout n'est pas si simple.

  33. #29
    etpourquoipas

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    Ok, on a progressé: une maison peut se passer de ventilation MECANIQUE (ventilation électrique), si on la ventile par la ventilation naturelle(VNA=assistée).
    Mais en aucun cas elle ne peut se passer de VENTILATION tout court, même avec des parois "perspirantes", "respirantes"...
    La VNA consiste à placer des bouches entrées sorties par où l'air sort "naturellement"...en gros c'est des trous dans les murs, donc question contrôle "raisonné" de la fuite des calories, c'est encore plus difficile à faire! Je ne dis pas que c'est impossible, mais c'est difficile à contrôler en tous les cas plus difficile que si on a un moteur à piloter.

    Si vous prenez une douche, c'est normal qu'il y ait de la condensation sur les carreaux des murs. Le tout est de faire en sorte qu'au bout d'une heure ou deux elle ait disparue pour que des moisissures ne s'installent pas durablement, c'est là qu'une ventilation peut aider.
    Dans la cuisine, là aussi, si vous n'avez pas une hotte puissante (600m3/h), la formation de buée aux fenêtres est inévitable et c'est pareil qu'en salle de bain, ce n'est pas gènant, le tout est de savoir en combien de temps la chose est évacuée.
    Une maison des années 50 pas trop bien isolée...attention: là il faut surveiller le taux d'hygrométrie de votre air interne. Si votre air interne en hiver a une hygrométrie trop importante, vous avez également plus de mal à chauffer votre maison si vous chauffez par l'air. Prenez garde à ne pas avoir de mur qui absorbe de l'humidité provenant de l'extérieur(exemple: mauvais drainage), sinon il vous alimente continuellement l'air interne en humidité, vous avez des moisissures qui se forment...problèmes de santé assurés!
    Les premières VMC apparues sur le marché, avaient pour but d'évacuer l'humidité trop importante de l'air interne des maisons "mal isolées".
    Maintenant que les maisons sont "relativement" bien isolées, en hiver l'air interne n'est plus humide du tout! Au contraire il est trop sec!
    Il n'y a que les exceptions de la douche et de la cuisine, mais ces exceptions génèrent de l'humidité qui n'est que ponctuelle.
    On en fait tout un foin...j'ai observé moi même le taux d'hygrométrie dans une salle de bain après une douche (capteur météo+tracé courbe):le pic d'humidité dure à tout casser 2 heures sans VMC et peut-être une heure avec VMC...pas de quoi fouetter un chat.
    En revanche une maison ancienne, mal isolée, avec des fuites et des murs froids...là il y a risque de condensation de l'eau de l'air chaud interne de façon PERMANENTE et là aussi l'humidité peut s'installer durablement dans le mur avec tout son lot de problèmes.

    Un autre problème typique dans les maisons où la VMC a été arrètée de façon totale:
    - l'air chaud de la cuisine et de la salle de bain remonte dans le conduit de la VMC de façon naturelle
    - SI ce conduit n'est pas isolé du froid externe, ALORS il y a condensation et donc dégoulinage d'eau jusqu'à en bas au niveau de la bouche d'aspiration. Généralement ça donne des oréoles sur le placo au niveau de la bouche d'aspiration.

    Une VMCSF bas de gamme (40 euros) neuve ne fera pas grand bruit en vitesse faible et à condition de la suspendre.
    Il vaut mieux parfois dépenser quelques euros en matos ou énergie si on peut éviter des pépins bien plus sérieux.

    Ceci dit c'est vrai que si vous isolez correctement, ces problèmes d'humidité ne devraient pas perdurer, néanmoins vous devrez ventiler.

    VMCDF et PC: disons que le PC apporte surtout un intéret pour une VMCSF ou une VMI. L'intérêt est moindre pour une VMCDF, bien qu'il existe et en particulier il évite une condensation au niveau du conduit d'air viscié extrait car avec un PC l'air entrant ne descendra pas en dessous d'un minimum de température.
    Si vous avez des problèmes d'humidité dans une maison, le PC assèche l'air. L'idéal est un PC couplé à une serre ou une véranda où l'air est préchauffé.
    Dans ce cas en hiver avec un air externe sec(40%) et froid(0degrés), vous rentrer après préchauffage PC+ serre avec une humidité relative de l'ordre de 20% (cf diagramme de Mollier)...un quasi flux de sèche linge.

  34. #30
    lemat

    Re : VMC simple flux, double flux ou VMI ? Dans un climat océanique

    etpourquoipas je crois que vous avez fait le tour de la question avec brio !

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. VMC double flux silencieuse
    Par cipango dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 41
    Dernier message: 01/03/2010, 08h38
  2. Fenetre + VMC double flux
    Par pharyd dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 29/04/2009, 11h06
  3. Ventilation Simple flux, double flux, intelligente...
    Par Yakuza dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 107
    Dernier message: 16/02/2009, 13h29
  4. vmc double flux dans maison ancienne
    Par don78 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/10/2007, 07h51