Répondre à la discussion
Page 4 sur 10 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 274

Comment alléger et nourrir le terrain?




  1. #91
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    1) Ah, un presque voisin alors !

    Lunéville, pour ce que j'en connais d'ici, c'est une vallée avec des alluvions qui descendent sans doute des Vosges, et qui peuvent être acides, sur un socle qui doit être les franges Est du Bassin-Parisien, donc une forme ou une autre de calcaire ! Je sais que plus loin, vers Puttelange - Fénétrange, cela devient des marnes (d'où les étangs). Donc le socle est à tendance "alcalin" (contraire d'acide)...

    Donc situation complexe, difficile dire d'ici. Une mesure du pH serait le mieux.

    Mais comme déjà dit, ce n'est pas une raison pour ne pas utiliser les cendres, parcimonieusement, en maintenant une vie du sol active.

    2) Je ferais l'impasse sur l'engrais organique (assez cher) qui fait doublon avec le compost (gratuit)...

    3) Je mettrais tous ces "produits" (compost, cendres, foin...), à "effets lents", car ils doivent être assimilés, transformés, etc le plus vite possible...

    Le foin avant que ne poussent tes mauvaises herbes... ET afin qu'il s'humidifie et se tasse avant la saison.

    4) Difficile de dire pourquoi tes carottes ne lèvent pas. Je n'ai jamais eu ce problème.

    Es-tu sûr qu'elles n'ont pas levé mais ont été mangées par les limaces ? La carotte, à la levée, est désespérément lente !

    J'ai hésité, jusqu'à cette année, à faire des carottes avec ma méthode de non travail absolu du sol. J'avais tellement lu sur le fait qu'il fallait un lit de semences parfait, etc, etc... J'y croyais moi-même ! Que des conneries !

    Voir photos de ma production 2015 page 40 de mon fil sur econologie : http://forums.econologie.com/jardine...13846-390.html

    Les carottes que tu vois ont été obtenu à un endroit qu'il y a deux ans étaient encore une prairie, transformée en jardin en déroulant du foin... Et c'est tout ! Jamais un coup de bêche, jamais un coup de pioche, jamais un coup de binette !

    Aucune photo n'est truquée.

    Petite astuce : je sème toujours des radis avec les carottes, en même temps, dans le même sillon ; les radis lèvent vite, font de l'ombrage aux carottes, ce qui maintient le rang humide ; ils cassent la croute qui se forme si le sol se dessèche ; je récolte les radis, qui laissent alors la place aux carottes... En plus, cela fait une sorte d'éclaircissage naturel !

    Enfin, dans des sols "secs" (comme mon jardin, haut de versant à sol peu profond exposé sud/sud-ouest), la carotte végète par manque d'eau ; sa période de développement, c'est le plein été ! Elle a alors besoin de beaucoup d'eau et souvent, il n'y en a pas. Donc les miennes ont une ligne de goutte-à-goutte et depuis, ça va beaucoup, beaucoup mieux ! Si tu es sur des alluvions, ce qui me semble être le cas, ce serait bien ça, non ?

    -----


  2. Publicité
  3. #92
    max55thir

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    1) Ah, un presque voisin alors !

    Lunéville, pour ce que j'en connais d'ici, c'est une vallée avec des alluvions qui descendent sans doute des Vosges, et qui peuvent être acides, sur un socle qui doit être les franges Est du Bassin-Parisien, donc une forme ou une autre de calcaire ! Je sais que plus loin, vers Puttelange - Fénétrange, cela devient des marnes (d'où les étangs). Donc le socle est à tendance "alcalin" (contraire d'acide)...

    Donc situation complexe, difficile dire d'ici. Une mesure du pH serait le mieux.

    Mais comme déjà dit, ce n'est pas une raison pour ne pas utiliser les cendres, parcimonieusement, en maintenant une vie du sol active.

    2) Je ferais l'impasse sur l'engrais organique (assez cher) qui fait doublon avec le compost (gratuit)...

    3) Je mettrais tous ces "produits" (compost, cendres, foin...), à "effets lents", car ils doivent être assimilés, transformés, etc le plus vite possible...

    Le foin avant que ne poussent tes mauvaises herbes... ET afin qu'il s'humidifie et se tasse avant la saison.

    4) Difficile de dire pourquoi tes carottes ne lèvent pas. Je n'ai jamais eu ce problème.

    Es-tu sûr qu'elles n'ont pas levé mais ont été mangées par les limaces ? La carotte, à la levée, est désespérément lente !

    J'ai hésité, jusqu'à cette année, à faire des carottes avec ma méthode de non travail absolu du sol. J'avais tellement lu sur le fait qu'il fallait un lit de semences parfait, etc, etc... J'y croyais moi-même ! Que des conneries !

    Voir photos de ma production 2015 page 40 de mon fil sur econologie : http://forums.econologie.com/jardine...13846-390.html

    Les carottes que tu vois ont été obtenu à un endroit qu'il y a deux ans étaient encore une prairie, transformée en jardin en déroulant du foin... Et c'est tout ! Jamais un coup de bêche, jamais un coup de pioche, jamais un coup de binette !

    Aucune photo n'est truquée.

    Petite astuce : je sème toujours des radis avec les carottes, en même temps, dans le même sillon ; les radis lèvent vite, font de l'ombrage aux carottes, ce qui maintient le rang humide ; ils cassent la croute qui se forme si le sol se dessèche ; je récolte les radis, qui laissent alors la place aux carottes... En plus, cela fait une sorte d'éclaircissage naturel !

    Enfin, dans des sols "secs" (comme mon jardin, haut de versant à sol peu profond exposé sud/sud-ouest), la carotte végète par manque d'eau ; sa période de développement, c'est le plein été ! Elle a alors besoin de beaucoup d'eau et souvent, il n'y en a pas. Donc les miennes ont une ligne de goutte-à-goutte et depuis, ça va beaucoup, beaucoup mieux ! Si tu es sur des alluvions, ce qui me semble être le cas, ce serait bien ça, non ?
    1) Oui presque voisin!!
    2) Je met toujours de l'anti limace donc je ne pense pas qu'elle se fasse bouffer avant de lever
    L'ancien propriétaire de la maison y arrivait pourtant!
    3) je vais aller me chercher quelques bottes de foin! on va aller toquer chez les paysans du village !
    4) Je trouve mon sol sec et dur donc je pense que le problème vient de là! pourtant j'arrose régulièrement
    bonne idée les radis! je tenterai de mélanger dans un même carré la salade, les radis et les carottes

    Sinon autre question dans tout ça : quid du fumier ???

  4. #93
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    1) OK. Ecartons donc le "rasage gratuit" par les limaces. Et retenons le fait que cela ne lève pas.

    2) Sol sec et dur : en effet ! Sans humidité, pas de germination. Et si le sol est vraiment dur, cela peut "bloquer" la sortie de la frêle carotte !

    3) Je te suggère de semer en lignes, dans le foin. Il te faudra couper des sillons, dans lesquels semer. Donc même si cela hérisse, la ligne droite est le plus facile ! Entre les rangs de semis, tu laisses bien le foin. Il évite que cela ne se dessèche. Il bloque la levée des adventices ("mauvaises herbes")...

    4) Le fumier ?

    Cela dépend.

    J'utilise parfois du fumier frais pailleux de cheval, là aussi en couverture. Comme le foin (il y a un hébergeur de chevaux à quelques centaines de mètres et je peux me servir).

    Jamais de fumier décomposé (pas plus que du "terreau") car dans cette matière organique décomposée : a) l'énergie est déjà partie (en chaleur et en CO²) ; b) surtout, les adventices peuvent lever à l'aise (ce qu'elles ne feront jamais sous le foin non décomposé en surface !).

    Cela surprend, tellement notre agriculture à l'ancienne est associée à l'image du fumier comme "fertilisant" majeur. Mais réfléchissons froidement : qu'est-ce le fumier ????

    C'est du foin qu'on a donné à manger à des animaux, qui en ont tiré ce qui leur est utile (des éléments nutritifs). Ils rejettent le reste, ce qui n'était pas digeste ! On mélange ça avec de la paille, qui est un support cellulosique assez pauvre (les éléments nutritifs ont migré dans le grain avant la récolte). Donc le fumier est moins riche que le foin !!!! Je sais, cela surprend !

    Ce qui se passe, c'est qu'en se décomposant en tas, ce mélange diminue considérablement en poids (beaucoup de biomasse part en fumée - le fumier en se décomposant, cela fume !). Donc certains éléments (potassium, etc...) se concentrent ! Mais il n'y en a pas plus que dans le foin et la paille au départ ! Plutôt un peu moins : ce qui s'est infiltré avec les "jus" qui s'écoulent...

    Je pense donc qu'il vaut mieux apporter du foin, plus riche. Et l'apporter sur toute la surface, de sorte à bien nourrir tous les êtres vivants qui vont se rendre utile sur toute la surface du jardin (sinon, il y a surchauffe dans le tas, mais cela ne sert à rien dans le jardin)... ET totalement arrêter de "bouger" la terre, pour ne pas perturber ces travailleurs !

    Je t'invite à faire un tour en Alsace ce printemps et à observer cela de tes yeux ! [je peux te donner l'adresse par "mp"]

  5. #94
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par max55thir Voir le message
    Sinon autre question dans tout ça : quid du fumier ???
    J'ai oublié : si on en a (comme le compost d'ailleurs) à disposition gratuitement, il ne s'agit pas de "perdre" cet apport d'éléments et de matière organique déjà décomposée. Cela a bien des avantages pour le sol (même si ces avantages ne sont pas suffisants, pour un "potager du paresseux" !)...

    Donc ces produits déjà décomposés (fumier non pailleux, compost, terreau), je les mettrais, si j'en vais, en sous-couche, directement sur le sol ; aucun travail ; recouvrir de foin (pour bloquer les levées d'adventices et apporter de la biomasse nutritive non décomposée aux vers les plus utiles - les "anéciques", c'est le nom de cette famille - je précise, car sous le fumier, il y a, comme sous un composts, d'autres vers, essentiellement épigés, qui ne font pas le boulot des anéciques !)

  6. #95
    roland59

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Et Bonjour,
    ben...j'en déduis que Didier doit avoir des actions chez les fournisseurs de foin!!!!!NAN!!!!Je palisante évidemment mais comme exposé, ça a l'avantage d'être irréfutable si on y réfléchis un peu.
    Ben ouais...Le fumier est donc du foin dont "on" a enlevé les nutriments..

  7. #96
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Lors de ma démonstration au salon BiObernai, j'aurais, en effet, pu en vendre des rouleaux !

    Je n'avais tout simplement pas pensé à cette question !!!

    Depuis, je conseille ce site où on trouve tout - donc aussi du foin - dont le nom commence par le masculin de la, continue avec le contraire de mauvais, et se termine par l'endroit où on n'aimait pas être envoyé par l'enseignant du temps où les punitions étaient encore autorisées à l'école !

  8. #97
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par roland59 Voir le message

    ça a l'avantage d'être irréfutable si on y réfléchis un peu.

    ..
    Ma façon de faire décoiffe et cabre pas mal de gens ! Et pourtant, si beaucoup de choses, en pratique, sont archi-simples et marchent presque à tous les coups, les mécanismes biologiques qui sont derrière sont très réfléchis et représentent un "condensé" de connaissances !

  9. Publicité
  10. #98
    CM63

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Depuis, je conseille ce site où on trouve tout - donc aussi du foin - dont le nom commence par le masculin de la, continue avec le contraire de mauvais, et se termine par l'endroit où on n'aimait pas être envoyé par l'enseignant du temps où les punitions étaient encore autorisées à l'école !
    Pas mal la contorsion pour éviter la pollution informatique par le sur-référencement

  11. #99
    max55thir

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    merci pour l'invitation Didier!
    Pk pas une petite ballade en moto en Alsace avec une halte dans ton potager

    J'ai trouvé du fumier de cheval dans la pension à coté de chez moi mais ils ne veulent pas me vendre de foin
    Faudrait que j'ailler toquer chez le paysan éleveur bovin du village pour voir s'il veut bien m'en vendre

  12. #100
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    1) Je laisserai mes coordonnées par "mp"... Il faut passer un petit coup de fil pour être sûr qu'on est là !

    2) Normal que le centre équestre ne t'en file pas : généralement, ils l'achètent ! En revanche, ils devraient pouvoir te donner l'adresse de leur fournisseur (voir si tu peux te grouper avec eux, pour qu'en passant, il te benne deux ou trois rouleaux - selon les besoins).

    L'été 2015 a été caniculaire, donc le foin est, en ce moment et cette année, plutôt rare ! Je n'en ai pas vu trainer beaucoup, alors que chaque année, je voyais quelques rouleaux oubliés, trempés, de ci de là !

    3) Le site que j'évoquais (leboncoin en clair), donne quelques offres pour le 57 !

    http://www.leboncoin.fr/jardinage/884853879.htm?ca=15_s

  13. #101
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par max55thir Voir le message

    J'ai trouvé du fumier de cheval dans la pension à coté de chez moi...
    Mets, sur toute la surface, une bonne couche de fumier frais (le plus frais possible : mélange brut de crottins + de paille)... Ce sera un peu moins riche que le foin, mais cela va très bien nourrir tes vers, qui vont travailler comme des dingues et tout de même apporter quelques éléments nutritifs pour tes légumes (potassium en particulier).

  14. #102
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Petit ajout : la paille est plus grossière que le foin ; la lumière la traverse nettement plus facilement ; pour une épaisseur égale, cela bloque moins les adventices. Donc en mettre plus encore... Et peut-être faudra-t-il arracher quelques indésirables ???

    Un léger effet dépressif est possible la première année, par manque d'azote. Surtout ne pas se décourager, cela disparaitra dès la deuxième...

  15. #103
    max55thir

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Mets, sur toute la surface, une bonne couche de fumier frais (le plus frais possible : mélange brut de crottins + de paille)... Ce sera un peu moins riche que le foin, mais cela va très bien nourrir tes vers, qui vont travailler comme des dingues et tout de même apporter quelques éléments nutritifs pour tes légumes (potassium en particulier).
    MP reçu !
    Si j'ai l'occasion je passerai

    C'est quoi que tu appelle une bonne couche de fumier ?
    si je le met prochainement, vous pensez qu'il sera décomposé pour mai quand je planterai ?
    car j'ai pas envie de marcher dans la m.... !!

  16. #104
    CM63

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour,

    Je vois que, comme tous les ans, beaucoup de mousse s'est développée dans ma pelouse. A chaque début de printemps ou fin d'hiver, je commence par arracher toute cette mousse avant que la pelouse ne commence à pousser. Mais je ne sais pas quoi faire de toute cette mousse, j'ai l'impression que ça se dégrade très lentement. Est-ce que je peux l'étendre sur mon jardin en guise de paille-foin, est-ce que ça aura le même effet que du foin? Merci pour ta réponse.

    A plus.

  17. #105
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par max55thir Voir le message
    C'est quoi que tu appelle une bonne couche de fumier ?
    si je le met prochainement, vous pensez qu'il sera décomposé pour mai quand je planterai ?
    car j'ai pas envie de marcher dans la m.... !!
    Une "bonne" couche, c'est l'épaisseur d'une main ouverte !

    1) Il ne faut pas que cela soit décomposé, malheureux !!!!!!

    Pour ne plus jamais avoir à biner et piocher, il faut que le dessus de la couche résiste jusqu'à ce que les lignes de légumes se ferment ! Donc toujours en mettre assez pour que cela dure...

    Une fois "décomposée", la matière organique (foin, paille ou autre) est incorporée dans la terre (par les êtres du sol). Une fois le sol non protégé de la lumière, immédiatement toutes les graines d'adventices germent...

    Donc toujours toujours toujours avoir de la matière organique inerte, non décomposée, sur le dessus et c'est la tranquillité permanente assurée !

    Par ailleurs, toujours faire en sorte que la matière organique se décompose au rythme auquel les plantes se développent : c'est la décomposition de la matière organique qui va libérer les éléments nutritifs "contenus" dans la matière organique, donc "nourrir" les plantes... Sans engrais, bien sûr !

    Donc tout faire pour que cela ne se décompose pas avant ! (en fait, normalement, c'est le rôle... du froid !)

    2) Sous réserve que nous ayons des "saisons normales", pas de problème de "m...e" : celle-ci sera "lessivée" à travers la paille, et en surface, tu auras de la belle paille bien lavée... Donc dès qu'il n'y a plus de neige, sans trop maltraiter le sol humide, répands tout de suite, en une suele fois, la couche épaisse et n'y touche plus. Plus de travail du sol !

    Cet été, tu seras surpris comme tout ça sent bon ! Véridique ! (je veux dire une bonne odeur de terre fertile, vivante ; bien sûr, cela ne sentira pas la lavande chimique des produits de chiottes !)

    Maintenant, mis à part le fait que cela se voit moins, le fumier, que d'habitude on mélange au sol, tu penses que c'est du caviar ????? C'est de la belle bonne merde mélangée à ton sol, sur lequel tu t'agenouilles, dont tu manges les radis ou carottes !

    Les êtres vivants du sol te "nettoie" tout ça !

  18. #106
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Bonjour,

    Je vois que, comme tous les ans, beaucoup de mousse s'est développée dans ma pelouse. A chaque début de printemps ou fin d'hiver, je commence par arracher toute cette mousse avant que la pelouse ne commence à pousser. Mais je ne sais pas quoi faire de toute cette mousse, j'ai l'impression que ça se dégrade très lentement. Est-ce que je peux l'étendre sur mon jardin en guise de paille-foin, est-ce que ça aura le même effet que du foin? Merci pour ta réponse.
    La mousse se "traite" avec du sulfate de fer, dont je pense que c'est un produit tout à fait "bio-compatible" : en général, nos sols manquent de soufre et le fer est utile aux plantes (le manque de fer donne une maladie bien connue, la chlorose).

    Autant je n'utilise jamais de sulfate de cuivre, à cause du cuivre, toxique, et non pas du sulfate, autant le sulfate de fer ne m'inquiéterait pas...

    Maintenant, oui, la mousse compactée, ce n'est jamais que .... de la tourbe ! Enfin, je m'exprime maladroitement : la tourbe, ce n'est jamais que de la mousse (sphaignes) qui s'est accumulée dans des zones humides, et compressée avec le temps, décomposée très partiellement ! Elle était très utilisée en horticulture. Aujourd'hui, on protège mieux ces zones humides, avec une flore rare (plantes carnivores - Drosera) et les "sacs de tourbe" sont remplacés par des "sacs de terreau" (issus du traitement de nos déchets). Tout aussi chers !

    Donc tu peux mettre cela en couverture, sans problème. Tu risques juste d'avoir les mêmes problèmes qu'avec les feuilles : une fois sèche, elle est très légère et s'envole !

  19. #107
    Pellia

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    La mousse se "traite" avec du sulfate de fer, dont je pense que c'est un produit tout à fait "bio-compatible" : en général, nos sols manquent de soufre et le fer est utile aux plantes (le manque de fer donne une maladie bien connue, la chlorose).

    Autant je n'utilise jamais de sulfate de cuivre, à cause du cuivre, toxique, et non pas du sulfate, autant le sulfate de fer ne m'inquiéterait pas...

    Maintenant, oui, la mousse compactée, ce n'est jamais que .... de la tourbe ! Enfin, je m'exprime maladroitement : la tourbe, ce n'est jamais que de la mousse (sphaignes) qui s'est accumulée dans des zones humides, et compressée avec le temps, décomposée très partiellement ! Elle était très utilisée en horticulture. Aujourd'hui, on protège mieux ces zones humides, avec une flore rare (plantes carnivores - Drosera) et les "sacs de tourbe" sont remplacés par des "sacs de terreau" (issus du traitement de nos déchets). Tout aussi chers !

    Donc tu peux mettre cela en couverture, sans problème. Tu risques juste d'avoir les mêmes problèmes qu'avec les feuilles : une fois sèche, elle est très légère et s'envole !
    Bonjour,
    C’est incroyable les bêtises que vous pouvez écrire :
    Traiter la mousse avec du sulfate de fer et après quel est le résultat ?
    le manque de fer donne une maladie bien connue, la chlorose. Le fer est le matériau le plus répondu dans le sol et la chlorose n’est pas provoquée par le fer.
    Vous n’utilisez pas de sulfate de cuivre pour utilise du sulfate. Du sulfate de quoi ?
    La mousse compactée n’est pas de la tourbe.
    Les sphaignes ne sont pas des mousses et elles ne se décomposent pas.
    Il n’existe pas de plante carnivore, le loup, le chat etc. sont des carnivores Les Drosera vivent dans certains milieux humides très particuliers
    On ne remplace pas de la tourbe par du terreau. Ce sont deux matériaux totalement différents qui n’ont pas la même utilisation.
    La mousse étendue sur un terrain sera toujours mousse dans 50 ans même traitée aux sulfates de toutes natures.
    Au plaisir de lire les prochaines !

  20. #108
    CM63

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Il n’existe pas de plante carnivore, le loup, le chat etc. sont des carnivores Les Drosera vivent dans certains milieux humides très particuliers
    He bien si, la drosera est bien une plante carnivore, qui pousse sur des sols acides, pauvres en nitrates, comme les tourbières. Cette plante se nourrit d’insectes qui sont littéralement collées sur la plante dès qu'il y atterrissent, et qui sont digérés sur pied.

    A plus.

  21. #109
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    T'inquiètes pas. La haine que me voue cette personne lui fait écrire n'importe quoi. Car je ne peux penser que quelqu'un qui connait le jardinage peut être aussi ignorant ? Donc je pense que c'est simplement me voler dans les plumes !

    La sphaigne est bien une mousse, comme l'indique la classification. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sphaigne ou ici, sur un blog très intéressant tenu par un botaniste : http://www.tropi-qualite.fr/?p=7093

    Le sulfate de fer est bien un "anti-mousse". http://www.castorama.fr/store/Sulfat...RDm610416.html [si j'avais développé, j'aurais expliquer pourquoi je le déconseille en sols acides ; le sulfate est acidifiant]

    Le manque de fer donne bien une chlorose : http://jardinage.*****************.c...re-la-chlorose [mais il est exact qu'il y a généralement assez de fer dans le sol ; quand il y a chlorose, il est "bloqué" généralement par un excès de calcium actif ; comme il est exact qu'il n'y a pas que la carence en fer ; l'un des traitements les plus courants de la chlorose - regarder en jardinerie la prochaine fois - est l'apport de chélates de fer]

    Je n'utilise pas de sulfate de cuivre, car c'est le cuivre qui me gêne. Il s'accumule dans le sol et est toxique pour la vie biologique du sol (tout particulièrement les champignons, mycorhizes, ect mais pas seulement). Je n'ai pas dit que j'utilisais du sulfate. J'ai voulu dire que cela ne m'ennuierait pas d'utiliser du sulfate de quelque chose, hors cuivre, comme le sulfate de fer (car le sulfate, outre d'être acidifiant - donc cela dépend du pH du sol ; on utilise souvent, en sols alcalins, du sulfate d'ammonium comme engrais ! la preuve que le sulfate n'est pas gênant en soi - ne me gênerait pas plus que ça).

    Les Drosera vivent en effet dans des milieux particuliers, qui s'appellent... des tourbières ! Elles sont dites carnivores mais sont en fait insectivores. Comme d'autres espèces de tourbières ou marécages : Dionée, Saracenia... En Europe, il y a actuellement un mouvement pour protéger les rares tourbières encore intactes. Voir par ex : http://www.pole-tourbieres.org/a-la-...l-proteger-les ou http://www.maison-environnement-fran...re_PRAT_V7.pdf Donc l'usage de la tourbe comme support de culture diminue. Je n'ai pas dit que le terreau était la même chose : j'ai écrit que dans les jardineries, les sacs de tourbe deviennent plus rares (et plus chers !) et sont remplacés par des sacs de terreau (les fameux "terreaux universels", issus souvent de nos déchets). Tout le monde pourra vérifier !

    Donc je veux bien être "challengé". Mais faudrait que ce soit un peu sérieux !!!

  22. #110
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message

    La mousse compactée n’est pas de la tourbe.
    D'accord.

    C'est pour cela que j'ai repris ma phrase dans le post initial. La tourbe est de la sphaigne, compactée, partiellement transformée en milieu humide...

    Sphaignes comme tourbes comme autres mousses, en milieu aéré, modérément humide comme un sol sain, et vivant, se décomposent lentement. Comme le bois ou le BRF...

  23. #111
    Pellia

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Bonjour,



    He bien si, la drosera est bien une plante carnivore, qui pousse sur des sols acides, pauvres en nitrates, comme les tourbières. Cette plante se nourrit d’insectes qui sont littéralement collées sur la plante dès qu'il y atterrissent, et qui sont digérés sur pied.

    A plus.
    Bonsoir,
    Merci pour l’info. Ce ne sont pas des plantes carnivores (qui mange de la viande) mais insectivores.
    Les sphaignes ne se décomposent pas. Encore une info fausse.

  24. #112
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Quelle mauvaise foi : partout, on les appelle "carnivores" !!!! Les livres s'appellent ainsi... Les anglo-saxons l'appellent ainsi. Il existe une "International Carnivorous Plant Society" : http://www.carnivorousplants.org/cp/WhatAreCPs.php Mais tu veux avoir raison tout seul. Hélas, tu n'es pas célèbre au point de pouvoir fixer les définitions à toi tout seul !

    Par ailleurs, où sont donc toutes les conneries que je raconte !??? Peux-tu, s'il te plait, par respect, les énumérer !!!

    Pour la sphaigne, la décomposition est en effet, très lente. Donc à l'échelle de la durée de vie d'une plante en pot, on l'utilise comme support de culture durable. Comme on utilise des écorces pour certaines orchidées.

    Mais sur un cycle de quelques années l'une et l'autre se décomposent.

    Il y a quelques années, j'avais recouvert tout mon jardin ornemental d'écorces brutes, une couche de 15 à 20 cm. Un camion de 12 tonnes (le camion, il n'y avait pas 12 tonnes d'écorce, bien sûr). 4 ou 5 années plus tard, il n'en restait que quelques unes. Aujourd'hui, une petite dizaine d'années plus tard, plus aucune !

    Mais je rappelle qu'on parlait des mousses... et que CM53 demandait s'il pouvait les mettre en couverture. Je maintiens que oui. Comme il pourrait mettre des écorces, du bois broyé, ou ... de la tourbe ! Avec le seul risque indiqué : que cela ne s'envole !

    Je rappelle aussi que ... "C’est incroyable les bêtises que vous pouvez écrire : ", mais que finalement il reste quoi ??? Une différence d'appréciation sur la vitesse à laquelle se décomposent les sphaignes ! Tout le reste est avéré. De tes conneries, les sphaignes qui ne sont pas des mousses, le sulfate de fer qui n'est pas un anti-mousse, les Drosera qui ne sont pas carnivores, etc... pas un mot ???

    Je te trouve assez insultant ! Tout ça parce que je ne suis pas d'accord avec ta façon de jardiner ? L'usage des pesticides ? des engrais ??? du motoculteur ? Si tu en es fier, je n'y vois aucun mal... Cela reste le modèle dominant. Même si c'est un pauvre modèle ! Suis-je insultant pour autant, même si je suis en désaccord total ?

    Si je te contredis souvent, c'est que je produis sans tout ça ! Que je prétends que c'est bien plus intéressant, moins fatiguant, moins coûteux. Plus propre pour ce qu'on mange et plus propre pour l'environnement. Que je trouve cela beaucoup plus naturel. Et qu'il y a des gens qui commencent à s'intéresser à ma façon de faire. Et voila que cela te vexe comme un pou, au point de devoir être insultant ! Cela ne grandit pas l'homme. Ni le jardinier !

    Moi, la bêtise des autres ne me fait pas rire. Elle me rend triste lorsque c'est agressif !
    Dernière modification par Did67 ; 21/01/2016 à 17h42.

  25. #113
    Pellia

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonsoir,
    Si vous pensez que nous allons lire toute votre prose vous, vous mettez les doigts dans les yeux.
    Grouillot a sorti le premier livre venu, de la bibliothèque et pour vous prouver que vous écrivez n’importe quoi voici une photo non truquée. On peut vous faire une photo de la Fournier mais les cinq volumes ne sont pas faciles à déplacer. Une de plus au compteur.
    La bonne soirée au chaud
    Images attachées Images attachées

  26. #114
    CM63

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Ah, si on pouvait être modérateur des discussions qu'on crée! Il me semblait l'avoir demandé dans les suggestions, mais je vois que non, je vais le faire

  27. #115
    poloassalili

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonsoir,

    quelques précisions même si c'est un peu éloigné du sujet initial...

    Oui le sulfate de fer est vendu depuis longtemps comme anti-mousse MAIS: à éviter sur le sol, car certes ça crame la mousse sur le coup, mais elle repoussera de plus belle par la suite, son effet étant acidifiant ce que la plupart des mousses apprécient beaucoup. Pour avoir moins de mousses sur son herbes (choix très personnel, mois perso je m'en fous), il vaut mieux au contraire épandre de la chaux agricole: ça crame la mousse sans favoriser son retour. Un engrais riche en azote et une tonte moins rase en laissant bien pousser en hiver et la mousse sera vite submergée. plus le couvert est maigre et le sol pauvre plus la mousse prospère (en conditions plutôt humides avec rosée le matin au moins)

    Oui la mousse se dégrade (dont le sphagnum). j'en sais quelque chose, j'en utilise pour quelques orchidées. En présence de fertilisant surtout, car si on arrose à l'eau pure la dégradation est quasi nulle. idem pour les écorces mais j'en utilise qui ne se dégradent pas avant de très nombreuses années même fertilisées.

    Pas besoin de se prendre la tête, accepter d'évoluer et de se remettre en question de temps en temps ça fait du bien...

  28. #116
    poloassalili

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    PS: la mousse en paillage, cela devrait être bon pour cultiver les petits fruits, qui aiment une certaine acidité. Voire même mélangée à la terre sur 10-15cm pour cultiver des myrtilles si le sol n'est pas assez acide. elle donne une bonne rétention en eau et est plutôt acidifiante. Les vers ne vont pas s'en régaler, pour ça il faut lui laisser le temps de se dégrader... et en paillage, la moindre graine qui tombe dessus risque de germer...

  29. #117
    CM63

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message
    PS: la mousse en paillage, cela devrait être bon pour cultiver les petits fruits, qui aiment une certaine acidité. Voire même mélangée à la terre sur 10-15cm pour cultiver des myrtilles si le sol n'est pas assez acide. elle donne une bonne rétention en eau et est plutôt acidifiante. Les vers ne vont pas s'en régaler, pour ça il faut lui laisser le temps de se dégrader... et en paillage, la moindre graine qui tombe dessus risque de germer...
    Merci de ta réponse, je me doutais de quelque chose comme cela sans en être sûr. Donc en fait il vaut mieux éviter.

    A plus.

  30. #118
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message

    Oui le sulfate de fer est vendu depuis longtemps comme anti-mousse MAIS: à éviter sur le sol, car certes ça crame la mousse sur le coup, mais elle repoussera de plus belle par la suite, son effet étant acidifiant ce que la plupart des mousses apprécient beaucoup. Pour avoir moins de mousses sur son herbes (choix très personnel, mois perso je m'en fous), il vaut mieux au contraire épandre de la chaux agricole: ça crame la mousse sans favoriser son retour. Un engrais riche en azote et une tonte moins rase en laissant bien pousser en hiver et la mousse sera vite submergée. plus le couvert est maigre et le sol pauvre plus la mousse prospère (en conditions plutôt humides avec rosée le matin au moins)
    Là, je suis d'accord.

    La mousse est avant tout un résultat de l'humidité / ombre. J'en ai même sur mon toit, face nord. Des tuiles de terre cuite dont je ne pense pas qu'elles soient acides...

    Donc la lutte est perdue d'avance.

    Et oui, la mousse est une indication de sols pauvres. C'est, parfois, dans les jardins, un "signe" d'appauvrissement. Avant d'introduire ma façon de faire, sur la partie la plus ancienne, j'avais observé de minuscules taches de mousses sur des mottes (je bêchais encore à l'époque). Il y a eu une évolution des végétaux des cyanophycées vers les végétaux supérieurs, en passant par mousses, fougères, etc... Sur un sol très pauvre, je pense qu'on observe cela en mode régressif : le svégétaux supérieurs, qui ne trouvent pas les conditions qui leur sont nécessaires, régressent en faveur de plantes qui savent se débrouiller avec moins (car apparues lorsqu'il n'y avait pas encore de véritables sols sur terre).

  31. #119
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par poloassalili Voir le message
    ... elle donne une bonne rétention en eau et est plutôt acidifiante. Les vers ne vont pas s'en régaler, pour ça il faut lui laisser le temps de se dégrader... et en paillage, la moindre graine qui tombe dessus risque de germer...
    J'ai lu récemment des ouvrages tendant à relativiser la question de l'acidification dans un sol bien vivant... Des apports réputés acidifiants n'ont pas eu l'effet imaginé. Le pH a plutôt évolué vers la neutralité. De même dans la "drillosphère" (les bords des galeries des vers de terre, travaillés par eux), le pH est plus proche de la neutralité que dans le sol alentours...

    Mais en effet, la mousse n'aura sans doute pas l'effet "blocage de germination" du foin. Encore que, on vise à bloquer surtout les graines déjà dans le sol, qui nous obligent de biner /sarcler... Mais en effet, pour les graines volantes (pissenlit par ex), cela peut ne pas être efficace... Normalement, elles viendront alors que la culture est déjà bien établie, et bien dense. Le risque de levée est alors réduit par le couvert dense du légume en culture... Donc, c'est un risque qui ne m'inquièterait pas beaucoup...

    Enfin, pour un certain nombre de matières organiques, dont l'apport est utile en tant que nourriture pour certaines fractions de la vie du sol ou comme apports nutritifs après leur décomposition, comme couverture protégeant la structure du sol contre dessèchement et choc des gouttes de pluie, mais qui n'ont pas un effet "couverture contre les adventices" suffisant (un effet "bâche"), il m'arrive de combiner l'apport de cette matière sur le sol (pour bénéficier de toutes les qualités - et augmenter mes apports surtout s'ils gratuits / déchets !) et de passer, par-dessus, une couche, plus mince alors, de foin pour bloquer les adventices... J'utilise de plus en plus de couverts "multicouches"...

  32. #120
    Did67

    Re : Comment alléger et nourrir le terrain?

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Donc en fait il vaut mieux éviter.

    .
    Là, on est dans les appréciations et les "points de vue".

    Pour moi, même si ce n'est pas le couvert idéal, je mettrais. C'est de la biomasse...

    La nature, avant l'homme, ne connaissait pas d'autres façon de détruire la biomasse que les "cycles naturels" (et les incendies occasionnels suite à des orages, des éruptions volcaniques).

    Donc j'ai tendance à penser qu'on peut "restituer" au sol toute matière organique (non polluée par des traitements).

    Dans econologie, j'ai documenté un essai que je fais avec des feuilles de noyers, réputées "imputrescibles". Je n'ai évidemment pas la réponse là, mais j’espère la donner dans un ou deux ans... Je n'ai pas observé dans la nature qu'il y ait un matelas de 1 m de feuille sous des noyers centenaires. J'en déduis qu'elles se décomposent...

    Dans le même esprit d'essayer, je mettrais donc la mousse.

    Mais à toi d'apprécier...

Sur le même thème :

Page 4 sur 10 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Zoologie] Comment nourrir une chenille
    Par yorelchr dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 23/09/2014, 16h53
  2. Comment nourrir un faon ? SVP
    Par mamamarmotte dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/07/2010, 13h14
  3. comment nourrir un chat malade
    Par calodisir dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/07/2010, 00h36
  4. [Zoologie] Comment nourrir un scorpion
    Par bob2703 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/08/2008, 15h50
  5. Comment bien se nourrir en ville ?
    Par OEMIOYAGA dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 34
    Dernier message: 12/05/2007, 21h13