Répondre à la discussion
Page 3 sur 10 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 274

Comment alléger et nourrir le terrain?



  1. #61
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par roland59 Voir le message
    Ben, Bonjour, Did,
    J'en apprends des choses intéressantes.
    TU ne vas sans doute pas me croire, mais ici IL NE PLEUT PAS!!!!!!!!!!!!!!!Enfin très rarement...
    Je vois Dunkerque !!! Alors je te crie : inutile d'arroser... Mais cela me revient, tu as déménagé !!!!!!!!!!!!!!

    Pour l'instant, soit "écolo". Fixe avec le filet et attends les pluies. Il doit quand même y en avoir (à l'automne, au printemps)... J'ai vécu quelques années dans le midi...

    Et raison de plus pour "couvrir deux fois" et maintenir couvert...

    Plutôt que d'arroser matin et soir, je te proposerai de mettre des lignes de goutte-à-goutte et d'arroser beaucoup moins souvent mais plus : sous chaque goutteur, sous terre, il va se former une sorte de zone humide en forme de "bulbe". Les racines vont s'enterrer plus. Elles exploreront un volum beaucoup plus important. Moins d'eau s'évaporera en surface ! Ce sera bénéfice de tous les cotés...

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message
    une petite précision sur la cendre: ce sont les carbonates (Calcium et Magnesium) qui rendent la cendre alcanine.
    Tu as lu ça où ????

    Les carbonates (CO3-- ; je suis désolé, je ne peux pas mettre cela en indice comme il faudrait) sont les ions négatifs qui "s'accouple" avec le calcium ou le magnésium dans le calcaire ou les marnes...

    Mais ce n'est pas CO3-- qui est en cause dans l'alcalinisation. C'est Ca++ ou Mg++...

    L'ion hydrogénocarbonate (HCO3-) est même ce qui donne son "piquant" aux eaux gazeuses, du fait de sa légère acidité.

    La confusion vient sans doute du fait que le calcaire ou les marnes étant des "carbonates de calcium ou de magnésium", sont utilisés pour "chauler", donc lutter contre l’acidité. Mais pour les pédologue, c'est Ca++ et Mg++ qui comptent !!! Pas CO3--.

    Et dans les cendres, CO3-- a été brulé depuis longtemps ! Les minéraux sont généralement sous forme d'oxydes.

    Tu sais sans doute que quand on chauffe le carbonate de calcium (calcaire), on obtient de la chaux (CaO) - oxyde de calcium. Le carbonate se dégage sous forme de CO² !!!

    Composition des cendres selon Wikipédia :

    On peut considérer que les éléments métalliques oxydés qui constituent les cendres de bois sont en majorité basiques ou alcalines avec dans le cas des foyers de chaufferies-bois :

    17 à 33 % de calcium,
    2 à 6 % de potasse ([exprimée en [oxyde de potassium]]),
    2,5 à 4,6 % de magnésium (exprimé sous forme de MgO),
    1 à 6 % de phosphore (exprimé sous forme de P2O5),
    3 % au total d'oxydes tels que : oxyde de fer, oxyde de manganèse. Les oxydes de calcium, de potassium et de sodium sont des bases fortes.


    Malheureusement, beaucoup de sources de vulgarisation sont un peu légères en connaissances scientifique,s ce qui conduit à "tout mélanger". Et en "mélangeant" un peu tout, on finit avec du "n'importe quoi !"...

    Sur ce point, je corrige ta source.

  4. #63
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message

    A noter, la prairie n'a normalement pas besoin d'apport d'azote car celui-ci est capté de l'air par des micro-organismes qui le transforment en azote organique, qui sera assimilable par les plantes au final. Le premier élément naturel limitant la croissance en milieu naturel est le phosphore, sa charge négative le rendant lessivable (le sol est chargé négativement aussi...). Cet élément qui part à la rivière puis à la mer, c'est une catastrophe de l'agriculture moderne car il est assez rare et difficile à récupérer une fois en mer.
    La première source d'azote d'une prairie naturelle non fertilisée sont les légumineuses : trèfle, lupuline, lottier, etc... Elles hébergent dans les nodosités de leurs racines des bactéries du genre Rhizobium (je précise, pas pour étaler ma science, mais pour éviter des discussions inutiles), en symbiose (les plantes leur donnent l'énergie), qui fixent l'azote gazeux de l'air (du sol, d'où l'importance de l'aération, des vers...).

    Et il y a, en effet, d'autres bactéries libres (non symbiotiques), du genre Azotobacter, qui sont dites "rhizosphériques" (elles vivent dans un film proche des racines, dans lesquels les racines exsude des éléments organiques servant de nourriture à ces bactéries). Elles fixent aussi l'azote libre de l'air...

    Nous sommes d'accord sur l'élément limitant, mais pour les mêmes raisons. Là encore, tes sources ne sont pas fiables : le P (phosphore) est fortement retenu dans le sol, contrairement aux nitrates (bien qu'étant en effet un ion négatif !). En revanche, il a la déplorable habitude de "rétrograder", c'est-à-dire devenir inassimilable. En particulier dans les sols alcalins (et cela nous ramène vers les apports de cendres si les sols ne sont pas acides !). Il s'insolubilise alors. Les ions peuvent aussi se "glisser" entre les feuillets des particules d'argiles et "disparaitre".

    Ce sont les champignons, et en particulier les mycorhizes (champignons associés aux racines des plantes) qui sont de remarquables extracteurs de minéraux et notamment de Phosphore. D'où l'importance d'apports ligneux (comme le BRF).

    Pour le reste, nous sommes d'accord. En particulier sur la vitesse à laquelle on peut "restaurer" un sol avec des apports massifs de matière sorganiques, si elles sont permanentes et bien conduites.

    A ma connaissance, elles en fixent moins (sans doute parce qu'elles sont moins bien nourries ?).

  5. #64
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message

    Bref, le paillage au foin est un très bon compromis, à condition qu'il ne soit pas couper trop sec dans l'idéal, c'est à dire au moment de la floraison par exemple (ce qui évite d'avoir trop de graines). De cette façon il y a encore assez d'azote dedans pou ne pas donner "faim" au sol.
    Là, je parle de mon expérience. Il ne s'agit pas, contrairement aux deux posts précédents, de connaissances scientifiques livresques ou wikipediatesques.

    Je recommande le foin coupé "assez vieux", donc assez cellulosique (fin juillet chez nous). Il reste suffisamment riche pour éviter la fameuse "faim d'azote", qui se produit avec la paille ou avec le BRF. Ne pas oublier qu'un foin nourrit sa vache. Pas la paille !

    A noter : cela ne se produit que la première année. S'établit ensuite un "roulement" entre azote libéré par la matière qui se décompose et celui "emprunté" pour la décomposition... Après 2 ou 3 ans de "montée en charge", on est dans un régime stable, en équilibre...

    Plus jeune, le foin se décompose trop vite pour jouer tous les rôles que je lui assigne !

    Si on veut jardiner sans aucun travail du sol, il faut que la terre reste couverte tout le temps. Donc que le foin dure et en se décompose pas trop vite.

    Je recherche donc un compromis entre ces deux choses : assez d'azote pour éviter la faim mais aussi décomposition suffisamment lente pour que ma couche mise en fin d'automne / entrée de l'hiver dure jusqu'à l'été suivant ! Ainsi, pas de bêche, pas de pioche, pas de binette ! Juste le panier pour récolter !

    C'est bien un compromis que je fais, en raisonnant globalement !

    Enfin les graines, c'est un parfait faux débat : je déroule mon foin dans une prairie, que je convertis au jardinage dès le printemps suivant. Il y a bien sûr de smillions de graines au m², accumulées années après années, depuis le temps. En rajouter 100 000 n'est pas un sujet pour moi. Le tout, c'est que le sol reste TOUJOURS couvert ! Je sais, cela décoiffe certains.

    Là, cela n'est écrit nul part. C'est documenté photos à l'appui, sans aucun trucage, sur éconologie : http://forums.econologie.com/jardine...e-vt13846.html

  6. #65
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message

    Cet élément qui part à la rivière puis à la mer, c'est une catastrophe de l'agriculture moderne car il est assez rare et difficile à récupérer une fois en mer.
    Je crains qu'il n'y ait confusion avec les nitrates, qui sont, en effet, une catastrophe. Dans les nappes d'eau (toxiques). Dans la mer (algues vertes). Et parce qu'on les remplace par des nitrates de synthèse, à partir d'énergies fossiles, qui réchauffent la planète [1 kg d'engrais azoté = 3 l de pétrole ou équivalent en gaz naturel].

    Les phosphates sont d'origine minière. Les mines vont s'épuiser assez rapidement, au rythme actuel. Donc cette agriculture (même "bio", car elle utilise des phophates naturels), n'est pas durable !

  7. #66
    roland59

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Re...
    NON, NON, ET ReNON!! Ici (c'est sans doute une zone particulière) MAIS IL NE PLEUT JAMAIS!!! Tu peux me croire quand je te dis 4 ou 5 jours par an (hormis les orages; mais ils vont dans la montagne...)Il ne pleut pas.
    Je vais (dès demain ou après deamin) réccupérer des feuilles de platane et les disposer ans le jardin et les arrosr de suite (je fais bien?)
    Merci

  8. Publicité
  9. #67
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Et bien çà alors !!!

    Je ne connaissais pas ce coin de désert en France !

    Donc oui, si c'est comme ça, tu arroses. Plutôt beaucoup et de temps en temps... Il faut mouiller le sol aussi, sur une profondeur suffisante, si tu veux que les êtres vivants - champignons, bactéries, vers de terre... - du sol "travaillent". Sans eau, pas de vie. On déshydrate les aliments pour les conserver...

    Je serais intéressé par quelques photos (par "mp") pour imaginer mieux la situation.

    As-tu des réserves d'eau ???

  10. #68
    poloassalili

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    dans la cendre, le Calcium est bien la première source d'alcalinité, mais je me suis trompé en effet, elle est d'abord sous forme d'oxyde. c'est ça qui "brûle" le sol. Ce n'est qu'ensuite que le CaCO3 se forme (enfin je crois)
    en deux la potasse puis l'oxyde de Magnesium

    tu as bien cité les sources principales d'azote "naturel": légumineuses qui fonctionnent par symbiose mais il y a d'autres micro-organismes dont les bactéries qui travaillent aussi.

    Les champignons ont eux aussi un rôle majeur et sont même une sorte d'extension (parfois gigantesque!!!) du système racinaire des plantes auxquels ils s'accrochent pour leur arracher ce dont ils ont besoin (et les plantes se servent en retour)

    Dans le BRF, il est précisé dans les "manuels" qu'au départ il y a une faim d'azote possible mais que ensuite, l'azote organique est synthétisé par des micro-organismes qui se sont massivement dans le terreau fertile

  11. #69
    roland59

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Et Bonjour,
    Non, je n'ai pas de réserve d'eau (de où viendrait elle...?)
    si tu veux/peux, donne moi ton adresse mail par mp, quel genre de photo t'intéresserait il (a part la mienne, évidemment....lol)?

  12. #70
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message
    dans la cendre, le Calcium est bien la première source d'alcalinité, mais je me suis trompé en effet, elle est d'abord sous forme d'oxyde. c'est ça qui "brûle" le sol. Ce n'est qu'ensuite que le CaCO3 se forme (enfin je crois)
    en deux la potasse puis l'oxyde de Magnesium

    tu as bien cité les sources principales d'azote "naturel": légumineuses qui fonctionnent par symbiose mais il y a d'autres micro-organismes dont les bactéries qui travaillent aussi.

    Les champignons ont eux aussi un rôle majeur et sont même une sorte d'extension (parfois gigantesque!!!) du système racinaire des plantes auxquels ils s'accrochent pour leur arracher ce dont ils ont besoin (et les plantes se servent en retour)

    Dans le BRF, il est précisé dans les "manuels" qu'au départ il y a une faim d'azote possible mais que ensuite, l'azote organique est synthétisé par des micro-organismes qui se sont massivement dans le terreau fertile
    Si cela ne te vexe pas, je veux bien t'éclairer un peu (un peu plus que les lecteurs) :

    - les cendres, nous sommes donc d'accord, le calcium est sous forme de chaux : Ca0 ; dans le sol, cela devient des ions Ca++ ; neutralisés par des ions hydroxydes OH- ; donc, dans le sol, ce serait Ca(OH)2... Hydroxyde de calcium ou "chaux éteinte"... [comme on dit NaCl pour le sel de cuisine, qui, une fois dissous dans l'eau, est des ions Na+ et autant d'ions Cl-, libres tous deux...]

    - j'ai cité les Azotobacters, qui sont des bactéries libres du sol, non symbiotiques, fixatrices d'azote ; dans nos sols, cette fixation est moins importante que celle des légumineuses par voie symbiotique ( bactéries symbiotiques du genre Rhizobium) ; il existe d'autres espèces de bactéries fixatrices... C'est donc très simplifié...

    - les champignons associés aux racines sont appelés mycorhizes, qui, en effet, jouent un rôle fondamental ; je les ai évoqués à de multiples reprises sur éconologie ; c'est pour cette raison qu'il faut maintenir une "ambiance" favorable aux champignons, avec des apports de bois (BRF) ; c'est pour cette raison que je m'interdis d'utiliser la "bouillie bordelaise", qui est un anti-fongique, mais qui reste dans le sol (ion Cu++) ; donc un poison pour les mycorhizes (bien que "autorisé en agriculture biologique")

    - oui, quel que soit la matière d'origine "pauvre en azote" (BRF, ou paille, ou feuilles mortes), la décomposition, comme je 'lai écrit, va "emprunter de l'azote" au sol, donc concurrencer d'abord les cultures ; puis, va s'installer un équilibre entre azote "emprunté" et azote" libéré" quand ces organismes meurent et se décomposent... La faim d'azote ne se produit donc qu'au début !

  13. #71
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par roland59 Voir le message
    Et Bonjour,
    Non, je n'ai pas de réserve d'eau (de où viendrait elle...?)
    si tu veux/peux, donne moi ton adresse mail par mp, quel genre de photo t'intéresserait il (a part la mienne, évidemment....lol)?
    J'ai vu, à Lanzarote (île très sèche des Canaries), des maisons avec des réservoirs d'eau qui recueillait les rares pluies (écoulement des toits + toute la cour bétonnée et en pentes...

    Je t'envoie l'adresse.

  14. #72
    roland59

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Re...
    je viens de t'envoyer un mail.
    Merci.

  15. Publicité
  16. #73
    poloassalili

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Je ne me vexe pas, au contraire c'est bien de préciser les choses. il me semble que la chaux éteinte commence à se former rapidement, il suffit de laisser prendre la pluie quelque temps aux cendres avant de les épandre (enfin si elles ne s'envolent pas )

    J'avais oublié la décomposition des petites bêtes qui vont proliférer dans un sol riche en matière organique et fournir de la nourriture aux plantes... c'est même un des fondements de la "terra preta" amazonienne, où le sol s'auto-enrichit en matière organique: ça commence avec les bactéries, champignons et autres micro-organismes qui servent de source d'alimentation à toute une faune de toutes tailles qui en mourant enrichissent le sol.

    Le sol non initialement "préparé" par les populations locales se trouvant à quelques centaines ou dizaines de mètres peut être extrêmement pauvre et non cultivable alors que la terra preta a une fertilité exceptionnelle.
    Tout cela à partir de cendres, charbon, déchets organiques etc... entassés dans des jarres qui servent ensuite de support de culture une fois le "compostage" terminé.

  17. #74
    Pellia

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonsoir,
    Pouvez-vous préciser ce qu’est un ou une "terra preta" ? Merci. C’est bien ce que vous écrivez mais il y a une logique avec la chaux : elle enrichie les parents et ruine les enfants. Il y a un imbroglio que nous sommes incapable de débrouiller. Le charbon reste charbon Ad vitam æternam. Vos cendres ne sont pas solubles, les petites bêtes et la chaux ça ne marche pas etc. etc. Il nous est préférable d’aller faire du bois plutôt que d’essayer d’amener une logique. Bonnes cultures.

  18. #75
    kikou67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    C'est la seconde fois que je asse sur ce forum et j'apprécie toujours de lire Did. Néanmoins étant chimiste, je ne peux laisser passer que Azote = N car provient de natrium. Natrium = Na. Bah, un détail.

    Concernant le calcium dans les cendres, Je doute que les plus de 800°C nécessaire pour obtenir CaO soient atteints dans un foyer classique mais peux me tromper.

    Mais si on obtient CaO, on a bien CaO + H2O +CO2 = H2O + CaCO3.

    La terre n'est pas négative elle est macroscopiquement neutre (autant de charge + que -).

    Pour avoir produit des centaines de milliers de tonnes d'acide phosphorique : je confirme en partie les dire de Did : les phosphates sont très nettement moins lessivé que les dérivés d'azote (nitrate/urée). Dés qu'ils "voient" du calcium disponible, ils ne bougent plus beaucoup. Néanmoins, une partie se retrouve bien dans les cours d'eau et nappes phréatiques.

    Dsl pour cet aparté et bonne recherche de foin!

  19. #76
    vince30

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour Roland59

    je m'immisce dans cette discussion très intéressante,
    Si ton but est de faire un potager alors oublie feuilles paillis et autres: tu mangera des tomates dans plusieurs années. Passe directement aux engrais organique ( à base végétale bien entendu) incorpore dans les 20 premiers cm ça suffit.
    Si tu peux fait une analyse de sol tu ciblera directement tes problèmes qu'ils soit physique ou chimique.
    Si tu veux une zone qui ne ressemble pas à un désert je te conseille l'implantation de graminées subtropicale comme le Bermuda grass ou le penissetum, elles ont l'avantage de résister à ton climat et de feutrer bcp, ce qui t'aidera avec les bonnes méthodes à fabriquer un humus naturellement par ce feutre, tu ajoutera qq passes d'engrais organique et ton sol changera petit à petit.
    Je ne m'eternise pas trop, tu pourra faire savoir si tu veux approfondir le sujet.
    Bonne journée à tous c'est très intéressant ce que je lis.

  20. #77
    roland59

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour, Vince 30 et merci de t'intéresser à mon problème.

  21. #78
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par kikou67 Voir le message
    C'est la seconde fois que je asse sur ce forum et j'apprécie toujours de lire Did. Néanmoins étant chimiste, je ne peux laisser passer que Azote = N car provient de natrium. Natrium = Na. Bah, un détail.
    Merci de corriger. C'est un lapsus écrit.

    Bien sûr : Sodium = Na (qui vient de Natrium).

    Azote = N (qui vient de Nitrogen)

    Désolé. Une distraction stupide !

    J'espère que, du coup, cela ne vous amène pas à douter de tout le reste !

  22. Publicité
  23. #79
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par kikou67 Voir le message
    Concernant le calcium dans les cendres, Je doute que les plus de 800°C nécessaire pour obtenir CaO soient atteints dans un foyer classique mais peux me tromper.

    Mais si on obtient CaO, on a bien CaO + H2O +CO2 = H2O + CaCO3.

    La terre n'est pas négative elle est macroscopiquement neutre (autant de charge + que -).
    Bien sûr, la terre est neutre.

    Dans le sol, le Ca "actif" (celui qui n'est pas juste de la "pierre", inerte) est cependant sous forme d'ions Ca++ (compensés électriquement, par ailleurs, par des charges négatifs, notamment celles qui apparaissent sur les feuillets des argiles).

    Donc si les cendres jouent un rôle "alcalinisant", c'est par le Ca++. Comme le chaulage d'ailleurs. Si le Ca s'insolubilise sous forme de CaCO3 (calcaire), il ne joue pas de rôle. En fait, une partie de ce CaC03 est "attaqué" en permanence par les acides du sol (acides organiques ou H3O+).

    L'expérience date d'il y a deux siècles : on cultive une plante sur une plaque de marbre parfaitement lisse. Après quelques années, on l'enlève, on lave soigneusement et on voit la trace des racines sur la plaque. Les acides émis par les racines (aujourd'hui, on parlerait sans doute plutôt des organismes, bactéries et champignons, de la rhizosphère = cette fine couche entourant la racine, dans laquelle celle-ci "exsude" des substances organiques, pour "entretenir" en les nourrrisant les micro-organismes) ont solubilisé le calcaire...

    Je pense que c'est ce qui se passe avec les cendres, en ce qui concerne le Calcium.

    D'autres éléments, comme le K (donc K+ pour rester correct ; ion potassium dans la solution du sol), sont plus immédiatement solubles.

  24. #80
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par kikou67 Voir le message

    Pour avoir produit des centaines de milliers de tonnes d'acide phosphorique : je confirme en partie les dire de Did : les phosphates sont très nettement moins lessivé que les dérivés d'azote (nitrate/urée). Dés qu'ils "voient" du calcium disponible, ils ne bougent plus beaucoup. Néanmoins, une partie se retrouve bien dans les cours d'eau et nappes phréatiques.
    Précisons alors (toujours le même risque, en simplifiant, on est a moitié juste seulement, donc à moitié faux nécessairement) :

    a) En sols alcalins, en présence de Ca++, en effet, ils précipitent en phosphates de calcium (apatites).

    b) En sols acides, le P précipite sous forme de phosphate de fer...

    c) Si on a connu des problèmes de phosphates dans les fleuves et les lacs c'est essentiellement à cause des phosphates des lessives ! Avec, à la sortie, des phénomènes d'eutrophisation des lacs (avant les stations d'épuration) ! [L'agriculture conventionnelle, a, bien entendu, sa part, mais surtout avec les nitrates !]

    d) En agronomie, on néglige les pertes par lessivage des phosphates, tant ils sont faibles ; d'ailleurs, tout le monde peut remarquer que dans les terres cultivées de façon intensives, on a d'importants problèmes de nitrates dans les eaux des nappes (au point que dans de nombreuses régions, l'eau est devenue non potable sans traitement ou sans dilution avec des nappes non encore polluées), et aucun problème de phosphate. C'est donc clair.

    J'invite tous les lecteurs à regarder les analyses de leur eau du robinet. Si un seul trouve des taux alarmants de phosphates, qu'il l'écrive. [pas la peine d'écrire pour les nitrates, cela cela va faire des pages !]

    e) En agronomie, du point de vue de la fertilité minérale des sols, qui nous préoccupe ici, le problème majeur des phosphates, notamment des super-phosphates [il s'agit de phosphates naturels traités, pour les solubiliser, à l'acide phosphorique] apportés sous une forme assez soluble, c'est leur "rétrogradation" : insolubilisation, selon le pH du sol, comme décrit en a et b ; fixation très forte des ions phosphates entre les feuillets d'argile, ce qui les rend inaccessibles aux plantes... Cela, du point de l'agriculteur "chimique", est une "perte", qui l'amènera à fertiliser à nouveau...

    L'insolubilisation se combat par le chaulage dans le cas de sols acides ou par une intense activité biologique - qui génère des acides organiques, notamment s'agissant de champignons - dans le cas de sols alcalins.

    Les phosphates "capturés" par les argiles peuvent être mobilisés par les champignons mycorhiziens (vivant en symbiose avec les racines ; presque toutes les plantes - et pas seulement le chêne truffier bien connu - forment des mycorhizes. On sait, au plus tard depuis Tchernobyl, que les champignons sont des "concentrateurs" de minéraux (même radioactifs).

    f) Pour cette raison de "maintien" dans le sol, la fertilisation phosphatée est raisonnée en "fumure de fond" (qu'on apporte une fois de temps en temps pour maintenir la réserve du sol), alors que les nitrates sont fractionnés, après analyse des reliquats en sortie d'hiver, pour apporter "juste ce qu'il faut" le plus près possible du moment où la plante en a besoin, en deux ou trois apports sur un cycle de culture.


    Je parle là des "grandes masses". Donc de ce qui est significatif. Peut-être, qu'en recueillant de l'eau sous une parcelle agricole, celle-ci renfermera des traces de phosphates... A noter : on en trouve rarement dans les analyses des eaux de source (alors qu'on a du potassium, du calcium du magnésium, des nitrates...). Vous pouvez vérifier sur les étiquettes des bouteilles... Cela doit bien avoir une explication, non ?

  25. #81
    max55thir

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    C'est une discussion hyper technique ici!!
    C'est pas évident à tout comprendre (je sais pourquoi j'aimais pas la chimie au lycée !!)

    Du coup, j'en fait quoi de mes cendres provenant de ma chaudières à granulés et de mon insert au bois ?

    Actuellement, je les répand sur le sol du jardin pendant l'hiver mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée ??

    Grâce à vous je suis à la recherche de foin

    D'ailleurs avec une petite botte de foin de ce type là http://www.leboncoin.fr/animaux/909109241.htm?ca=15_s on peut pailler combien de m² ?

  26. #82
    CM63

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour,

    L'inconvénient du foin c'est que les oiseaux le prennent pour faire des nids sous mon toit. Lorsque j'ai fait refaire le toit, les couvreurs ont sorti des tonnes de pailles sous les tuiles , de ce fait j'hésite à en mettre sur le jardin

  27. #83
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par max55thir Voir le message

    Du coup, j'en fait quoi de mes cendres provenant de ma chaudières à granulés et de mon insert au bois ?

    Actuellement, je les répand sur le sol du jardin pendant l'hiver mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée ??
    Ce qu'il y a de sûr, c'est que si ton sol est "acide" (pH inférieur à 7), ce sera clairement positif : outre apporter des éléments, qui, même s'ils ne sont pas tout de suite totalement solubles (donc assimilables par les plantes avec l'eau du sol), vont petit à petit se dissoudre et le devenir, outre cela donc, les cendres, alcalinisantes, vont ramener ton Ph vers la neutralité, ce qui est aussi une bonne chose.

    Là, je ne pense pas qu'on va me contredire.

    Ton sol a des chances d'être à tendance acide si tu es sur un socle granitique ou des schistes ou des grés... Il ne le sera surement pas si tu es sur un socle calcaire (l'eau du robinet sera alors calcaire aussi, en général).

    Tu peux analyser cela avec des petits kits en vente pour pas trop cher [sans pub : exemple http://www.truffaut.com/produit/test...l/96165/25272]

    Maintenant si le sol n'est pas acide (le mien ne l'est pas), tu peux avoir la conviction suivante (ou pas !). Je l'ai !

    - avec une activité biologique intense, dans le sol, il y a des acides organiques qui vont tendre à solubiliser localement ces cendres
    - notamment, du fait de l'action des champignons
    - et en particulier une sorte de champignons qui sont associés aux racines des plantes qu'on appelle mycorhizes, dont la forte activité en matière de solubilisation des phosphates (qui peuvent eux aussi être insolubles) est prouvée [les mycorhizes, tout le monde en connait au moins une : la truffe ! Mais en fait, la majorité des plantes entretiennent des mycorhizes]
    - donc je les mets quand même, contrebalançant cela par une forte activité biologique dans le sol.

  28. #84
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par max55thir Voir le message
    D'ailleurs avec une petite botte de foin de ce type là http://www.leboncoin.fr/animaux/909109241.htm?ca=15_s on peut pailler combien de m² ?
    Un ordre de grandeur : 5 m².

    Se rappeler mon conseil maintes fois répété : il vaut mieux en mettre trop que pas assez... D'ailleurs, trop, cela n'existe pas. Par contre "pas assez" se traduit par le fait que les "mauvaises herbes" (qu'on appelle plutôt "adventices") se développeront, car le foin aura "fondu" (il aura été décomposé et le résultat de cette décomposition aura : a) nourrit les êtres vivants du sol ; b) se sera minéralisé et va nourrir les légumes). Donc il faudra recourrir au binage, alors qu'on peut l'éviter !

  29. Publicité
  30. #85
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Bonjour,

    L'inconvénient du foin c'est que les oiseaux le prennent pour faire des nids sous mon toit. Lorsque j'ai fait refaire le toit, les couvreurs ont sorti des tonnes de pailles sous les tuiles , de ce fait j'hésite à en mettre sur le jardin
    Observes bien et sans doute, comme moi, au petit matin, tu verras des oiseaux dans ton gazon fraichement tondu, en train de ramasser des brins d'herbe, juste à coté de la maison. Chez moi, où le jardin est un peu plus loin, ils ne vont pas jusqu'au jardin.

    Bref, je pense que tes oiseaux en trouveront ailleurs, des brins d'herbe, pour faire leur nid.

    Je ne pense pas que cela changera grand chose !

    Le nombre d'oiseaux est plus déterminé par la nourriture disponible que par l'abondance de foin pour faire des nids !

    Enfin, le foin est aussi isolant... Ce n'est peut-être pas si grave ?

    En revanche, en effet, l'inconvénient du foin c'est de nourrir des vers de terre - ce qui est très utile pour ton jardin. Mais cela va attirer les oiseaux genre merles qui s'en nourrissent (les vers sont un aliment très riche en protéines, l'un des plus élevé - jusqu'à 60 % !). Au point que désormais, je dois mettre des filets pour protéger mes semis (quand les plantes sont plus grandes, cela ne me dérange plus).

  31. #86
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par max55thir Voir le message
    C'est une discussion hyper technique ici!!
    J'essaye pourtant de "simplifier". Mais un sol, et ce qui s'y passe, c'est extrêmement complexe !

    C'est pour ça que les tenants des engrais se sont simplifiés la tâche : ils mettent des étiquettes (engrais rosier, engrais plantes vertes, etc... - si vous êtes curieux, vous verrez que bien souvent, les dosages sont très voisins !) et vous recommandent une dose (celle qui fait leur affaire)... Et ne vous expliquent rien ! Ils vendent.

  32. #87
    max55thir

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Ce qu'il y a de sûr, c'est que si ton sol est "acide" (pH inférieur à 7), ce sera clairement positif : outre apporter des éléments, qui, même s'ils ne sont pas tout de suite totalement solubles (donc assimilables par les plantes avec l'eau du sol), vont petit à petit se dissoudre et le devenir, outre cela donc, les cendres, alcalinisantes, vont ramener ton Ph vers la neutralité, ce qui est aussi une bonne chose.

    Là, je ne pense pas qu'on va me contredire.

    Ton sol a des chances d'être à tendance acide si tu es sur un socle granitique ou des schistes ou des grés... Il ne le sera surement pas si tu es sur un socle calcaire (l'eau du robinet sera alors calcaire aussi, en général).

    Tu peux analyser cela avec des petits kits en vente pour pas trop cher [sans pub : exemple http://www.truffaut.com/produit/test...l/96165/25272]

    Maintenant si le sol n'est pas acide (le mien ne l'est pas), tu peux avoir la conviction suivante (ou pas !). Je l'ai !

    - avec une activité biologique intense, dans le sol, il y a des acides organiques qui vont tendre à solubiliser localement ces cendres
    - notamment, du fait de l'action des champignons
    - et en particulier une sorte de champignons qui sont associés aux racines des plantes qu'on appelle mycorhizes, dont la forte activité en matière de solubilisation des phosphates (qui peuvent eux aussi être insolubles) est prouvée [les mycorhizes, tout le monde en connait au moins une : la truffe ! Mais en fait, la majorité des plantes entretiennent des mycorhizes]
    - donc je les mets quand même, contrebalançant cela par une forte activité biologique dans le sol.
    J'utilise l'eau de mon puit pour la douche, je n'ai pas ou très peu de traces blanches sur la robinetterie donc je peux en déduire que mon eau n'est pas très calcaire ?
    Donc je vais continuer à répandre mes cendres dans mon jardin

    Sinon, j'arrive à avoir également du compost frais encore chaud (usine à coté de chez moi et compost en libre service), je le répand également dans le jardin par une fine couche (maxi 1 cm)
    Bonne idée ?
    Je n'ai malheureusement pas de bineuse pour l'incorporer dans la terre

  33. #88
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    1) Oui, c'est un indice ! Tu n'as pas d'idée sur la nature de la roche-mère ???? Cela corroborerait peut-être ???

    2) Le compost frais, tu peux en mettre. Même un peu plus que ça si tu l'as gratos.

    Attention à deux points :

    - dans certains cas (selon ce qui a été composté), il peut y avoir de gros problèmes de germination ; donc une levée de tes semis assez défaillantes ; cela résulte du fait que certains organismes qui décomposent la matière secrètent des "anti-germinatifs "naturels ; c'est peu connu, mais assez surprenant. Je te recommande de faire un test de germination : tu remplis une caissette, ou n'importe quel contenant, avec ce compost et tu sèmes (le cresson est très sensible). Et tu observes si cela lève ou pas ! Cela disparait quand le compost est un plus mûr...

    - cette matière organique déjà partiellement décomposée ne jouera pas le même rôle de couverture que le foin, ni le même rôle de nourriture des êtres vivants utiles du sol (ils ont bénéficié de l'énergie en tas, pas dans ton sol ; donc le matériaux est déjà, énergétiquement, un peu épuisé) : ni contre les adventices, ni contre la pluie, ni contre le soleil ; elle nourrira peu ou pas les vers, qui sont ton allié principal si tu veux "jardiner fainéant" ; c'est plus à voir comme un "engrais organique à diffusion lente" ; et de ce point de vue, très utile (apports d’éléments nutritifs)...

    3) Comme toute matière organique, je suis d'avis qu'il est inutile de l'incorporer ; dans un sol vivant, la "nature" va s'en charger très bien... Je dirais donc : tu n'as heureusement pas de bineuse. Cela évite un véritable "massacre" des vers de terre utiles (les "anéciques") et une destruction brutale de leur travail (les galeries).

    Sur le rôle des vers de terre, lire ici la synthèse que j'ai faite d'une conférence de Marcel Bouché, un des spécialistes français, à partir de la page 68 : http://forums.econologie.com/jardine...13846-670.html

    4) Si tu veux ne pas travailler ton sol et ramasser un max de légumes, je te conseille de mettre une couche de foin par-dessus.

    Si tu penses que je suis un dangereux psychopathe, essayes sur 3 ou 5 m². Risque nul. Laisses rire tes voisins, laisses causer ce qui savent tout, et on en reparle dans 8 mois ! Fais des photos de ton sol aujourd'hui, après épandage, et dans 8 mois...
    Dernière modification par Did67 ; 15/01/2016 à 09h29.

  34. #89
    roland59

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Et Bonjour,
    en bref résumé (et en plus çà m'arrange....!) Il ne faut pas retourner ou labourer le sol, les "bestioles" s'en chargent (merci à eux!)..Tout au plus griffer la surface et toujours avoir le terrain couvert (pour éviter les mauvaises herbes) et mettre à l'abri toute cette population..
    Eh ben, je suis mieux et ai moins mal aux reins...Sourires....

  35. #90
    max55thir

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    1) Oui, c'est un indice ! Tu n'as pas d'idée sur la nature de la roche-mère ???? Cela corroborerait peut-être ???

    2) Le compost frais, tu peux en mettre. Même un peu plus que ça si tu l'as gratos.

    Attention à deux points :

    - dans certains cas (selon ce qui a été composté), il peut y avoir de gros problèmes de germination ; donc une levée de tes semis assez défaillantes ; cela résulte du fait que certains organismes qui décomposent la matière secrètent des "anti-germinatifs "naturels ; c'est peu connu, mais assez surprenant. Je te recommande de faire un test de germination : tu remplis une caissette, ou n'importe quel contenant, avec ce compost et tu sèmes (le cresson est très sensible). Et tu observes si cela lève ou pas ! Cela disparait quand le compost est un plus mûr...

    - cette matière organique déjà partiellement décomposée ne jouera pas le même rôle de couverture que le foin, ni le même rôle de nourriture des êtres vivants utiles du sol (ils ont bénéficié de l'énergie en tas, pas dans ton sol ; donc le matériaux est déjà, énergétiquement, un peu épuisé) : ni contre les adventices, ni contre la pluie, ni contre le soleil ; elle nourrira peu ou pas les vers, qui sont ton allié principal si tu veux "jardiner fainéant" ; c'est plus à voir comme un "engrais organique à diffusion lente" ; et de ce point de vue, très utile (apports d’éléments nutritifs)...

    3) Comme toute matière organique, je suis d'avis qu'il est inutile de l'incorporer ; dans un sol vivant, la "nature" va s'en charger très bien... Je dirais donc : tu n'as heureusement pas de bineuse. Cela évite un véritable "massacre" des vers de terre utiles (les "anéciques") et une destruction brutale de leur travail (les galeries).

    Sur le rôle des vers de terre, lire ici la synthèse que j'ai faite d'une conférence de Marcel Bouché, un des spécialistes français, à partir de la page 68 : http://forums.econologie.com/jardine...13846-670.html

    4) Si tu veux ne pas travailler ton sol et ramasser un max de légumes, je te conseille de mettre une couche de foin par-dessus.

    Si tu penses que je suis un dangereux psychopathe, essayes sur 3 ou 5 m². Risque nul. Laisses rire tes voisins, laisses causer ce qui savent tout, et on en reparle dans 8 mois ! Fais des photos de ton sol aujourd'hui, après épandage, et dans 8 mois...

    - non je n'ai aucune idée de la roche près de chez moi! il y a beaucoup de sablière autour de Lunéville

    - ça tombe bien, j'ai racheté une remorque un peu plus grosse
    Je vais pouvoir ramener un peu plus de compost
    D'ailleurs ce serait bien que j'utilise le mien que j'ai démarré il y a 3 ans où je mets les pluches de légumes et un peu de tonte d'herbe ...
    Il y a une période dans l'année où il est préférable de répandre les cendres et le compost ?

    - cendres + compost + foin + peut être engrais organique = ça devrait nourrir pas mal mon sol !!

    - d'ailleurs, je n'arrive pas à faire pousser de carottes
    Les tomates, salades, courgette, , poivrons, .... ça pousse bien mais les carottes, 2 ans que j'essaye et elle ne lève même pas!!! et les poireaux ne grossissent pas non plus

Sur le même thème :

Page 3 sur 10 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Zoologie] Comment nourrir une chenille
    Par yorelchr dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 23/09/2014, 16h53
  2. Comment nourrir un faon ? SVP
    Par mamamarmotte dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/07/2010, 13h14
  3. comment nourrir un chat malade
    Par calodisir dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/07/2010, 00h36
  4. [Zoologie] Comment nourrir un scorpion
    Par bob2703 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/08/2008, 15h50
  5. Comment bien se nourrir en ville ?
    Par OEMIOYAGA dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 34
    Dernier message: 12/05/2007, 21h13