Répondre à la discussion
Page 2 sur 89 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 2645

Isolation ouate de cellulose



  1. #31
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose


    ------

    Pour moi, tel que tu me présentes les choses, la température de tes poutres ne change pas vraiment avec ou sans freine-vapeur. Tu ajoutes simplement une barrière contre la diffusion de vapeur, afin d'éviter la condensation.
    Mais selon la composition de tes parois, la diffusion de vapeur peut très bien se faire sans freine vapeur. Il suffit pour cela (c'est une règle abrégée), que le mu intérieur soit 5 fois plus grand que le mu extérieur. Ceci permet de garantir une non condensation. En fait, c'est un peu plus compliqué, et en plus, lorsque l'on parle de combles perdus, on n'est pas exactement à l'extérieur.
    Yoghourt est vraiment très calé la dedans. Il a mis à dispo une feuille de calcul des tensions de vapeur afin de savoir si selon la composition de ta paroi, un freine ou pare vapeur est nécessaire.
    Dans mon message précédent, j'évoquais le fait de laisser la ouate à l'air libre ou de la couvrir d'un plancher bois. Le fait de la couvrir d'un plancher bois peut par exemple changer fondamentalement le besoin d'un freine ou pare vapeur, car si on utilise un OSB dont le mu est de 150 environ, il faudra freiner la diffusion de vapeur avec un mu de 750 environ !
    Pour trouver la feuille de calcul, va voir ce fil : Outils de calculs.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    flo49

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par JanW Voir le message
    C'est surprenant, cette histoire de pare-vapeur. La cellulose est l'isolation par excellence cité partout pour faire des murs perspirants, alors s'il faut mettre un pare-vapeur... Entre autres, JP Oliva insiste pas mal sur l'insensibilité de la cellulose par rapport à l'humidité et propose même de la souffler directement sous un pare-pluie étanche, derrière un freine-vapeur perspirant (La conception Bioclimatique, p. 105). Ampack, fabriquant de pare-vapeur et de freine-vapeur, préconise le freine-vapeur Sisalex500 (Sd de 2m, pas plus, alors que les pare-vapeurs ont un Sd > 1800m) comme idéal avec une isolation en ouate de cellulose.

    En ce qui concerne l'avis technique du CSTB, j'ai celui du Cellisol500 (Avis Technique 20/01-01). Il n'est nullement formel quant à la nécessité d'un pare-vapeur:
    Et puis dans le Dossier technique on trouve :


    Chez moi, je viens de faire isoler deux pièces en ouate de cellulose: 10-14cm de cellulose projetée humide aux murs (~42kg/m3) et 20cm de cellulose insuflée sous rampant (~55kg/m3), avec freine-vapeur très persiprant (Sisalex500) partout. Je ne peux pas encore donner de retour d'expérience, et ce ne sera pas pour tout de suite car même si la cellulose serait mal posée ce sera de toute façon beaucoup mieux qu'avant.

    Je confirme le prix bien plus élevé pour la projection humide qu'en insufflation, mais ce n'est pas à cause de déchets (il n'y en a pas car ce qui tombe par terre on ramasse et repasse dans la machine) ou de la machine (c'est la même), mais parce que c'est une mise en œuvre bien plus longue et délicate. Si on met un freine-vapeur, faire insuffler la cellulose derrière est moins chèr et ca fait beaucoup moins de poussière. Par contre le risque de tassment est plus grand en insufflation verticale car les caissons sont hauts et seule la densité de la cellulose s'y oppose. Pour avoir vu la cellulose projetée humide à l'état sèche (compter au moins une semaine!) je suis sûr et certain qu'elle ne bougera pas. Elle adhère vraiment bien au mur et à l'ossature qui porte le parement intérieur.
    Je souhaiterai que l'on m'éclaire je vais faire construire et je souhaite posée de la ouate de cellulose en panneau de 2x 0.10cm entre chevron en Douglas sur charpente autoportée (sans panne et sans contre chevronnage = gain de place) et ma grande question a force de voir un peu partout des avis qui diverge faut-il un pare vapeur? oui ou non sachant que sous ma couverture j'ai un pare pluie en laine de bois et un contre lattage pour avoir une bonne ventilation sous toiture. Merci et éclairer moi Flo

  4. #33
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour.

    Une reponse rapide : pare-vapeur/frein-vapeur en toiture. Je n'ai pas refait les calculs pour chez moi. Mais toute sles solutions de toitures utilisent systematiquement le pare-pluie au-dessus et un freine-vapeur en dessous.

    Sinon, meme dans ta config de charpente, si tu mets la ouate sur les chevron, tu gagneras encore de la place ... et en qualite d'isolation (plus de ponts).

  5. #34
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par MadMac Voir le message
    Bonjour.

    Une reponse rapide : pare-vapeur/frein-vapeur en toiture. Je n'ai pas refait les calculs pour chez moi. Mais toute sles solutions de toitures utilisent systematiquement le pare-pluie au-dessus et un freine-vapeur en dessous.

    Sinon, meme dans ta config de charpente, si tu mets la ouate sur les chevron, tu gagneras encore de la place ... et en qualite d'isolation (plus de ponts).
    D'après ce que j'ai compris du problème de Jalna, qui sera le même que le mien a priori, c'est une isolation du plancher des combles perdus, pas de la toiture. En gros, les combles ne sont pas isolés, seule la partie habitable l'est. J'ai bien compris ?

  6. #35
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Oups ! Alors c'est moi qu'est rien compris (enfin lu trop vite).

    Ceci etant, est-ce que les combles predus sont suffisamment ventiles pour evacuer la vapeur d'eau qui filtrerait d'une isolation perpisrante comme ca ?

    Parce que si ca finit avec de la ouate humide sur le dessus dans les combles, ca aide pas trop nan

  7. #36
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par MadMac Voir le message
    Oups ! Alors c'est moi qu'est rien compris (enfin lu trop vite).

    Ceci etant, est-ce que les combles predus sont suffisamment ventiles pour evacuer la vapeur d'eau qui filtrerait d'une isolation perpisrante comme ca ?

    Parce que si ca finit avec de la ouate humide sur le dessus dans les combles, ca aide pas trop nan
    C'est exactement ce que je crains. Les maisons neuves sont à mon avis relativement soignées au niveau de l'étanchéité, y compris pour des combles perdus.
    Par ailleurs, je voulais souligner le fait qu'un plancher bois placé sur la ouate pourrait amener de la condensation à l'intérieur des caissons de ouate ce qui augmente les risques. Dans le cas de caisson libres, la condensation aura tendance à se faire sur la charpente. Qu'en pensez-vous ?

  8. Publicité
  9. #37
    Jalna

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    D'après ce que j'ai compris du problème de Jalna, qui sera le même que le mien a priori, c'est une isolation du plancher des combles perdus, pas de la toiture. En gros, les combles ne sont pas isolés, seule la partie habitable l'est. J'ai bien compris ?
    C'est exactement ça! Sauf que dans mon cas, c'est pas du neuf, donc dans les combles il y a une bonne hauteur sous charpente et que ca semble assez bien ventilé. Note que ça changera peut-être le jour ou je referais ma toiture!

    Et comme Pillou l'a très bien résumé, je me demande quels sont les conséquences de mettre un plancher sur de la cellulose épandue... Ca serait vraiment dommage de voir pourrir une belle charpente de plus de 100 ans.
    Dernière modification par Jalna ; 22/09/2006 à 05h57.

  10. #38
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Jalna Voir le message
    C'est exactement ça! Sauf que dans mon cas, c'est pas du neuf, donc dans les combles il y a une bonne hauteur sous charpente et que ca semble assez bien ventilé. Note que ça changera peut-être le jour ou je referais ma toiture!

    Et comme Pillou l'a très bien résumé, je me demande quels sont les conséquences de mettre un plancher sur de la cellulose épandue... Ca serait vraiment dommage de voir pourrir une belle charpente de plus de 100 ans.
    Je crois qu'il faudait inviter rbobeda ou Yoghourt sur cette discussion

  11. #39
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Juste par curiosite pour voir si je peux fiare les calculs, vous pouvez me donner :

    Temperature interieure (donc de la piece sous les combles)
    Temperature exterieure (donc des combles)
    Humidite de la piece : 65% on va dire
    Humidite des combles : 80+ , peut-etre 85%
    Et puis la composition du plancher/plafond.

    Si j'ai bien compris ca ferait, du bas vers le haut:
    -plafond de la piece (placo ? recouvert de quoi ?, BA10 ou 13)
    -lambourde/polystirene ? (quelle epaisseur et extrude ou expanse ?)
    -cellulose en vrac (quelle epaisseur ?)
    -puis rien ou un plancher en OSB (quel epaisseur).

  12. #40
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par MadMac Voir le message
    Juste par curiosite pour voir si je peux fiare les calculs, vous pouvez me donner :

    Temperature interieure (donc de la piece sous les combles)
    Temperature exterieure (donc des combles)
    Humidite de la piece : 65% on va dire
    Humidite des combles : 80+ , peut-etre 85%
    Et puis la composition du plancher/plafond.

    Si j'ai bien compris ca ferait, du bas vers le haut:
    -plafond de la piece (placo ? recouvert de quoi ?, BA10 ou 13)
    -lambourde/polystirene ? (quelle epaisseur et extrude ou expanse ?)
    -cellulose en vrac (quelle epaisseur ?)
    -puis rien ou un plancher en OSB (quel epaisseur).
    Ca c'est la composition de Jalna à priori.

    Eh eh !!! je vois que tu disposes de temps... ma composition serait qu'en à moi :
    - plafond de la pièce en lambris (pièce à 19°C)
    - lame d'air 2cm (ou 4cm)
    - Lambourde (remplissage ouate en vrac) sur 30cm
    - rien ou OSB (T° comble inconnue... )

  13. #41
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Philou: Je suis, mais suis trop pris pour répondre chiffres à l'appui. Il "suffirait" de faire mumuse avec l'onglet "comble froide" de ma feuille de calcul.
    Pour un avis pratique, faudra attendre que je fasse des tests chez moi cet hiver avec thermomètre et hygromètre...

  14. #42
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Philou: Je suis, mais suis trop pris pour répondre chiffres à l'appui. Il "suffirait" de faire mumuse avec l'onglet "comble froide" de ma feuille de calcul.
    Eh Eh, on en est tous là je vois. J'essayerai de regarder ce week-end. Merci qu'en même.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  15. Publicité
  16. #43
    Jalna

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Ca c'est la composition de Jalna à priori.
    Non, pas exactement. De bas en haut, ma structure est la suivante:
    - plâtre : 0,5 cm
    - brique plâtrière : 4 cm
    - lame d'air: 5 cm
    - bois : 2.5 cm
    - poutres + cellulose : 10 cm (eventuellement plus)
    - bois : 3.5 cm

    J'ai bien regardé la feuille de calcul, onglet comble froide... ça m'a l'air extêmement bien fait et détaillé mais moi je ne suis pas doué avec les chiffres... je dois avouer que j'ai un peu de mal...

  17. #44
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Philou:

    J'ai mis ceci dans mon site :
    lambris 2cms lambda 0.12, mu 2
    lame air 2cms lambda 0.13 mu 1
    ouate 30cms lamdba 0.039 mu 1.5

    Pour la ouate j'ai compte un malus a 0.8 en supposant un plancher sur solive bois. Le 0.8 c'est vraiment pour forcer le cas, parce qu'il n'y a pas tant que ca de perte dans cette configuration.

    Ensuite, avec 19° int et 65% humidite, meme en etant bourrin a fond avec 5° dans les combles et 95% d'humidite (du style tu prends ta douche ecossaise la haut ), ca ne trempouille pas.

    J'essaie de me trouver 5 minutes ce week-end pour faire l'autre calcul. Mais je pense pas qu'il y aie de probleme dans ta config sans plancher haut.

  18. #45
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par MadMac Voir le message
    Philou:

    J'ai mis ceci dans mon site :
    lambris 2cms lambda 0.12, mu 2
    lame air 2cms lambda 0.13 mu 1
    ouate 30cms lamdba 0.039 mu 1.5

    Pour la ouate j'ai compte un malus a 0.8 en supposant un plancher sur solive bois. Le 0.8 c'est vraiment pour forcer le cas, parce qu'il n'y a pas tant que ca de perte dans cette configuration.

    Ensuite, avec 19° int et 65% humidite, meme en etant bourrin a fond avec 5° dans les combles et 95% d'humidite (du style tu prends ta douche ecossaise la haut ), ca ne trempouille pas.

    J'essaie de me trouver 5 minutes ce week-end pour faire l'autre calcul. Mais je pense pas qu'il y aie de probleme dans ta config sans plancher haut.
    Merci, t'es un chou...
    Au pire, je ferme pas le plancher complètement, je mets juste quelques planches pour marcher tranquilos dessus sans passer dans la plafond...
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  19. #46
    Linn

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour
    J'ai tout lu avec attention mais je m'interroge toujours sur un point. Peut-être que quelqu'un aura la gentillesse de m'éclairer
    J'envisage de construire avec des modules bois: en gros deux panneaux de bois massifs, entre lesquels le constructeur insuffle l'isolation en cellulose (env 10-14 cm). Les différents posts semblent plutôt parler de cellulose projettée humide pour les murs, or ici ce sera sec. Est-ce une bonne solution pour les murs? Y a-t-il risque de tassement? Sinon, peut-on envisager un autre isolant pour remplir les caissons? Le problème est qu'ils seront livrés tels quels, on ne peut donc pas utiliser de panneaux. Il faut quelque chose que l'on puisse déverser ou insuffler dedans et qui ne se tassent pas. Quelqu'un a-t-il une idée?

  20. #47
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour Linn.

    Certains fabricants de ouate ont un procede qui fait qu'il n'y a pas de tassement en pose murale, si on respecte la densite bien sur.

    Et ca tombe bien pour toi, si tu veux plus d'information, il y a un fournisseur de ouate dans ce style a Dambach la ville

  21. #48
    Linn

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Merci, je téléphonerai la semaine prochaine (j'imagine que c'est celui que tu as indiqué dans l'annuaire?)

  22. Publicité
  23. #49
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Linn Voir le message
    Merci, je téléphonerai la semaine prochaine (j'imagine que c'est celui que tu as indiqué dans l'annuaire?)
    Je connais personnellement le vendeur (Jean-Louis). Tu peux lui dire que tu appelles de ma part, je dois aussi le rappeler à propos de son devis pour ma maison.
    Il faut souligner que ce n'est pas le moins cher des fournisseurs, mais pour la ouate en vrac, il est compétitif (si tu veux mon devis, je te l'envoies par mail, fait moi signe).
    De ce que j'ai compris pour la ouate insufflée, c'est la densité qui évite le tassement (55kg/m3 mini ?).
    Mais Linn, j'ai dû mal comprendre : ton constructeur fourni la double paroi massive vide ou remplie d'ouate ? (ce sont des doubles madriers croisés empilés ?).

  24. #50
    Linn

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Merci Philou, je dirai que je viens de ta part. Je pense que je vais carrément me déplacer, j'ai aussi des questions concernant l'isolation du sous sol qui sera enterré.
    Pour les murs, je parle bien de ouate insufflée, et non pas déversée en vrac.

    Pour les modules, ils sont fabriqués en usine. Ce sont deux panneaux de bois collés, comme des planches, d'environ 22 mm, avec du vide entre, et une espèce d'entretoise pour la rigidité. Ils arrivent vides et c'est un charpentier qui les monte, comme un lego (les caissons font environ 1m x 40 cm). Après, on insuffle la ouate, et il y a encore une isolation extérieure dont on peut choisir l'épaisseur (mais on paye plus cher si on augmente l'épaisseur, hé hé). Le constructeur s'occupe de tout, y compris la couverture, zinguerie, crépi ou bardage. Ce n'est pas une structure poteau-poutre, selon lui, toutes les parois sont porteuses. Mais j'ai un doute sur l'utilisation de ouate insufflé dans des parois verticales. Si je met le paquet dans l'isolation, je ne veux pas que cela se tasse! Et s'il faut une technique particulière pour les parois verticales, je dirai au constructeur de ne pas le faire, et je ferai intervenir quelqu'un d'autre.
    Dernière modification par Linn ; 19/11/2006 à 09h34.

  25. #51
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    ...
    De ce que j'ai compris pour la ouate insufflée, c'est la densité qui évite le tassement (55kg/m3 mini ?).
    Oui c'est tout a fait ca. Apres il faut voir comment on peut verifier cette densite. Soit on "sait" poser et on a confiance avec la densite qu'on atteint. Soit il faut mesurer. Ca ne parait pas infaisable mais assez poussiereux comme histoire avec de la ouate

  26. #52
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Linn Voir le message
    Merci Philou, je dirai que je viens de ta part. Je pense que je vais carrément me déplacer, j'ai aussi des questions concernant l'isolation du sous sol qui sera enterré.
    Linn, tu es déjà allée à Dambach ? J'ai appelé Jean-Louis ce soir, et il m'a encore conseillé la ouate insufflée, pas seulement par sa boite la fabrique, mais c'est ce qu'il mettrait si c'était à refaire pour lui. Il a construit sa MOB (lui-même comme un grand, ancien menuisier qu'il est), et avait isolé à l'époque en panneaux de laine de bois ou de cellulose, avec puit canadien, PDM et VMC DF, et tout et tout. Ce n'est pas qu'un vendeur, c'est aussi un bio-convaincu.
    Tu peux vraiment y aller en confiance. En plus, la machine à insuffler, il la loue, ce qui apporte tout l'intérêt de ce mode d'isolation : facilité de mise en oeuvre, surtout dans ton cas ou les caissons sont déjà entièrement montés, et gain de temps et d'argent si tu le fais toi même. Je réalise de plus en plus que les découpes à gogo avec mes plaques de laine de bois vont me donner du fil à retordre. Bah... on fera mieux la prochaine fois.

  27. #53
    Linn

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Salut philou67
    Je vais aller à Dambach cette après midi, et je demanderai Jean Louis. J'espère qu'il pourra me conseiller, d'après ce que tu dis, il s'y connaît. Retour d'infos dès que j'aurai le temps!
    En ce qui me concerne, on fait du mieux qu'on peut, mais il n'y aura pas de prochaine fois, alors faut pas se planter!

  28. #54
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Linn Voir le message
    En ce qui me concerne, on fait du mieux qu'on peut, mais il n'y aura pas de prochaine fois, alors faut pas se planter!
    Bah, j'ai dis ça pour rire (même si j'y crois, l'espoir fait vivre, et si c'est pas pour moi, ce sera pour ma fille)... en plus, qui sait de quoi sera fait l'avenir ???
    Bon courage... le plus dur c'est le premier chèque et la signature, après tout roule (nan, je déconne)

  29. Publicité
  30. #55
    Korriged

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    J'ai appelé Jean-Louis ce soir, et il m'a encore conseillé la ouate insufflée
    Peux-tu nous dire pourquoi il conseille la ouate insufflée à de la ouate en panneaux ?
    Parce que ça nécessite un professionnel pour la pose ?
    A priori il y aurait pas mal de doutes quant à la répartition uniforme de la cellulose insufflée dans les murs, on moins avec les panneaux on sait ce qu'on fait... non ?

    Sinon, quand on met de la cellulose pour isoler le plafond, il faut mettre des plaques style OSB en-dessous des solives, pour supporter le poids, non ?
    Du placo ne suffirait jamais...

    Merci

  31. #56
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Ben justement, cela ne semble pas si compliqué, dès lors que tu as la machine (qu'il loue). Je suis en train de revoir toute mon isolation pour passer en ouate insufflée (au lieu de laine de bois en panneau). L'insufflation me permet d'atteindre 45kg/m3 (40kg/m3 minimum pour éviter le tassement selon JP Oliva).

    JL m'a expliqué la mise en oeuvre hier : on installe le pare/frein-vapeur armé sous les rampants ou solive ou sur les ossatures bois. Ensuite, on pratique une ouverture à 20cm en partant du haut, et on glisse le tube au fond. Ensuite, on prépare la quantité de ouate à insuffler selon le volume du caisson, et on insuffle en remontant. On finit en insufflant la partie en haut. On bouche le trou avec du pare-vapeur scotché.

    L'atout et d'éviter les découpes des plaques qui seront nombreuses dans mon cas, car aucune ossature ne possède la dimension de la largeur des panneaux. Ces découpes engendrent beaucoup de joints, avec des risques potentiels de ponts thermiques (certes, les laines sont souples, mais les espaces sont parfois difficiles d'accès comme les angles de mes ossatures par exemple).

    Les avantages avancés sont les suivants :
    - économique si on insuffle soit-même (j'arrive à diminuer le budget isolation de 35% en gardant le même R, voir en l'augmentant et en perdant de 1/2h à 1h de déphasage)
    - facile à réaliser
    - gain de temps
    - supprime les risques de ponts thermiques
    Le coût de la machine est de 120€/jour. Normalement, 2 jours suffisent (j'ai prévu 3j car je suis un bleu).

    A priori, le pare/frein vapeur est armé et supporte le poids de la ouate. Dans mon cas, il y aura toujours un contre-lattage devant pour supporter la finition.

    J'en profite pour demander l'avis de la communauté : dois-je troquer ma laine de bois (50kg/m3, 7300€) contre ma ouate insufflée (45kg/m3, 4800€) ?

  32. #57
    Blakewood

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour,

    Je viens de suivre une formation d'insufflation de ouate de cellulose en Belgique il y à peu.

    J'ai été plus que convaincu de ce système...dans certaines conditions.

    Pour l'isolation en rampants dans la rénovation par exemple, c'est l'idéal.

    Dans le neuf en isolation médiane, maison ossature bois, cela s'avère très à propos.

    Par contre avant de poursuivre ma prose...(je ne veux pas du tout concurrencé r17777, lol) Il me parait "dangereux" de confier à des particulier le soin d'insuffler eux même la ouate. Pour m'être essayé à l'insufflation, il y à un coup de main à prendre, qui certe s'acquiert plus ou moins vite selon les personnes, mais qui nécéssite une quantité d'insufflation de l'ordre de 500 sacs de 14 kg pour maîtriser la technique parfaitement.

    C'est surtout vrai pour des caissons fermés en panneaux, car on ne peut visualiser la quantité de ouate insufflée.

    Ce qu'au contraire permet l'insufflation derrière un frein vapeur translucide armé, on visualise la ouate et on peut contrôlé la densité au toucher.

    La fonction du frein vapeur, hormis la régulation de la transmission de la vapeur, c'est la parfaite étanchéité à l'air, élément déterminant de la qualité thermique de l'isolation.

    La technique de l'insufflation derrière un frein vapeur permet de visualiser cette étanchéité (fuite de ouate aux endroits non étanchés !)

    Pour ce qui est des risques de tassements, si la densité est respecté, il n'y à aucun risque.

    L'entreprise Belge pratique cette méthode depuis 15 ans, vérifié par caméra thermique sur certaines réalisations.

    L'énergie grise pour la fabrication de la ouate est la plus faible des isolants.

    Un bémol tout de même, étant réalisé à partir de journeaux essentiellemnt, eux même étant fait à partir de papiers recylcés, la qualité de la fibre se trouve diminuée. D'autre part la diminution des tirage de journeaux, grâce à l'Internet, limitera la ressource...
    Bien qu'en Bretagne par exemple, la forêt étant sous exploité, on pourrai envisager une valorisation des bois pour en fabriquer localement...

    Bref pour résumer, isolant écologique, thermiquement très performant, hiver et été, économiquement très intéressant, phoniquement performant aussi.

    Par contre, je reste persuadé qu'une mise en oeuvre par des professionnels, pour un résultat assuré, est de rigueur.
    La préparation, pare pluie, tasseaux, frein vapeur, étanchéité à l'air, après explications peut être faite par le client, gain financier important. La pose par un professionnel pouvant aller de 9 euros du m2 à 18 euros du m2 selon les conditions.

    La méthode sèche me parrait la plus adapter aux conditions courantes, sous toiture, murs. La solution humide nécéssitant plus de temps de main d'oeuvre, nettoyage du surplus, temps de séchage...sauf en flocage sous bacs acier par exemple, pour les problèmes de condensation.

    Voilà, j'en termine en espérant avoir fait le tour...

    @+

  33. #58
    angora

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour Philou67

    A priori, le pare/frein vapeur est armé et supporte le poids de la ouate. Dans mon cas, il y aura toujours un contre-lattage devant pour supporter la finition.

    Es-tu sur que la pression apportée par la machine à insuffluer ne va par déchirer le freine vapeur ?
    Lors d'une discussion avec un négociant de ouate de cellulose, celui-ci m'a déconseiller l'application que tu indiques. Il préconise de remplacer le freine vapeur par un parement rigide. Tiens nous au courant car cela m'intéresse vivement.

  34. #59
    Blakewood

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par angora Voir le message
    Bonjour Philou67

    A priori, le pare/frein vapeur est armé et supporte le poids de la ouate. Dans mon cas, il y aura toujours un contre-lattage devant pour supporter la finition.

    Es-tu sur que la pression apportée par la machine à insuffluer ne va par déchirer le freine vapeur ?
    Lors d'une discussion avec un négociant de ouate de cellulose, celui-ci m'a déconseiller l'application que tu indiques. Il préconise de remplacer le freine vapeur par un parement rigide. Tiens nous au courant car cela m'intéresse vivement.
    Euh... visiblement tu t'adresses à Philou67

    Mais je me permet de répondre concernant le frein vapeur armé...avant d'arriver à le déchirer il faudra s'endormir sur la souffleuse, il semble plus facile d'éclater un frein vapeur papier du genre Proclima qu'un frein vapeur armé type Thermofloc qui à de plus une certaine élasticité.

    Mais je ne suis pas sectaire en marque, le Proclima Intello qui en plus modifie sa capacité d'absorbtion en fonction de l'hygrométrie ambiante est aussi armé et un peu élastique

  35. #60
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Blakewood Voir le message
    Je viens de suivre une formation d'insufflation de ouate de cellulose en Belgique il y à peu.
    Par curiosité, ça coute combien, une formation de base?

    Pour l'isolation en rampants dans la rénovation par exemple, c'est l'idéal.
    Idéal me seemble un mot un peu trop fort.
    Le coût et le boulot des caissons en rénovation, c'est pas rien...

    Il me parait "dangereux" de confier à des particuliers le soin d'insuffler eux même la ouate.
    Un pote a insufflé quelques murs lui-même (FV armé mais opaque). Son commentaire: "dur dur..."
    Ca rejoint ce que tu dis.
    Il a aussi fait un peu de soufflage. "Fastoche!"

    La fonction du frein vapeur, hormis la régulation de la transmission de la vapeur, c'est la parfaite étanchéité à l'air, élément déterminant de la qualité thermique de l'isolation.
    A moins de choisir un FV à perméance variable, ça freine (comme les pare-vapeurs usuels) mais ne régule pas.

    L'entreprise Belge pratique cette méthode depuis 15 ans, vérifié par caméra thermique sur certaines réalisations.
    Les images sont-elles dispo? Ca pourrait être instructif

    L'énergie grise pour la fabrication de la ouate est la plus faible des isolants.
    Des isolants commerciaux, tu veux dire. A comparer avec le liège...
    En isolant non commercial, y'a la paille. Difficile d'obtenir une énergie grise plus faible (à moins de la faire venir de Chine en A380, évidemment).

    Bien qu'en Bretagne par exemple, la forêt étant sous exploité, on pourrai envisager une valorisation des bois pour en fabriquer localement...
    Faire du bois pour faire du papier pour faire de la ouate de cellulose, c'est pas du tout le même bilan écologique et en énergie grise. Autant faire du bois pour faire de l'isolant (fibre de bois).

    La préparation, pare pluie, tasseaux, frein vapeur, étanchéité à l'air, après explications peut être faite par le client, gain financier important. La pose par un professionnel pouvant aller de 9 euros du m2 à 18 euros du m2 selon les conditions.
    C'est un tarif de main d'oeuvre ou un tarif produit+pose? Auquel cas, quelle est l'épaisseur?

    A+
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

Page 2 sur 89 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Isolation Combles Ouate de cellulose? pare/frein vapeur ?
    Par PatriceP dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/01/2015, 14h07
  2. avis isolation mixte laine de bois ouate cellulose
    Par The_r2 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/08/2008, 11h59
  3. Isolation à la ouate de cellulose
    Par felderiki dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/03/2008, 15h01
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison